Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet

Également sur son blog : Chroniques d’un virus. Ouvert aux commentaires.

La Chine : Coupable. Mais également bouc-émissaire ?

Préambule : il s’agit d’une analyse sur base factuelle qui n’a pas encore fait l’objet de relecture. L’ensemble des faits mentionnés dans cet article se retrouvent aisément sur Internet. Par souci d’efficacité [je tenais à ce que cet article soit mis en ligne dès le 2 avril], je ne cite pas in extenso l’ensemble des sources auxquelles je fais référence. J’ajouterai probablement des notes de bas de page dans un second temps. Par ailleurs, j’essayerai de tenir compte de vos commentaires.

La Chine, punching ball du café du commerce médiatique

Je cite :

Tout d’abord une opinion

« Ils vous ont menti ? C’est une évidence. Et Ils ont beaucoup à se faire pardonner. Elle [la Chine] a eu une attitude que je qualifierai de criminelle […]. L’omerta a sévi de façon dramatique, sans doute pour préserver le développement économique de la Chine. ». Sur la levée de l’embargo à Wuhan : « il n’est pas possible que l’épidémie se soit éteinte de cette façon ». C’est à vous, France 5, Roselyne Bachelot interviewée par Anne-Elisabeth Lemoine.

Ensuite un certain nombre de faits [non vérifiés, mais probablement vérifiables] :

« à Wuhan, des queues interminables pour récupérer les cendres », Huffington Post, 31/03/2020

Zuling Zhang : « un chauffeur aurait livré 2*2500 urnes funéraires à un seul des 8 funérariums de Wuhan ».

« Ce journaliste estime lui à 59 000 le nombre de décès pour la seule ville de Wuhan », Huffington Post, 31/03/2020

Puis un fait vérifié, indiscutable :

« Pourquoi la Chine a perdu 21 millions d’abonnés à un forfait mobile en 3 mois »

Ensuite une opinion :

Adrien Gombeaud : « La vraie question, c’est en effet l’OMS plutôt que la Chine. Comment une organisation internationale peut-elle croire les données d’un parti […] ».

Selon de nombreux éditorialistes et commentateurs de l’actualité, l’Occident a été trompé par sous-estimation du nombre de cas et de morts par la Chine. De combien ? C’est un peu la foire d’empoigne. Certains parlent de quelques dizaines de milliers de morts à Wuhan, et de millions de cas dans la province du Hubei. D’autres parlent de millions de morts en Chine [estimation basée sur cette baisse du nombre d’abonnés à un forfait mobile].

Pauvre petit chaton occidental. Trompé par le grand chat chinois. Maintenant il se trouve dans une situation tragique, mais ce n’est pas de sa faute. « Il est mignon monsieur Pignon ; il est méchant monsieur Brochant ».

Tout d’abord concernant le nombre de morts.

Le comptage des morts, un exercice difficile

Je reprendrai un proverbe français : « c’est à la fin de la bataille qu’on compte les morts ».

C’est vrai, mais, même à la fin de la bataille, les estimations peuvent diverger fortement. Les experts s’entre-déchirent encore aujourd’hui pour estimer le nombre de morts causés par la grippe espagnole [entre 50 et 100 millions] et par les deux guerres mondiales. Il y a souvent un rapport de 1 à 2 [voir plus] entre les estimations hautes et les estimations basses, même avec un recul historique de plusieurs années. Je ne rentrerai pas plus dans le détail, mais vous invite à effectuer vous-même les recherches si le sujet vous intéresse.

Si ce comptage est difficile à effectuer après la bataille, il l’est encore plus pendant la bataille. J’ai déjà évoqué le cas de la grippe dans les FAQ sur le COVID [page principale de mon Blog]. Je vais en reprendre certaines explications.

La grippe saisonnière ? 10 000 à 20 000 morts par an en France ; 5 000 en 2019 – 2020. C’est les chiffres que nous avons tous en tête. Il s’agit d’un nombre très supérieur aux décès directement attribuables à la grippe, comptabilisés dans nos structures hospitalières [78 il y a quelques semaines]. Il y a souvent un rapport de 1 à 20 entre les morts comptabilisés et les morts estimés.

Pourquoi un tel écart ? Le nombre de morts de la grippe annoncé par les médias est estimé. L’estimation se fait sur base d’un modèle de différentiel de taux de mortalité, en prenant probablement en comptes des paramètres d’âges, etc… La méthodologie de ce calcul est partagée entre la Direction Générale de la Santé et l’OMS. Comme tout modèle, il prend en compte des hypothèses, forcément discutables et donc [en partie] subjectives. Si l’on effectuait une étude approfondie des causes adéquates de la mortalité des personnes dans un périmètre géographique défini, on aurait un résultat forcément différent. Mais dans ce cas, il faudrait également que l’on fixe des hypothèses de départ [pour la grippe, il s’agit pour la plupart de cas de comorbidité. Lesquels sont attribuables à la grippe ? Lesquels sont attribuables aux autres infections ?].

L’OMS et la DGS faisant la promotion de la vaccination contre la grippe, il est probable que le modèle qu’ils utilisent aboutisse à une estimation large du nombre de décès [nb: il s’agit d’une opinion exprimée à titre personnel].

En France, nous ne comptabilisions que les morts du COVID dans les structures hospitalières, donc nous les sous-estimions [les morts en Ehpad ou à domicile n’étaient pas comptabilisés]. Ce point est en train d’être partiellement corrigé : au 4 avril, la DGS a annoncé avoir compté environ 2 000 morts en Ehpad [cette donnée n’est pas encore exhaustive, une partie des établissements concernés n’ayant pas répondu]. Nous ne comptabilisons pas [encore?] les morts indirects [par exemple, les décès dus aux pertes de chance des patients non COVID+ n’ayant pas pu accéder aux structures hospitalières, mobilisées pour le Coronavirus].

La Chine a sous-estimé la mortalité due au COVID+. Quel Scoop !

Dernière semaine de janvier 2020. Les nouvelles du confinement de Wuhan nous parviennent, et avec elles, déjà, les informations officieuses en provenance des dissidents. Je cite « le nombre de cas est très sous-estimé par le régime » ; « les incinérateurs tournent à plein régime, d’après le témoignage d’un salarié. Si on multiplie le nombre de morts incinérés dans cette structure au nombre d’incinérateurs de la ville, on obtient un total largement supérieur à la mortalité annoncée ».

Il y a assez peu de doute à ce sujet : le comptage du nombre de morts était loin d’être exhaustif en Chine [il ne l’est pas non plus chez nous]. Tromperie volontaire du régime ou simple mensonge par omission ? Je serais bien incapable d’affirmer quoi que ce soit à ce sujet. Comme nos sociétés occidentales, la Chine applique une forme de management par objectif. Les comités de quartier sont jugés selon le niveau de performance de leurs indicateurs [nombre de cas ou nombre de morts] ; or, nous savons tous que, lorsque nous sommes évalués par indicateurs clés [KPI], nous avons tendance à les « piloter », c’est à dire à interpréter (ou tordre) les règles de manière à en améliorer les résultats. C’est même, dans certains cas, un métier à part entière (bullshit job). Omission à tous les étages ? Peut-être.
La question porte sur le facteur de sous-estimation. On a vu précédemment que, pour la grippe, il pouvait y avoir un facteur 20. Un tel facteur me semble assez improbable pour le COVID [sans doute plus facile à compter en raison d’une létalité et d’un nombre de cas placés en réanimation donc hospitalisés bien supérieurs]. Un facteur de sous-estimation de la mortalité situé entre un facteur 1,5 et un facteur 10 me semble probable à titre personnel, tant pour la Chine que pour les autres pays [hors cas spécifiques de l’Egypte et de l’Iran, pays dans lesquels le multiple peut être encore très supérieur].

Pour la ville de Wuhan, si l’on reprend les informations des dissidents concernant le nombre d’urnes [59 000], et qu’on l’on retranche de ce nombre la mortalité attendue en 2 mois et demi pour une ville de 11 millions d’habitants [1% par an] :

On obtient 59 000 – [1%*11 000 000 *(75/366)] = environ 36 500 morts du COVID+ à Wuhan.

Soit un facteur de sous-estimation de l’ordre de 14, qui me semble un peu élevé, sans être complètement démesuré.

L’exercice qui devrait être effectué pour déterminer la crédibilité d’un tel multiple est de le croiser avec le nombre de places de réanimation disponibles dans la ville de Wuhan. On peut considérer que, pour un système de santé modérément saturé, le ratio réanimation / décès fluctue entre 1 et 4. Pour la seule ville de Wuhan entre 35 000 et 140 000 patients auraient donc été placés sous respiration artificielle. La ville de Wuhan aurait donc eu besoin de 11 500 à 70 000 respirateurs [plateau épidémique: 30 jours ; respirateur utilisé pendant 10 à 15 jours par patient en moyenne].

