« L’amour au temps du coronavirus » – Veille permanente

Ouvert aux nouvelles, informations, conseils, etc.

Vous avez exprimé le souci d’une veille du confinement, où nous pourrions rassembler l’info pratique. La voici. Je la maintiendrai en tête de gondole jusqu’à nouvel ordre.

Soyez gentils de continuer à mettre en commentaires de billets spécifiques vos considérations générales (je ferai le tri – dernier avertissement eh eh !).

Premier élément : l’attestation de déplacement_derogatoire (nouvelle version) à imprimer en France et à avoir avec soi si l’on sort (sous peine d’amende).

Partager :

777 réflexions sur « « L’amour au temps du coronavirus » – Veille permanente »

  1. Alerte LUXFER.
    Rappel: Luxfer est l’entreprise qui fabriquait des bouteilles d’oxygène médical.
    Dans une des premières émissions de l’AN 01 où François Ruffin interviewait Paul, juste avant, il recevait le témoignage d’un salarié de cette société, voir de30 mn à 37 mn :
    https://francoisruffin.fr/allo-ruffin-5/
    Ce matin j’ai reçu d’amis cette information :
    https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/l-etat-refuse-la-nationalisation-de-l-entreprise-luxfer-de-gerzat-puy-de-dome-pour-fabriquer-des-bouteilles-d-oxygene-medical_13772937/#refresh
    Cette décision de Bruno Le Maire est inqualifiable. C’est le gouvernement des Masques Manquants et du Masque néolibéral. Il illustre la vérité de ces gens-là. Cette bataille pour sauver LUXFER est emblématique mais surtout vitale au sens propre, et il faut pousser le gouvernement à désavouer Le Maire.
    Ça n’a aucun sens de sa part de dire qu’il veut sauver l’économie française et « désobéir » en apparence à la nouvelle ligne du président sur notre indépendance et la relocalisation des produits essentiels pour la santé.
    Je sais que des amis vont essayer de se mobiliser. Je voudrais savoir ce que l’on pourrait faire avec cette communauté virtuelle du blog PJ.

      1. @ Julien, tu as parfaitement raison.
        D’ailleurs je devrais éviter ce genre de commentaires inutilement méchants.
        Tout ira bien.

      2. Jacques, quitte à nationaliser, alors autant proposer de nationaliser Air Liquide.

        Je réagissais surtout à l’argumentaire mensonger que l’on voit déroulé : « seul producteur de bouteilles d’oxygène en France / en Europe », « pénurie de bouteilles », etc.

        Manque plus que d’avancer que Le Maire aura du sang sur les mains s’il ne nationalise pas Luxfer. Faut pas déconner.

        Le seul fait que des employés soient sur le carreau est une raison suffisante pour demander à l’État de proposer des solutions, il n’est pas nécessaire d’utiliser le prétexte du Coronavirus avec des arguments qui n’en sont pas.

      3. @ Julien,
        J’ai donc été une fois de plus victime de la propagande communiste (comme Le Monde, Libé …ou Ruffin, mais là on ne s’étonne pas)
        En fait le délégué CGT a un discours légèrement plus fin. Voici un extrait :
        «La direction britannique de ce géant mondial de l’oxygène a fait le choix de sacrifier Gerzat et de concentrer sa production sur ses usines de Nottingham (Angleterre) et de Riverside (Etats-Unis). Les derniers des 136 salariés de l’entreprise Luxfer sont licenciés depuis le 13 février 2020, après la validation par le ministère du Travail des licenciements des salariés protégés.
        « L’usine est rentable : elle est la seule à fabriquer du très haut de gamme, des bouteilles très légères. C’est d’ailleurs pour cette raison que le groupe ferme. Ils ont le monopole de cette production. En fermant Gerzat, ils prennent le marché à la gorge et peuvent augmenter le prix des produits plus bas de gamme, » estime Axel Peronczyk, délégué syndical de Luxfer.
        « C’est une industrie lourde et nous représentons plus de 80 ans de savoir faire. Si nous abandonnons cet outil de production, il n’en sera pas reconstruit d’autre en Europe, » poursuit-il. »

        Mais bon, je suis un peu robespierriste ces temps-ci. Ce n’est certes pas le ton convenable ici, je sais.

    1. Du lourd :
      la réaction (générale) d’André Grimaldi à la crise, maintenant, et pour juste après (sur Sciences2):

      https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/04/03/covid19-la-colere-dandre-grimaldi/

      L’aspect trans-politique, s’il est assez fort, serait l’occasion d’inscrire dans la Constitution une « constitution pour l’économie » comprenant la « sanctuarisation » hors de l’impôt sur le revenu de la Sécu, notamment, dans la reprise des idéaux du CNR.

      1. @ Timiota, en effet du lourd.
        Mais à la fin il dit « inscrire les Services publics dans la constitution » ! M’enfin où va-t-on ? Une idée gauchiste à la Jorion ? Pourquoi pas la Sécu et tous les trucs État-providence tant qu’on y est ? Encore du pognon de dingue pour ceux-qui-sont-rien !
        Je note que sa photo fut prise à l’université d’été du PCF d’août 201… encore un coco ?

      2. Pourquoi attacher , s’agissant d’action politique , voire législative et constitutionnelle , plus d’importance à la parole d’un professeur émérite , qu » à c elles de politiques ou de syndicalistes , qui ont déjà agité le grelot ?

        Mais ça en fait un de plus et c’est toujours bon à prendre .

        J’espère qu’il ne va pas fonder son propre mouvement et lancer un appel lui aussi .

    2. @julien & jacques Nationaliser l’Air liquide, ce n’est pas la question, d’abord c’est plus gros, et cet industriel ne semble pas en difficulté ni avoir failli.
      En revanche suggérer (y compris avec des aides) à Air Liquide de se diversifier en reprenant l’entreprise ou ces actifs si elle est rentable pourquoi pas ?
      Vu l’ampleur de la crise mondiale et la saisonnalité possible du virus, je doute que le marché des bouteilles d’oxygène faiblisse dans 2 mois.
      Il est raisonnable de vouloir poursuivre cette activité au sein de l’union Européenne, si elle est poursuivie au US et UK, ce n’est pas une délocalisation en Chine impossible à concurrencer. L’ouvrier auvergnat n’est pas forcément plus cher que son homologue d’outre-Manche ou d’outre Atlantique.
      Il faut récupérer une autonomie décisionelle locale nationale ou au sein de l’Union Européenne (cf Brexit).
      Même si ce produit n’était pas stratégique, c’est une activité potentiellement exportatrice que nous devrions privilégier dans nos activités économiques futures à réindustrialiser, nous ne devons pas compter que sur le Tourisme ….
      Faut-il une élite capitaliste locale, éclairée et prospère, un réseau bancaire ou de financement régional comme en Allemagne, ou plutôt un tissu d’arrivistes personnels néocapitalistes indépendants, en liaison incestueuse avec l’Etat au sein d’une sorte de parti communiste chinois de France Néo-Macronien pour assurer un développement économique planifié ?

