Iceberg droit devant ? Parfait, en avant toute !, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

C’est avec ravissement que nous avons appris que M. Lamar Smith, président de la commission « Science, Espace et Technologie » de la chambre des représentants du Congrès américain, et grand climato-négationniste devant l’éternel, venait d’organiser une audition sur le geoengineering.*

Venant de la part d’un homme politique dont les campagnes électorales furent généreusement couvertes par l’argent des compagnies pétrolières, l’initiative cousue de fil blanc ne saurait surprendre, son seul but étant de pouvoir continuer à polluer tranquillement. Dans la même logique que la NRA qui se propose de combattre la violence armée en vendant encore plus d’armes, il s’agit ici de combattre un réchauffement-climatique-qui-n’existe-pas, en promettant les moyens de manipuler le climat à grande échelle en guise d’assurance pour les futurs générations…

Et si la logique de la chose vous échappe quelque peu, rassurez-vous, c’est que vous êtes sain d’esprit !

Cependant, il n’y a rien à reprocher à des majors pétrolières dont le cœur de métier, comme pour toutes les transnationales d’ailleurs, est de maximiser les dividendes des actionnaires. Il convient en effet de se montrer logique : l’explosion des inégalités provoquées par l’évitement de l’impôt et la destruction des écosystèmes n’étant que la conséquence des cadres juridiques votés par les différents gouvernements (lois et traités), on ne saurait décemment reprocher aux transnationales de respecter la loi. CQFD !

La sauvegarde de la vie sur cette planète étant incompatible avec l’objectif de la maximisation des profits, il ne faut donc pas s’étonner que cette fuite en avant – toujours plus de destructions pour toujours plus de profits -, débouche sur des projets de géo-ingénierie.

Bref, il ne s’agit pas de reprocher aux fous d’être fous, mais simplement de relier les points et de constater que ces projets délirants ont un point commun avec des sujets qui à première vue pourraient paraitre sans rapport aucun : l’élection de Trump, le séparatisme, la montée des nationalismes, la société de surveillance généralisée, le Brexit ou l’implosion lente de l’UE.

Tous ces soubresauts politiques et les dangers de spirales vicieuses qui les accompagnent ne sont pas bien évidement unidimensionnels, mais à grande échelle ils peuvent être lus comme les conséquences, les métastases, du TINA. Cette idéologie où les représentants politiques votent les lois et signent les traités sous la dictée d’intérêts privés plus puissants que des états.

Et la toute récente capitulation en rase campagne de Nicolas Hulot devant le lobby électronucléaire, nous donne d’ailleurs une merveilleuse illustration de ce tout changer pour ne rien changer qui nous condamne à voir la situation se dégrader inexorablement. Pour se faire une idée de la puissance de l’argent, appelons les choses par leur nom, songez qu’il aura fallu à peine cinq mois pour entendre dans la bouche d’un militant écologique sincère, devenu ministre, les mots mêmes de l’industrie électronucléaire qui martèle que moins de réacteurs c’est plus de centrales à charbon et donc, plus de gaz à effet de serre.

Récapitulons : Dans un premier temps, de fortes paroles électoralistes accompagnées si possible d’un barnum médiatique type COP et de nominations à forte visibilité médiatique, suivies dans un second temps d’un détricotage plus ou moins souterrain, plus ou moins assumé des mesures annoncées, et enfin, par l’annonce d’un report des mesures sciemment sabotées en ne se donnant pas les moyens de pouvoir respecter les dispositions législatives annoncées.

C’est dans ce cadre qu’il faut lire l’audition organisée par le sieur Smith sur la géo-ingénierie. Même si les apparences semblent différentes, le climato-négationniste texan étant nettement moins policé que le nucléocrate hexagonal, la stratégie reste la même : à force de progresser fermement dans l’immobilisme, les choses en viennent à se dégrader de telle manière que les pires réponses, là-bas la géo-ingénierie, ici les réacteurs à eau pressurisée, finissent tôt ou tard par rester seules en lice…

Alors bien sûr le temps de la géo-ingénierie n’est pas encore arrivé, les esprits ne sont pas encore mûrs. Il s’agit pour le moment d’en diffuser l’idée sous forme de légère musique de fond, de commencer à imprégner les esprits tout en bloquant les initiatives destinées à nous faire sortir des logiques de prédation et d’extractivisme. Et quand le temps sera venu, lorsque des centaines de millions suffoqueront (ou crèveront de faim et de soif, ce qui est encore plus radical) et que nos villes côtières seront sous les eaux, la géo-ingénierie, mais également toute la palette des modifications possibles du vivant permise par l’ingénierie génétique, seront appelées à la rescousse.

Sauf que les métastases citées plus haut se multiplient de manière aléatoire, en rendant le proche avenir de plus en plus imprévisible.

Timiota concluait son dernier papier par une phrase, une injonction à être les hâteurs intelligents de la fin du capitalisme et des spasmes qui l’accompagnent. Nous n’y parviendrons qu’en changeant profondément nos systèmes de représentations politiques qui sont maintenant clairement au service exclusif de puissants intérêts privés. Ceux-là mêmes qui nous mènent au chaos et à l’effondrement/affrontement généralisé.

Tout l’art étant d’exécution, et notre habileté à choisir la meilleure solution proverbiale dans toute la Galaxie, il est donc fortement conseillé de parier contre Sapiens chez les bookies londoniens ! Et que les fortes têtes se demandant bien comment elles pourraient récupérer leur mise après la fin du monde, aillent poser la question à Lamar Smith ou à la NRA !

——-

* Merci à Jean-Paul Vignal d’avoir repéré cette information

Partager

133 réflexions au sujet de « Iceberg droit devant ? Parfait, en avant toute !, par Roberto Boulant »

  1. Avant de tirer sur Nicolas Hulot, prière de lire soigneusement ceci :
    https://alaingrandjean.fr/2017/07/15/nucleaire-plan-climat/
    en sachant que l’auteur est favorable à l’arrêt de l’électronucléaire et parfaitement conscient de l’iceberg droit devant.

    Quant à la géoingénierie, elle s’imposera dans la panique quand les catastrophes climatiques apparaîtront insupportables, et ce sera encore plus sûrement du grand n »importe quoi si l’on s’interdit par principe d’y travailler à l’avance.

      1. PAN ! (il bougeait encore) ! Déroger à nos objectifs Carbone (= au doigt mouillé 0,5% de la production mondiale) VS garder les vieilles cocottes minutes sur le feu… Pas besoin d’être une lumière ni de grand articles « sérieux » (oui avec des maths!…). Et quoiqu’il en soit quand Eninel et Vigneron sont d’accord faire systématiquement le contraire reste la solution la plus avisée. 🙂

    1. Ne pas oublier que le problème des réacteurs à eau pressurisée est avant tout un problème de sûreté.

      « Quant à la géoingénierie, elle s’imposera dans la panique quand les catastrophes climatiques apparaîtront insupportables. »
      Tout à fait d’accord. Plutôt que d’investir dans les énergies renouvelables et les réacteurs à sels fondus afin de limiter les dégâts au maximum, continuons sur notre lancée et mettons les générations futures au pied du mur en ne leur laissant pas d’autre choix que les expérimentations grandeur nature sur le climat.

      1. Événement.
        C’est le premier réacteur intégré à sels fondus à passer ce stade.
        « La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a terminé la première phase d’un examen de la conception des fournisseurs du réacteur intégré à sels fondus (IMSR) de Terrestrial Energy Inc. »

        http://www.world-nuclear-news.org/NN-Integrated-Molten-Salt-Reactor-passes-pre-licensing-milestone-0911177.html

        http://www.terrestrialenergy.com/about-us/

    2. L’article mérite effectivement d’être lu .

      Il n’y est pas cité apparemment la géo-ingénierie , qui dans les tuyaux ou pas , se présente davantage comme une fuite en avant pour se préparer à poser des rustines sur les prochains trous dans les pneus que l’on prévoit .

      Le débat s’agissant de la seule géo-ingénierie , est alors de savoir comment la considérer :
      – sage préparation à une catastrophe jugée déjà inévitable ,
      – bidouillage « aventuriste » comme l’EPR ? ,
      – encouragement à continuer les conneries dans l’immédiat ( on aura toujours la possibilité de réparer les dégâts ).Dans ce dernier cas ce n’est pas le nucléaire qui est d’ailleurs le plus et le seul concerné dans la problématique Géo-ingénierie .

      1. Le nucléaire n’a strictement rien à voir avec l’ingénierie climatique et/ou environnementale.
        L’epr n’a rien d’un bidouillage aventuriste, juste la forme achevée de l’ancien modèle nucléaire.
        La R&D en Ingénierie climatique et/ou environnementale est d’évidence une nécessité.

    3. C’est difficile de ne pas rire et en même temps d’être atterré en lisant ce genre d’article du père Grandjean.

      Les gars dans son genre utilisent un problème vrai pour promouvoir une solution fausse. Soient ceux sont de parfaits imbéciles (mon avis, car l’éducation et le savoir n’ont jamais été un vaccin pour la bêtise), soient ils croquent (ce qui est aussi probable).

