Archives par mot-clé : pandémie

Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet

Les deux variants brésilien et sud-africain totalisaient 2,3% des contaminations en France au 3 février, soit autour de 470-480 par jour.

Hier, le ministre de la Santé indiquait qu’ils représentent “entre 4 et 5% des contaminations”, selon des données qui ne pouvaient dater au plus tard que de la veille 10 février. Soit entre 770 et 960.

Nous parlons donc d’une augmentation entre +60% et +100% par semaine. Davantage que le variant anglais, dont l’augmentation hebdomadaire était dernièrement estimée de source gouvernementale aux alentours de +50%.
Continuer la lecture de Emmanuel Macron en a marre de la science. Il en a marre de la réalité, par Alexis Toulet

Partager :

Le Soir, Un processus de deuil collectif est nécessaire pour aller de l’avant, le 8 février 2021

Il faut pleurer ses morts.

Par un collectif de signataires*

La mort fait partie de la condition humaine, de la vie même. Et un peu d’oubli de cette condition est sans doute nécessaire aux humains pour être heureux. Mais un déni trop important est problématique, rend malheureux, peut tuer même faute de reconnaître les risques. C’est pourquoi nous avons besoin de rituels collectifs autour de la mort. Pour laisser les morts en paix et permettre aux vivants de retrouver le chemin du bonheur. Pour nous souvenir des risques et mieux les anticiper à l’avenir, ensemble.
Continuer la lecture de Le Soir, Un processus de deuil collectif est nécessaire pour aller de l’avant, le 8 février 2021

Partager :

Faut-il s’attendre à encore quatre à cinq ans de pandémie Covid-19 ?, par Alexis Toulet

Singapour fait partie des pays qui ont su le mieux se protéger de la pandémie au Covid-19. Le petit Etat asiatique n’a connu que 29 décès à ce jour, soit 5 par million d’habitants et la pandémie y est actuellement étroitement contenue avec une trentaine d’infections quotidiennes détectées, alors que la France a dépassé les 1 100 décès par million d’habitants pour une vingtaine de milliers d’infections quotidiennes repérées.

Pourtant, les autorités n’y font pas montre d’un optimisme exubérant, c’est le moins qu’on puisse dire ! Le ministre de l’Education Lawrence Wong, co-directeur de la cellule interministérielle anti-covid de Singapour indiquait probablement une vue partagée par l’ensemble du gouvernement lorsqu’il a dit le 25 janvier :
Continuer la lecture de Faut-il s’attendre à encore quatre à cinq ans de pandémie Covid-19 ?, par Alexis Toulet

Partager :

Pour une Europe de la défense sanitaire, par MG

Bonjour, je suis technicien, mon travail consiste à régler des problèmes dont je ne suis, la plupart du temps, pas la source. Acheteur arque-bouté sur une spécification rédigée par un ingénieur hors-sol ou un stagiaire plein de bonne volonté, marteau-piqueur pour écraser les mouches (très puissant mais totalement inefficace), normes pléthoriques et contradictoires, … C’est mon lot quotidien et je ne suis certainement pas le seul, on finit par s’habituer à repérer la majorité des problèmes avant qu’ils n’explosent.

Lors du premier pic épidémique, la saturation du système hospitalier a obligé les responsables de la santé publique à déplacer des malades vers d’autres centres hospitaliers dans des régions peu ou pas contaminées pour ne pas avoir à choisir entre les malades qui seront soignés et ceux qui ne le seront pas.
Continuer la lecture de Pour une Europe de la défense sanitaire, par MG

Partager :

Covid-19 : Les admissions en réanimation sur une mauvaise pente, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : “dynamique” (d%) si >0 , les services se remplissent si=0 , situation en plateau si<0 , les services se vident. 

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

Le graphique montre une accélération des admissions en réanimations > 2%, ce qui est un élément nouveau depuis la mi-octobre.

La progression est contenue, mais montre que les mesures prises depuis deux semaines (extension du couvre-feu) ne seront pas suffisantes pour contenir cette nouvelle “vague”, d’autant que le taux d’incidence est toujours lui aussi en progression, avec la même pente positive.

Le retard pris pour les vaccinations, l’apparition de mutants (une évolution normale) plus pathogènes, hélas, rendent la situation assez compliquée à gérer. La crainte d’un mécanisme viral assez particulier se confirme (un ancien Directeur de l’Institut Pasteur qualifie ce soir ce virus de “pervers” … ).

Partager :

Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Est-ce la liberté de déplacement ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de gagner de l’argent ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de consommer ? celle-là nous l’avons encore mais parfois sans grande utilité.

Alors qu’est-ce que nous reprochons à tester, tracer, isoler (et que l’information soit publique) ?

Est-ce le fait d’être tracé ? Tout le monde accepte d’être de fait tracé par son smartphone, mais sans doute pas que cela soit rendu public comme en Chine ou en Corée ? Chacun sait que sur Google on peut retrouver sans peine l’ensemble de ses déplacements.
Continuer la lecture de Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

Covid-19 : Pourquoi n’a-t-on encore vacciné qu’un nombre aussi faible de personnes ?

Le Monde

[Au total] Près de 389 000 personnes ont reçu une première injection.

[…] Vendredi, 833 centres étaient « ouverts et accessibles à la réservation », a assuré le ministre de la santé, Olivier Véran. Pourtant, la prise de rendez-vous, possible depuis jeudi matin, s’apparente parfois à un parcours du combattant, même si « plus d’un million de rendez-vous ont été pris vendredi », selon le ministère de la santé.

[…] A Rennes, le service mis en place par la ville a ainsi reçu plus de 5 000 appels, et les 1 500 créneaux de vaccination disponibles sur les deux prochaines semaines ont été réservés.

Etc.

Qu’est-ce qui explique une telle lenteur ?
Partager :

Covid-19 : Les admissions en réanimation repartent à la hausse, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : “dynamique” (d%) si >0 , les services se remplissent si=0 , situation en plateau si<0 , les services se vident. 

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

Conséquence sans doute des échanges “sociaux” des fêtes de fin d’année et de la présence grandissante d’un variant plus contagieux.

Partager :

Covid-19 : Une deuxième vague désormais du même ordre de grandeur que la première

Les échelles des cinq diagrammes ne sont pas les mêmes vu la taille différente des pays et la sévérité des vagues dans chacun d’eux, mais ils permettent de comparer visuellement les deux vagues (les 3 aux États-Unis).

La sévérité dans les cinq pays, la voici (décès par million d’habitants) :

Belgique : 1.691
Royaume-Uni : 1.096
États-Unis : 1.081
France : 993
Suisse : 892


Continuer la lecture de Covid-19 : Une deuxième vague désormais du même ordre de grandeur que la première

Partager :