Archives par mot-clé : pandémie

Covid-19 – Y a-t-il une conspiration des complotistes ?

À la recherche de la source d’une désinformation systématique sur l’élection présidentielle de 2016 aux États-Unis, le FBI repéra une agence à Saint-Pétersbourg et inculpa un certain nombre de ses salariés.

Il n’est évidemment pas donné à tout le monde d’avoir les moyens de découvrir la source d’une intoxication et … d’inculper ses responsables.

Cela étant dit, je suis cependant surpris que ceux qui dénoncent la production de fausses informations relatives à la pandémie du Covid-19, apparaissent dans l’ensemble superbement indifférents à la question : « Qui sont les inventeurs des bobards (avant de les répandre) ? »

Certains sites se sont spécialisés dans la démystification et démontrent par leur activité que la découverte de l’identité de l’auteur de fake news est loin d’être irréalisable. Et si on trouve bien sûr souvent à l’origine de bobards, des individus chez qui se combinent banalement une très haute disposition à l’indignation et une capacité très basse  à comprendre les faits, la question très complotiste demeure : n’y a-t-il vraiment qu’eux ?

Partager :

Comment gérer efficacement un service de santé à deux vitesses ?

Le drugstore américain, comme nul ayant visité les États-Unis ne l’ignore, est un magasin hybride, combinant pharmacie et droguerie au sens classique, mais où l’on trouvait autrefois toujours aussi une soda fountain où l’on pouvait siroter un coca ou une ginger ale, commander un milk-shake (intraduisible) ou se régaler (miam !) d’un root beer float *, voire même une épicerie attenante.

Que faire dans un pays où les riches peuvent se soigner, et les autres… hum… ? Walgreens, le numéro 2 des chaînes de drugstore US (après CVS) a trouvé la réponse : elle annonce aujourd’hui que ses principaux magasins se compléteront d’un cabinet médical. Les médecins seront ses salariés. Les patients paieront selon un barème en fonction de leurs revenus.

* une boule de vanille dans de la racinette (composition : la salsepareille [avis aux Schtroumpfs !] et le Smilax glyciphylla (Sweet Sarsaparilla), la gaulthérie couchée (Wintergreen), l’aralie à tige nue, l’épinette rouge, l’épinette noire, l’épinette de Sitka, la muscade, le clou de girofle, le cachou, l’anis vert, la bardane, l’écorce de cerisier noir, l’écorce de bouleau, la réglisse, la vanille, la mélasse, la cannelle et le miel).

Partager :

États-Unis : Un moment sans précédent dans l’histoire d’une nation en grand péril

Il y a au moment où j’écris, 2,95 millions de cas déclarés de Covid-19 aux États-Unis, c’est-à-dire 25,7% du total mondial. Et 132,39 mille décès attribués au Covid-19, soit 24,7% du total mondial.

Or la population des États-Unis ne représente que 4,25% de la population mondiale. Ce qui signifie que la pandémie affecte 5,9 fois plus les États-Unis que s’ils n’étaient qu’un « cas moyen » de la population mondiale. Un fait qui révèle une fragilité toute particulière de cette nation dans la crise présente. Fragilité dont chacun a deviné la source, mais se refuse encore à la nommer.

Pourquoi le mécanisme présidant au déroulement des événements présents demeure-t-il en effet invisible ? Du fait sans aucun doute de l’énormité de la chose : qu’une grande puissance soit parvenue à faire accéder au faîte du pouvoir de sa rivale, un homme à elle. Et que cette nation là, ayant même découvert le pot aux roses, soit dans l’incapacité de le dévoiler au grand jour en raison du déshonneur qui en résulterait pour elle, et qui la rétrograderait instantanément au rang d’acteur subalterne sur la scène géopolitique internationale, décrédibilisée sinon une fois pour toutes, en tout cas pour très très longtemps.