En retenant la fourchette basse [peut-être la plus raisonnable] la ville de Wuhan aurait eu besoin de disposer d’au moins 11 500 respirateurs. Deux fois plus que le nombre disponible en début d’épidémie dans la France entière. Est-ce possible ? Je ne sais pas. Quelqu’un pourrait-il m’aider à retrouver cette information ?

Concernant les estimations basées sur le nombre d’abonnements résiliés :

Je n’y accorde aucune crédibilité. Nous n’aurions eu aucune chance de « passer à côté » de millions de morts en Chine en l’espace d’un mois et demi.

Oui, la Chine a donc très clairement sous-estimé le nombre de personnes mortes de ce virus. De quel facteur était cette sous-estimation ? 2 ? 3 ? 5 ? 10 ? 15 ?

La Chine a sous-estimé le nombre de morts ? Ceci n’est pas un scoop. Nous le savions depuis la fin du mois de janvier.

Partager :

79 réflexions sur « Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet »

  1. Vous sous-estimez un peu beaucoup la mortalité ordinaire pour un hiver à Wuhan.

    Moyenne d’âge 75 ans , donc 1,33% par an. Et un peu plus l’hiver (toutes les courbes de mortalités font +10% l’hiver vs l’été, avec les grippes en plus, il y avait 2 autres épidémies en cours de mémoire, ce qui n’a pas aidé le staff médical, car il y avait un « bruit de fond » des maladies virales. Donc disons 1,5% sur ces 75 jours là, et soyons mesquins, 365,25 jours /an moyen (les banquiers normalisent bien traitreusement les TEG sur 360 jours, une affaire héritées des bonnes pratiques « lombardes », Fugger quand tu nous tiens).
    Ca fait ~ 34 000 décès, et il n’en reste que donc plus sur les 59 000 (qui comprennent peut-être du backlog ou du futur) que 25 000 à expliquer. On retombe un peu en-dessous du facteur 10.

    Mon pifomètre : plutôt un facteur 2 au plus, basé sur le sérieux des systèmes administratifs locaux, Wuhan ancienne capitale impériale n’est pas un far-west, ce n’est pas là que les migrants s’entasse, etc. on est en pleine « classe moyenne chinoise ascendante », avec des ouvertures aux étrangers calibrées mais non néglibeables (usines de voitures), ce type de facteurs n’est en rien une preuve de quoi que ce soit, mais me semble rendre tout « gros complot » excessif. L’inclusion honnête des CT scan (RX pulmonaire) au 15 février, le « saut » dans les data bien connues, est un autre exemple contre une truande, il aurait fallu cacher des choses à la fois sur les chiffres PCR et sur les chiffres RX, et sur la partie immergée de l’iceberg, un peu celel des EHPAD chez nous. Dans une société assez efficiente, cet iceberg (sa partie cachée précisément) ne pouvait pas être immense, me semble-t-il.

    1. @ Timiota, Fabrice de Rivet écrit : «Un facteur de sous-estimation de la mortalité situé entre un facteur 1,5 et un facteur 10 me semble probable à titre personnel, tant pour la Chine que pour les autres pays ». Tu penses à un facteur de ca 2 (avec d’excellentes raisons). C’est dans le bas de la fourchette…mais dans la fourchette.

      Le problème principal soulevé par F. de Rivet est que la gravité de l’épidémie a été fortement sous-estimée en Occident (et en France) alors que tout était de plus sous nos yeux (cf. les hôpitaux construits à la hâte).
      Voilà la question (entre autres) que nous devrons nous poser.
      Sans oublier une réponse comme celle donnée par Mark Alizart voir le fil Tweets de PJ (merci Chabian de l’avoir signalé : tant d’infos partout!)

      1. Sans oublier les vidéos de bloggeurs chinois courageux dans les services d’urgence des hôpitaux de Wuhan durant la première quinzaine de février : on y voyait pratiquement les gens mourir dans les couloirs sans pouvoir être pris en charge. Avec le 1er mort en France le 27 février, ce sont ces vidéos qui m’on fait regretter la tenue du Salon de l’Agriculture. Ce sont aussi ces vidéos qui permettaient de prévoir au jour près dès le début de mars que la situation serait la même en France fin mars. Je suppose qu’en cherchant un peu, ces vidéos sont toujours visibles.

    2. Re-bonjour,
      Comme je vous ai dis tout à l’heure, j’ai trouvé votre commentaire très intéressant [et constructif]. M’autorisez vous à l’intégrer en note de bas de page de mon blog à la prochaine mise à jour de l’article?

    3. Pardon, je vous ai répondu au mauvais endroit. Je vous remercie vivement de ces précisions. Serait-il possible de les intégrer en note de bas de page ? Merci beaucoup !

      1. @ Fabrice de Rivet
        Si c’est @timiota que vous vous adressez, oui bien sûr.
        (Nétiquette du lieu @xxxx pour répondre, car si lors de la modération, vous n’êtes plus le premier du fil de réponse, on ne sait plus zaqui vous vous zadressez).

    4. Au temps pour moi, j’ai raisonné sur un flux « en stock constant », or la démographie en augmentation fait qu’il faut vraiment aller chercher les pays en dépeuplement (Ukraine, Modlavie, Russie) ou en mauvais état sanitaire (Lesotho) pour dépasser 1%. Donc je retire mon estimation du « bruit de fond », pan sur mon bec. On revient à du 0,7% pour la Chine (pourtant avec la politique de l’enfant unique, … mais non, sur 30 ans ça n’a pas suffit à passer « en flux constant » entre naissance et décès, ce qui aurait donné « % annuel = 1/ espérance de vie »…

    1. Cette étude est passionnante. Elle pointe en particulier la relativité du R0, celui-ci étant fortement dépendant du comportement d’une population en phase de pré-confinement (nombre de contacts, proximité, port du masque), d’où l’écart très important simulé entre la Corée du Sud (2,6), et la France (4,8).
      Je suis plus réservé concernant le calcul de la mortalité avec 80% de la population infectée (277 k) . Il s’agit selon moi du taux que nous pourrions constater dans une société dans laquelle les institutions de santé seraient parfaitement dimensionnées et réactives, les patients isolés et traités dès les premiers symptômes, les soignants parfaitement protégés, où toutes les molécules et traitements seraient disponibles. Par ailleurs, il s’agirait également d’une société disposant d’un nombre suffisant de respirateurs (respirateurs classiques c’est-à-dire invasifs, et respirateurs light, type décathlon ou autre modèle). En effet, l’utilisation de respirateur light pour les patients pour lesquels l’oxygène ne suffit plus mais pour lesquels l’intubation n’est pas indispensable permettrait d’éviter une partie des séquelles et des complications causées par l’intubation.
      Mais les auteurs font clairement part de leurs réserves sur ce point. Une excellente étude, parfaitement honnête.
      Encore merci !

  2. Excellent article, sur lequel je suis d’accord dans l’ensemble, mais dont je ne partage néanmoins pas la conclusion. Il est trop facile de dire au mois de mars que « bien entendu nous savions dès janvier ». Pourquoi donc attendre maintenant pour l’écrire ? Pourquoi même l’écrire si « circulez y’a rien à voir » ?
    D’ailleurs, pourquoi chercher la facilité en parlant du cas chinois ? Lancez-vous donc sur ce qu’il se passe en Allemagne, Pays-Bas, Suède ou Japon. Quelle est cette immunité étrange dont ils bénéficient face au virus ? Allez-vous attendre le mois de juin pour nous dire « l’Allemagne, le Japon, la Corée ont sous-estimé leurs chiffres, quel scoop » ?

    1. Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Je n’ai pas attendu le 2 avril pour réagir. J’ai essayé de faire avec les moyens du bord, mais je n’ai pas trouvé grand monde pour m’écouter à l’époque. Après une semaine de nuits blanches passées à analyser les données disponibles et élaborer les scénarios, j’ai essayer d’avertir, d’abord mon entourage, puis les médias et notre chef d’Etat. Ci-dessous, in extenso, un message posté sur le site de l’Elysée le 3 mars au matin [j’ai posté un message similaire la veille sur le site de Matignon, mais je n’en ai malheureusement pas conservé de copie ni reçu de réponse]. Pour info, il [le courrier à destination de l’Elysée] a été lu [au moins en diagonale]: j’ai reçu une réponse semi-standard le 6 mars]. Ce message a été envoyé à la même date [3 avril] au courrier des lecteurs de tous les quotidiens « de référence » français. Je n’ai jamais reçu de réponse de leur part. J’en ai parlé à mon frère, journaliste, qui, après avoir réalisé la situation, a eu un mal fou à convaincre ses collègues du péril annoncé.