      Comment peut-on véritablement dire, sans prendre les gens pour des idiots, que le nucléaire est une solution viable et pérenne pour lutter contre les émissions carbonées ? Quelle farce ignoble et criminelle. Les carbonocrates et les nucléocrates sont les deux faces de la même pièce maudite. Pas un pour racheter l’autre. En ce sens, ici, vigneron sera toujours le bête à abattre. C’est aux fruits que l’on reconnait l’ arbre comme qui dirait.

      1. Eh oui, CloClo, le sieur Grandjean développe une alternative infernale comme définie par Isabelle Stengers dans « La sorcellerie capitaliste ». En faisant l’hypothèse de départ que la consommation d’énergie va continuer à augmenter, en assumant que l’on va remplacer les véhicules aux carburants fossiles par des véhicules électriques, on arrive à une impasse : nucléaire ou charbon, il faut choisir. Sortir du cadre croissanciste et productiviste est inacceptable (et impossible) dans le cadre du capitalisme. Sortir de ce dernier est donc une question de survie (tiens, j’ai déjà lu cela quelque part). Mais il faut aussi dénoncer les illusions des techno-furieux, qu’ils prônent la géo-ingénierie mais aussi les applications folles de l’intelligence artificielle, les manipulations génétiques, l’hybridation homme/machine ou autres horreurs des transhumanistes.

  2. James Hansen défend l’investissement nucléaire à la Cop 23, aux côtés de Michael Shellenberger.
    Vous saviez que les 2 000 milliards d’investissement sur le solaire et l’éolien dans le monde depuis 10 ans (et les pouillèmes qu’ils représentent dans le mix électrique global…) sont sensiblement l’équivalent en dollars constants du total des investissements mondiaux dans les centrales nucléaires depuis les années 60 ?
    Voui, ça fait peur hein ?

      1. James Hansen :

        Les nouveaux types de réacteurs s’attaquant à la plupart des problèmes soulevés à propos de l’énergie nucléaire devraient déjà être disponibles dès aujourd’hui. Nos gouvernements n’ont simplement pas fait leur job en recherche et développement sur le nucléaire depuis des décennies.

        A cause de qui ?

      2. Tiens, le lobby nucléophile est de sortie… Blablabla atome, blablabli propre, blablabla blablabla.

        Oui mais encore ?

      3. Je ne peux que souscrire des deux mains et des deux pieds à cette description d’une lucidité exemplaire de Michael Ferrier :

        « « On présente une situation complètement anormale comme normale. On s’habitue doucement à des évènements inhabituels. On légalise et on normalise la mise en danger de la vie, on s’accommode de l’inadmissible. Des populations entières réduites au silence et à la résignation, des rejets chroniques et continuels tolérés et même homologués, des déchets intraitables qu’on transmet, toute honte bue, à ceux qui viendront après. Et cette furie se propage le plus tranquillement du monde. C’est la « demi-vie ». Insaisissable, impalpable, nébuleuse et irréfutable à la fois, subreptice et pourtant éclatante dans la limaille des jours, la demi-vie s’impose comme le seul modèle de nos économies et de nos modes d’existence. »

        Sublime de Vérité.

      4. Des trains qui déraillaient en Angleterre (et qui vont peut être commencer à dérailler en France), des Airbus susceptibles de tomber en morceaux à cause d’une mise en concurrence impitoyable de sous-traitants, des centrales nucléaires hors d’âge pérennisées sous couvert de rapports « d’experts » parfois contradictoires…
        Ce n’est pas tant ici un problème de budget de recherche que de celui de la grande braderie financière du coût nécessaire au maintien des moyens de la sécurité de tout choix technologique.

        Le capitalisme « libre » a toujours eu un problème avec la rentabilité de sa notion de « service après vente ». Ce qui est bien moins logique, c’est d’oublier que dans ce domaine de « l’après vente », une technologie nucléaire est un poil plus dangereuse que celle d’un téléphone portable.

      5. Conclusion du Symposium qui s’est tenu à Fukushima en septembre 2016 sur les éventuelles victimes de radiations à Fukushima…

        The major message of the Symposium was that the current findings of the TUE (Thyroid Ultrasound Examination) in Fukushima Prefecture are not attributable to radiation.

        https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5241991/
        Mais bon on peut aussi préférer prêter l’oreille aux fearmongers du Blog Jorion, c’est pas interdit.
        Mais il y faut beaucoup d’humour.
        Noir.

      6. C’est bien connu les radiations sont bonnes pour la santé. Et même à faibles doses elles n’ont aucun effet sur le vivant. Sont cons ces japonais quand même d’avoir flippé pour rien !

        Une centrale pète, circulez y a rien à voir. Si, si 26 chercheurs (26 hein qui dit mieux ?) vous le disent réunis dans un symposium ad hoc ! Et tous les autres qui sur Tchernobyl vous expliquent le contraire par exemple ? On s’en fout vigneron a lui les sources directement issues du Bon Dieu. Dormez bien brave gens.
        Moi demain je trouve 26 climatologues qui disent que le réchauffement climatique ça n’existe pas. Oui et alors ?

      7. « Beaucoup entendent te traiter de façon indigne tout en exigeant de toi, sous peine de leur haine, assez de sens pour ne pas les en empêcher et assez d’aveuglement pour ignorer leur propre indignité. »
        -Giacomo

      8. Ben ouais mon bon Cloclo, c’est dérangeant hein ? Pas de cancers à ce jour, encore moins de morts des suites des radiations à Fukushima mais des centaines de morts parmi les dizaines de milliers de vies brisées par les conséquences ultra-sécuritaires de la radiophobie entretenue par le lobby antinuke depuis des décennies.
        Le principe de précaution et son expression commune pour le nucléaire, le dogme LNT, tuent dès aujourd’hui et pourraient bien demain nous tuer tout court en tant qu’espèce cette fois.
        Réjouissons nous pourtant, ce sera La Gueule ouverte qu’on y passera.

      9. Délire de nucléophile les zéros morts par radiation lors des 2 catastrophes, littérature scientifique abondante à ce sujet. Je ne raisonne pas dans ton cadre c bien le système de Croissance tous azimuts et à faible coût qui tue et en lui donnant encore du carburant tu le perpétues allègrement et en chantant la gueule en fleurs. Ce n est pas la solution le Nuke.

    1. Ce qui fait peur en l’occurrence, c’est l’explosion éventuelle de l’une des nombreuses centrales nucléaires de par le monde, des exemples existent, alors que nul n’a pris connaissance d’une quelconque catastrophe due aux panneaux solaires…..
      L’objectif est maintenant d’investir dans la recherche concernant l’amélioration du rendement des cellules qui n’est encore que d’environ 14 % en moyenne, une firme française semble être en pointe sur le sujet, puisqu’elle a réalisé un prototype de cellule au rendement de 46 %, récupérer près de la moitié du 1kW par mètre carré qui nous échoit sous nos latitudes serait appréciable.

      1. Cette société s’appelle SOITEC (800 salariés), de fabricant de substrat pour l’industrie du semi conducteur, elle a voulu devenir l' »EDF » du solaire en 2009 (integration superverticale) puis elle s’en est depuis retiré en 2015 car ça a failli la mettre en dépôt de bilan. CPV vs Gaz de schiste avant la COP 21 sans la puissance financière pour investir ben… ça l’a pas fait!
        Et puis le 46% c’était du démonstrateur…

      2. La catastrophe sur les panneaux solaires tu l’as sous les yeux, des centaines de milliards de dollars foutus en l’air aujourd’hui c’est des millions de morts par pollution atmosphérique qu’on a et que l’on aura pas évités en ne diminuant pas drastiquement les émissions de centrales au charbon, via le blocage de l’énergie nucléaire au bénéfice du solaire/éolien et du charbon/gaz/fuel qu’ils traînent au cul.
        « La pollution atmosphérique émise par les énergies fossiles tue chaque jour plus de personnes que n’en ont tuées les centrales nucléaires en 50 ans. » J. Hansen.

      3. Les morts sur combien ?
        25 000 ans ?
        T’es toi aussi du genre à t’inquiéter plus pour nos éventuels descendants post-sapiens que pour nos niards et petits-niards ? Et qui plus est pour quelques tas de déchets tout ce qu’il y a de gérable en regard des milliards de tonnes de CO2 et autres poisons mortels qu’on balance mimiles tous azimuts et non-stop right now ?

      4. « T’es toi aussi du genre à t’inquiéter plus pour nos éventuels descendants post-sapiens que pour nos niards et petits-niards ? Et qui plus est pour quelques tas de déchets tout ce qu’il y a de gérable en regard des milliards de tonnes de CO2 et autres poisons mortels qu’on balance mimiles tous azimuts et non-stop right now ? »

        Où comment noyer le poisson en mélangeant tout.