Partager :

« La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « La chute de la météorite Trump », le 3 juillet 2020. Bonjour, nous sommes le 3 juillet…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

La prière du réaliste (primes russes sur des soldats américains), le 30 juin 2020 – Retranscription

Retranscription de La prière du réaliste, le 30 juin 2020. […] Je voudrais parler des Etats-Unis et de la Russie.…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Les Etats-Unis se dirigent tout droit, non pas tellement vers une deuxième vague, mais vers une relance de la première à échelle supérieure, qui risque de déboucher dans les prochaines semaines sur un regain du rythme des morts – et pire encore, la poursuite de l’extension du virus au-delà du record déjà atteint.

La principale défaillance est politique, le refus de regarder les réalités en face. Pendant qu’une bonne partie du pays s’abime dans des disputes et criailleries politiques, le virus a tout loisir de se répandre.

Voici un point détaillé sur la situation des Etats-Unis par rapport à l’épidémie de Covid-19 et les inquiétudes qu’elle peut susciter. Continuer la lecture de Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Partager :

« Étranges à tous les étages : l’escalier dans nos corps ? », par Timiota

Deux aspects étranges du coronavirus ont émergé ces derniers mois : sa mutation et ses séquelles. Le second aspect, les séquelles, me rappelle, mutatis mutandis, une étrangeté récemment perçue à l’intérieur de nos sociétés humaines.

Commençons par notre virus qui nous nargue sous sa couronne :

Le premier aspect est raconté ici par exemple (accès limité gratuit, on y mentionne notamment ces deux articles (1) et (2) en « preprint »). Continuer la lecture de « Étranges à tous les étages : l’escalier dans nos corps ? », par Timiota

Partager :

Un Virus, Deux Gouvernements et Trois Crises, par Duncan Sutherland

Le temps est manifestement venu pour le gouvernement écossais d’affirmer son autorité. Après avoir mené avec succès une stratégie d’élimination du virus en Écosse, alors qu’un gouvernement britannique inefficace, de troisième ordre, s’efforçait de mettre en œuvre en Angleterre une stratégie incompatible d’élimination du virus, où des foyers de deuxième vague semblent se manifester.

Non seulement le gouvernement écossais est maintenant confronté à la perspective imminente de devoir d’une manière ou d’une autre établir des contrôles à la frontière anglaise pour protéger l’Écosse contre la contagion en provenance d’Angleterre, mais il doit également dire au gouvernement britannique quelles politiques économiques et fiscales il requiert du Royaume-Uni pour le redressement de l’Écosse si les pouvoirs économiques et fiscaux nécessaires à la mise en œuvre indépendante de ces politiques ne sont pas transférés au gouvernement écossais sans plus tarder.

La crise sanitaire, qui est devenue une crise économique, peut donc être considérée comme étant en passe de devenir une crise constitutionnelle, dans un contexte de soutien majoritaire durable à l’indépendance de l’Écosse.

English version : Continuer la lecture de Un Virus, Deux Gouvernements et Trois Crises, par Duncan Sutherland

Partager :

Covid-19 – Aux États-Unis : La guerre et le déshonneur


Le 3 avril, dans une vidéo ici, je citais Churchill qui aurait dit à propos des accords de Munich : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ». Je transposais en « Vous avez voulu éviter les pertes économiques au prix des vies humaines. Vous avez les morts et vous aurez la dépression ».

Je parlais du choix que faisaient les nations entre deux stratégies : celle de la Chine, que nos nations ont décidé de vilipender pour distraire du fait que l’on aurait pu sauver un nombre considérable de vies chez nous en adoptant dès le début sa stratégie de l’humain avant tout, et celle des États-Unis, de ménager la chèvre et le chou, qui fait qu’ils auront mangé le chou tout en tuant la chèvre.

Voyez le diagramme ci-dessus : la catastrophe aux États-Unis tourne au désastre ; le Texas et la Floride reconfinent ; il n’y a jamais eu autant de nouveaux cas que dans la journée d’hier ; le nombre de chômeurs continue d’augmenter, le DJIA a perdu 2,84% et le Nasdaq, 2,59%.

Partager :