      Monsieur le Président de la République Française,

      Face à l’épidémie de COVID 19, soyez Churchill, ne soyez par Daladier.

      Le Monde, L’Europe et la France sont en train d’affronter une nouvelle menace, inconnue depuis l’arrivée de la grippe Espagnole en 1918 ; le COVID 19.
      Cette maladie est particulièrement sournoise ; son temps d’incubation peut aller jusqu’à 14 jours [24 selon des sources chinoises], sa contagiosité est très élevée [1,7 à 3 fois la grippe classique, peut-être plus. Il se diffuse par gouttelettes et par aérosol, contrairement à la grippe qui ne se diffuse que par gouttelettes]. Elle a contaminé en un temps record la 99,5% des soignants et des patients d’un hopital psychiatrique en Corée du Sud. Son taux de létalité est de 3,5% [source : Chine], 2 à 5% [source : OMS], 1% [études concernant les autres provinces que le Hubei en Chine]. Certains épidémiologistes / directeurs d’administration français parlent d’un taux de 0,1% à 0,5% [ce sont les seuls au monde à évoquer de tels taux de létalité. Serions-nous plus intelligents que tout le reste du monde ?]. Par ailleurs, toutes les tranches d’âges sont concernées [sauf moins de 10 ans], avec, selon les statistiques chinoises, une chance sur 200 de mourir à 40 ans, et une sur 5 à plus de 80 ans. Cela n’a rien à voir avec la grippe, qui ne tue pas directement [Cas de co-morbidité pour les personnes agées non vaccinées], et qui ne tue pas les personnes ne bonne santé [1% des 1718 soignants chinois infectés sont morts du COVID 19; des familles entières en sont mortes sans avoir pu voir de médecin – voir la lettre de ce réalisateur chinois sur son lit de mort ; une jeune championne de Futsal Iranienne de 23 ans en est morte également]. Sommes-nous vraiment prêts à voir partir en un temps très bref une partie non négligeable de nos contemporains, et une grande partie de nos ainés, sans être en mesure de leur dire au-revoir, ni de les enterrer correctement ? Nos épidémiologistes et directeurs d’administration sont à mon sens victime d’un biais généralisé dans la population de notre pays, à savoir qu’une situation similaire à celle qui a causé la grippe espagnole de 1918 – 1920 ne peut pas nous arriver. Cela n’est plus dans notre logiciel, contrairement à celui utilisé par les asiatiques, qui ont directement vécu le SRAS en 2002 – 2003 [et qui ont magnifiquement bien réussi à contenir l’épidémie]. Pour le COVID 19, la réaction chinoise s’est un peu fait attendre, mais a été massive, et l’épidémie a été remarquablement contenue [seulement 3 000 morts, c’est presque un miracle, étant donné la contagiosité et la létalité de cette maladie]. Les chinois se sont montrés particulièrement déterminés, n’hésitant pas à porter préjudice à leur économie pour sauver de nombreuses vies. Je pense que le rattrapage économique aura lieu à partir de la mi-2021 et sera très rapide. L’optimisme et la fierté de la population d’avoir pu réduire [presque] à néant une telle menace irriguera le rebond économique du pays.
      En France, nous ne sommes clairement pas prêts. Pénurie de masques à l’hôpital ; masques inadaptés ou pas de masques chez les généralistes ; plus aucun masque disponible pour les particuliers dans les pharmacies ; plus de gel hydro alcoolique ; un manque criant de tests à l’hôpital [en partie dû à la rigidité de l’administration française, qui n’en a homologué qu’un seul type]. Notre système de soin est au bord du gouffre, et ne peut accueillir qu’un petit nombre de malades. Il n’y a officiellement « que » 191 cas, mais il s’agit très clairement d’une sous-évaluation massive dûe au manque de tests effectués. Je pense que l’on n’est pas très loin du niveau de l’Italie, et que le nombre de cas total dépasse largement le millier, voire beaucoup plus. Le Virus est clairement arrivé à Paris intra-muros [évidence statistique], mais les lunettes que nous utilisons nous empêche de le voir. Dans quelques jours, on verra dans les rues de Paris des jeunes gens s’effondrer dans les rues [chocs cytokiniques, comme en Iran]. Si rien de plus n’est fait dans les prochaines heures, les hôpitaux ne seront plus en mesure de traiter les malades de plus de 70 ans, qui mourront seuls chez eux, sans pouvoir être enterrés convenablement. Le taux de létalité dépassera alors très largement les 3,5% de la province du Hubei en Chine [où la majorité des malades sont traités]. Ce qui veut dire des centaines de milliers de cadavres, des centaines de milliers de vie tragiquement abrégées. Sur un total de 700 personnes infectées du Diamond Princess, 6 sont morts et 40 sont dans un état sévère. Dans un scénario comme celui-ci, les 40 ne pourraient pas être soignées, donc mourraient tous les uns après les autres.
      Si ce scénario se réalise, vous, ainsi que toutes la classe politique française, les cabinets ministériels et les fonctionnaires de la santé finirez dans les poubelles de l’histoire, après un procès retentissant pendant lequel vous ne pourrez pas dire « je ne savais pas » après les alertes de la Chine et de l’OMS. Vous serez vilipendés, et placé en prison pour le reste de votre vie après un procès fleuve [la situation serait la même dans les autres pays européens, sauf peut-être en Italie, seul pays européen pour lequel la réaction semble être à la mesure de l’épidémie]. Tout cela pour ne pas avoir compris la vraie menace, et pour avoir orienté votre réaction vers le maintien du PIB à Court terme [mais la crise à moyen terme, et la crise institutionnelle qui verrai l’Union Européenne disparaître et les régimes autoritaires apparaître en Europe dans la foulée].
      Il vous reste une dernière chance d’être le Churchill Européen face au COVID 19. Saisissez la dans les prochaines heures. Sinon il sera trop tard. A l’inverse, si vous prenez les mesures adéquates, vous serez considéré comme le sauveur de la France :
      – Report des élections municipales [de 6 mois ou d’un an]
      – Passage immédiat en niveau 3
      – Arrêt total ou quasi-total des transports en commun dans toute la France
      – Forte baisse voire suppression du trafic aérien
      – Fermeture de l’ensemble des écoles, universités et crèches
      – Consigne donnée aux entreprises pour qu’ils organisent le télétravail généralisé de ceux qui le peuvent
      – Fermeture de tous les lieux publics [théâtres, boites, bars cafés, restaurants, cinémas]
      – Maintien de la production et de la transformation de denrées agricoles
      – Maintien d’au moins une partie des commerces de bouche. Fermeture des autres
      – Fermeture de toute ou partie des entreprises de transformation
      – Ralentissement du Fret routier
      – Maintien des activités de production et de distribution d’énergie
      – Mobilisation générale de l’armée
      – Mobilisation de la réserve citoyenne
      – Consigne donnée au Français pour qu’ils ne sortent de chez eux que pour aller se ravitailler
      – Division par deux des montants des loyers et des remboursements d’emprunt
      – Versement d’une rémunération réduite aux salariés confinés par les entreprises
      – Aide financière immédiate aux entreprises concernées par ces mesures
      – Prise en pension des créances des banques et de l’état par la BCE
      – Réquisition de toutes les entreprises produisant des masques et du gel hydro alcoolique
      Cela vous donnera un [tout petit] peu de répit pour remettre en ordre de bataille la médecine, pour produire les équipements nécessaires, avancer sur les traitements et le vaccin.
      Vous serez imités dans la foulée par l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique.
      Dans ce cas, vous pourrez promettre aux français :
      – Moins de PIB [à court terme]
      – Moins de larmes
      – Moins de sang
      – Moins de désespoir
      Si vous ne réagissez pas tout de suite, vous obtiendrez :
      – Beaucoup de Sang
      – Beaucoup de larmes
      – Beaucoup de désespoir
      – Beaucoup moins de PIB par la suite.
      – La dictature
      – La fin de l’union Européenne.

      Il s’agit d’une situation d’urgence absolue. Si vous vous montrez à la hauteur de Churchill en situation de crise, l’histoire vous le rendra largement.
      Sauvez-Vous
      Sauvez-Nous
      Sauvez la France

      Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République Française, l’expression de ma considération respectueuse.
      F. de Rivet

      1. Pas de réponse de l’Elysée .

        Pas de réponse sur votre blog .

        Peut être que les réponses sur le blog le plus optimiste du monde occidental , vous permettront elles d’avoir une réponse de l’Elysée .

        Standard en principe .