        Primo nucléocrate en mission permanente sur ce blog, il n’y a aucune opposition à penser l’avenir de ses enfants, de ses petits enfants et de toute l’espèce dans le temps long.

        Ensuite osez affirmer que les déchets nucléaires sont gérables relève au choix de l’hypocrisie la plus perverse, au mieux de la bêtise la plus affligeante (je te laisse choisir ce qui te convient le mieux parce que moi franchement à ce niveau de lecture je m’en tamponne le coquillard).

        Enfin tu vas apprendre un truc le C02 n’est pas un poison mon grand, et ta solution tout Nuke ne changera rien du tout à l’émission de C02 au niveau mondial si ce n’est à la marge et surtout n’est pas durable ni fiable contrairement à tes affirmations gratos de petit lobbyiste du dimanche. Et surtout tout cela n’ a rien à voir du tout avec la pollution tous azimuts comme tu dis, qui à te suivre dans ta voie en passant par le Nuke n’est pas prêt de changer vu que c’est la colonne vertébrale de ton système.

        Encore pris la main dans le sac entrain de manipuler par amalgame vigneron.

      5. Argument fallacieux de nucléocrate du dimanche.

        Quand est-ce que tu vas arrêter de nous prendre pour des buses en collant des lien qui expliquent que c’est de la vapeur d’eau qui sort des grandes cheminées des Nuke et pas du CO2 ? C’est une énergie décarbonée on le sait tous, mais assise sur quelques paramètres sous-jacents comme une centralisation du système de distribution, des sociétés développés et sécurisées et dont le coût de construction et d’entretien/gestion est réservé à des pays riches et plutôt très étatisés. Bande de rigolos criminels et vous prétendez lutter contre le réchauffement climatique ? Non vous allez multiplier les situations de danger extrême ingérables (pendant minimum UN mois à Fukushima ça a été le chaos absolu).

        C’est la modification de nos modes de vie et un projet de société autour de la décarbonisation et d’autres valeurs d’organisation qui vont permettre d’éviter un emballement du changement climatique en limitant nos émissions au stricte nécessaire. Et surtout de permettre de gérer l’inéluctable hausse en cours. Et le maintien de centrales nucléaire n’est pas compatible avec cet objectif car elles sont le fruits de la civilisation du pétrole à foison tes centrales en fait sans lui elles s’effondreront comme tout ce qui est bâti dessus.

        Mais de toute façon, devant l’hermétisme des Nukes, l’argument éthique qui veut qu’on ne transmette pas aux futures générations des déchets dont la durée de vie se calcule en milliers ou millions d’années, car on obère leur propre choix, est suffisant en lui même pour ne pas continuer cette sinistre farce .

      6. Qui te parle de tout nuke ?
        Une différence notable et cruciale entre pro nuke et anti nuke est que les premiers n’excluent nullement les renouvelables quand les seconds fondent toute leur politique sur l’exclusion du nucléaire.
        Les premiers demandent juste que le nucléaire soit traité économiquement et réglementairement sur un pied d’égalité avec les renouvelables, pas comme en Europe aujourd’hui où il est opportunément rangé avec le lignite de Saxe ou le gaz de Putinie parce-que quelques coalitions politiques avec quelques Grûnen de service en Allemagne en ont décidé ainsi.

      7. Relis toi vigneron ! C est toi qui dis que les barrages c réglé, et que le reste est en pure perte puisque les milliards devraient être investit dans le Nuke ! Ceux sont tes propos ! Affabule pas vigneron tu dis que l un empêche l autre financièrement. Moi je dis diminuons la consommation et réorganisons les sociétés pour faire face au changement inéluctable. Le Nuke c trop tard objectivement face aux dangers et surtout pour moi c une non solution quelque soit le contexte.

      1. Eh Vigneron le Nucléaire Mondial c’est 10,6 % de l’électricité produite dans le monde les renouvelables c’est 6.3%. Donc pas la peine de grimper au rideau façon « le complot des renouvelables » stp.
        Et j’attends que tu me coase sérieusement sur les « externalités négatives »…

      2. Le propos tient essentiellement en 4 points:
        1) les renouvelables sont trop subventionnés (par rapport au nucléaire), ils sont « donc » artificiellement « moins chers » le cas échéant
        2) l’exemple allemand (arrêt du nucléaire brutal) montre que la conversion en renouvelable n’est pas efficace en terme de productivité (électricité), ni bilan carbone.
        3) Les « externalités négatives » des autres sources d’énergies ne sont pas comptabilisées (impact sanitaire, mortalité)
        4) les opposants à la thèse de Shellenbeger ne tiennent pas un raisonnement scientifique à l’épreuve des faits, ils sont dans la croyance à un mythe et cèdent à une peur irrationelle.

      3. « Les grosses énergétiques s’assoient sur leurs dividendes » ?
        Doit y’en avoir pas mal des actionnaires qui aimeraient s’asseoir sur leurs dividendes comme ceux de Gasprom, par la grâce d’un Gerhard, d’une Angèle et d’une poignée de verdâtres.

      4. http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/effondrement-de-l-energie-en-164735

        On fait pas d’omelette sans casser des oeufs… Les allemand sont des modèles à imiter quand ils brutalisent le marché du travail mais s’ils s’avisent s’appliquer la même méthode face aux géants du nucléaire ce sont de suite des irresponsables… Si on a la chance de tenir jusqu’en 2050 sans accident on leur achètera à prix d’or leurs renouvelables quand on ne pourra plus faire autrement… Le nucléaire c’est ni plus ni moins que la ligne Maginot, on y a mis tout notre fric et c’est 100% garantit sécurité absolu… on a vu le résultat…

      5. C’est une énergie ultra centralisée « viable » dans des pays ultra centralisé (suffit de regarder qui construit des réacteurs en ce moment pour s’en convaincre facilement), alors que l’on va vers un Monde décentralisée et à circuit plus courts, le nucléaire c’est l’Energie de la ligne Maginot comme le dit Dup et moi je rajoute que c’est l’Energie de l’Autoritarisme d’Etat, c’est la fille naturelle du complexe militaro industriel. En mot c’est plus un problème dans le problème du réchauffement climatique qu’une solution. Si on pouvait éviter de cumuler les problèmes…

      6. Je connais une belle région française, superbement vierge de tout impureté nucléaire, qui se réjouit silencieusement d’une certaine centralisation qui l’autorise à consommer de l’énergie nucléaire provenant des régions voisines couvrant 85% de ses besoins tout en ne parvenant pas même à faire mieux que les ⅔ du score du généreux pays centralisé sur la part de renouvelables dans son mix électrique (12% contre 19,6% en 2015).
        C’est la faute au nucléaire bradé et à la centralisation paternaliste si la Bretagne est si bas sur les renouvelables, c’est sûr.

    2. James Hansen le « lanceur d’alerte » sur le climat ? Pas un homonyme ?
      Et il y a encore des naïfs qui croient en une science fondamentale honnête d’un côté et des vilains pourris payés par des lobbies pétroliers de l’autre ?
      Tout ça n’est qu’une gigantesque tartufferie.
      J’assiste actuellement à un colloque sur les interactions homme/milieu sur les zones humides avec des géologues, des géomorphologues, des historiens, des géographes, des archéologues, des botanistes…
      Tout ce que vous lisez sur le climat, c’est du bidon. On ne sait rien, tout est à comprendre. Point barre.

      1. Toi, ici, tu ne vas pas tarder à te faire censurer mon ami… Tu bascules du côté obscur de la Force Arkao ! 😀

      2. Kathleen Hartnett White, Arkao tu connais ?
        Non ?
        Renseigne toi, tu pourrais p’têt lui prendre sa place.
        Elle est la principale conseillère à l’environnement de la Maison White là, en attendant mieux.
        Elle vient juste de faire un tabac au Sénat lors d’une audition.
        Tu peux faire mieux qu’elle, sûr.

        PS : Un truc pour faire mieux que Kathleen question instillation de doute, parle en Allemand, « Es gibt Meinungsverschiedenheiten » ça en jette plus que « y’a des divergences d’opinion ».

        https://www.theguardian.com/environment/video/2017/nov/10/trump-environment-kathleen-hartnett-white-climate-change-video

      3. C’est vrai qu’elle est tarte cette Kathleen dans ses réponses, mais bon faut dire que le côté inquisiteur est assez désagréable et demander à quelqu’un si il ne « croit » pas au réchauffement climatique est assez stupide comme formulation. Bien sur que non on n’y croit pas, on ne croit pas aux faits/hypothèses, on y adhère ou on les réfutes avec d’autres.
        Moi j’aimerai poser franchement la question à Arkao, vu que je n’ai pas pu utiliser les moyens Youtube à ma disposition pour tenter l’expérience, est-ce que tu penses Arkao :

        1) Qu’il y a un réchauffement climatique
        2) dans l’affirmatif et ce qui est le plus important en fait, est-ce que son accroissement ou emballement est d’origine anthropique ?

