La politique suicidaire de la presse si elle veut que l’on répercute ce dont elle parle

J’essaie de vous tenir au courant de ce qui se passe dans le monde. Je fais tout mon possible. Mais je ne dispose pas des moyens financiers qui me permettraient de m’abonner à tous les sites d’information qui me semblent cruciaux mais qui vous obligent à verser une somme X – non négligeable – pour accéder à l’information qu’ils dispensent.

Je tiens des chroniques dans deux quotidiens et dans un hebdomadaire et il me semblerait logique que je puisse vous signaler ce dont ils parlent. C’est hélas impossible : j’épuiserais en prix d’abonnement les sommes qu’ils me versent pour les chroniques que je rédige pour eux.

Le site du journal Le Monde (dont je suis un chroniqueur) vous offre très aimablement le service Décodex qui vous signale si un site d’information est fiable ou non. Bravo ! Mais… cela n’empêche pas Le Monde en ligne de vous offrir dans la colonne de droite, la rubrique « Contenus sponsorisés » où sont déversés à la tonne, des bobards qui devraient provoquer l’arrêt cardiaque immédiat de l’équipe Décodex.

D’autres publications m’interdisent l’accès à leur site du fait que j’utilise un logiciel qui bloque les publicités. Ils me disent : « On a besoin de la pub pour survivre, sorry : si vous ne lisez pas ces conn…ries, vous ne pourrez jamais savoir ce qu’on dit ! » Ne se rendent-ils pas compte que lirais-je même ces bobards, je n’en aurais rien à f…tre ? À quoi bon tenter de m’imposer ce qu’on ne m’imposera jamais ?

Sont-ils conscients que leur politique est suicidaire ?

Partager

LA « DÉCENNIE DORÉE » DU MONDE, par François Leclerc

Billet invité.

Empruntant au jargon du monde des affaires pour donner du corps à sa démonstration, l’éditorial du quotidien Le Monde daté du 7 juin compare la zone euro à une entreprise qui est qualifiée de valeur de retournement lorsqu’elle « va s’en sortir et retrouver une prospérité que la Bourse et les investisseurs croyaient et croient encore improbable ». L’analogie a pour origine un vice-président de BlackRock, l’un des principaux fonds d’investissement mondiaux, dont on connait l’appétence pour la prospérité non partagée.

Continuer la lecture de LA « DÉCENNIE DORÉE » DU MONDE, par François Leclerc

Partager

Presse à sensations et géopolitique

Ci-dessous le billet qu’un grand quotidien français m’avait commandité le 27 mars. À ma connaissance il n’a jamais été publié. Je le publie ici parce que j’y fais allusion dans la vidéo que je publierai tout à l’heure. Ouvert aux commentaires.

Presse à sensations, dit-on en français, « gutter press », soit presse de caniveau ou « gossip press », presse à cancans, dit-on plus volontiers en anglais.

« Sensations » renvoie à l’affect, qu’il s’agit de secouer avec de l’inouï, voire de l’incroyable, « caniveau » renvoie au caractère sordide de la motivation : sexe ou argent ou, souvent, les deux à la fois, « cancans », à la pipolisation qui veut que ce ne soient pas les grandes forces sociales ou politiques qui meuvent l’histoire, mais des personnalités ou, en s’élevant d’un cran, des sociétés secrètes, des groupes ethniques tout entiers ou les fidèles d’une religion particulière.

Continuer la lecture de Presse à sensations et géopolitique

Partager

Arte, 28′ Spéciale Grand témoin : Paul Jorion, le 24 mai 2017 à 20h05

Une fois par mois, la chaîne Arte enregistre une émission 28 minutes Spéciale Grand témoin. L’idée est de recevoir une personnalité qui est d’abord seule en plateau en première partie d’émission pour une interview avec Elisabeth Quin d’une dizaine de minutes. Puis l’invité est rejoint par deux correspondants de la presse étrangère à Paris pour analyser 3-4 sujets d’actualité du moment et ce pendant une petite vingtaine de minutes.

Je serai l’invité d’Elisabeth Quin, le mercredi 24 mai à 20h05.

Les invités des mois précédents ont été : Continuer la lecture de Arte, 28′ Spéciale Grand témoin : Paul Jorion, le 24 mai 2017 à 20h05

Partager

La confiance dans les médias est en berne. La faute à qui ?

Le Monde affiche : La confiance dans les médias poursuit sa chute, et l’on s’étonne dans la presse en place, dont Le Monde fait partie, qu’il en soit ainsi.

Mais pourquoi s’en étonner ? Comment peut-on s’en étonner quand celui qui s’étonne a dû se retrouver en diverses occasions dans la même position que moi-même dans la même publication : de voir la parution de son papier d’actualité repoussée à perpète « parce qu’on a trouvé une page de pub » ? Continuer la lecture de La confiance dans les médias est en berne. La faute à qui ?

Partager

Titre, ô titre, où es-tu ? ou Les espiègleries de la déesse Édulcore

Ma plus récente chronique pour Le Monde et pour L’Écho, s’intitulait Un rôle pour l’Europe, à la hauteur de ses peuples.

L’Écho publie toujours mes billets en leur attribuant le titre que je leur donne. Voyez vous-même.

Continuer la lecture de Titre, ô titre, où es-tu ? ou Les espiègleries de la déesse Édulcore

Partager

Presse : La paille et la poutre, par Jacques Seignan

Billet invité.

La censure d’un journal est un acte grave et inadmissible car la liberté de la presse est essentielle dans une démocratie. Que s’est-il passé jeudi dernier ? Le syndicat du Livre CGT a empêché la parution des journaux qui ne voulaient pas publier la tribune de M. Martinez, leader de cette Centrale syndicale. Evidemment présenté ainsi, c’est dire qu’il y eut chantage, abus intolérable et atteinte à la liberté de la presse.

Continuer la lecture de Presse : La paille et la poutre, par Jacques Seignan

Partager