      2. @Fabrice de Rivet votre supplique est pertinente et j’aurais aimé la lire ici début mars.
        A l’heure des 191 cas elle est clairvoyante, même si certains points pourraient initier des discussions.
        La réponse de l’Elysée est arrivée avec le confinement et peut-être avez-vous contribué, non à la décision (puisque le premier Ministre dit qu’il n’y a pas eu de retard), mais à la prise de conscience, à l’heure des 175 morts.
        « gouverner c’est prévoir »
        Pour ce qui est de l’analyse des morts en Chine, facteur 2 ou plus ou pas peu importe maintenant, mais le nombre très bas actuel intrigue serons-nous à ce niveau dans 2 mois ?

      3. @ François de Rivet,
        J’ai pensé à vous en lisant ça :

        https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/coronavirus-ce-professeur-à-la-sorbonne-annonçait-la-catastrophe/ar-BB12cB1r?ocid=spartandhp

        Ici même sur ce blog, dès le début la catastrophe était annoncé. Paul Jorion devait de battre contre les sectateurs de la « grosse grippe » (*); Alexis Toulet présentait se premiers modèles…
        Il ne sera pas inutile après la crise de reposer la question des experts et des lanceurs d’alerte avec de la réception des alertes chez les décideurs.
        Ça devient littéralement vital.

        (*) – sans oublier les mal-comprenants du concept de courbe exponentielle.

      4. @Fabrice: Où, dans votre lettre, dites-vous que les chiffres chinois (3000 morts) sont largement sous-estimés ? Ce que vous expliquez, à raison sans doute (l’avenir le dira avec certitude), c’est que la dangerosité de cette maladie est sous-estimée et ne ressort pas d’une « grosse grippe ».

      5. Petite correction: toutes ces alertes ont bien été envoyées le 3 mars ( sauf Matignon le 2 mars)

  3. Bonjour,
    Ce que vous décrivez est une sous-estimation liée à la difficulté de compter les morts, comme dans tous les pays.
    Or ce que l’on entend de plus en plus, c’est l’accusation de mensonges délibérés, qui auraient induit en erreur les services de santé européens et américains. J’ai entendu cela de la bouche de Mr Peloux par exemple (c dans l’air), sous prétexte que les chiffres de la Chine ne collent pas avec les notres.
    Or on peut envisager de nombreuses différences: confinement moins tardif et plus aggressif, soignants et matériels déplacés de toute la Chine, population et climat différent…
    Donc, pensez-vous que les chiffres annoncés par la Chine ont été volontairement manipulés ?

    1. Honnêtement, je n’en sais rien. La manipulation est possible. La sous-estimation à tous les étages également. Avec en plus la difficulté « naturelle » à dénombrer le nombre de morts. Je n’ai pas d’argument objectif pour répondre à cette question.

    2. Je ne sais pas si ils ont été manipulés, mais, si ils l’ont été, cela a été fait de manière très habile, car ils ne nous on menti ni sur la progression de la courbe épidémique, ni sur le taux de létalité. Le R0 étant un indicateur relatif, je ne pense pas que l’on puisse considérer qu’ils nous ont menti à ce sujet.
      N’hésitez pas à lire mon article jusqu’au bout sur mon blog.

  4. D’ac. Pas un scoup.
    Pour l’instant, y’a pas de quoi casser trois pas à un canard.

    En ce qui concerne le cas français de tromperie des institutions, j’ai été très défavorablement impressionné par les contributions d’ Olivier, que je remercie vivement pour son témoignage ravageur, à la source même:
    https://www.pauljorion.com/blog/2020/04/04/covid-19-france-belgique-suisse-et-les-autres/#comment-783232 et la suite. Une collaboration possible?

    Enfin, de votre blog, l’appel à la désobéissance en vue du bien commun est essentiel. Là aussi, rien de nouveau sous le soleil, vos exemples maintenant historiques le prouvent autant que nécessaire.

  5. « L’OMS et la DGS faisant la promotion de la vaccination contre la grippe, il est probable que le modèle qu’ils utilisent aboutisse à une estimation large du nombre de décès [nb: il s’agit d’une opinion exprimée à titre personnel]. »

    Je pense aussi la même chose à force d’essayer de trouver les modèles explicatifs qui font qu’on passe de 2 à 3 centaines à 10 000 donc un facteur 35 à 50 chaque année. Et sans enlever aucunement la pertinence du vaccin, son rapport coût/bénéfice, c’est stupide de grossir, comme si il fallait faire peur systématiquement pour tenter d’obtenir un comportement « rationnel » (ça marche vraiment en plus ? gros doute…) Quoique là l’année prochaine le vaccin contre la grippe risque d’être .. très demandé.

    Ensuite la moyenne pour un pays « normal » est de 9 morts pour mille habitants (donnée vérifiable pour la France). Wuhan a environ 11 millions d’habitants, ce qui fait qu’on peut attendre journellement 275 morts. Sur 75 jours de confinement cela donne 20 625 morts. Entre la découverte des cas, et le confinement on peut estimer à la louche (c’est le super étalon en la matière) que 5% de la population de la ville a été contaminé soit 550 000 personnes (6 fois plus qu’annoncé. (https://www.pauljorion.com/blog/2020/03/02/simuler-levolution-du-coronavirus/). La mortalité COVID 19 prise à 1% sur la ville donne 5 500 morts soit environs 2 fois plus qu’annoncé officiellement.

    Moralité, ils n’ont pas trop déconné les mangeurs de pangolin, en tout cas plus que nos gouvernements de chiotte et je mesure mes propos, qui en France spécialement, explique qu’il faut rester à la maison officiellement et qui en coulisse fait de très très grosses pressions (préfets et autre relais d’abrutis obéissants façon Vichy, oui façon Vichy, la haute administration est remplie de collabo pour plaire au monarque quelque soit la période) pour que des pans entier de la population retourne travailler, sans protection puisque les gels et les masques sont en quantité limité et soit disant réquisitionné par décret.

    1. Je n’ai pas compris la phrase :  » Ensuite la moyenne pour un pays normal …..ce qui fait qu’on peut attendre journellement 275 morts » .

      1. Ça y est , j’ai reconstitué le meurtre . Ça devient clair si on dit 9 morts pour 1000 habitants en moyenne annuelle .
        Sorry .

  6. Je re-écris ici ce que j’ai déjà écris dans un autre fil:

    « C’est absurde de douter des chiffres officiels, que ce soit pour l’Italie ou n’importe quel pays. On sait très bien que le chiffre officiel n’est qu’une approximation permettant à un état de faire des prévisions. Mais c’est un chiffre incomplet. D’abord à cause de la fiabilité des tests et des définitions. La Chine a changé plusieurs fois la définition: test négatif, mais prise en compte des radios pulmonaires. Et cette définition n’est pas valable pour l’ensemble du pays.
    De toute manière, il est impossible de connaître le chiffre exact: des personnes décédées d’accidents, mais qui ont le covid91, faut-il les compter? Cette difficulté de compte concerne aussi les pays comme le Royaume-Uni ou la France: faut-il compter les personnes en ehpad ? Au RU, il y a plusieurs chiffres: L’Office for National Statistics indique qu’il compte plus de décès le site officiel.
    En ce qui concerne le nombre d’urnes livrées aux pompes funèbres de Hubei après la levée du confinement, on doit tenir compte du nombre de décès réguliers (estimé à 100 000 entre janvier et mars) ».

    Je signale également ce fait : Brett Crozier, le capitaine du porte-avions nucléaire américain est limogé pour avoir alerté sur la propagation du COVID-19. Ouest-France note sur un ton neutre: « La nouvelle avait choqué ». Si c’était la Chine, le ton serait déjà à la guerre froide.
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-ovation-pour-le-capitaine-americain-limoge-apres-avoir-signale-des-cas-sur-son-navire-6799616

    1. Cet article est-il ironique? Cela sonne un peu « qu’ils mangent de la brioche », non?
      Bref, à chacun ses lectures…

      1. @moi
        Détrompez vous , cet article sur la colère s’adressait aussi à votre égo. Dans le registre « interprétation des intentions «  , chose particulièrement délicate sur internet , le ton «  vous feriez mieux de … » de votre avant dernier message laisse à penser que vous n’avez rien à apprendre du maître des lieux , et qu’il a tout à apprendre de votre savoir …Relisez vous , vous verrez que je dis vrai. Telle était votre intention?

        Mais ne vous inquiétez pas plus que cela , d’une part la nuit porte conseille, et d’autre part nous sommes tous égo.

      2. « La Chine a sous-estimé le nombre de morts ? Ceci n’est pas un scoop. Nous le savions depuis la fin du mois de janvier. »

        Vous étiez probablement un des seuls à le savoir. Même sur ce blog on affirmait la semaine dernière tout le contraire:
        « CORONAVIRUS : UN IMPACT AUX ÉTATS-UNIS DE 30 À 60 FOIS SUPÉRIEUR À CELUI POUR LA CHINE 
        …La Chine comptant à ce jour un chiffre stabilisé de 3.300 morts, l’estimation de Fauci est donc d’un nombre de morts aux États-Unis de 30 à 60 fois supérieur à celui de la Chine. »

        Ce qui est sûr, c’est que la malhonnêteté du régime chinois a poussé le reste de la planète dans une crise sanitaire sans précédent d’une durée indéterminée qui sera suivi d’une crise économique qui touchera la planète entière, entraînant des dizaines de millions de personnes dans la pauvreté et l’indigence, surtout dans les pays les plus pauvres.