      1. @ Ruiz,
        Nationaliser ou pas ? Avec quel périmètre ? Si oui, comment créer un contrôle efficace avec l’objectif de fournir à la société tout entière des biens de base gratuitement ? Et comment éviter la création d’une classe de prédateurs cachés dans un système étatisé (cf. Nomenklatura soviétique)?
        Spontanément à la lumière des deux crise récentes (2008 et celle en cours) j’en reviens aux idées de mes débuts marxistes : propriété collective des moyens de production. Renforcées par les idées de P. Jorion sur la création d’une « rente » (taxe Sismondi) permettant justement la gratuité généralisée et tenant compte des « communs » offerts par la nature.
        En un mot je n’ai rien à faire d’une quelconque élite capitaliste locale ou non. Je connais l’argument ressassé de la motivation des entrepreneurs individuels (et ce qu’il y a comme pure illusion dans cet « individuel ») et je ne l’écarte pas complètement. Mais je sais aussi pour en connaître que bien des gens créatifs et entreprenants ne le font pas par cupidité, celle décrite comme syndrome Trump par PJ.
        La question va se poser avec force surtout quand les nouvelles crises systémiques liées au climat, à la 6e extinction et à la complexité pour massivement domestiquer les humains vont survenir dans les 10 à 20 ans à venir.
        Le problème est le passif de l’URSS : un complet repoussoir ─ justifié. La propriété collective était détournée et le système n’a jamais vraiment fonctionné sauf pour un Goulag efficace.
        La solution est suggérée par le monde nouveau où nous vivons.
        Prenons l’exemple du confinement. Il est massif et obligatoire mais la répression ne peut suffire : il y a une adhésion générale car les gens sont bien mieux informés et surtout ils sont infiniment mieux reliés entre eux ce qui le rend un peu plus vivable.
        De la même façon que certains peuvent penser que l’URSS avec IA et Big Data aurait pu mieux fonctionner, il me semble que nous avons désormais beaucoup d’armes collectives (cf. Internet et niveau général d’éducation) pour penser et créer un nouveau collectif au sens humain, coopératif et au service de tous.
        Sortir de la dystopie présente pour aller vers une utopie salvatrice.
        Il y a du pain sur la planche… et il faut d’abord dégager les obstacles (en particuliers humains et idéologiques) sur notre route, dès la sortie provisoire de crise .

  2. Los angeles Times

    Trump administration ended pandemic early-warning program to detect coronaviruses
    CHINA-HEALTH-VIRUS
    Months before the discovery of the deadly coronavirus in China, the Trump administration ended a program that helped laboratories around the world detect viruses that could spread from animals to humans and cause the next global pandemic.(AFP/Getty Images)
    By EMILY BAUMGAERTNER, JAMES RAINEY
    APRIL 2, 20204:35 PM
    Two months before the novel coronavirus is thought to have begun its deadly advance in Wuhan, China, the Trump administration ended a $200-million pandemic early-warning program aimed at training scientists in China and other countries to detect and respond to such a threat.

    The project, launched by the U.S. Agency for International Development in 2009, identified 1,200 different viruses that had the potential to erupt into pandemics, including more than 160 novel coronaviruses. The initiative, called PREDICT, also trained and supported staff in 60 foreign laboratories – including the Wuhan lab that identified SARS-CoV-2, the new coronavirus that causes COVID-19.

    Field work ceased when the funding ran out in September, and organizations that worked on the PREDICT program laid off dozens of scientists and analysts, said Peter Daszak, president of EcoHealth Alliance, a key player in the program.

    512730_ME_0401_neighborhood_community_boyle_heights_coronavirus_CMH_02.JPG
    CALIFORNIA
    The most compelling photos of California during pandemic
    April 1, 2020
    ADVERTISEMENT
    On Wednesday, USAID granted an emergency extension to the program, issuing $2.26 million over the next six months to send experts who will help foreign labs squelch the pandemic. But program leaders say the funding will do little to further the initiative’s original mission.

    “Look at the name: Our efforts were to predict this before it happens. That’s the part of the program that was exciting – and that’s the part I’m worried about,” Daszak said.

    “It’s absolutely critical that we don’t drop the idea of a large-scale, proactive, predictive program that tries to catch pandemics before they happen. Cutting a program that could in any way reduce the risk of things like COVID-19 happening again is, by any measure, shortsighted,” he added.

    Newsletter
    Get our free Coronavirus Today newsletter
    Sign up for the latest news, best stories and what they mean for you, plus answers to your questions.

    Enter Email Address
    SIGN ME UP
    You may occasionally receive promotional content from the Los Angeles Times.
    It is unclear whether another five-year grant would have dulled the impact of the current pandemic. But the Trump administration has come under increased criticism for its past moves to downgrade global health security, including proposals to slash funding to science agencies and the elimination of the National Security Council’s key global health post.

    A spokesman for USAID said PREDICT was “just one component of USAID’s global health security efforts and accounted for less than 20% of our global health security funding.” He also said a new initiative to stop the spillover of viruses from animals to humans is scheduled to be awarded in August.

    The PREDICT project, which operated on two five-year funding cycles that formally concluded last September, enrolled both epidemiologists and wildlife veterinarians to examine the types of interactions between animals and humans that researchers suspect led to the current outbreak of COVID-19.

    The pandemic “didn’t surprise us, unfortunately,” said Jonna Mazet, executive director of the One Health Institute in the UC Davis School of Veterinary Medicine, who served as the global director of PREDICT for a decade. “The work had been ongoing for some time. And when the crisis hits, everybody stands up and takes notice and says, ‘OK, we believe you.’”

    The PREDICT project, launched in response to the 2005 H5N1 “bird flu” scare, gathered specimens from more than 10,000 bats and 2,000 other mammals in search of dangerous viruses. They detected about 1,200 viruses that could spread from wild animals to humans, signaling pandemic potential. More than 160 of them were novel coronaviruses, much like SARS-CoV-2.

    SPAIN-HEALTH-VIRUS
    CALIFORNIA
    Do you know someone who has lost the battle with COVID-19?
    April 2, 2020
    They also took blood samples from people in rural China, and learned that, in living among wildlife, they had been exposed to coronaviruses – a clear sign that, if those viruses spread easily among humans, they could take off. That “raised the red flag,” said Mazet.

    “Coronaviruses were jumping easily across species lines and were ones to watch for epidemics and pandemics,” she said.

    The program also trained nearly 7,000 people across medical and agricultural sectors in 30 countries in Asia, Africa and the Middle East to help them detect deadly new viruses on their own. One of those labs was the Wuhan Institute of Virology – the Chinese lab that quickly identified SARS-CoV-2, Mazet said.

    The Wuhan lab received USAID funding for equipment, and PREDICT coordinators connected the scientists there with researchers in other countries in order to synchronize tracking of novel viruses before SARS-CoV-2.