        C’est pour savoir si je peux te pistonner pour le poste à la WH avec mes relations.

      4. La vrai question qui se pose et qui est rarement posée est celle du crédit qu’on peut accorder à la recherche scientifique dans le contexte actuel. En d’autres termes, quels sont les modes de financement, de fonctionnement interne ? Il y a une espèce d’illusion à croire qu’il y a une recherche fondamentale libre, politiquement et financièrement autonome œuvrant pour le bien commun. L’évolution des dernières décennies va plutôt dans le sens du « Marché » prenant le pouvoir sur la recherche et dictant les axes prioritaires, ce qui influe les résultats. L’abondance des nucléocrates et des nucléophiles chez les carbocentristes laisse planer à mon sens un doute sur « l’honnêteté » scientifique de certaines publications, en miroir de celles censées être soutenues par les intérêts des énergies carbonées.
        Un exemple, les aliments qui sont censés être « bon » ou « mauvais » pour la santé. Vous pouvez lire dans les revues de vulgarisation scientifique tout et son contraire. Parfois il peut y avoir « consensus » pendant une décennie et patatras, du jour au lendemain, ben non finalement on a changé d’avis.
        Pour répondre clairement à la question de CloClo :
        Évidement oui nous sommes dans une période de réchauffement climatique.
        Est-ce qu’il y a ce qu’on appelle un forçage anthropique, conséquence de nos émissions de CO2 ? C’est fort probable (et je rappelle que les rapports du GIEC expriment les résultats en terme de probabilité faible, moyenne, forte – pas en certitudes indéboulonnables).
        Est-ce que c’est grave docteur ? C’est un autre débat. Mon avis personnel qui n’engage que moi : pour la planète pas d’inquiétudes elle en a vue d’autres et des bien pires. Pour l’humanité, faudra s’adapter ou disparaitre (plus facile à faire pour un chasseur-cueilleur nomade que pour un agriculteur-éleveur sédentaire, je l’admets).
        Pour en finir avec la question du consensus, de nos prétentieuses certitudes et de nos brillant modèles, une découverte récente en astronomie qui devrait faire descendre certains (type Hansen) de leur piédestal universitaire :
        https://www.sciencesetavenir.fr/espace/univers/ngts-1b-la-planete-geante-autour-d-une-toute-petite-etoile_117979
        S’il fallait me coller une étiquette, je vous propose non pas climatosceptique mais giecosceptique et scientificodubitatif.

      5. Merci de ta réponse et de ta franchise. Et ça me touche parce que plusieurs fois on s’est attrapés ici pour à mon avis des incompréhensions réciproques et des quiproquo. Ton attitude est très saine et très pertinente intellectuellement.
        Je dois dire aussi que l’emballement pour lutter contre le changement climatique chez les adeptes de la pétaudière à radiation lui me paraît très anthropocentré pour ne pas dire plus.

        Comme en politique le but ne justifie pas toutes les alliances et l’acceptation de toutes les parties, dans le cas qui nous intéresse je retiens la même attitude, pas d’alliance avec les nucléocrates ou philes. Mieux vaut 4 degrés de plus dans une société repensé que 2 ° avec 2000 réacteurs en plus dans la même société qu’aujourd’hui. Y a pas photo pour moi.

      6. Merci aux deux amis-ennemis Arkao/Cloclo (climatosceptique radiophobe/réchauffiste radiophobe) pour cet aveu ingénu final en forme de déclaration de paix officialisant les termes de leur cause commune, dit « consensus de la GAROU » (Grande Alliance Radiophobe dans l’Ordre et l’Unité), résumé par les mots du dernier nommé : « Plutot vivre avec +4° sans nucléaire qu’avec +2° et nucléaire » (i.e tant qu’à mourir mourons à grand feu).

      7. @Vigneron
        Faux débat et tu le sais bien. Il n’y a pas de solution propre, raisonnable (nucléaire ou non), avec notre niveau de consommation d’énergie actuel.

      8. Fais pas l’idiot vigneron, je parle d’une société refondé dont les valeurs sont tout à fait en mesure d’assurer la survie de l’espèce malgré un changement climatique énorme. On en parle ici souvent, gratuité des moyens de substances et de vie, mutualisation, fin de la propriété, abolition des frontières, partage, redistribution, La solution est en nous si on veut bien la laisser émerger dans le réel, et ce n’est pas des centrales nucléaires qui seront la solution. Soit tu le sais très bien et dans ce cas, c’est pour le jeu tes interventions, soit tu es convaincu de ce que tu dis.

      9. T’as raison Cloclo, c’est plus facile et plus rapide de « refonder » la société mondiale que d’adapter nos modèles énergétiques aux nouvelles contraintes.
        T’as raison Arkao, y’a rien à faire, hâtons plutôt l’effondrement final, qu’on en profite, du neuf ! vite. Viva la muerte.

      10. D’abord, je ne dis pas que c’est plus facile de refonder le société. Je dis juste que c’est plus durable pour le coup. Et surtout, je ne vois pas en quoi cela serait si impossible comme tu le sous entends avec tes gros sabot à l’uranium enrichi. Je ne désespère pas de l’Homme même si je nous trouve tous très très stupide, certains même plus que d’autres, et l’empathie et la collaboration sont des traits très affirmés en chacun de nous (l’exception confirmera la règle épargnez moi les abrutis). Et puis in fine ben c’est vraiment moins cher et plus sûr pour nous tous. On n’a pas le choix, le réchauffement se fera et je préfère l’affronter, enfin moi, je serais clapsé, mais je préfère que mes enfants l’affrontent sans avoir en plus à se gérer un truc tout pourri et mortifère comme tes centrales dans un environnement dangereux.
        Ne projette pas sur moi, tes propres pulsions de mort vigneron. Essaye juste de voir la réalité de ce que tu avances et ses conséquences andouille du sud ouest.

  3. A cause de qui ?
    Aller à 23.26 dans la vidéo et écouter la réponse de Shellenberger à un éminent représentant des « Amis de la Terre ».
    Une bonne partie de la réponse s’y trouve.

    1. @Vigneron,
      Et aussi à cause de Hansen lui-même que j’aime chambrer. C’est le carbocentriste par excellence.
      Quand tu évoques les 2000 milliards d’euros investis dans le solaire et l’éolien, on sait que tout n’a pas été investi dans l’étude des couches minces cdTe (!) (c’est juste un exemple, pas une fin en soi), et qu’une partie du pognon se retrouvera dans la communication politique et le green washing, le nerf de la guerre de la gauche libérale et des ONG. Le XXIème siècle est ; le green washing est leur religion.

    1. Effectivement, l’ambitieux propriétaire de la marque Ushuaïa dans les super marchés s’est aussi rendu compte que la politique énergétique de la France pouvait le dépasser.

      1. Au moins le conflit d’intérêt suite aux dons plus que généreux du lobby nucléaire à la fondation du même nom que les shampoings est résolu !!…

      2. « Tous ces soubresauts politiques et les dangers de spirales vicieuses qui les accompagnent ne sont pas bien évidement unidimensionnels, mais à grande échelle ils peuvent être lus comme les conséquences, les métastases, du TINA. Cette idéologie où les représentants politiques votent les lois et signent les traités sous la dictée d’intérêts privés plus puissants que des états. »

        Ah ? Et non pas du manque de volonté politique « forcément » perverse ET des citoyens « forcément » « purs » pour faire évoluer les instances européennes sur ce thème ie ces lâchetés et cette cupidité crasse comme sur bien d’autres ? QUI a INTERET à ce que l’UE ne se dote pas d’outils efficaces et d’instances capables de lutter contre ces « détournements abusifs » ? L’UE et ses représentants ? Vraiment ?
        Les électeurs européens ? Vraiment ? Tout ce « beau » monde n’aurait qu’une envie « suicidaire » ie « se tirer en choeur une balle dans le pied et vider le chargeur sur son poitrail et accessoirement ceux des électeurs européens ? Tous des pervers psychopathes ? Ah ? sauf les traffiquants et/ou les mafieux et les « profiteurs » genre GAFA votre moteur de recherche préféré…qui aime tant rouler ces « purs citoyens usagers » dans la farine, « accessoirement »… ? La paille, la POUTRE ! QUI « boycotte » gogol, la machine à pub et à cash qui file direct en gros bénèf in « Pognon Paradise » ? QUI est pervers ? Tous ceux et celles, grands puristes pervers qui ne le boycottent pas les gafa zé autres DONT ils achètent TOUS ET TOUTES les produits au quotidien. Ces « grands purs usagers » sont donc des complices pervers consentant en ACTE et DE FAIT car ils ALIMENTENT ces grands pervers de première que sont les gogol zé autres machines à cash et à nous entuber aussi ! Plus belle la vie au casino
        mondial ! Faites vos jeux ! Qui boycotte amazon ? Qui boycotte fassedebok ? Cutchi ! Personne ! Nada ! Et ça vient faire la moraline en faisant ses courses chez Lidl et parler de perversion, the moraline faux-cul de « pur » bobo-caniveau à 2 balles va « révolutionner » le monde, c’est sur… : d’ailleurs Ben Salmane devrait venir « faire le ménage » ici, entre faux-cul pervers victimaire à l’indignation sélective et à l’intellect de basse-cour et un pervers hypochrite bouffi d’hybris, ça devrait le faire pour s’entendre nan ? Cherchez l’erreur …