        Personne ne mettais en doute les chiffres chinois jusqu’à récemment, pas plus les gouvernements que les analystes; M. Jorion a même affirmé à un magazine la semaine dernière que le nombre de cas aux États-Unis serait au total entre 10 et 100 fois supérieur à celui pour la Chine.

      3. @Bernard: J’avais donc bien compris le sens de votre message. J’espère que vous avez aussi bien compris la réponse que je vous donne.

      4. @ ego .
        Ainsi vous êtes certain de m’avoir compris .Nous sommes dans une période où seul l’espoir fait vivre , les certitudes n’étant plus ce qu’elles étaient .

        L’article où l’on explique comment garder ses nerfs n’a rien d’ironique , et si vous évoquez le «  qu’il mange de la brioche » , je suppose que vous pensez aux peuples à qui on ne répond pas aux besoins essentiels . Vous pensez que ce genre d’article fait partie des mauvais palliatifs à la crise actuelle?
        J’ai l’impression que l’injustice vous rend en colère , et ça je peux comprendre.

        Mais vous n’avez pas répondu sur vos intentions … et donc, nous ne pouvons pas nous comprendre .
        Je vous cite : « lancez vous donc … » avez vous écrit .
        Vous vouliez vraiment indiquer , sur le ton de l’injonction, à Jorion ce qu’il faudrait faire?
        Des fois les réponses sont très simples : oui ou non .
        Si c’est oui , l’article que j’avais mis en lien ne peut que vous faire du bien.
        Si c’est non, il pourra toujours soutenir la détresse d’un autre , qui sait?

  7. Dans le blog de F. de Rivet, j’apprécie beaucoup son billet :
    https://chroniquesdunvirus.wordpress.com/2020/04/04/il-ne-faut-pas-respecter-les-regles-2/

    Dans ma famille, un fonctionnaire du Trésor public a désobéi, à partir d’avril 1941, en faisant de fausses déclarations visant à couvrir des Résistants (fiches de paie par ex.). Il a accompli d’autres faits (accueil de chefs de maquis blessés ce qui était aussi « illégal ») lui valant la Médaille de la Reconnaissance française en 1946. L’appel de François de Rivet me touche particulièrement.

    Notre période va nous conduire à des choix tels qu’évoqués. Les chefs de service des hôpitaux avaient démissionné en grand nombre et ils avaient cessé de remplir des paperasses ineptes pour remplir des tableaux Excel (« Les contrôleurs de gestion et autres improductifs sont partis »). Le retour en arrière sera impossible pour les médecins et nous devrons suivre cet exemple : désobéissance civile et cela pour l’urgence climatique également.

    1. Absolument d’accord pour la désobéissance civile : quand on a eu dans sa famille des Résistants (mère, tante, oncles, cousins dont certains ont été déportés d’autres sont morts des suites de tortures…) c’est le moins que l’on puisse faire

  8. L’étude du nombre de respirateurs ( Stock, production locale , exportation, importation ) peut
    aider à résoudre l’énigme ?
    Ou du moins cibler à quel moment la pandémie est réellement circonscrite en Chine , soit à quel moment ce pays importe , et à quel moment il exporte.

    1. « L’un des principaux producteurs mondiaux, Hamilton Medical, est basé dans les Grisons. L’entreprise confirme à la RTS la hausse de ses ventes en Chine en raison de l’épidémie de coronavirus.

    « En janvier, la demande a fait un bond, particulièrement venant de Chine: nous avons pu leur livrer 1200 appareils en janvier et février« 
    https://www.rts.ch/info/suisse/11181719-la-suisse-a-exporte-1200-respirateurs-en-chine-elle-en-manque-aujourd-hui.html

    2. « Depuis le 19 mars, ces sociétés ont fourni plus de 1 700 respirateurs multifonctionnels à des hôpitaux étrangers. Cela équivaut à la moitié des fournitures de cette année aux hôpitaux locaux »,

    « La Chine possède 21 fabricants de respirateurs multifonctionnels et huit d’entre eux ont obtenu le marquage CE d’homologation de l’Union européenne », a déclaré M. Xu. Les entreprises ont déjà signé des contrats pour 20 000 respirateurs multifonctionnels, et beaucoup d’autres affluent chaque jour.« 

  9. Il est vrai que d’être mis au piquet par une bande d’irresponsables qui se baladent dans toute la France et qui auront le droit à la chloroquine d’office,
    est pour le moins agaçant.
    Cependant, dans le pire des cas, nous repartirons avec la certitude de ne rien lâcher et boosté.

  10. Personnellement, et même si personne ne semble s’y intéresser, c’est le nombre quasi nul de nouveaux cas en Chine depuis fin février qui me parait le plus invraisemblable ! 

    Je suis prêt à croire que le confinement a été très bien observé, que ceux qui sont obligés d’aller travailler, personnel médical et beaucoup d’autres, sont bien protégés et bien testés pour s’assurer qu’ils ne sont pas contagieux, mais que sur plus d’un milliard de chinois il y ait zéro ou quasiment zéro nouveau cas (en dehors des personnes rentrant de l’étranger) est un miracle auquel je n’arrive pas à croire.

    Si c’était vrai ça serait d’ailleurs extrêmement rassurant pour la suite puisque d’ici un mois ou deux il suffirait de surveiller les frontières pour être débarrassé du virus…

    Personnellement, et même si personne ne semble s’y intéresser, c’est le nombre quasi nul de nouveaux cas en Chine depuis fin février qui me parait le plus invraisemblable ! 

    D’après http://www.nhc.gov.cn/xcs/yqtb/202004/4f4e36d54fc941d48f6ce6554514075e.shtml

    « Le 4 avril, de 0 à 24 heures, 31 provinces (régions autonomes, municipalités directement sous le gouvernement central) et Xinjiang Production and Construction Corps ont signalé 30 nouveaux cas confirmés, dont 25 ont été importés de l’étranger et 5 cas locaux (5 cas au Guangdong); »

    Je suis prêt à croire que le confinement a été très bien observé, que ceux qui sont obligés d’aller travailler, personnel médical et beaucoup d’autres, sont bien protégés et bien testés pour s’assurer qu’ils ne sont pas contagieux, mais que sur plus d’un milliard de chinois il y ait zéro ou quasiment zéro nouveau cas (en dehors des personnes rentrant de l’étranger) est un miracle auquel je n’arrive pas à croire.

    Si c’était vrai ça serait d’ailleurs extrêmement rassurant pour la suite puisque d’ici un mois ou deux il suffirait de surveiller les frontières pour être débarrassé du virus…

    1. Est-ce qu’une agence de voyage ne pourrait pas organiser dès maintenant une proposition de séjour de longue durée en Chine principalement adressées aux CC++ agés, voire en EHPAD, avec test avant départ, hébergement (avec couverture médicale) sur 6 mois au moins, vidéo skype avec la famille garanti et quarantaine stricte de 40 jours à l’arrivée.
      Les compagnies aériennes doivent avoir des capacités disponibles pour des vols à affrêter, une noria pourrait être organisée avec des cargaisons de masques pour le vol retour.

      Ne pourrait-on si le sommet de la vague est passée en Chine inviter en France quelques médecins qui y ont vécu cette crise.

  11. Non mais le nombre de morts n’est pas le point plus critique , l’enjeu est de savoir si il y a l’immunité acquise ou pas , je viens d’entendre qu’il n’y aura déconfinement total que lorsqu’un vaccin sera au point , pour les plus optimistes en 2021 , bon maintenant il faut quand même se rendre compte que pour certains virus on cherche un vaccin depuis 40 ans !

      1. Bien sur mais vous vous avez vécu , pour les plus jeunes faut quand même avoir un sacré moral , certains croyaient qu’ils allaient sabler le champagne sur les champs elysées dans 15 jours 🙂

      2. Je suis d’accord qu’il vaut mieux sabler (ou sabrer selon qu’on est fondeur ou militaire ) le champagne que sucrer les fraises .

        On peut faire les deux et j’y penserai le moment venu ( mais avec modération ,car mon corps supporte encore les fraises mais plus trop l’alcool) .

    1. @ Blinblin Et que pour le SARS coronavirus on a toujours pas de vaccin depuis 2003 !

      Ok on en a pas besoin, !
      C’est la réciproque (pardon j’avais oublié) :
      Quand on en a pas besoin on en a pas.
      Quand on en a pas on en a pas besoin.