    The project’s second funding cycle concluded on Sept. 30, 2019, less than two months before the new coronavirus probably began spreading. It was granted a zero-dollar six-month extension – through March 2020 – to write up final reports.

    Dennis Carroll, a widely respected scientist who headed USAID’s emerging threats division, oversaw the initiative for its duration, but retired around the time it was shut down. Carroll did not respond to an inquiry from The Times, but told the New York Times last year that by January 2019, the program had “essentially collapsed into hibernation,” and that its conclusion was due to “the ascension of risk-averse bureaucrats.”

    Other members of the consortium included Columbia University’s Center for Infection and Immunity and several institutes that manage major U.S. zoos.

    Earlier this year, as COVID-19 took off, U.S. lawmakers expressed frustration over the program’s end.

    “Addressing and preventing the spread of coronavirus and potential pandemic disease outbreaks is a serious matter that requires adequate resources for and cooperation between experts throughout the federal government,” Sens. Elizabeth Warren and Angus King wrote in a letter to USAID’s administrator earlier this year, asking for details on the decision.

    On Wednesday, the PREDICT program was extended through September to offer emergency technical assistance to foreign labs battling the coronavirus pandemic. To date, PREDICT-supported labs in Malaysia, Thailand and Indonesia are actively testing for coronavirus cases, Daszak said, and he has been sending reagents and other supplies to assist them.

    Meanwhile, in Rwanda, scientists who had been trained in the PREDICT program triggered early social distancing measures, Mazet said. “I do think that what we were doing has changed the outcomes for a lot of countries,” she said.

    “But unfortunately, not our own,” she added.

    Daszak said he’s eager to further examine the hundreds of wildlife samples collected during the PREDICT initiative over the years, looking to identify whether any of them could have been intermediate hosts for the virus currently sweeping the globe.

    But with the limited budget and timeline, efforts to continue in-depth field work under PREDICT will be minimal. Most of the extension funding will be focused on squelching the current outbreak, not preventing the next.

    “It’s common sense to know your enemy,” Daszak said. “Instead, we’re all hiding inside our houses as we wait around for a vaccine – that’s not a good global strategy to battling a dangerous virus.”

      1. « La Banque mondiale estime que si nous avons une épidémie mondiale de grippe, la richesse mondiale diminuera de plus de 3 000 milliards de dollars et nous aurons des millions et des millions de morts. »
        Bill Gates – ou plutôt les gens qui ont rédigé son texte à partir de leur expérience de virus Ebola en Afrique en 2014 – donne[nt] une description tout à fait valable de ce qui est entrain de se passer et des mesures qui auraient pu permettre qu’il n’y ait pas trop de dégâts en attendant les médicaments ou les vaccins.
        Enrayer cette épidémie aurait été plus facile que d’enrayer le réchauffement de la planète mais c’est des choses que la main invisible ne sait pas faire…

    1. A rapprocher de ceci :
      https://www.franceculture.fr/sciences/didier-sicard-il-est-urgent-denqueter-sur-lorigine-animale-de-lepidemie-de-covid-19

      Ce n’est d’ailleurs pas sans me rappeler une petite idée (sans doute assez commune) sur la biodiversité :
      Les grands défrichements n’ont pas attendu la révolution industrielle, (XVIIIème en France : moins de forêt qu’aujourd’hui). Sans doute moins d’animaux sauvages et des contacts plus nombreux, mais pas d’écroulement.

      Une raison est qu’avec des petites parcelles, et des bosquets encore (pour le minimum de bois d’usage par exemple) ou des haies de type bocage, il subsiste un habitat pour pas mal d’espèce, la biodiversité ne décroit pas trop vite avec la surface quand elle se réduit.

      Evidemment quand même , quand on passe à la Beauce, avec 2 km de champ labouré (lombriquement assez mort), 70 cm de talus et 6 m de goudron avant le prochain talus-champ, adios, on est vraiment tombé près de zéro, même avec une loi d’échelle sympa.

      On est en train de « bocager » ce qu’il reste de forêts autour des lieux denses (Chine, Afrique, Amazone), on va donc passer par des stades intermédiaires en fonction des degrés de biodiversités qu’on va toucher. Comme tout ça est très fractal, on peut aussi dire que ça sera long, quelle que soit le chemin final (restauration de forêts, par exemple, mais sans la biodiversité de départ).

      On a des exemples des effets d’échelle des « poches » aussi pour la vaccination contre la polio (un virus !), combat silencieux mais éclairant. Car la souche principale qui semble reste en circulation malgré l’éradication sur presque tout la planète depuis 205-2013 en gros est la souche d’origine vaccinale, qui peut se renforcer chez une toute petite minorité de malades qui la portent longtemps (style ils sont une maladie auto-immune, donc une défense affaiblie qui n’élimine pas le virus dans sa forme atténuée). Donc jouer avec la vie « dans les franges » est un « jeu » long et assez pervers, pour lequel les décisions simples ne marchent pas. De façon intéressante, ce qui a bien marché aux Amériques pour l’éradication sont des initiatives locales pensées en forte interaction entre médecins et communautés, avec tournées millimétrées de toutes les maisons « partout » sans trop compter sur un recensement ou une liste quelconque. (il faut l’unité de temps pour pleins de raisons : blocage de la contagion et durée de vie du vaccin vivant mal stocké).

    2. Merci pour ce document, qui illustre -une fois encore- le principe général « ça merde parce que c’est géré ! » tout celà rapelle furieusement l’épsode d’anthrax aprés le 11 septembre …

  3. « Ils ont également prélevé des échantillons de sang sur des habitants de la Chine rurale, et ont appris que, en vivant parmi les animaux sauvages, ils avaient été exposés à des coronavirus – un signe clair que, si ces virus se propagent facilement parmi les humains, ils peuvent prendre leur envol. « 

    Hypothèse en passant:

    Ceux qui sont exposés à ces animaux seraient « mieux armés » contre ce genre de virus que par exemple les italiens, comme les européens étaient « mieux armés » contre les maladies qui ont décimé les indiens d’Amérique (parmi lesquelles la grippe, la fièvre jaune, la variole sont provoqués par des virus.) Un argument contre cette hypothèse serait que chaque coronavirus ne peut être éliminé que par des anticorps spécifiques (mais les conquérants qui débarquaient n’avaient pas tous été atteints par les virus qu’ils transportaient: https://www.pasteur.fr/fr/immunite-innee-maladies-infectieuses .)

  4. Si c’est le « petit  » Théodore , avec son bonnet , qui apporte son thermomètre au « vieux « , il fait plaisir à voir .

    Pour la bière , selon qu’on la boit ou qu’on y est mis , ça peut être la meilleure ou la pire des choses .

  5. Suite à une discussion un peu vive avec les forces de sécurité lors d’un contrôle d’attestation .
    Il s’agissait d’un dépassement de 15mn au delà de heure prescrite en raison d’une longue attente aux caisses d’un supermarché ( 2 caisses ouvertes sur 6 )
    Je propose le terme d’encasernement au lieu de confinement
    Ça me semble plus conforme à la réalité et d’un ton , pour de bon , fort guerrier !