        Vestager est une grande perverse tout comme Van Ruymbeke ? Sans parler des tordus et des affreux pervers qui ont voté pour élire et faire voter des lois anti-corruption ? Sont TOUS pourris puisque que c’est un juge anti-corruption qui vous le dit…

        Renaud van Ruymbeke : Lutte contre le blanchiment et création d’un parquet européen
        « On a un énorme chantier législatif à mettre en oeuvre, d’abord en Europe : des états bloquent, réticents, qui défendent leurs propres intérêts parce qu’ils en vivent : Chypre, Malte…Chypre est l’un des points noirs, pourquoi est ce que l’Europe ne fait pas le ménage chez elle? On n’a pas besoin que des fortunes échappent à l’impôt, au contraire on en a besoin! »

        « Le problème est faussé au départ : l’évasion légale échappe au contrôle du juge, il intervient ponctuellement et a posteriori, dans un cadre précis ».
        Et quand à la probité du monde politique, aujourd’hui, Renaud Van Ruymbeke livre un point de vue encourageant :
        Renaud Van Ruymbeke : « Aujourd’hui, dans sa généralité, il y a un personnel politique qui est honnête » #le79Interpic.twitter.com/8788rWCjom
        https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-10-novembre-2017

        Paradise Papers : le juge Van Ruymbeke se méfie de l' »apparence de légalité » des montages
        http://www.europe1.fr/societe/paradise-papers-le-juge-van-ruymbeke-se-mefie-de-lapparence-de-legalite-des-montages-3488699

      3. Chère Gudule,
        j’ai envoyé un mail à M. Leroux quand il dirigeait le groupe socialiste à l’assemblée nationale, lors du vote qui devait permettre de connaître les comptes des multinationales françaises à l’étranger pour mieux prélever l’impôt, son assistante parlementaire m’avait répondu en substance que cette loi visant à plus de transparence nuirait à la compétitivité de nos chères entreprises du CAC 40.
        J’ai un ami dont le boulot à consiste à contrôler fiscalement ces mêmes grosses boites, françaises ou pas d’ailleurs, il me dit que le nouveau gouvernement est encore plus pro-business que le précédent … c’est pas franchement encourageant.
        Je veux bien que les citoyens doivent prendre leurs responsabilité, j’abonde en votre sens, mais coté politique, ceux qui sont élus font preuve d’une inertie considérable. Pourquoi le nier ? Le double langage existe, c’est un fait.
        Leur mettre un peu la pression ne peut pas leur faire de mal, ni nous en faire, ne croyez-vous pas ?

      4. Et encore quand je dis qu’il y a double langage je suis gentil.
        Darmanin a annoncé la couleur, les dispositifs actuels sont légaux, circulez, il n’y a rien à voir !

      5. Mais PYD Gudule n’évoque pas Darmanin ou Leroux ou Macron ou Dieu. Elle nous interpelle nous, les indignés puristes aquabonistes, partisans du moindre espoir.

        Ce matin à 5h :
        1 016 519
        Signez la pétition
        Aidez-nous à atteindre 1 500 000
        https://secure.avaaz.org/campaign/fr/paradise_papers_loc/?wcGwabb
        Hier matin : Aidez-nous à atteindre 1 000 000

        Si je comprends Gudule elle dit : « OH hey, les puristes, aidez-vous à atteindre 1 000 000 000, nos ailes de nains nous empêchent de voler. Nous devons être beaucoup beaucoup plus nombreux pour opposer notre légitimité inconditionnelle à leur « légalité » virtuelle afin de renverser le rapport de force planétaire : notre légitimité deviendra légale quand leur légalité sera reconnue illégitime puis déclarée illégale ».

        Avec les Paradise papers, profitons de l’opportunité présente. Osons exiger en provoquant un tsunami planétaire de signatures. A armes égales, puisque nous avons nous aussi l’outil planétaire disponible, disons le dans toutes les langues, clairement, pacifiquement mais fermement. NON. STOP. CA SUFFIT : « We want our money back ». Et nominativement, en opposition à leurs trusts et sociétés-écran anonymes.
        Elan et naïveté vs cynisme et morgue
        Elan et candeur vs fake news et indignations
        … …
        1 000 0000 000 contre 1 000 000
        Pourquoi aurions-nous peur du ridicule d’un espoir, d’un tel énoncé, 1 000 000 000 ? Pourquoi aurions-nous peur de la beauté du chiffre ? Pourtant seule la beauté sera en capacité d’inverser le rapport de force : Pourquoi n’abandonnerions-nous pas nos complicités tacites, nos abdications complexes et n’aurions-nous pas autant de culot de talent, d’envergure que les planqués aux paradis ?

        Parce que faute de saisir cette chance qui passe, faute d’avoir l’envie, faute de se faire confiance, faute de passage du témoin de journalistes et de politiques mobilisés ET intègres aux populations descendues du « vaisseau du temps perdu », faute de dizaines de millions de signataires qui s’abstiennent de s’en emparer, les « paradise » feront comme les « panama » : un peu de ronds dans l’eau soufflés au pragmatisme pour faire joli, puis, sans relai magistral efficace – le nôtre, inconditionnel – ils couleront rapidement dans les profondeurs du temps pourri en accéléré pour rejoindre les infos dramatiques quotidiennes périssables, quand d’autres urgences permanentes prendront le relai en continu pour mieux périmer les contenus.

        *Comme une armée de vaincus,
        l’ensemble sombre de mes gestes
        Fait un vaisseau du temps perdu
        dans la mer morte qui me reste
        Mon cœur volcan devenu vieux
        bat lentement la chamade
        La lave tiède de tes yeux
        coule dans mes veines malades.
        Le coeur volcan
        Etienne Roda Gil

        https://secure.avaaz.org/campaign/fr/paradise_papers_loc/?wcGwabb

    2. @Pierre-Yves Dambrine, 13 novembre 2017 à 20 h 44 min

      Bonjour Pierre-Yves,

      Le « double langage »ne m’intéresse pas, aucune raison d’être sibyllin quand on n’a rien à cacher. Encore moins dans les faits .
      Quand à l’inertie à laquelle vous faites allusion, les outils et les moyens nationaux existent déjà , ils se sont renforcés avec la création de la BNRDF en 2010.
      https://www.challenges.fr/economie/fiscalite/police-fiscale-ca-frappe-plus-dur-et-plus-vite_435463

      Je pense qu’il y a surtout des moyens dématérialisés internationaux et juridiques et des havres fiscaux qui profitent, à ceux qui ainsi s’affranchissent par ces biais de leurs obligations fiscales nationales.
      Concernant les affaires évoquées par R Van Ruymbeke, j’ai entendu son entretien sur F Inter alors que je me rendais au travail et je pense qu’il a raison, l’UE doit évoluer et se doter d’ instances capables effectivement d’avoir le poids et les moyens d’ester en justice contre ces poids lourds , multinationales, comme l’a fait M Vestager. Et ce n’est pas gagné pour autant puisqu’ils ont fait appel.

      Paradise papers : «Nous avons besoin de ces scandales comme électrochocs»
      « Comme un éveil des consciences ?
      Plus que cela encore ! Je dirais même que nous avons besoin de ces scandales comme électrochocs pour enclencher des changements. A la suite de ces révélations, la colère des peuples a été un vrai carburant pour accélérer les prises de décisions au Conseil européen. »
      http://www.leparisien.fr/economie/paradise-papers-nous-avons-besoin-de-ces-scandales-comme-electrochocs-10-11-2017-7385820.php

      A titre d’exemple, à notre petit niveau national, question redressement fiscal, gogol a gentiment mis bercy au tapis au 1er « round »…Bercy va faire appel.
      https://www.challenges.fr/high-tech/google-n-aura-pas-a-payer-1-1-milliard-au-fisc-francais-bercy-envisage-de-faire-appel_486877

      La création d’un parquet européen, comme le suggère R Van Ruymbeke est une très bonne idée. Donc, oui, soutenir ceux qui politiquement portent ces évolutions du chantier européen et ont la réelle volonté de les concrétiser. Nous avons besoin d’une union européenne plus solide et qui se dote d’instances qui soient à la mesure des enjeux et des défis internationaux auxquels nous sommes désormais confrontés. Y Varoufakis en est lui m^me , à raison, l’ardent défenseur.

