Archives par mot-clé : Terrorisme

ATTENTION : ÉCOLE EN DANGER = RÉPUBLIQUE EN DANGER !, par Danièle Hainaut

Le terrible drame de Conflans-Ste-Honorine doit sonner l’alarme chez tous les républicains ! Un professeur qui ne faisait que son métier et « tout » son métier d’éveilleur de l’intelligence et de formateur de la conscience civique de ses élèves a été mis au pilori sur les réseaux sociaux par des parents voulant purement et simplement son « élimination ». Peut-être n’exigeaient-ils qu’une sanction administrative (ce qu’ils plaideront sans doute), mais un coutelas dans les mains d’un exalté fanatisé a commis l’acte définitif d’effroyable barbarie dont ils rêvaient et dont ils sont les vrais instigateurs.

Continuer la lecture de ATTENTION : ÉCOLE EN DANGER = RÉPUBLIQUE EN DANGER !, par Danièle Hainaut

Partager :

Les conflits des dieux n’ont pas de solution du point de vue de l’homme, par Zhou JianMing

Zhou JianMing est un philosophe chinois. Le texte qui suit date de 2015.

Le drame qui a frappé « Charlie Hebdo » à Paris le 7 Janvier 2015 a choqué le monde entier. Comme les attentats du 11 Septembre 2001 aux États-Unis, il ne peut pas être interprété simplement comme un conflit entre les hommes. Les deux événements ne peuvent pas être exclusivement réduits à leurs dimensions politique, économique et morale. Ils se situent à un niveau différent. Lorsqu’il s’agit d’un conflit politique comme par exemple une opposition idéologique, ou d’un conflit économique comme la lutte pour une prépondérance commerciale, on peut parler d’un même niveau, car dans ces deux cas seuls les hommes sont impliqués. Pour les deux événements qui nous occupent, il y a une dimension religieuse qui intervient. Ici, l’extrémisme religieux qui a armé les bras des terroristes vise en réalité le système démocratique, celui qui est garant de la liberté d’expression en général et de la presse en particulier pour les événements du 7 Janvier 2015 en France et de l’économie de marché pour ceux de Septembre 2001 aux États-Unis. On n’est plus vraiment dans un conflit traditionnel entre religion et politique à l’intérieur d’un même modèle culturel. Ici, ce sont deux modèles culturels qui se trouvent confrontés, l’un séparant nettement le politique et le religieux, alors que dans l’autre le politique et le religieux sont étroitement imbriqués. Quand des innocents sont tués, la France dit d’une même voix « Nous sommes tous Charlie ». Le monde entier devrait se sentir concerné, car c’est l’être humain dans sa totalité qui est en question. Les conflits religieux qui sont du ressort de la foi ne sauraient être résolus par la seule raison humaine.

Continuer la lecture de Les conflits des dieux n’ont pas de solution du point de vue de l’homme, par Zhou JianMing
Partager :

Nous faisons les choses de travers et depuis fort longtemps, par Georges Cortez

Ces caricatures auront décidément fait beaucoup de mal et de morts… L’émotion, l’indignation… très médiatisées, très récupérées. Soyons tous Charlie et tout ira bien. Comme en 14. Émoi national. National, j’ai du mal. La Nation justement, on en parle ? La République ? La gauche, ah la gauche… #sad.

L’origine des choses… les causes, leurs effets, les effets devenant causes et produisant leurs propres effets… le salafisme, le radicalisme… toutes ces guerres, toutes perdues… tous ces morts, pour rien. Mais République-Liberté-Égalité-Fraternité, roulements de tambours, allocutions, déclamations, sonnez trompettes… Qu’avons nous fait que faisons-nous que ferons-nous ?
Continuer la lecture de Nous faisons les choses de travers et depuis fort longtemps, par Georges Cortez

Partager :

« Étranges à tous les étages : l’escalier dans nos corps ? », par Timiota

Deux aspects étranges du coronavirus ont émergé ces derniers mois : sa mutation et ses séquelles. Le second aspect, les séquelles, me rappelle, mutatis mutandis, une étrangeté récemment perçue à l’intérieur de nos sociétés humaines.

Commençons par notre virus qui nous nargue sous sa couronne :

Le premier aspect est raconté ici par exemple (accès limité gratuit, on y mentionne notamment ces deux articles (1) et (2) en « preprint »). Continuer la lecture de « Étranges à tous les étages : l’escalier dans nos corps ? », par Timiota

Partager :

Colis piégés : derniers développements !

Un certain Cesar Sayoc Jr., 56 ans, habitant Aventura en Floride, vient d’être arrêté !

Nous saurons bientôt s’il s’agit d’un militant d’extrême-droite ayant véritablement tenté d’assassiner des personnalités de gauche à l’aide de colis piégés, ou bien d’un communiste ayant mis en scène de pseudo-attentats contre des copains à lui dans le but pervers de tenter de salir la réputation de braves gens ayant compris que Trump est en passe de Rendre l’Amérique Grande À Nouveau !

Je vous tiens au courant (le suspens est à son comble !) !