    1. @ artheme,
      Je viens de relire la dérogation : je vois une limite d’une heure pour « les déplacements brefs (…) activité physique » mais pour les autres cas (dont les courses) aucune limite n’est indiquée, ce qui semble logique.
      Je ne mets absolument pas en doute votre témoignage mais je m’interroge et je crois qu’il serait important de comprendre pourquoi on en arrive à ce genre d’arbitraire (d’autant que faire des courses en 1h15 est assez rapide).
      Je suppose que vous n’avez pas été en position de leur montrer leur erreur…

      1. @ jacques seignan

        c’est exactement ce que j’ai dit au gendarme qui faisait le contrôle
        il a maintenu sa version et effectivement , sur le coup , je n’ai pas eu la possibilité d’argumenter plus
        j’ai mis un message sur le live du Monde , pas de reponse pour l’instant

    2. Faites deux attestations une pour l’aller et une pour le retour et vous remplissez l’heure de retour sur le parking du magasin avant de rentrer 😉

      1. @ dup
        oui , d’après le gendarme , c’est la solution pour être réglo
        mais , si on est contrôlé une deuxième fois et que le supermarché est à une certaine distance du domicile ,
        c’est à nouveau le piège : fausse déclaration

  6. Une très intéressante entrevue de Frédéric Taddeï : https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/73530-antoine-flahault-sur-le-confinement-a-t-on-un-siecle-de-retard

    Comme il s’est fait ostraciser par le Sévice public, Taddeï s’est réfugié sur radio-Poutine (Russia Today France), où l’on trouve plein de choses originales, bien sûr à prendre avec des pincettes, mais qu’on n’entend pas ailleurs dans le PAF.

    Autre site sans langue de bois, pour suivre, souvent avec humour, la bagarre pétrolière : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/

    Et si vous vous rongez les sangs pour vos placements, ce site vous confirmera que vous faites bien de vous en faire : https://labourseauquotidien.fr/

    1. Pas plus a prendre avec des pincette qu’un quelconque média « bollorisé », la réalité dépassant chaque jour un peu plus la fiction, Poutine n’a pas besoin de mentir pour dénoncer nos travers, de même que nos médias n’ont pas besoin de mentir pour dénoncer les siens. Au moins RT n’avance pas masqué et on sait à quelle propagande on va se trouver confronté, ce qui n’est pas les cas pour nombre de médias « actionnarisés » ou il faut des tableaux d’une d’une page A3 pour savoir qui est véritablement derrière…

      1. Quand tu n’auras plus que des RT partout, tu changeras de discours, crois-moi.

        Et non, la vaste majorité des gens qui se retrouvent exposés à RT ne savent pas que la majorité de ce qui s’y dit est du grand n’importe quoi conspirationniste, tout comme la vaste majorité des gens qui regardent Fox News n’ont aucune idée du fait qu’ils sont confrontés chaque jour à une majorité de présentateurs opinionés (hey Tucker Carlson, Sean Hannity, we see you!) relayant des mensonges éhontés à longueur de journée, plutôt qu’à des journalistes avec une once d’intégrité et de déontologie professionnelle.

        Donc non, ras-le-bol des discours relativistes qui mettent tout dans le même sac. RT est une télévision d’Etat qui diffuse des documentaires antisémites et révisionnistes.
        T’as vu ça sur France Télévision ? Non, alors arrête tes conneries.

      1. Qu’est-ce que vivre dans la tête de Lallement ? Quelque chose que les humains se sentiraient de. Et que vit-on, dans cette même tête ? Des situations. « Nul ne devrait se sentir de vivre une telle situation, un tel drame. » philosophe en effet le préfet national.
        Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-prefet-lallement-sexcuse-encore-mais-refuse-de-demissionner_fr_5e874444c5b6d302366efe16
        Quelqu’un peut-il m’expliquer le sens de « se sentir de » ? « Avoir envie de » ?

    1. @Mac On vit des moments exceptionels !
      Qui aurait pensé voir un préfet de police de la République venir s’excuser ainsi à la télé ?
      Une figure d’autorité sortie le matin sur le terrain pour menacer les éventuels Parisiens récalcitrants et qui n’a pas su tenir sa langue, réapparaît dans l’après-midi après avoir tombé la veste et la casquette.
      Il a du se faire souffler dans les bronches !
      Ce qu’il a dit est à la fois vrai et faux. Peu probable et donc invraisemblable, mais à un détail près profondément vrai.
      Les morts ou survivants en réanimation (pour faire peur et culpabiliser) sont bien des individus qui n’ont pas respecté le principe de confinement (ou les gestes barrières), mais compte-tenu de la durée probable de la maladie (5 jours + 7 jours + 3 semaines) les morts actuels ont sans doute été contaminés avant le 17 mars.
      Ils ont donc bien violé un principe de confinement, mais qui ne leur était pas imposé, ni d’ailleurs ouvertement suggéré !
      Et c’est là que le discours est insoutenable, car s’ils avaient suivi ce principe de confinement, (et les gestes barrières) et donc reçu plus tôt cette injonction ils ne seraient vraisemblablement pas dans cet état. Mais c’est là l’erreur du préfet, celà ne dépendait pas d’eux !
      Par ailleurs, ce préfet soucieux du bien-être de ses concitoyens, on ne la pas vu me semble-t-il venir s’excuser des multiples énucléations, résultat de l’emploi des LBD suivant des consignes qui dépendent de lui.

      1. Quand on est vieux et confiné, on doit avoir quand même un minimum de services pour les courses, parfois les soins, etc. On ne vit pas de l’air du temps. Voyez les photos de Jorion : des médocs et de la Corona… apportés par un enfant. C’est ça, la gratuité (du geste) pour l’indispensable ! Et ceux qui nous rendent ce service (famille, vendeuses, infirmières, pharmaciens) le font très gentiment, mais peut être avec le virus. Et nous prenons des précautions mais… Autre cas : et si c’étaient des grands-parents qui avaient accueilli les enfants de travaileurs avant de trouver une solution…
        Donc ce préfet n’a fait que montrer spontanément une salle mentalité et une brutalité odieuse, qui accuse sans preuve aucune des gens qui sont des victimes, qui reporte sur eux la responsabilité. (Comme font les dominants avec les dominés : riches envers les pauvres, hommes envers les femmes, blanchis avec les gens de coouleur…). Il n’a aucune excuse.

      2. Il est urgent de produire du goudron et des plume sinon il va y avoir pénurie le jour d’après !! 🙂

      3. @ Ruiz, votre argumentation alambiquée est presque aussi défaillante (je ne dis pas débile…) que celle du préfet ( vrai et faux « en même temps » pffff). Relisez-vous un peu.