      « Renaud Van Ruymbeke : « Les enjeux sont dans la coopération financière internationale » #ParadisePapers#le79Interpic.twitter.com/ZA7leQMrWB
      — France Inter (@franceinter) 10 novembre 2017″

      1. C’est bien plus malin que de relancer le maintenant cramé Verhofstadt. Mais rejoindre un groupe qui accueille Andrej Babiš à bras ouverts… ça ouvre grand la porte à Barnier (sous réserve qu’il réussisse son Brexit).

      2. Oui Baleine l’émancipation.
        « Pourtant seule la beauté sera en capacité d’inverser le rapport de force : Pourquoi n’abandonnerions-nous pas nos complicités tacites, nos abdications complexes et n’aurions-nous pas autant de culot de talent, d’envergure que les planqués aux paradis ? »

        « Parce que faute de saisir cette chance qui passe, faute d’avoir l’envie, faute de se faire confiance, faute de passage du témoin de journalistes et de politiques mobilisés ET intègres aux populations descendues du « vaisseau du temps perdu », faute de dizaines de millions de signataires qui s’abstiennent de s’en emparer, les « paradise » feront comme les « panama » : un peu de ronds dans l’eau soufflés au pragmatisme pour faire joli, puis, sans relai magistral efficace – le nôtre, inconditionnel – ils couleront rapidement dans les profondeurs du temps pourri en accéléré pour rejoindre les infos dramatiques quotidiennes périssables, quand d’autres urgences permanentes prendront le relai en continu pour mieux périmer les contenus. »
        Elan et naïveté vs cynisme et morgue
        Elan et candeur vs fake news et indignations

        Cool ça envoie du bois ! Revenez plus souvent. 😉
        Merci baleine pour cet élan et cette beauté, cette folie douce profonde et lumineuse que je partage avec plaisir volontiers avec vous, yep , nous ne sommes pas des nains !

        Et merci aussi à PYD et à Vigneron pour cet info, qui ne m’étonne qu’à moitié , et que j’approuve ! 😉

        Et comme M Jorion l’a souligné, l’Icij (et Soros) is your friend.
        Je signe !

        « La couleur d’une peinture, c’est l’enthousiasme dans la vie. »
        Vincent Van Gogh.

      3. Ce que les « Paradise Papers » nous ont appris
        Retour sur les révélations issues des 13,5 millions de documents examinés par « Le Monde » et ses partenaires du Consortium international des journalistes d’investigation.
        http://www.lemonde.fr/paradise-papers/article/2017/11/11/ce-que-les-paradise-papers-nous-ont-appris_5213511_5209585.html#86RB41VuJRZyRgFs.99

        Optimisation fiscale dénoncée
        « Faire revenir la démocratie, c’est déjà, selon elle, contraindre les mastodontes américains à payer les impôts européens. »
        « Ce qu’elle a d’ailleurs commencé à faire, avec l’exécutif européen, en forçant l’Irlande à récupérer 13 milliards d’euros de taxes qu’Apple aurait dû payer. »
        https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030837997123-les-gafa-vivement-attaques-par-la-commissaire-europeenne-a-la-concurrence-2128109.php

      4. Gudule,
        heu l’info européenne c’est vigneron et …. Julien Alexandre, je ne suis qu’un râleur ! 😉

      5. Le ministère russe de la défense devrait laisser bosser les usines à trolls pour la propagande putinienne.
        Peuvent pas faire pire que lui et surtout plus dévastateur pour l’image de l’exécutif putinien.
        Il a atteint un Everest de ridicule en se chargeant d’exposer «les preuves irréfutables de collusions entre l’armée US et ISIS » en publiant des screenshots du jeu pour mobile AC-130 Gunship Simulator…
        https://www.bellingcat.com/news/mena/2017/11/14/russian-ministry-defence-publishes-screenshots-computer-games-evidence-us-collusion-isis/

  4. La géo-ingénierie n’est qu’une manipulation parmi d’autres dans un monde de simulacres. Peut-être importe que ces résultats soient catastrophiques tant que la mise en scène d’un pouvoir technologique, toujours plus délirant dans ses objectifs, continue.
    Un des problèmes de notre époque est précisément qu’une majorité de personnes restent fascinés par le pouvoir technologique, en particulier américain, alors que celui ci se réduit souvent à des simulacres de solutions aux problèmes qu’il crée lui-même, comme dans le cas de la géo-ingénierie.
    La géo-ingénierie sera aussi efficace pour lutter contre le dérèglement climatique que l’armée américaine l’est pour apporter la paix dans le monde. Simulacre et manipulation seulement destinés à créer des écrans de fumée derrière lesquels se forment des architectures financières marquées par la corruption et des fortunes colossales qui sont, pour leurs détenteurs, la seule réalité.

    1. Les « croquants », croque la pomme et Nike vous saluent bien. C’est un cap, c’est une péninsule, non c’est incontinent : fuites la suite, demain les pampers papers.
      Ô grand pur pervers, balance donc ton Iphone dans la cuvette des chiottes : « intégrité » , « vertu » et « insoumission »….mwarf !
      Non ne riez pas, ce sont des « purs », tartuffes pur jus, surtout !

      La suite des Panama Papers dévoile de nombreuses fortunes offshore. De personnalités mais aussi des grandes sociétés.
      http://plus.lesoir.be/122845/article/2017-11-06/paradise-papers-riches-de-tous-pays-les-nains-vous-saluent-bien#

  5. Retour sur notre Nicolas favori : Jean-Marc Jancovici vient de publier ceci sur son site :
    https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/
    Or je sais que ces personnes se connaissent; il n’est donc pas impossible que Nicolas se soit rendu aux calculs de Jean-Marc, calculs encore plus défavorables aux 50 % de nucléaire en 2025 que ceux d’Alain Grandjean.
    Si c’est le cas, l’annonce du report de la baisse à 2030 ou 2035 ne sert qu’à sauver la face. Sauf percées technologiques majeures dans les ENR, dans le stockage de l’électricité et dans le pilotage du réseau, le report sera en fait sine die.

    1. Jean Marc est un mec brillant, mais il a la morve nucléaire collé en plein milieu du pif !

      Voilà son accroche :

      « Un avenir 100% ENR, nous sommes tous pour, a priori. Ou plus exactement nous sommes tous pour si « tout le reste est comme aujourd’hui » : on s’est débarrassé des combustibles fossiles, du nucléaire, et par ailleurs personne n’a froid l’hiver, ne manque de carburant pour se déplacer, ou ne voit son usine, son train ou son bureau à l’arrêt faute d’électricité pour que les machines fonctionnent, et tout cela ne coute pas plus cher. Qui serait contre ? »

      Comment glisser sournoisement un contexte qui rend impossible la solution 100% ENR hors Nuke. Et encore le gars se contente d’ici, parce que sa solution Nuke ailleurs est juste impossible et pas très sérieux.
      Alors qu’il suffit de modifier démocratiquement radicalement l’organisation de la société pour atteindre le point d’équilibre entre ressources et besoins.

      Mais les feignasses de son genre opte pour le business as usual, c’est plus confortable. En plus quand on l’écoute en conférence, le mec pense très sérieusement que tout risque de très mal finir de toute façon (genre Guerre et effondrement) et il veut encore implanter des chaudières atomiques sur le sol du territoire français ! Serait-il très bête en faite ? Quand on vous dit que le savoir ou la formation ne fait pas tout…

      1. @CloClo (11/11 à14h46) écrit :
        « Jean Marc est un mec brillant« …

        A mon avis CloClo, z’auriez dû vous arrêter là…! Désolé .
        Triste je suis , car j’avais (presque) fini par y croire , au paradis vert…!

    2. Merci pour le lien,
      très pédagogique.
      Il manque quand même une étude exhaustive des risques plus étayée que la phrase: « 1 accident majeur par siècle, pour un coût de quelques centaines de milliards d’euros ».
      Notamment le scenario: effondrement
      Ca crédibiliserait beaucoup plus, (voire définitivement?) son scenario.

    3. Je m’aperçois que j’avais signé ,avant que de lire le lien de Moscovici , son tout dernier paragraphe , qui est la première évidence toujours absente dans les débats par les partisans d’un bord ou d’un autre .

      La véritable transition énergétique , elle est pourtant là , et toute autre ne sera qu’illusion .

    4. Éclairage sans rideau de fumée, ni de CO2…

      Est-ce que je me trompe en disant que l’effondrement est inéluctable ?
      Dès lors que les chiffres annoncés, qui me paraissent de qualité, sont ce qu’ils sont, alors les dirigeants ne se posent même pas la question de choisir: ils vont foncer, vite ou pas.
      Seulement, on ne peut pas exclure, et c’est inscrit dans les gènes de l’organisation de nos sociétés, que survienne un « incident » (je ne parle pas de nucléaire) qui déstabilise cette organisation…
      Alors qu’il est de plus en plus nécessaire d’assurer une synchronisation, une gestion parfaite d’une telle infrastructure, comment évacuer le risque d’une incapacité -temporaire- des services publics (voire privatisés) à maintenir le fonctionnement de la « machine ».

