Archives par mot-clé : « Stewardship of Finance »

STEWARDSHIP OF FINANCE, Leçon inaugurale, à Bruxelles, demain 4 octobre à 14h45

Vous êtes déjà plus de 100 lecteurs du blog à vous être inscrits pour vous joindre aux professeurs et étudiants de la VUB.

Vous pouvez encore vous inscrire (gratuitement !) sur le site de la VUB où vous trouverez également les instructions qui vous permettront de vous rendre à l’auditoire où la leçon aura lieu, à savoir ici.

Le cours que je donnerai durant l’année académique est lui décrit ici. Vous y verrez aussi la liste des tables-rondes et conférences individuelles associées au cours (Luc Coene, Tomas Sedlacek, Emmanuel Todd, Michel Prada, Karel de Gucht, Monica Mächler, Jacques Attali).

Partager :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Une nouvelle chaire à la VUB plaide en faveur d’une finance au service de la communauté

Bruxelles, mercredi 12 septembre 2012

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une nouvelle chaire à la VUB plaide en faveur d’une finance au service de la communauté

« Stewardship of Finance » est l’intitulé d’une nouvelle chaire dont l’initiative revient à la Vrije Universiteit Brussel et à six grandes compagnies d’assurance. La chaire étudiera comment la finance peut se mettre au service de la communauté. Paul De Knop, recteur de la VUB, considère en effet essentiel que le secteur financier soit examiné dans une perspective éthique : « La crise financière actuelle souligne qu’une réflexion morale est aujourd’hui indispensable. » Le célèbre anthropologue belge Paul Jorion fera débuter au mois d’octobre la série de 15 leçons qu’il a été invité à donner à ce sujet durant l’année académique 2012-2013.

La chaire « Stewardship of Finance », dont la durée initialement prévue est de cinq ans, se consacrera à l’enseignement comme à la recherche. La Vrije Universiteit Brussel a reçu le soutien financier de six compagnies d’assurance aspirant à déployer leurs activités d’une manière responsable et durable. La leçon inaugurale de la chaire se tiendra le jeudi 4 octobre. Les doctorants étudieront la thématique d’une finance au service de la communauté dans la perspective d’un ensemble de disciplines telles que l’économie, le droit, la philosophie, les mathématiques et l’actuariat. La recherche entend ouvrir des perspectives neuves concernant une finance éthique, en particulier dans le domaine de l’assurance et de la gestion financière.

La chaire repose sur deux piliers : la recherche et l’enseignement. Par le biais d’une série de leçons, les étudiants de différentes disciplines apprendront à réfléchir dans la perspective d’une finance au service de la communauté, connaissances qu’ils pourront appliquer par la suite s’ils travaillent dans le secteur financier. Des professeurs de l’ULB se joindront également au projet et inciteront leurs étudiants à assister aux cours.

Paul Jorion

La chaire a fait appel à Paul Jorion. Le célèbre anthropologue a travaillé pendant dix-huit ans dans le secteur financier en Europe et aux Etats-Unis. Il est chroniqueur dans le cadre du supplément économique du quotidien Le Monde, publication de réputation mondiale. Son livre récent ‘Le Capitalisme à l’Agonie’ a suscité un intérêt international. Paul Jorion a notamment enseigné à l’Université Libre de Bruxelles, à Cambridge et à Paris VIII. Durant l’année académique 2012-2013, il dispensera soixante heures d’enseignement en tant que professeur invité. Les cours auront lieu à la Vrije Universiteit Brussel, le jeudi à 15 heures. À cinq reprises durant l’année académique 2012-2013, la leçon sera suivie d’une table ronde à laquelle participeront des panélistes belges et internationaux. De nombreuses autres conférences seront organisées dans le cadre de la chaire.

Présidence

La présidence de la chaire est assurée par Michel Flamée, professeur de droit économique et financier, également mandataire spécial en charge du contrôle des assurances et auditeur à la Banque Nationale de Belgique. Le Prof. Koen Byttebier de la faculté de droit et de criminologie, sera responsable de la coordination globale avec l’ensemble des partenaires et des facultés associées. Le projet bénéficiera également d’une contribution active de l’ULB.

Assureurs

Les six compagnies d’assurance parrainant la chaire sont AG Insurance, Allianz, Baloise Insurance, Belfius Insurance, Ethias et Groupe P&V.

Paul Jorion fera la leçon inaugurale de la nouvelle chaire le jeudi 4 octobre à 15 heures. Il répondra à la question “Why Stewardship of Finance ?” Cette leçon se tiendra sur le campus Etterbeek de la Vrije Universiteit Brussel, dans l’auditorium Q. (Concernant ce lieu :
http://www.vub.ac.be/infoover/campussen) Les journalistes ainsi que toute autre personne intéressée, seront les bienvenus.