  7. MDP : https://www.mediapart.fr/journal/france/030420/fin-de-vie-contention-les-ehpad-en-pleine-crise-ethique?onglet=full

    Fin de Vie… Tellement triste d’avoir raison trop tôt…!

    … » L’infirmière décrit aussi ces décès brutaux, en quelques heures seulement : « Nous n’étions pas du tout préparés à cela. Une résidente avait quelques symptômes, des maux de ventre, une petite toux. Elle est morte en deux heures . Ça va vite, très vite. »  » …

    Effectivement ça va vite…!! bien entendu ça dépend pour qui..!

  8. Un parallèle entre les bateaux hopital americains ( 70 000 tonnes , 300 m de long pour plus de 1000 lits et finalement 20 patients accueillis !! ) et les transferts de malades en France, qui font beaucoup de bruit ( Tgv special, hélicoptère machin, avion transport militaire ) pour quelques dizaines de patients également.

    Faute d’être efficaces, soyons spectaculaires !

  9. Merci à Paul d’avoir souligner le deuil d’Exether Mega…

    C’est aussi ça l’amour au temps du coronavirus…

  10. France Info : – un Nouvel élément pouvant aggraver significativement la pandémie
    – infographie très fouillée de la pandémie en France

    « Ainsi, 90% de la pénicilline, utilisée dans les antibiotiques, est produite en Chine, premier pays touché par l’épidémie. De son côté, l’Inde a décidé de limiter l’exportation de 26 médicaments et principes actifs, parmi lesquels plusieurs antibiotiques.« 

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/notre-stock-se-compte-plutot-en-jours-des-medicaments-de-premiere-ligne-risquent-de-manquer-en-pleine-epidemie-decovid-19_3894583.html

    « Le Covid-19 a fait au moins 6 507 morts en France, selon le dernier bilan rendu public par le ministère de la Santé, vendredi 3 avril. Parmi eux, 5 091 malades sont morts à l’hôpital et au moins 1 416 dans des Ehpad« 

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/infographies-coronavirus-quatre-cartes-animees-pour-suivre-l-evolution-de-l-epidemie-en-france_3898181.html

  11. Un nouveau produit à l’essai dans les pays nordique sur 200 patients en état grave : l’APN01.
    Après des résultats encourageants sur des minis reins issus de cellules souches produits en Catalogne L’Allemagne le Danemark et l’Autriche passent à l’essai sur l’humain. Les Catalans vont en outre se mettre à produire en grande quantité des mini coeurs et des mini poumons de quelques mm pour pouvoir tester énormément de molécules qui servent à d’autres pathologies et sont donc déjà sur le marché :

    https://elpais.com/ciencia/2020-04-03/doscientos-enfermos-probaran-un-farmaco-que-ha-bloqueado-el-coronavirus-en-minirrinones-humanos.html

  12. Puisque nous en sommes tous à nous repasser de bonnes, de très bonnes et même de très très bonnes archives, je vous conseille la vision stratosphérique de la politique de santé de notre petit Emmanuel en guest star à Chamonix en 2016: [https://www.canalcham.fr/fr/videos] . Mais comme nous disent en choeur la LREM, majoritaires à 24% il l’avait dit avant. Oui mais c’était du vent!

      1. Salut CloClo,

        T’es pas le seul indigné : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tests-de-vaccins-du-covid-19-en-afrique-un-depute-saisit-la-justice-apres-des-propos-polemiques_3899993.html

        Mais là : https://www.franceinter.fr/coronavirus-les-chats-peuvent-aussi-etre-infectes , personne ne vient gueuler. Tests, vivisection, euthanasie… Pas la peine de filer des idées aux malades qui peuplent nos belles cités. Une petite gamine de chez moi vient de retrouver ses deux chats empoisonnés après avoir lancé un avis de recherche sur FB.

        Encore un truc indécidable mon CloClo. Les dilemmes moraux fleurissent comme les jonquilles au printemps. Faire des tests pour sauver des vies, expérimenter ou pas, trier ou non, accueillir ou ne pas accueillir…

        Je sais bien que l’évocation de l’Afrique est problématique mais comme pour le tri on part d’un état de fait : absence de protection pour les prostituées, absence de matériel pour les autres (pas de masque, pas de gel…), a-t-on décidé tout-à-coup de réduire la misère là-bas ? De faire en sorte que cet état de fait disparaisse et que la question de tester in vivo n’ait pas lieu d’être. Je ne crois pas. Alors que fait-on ?

        Un petit détail, tu vois la tronche du mec à droite juste avant qu’il ne pose la question, il écoute quelqu’un et ensuite pose sa question. Tu crois qu’on lui a soufflé ? Polémique encore ? On est sur LCI après tout. Quelle fin cela peut-il servir ? Sachant que notre première réaction sera bien entendu l’indignation.

        Je suis le premier à dénoncer « l’objectivité scientifique » qui conduit à des comportements inhumains et dénués d’empathie…

        (À ce propos, j’en profite pour faire des excuses publiques à M. Morlie. Que je prie de bien vouloir m’excuser parce que :

        1/ je rebondis sur un bout de phrase, qui pour être gènant n’en est pas moins vrai, et ne me sert que de prétexte. J’ai horreur de cela quand les autres le font, je ne vois pas pourquoi j’y cèderais moi-même ;

        2/ sous couvert d’objectivité, je règle des comptes personnels avec la petite bande de joyeux drilles de 2009, dont M. Morlie est le seul représentant clairement identifié à mes yeux. Vous cristallisez ma rancoeur, M. Morlie et tout mon texte n’en est que l’expression, c’est minable) ;

        3/ mon discours est de ce fait confus (fin officielle et fin « inconsciente ») et demande à être clarifié sur les bases mêmes que j’invoque ;

        4/ mes excuses ne vont pas seulement à M. Morlie mais également à M. Leclerc, dont je loue la mansuétude à mon égard (vous pouvez me modérer plus sérieusement, je ne m’en formaliserai pas) ;

        5/ mais également à la communauté des commentateurs, ici et là-bas, qui me subissent… je vais y travailler.

        Fin de l’intermède auto-contrition. J’avais pensé à le faire par mail mais l’outrage étant public, les excuses le sont aussi).

        Bref, vois-tu ce que je veux dire CloClo ou c’est pas clair ? C’est proprement indécidable. Si on fait preuve de charité. Si on se focalise ensuite sur l’expression « ne devrait-on pas le tester en Afrique ? » là, forcément, ça coince… Mais qu’est-ce qu’on fait ?

      2. Désolé 2 Casa, mais je n’ai rien compris à ton commentaire.

        Je pense que les dilemmes moraux sous couvert d’état de fait, n’en sont pas, et n’honore pas ceux qui les professent. Saisis-tu ?

        Parce que à ce petit jeu, tu serais surpris de savoir ce qu’est un dilemme moral… selon ta classe sociale par exemple.