      Sans doute Dmitry Orlov voit juste en disant que la question n’est pas de savoir si l’effondrement va se produire ou pas, mais quand.

      Quelles sont alors, les différentes manières de le précipiter ?

      1. Quelles sont alors, les différentes manières de le précipiter ?

        Mettre en prison les Géo Trouvetou et aux commandes les Géo Trouverien.

      2. « Bonne cueillette de champignons ! »

        Mortelle randonnée : sus aux mortelles radiations.
        Que vive la pure magie naturelle de l’amanite phalloïde.

        « Le «calice de la mort» se répand à travers le monde. Un nouveau traitement est en cours d’expérimentation.
        De tous les champignons venimeux, l’amanite phalloïde, ou «calice de la mort», est sans doute celui qui intoxique et qui tue le plus de personnes chaque année. La bonne nouvelle, c’est qu’un traitement efficace vient visiblement d’être découvert. La mauvaise, c’est que bien peu de médecins le savent. »
        https://www.planetesante.ch/Magazine/Alimentation-et-nutrition/Intoxication-et-empoisonnement/Elle-est-superbe-delicieuse-et-parfumee-l-amanite-phalloide-un-poison-de-champignon

  6. Aujourd’hui, temps humide sur toute la France, un vent chaud provenant de l’est, accompagné d’un léger nuage radioactif, réchauffera l’atmosphère. Bonne cueillette de champignons !

  7.  » …/… la toute récente capitulation en rase campagne de Nicolas Hulot devant le lobby électronucléaire …/… »

    Avant de songer à fermer quelque centrale que ce soit, nucléaire ou à flamme, il faut d’une part installer des unités de production non émettrice de co², pour les remplacer en partie, et d’autre part mettre en chantier les travaux nécessaires pour moins consommer, chantiers qui ne sauraient suffire à équilibrer la fermeture de centrales.

    La loi du 17/08/2015 a fixé une date, soit, mais elle a aussi décrit un tas de mesures pour économiser l’énergie.

    Je n’ai pas connaissance que depuis sa promulgation elle ait été suivi d’effet à la hauteur de l’enjeu.
    Si cela avait été le cas, même en seulement deux ans, on devrait pouvoir montrer quelques résultats encourageants.

    Jeter la pierre sur Hulot au seul motif de son annonce de différé est un peu facile. Pour ma part j’attendrai de voir quelles mesures il va mettre en œuvre pour accélérer la mise à disposition d’énergie non émettrice de co² et pour faire baisser la consommation (transport, chauffage etc)
    Je suis assez pessimiste sur son action à venir dans le contexte de la politique économique de ce gouvernement, mais là n’est pas la question.

  8. Propre, non générateur de CO2 (apriori), ne nécessitant aucun caténaire:
    Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène en Allemagne : « Une alternative au diesel qui va décarboniser le transport »

    Reste à savoir comment on produit cet hydrogène…
    Toujours est-il que ce cas démontre qu’il est possible de stocker de l’électricité « capricieuse » telle que celle qui provient du soleil, directement et/ou indirectement.
    Bien entendu, dans le calcul du rendement global, ne pas oublier d’inclure les (sur)coûts qu’il est possible de transmettre, hocus pocus aux prochaines générations

      1. à @adoque (11/11 à 19h51)
        Merci pour le lien.
        A ce jour les techniques employées pour extraire de l’hydrogène produisent donc du co², que ce soit par « reformage » ou par « gazéification du charbon de bois », donc à proscrire, autant bruler directement ces sources sans passer par l’hydrogène qui fait chuter le rendement énergétique.
        La seule voie « propre » serait l’électrolyse.
        Ma conclusion, si malgré son prix, nous développons la filière hydrogène, il faut investir massivement dans l’électrolyse en utilisant une électricité décarbonée. Je serais curieux de savoir si l’état de la technique permettrait de faire tourner des unités de productions avec une intermittence de la source.

  9. Pour la forme et le fond, je constate qu’en matière de liberté d’expression, assimiler JLM a un rouge brun par exemple ne pose pas de souci à la modération, mais dire qu’un tenant de l’énergie nucléaire raisonne comme, et utilises les mêmes arguments qu’un Le Pen dans les faits sur un autre registre, là faut pas froisser le mec. Ethique variable selon les sujets et les intervenants, c’est très humain mais on peut juste le noter.

      1. Communique kâmême le post fantôme de Cloclo à Hansen, Julien, il ne saurait manquer de se remettre en cause avec examen de conscience et tout et tout après pareil coup de semonce.

    1. Hé CloClo !
      C’est pourtant simple !
      Suffit de limiter son horizon à nos frontières: le nucléaire y est absolument sans risque et sans accident : voilà pour les faits.

  10. Des volontaires ?
    Procédure d’effacement : y a t’il des volontaires qui accepteraient de baisser leur consommation électrique cet hiver moyennant ristourne sur leur facture ?

    Les moyens de RTE pour éviter les coupures
    « Lors la vague de froid qui avait frappé la France en janvier 2017, RTE avait dû jouer sur plusieurs leviers pour éviter les coupures chez les particuliers.
    A l’époque, cinq réacteurs nucléaires français étaient à l’arrêt. Pendant plusieurs jours, la demande d’électricité a dépassé à plusieurs reprises la capacité de production française. Dans l’urgence, RTE a été obligé d’acheter de l’électricité à nos voisins européens, Espagne en tête, suivie de la Belgique et de l’Allemagne. »

    « Les énergies renouvelables ont été appelées en soutien. En janvier 2017, le vent et le soleil étaient par chance au rendez-vous. A cette date, l’éolien et le solaire ont battu des records de production. Les éoliennes ont produit l’équivalent de cinq réacteurs nucléaires et le solaire de quatre petits réacteurs nucléaires.
    RTE peut aussi faire appel à une procédure dite « d’effacement ». Pour faire simple, les entreprises ou les particuliers volontaires qui acceptent de baisser leur consommation obtiennent une ristourne sur leur facture. Une mesure qui n’est pas neutre. Ainsi, en janvier 2017, grâce à ces « volontaires », l’équivalent de la consommation de Paris a pu être économisé pendant une journée. »
    http://www.leparisien.fr/economie/electricite-des-coupures-possibles-en-cas-de-coup-de-froid-pendant-l-hiver-07-11-2017-7377873.php

    1. Quelles exagérations ? Parce-qu’il 1988 il annonçait +0,6 à +1,5°C pour 2019 par rapport à 1950/1980 et qu’on a eu que +0,7 ?
      T’as raison, comment peut-on encore laisser s’exprimer pareil imposteur ?!

  11. J’espère que les géo-ingénieurs phosphorent bien pasque les nouvelles sont pas bonnes du tout sur le front des émissions de CO2.
    Après 3 années de répit entre 2014 et 2016 et d’après le Global Carbon Project c’est reparti à la hausse en 2017, +2% (merci la Chine qui devrait augmenter ses émissions de 3,5% en 2017…).
    Ben pourquoi ?
    Avec tous ces panneaux solaires, toutes ces éoliennes, toutes ces centaines de milliards sur les renouvelables ?
    Ben pourquoi ?
    Lisez ce qu’en dit Lynas…
    https://allianceforscience.cornell.edu/blog/grim-news-climate-carbon-emissions-reach-new-record-high

    1. Parce que les hommes partout veulent vivre comme à la maison. On n’échappera pas au changement climatique, seul l’ampleur est peut-être accessible à nos moyens, et encore je n’en suis pas du tout certain, car on est en régime interglaciaire et le forçage anthropique se cumul certes mais rien ne garantie que la tendance naturelle ne continue pas sur sa lancée. Bref, dans ces conditions qu’on nous promet effroyable, c’est bien sur l’organisation des sociétés et de la distribution des richesses au niveau planétaire qu’il faut agir maintenant et non sur des artifices techniques qui ne seront tout au mieux que des aides et des soutiens, mais en aucun cas des solutions. Qu’est ce qui dans ta tête, que certains ici pense bien formée, fait que ça ne percute pas ?

    2. Tiens, rentrons dans ton jeu, comme tu comprends les règles de 3, On sait que la France avec 54 réacteurs et 67 millions d’habitants occupe une bonne place sur le podium des pays « moins » émetteur de CO2. Vous calculerez combien de réacteurs il faudrait dans le monde pour assurer le niveau d’émission de la France, au niveau du Monde, sachant bien entendu que chaque être humain a le droit de vivre comme son frère et d’avoir les même moyens et même droits.

      Vous avez trouvé ?

      Maintenant vous devrez construire des réseaux centralisés en conséquence partout pour distribuer votre énergie électrique, construire vos centrales sur des zones acceptables, trouver les entreprises pour les édifier dans les 10 ans, former vos équipes d’entretien et de maintenance. Et trouver le cash pour tout cela.

      Bonne chance !