      On va apprendre …

    2. Vous avez raison: l’immunité est l’une des clés. Mais, pour le COVID-19, une réinfection après l’avoir attrapé une première fois serait possible… A vérifier dans les prochains articles de revues scientifiques.
      Je suis cependant raisonnablement optimiste concernant la possibilité de trouver un vaccin contre ce virus (il semble bien plus stable que le VIH par exemple).

  12. Exercice salutaire qui ramène un peu d’objectivité !
    En bon maoïste retraité (mais je me soigne : je lis Jorion, et je lis même le texte qu’il a twitté ce midi qui cite Trotsky 2x !), j’ai tendance à ne pas chercher des poux dans un autre pays.
    La première chose à affirmer est que nos pays européens, prévenus depuis 2 mois (et 10 ans aussi) n’ont pas prévu un comptage sérieux : ni en Italie, ni en France. Et il y a des surprises partout : en Espagne, en Italie en tous cas. On nous maintient dans la purée et, en même temps, on nous abreuve de chiffres pour hypnotiser notre angoisse. Savoir que tel pays a battu le record de morts en un seul jour : c’est un exploit, un accident, un crime ? Je trouverais normal qu’on additionne les morts de toute l’Europe et aussi les morts des USA pour relativiser le cas chinois ( en population : 0,7 milliards à deux contre 1,4). et qu’on remarque une densité très faible aux USA.
    Ensuite, les « experts » qui parlent des morts cachés de la Chine, sont des politistes qui doivent nourrir la crainte portée par les nantis européens, pour garantir leur emploi. On dirait qu’on s’est déjà donné le mot : l’image économique de la Chine est abîmée par ses mensonges et sa gestion catastrophique de l’épidémie, et elle fait des efforts en en médecins et matériels fournis à l’Europe car elle doit redorer son blason (il en va de même des médecins cubains en Italie et Andorre) : tout cela, c’est rien que de la propagande chinoise, d’un parti (pas d’un Etat ?), aveuglé parce que communiste, pour profiter de l’embellie , sortant de confinement avant les autres et qui va profiter de son avancée pour envahir NOS marchés, déjà qu’elle est la 1ere puissance et c’est trop injuste. J’ai lu et entendu cela plusieurs fois ces derniers jours (dont RTBF).
    Il faut aussi redire le manque effroyable de moyens et les bricolages faits dans nos pays européens. En tous cas, on pourra a posteriori mesurer le manque de moyens à la lecture des politiques d’austérité et de libéralisme européen depuis 20 ans : ce n’est pas pour rien que l’Allemagne est mieux pourvue, elle a un meilleur budget, elle, et elle refuse toute solidarité — avec la Grèce par exemple. Tandis que les pays asiatiques ont des moyens tirés de la leçon du SARS et du MERS , que nous avons oublié rapidement. Or la Chine est un pays encore en développement, qui a de nombreux besoins budgétaires dans d’autres domaines !
    Bref, la propagande occidentale est sensible, pour autant qu’on change la perspective, qu’on sorte de son idéologie. C’est NOS mensonges que nous devons interroger. Et on comptera les morts bien plus tard.

    1. Coompléments pour les chiffres de population et densité :
      https://www.worldometers.info/population/china-eu-usa-japan-comparison/
      témoignages de médecins français en Chine, je n’ai pas trouvé un premier témoin mais plusieurs interventions de Philippe Klein depuis fin janvier, dont une avec l’AFP.
      https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200320_01458972/video-philippe-klein-medecin-a-wuhan-deux-mesures-radicales-pour-controler-l-epidemie
      témoignage sur les médecins à Cuba par l’ancien directeur du Diplo :
      https://inforussie.com/2020/03/23/medecins-cubains-en-italie-cuba-est-un-geant-en-matiere-de-medecine/

    2. Un éclair de lucidité.

      Un a-côté révélateur concernant la meilleure adéquation de l’Allemagne à cette épidémie.
      Il a été discrètement évoqué par notre Savoyard-commissaire au Brexit dans sa conférence à Annecy ( date oubliée. 18 mois au pif)

      D’abord le point conclusif, en substance : « L’ Europe (Bruxelles) a fait beaucoup de bêtises. Nous avons été naïfs. Mais votez pour nous, nous continuerons inchangés. »

      Le point culminant, toujours en substance et à mi-voix, l’orateur étant fatigué, avec des redites et des ellipses hésitantes, fatigue encore : «  La France et d’autres pays ont beaucoup désindustrialisé. Ce n’est pas une nécessité ou injonction européenne (Bruxelles) . Regardez l’Allemagne, elle a conservé ses moyens. »

      On voit maintenant où la haine et l’ignorance volontaire de l’industrie, de la fabrication matérielle, du concret, et de la classe ouvrière (exterminée, rappelons-le) nous mènent en cas d’accident somme toute banal. A mettre en liaison avec le dernier ouvrage de E. Todd sur les exploits haineux et suicidaires de notre calamité exclusive, les CPIS.

      Les chiffres ne mentent pas trop et révèlent beaucoup :
      -Allemagne- Italie, Espagne, France : -1584- 15887, 12641, 8093. ( JHU du 06-04-2020, 08h17mn)

      Et on comprends mieux cette obsession de nos idéologues au pouvoir de trouver un bouc émissaire. C’est du racisme pur et simple. Sabrez-moi ces basanés, chinetoques et Rouge qui nous font honte, les témoins de notre nullité.

      Soignez-vous bien. L’idéologie aveugle plus que le corona ne délabre les poumons. Préservons-nous pour le jour d’après.

      1. Allemagne : structure particulière des PME nombreuses et pointues, ça fait longtemps que Guillaume Duval et d’autres (GD : Alter Eco) pointent le delta d’un facteur 2 entre les PME allemandes (souvent familiales et souvent horriblement paternalistes, gross Bemol, Herr Daniel) et le tissu français correspondant, ce qui conduit nos ingénieurs soit à se la jouer en Free Lance en appui aux N think tank ou boite d’abattage (Ernst & Young, Altran), soit à préférer les grands groupes (Airbus, Dassault, Thales, suivant les 50 nuances de kaki, St Gobain, Essilor, Lafarge, et Sanofi côté Big Pharma + REnault & PSa).

        Ce n’est pas que Bayer, Schott, Siemens, ou VW soient des nains, c’est que se sont de géants qui épaulent bien leur nains, autour de la construction matérielle en effet (le laser pour la fab, les machines outils, l’instrumentation biomédicale, où j’ai vu d’un peu près la nuance avec cheu nous côté Bavière).

        En synergie avec des réservoirs intellectuels et marchand aux NL aussi.
        Ils n’ont pas fait d’étincelles en IT « hype » car Toshiba, Google etc. ont mis leur labos en Irlande, UK, un peu en France, mais ils ont un solide fond de boite programmation (vers 2000-2004, j’étais encore « Mac » et pas PC, Lemke Software fournissait le Graphic Converter, de quoi gérer intelligemment les JPG et autres PNG, ça doit exister sous une autre forme, mais c’était « simple et de bon goût », un des rares soft pour lequel payer me semblait OK).

        Ce n’est pas étranger au fait qu’ils aient pu faire des grosses batteries de test, dans des bons labos bien équipés. Mais il ne faut pas se voiler sur le fait que tout ça est payé par les riches bourgeois, et que les prolo allemands tirent le diable par la queue
        (la queue dans les Lidl, dirais-je, produits décents et pas chers, moins que chez nous, loyers pas cher chez eux hors Munich/Hamburg/Frankfurt et Berlin maintenant, ce qui fait qu’on n’est dans la misère absolue qu’en dessous de, disons, 700 euros/mois chez eux alors qu’ à Paris, on passe sous un seuil de misère pour des revenus supérieurs)

      2. Timiota

        Je comprends: y sont lourdaud ces allemands. Y ont encore des boites solides, Bosch par exemple. C’est pas bien, d’abord y respectent pas les règles non écrites françaises.

        J’ai vu de très près le paternalisme allemand ( 3 ans et c’est très vieux. Je doute que ça ai empiré), je préfère ce paternalisme aux indemnités de chômage bien de chez nous, type lance-pierre français. Un détail: les représentants du personnel siègent au conseil d’administration. Tout n’est pas excellent, y’a des vendus et des achetés, mais le souci du people au ras de la machine outil reste une constante. ( M.O. : la plupart du temps devenue une 5 axes pilotée par logiciel, dans une usine qui relève du laboratoire par sa propreté. De retour en France, ça commence à être popularisé…)

        J’ai travaillé en France avec différents logiciels teutons. Etaient bien aussi bons que leur équivalent français. Prise en main très rapide. Fonctionnels impecs. Toujours aussi lourdaud ces teutons?