    1. Document intéressant ! :
      « les stocks de médicaments disponibles en Corse sont suffisants pour permettre le traitement et les soins appropriés à l’état de santé des personnes infectées par le virus covid-19; »
      Circulez il n’y a rien à voir !
      mais aussi :
      « pour garantir l’approvisionnement des patients sur le territoire national, les décrets des 25 et 26 mars 2020 interdisent l’exportation du Plaquenil®par les grossistes-répartiteurs. »

      donc avant rien sauf le débat médiatique qui a mis la puce à l’oreille à D.Trump.
      Merci Sanofi de ne pas avoir exporté.

      Le 3 mars réquisition des masques (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041679951&categorieLien=id),
      le 24 l’hydroxychloroquine,
      les stocks doivent être aussi conséquents face au besoin ….
      (300 000 traitements possibles, aujourd’hui c’est moins impressionnant !)

  13. Alerte guerre !
    Parfois nous avons tous les éléments sous les yeux mais nous ne savons pas les associer en conséquences possibles pouvant devenir, rétrospectivement, tellement évidentes.
    1) – Maduro inculpé pour trafic de drogue par les É.-U.
    https://www.courrierinternational.com/article/venezuela-nicolas-maduro-inculpe-de-trafic-de-drogue-aux-etats-unis
    2) – Trump envoie une partie de sa marine de guerre dans les Caraïbes.
    https://www.20minutes.fr/monde/2753307-20200402-etats-unis-donald-trump-annonce-vaste-operation-antidrogue-amerique-latine
    C’est à partir d’un billet et d’un fil de discussion sur le blog de François Leclerc [ https://décodages.com/2020/04/03/quand-le-petrole-ne-se-porte-pas-comme-un-charme/?cn-reloaded=1#more-108873 ]
    que j’ai réalisé que cette fuite en avant vers l’abime est une bifurcation cauchemardesque potentielle.
    Désolé de plomber votre confinement mais je serais curieux de connaître vos opinions.

    1. J’avais lu que la construction du « mur » à la frontière mexicaine continuait pendant la coronacrise, en tout cas.

      Reprendre le contrôle de Panama (canal) serait un prétexte de casus belli vendable au sens de Fox news.

      Gaspaçion !

    2. Bonjour Jacques,

      Cela fait un petit moment maintenant que les bruits de bottes s’élèvent de tous côtés. Et la pandémie en cours augmente forcément le risque de guerre !

      Et concernant cette région du monde, je suis du même avis que timiota…

      Donc tu sais, tu ne plombes pas ici un confinement qui est hélas ! d’ores et déjà plombé de tout côté… Bifurcation, oui ! C’est Hopf qui serait le mieux placé pour nous exposer/expliquer tout ça…

    3. Sur le sujet de la guerre au sens large (ici la guerre entreprise par Trump dans les Caraïbes), Je recommande le lien que vient de twitter PAul Jorion !

  14. @ timiota, eh oui, voilà un autre élément …
    NB. J’avais mis mon commentaire AVANT de lire le billet de Paul, remarquable et profond (l’avenir n’est plus ce qu’il était).
    Je pourrais ainsi reprendre sur le sujet de la guerre « possible » sa conclusion « attachons nos ceintures»

  15. La surmortalité effarante en Seine Saint-Denis, révélée hier soir, commence à faire l’objet d’interrogations.

    Je m’imagine la vie dans une barre de 15 étages, avec 20 appartements ou plus par étage, et 2 ou 3 générations dans chaque appartement. Comment rester confiné, ne pas croiser ses voisins de palier, prendre l’ascenseur sans promiscuité? Comment se nourrir? Les marchés de plein air, qui avaient offensé la sensibilité des journalistes de BFM , ont été fermés, et d’après un article du Monde, il ne reste qu’un seul supermarché pour 21 000 personnes à « Bondy Nord ». On imagine les conséquences. Le 1er de la famille a largement de quoi contaminer les autres puis les voisins (situation proche de celle de ce bateau de croisière au large du Japon il y a un mois.)

    Par quel mécanisme passe-t-on de la notion médicale de »distanciation sociale », qui a sa part de rationalité et qui consiste à isoler les porteurs avérés du reste de la société, à la notion politique de confinement généralisé, consistant à figer chacun dans sa situation sociale? Etait-il si évident d »adopter la méthode chinoise (impréparation initiale puis contrainte extrême) plutôt que celle des pays voisins, qui ont eu de bien meilleurs résultats? Et si les résultats tardent, faudra-t-il encore plus de confinement, plus de répression et plus longtemps?

    1. Il y en a un ici qui a parlé assez tot (25 février de mémoire) de réquisitionner les hôtels.
      Ca permettrait de mettre les 1000 malades du département loin de leur famille.
      En effet, j’ai posé aussi dans un autre billet la question de l’étalement du pic par « effet famille », qui n’est évoqué que marginalement dans les médias (telle hôtesse de l’air canadienne s’est fait contaminé en vol, a contaminé sa famille, mais maintenant ils sont tous guéris, alors elle en parle).
      C’est pourtant un facteur clair de rallongement.
      Un peu de physique des réseaux « small-world » (*)devrait être connu des épidémiologistes (pour l’éradication de la polio par exemple). Et gagner un semaine de confinement pour 100 millions d’euros de frais d’hotel (20 jours x 100 euros x 50 000 personnes en pension complète + gardien à l’entrée (mili?)) me semble un deal ++.

      (*)
      https://en.wikipedia.org/wiki/Small-world_network
      (bof bof en français, hélas : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_du_petit_monde
      mieux en russe https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9C%D0%B8%D1%80_%D1%82%D0%B5%D1%81%D0%B5%D0%BD_(%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84) ?)

      1. Il faudrait (aurait fallu) insister sur les mesures de distanciation physique à l’intérieur entre membres de la même unité de confinement, compte tenu de l’incertitude fondamentale (Heisenberg ? :+) de l’état de contamination de chacun (même de ceux qui toussent un peu),
        remis en cause à chaque sortie dehors …
        sauf à s’être constitué 3 mois de vivres en totale autonomie, attendre un mois (14 jours ?) sans contact extérieur (courrier livraison ..).
        Lavage de mains, des surfaces, lits, toilettes séparées dédiées (pas de repas en face à face ?) …

        Mais celà va à l’encontre d’une recherche rapide de l’immunité de groupe.

        Celà pourrait être particulièrement pertinent si l’on se dirige vers un déconfinement progressif lié à l’age.

