Archives par mot-clé : Randy Credico

Trump & Co. : on n’a encore rien vu ni entendu

Ouvert aux commentaires.

La démoralisation créée dans les rangs des Démocrates par le résumé du rapport de Robert Mueller par William Barr, ministre de la Justice américain,  est compréhensible mais illogique.

Compréhensible car la justice nous a offert au fil des mois une accumulation de faits susceptibles de soutenir l’idée de collusion entre l’équipe Trump et la Russie. Mais illogique car, si l’on en croit les sondages, la quasi totalité des électeurs s’affirmant Démocrates sont convaincus que Trump est compromis par les Russes, hypothèse impliquant que ces derniers exercent une influence sur lui sans qu’aucune communication entre les deux parties ne soit nécessaire. J’écrivais en avril de l’année dernière : « Même si ces derniers n’ont jamais évoqué la question avec le président, il suffit que lui sache qu’ils sont eux au courant pour qu’il se conduise selon les désirs qu’il leur prête » (voir « Trump ? En fait, on sait tout depuis longtemps ! »).

Continuer la lecture de Trump & Co. : on n’a encore rien vu ni entendu

Partager :
Email This Post Email This Post

L’étrange invitation de Robert Mueller

Un ami m’a un jour invité à déjeuner. Nous avons passé la commande. Le hors-d’oeuvre nous a été servi. Nous nous sommes mis à manger. Mais à peine vidée son assiette, il s’est levé et m’a invité à en faire autant. Et me poussant vers la sortie, il m’a glissé : « Il faut qu’on parte ! »

Cette étrange invitation, c’est semble-t-il, celle à laquelle M. Robert Mueller, Procureur spécial, nous a conviés.

Continuer la lecture de L’étrange invitation de Robert Mueller
Partager :
Email This Post Email This Post

Trump perd pied, le 26 janvier 2019 – Retranscription

Retranscription de Trump perd pied, le 26 janvier 2019.

Bonjour, nous sommes le samedi 26 janvier 2019, et avant toute chose, vous avez dû le voir, mais Michel Legrand est mort, Michel Legrand qui nous a donné des mélodies et des chansons admirables, formidables. J’ai un fils à qui Les Parapluies de Cherbourg et Les Demoiselles de Rochefort donnent de l’urticaire, mais non non non non, tout ça, c’est très très très beau ! J’ai mis ma chanson préférée de Michel Legrand, « Les moulins de mon coeur » (en anglais, « The Windmills of your mind », on est passé de mon coeur à ton esprit ! Je crois que saint Paul doit être content !), très très belle chanson de la bande sonore du film « The Thomas Crown affair » avec Steve McQueen et Faye Dunaway (voilà, j’étale ma science). [Michel Legrand] nous a donné des mélodies tout à fait extraordinaires, on se souviendra de… On chantonnera, moi je chantonnerai, en tout cas les chansons de Michel Legrand tant qu’il me sera donné de pouvoir le faire. 

L’un d’entre vous m’écrit en disant : « Vous ne faites plus assez de vidéos ! » Non ! Ce n’est pas comme ça que ça marche ! Vous avez compris : quand je fais une vidéo, c’est une scansion, c’est pour conclure quelque chose, pour dire : « Voilà, maintenant sur telle chose, on peut dire telle autre chose. » Et je parle beaucoup de Trump et des États-Unis, mais tant qu’il ne se passe que des choses qui ne sont que des épisodes dont on ne peut rien conclure, dont on ne sait pas ce que ça va donner, eh bien, je ne fais pas de vidéos, et je fais évidemment des vidéos sur d’autres choses quand ça me vient, et en particulier sur l’actualité en Europe, sur le Brexit etc. quand j’ai quelque chose à dire.

Continuer la lecture de Trump perd pied, le 26 janvier 2019 – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post

S’il n’y a pas collusion, est-ce parce qu’il y a autre chose ?