        Je récuse complètement vos arguments. Ça fait 30 ans que je les entend, 30 ans pour expliquer notre chômage de masse et le déficit prodigieux de notre balance commerciale. Et depuis peu nos performances époustouflantes dans notre guerre contre le corona. Mais, c’est sûr, demain en France ce sera le bonheur et l’abondance, sous la haute direction de fonctionnaires malades de la tronche.

        Encore un peu, et la différence entre 1584 (deutsch.) et 8093(Fran.) sera à mettre sur le dos d’une organisation de santé en lambeaux et une société parcourue d’ égoïsmes irresponsables, les leurs, pas les nôtres.

        Comme vous le savez, E. Todd attaque férocement les CPIS, aux manettes et leur entourage. En particulier leur obsession allemande, mais pas seulement. Je le trouvais excessif. La réalité est qu’il est juste équilibré, surtout sur le plan toddien de la fausse conscience.

        Faut conclure: je préfère vivre avec 10 défauts allemands que 5 défauts français. Et y’en a de sérieux en Allemagne.

      3. @daniel
        Pas mis assez de nuance, mais je vois bien les bons côté des teutons, et j’ai lu G Duval.
        Donc oui aux représentants dans le CA, etc.
        On ne pourra pas « cloner » leur système en France, mais au moins voir en quoi il considère dignement le travail de la classe « moyen-petit », je serais 200% pour.
        Je mentionnais donc les marges de ce système qui n’en fait pas un pur eldorado
        (paternalisme, et classe pauvre assez « invisible » du fait d’un niveau de subsistance paradoxalement plus bas que chez nous dans les grandes villes).

        Je n’entre pas dans la polémique du rôle intra-européen des allemands : je n’ai pas bien mis au clair ce qu’il faut penser du « varoufakisme » et du minotaure malgré ma lecture de James K Galbraith, qui me semblait sympa. Je suis sûr qu’il faut l’écouter (vu qu’il écoute Steve Keen et qu’il faut dynamiter l’économie orthodoxe) mais comme il s’est trouvé pile dans la partie la plus politique du moment historique peu banal « Grèce 2015 » et que ce n’était pas son fort, la politique politicienne (notamment sa variante grecque assez familiale) ça n’éclaircit pas les choses.

  13. Mais d’où sort ce nombre de 59000 ?
    Je trouve ça sur le Huffpost du 31/03 13h21 : « Un journaliste lanceur d’alerte, sous le pseudonyme de “Regard froid sur la finance”, a calculé, en se positionnant devant l’un d’entre eux, que 500 urnes sont rendues chaque jour par les huit crématoriums de la région, rapporte France Inter. Ce journaliste estime lui à 59.000 le nombre de décès pour la seule ville de Wuhan. »
    Le type reste une heure (?), compte disons 100, multiplie par les heures d’ouverture, arrive à 500 puis par 8, ça fait 4000 urnes/jour ? Puis il passe de 4000 à 59000 par l’opération du Saint-Esprit ? Les queues ont duré 59000/4000 = 14,75 jours alors que le confinement a commencé à être levé le 25 mars, il y a 11 jours ?

    Je ne doute pas que les chiffres chinois soient aussi faux que les chiffres français, mais je trouve que le point de départ des calculs est très fragile.

    1. Ah, le doigt mouillé, les ordres de grandeur, les probabilités
      … toutes choses qui deviennent très « politiques » le moment venu.

      Puisqu’il est question d’urnes et de probabilité :
      https://www.apmep.fr/LES-URNES-DE-POLYA
      http://tangente-mag.com/probleme.php?id=2104

      (juste pour ceux qui s’ennuient en attendant le second tour des élections municipales,
      … celui où les abstentionnistes penseraient moins à la Camarde qu’au premier tour, je le souhaite en tout cas)

    2. Bonjour,

      Comme vous, je ne sais pas si le chiffre de 59 000 est fiable. C’est pourquoi j’ai proposé un facteur de sous-estimation compris entre 3 et 14. Suite au commentaire de Timiota, je corrigerai le haut de la fourchette chinoise (10 au lieu de 14).

      Fabrice

  14. « Ce journaliste estime lui à 59 000 le nombre de décès pour la seule ville de Wuhan »

    C’est l’origine de la série d’articles depuis quelques jours dans tant de médias sur le thème « Mais la Chine ment ! ». Il s’agit du constat qu’une morgue de Wuhan recevait 6 000 urnes funéraires après deux mois de confinement. Or il y a huit morgues de ce genre à Wuhan ! Et la Chine a parlé de moins de 3 000 morts dans cette ville ! Il y a donc eu 48 000 morts en fait, et tous les chiffres, toutes les données fournies par la Chine sont fausses !

    Cependant, quand on y regarde d’un peu plus près, la baudruche se dégonfle assez vite.

    La source du calcul « 59 000 » est ce tweet en chinois https://twitter.com/charles984681/status/1243347633579495424 dont DeepL donne la traduction suivante :
    [début traduction]
    Wuhan 8 salons funéraires X6000 urnes = 48000 urnes
    48.000 (6 dernières semaines) + 16.000 (2 premières semaines) = 64.000 cercueils
    64.000-8.000 (décès normaux) + 3.000 (effraction, enterrement)
    = 59 000 décès dans les poumons de Wuhan wu
    82.000 infections officielles en Chine et 50.000 à Wuhan
    Le ratio des deux, multiplié par 59 000
    97 000 morts en Chine à cause d’un poumon armé
    1,21 million d’infections réelles en Chine
    [fin traduction]

    Le raisonnement du gazouilleur charles984681 repose donc sur deux hypothèses
    1. Environ 6 000 urnes funéraires ont été livrées à l’une des morgues de Wuhan entre le 21 et le 27 mars
    2. L’ensemble des 8 morgues de Wuhan ont connu une activité comparable

    La première hypothèse est crédibilisée par les témoignages et images de cet article dans un magazine chinois de langue anglaise http://shanghaiist.com/2020/03/27/urns-in-wuhan-far-exceed-death-toll-raising-more-questions-about-chinas-tally/

    La seconde hypothèse est fragile, pour dire le moins. Il ne s’agit que d’une extrapolation brutale, sans preuve et ne tenant pas compte du contexte. N’est-il pas possible que certaines morgues aient cessé leur activité et n’aient pas encore rouvert, par exemple pour cause de confinement pas encore tout à fait terminé à Wuhan aujourd’hui, et qui l’était encore moins à la fin mars ?

    Il faut noter que l’agglomération de Wuhan compte 11 millions d’habitants. Le taux de mortalité est d’environ 0,8% en Chine, soit environ 88 000 décès par an pour cette agglomération. En deux mois depuis le début du confinement à Wuhan le 24 janvier, on pourrait donc s’attendre à environ 15 000 décès en temps normal, et un peu moins de 18 000 au total si les chiffres du gouvernement chinois sur le coronavirus à Wuhan sont sincères et complets.

    Une morgue qui livre 6 000 urnes en peu de temps, c’est impressionnant, mais ça peut s’expliquer sans supposer de « grand mensonge officiel » pour peu que certaines des morgues restent fermées – par exemple, seules trois sont ouvertes ce qui ferait justement 18 000 à raison de 6 000 chacune – et que les urnes des personnes mortes pendant ces deux mois soient rendues aux familles sur une période assez courte – par exemple parce qu’elles viennent juste d’y être autorisées vu l’allègement du confinement.

    Jusqu’à plus ample informé, le scénario du « grand mensonge », ou pour le dire autrement la théorie du complot, paraît plus que fragile.

    Et une fois qu’on a écarté le bruit, pour ne pas dire le vacarme, causé dans la caisse de résonance médiatique par le tweet du gazouilleur charles984681 … il ne reste plus grand chose à dire. Parce qu’il n’y a plus guère de sujet de conversation.
    – Peut-on garantir que le gouvernement chinois a eu et a une connaissance complète et parfaite de la mortalité due au Covid-19 ? Non, exactement pour la même raison qu’on ne peut le garantir s’agissant des gouvernements français, américain ou suédois, et exactement dans les mêmes limites : certaines imprécisions semblent plutôt probables, des sous-estimations majeures ou un Grand Mensonge sont clairement improbables.
    – Y a t il des raisons de penser que le gouvernement chinois a totalement travesti la réalité ? Non, il n’y en a pas.

    N’en déplaise à Madame Bachelot, le confinement ça marche d’autant mieux qu’on s’y prend tôt. Or, le premier jour de son confinement, la Chine comptait 45 morts, quand la France en comptait 175 le premier jour du sien, le Royaume-Uni 422, l’Italie 631 et les Etats-Unis… ont dépassé à ce jour les 9 000 morts et le confinement même s’il concerne une majorité de la population n’est pas tout à fait généralisé !

