Le train-train de l’indécence ordinaire, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

En ce jour de grève où des fainéants travaillant à la SNCF vont prendre en otage ceux et celles qui ne sont rien et qui hantent nos quais de gare, il est du devoir de tout citoyen d’expliquer la pensée subtile des demi-dieux qui nous gouvernent.

Continuer la lecture de Le train-train de l’indécence ordinaire, par Roberto Boulant

Partager

UE : Dernières nouvelles de l’implosion, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

C’est fait. Les trains des gouvernements madrilène et catalan lancés à pleine vitesse sur la même voie viennent de se percuter ! Et s’il est possible de disserter à l’infini sur les responsabilités des uns et des autres dans ce non-dialogue, ce matin un fait est clair : Madrid a perdu la bataille des images. Voir la Guardia Civil, dans un pays encore fortement marqué par la mémoire de la dictature franquiste, charger violemment des manifestants pacifiques levant les mains et la regarder s’emparer des urnes par la force, est proprement désastreux.

Continuer la lecture de UE : Dernières nouvelles de l’implosion, par Roberto Boulant

Partager

Du nombril des primates et de l’intelligence artificielle forte, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Alexis Toulet dans son dernier billet se demandait si les ordinateurs pourraient atteindre un niveau d’intelligence similaire à celui de l’être humain ou si des robots pourraient devenir indépendants de leurs créateurs, voire hostiles, en allant même jusqu’à les remplacer. Questions dans l’air du temps certes, mais qui au vu des colossaux budgets de recherche de la DARPA et de ses homologues étrangers se posent très sérieusement. Notre espèce étant ainsi faite que les domaines de recherche susceptibles de déboucher sur une quelconque supériorité militaire voient aussitôt s’ouvrir les vannes du financement.

Continuer la lecture de Du nombril des primates et de l’intelligence artificielle forte, par Roberto Boulant

Partager

Le général Lee vengé par la Silicon Valley ?, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Julian Vannerson’s photograph of Robert E. Lee in March 1864

Comment ? Par quelle perversion les mânes d’un vieil esclavagiste sudiste pourraient-elles être réhabilitées par ce parangon de la contre-culture américaine des sixties, par ce nouveau rêve libertaro-californien de réinventer la société au travers du miraculeux pouvoir émancipateur de la révolution numérique ? Le commandant des armées confédérées durant la guerre de sécession – et accessoirement icône de l’extrême-droite américaine -, était un riche propriétaire sudiste possesseur d’esclaves qui combattait entre autres pour maintenir intacts les privilèges de sa caste.

Continuer la lecture de Le général Lee vengé par la Silicon Valley ?, par Roberto Boulant

Partager

Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Billet invité.

Bruno Iksil est l’auteur de « Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé », déjà publié ici en feuilleton, et sur support papier dans le N° 15 de (P)ièces (J)ointes, le magazine du blog (toujours disponible – voir colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil : « Un régulateur, une banque, une VaR et une seule » (texte complet)

Partager

Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

Billet invité. Reprend le texte paru sous ce titre ici en sept épisodes.

Introduction générale

Jamais le système capitaliste n’est apparu aussi puissant. Toutes les phases de son développement sont déployées sur la planète. Le capitalisme prétend plus que jamais contrôler la science, l’éducation, l’enseignement. La révolution socialiste n’a pas eu lieu. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

Partager

Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé (texte complet)

Billet invité. Voici, d’un seul tenant, le texte que Bruno Iksil m’a communiqué, et que j’ai publié ici en treize épisodes. Ma chronique à paraître la semaine prochaine dans Le Monde et dans L’Écho, et dont une traduction en anglais est en préparation, reviendra elle aussi sur l’affaire dite de « la baleine de Londres ». L’ensemble fera l’objet d’un numéro spécial de notre revue (P)ièces (J)ointes, qui paraîtra mercredi (voir colonne de gauche).

Continuer la lecture de Bruno Iksil, surnommé « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé (texte complet)

Partager

La vérité qu’on nous cache : ce n’est pas Mme May qui a perdu, c’est Jeremy Corbyn qui a triomphé !, par Yorgos Mitralias

Billet invité.