Mise à jour (18h19) : « M. Sayoc, membre actif du Parti républicain, a un casier judiciaire dans l’état de Floride depuis 1991, où sont mentionnés des vols, des inculpations liées à la drogue, ainsi qu’une arrestation et une inculpation relatives à une menace de recours à une bombe. »

Mise à jour (19h57) : Ah ! Zut ! Sayoc serait vraiment un admirateur de Trump déjanté, avec casquette MAGA (Make America Great Again), stickers délirants  et tutti quanti ! La thèse du faux pavillon était pourtant tellement plus plausible… (c’est à désespérer…)

Partager :

Attentats de Paris, par Roberto Boulant

Billet invité.

Selon les spécialistes du renseignement, la question n’était pas de savoir si des attentats ‘réussis’ (comprendre les plus meurtriers possibles) auraient lieu, mais de savoir quand. Et de fait, ils étaient inévitables tant il est absolument impossible de protéger tout et tous, tout le temps et en tous lieux, ce qui reviendrait à mettre un garde armé derrière chaque citoyen.

Continuer la lecture de Attentats de Paris, par Roberto Boulant

Partager :

« EXTRÉMISTE »… COMME VOUS ET MOI

L'insurrection numériqueGuerre Civile - Couverture I

Lorsqu’eut lieu en 2011 la conversation entre Régis Meyran et moi qui déboucha sur mon livre La guerre civile numérique, un différend éclata entre Textuel, l’éditeur, et moi. Dans l’esprit de l’éditeur, le titre de l’ouvrage devait être « L’insurrection numérique », comme en témoigne la première couverture diffusée, que vous trouverez toujours sur Amazon.fr si vous avez l’intention de commander là l’ouvrage. J’avais le sentiment moi que nous nous étions mis d’accord sur « La guerre civile numérique ».

Le titre que j’avais initialement proposé était celui de mon premier billet à ce sujet sur le blog : « La guerre civile techno », consacré au refus par PayPal et Mastercard, le 8 décembre 2010, d’enregistrer désormais les dons faits à Wikileaks. « Techno », m’avait-on objecté, cela fait « musique », et j’avais dit « bon ! ».

Pourquoi ce différend ? Parce que Textuel interprétait les événements en termes d’une insurrection montant de la base, alors que je lisais en eux ceux d’une guerre civile ou s’affrontent deux camps au sein d’une même population et, si l’on suivait mon explication, il était clair que l’initiative de cette guerre civile venait d’en haut, la preuve en étant l’offensive menée contre Glenn Greenwald par une coalition constituée de la Chambre de Commerce des États-Unis et le gouvernement américain. Quand je dis « Chambre de Commerce des Etats-Unis », il ne s’agit pas pour moi d’employer l’expression comme une métaphore pour le big business, non, il s’agit de l’association de ce nom en tant que telle.

Continuer la lecture de « EXTRÉMISTE »… COMME VOUS ET MOI

Partager :

The Guardian : Le Pentagone se prépare à contrer les mouvements de rupture de la société civile, par Nafeez Ahmed

Une vingtaine de mails me sont parvenus à propos de ma vidéo d’hier, Le temps qu’il fait le 13 juin 2014. La moitié approuve la thèse que je défends, l’autre moitié la désapprouve. Point commun des commentaires qui désapprouvent ma thèse : ils ignorent ce qui est écrit dans l’article du Guardian dont ma vidéo est un commentaire. J’ai répondu à ceux qui tentent de me réfuter : « Vous n’avez manifestement pas lu l’article de Nafeez Ahmed ! » Ceux d’entre eux qui m’ont répondu jusqu’ici me le concèdent : non, ils n’ont pas lu l’article du Guardian.

Dominique Gerin (La commentatrice « Alexandria », à l’époque où les commentaires étaient autorisés sur le blog) me fait parvenir une traduction de l’article, ce dont je la remercie.

Le Pentagone se prépare à contrer les mouvements de rupture de la société civile © The Guardian

Nafeez Ahmed, The Guardian, 12 juin 2014

La militarisation des sciences sociales avance en vue du développement d’“outils opérationnels” ciblant militants pacifistes et mouvements de protestation.

Le Pentagone finance la recherche en sciences sociales visant à modéliser les risques de “contagion sociale” susceptibles de porter atteinte aux intérêts stratégiques des États Unis. Photo Jason Reed/Reuters

Continuer la lecture de The Guardian : Le Pentagone se prépare à contrer les mouvements de rupture de la société civile, par Nafeez Ahmed

Partager :

LA DÉMOCRATIE MENACÉE, par Cédric Mas

Billet invité.

Avant-hier un homme est mort, égorgé dans une banlieue de Londres par deux individus revendiquant le caractère terroriste de leur crime. Il aurait été choisi parce qu’il portait un tee-shirt du programme caritatif de soutien aux soldats britanniques vétérans « help for heroes », et qu’il marchait dans une rue à proximité du Royal Artillery Barracks de Woolwich.

Les deux suspects ayant sollicité d’être filmés pendant leur acte par tous les passants, se placent donc clairement dans l’acte terroriste, qui nécessite pour être efficace une médiatisation maximale.
Au même moment se prépare en France une confrontation entre les mouvances de l’extrême-droite dure et l’Etat républicain à l’occasion d’une manifestation dimanche 26 mai, les risques étant attisés par le suicide public au coeur de Notre-Dame d’un des fondateurs de la nouvelle extrême-droite. Nonobstant le contexte personnel dans lequel il intervient (maladie), ce suicide doit être vu comme une déclaration de guerre à l’Etat de droit et à la Démocratie.

Continuer la lecture de LA DÉMOCRATIE MENACÉE, par Cédric Mas

Partager :