    2. @F.le S. 17h27
      Si vous avez suivi , disons depuis quinze jours , ce qui s’écrit sur ce blog… alors vous SAVEZ (100%) MAINTENANT… que:

      Depuis le début , TOUTES les recommandations des « sachants » ET TOUTES les « décisions » des politiques .. sont CONTRAINTES **

      [[ **CONTRAINTES = entièrement dépendantes sans la moindre autre alternative…que le laisser-faire de l’ « immunisation du troupeau » par les contacts naturels dans la durée… INCLUANT inévitablement l’infarctus du système hospitalier y compris des soignants « KOs » pour minimum un/deux mois pour les survivants … et un décompte gigantesque des décès au bout du bout = quand à peu près deux tiers de la population totale aura « croisé » le virus au point de développer des anti-corps visibles dans une analyse de sang ]]

      CONTRAINTES donc …par la situation française de santé AU DÉPART de la contamination ((( Rappel: aller-retour journaliers France-Chine en particulier/quasi exclusivité WUHAN… + rassemblements de masse + foot + spectacles + stations de sport d’hiver +… + …))) c’est à dire exactement ceci :
      ## pas de test..
      ## pas (assez) de moyens techniques pour appliquer un éventuel test..
      ## pas (assez) de masques pour les soignants en contact avec les malades/suspects.. ni de masques pour une population française nomade ( durée de vie d’un masque porté = quelques heures ==> plusieurs renouvellements quotidiens..)..
      ## pas de traitement consensuel pour la maladie..
      ## pas (assez) de lits disjoints isolables en hôpital pour éviter … Quant au personnel..priez pour eux..!!
      ## pas (assez) de masques à oxygène ( 1ère arme pour aider le corps du malade à « gagner du temps » dans son combat interne contre le virus..
      ## pas (assez) de « machines » automatiques en réanimation (2ème et ultime arme pour « rajouter » un ultime délai « de grâce » au corps intubé du malade-mourant-mort ..

      Et ça ne s’arrange visiblement pas… car , DEPUIS PEU ( en tous les cas la France a eu disponible un créneau de réaction raté) c’est la compétition mondiale pour TOUT.

      Conclusion….les EHPADS , la Seine-St Denis et tout ce que j’oublie.. comment dire..?!

  16. Le gouvernement va essayer de nous convaincre d’utiliser des masques faits maison, après avoir dit le contraire (?avec l’OMS !) depuis le début de l’année.
    Mais les Autrichiens ont des masques.
    Les asiatiques qui connaissent le SARS et semblent mieux s’en sortir, en ont toujours utilisé.
    Les New Yorkais pragmatiques vantent les moyens du bord.
    Les vrais industriels français (du luxe) se sont déjà reconvertis, pour un accessoire de mode.

    Peut être un signe d’union nationale (territoriale) avec une meilleure acceptabilité de la Burka (masque + charlotte), retour du voile des femmes autochtones tombé en désuétude depuis 70 ans.

    Alors point de revirement dramatique, d’excuses penaudes (comme le préfet) , de reconnaissance d’erreur de bonne foi ou de manipulation cynique face au cul de sac où l’on s’est mis avec l’absence de masque.

    Mais un appel de l’Académie de médecine (aux ordres ?) qui n’avait jusqu’alors pas émis le moindre avis divergent et le fait juste au bon moment pour préparer la bascule des esprits !

    Bravo les Spin Doctor !

    1. De là à dire que les talibans et leurs burqas moyenâgeuses étaient en avance d’un coup !

      Ca promet encore de belles histoires au pays des fromages qui puent.

      1. Surtout que la voie de contamination des yeux existe aussi,
        même si elle contribue sans doute bien moins que les voies respiratoires.

        Il faut donc le super-niqab pour le moins, ou la casquette Nike mais avec prolongation par un masque transparent.

        Je vais relire la BD de feu Pétillon sur « l’Affaire du voile », on doit y trouver une bonne inspiration.

      2. @ Timiota Le mieux est sans doute le masque Decathlon lavable avec un filtre adaptable en haut (non soumis à l’humidité du souffle).
        C’est pourquoi les 25000 exemplaires restants ont été retirés du marchés et ne sont plus accessibles aux particuliers.
        Quelqu’un a-t-il un Tuto (txt, pdf, Youtube) pour bricoler un tel filtre adaptable ?
        Sans machine 3D ! mais avec gaine électique, vidange de machine à laver, boite de biscuit tupperware, pate à modeler et ruban adhésif large de réparation genre Duck.
        Des astronautes s’en sont sortis par de telles méthodes.

        « Accessoirement » Decathlon va t il relancer la production ? (en Chine ?)
        Même avec 2 mois de transport par bateau, nous serons très nombreux (heureux) à l’acheter cet été si l’on a déjà de nouveau accès à nos plages, et pour travailler ou circuler en septembre dans l’autre cas.

        Le serre-tête avec protection transparente haute « casquette Nike mais avec prolongation par un masque transparent.  » est sans doute le meilleur équipement pour retourner travailler mais les magasins de bricolage sont fermés et Amazon va devoir diminuer la densité de son personnel.

        @arkao le lien me donne :
        403. That’s an error. Your client does not have permission to get URL

        le lien est bon ce n’est pas 404
        Avez-vous sauvegardé le contenu ? y a t il un autre moyen d’y avoir accès ?
        (phrase caractéristique googlable ou qwantable?)

  17. Petit problème économique : Optimisation des transports en TGV
    Vaut-il mieux transférer normalement à leur frais 500 personnes dans un TGV de Paris vers la Bretagne et les mettre en quarantaine stricte (14-24 jours) dans leur résidence secondaire (gendarmerie).
    Sachant que les hôpitaux n’y sont pas saturés, qu’elles ne sont pas déjà tous contaminés, qu’elles y ont moins de chance/risque d’être contaminée dans les semaines qui viennent, mais que ce transfert diminuera un peu le nombre de personnes à mettre en réanimation à PARIS en surcharge.
    Ou vaut-il mieux l’interdire et réserver les TGV au transfert 15 jours plus tard de 12 à 24 intubés déplaçables avec le personnel de soutien nécessaire ?
    Si il y a 3% de malades en réanimation économise-t-on des TGV ?

  18. @timiota: il me semble bien avoir lu votre post passé (ou un autre reprenant les mêmes idées), ce qui n’empêche pas de l’illustrer après sur des cas concrets. Votre suggestion de transformer des hôtels en lieu d’isolement (moyennant sans doute une adaptation) a été annoncée et peut-être mise en oeuvre aux USA par l’armée. Je n’ai rien vu de tel ici (mais heureusement pour moi, je ne regarde pas toutes les infos, il y a peut-être des initiatives).
    Il reste le point délicat des courses d’alimentation pour les zones tendues. Il y a les »drive » pour ceux qui ont des voitures, mais pour les autres… la réouverture de marchés locaux devrait quand même être envisagée, même si cela indigne BFM.

    1. Tout ce que j’ai entendu en France portait sur l’hébergement des soignants en hotel à proximité de leur job.
      Je reste surpris qu’on n’y recourt pas davantage…, ni qu’on ne trouve côté armée que la surveillance et les hosto de campagne comme appui à la situation actuelle.

      A moins qu’on ait externalisé la bouffe dans les régiments à des boites privés, auquel cas la réquisition de ce genre de personnel (cuistot, cantinier, linge, …) adapté à « l’hôtellerie de secours » est délicate ?