Informations quant au contenu du cours :

Paul Jorion, 0033 6 27 25 63 35, pauljorion@gmail.com

Informations relatives à la chaire elle-même :

Koen Byttebier, 0477871061, koen.byttebier@vub.ac.be

Contacts presse Vrije Universiteit Brussel

Sicco Wittermans, tél. 02-629 21 37 ou 0473-96 41 37
Sicco.wittermans@vub.ac.be

Partager :

LES LIVRES QU’ON LIRA SÛREMENT UN JOUR

Vous êtes-vous jamais dit en achetant un livre : « Je n’ai pas le temps de le lire maintenant, mais il viendra sûrement un moment ! ». Eh bien : bonne nouvelle et mauvaise nouvelle. La mauvaise nouvelle, c’est que le moment en question peut vraiment tarder à venir. La bonne nouvelle, c’est qu’il finit par venir.

À l’époque où j’enseignais à l’université de Cambridge, j’ai acheté tout ce qui me tombait sous la main en matière de vieux livres d’anthropologie britannique : Tylor, Westermarck, Lubbock, Maine, McLennan, Lang, Müller ? Bien sûr j’ai tout ça : j’allais chiner et quand un vieux professeur mourait et que ses enfants mettaient dans une boîte des bouquins en se disant : « Personne n’aura jamais plus envie de lire tout ça ! », bibi était là ! Et il n’y avait pas que des auteurs britanniques dans les bibliothèques des vieux professeurs : l’Américain Morgan, les Français de Quatrefages, Topinard, Figuier, j’ai tout ça !

Notez que les enfants des vieux professeurs n’avaient peut-être pas tellement tort, parce que jusqu’ici, je n’ai encore fait qu’une lecture très sélective de cette belle collection, mais pour y découvrir parfois des pépites : les lecteurs de Comment la vérité et la réalité furent inventées (2009) savent le bon usage que j’ai fait de l’« effet Max Müller » de poursuite de l’anomalie.

Mais le moment vient. Je ne me suis certainement jamais dit qu’on me confierait un jour un cours d’éthique de la finance, mais – regardez les rayons de ma bibliothèque ! – quelqu’un au monde a-t-il jamais été aussi prêt que moi ? Milken et les junk bonds ? The Junk Bond Revolution, de Fenton Bailey, The Predators’ Ball de Connie Bruck, Dangerous Dreamers de Robert Sobel. Enron ? Il y a bien sûr le mien : Investing in a Post-Enron World, mais j’ai aussi ceux des autres : Anatomy of Greed de Brian Cruver, Enron. The Rise and Fall, de Loren Fox, Pipe Dreams de Robert Bryce, sans compter le rapport de Human Rights Watch : The Enron Corporation. Corporate Complicity in Human Rights Violations.

Et ceux-là, je les ai tous lus. Enfin presque. Ainsi que ceux des grands historiens américains de la finance, comme Martin Meyer : Bankers, Markets, Nightmare on Wall Street… ou Peter Bernstein : Capital Ideas, Against the Gods…, de Steve Fraser : Every Man a Speculator. A History of Wall Street in American Life. Et puis il y a les petites merveilles : les mémoires de banquiers et les conseils de spéculateurs d’autrefois : Reminiscences of a Stock Operator, d’Edwin Lefèvre, publié en 1923, The Art of Speculation de Philip L. Carret, qui date de 1930, Where Are the Customers’ Yachts ? or A Good Hard Look at Wall Street, de Fred Schwed, publié en 1940 (l’illustration ci-dessous est extraite de ce dernier), The Age of Turbulence, d’Alan Greenspan, etc.

© John Wiley & Sons

Bon, il fallait que je fasse une première liste de lectures recommandées pour mon cours « Stewardship of Finance », fait comme cela, ce n’est pas ennuyeux du tout !

 

Partager :

AVISSE À LA POPULATIONG !

Le Vif/L’Express : « pour des raisons de réduction d’espace de la rubrique Opinions, [ma] chronique est interrompue, à regret ». P.S. Une occasion en or pour les autres organes de presse belges !

Chaire « Stewardship of Finance » à la Vrije Universiteit Brussel : dernières retouches au communiqué de presse alors même que je vous parle.

Le Monde-Économie : prochaine chronique, « Le retour de l’opinion publique », lundi prochain 27 août.