Pardonnez-moi mais ce que j’entends, je vois et je lis concernant le résultat des élections britanniques me laisse pantois. En effet, je n’arrive pas à comprendre comment il est possible que Mme May ait perdu, qu’elle fut écrasée en conduisant “la pire campagne électorale de ces dernières décennies” quand le score de 42,4% réussi par son parti, a été sensiblement supérieur aux résultats obtenus par le même parti Conservateur aux élections précédentes – qu’il avait gagné (!) – de 2015 (36,9%) et 2012 (36,1%). Comment une telle affirmation est-elle possible quand, à une seule exception près, ces 42,4% sont le meilleur résultat obtenu par le parti Conservateur à toutes les élections depuis 1970 ? (1)  Alors, que se passe-t-il quand la totalité des médias britanniques, les chaînes BBC et Skynews en tête, mais aussi la presse écrite et électronique internationale ignorent et oublient ce “détail”… de taille, et imputent toute la responsabilité du résultat des élections à cette “pauvre” Mme May ? Continuer la lecture de La vérité qu’on nous cache : ce n’est pas Mme May qui a perdu, c’est Jeremy Corbyn qui a triomphé !, par Yorgos Mitralias

Partager

Une photographie avant un Armageddon, par Jacques Seignan

Billet invité

Au début du XXème siècle la photographie se popularisa et le tourisme commença à toucher plus de monde – plus seulement de riches aristocrates faisant leur « tour » d’Europe. Dans les villes européennes (toutes possédant quelques attraits touristiques), étaient éditées des cartes postales, en noir et blanc ou déjà colorisées ; elles étaient souvent présentées en album ou dans des dépliants en accordéon. Dans des archives familiales il est parfois possible d’en retrouver, au hasard des voyages effectués par des aïeux. Continuer la lecture de Une photographie avant un Armageddon, par Jacques Seignan

Partager

Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Comme le fait remarquer ce matin un journaliste de Mediapart, Philippe Poutou représenta au débat d’hier soir l’irruption du réel au milieu d’un parterre de politiciens professionnels. Et c’est vrai que ses interventions toutes de franchise, appelant un voyou par son nom et stigmatisant les ravages du néolibéralisme, faisaient plaisir à entendre. Surtout après les scènes d’humiliation dont il fut victime sur d’autres chaines ! Continuer la lecture de Philippe Poutou, l’honnête homme, par Roberto Boulant

Partager

M. Valls ou le machiavélisme pour les nuls, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Manuel Valls qui hier encore, les yeux dans les yeux, nous disait qu’on lui avait imposé le 49.3, vient – comme la rumeur l’annonçait – de trahir la parole donnée à Benoit Hamon (et accessoirement aux électeurs de la primaire), en ralliant la candidature d’Emmanuel Macron. Suicide politique d’un homme sans honneur, ou bien fine manœuvre politicienne digne de la tactactique du gendarme, pour acquérir un maroquin dans la start-up présidentielle En Marche ! ? Continuer la lecture de M. Valls ou le machiavélisme pour les nuls, par Roberto Boulant

Partager

PETIT À PETIT, L’OISEAU DÉFAIT SON NID… par François Leclerc

Billet invité

Il est de bon ton d’afficher discrètement sa satisfaction dans les milieux financiers européens. Si tous les espoirs sont permis, autant ne pas trop s’en réjouir. Au prétexte de la nouvelle donne impulsée par Donald Trump, l’entrée en vigueur des mesures de régulation en attente d’application va pouvoir être étalée dans le temps en Europe. Pour commencer.

Continuer la lecture de PETIT À PETIT, L’OISEAU DÉFAIT SON NID… par François Leclerc

Partager

Se battre contre la corruption systémique ou attendre la catastrophe ?, par Roberto Boulant

Billet invité.

L’actualité de ses dernières heures est là pour nous rappeler une évidence qu’il n’est plus possible de nier : la corruption des politiciens professionnels par les plus puissants des intérêts privés.

Continuer la lecture de Se battre contre la corruption systémique ou attendre la catastrophe ?, par Roberto Boulant

Partager

Oui, nous avons encore le droit de voter pour le PS !, par Roberto Boulant

Billet invité. PJ : oui je suis toujours là ! Oui, c’est délibérément que s’affrontent ici des vues contradictoires sur les enjeux de société ! Ouvert aux commentaires.

Ingrats que nous sommes. Sans ce parti et sans le courageux coming-out libéral de François Mitterrand, nous n’aurions jamais su que le bonheur était dans le Marché.