      1. Les soignants n’ont souvent jamais aussi bien bouffé à l’hosto que depuis le coronavirus , en échappant à la cantine habituelle ( ou plutôt en complément à celle ci ) . de par là , spontanément une vingtaine de chefs toqués se sont mobilisés pour préparer plus de 1000 repas journaliers aux hôpitaux . Ce sont les communes , agglos ou associations , ou appels de fonds solidaires qui règlent la facture ( à prix coutant ) .

        Les troufions participent en fait à la distribution des masques et matériels médicaux aux mêmes hôpitaux . Personne n’a encore attaqué le 27 -ème BCA pendant ses livraisons .

        Je n’ai pas entendu le moindre écho de soignant demandant à être hébergé ailleurs que chez lui .

      2. C’est vrai que je pense à ceux qui se tapaient 1h pour aller du fin-fond du Val de Marne à La Pitié ou du fin fond du Val d’Oise à Bichat.

        Si, par les temps qui courent, ils peuvent y aller en voiture sans bouchons, ça change la donne pour un paquet d’entre eux. Je suppose que les solutions de parkings existent, n’y plus de visiteurs, etc.

        Les BCA… pourraient aussi profiter des stations vides, les pauvres, c’est pas tout le temps comme ça !

      3. Ben oui , Paris et sa région n’est pas la France entière . Ça n’empêche pas qu’on puisse y piquer la solidarité active et les bonnes idées de province .

        Pas trop pigé la dernière phrase . S’l s’agit de station d’hiver , c’est cousu , la neige a méchamment fondu .Dans certaines stations on passe même les dameuses sur ce qui reste et l’étaler , pour accélérer la fonte , et permettre au sol d’être à nu pour que l’herbe y pousse plus vite . Les vaches attendent .

        BCA = bataillon de chasseur alpin . Le 27éme , c’est celui qui a défilé avec sa fanfare et clairons , tout en blanc , pour un 14 juillet .

        https://www.bing.com/videos/search?q=fanfare+bataillon+27+%c3%a9me+bca+d%c3%a9fil%c3%a9+14+juillet&docid=608045782486615228&mid=FD97BAEC2DD7487BDB80FD97BAEC2DD7487BDB80&view=detail&FORM=VIRE

    1. Et pourquoi auriez vous peur ? Nous sommes dans une dictature sanitaire (à forme républicaine certes) c’est la force de notre Constitution avec son président de la République, puissant en cas de crise, héritage de pratiques romaines.
      Certains ont sans doute peur que soit exprimée l’idée téléologique, d’une initiative mondiale, pour aboutir à cet état, mais celà sera facilement qualifié de complotisme, afin de préserver la cohésion nationale, avec succès tant que cette opinion restera minoritaire (nous sommes en démocratie).

      Merci pour le lien.

    2. Oui et ils en profitent aussi, les salopards, pour faire avance sous le couvert « d’infrastructure critique » l’oléduc Kesytone XL, qui devrait acheminer les sables bitumineux de l’Alberta vers le golfe du Mexique.

      Comme le dit à peu près Kibben de 350.org :
      « C’est le livre de Naomi Klein [la Stratégie du Choc, « The Shock Doctrine »] sous la forme d’une BD comique écrite avec du sang ».

      (original :
       » It’s so over-the-top evil that it’s like the comic book version of Naomi Klein’s Shock Doctrine, written in blood. »

      https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/apr/05/climate-crisis-villains-oil-industry-big-banks-pipelines
      )

      1. @ Timiota,
        tu ne serais pas un peu gauchiste sur les bords, type couteau entre les dents, mon cher ami ?
        Tu parles de «salopards ». Alors comment qualifier certains en France ?
        Pour ceux qui n’ont pas suivi une histoire édifiante :
        1er acte :
        https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-chru-de-nancy-denonce-les-suppressions-de-postes-prevues-apres-lepidemie_fr_5e89cfecc5b6cc1e47770e62
        2e acte (tout accusé à droit à sa défense … et c’est tristement désopilant «Un enfant de 4 ans comprendrait que lorsqu’on passe de sept sites à un seul, il y a une possibilité de rationalisation. »):
        https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/plan-economies-hopital-nancy-directeur-ars-grand-est-persiste-signe-je-fais-mon-boulot-1811946.html
        (N.B. il cause toujours de locaux, jamais d’hommes et de femmes.)

        Que se passera-t-il APRÈS la crise ? Faudra-t-il laisser les mêmes « gestionnaires » aux manettes ?

        À mon avis nos héroïques soignants vont préparer du goudron et des plumes…

      2. Attention avec le mot « salopard », collé avec certains noms, ça entraîne de facto la disparition dans un commentaire. Je peux comprendre les responsabilités en tant que blogueur et cependant, cette forme d’auto censure sous couvert de risque juridique est un véritablement problème.

        Pourtant, parfois il n’y a pas de meilleur qualificatif disponible. Si on ne peut plus appeler un chat un chat, un nazi un nazi, un salopard un salopard, la clarté des messages peut en être atteinte.

        C’était ma minute inutile quoique.

      3. @ Cloclo, très bien vu et ce n’est pas une minute inutile, au contraire.
        Comme vous, je comprends aussi le problème légal et la responsabilité d’un blog, sa modération (et j’admire le boulot des modérateurs, évacuer la merde n’est jamais agréable).
        J’ai eu ce problème avec « ordure »… Je pense pas qu’il faille s’autocensurer (= ne pas se laisser aller à son tempérament toulousain pour certains) mais simplement prendre des biais.
        La force des messages peut gagner avec leur ironie et l’implicite…

  19. Je ne résiste pas à l’envie d’en « remettre une couche » avec ce nouveau billet de Jean Gadrey. Même si j’y retrouve -me semble-t-il!- des idées défendues ici (et ailleurs) depuis longtemps par Paul.
    La comparaison avec l’Allemagne ne me paraît pas à notre avantage…
    http://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2020/04/05/urgence-economique-il-faut-depenser-en-2020-200-a-300-milliards-d-argent-public-dans-la-sante-les-personnes-empechees-de-travailler-et-les-pme-en-risque-de

  20. ENORME !

    Cela commence à surchauffer gravement à la Maison Blanche au sujet de l’hydroxychloroquine ; comment pourrait-il en être autrement au regard des premières bribes d’informations issues des essais cliniques toujours en cours :

    https://www.pauljorion.com/blog/2020/03/29/hydroxychloroquine-et-coronavirus-comment-apprecier-la-valeur-des-resultats-de-didier-raoult-par-alexis-toulet/#comment-784092

    On s’en doutait un peu, mais c’est bel et bien à un véritable bras de fer opposant science médicale et idéologie politique, auquel le Dr Anthony Fauci (https://en.wikipedia.org/wiki/Anthony_Fauci) est désormais confronté :

    https://nbcpalmsprings.com/2020/04/06/heated-disagreement-breaks-out-in-situation-room-over-hydroxychloroquine/

    Navaro (https://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Navarro) – Trump (https://en.wikipedia.org/wiki/Donald_Trump) ; qui se ressemble s’assemble…

Les commentaires sont fermés.