    La raison pour laquelle la province du Hubei a eu beaucoup moins de morts que Italie, France, Espagne ou Royaume-Uni, elle a à voir avec la COMPÉTENCE des gouvernements concernés. Pas les systèmes, attention ! Ce n’est pas la démocratie qui est en faute, rappelons que les meilleurs pays pour la lutte contre le coronavirus sont tous démocratiques Taiwan, Corée du Sud, Japon.

    Non, ce sont les gens. Certains gouvernements sont peuplés d’incompétents. D’autres, non.

    1. Corona déjoue toutes les idées péremptoires :

      https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/coronavirus-singapour-enclenche-le-disjoncteur-et-inquiete-les-autres-capitales-dasie-1191878

      Une immunisation de groupe  » en laissant faire » ou par vaccination obligatoire ( quand on a le vaccin ) , poursuivent la même fin , et localement la seconde stratégie est bien sur préférable dans la mesure où la mise au point du vaccin est assez rapide et envisageable (ça fume dans les labos suisses et ailleurs ) . Il faut alors confiner strictement une province quand on a un pays immense comme la Chine ( ça aurait pu être le cas au States si Trump était moins con ), ou tout le pays quand il est d’échelle réduite comme les états européens . Les hollandais vont être mal vus sur les plages du sud dans les années à venir .

      1. Salut Juan,

        Concernant la Hollande, c’est festival ! Ils en sont en gros à la première allocution du ci-devant-désigné-comme-tel niveau prise de conscience. Et que les gamins passent le week-end chez les copains, et qu’on se fasse des petits apéros, et que les indépendants flippent grave parce que peanuts au niveau protections sociales donc ils continuent à bosser. Le 24 ou le 26 c’est l’anniversaire de la reine et si là, c’est comme d’habitude, l’immunité collective va faire un sacré bond ! Misère…

      2. @Juannessy Je ne crois pas au contraire s’ils ont réussi leur immunité de groupe ils ne seront pas contagieux, au contraire ! (à part quelques-uns mais serait-ce en plus forte proportion que nous ?), leur fréquentation sera recherchée, d’autant plus qu’ils seront staistiquement plus jeunes en moyenne et en meilleure santé.

      3. @Ruiz :

        il est sur que si un occitan rencontre un hollandais sur la plage en 2021 , c’est qu’ils sont passés à travers les gouttes et potentiellement immunisés tous les deux .

        Mais l’occitan risque de se souvenir que le hollandais a pris le risque de sur-propager rapidement le virus quand ses petits camarades avaient choisi une autre approche pour réduire les dégâts . On enverra aussi Boris Johnson en convalescence à Amsterdam qui a beaucoup de liens avec Londres .

        Ceci étant l’occitan pardonnera beaucoup de choses au hollandais si ce dernier paie cash le loyer de la location dont le prix aura fait un bond en avant .

    2. Salut Ruiz,

      Rapport de l’Imperial College pour les Britts dans la « stratégie » d’immunité de groupe : 510 000 morts pour une population de 65 millions d’habitants.

      Pays-Bas, 17 millions d’habitants = (allez, j’donne tout en maths) 130 000 à la louche (j’te la rends CloClo).

      Et pas de certitude pour la prochaine fois ?

      Si on se fait une partoche de Risk, rappelez-moi de pas prendre Rutte comme coéquipier !

  15. Ils sont drôles les petits français bien gentille qui critiquent la Chine de leurs salons sous prétexte qu’ils ont enfermé une population est-il ne connaîtrais pas le mot liberté ; en sachant que Nos prisons sont fustiger par les plus grands organismes mondiaux eque nos prisons sont occupés par 75 % de basané et que notre liberté tue la vie.
    Descendez de votre piédestal

  16. On voit qu’une majorité de nations (dont les plus puissantes et riches) ont eu des défaillances dans leurs systèmes d’alertes, ou de reponses sanitaires. Même en Chine pays à priori le plus expérimenté.
    Mais c’est bien un système mondial partagé et promu par toutes ces nations qui est la cause de cette catastrophe.

    1. Ah, merci, j’y suis passé récemment, assez vite et je dois dire que l’urbaniste un peu aléatoire m’empêchait d’imaginer autre chose qu’un certain désordre pour une gestion sanitaire « à l’allemande » ou « à la chinoise », mais je suis tout à fait prêt à être dessillé par cet article. Bien sûr le parti n’y est pas pour rien, et la discipline des corps est dans les têtes en raison d’un passé assez récent.

      Ceci dit je note le confinement « en hôtel [d’Etat] » , qui me semblait il y a 6 semaines déjà le bon sens pour éviter la propagation intra-familiale très peu évitable au bout de 2 ou 3 jours (c’est un peu comme les pousada portugaises, ces hôtels d’état ? mais en gamme « basique », je suppose) . Plus précisément pour citer l’article :

      « le Vietnam gère d’une tout autre manière la non-prolifération du virus, sans appeler à la guerre ni créer de psychose dans les chaumières. Simplement, en confinant les personnes contaminées, en les testant et en identifiant les personnes risquant de l’être. Ces dernières sont isolées quatorze jours dans des hôtels d’Etat ou des bases militaires. Pas les autres. Quelques milliers de confinés au Vietnam, par rapport aux millions en France. Quant au reste de la population, les personnes sont incitées à rester chez elles, mais sans privation de libertés, sans ticket à imprimer pour sortir, comme si elles étaient rationnées [un “confinement renforcé” est entré en vigueur ce mercredi 1er avril, pour quinze jours, afin de freiner la propagation du virus]. »

  17. Toujours aucune mise a jour raisonnable du nombre de décès en Chine,
    on reste sous la barre des 5000 décès officiel !
    (chiffres ridicules par rapport aux autres pays! ).

  18. Les soupçons que la Chine a sous-estimé (voir menti) sur le nombre de morts ne sont pas fondés. Dans tout ce que j’ai lu à ce sujet, je n’ai vu aucune preuve tangible. Je n’ai vu que des phrases écrites au conditionnel et on cite des personnes (Roselyne Bachelot par exemple) qui elles mêmes n’apportent aucune preuve. Il y a une mortalité « hors Covid » en Chine, comme ailleurs dans le monde. La ville de Wuhan a plus de 11 millions d’habitants, sachant que la mortalité habituelle est de 7 pour 1000/an, vous arrivez à environ 15 à 20 000 pour une période de confinement de 2.5 à 3 mois. Ce qui correspond à peu près au nombre de morts attribués aux fameuses urnes de cendres tant exhibées par le presse occidentale. Savez-vous que la France et la Suède ont largement sous-estimé le nombre de morts attribués au Covid (Je ne vais pas vous encombrer de liens, il suffit de jeter un oeil sur le net). D’ailleurs, comment croire un gouvernement qui a effrontément menti sur les masques et dit au début de l’épidémie qu’elle n’était pas si grave alors qu’il devait avoir les données de Chine avant tout le monde (Les services secrets occidentaux sont très efficaces quand ils le veulent). Mais, on va dire que les pays occidentaux sous-estiment involontairement et que la Chine le fait express. Et sans preuve, juste des phrases au conditionnel. Ecouter les commentateurs qui connaissent les USA : Trump a tout intérêt à décrédibiliser la Chine pour des raisons d’élections internes. N’oublions JAMAIS que les USA avaien crânement menti sur les fameuses armes de destructions massives. Vous connaissez tous les conséquences de ce mensonge dans tout le moyen orient.

  19. Juste une précision: je ne cherche à défendre aucun pays par rapport à un autre: la Chine n’est certes pas un exemple de démocratie telle qu’on la définit en Occident. je dis simplement qu’il faut balayer devant sa porte avant d’aller critiquer les autres pays. Force est de constater que l’occident a lamentablement échoué dans cette crise sanitaire (et j’en suis triste pour l’occident), alors il chercher à attribuer la responsabilité à la Chine. Les chercheurs Chinois ont identifié le génome du covid-19 et publié en un temps record (je suis chercheur dans le domaine des microbes et je peux vous dire que ce n’est pas facile). C’est cela qui a permis au monde entier de faire les fameux tests de dépistages (PCR) du covid-19. Non, la réalité est que l’occident a pris l’habitude de donner des leçons à la planète entière et il ne veut pas perdre la face.

  20. Ce commentaire ci-dessous posté dans ce forum est révélateur de l’absurdité de la situation :

    « Je signale également ce fait : Brett Crozier, le capitaine du porte-avions nucléaire américain est limogé pour avoir alerté sur la propagation du COVID-19. Ouest-France note sur un ton neutre: « La nouvelle avait choqué ». Si c’était la Chine, le ton serait déjà à la guerre froide.
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-ovation-pour-le-capitaine-americain-limoge-apres-avoir-signale-des-cas-sur-son-navire-6799616

Les commentaires sont fermés.