Continuer la lecture de Oui, nous avons encore le droit de voter pour le PS !, par Roberto Boulant

Partager

Doit-on interdire les « robots-tueurs » ? par Roberto Boulant

Billet invité.

Bien évidemment, et pour deux bonnes raisons : non seulement il est plus humain de se faire trucider à l’ancienne, avec de bonnes vieilles armes idiotes, mais surtout, interdire une chose qui n’existe pas est l’assurance de voir la loi respectée ! Comme le montre l’exemple de cette bonne ville de Châteauneuf du Pape, qui depuis un décret municipal de 1954 interdisant atterrissages et survols de la commune par des engins extra-terrestres, n’a jamais eu à verbaliser la moindre soucoupe volante. CQFD !

Continuer la lecture de Doit-on interdire les « robots-tueurs » ? par Roberto Boulant

Partager

Vers la fin de l’Histoire, ou vers la fin du consensus démocratique ? par Roberto Boulant

Billet invité

L’importance de la chose, la paix civile, mérite un rappel : le retour au statu-quo ante, la possibilité d’élire de nouveau des partis dits ‘de gouvernement’, n’est pas du tout assuré une fois les populistes de droite au pouvoir. Une fois établie l’évidence que leurs politiques de régression sociale et de repli nationaliste ne débouchent pas sur le plein emploi pour les gens ayant la bonne couleur de peau (nationalité, religion, etc.).

Continuer la lecture de Vers la fin de l’Histoire, ou vers la fin du consensus démocratique ? par Roberto Boulant

Partager

La déréalisation du monde, par Roberto Boulant

Billet invité.

Déréalisation : altération de la perception ou de l’expérience du monde qui apparaît étrange, irréel, et extérieur. Suivant les cas, les éléments normalement ancrés dans la personnalité comme la notion d’existence peuvent être par exemple remis en question. La déréalisation est en quelque sorte une expérimentation d’un doute métaphysique de manière concrète. D’un point de vue philosophique, on peut se poser la question de son identification avec le sentiment de l’absurdité métaphysique, ou de la « nausée » décrits par Camus et Sartre.
(Source Wikipédia) Continuer la lecture de La déréalisation du monde, par Roberto Boulant

Partager

You’re fired* !, par Roberto Boulant

Billet invité.

La vieille morale de nos grands-mères n’a plus cours. Il est devenu rentable d’enfreindre la loi pour peu que vous apparteniez aux classes dominantes. C’est déjà chose commune depuis longtemps pour le haut de la pyramide alimentaire, pour ces banksters qui pris la main dans le sac se contentent de fournir quelques sous-fifres à la justice en guise de victimes expiatoires, puis qui se remboursent sur la bête, pardon sur les employés et les clients, de l’amende infligée.

Continuer la lecture de You’re fired* !, par Roberto Boulant

Partager

2017 : LA CRISE CHANGE D’ÉCHELLE, par François Leclerc

Billet invité

Il ne fait pas un temps à sortir de chez soi et les grands dirigeants occidentaux ne vont pas se presser à Davos. L’année s’annonce rude et pleine d’incertitudes et l’heure n’est pas à la réflexion stratégique sur les grands problèmes de ce monde. Ils attendront, il y a plus urgent à régler. Pour faire court, la confusion qui régnait en Europe change d’échelle pour s’étendre sur la planète entière. Un tournant s’opère dans le brouillard le plus complet.

Continuer la lecture de 2017 : LA CRISE CHANGE D’ÉCHELLE, par François Leclerc

Partager

Les bases biologiques de la morale ou de l’intérêt de l’altruisme chez les primates sociaux, par Roberto boulant

Billet invité

Une théorie scientifique se doit d’être explicative mais également prédictive. Et comme toute construction intellectuelle organisée en système, elle doit pouvoir se confronter à de nouvelles observations afin d’être confortée, précisée, ou même à l’occasion… invalidée ! Ainsi en va-t-il des cathédrales intellectuelles, comme le modèle standard en physique des particules par exemple, que théoriciens et expérimentateurs partout sur la planète s’acharnent à vouloir dynamiter (las, en vain jusqu’à présent). Continuer la lecture de Les bases biologiques de la morale ou de l’intérêt de l’altruisme chez les primates sociaux, par Roberto boulant

Partager