      1. Cloclo, Vigneron ca sert a rien de balancer des posts et des posts.
        Alors au boulot
        vous nous fait un tableau simple.
        Pour chaque technologie de production d’electricite
        Production CO2@ au KWH (scenario bas/median/haut a 10, 20, %0 ans)
        Taux de rendement énergétique
        Coût du KWH (reseau, stockage et externalite negatives incorporees).
        Impact au sol (barrage compris).
        Impcat ecosystemes
        Fiabilité industrielle de la filière (ressources- savoir faire-parc installe/KWH/Bilan carbone)
        Impact étude de danger/risque: (de l’extraction des matériaux -a l’opération grande échelle, scenario temps de paix, guerre, résistance a l’effondrement et au réchauffement 2C a +6C).

        Vous avez 30 jours. Je suis sympa!

      2. @ Arnaud
        On en a déjà parlé. En terme de CO2, il faudrait privilégier l’hydraulique. Au dépend des équilibres biologiques des fleuves et rivières…
        Déjà dit plus haut, pas de solution écologiquement raisonnable hors des économies d’énergie.

  12. Vigneron nous affirme sans rire que le nombre de morts dans les accidents nucléaires sont insignifiants :

    Moi je dis que rien que Tchnernobyl a causé directement et indirectement la mort d’un million de personnes en 30 ans. Et que l’hécatombe va continuer encore des décennies.
    Lisez des études sérieuses et documentées dans le temps

    (source : https://en.wikipedia.org/wiki/Effects_of_the_Chernobyl_disaster)

    Ca sera pareil pour Fukushima. 2 accidents, et des millions de morts dans le temps de ces évènements. Et des gars veulent encore en construire ? Ce sont des fous. Pour soit disant lutter contre le réchauffement climatique ? Comment ça s’appelle très clairement le fait de proposer ou d’inciter à mettre en oeuvre une solution qui peut potentiellement tuer des millions d’individus ?

    1. sur ton article Wikipedia: « This article has multiple issues.
      This article may lend undue weight to certain ideas, incidents, or controversies. (December 2013)
      This article contains weasel words: vague phrasing that often accompanies biased or unverifiable information. (September 2013)
      This article needs additional citations for verification. (April 2010) »

    2. Bonjour,

      J’adore cette propagande de la peur, diffusée surtout par les écolos, qui règne dans tous les domaines actuellement. Nous sommes cernés par des scientifiques qui mentent, des médecins qui mentent, etc….et des journalistes qui disent vrais sans avoir aucune formation dans le domaine dont ils parlent.

      Tchernobyl : la désinformation
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article151

      Tchernobyl, un « nuage » passe… Les faits et les controverses
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1281

      « Nuage » de Tchernobyl : rappel des faits
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1716

      Effets pathogènes des radiations : les leçons d’Hiroshima
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2626

      Le meilleur article que j’ai pu lire sur Fukushima
      https://www.planetesante.ch/Magazine/Psycho-et-cerveau/Stress/A-Fukushima-la-peur-et-le-stress-des-radiations-rendent-malades
      Merci la Suisse, qui est contre le nucléaire (surtout les écolos).

      J’entends déjà crier « ils mentent » ! Evidemment, ça fait partie de leur boulot, mentir, mentir et nous tuer tous… !

      Quand l’industrie du tabac cache la vérité scientifique
      Mensonges et cynisme
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1094

      Ainsi donc, ils mentiraient pour protéger les centrales nucléaires françaises, mais ils ont oublié (certainement) que la France était aussi un fabriquant de tabac (Seita)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_d%27exploitation_industrielle_des_tabacs_et_des_allumettes
      Tabac dont la culture est subventionnée en France !
      http://www.sudouest.fr/2013/05/10/culture-du-tabac-l-autre-french-paradox-1049680-653.php

      Maintenant, je vais vous empêcher de dormir pour de bon. Vous êtes tous cancéreux, et moi aussi !
      http://expertiseclinique.blog.lemonde.fr/2017/05/04/cancer-vaincu-par-la-banalite/
      https://lucperino.com/92/nous-sommes-tous-cancereux.html
      http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/01/03/il-est-temps-de-redefinir-ce-qu-est-vraiment-un-cancer_1812637_1650684.html

      Il vous reste encore la peur des compteurs Linky, avec ses ondes qui donnent le cancer (nouvelle clamée par les écolos et repris par de multiples associations).
      La dernière grande enquête de l’Association UFC-QUE CHOISIR a révélé que les vrais problèmes étaient :
      – des volets roulants qui ne remontent plus ;
      – des lampes de chevets tactiles qui s’allument seules, même au milieu de la nuit ;
      – de fours qui se mettent en marchent tout seuls ;
      – de box qui n’ont pas redémarrées ;
      – etc…..
      Que Choisir octobre 2017

      Et surtout, surtout, ne faites pas vacciner vos petits enfants
      http://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/la-deputee-et-le-fraudeur_2050995.html
      http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2776
      http://seppi.over-blog.com/2017/02/vaccins-la-debacle-rivasi.html
      https://www.facebook.com/thetroncheenbiais/posts/960548297414419
      http://www.francetvinfo.fr/sante/c-est-une-chasse-aux-sorcieres-l-eurodeputee-ecolo-michele-rivasi-cree-la-polemique-avec-la-projection-d-un-documentaire-controverse-sur-les-vaccins_2052309.html
      S’en prendre à une faible femme, écolo qui plus est, mais quelle honte !

      Que ne ferait-on pas pour se faire élire……(pas par moi en tout cas). Comme l’a dit Henri Laborit « il ne faut pas élire un parti politique écologiste ! » (il me faudrait en retrouver le document, mais là ça risque de prendre du temps).
      Tout comme ce dernier n’a jamais signé l’Appel d’Heidelberg
      https://americanpolicy.org/2002/03/29/the-heidelberg-appeal/
      contrairement à ce qu’affirme une certaine écolo (et certainement d’autres)
      https://fr.linkedin.com/pulse/la-n%C3%A9cessit%C3%A9-dune-%C3%A9cologie-radicale-%C3%A9d-sang-de-terre-2011-fremaux

      Pour l’iceberg droit devant, ça se complique.
      « Paris, 23 mai 2016
      Sécheresse et canicule extrêmes : les prairies récupèrent mieux lorsque leur atmosphère est riche en CO2 »
      http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4561.htm

      Expliquer aux honnêtes gens ce qu’il se passe réellement est chose impossible apparemment, il faut qu’ils aient peur, très peur. Il faut distiller la peur dans les coeurs, les corps et le cerveau !
      https://www.youtube.com/watch?v=Lak0Z1YCREs&index=18&list=WL

      Le tout arrosé avec un peu de psychanalyse, ça passe mieux !
      http://www.pseudo-medecines.org/page-6837046.html
      https://www.book-e-book.com/livres/17-les-psychanalyses-des-mythologies-du-xxe-siecle–9782915312195.html
      http://www.pseudo-medecines.org/2016/11/le-phallus-et-le-pas-tout.html
      http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2017/10/06/table-ronde-quelle-medecine-pour-demain-939101.html

      J’espère que vous ne penserez pas trop que vous êtes cancéreux, mais que vous vivrez sereinement chaque jour qui passe.

      1. Michel,

        Ah bah c’est sur des articles de l’AFIS ça m’en bouche un coin. Même pour l’AFIS le DDT est un truc cool, tu parles donc des radiations c’est encore mieux, les OGM je te dis pas un délice. Monsanto ? Une oeuvre de bienfaisance planétaire. J’exagère à peine.

        Les gars mélanges les résultats suite à un bombardement nucléaire type Hiroshima et une exposition suite à un accident du type Fukushima au niveau de la radioactivité, comment dire, c’est des pro c’est sur, je suis épaté devant une telle rigueur !

        Personne n’a dit qu’ils mentent vicieux manipulateur, je dis juste moi que d’autres chercheurs, d’autres études, et non pas des journalistes baratineur de comptoir comme à l’Afis, montrent et démontrent que les résultats sur les conséquences sont très différentes. Et que ces scientifiques là n’ont pas les même moyens et ressources que d’autres plus conciliants et croqueurs de subventions. Soit tu es un naïf du jour, soit un rabatteur habituel.

  13. Oui et c’est grave Docteur ?

    Tu demanderas à Irène Frachon ce qu’il en coûte à une scientifique/médecin d’aller à contre-courant.

    Si tu crois que les études et la Recherche sur le sujet sont financés par de grands donneurs d’ordres ou des Etats, ou même soutenues par la communauté scientifique, tu te fourres le doigt dans l’oeil jusqu’au coude mon mignon. Ca sera toujours le résultat d’un acharné, ou de quelqu’uns qu’on traitera initialement de fous ou d’énergumènes. Mais il y en a de plus en plus sur ce dossier et les compteurs s’affolent à la hausse continuellement. Lorsque nous ferons un procès pour crime contre l’Humanité à tous ces malades de la chaudière atomique, on mettra les moyens d’établir la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *