LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 3 JUIN 2011

La guerre numérique
« La guerre civile numérique » (Textuel 2011)
Le nécessaire et l’impossible
« Comment la vérité et la réalité furent inventées » (Gallimard 2009)
« Le prince et son image », documentaire de Hugues Le Paige (2010, 52 min.)
« Gallimard, Le roi lire », documentaire de William Karel (2011, 103 min.)

Partager

LE MONDE MAGAZINE, le 28 mai 2011

Un compte-rendu bien sympathique de La guerre civile numérique (Textuel 2011).

COUP D’AVANCE par Didier Pourquery, rédacteur en chef du Monde Magazine

Que se passe-t-il en Espagne ? Que veulent les jeunes en France ? Y a-t-il des liens avec ce qui s’est passé lors du « printemps arabe » ? Quelle forme prendra la prochaine insurrection ? Ces questions ne sont pas sans rapport avec ce qui précède, la puissance des réseaux sociaux notamment, et leur détournement. Dans un livre lumineux qui paraît ces jours-ci, La guerre civile numérique (Éd. Textuel), Paul Jorion analyse les nouvelles formes de résistance qui viennent des communautés numériques. Après Indignez-vous, de Stéphane Hessel, voici en quelque sorte un cyber-Révoltez-vous. Jorion avait prédit la crise financière de 2008 et observe en permanence les flux d’information qui transitent sur la toile. Lisez ce livre avec attention, il annonce quelque chose…

Pour lever la confusion existant sur Amazon.fr : la couverture du livre est celle-ci.

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 20 MAI 2011

« La guerre civile numérique », entretiens avec Régis Meyran, Paris : Textuel, 2011

Une vue panoramique du tournant que nous vivons en ce moment
Une guerre engagée par les gouvernements contre les peuples eux-mêmes
Une réflexion sur le blog en tant que tel

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 29 AVRIL 2011

Le rapport entre le blog et mes livres

« La survie de l’espèce » avec Grégory Maklès
« La guerre civile numérique », à paraître en mai

Pervenche Berès et le rapport sur l’origine de la crise pour la Commission Européenne

David Ricardo (1772 – 1823)
Piero Sraffa (1898 – 1983)

« Comprendre, enfin, l’économie »

Partager