Je reprenais hier, non pas dans un billet, mais dans un commentaire à mon propre billet, les propos d’un certain Steve Hall, spécialiste de la Russie pendant trente ans à la CIA, propos cités dans un article du Washington Post intitulé « Trump advisers lied over and over again, Mueller says. The question is, why? », de la plume de Rosalind S. Helderman, Josh Dawsey et Matt Zapotosky. 

Ce M. Steve Hall disait ceci : 

« Nous devons porter le regard au-delà de la question de savoir qui a eu une contravention pour stationnement interdit ou même écopé de quelques années de prison. Qu’en est-il de la vue d’ensemble ? Il s’agissait de la Russie, attaquant les États-Unis. »

Continuer la lecture de S’il n’y a pas collusion, est-ce parce qu’il y a autre chose ?

Partager :
Email This Post Email This Post

Appel aux limiers en herbe : Jerome Corsi & Randy Credico

Ouvert aux commentaires.
Jerome Corsi à gauche et Randy Credico à droite

Si vous êtes aussi vieux que Mathusalem, vous vous souvenez d’un billet ici intitulé Avis de recherche : CDS disparus, le 22 octobre 2008.

Le billet débutait ainsi :

Je vais faire quelque chose d’un peu inhabituel : je vais vous mettre directement à contribution – je veux dire mobiliser le cerveau collectif.

L’explication du pétard mouillé de la liquidation des CDS relatifs à Lehman réside dans le paragraphe suivant du communiqué de presse de la Fixed Income Clearing Corporation, etc.

Continuer la lecture de Appel aux limiers en herbe : Jerome Corsi & Randy Credico
Partager :
Email This Post Email This Post

Arrestation de Roger Stone, my tuppence

Mes deux sous, ayant lu l’acte d’inculpation de Roger Stone. Avant d’aller voir ce que disent les autres commentateurs.

Roger Stone a commandité de Randy Credico qu’il aille rassembler autant d’info que possible sur les mails volés à Hillary Clinton et à son équipe de campagne [il n’est pas dit volés par qui mais 12 fonctionnaires russes ont été inculpés en rapport avec cela par la Commission Mueller le 14 juillet 2018] .

Quand Credico annonce à Stone qu’il répondra à l’invitation du Congrès de déposer à ce sujet comme on le lui demande, Stone menace de mort d’abord son chien, puis Credico lui-même.

Selon l’acte d’accusation, Stone a rapporté les informations qu’il a collectées à « de multiples individus impliqués dans la Campagne de Trump » (p. 17), à « des officiels importants (« senior ») de la Campagne de Trump » le 3 octobre 2016 (ibid.) et à « un officiel de haut rang de la Campagne de Trump » le 4 octobre 2016 (ibid.) – coïncidence ou non, la presse se pose la question ce matin, comment Jared Kushner, gendre du Président, à pu récupérer l’accréditation secret défense qui lui avait été retirée. Réponse : Trump a nommé un certain Carl Kline qui a décidé de 30 accréditations contre l’avis des experts du renseignement à la Maison-Blanche.

Partager :
Email This Post Email This Post

Trump & Co : les laissés pour compte de l’ascenseur social, le 12 août 2018 – Retranscription

Retranscription de Trump & Co : les laissés pour compte de l’ascenseur social. Merci à Grégoire Pichard, à Olivier Brouwer et à Anonymus ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le [dimanche] 12 août 2018 et hier, j’ai fait une vidéo qui s’appelait : « Trump : ce qui apparaît en surface n’est pas beau à voir » et là, j’ai fait une chose que je devrais faire plus souvent : je me suis interrompu au bout de 12 ou 13 minutes alors que j’aurais pu me lancer dans une seconde partie, cela aurait fait une vidéo très, très longue. Mais certains d’entre vous, à l’esprit particulièrement aiguisé, ont pu deviner qu’il y avait une suite prévue, parce que j’ai cité une liste de trois personnes dont un seul nom était connu et dont rien n’a été dit à propos des deux autres.

Continuer la lecture de Trump & Co : les laissés pour compte de l’ascenseur social, le 12 août 2018 – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post