Partager :

LES MOIS QUI VIENNENT

Je viens de vivre une expérience très neuve pour moi : vingt-quatre heures de privation de réseau pour cause de Carpates. Eh bien, l’expérience n’est pas concluante : irritabilité, sueurs froides, tremblements, etc. Il a fallu me conduire d’urgence vers un hôtel du voisinage avec connexion WiFi où je suis en train de récupérer lentement.

Vous verrez des gens vous dire : « J’ai été privé de téléphone mobile, d’Internet pendant 4 jours : quelle délivrance, etc. », eh bien, permettez- moi de vous le dire franchement : ce sont des malades !

P.S. Je plains de tout coeur Bénédicte qui va devoir gérer la modération des quelques phrases innocentes qui précèdent.

Je réfléchis pendant ce temps-là aux choses qui vont changer sur le blog dans les mois qui viennent en raison de mon enseignement « Stewardship of Finance » qui débute en octobre.

Pour commencer, j’entends faire cela sérieusement, et je me rends compte que depuis l’annonce officielle, je me suis replongé dans mes bouquins techniques de finance avec – il faut bien l’avouer – une certaine délectation : je ne suis pas seulement accro de l’Internet mais aussi des maths, et très certainement de la programmation – je n’ai pas programmé depuis cinq ans et les démangeaisons atteignent en ce moment les limites du supportable…

Ensuite il y a le fait que j’écrirai beaucoup plus souvent en anglais que cela n’a été le cas ces temps derniers. Cela va de soi : de la même manière qu’un grand nombre de mes billets sont des esquisses de chapitres qui se retrouvent dans mes livres, certains de mes billets seront des esquisses de mes leçons.

J’anticipe avec appréhension le premier commentateur qui s’écriera ici : « Quoi, pourquoi écrivez-vous tant d’anglais ? Elle n’est pas belle la langue de Paul Déroulède ? », et à qui je devrai répondre : « Écoutez, pendant quatre années et demie j’ai vainement tenté de me voir confier un enseignement en français, et rien n’est venu, si ce n’est essentiellement des courriers ignorés, alors quand la Vrije Universiteit Brussel me fait le très grand honneur et le très grand plaisir de créer une chaire pour me la confier, je ne dirai certainement pas ‘Non’, même si c’est en anglais ».

Est-ce qu’on trouvera ici moins de mes billets critiques de la manière dont les choses se passent à tous les niveaux parce que j’aurai vendu mon âme au système ? Comme vous le savez, je ne suis pas très partisan des paris en général, mais à ce sujet-là, je vous dis en confiance : « Les paris sont ouverts ! »

Partager :

LA NOUVELLE CHAIRE “STEWARDSHIP OF FINANCE” À LA VRIJE UNIVERSITEIT BRUSSEL

The English version of this post can be found here.

En septembre de l’année dernière, Paul De Knop, recteur de la Vrije Universiteit Brussel a lancé un projet de chaire d’enseignement et de recherche relatif à la finance envisagée dans une perspective éthique. Il a constitué une équipe multidisciplinaire présidée par Michel Flamée, professeur à la faculté de droit de la VUB, et comptant des représentants tant de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) que de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Cette équipe m’a demandé si j’étais disposé à m’associer au projet et à devenir le titulaire de cette chaire. J’ai bien entendu donné aussitôt mon accord.

La VUB, l’université néerlandophone de Bruxelles, est la jumelle de l’ULB où j’ai fait mes études et où j’ai enseigné de 1976 à 1979 avant d’accepter un poste à l’Université de Cambridge.

L’enseignement aura lieu en anglais et est prévu pour une durée de cinq ans. La direction de thèses interviendra à partir de la deuxième année. L’initiative est appelée à s’inscrire dans le cadre de la Brussels University Alliance qui réunit VUB et ULB dans des projets communs.

La VUB a eu l’amabilité de me demander comment j’aimerais que s’intitule la chaire. J’ai proposé « Stewardship of Finance », expression que l’on peut traduire en français par « La finance au service de la communauté ».

Le cours comptera soixante heures réparties sur les deux semestres et se tiendra les jeudis à quinze heures. À cinq reprises durant l’année, le cours sera suivi en début de soirée d’une table-ronde que je présiderai et à laquelle seront invités des panélistes belges et internationaux. D’autres conférences seront organisées en lien avec la chaire, les mercredi soir à 20 heures. Cinquante auditeurs libres auront la possibilité de s’inscrire pour suivre les cours gratuitement et sans être astreints aux examens.

La leçon inaugurale de « Stewardship of Finance » aura lieu le jeudi 4 octobre 2012 à 15 heures.

Partager :