LE PIRE N’EST PAS TOUJOURS SÛR, par François Leclerc

Billet invité.

Dans son rapport annuel, le FMI persiste et signe à propos de la Grèce : « Les objectifs actuels des autorités restent irréalistes, en conservant l’hypothèse que la Grèce atteindra et maintiendra des excédents primaires de 3,5% du PIB pendant plusieurs décennies malgré des taux de chômage à deux chiffres ». Pour ensuite réaffirmer que « un nouvel allègement de la dette est nécessaire pour qu’elle soit viable. »

Continuer la lecture de LE PIRE N’EST PAS TOUJOURS SÛR, par François Leclerc

Partager

Trends – Tendances, Avis de tempête au Fonds monétaire international, le 18 août 2016

Avis de tempête au Fonds monétaire international

« Restructurer » sa dette, c’est déclarer à ses créanciers : « Mille pardons ! je vous dois autant mais il ne me reste que beaucoup moins, je peux vous offrir ce que j’ai en caisse mais je ne peux guère faire mieux ! » ; s’ils acceptent, la dette est dite « restructurée ».

Continuer la lecture de Trends – Tendances, Avis de tempête au Fonds monétaire international, le 18 août 2016

Partager

Le mystérieux coup de force au FMI en avril 2010 (avis aux Sherlock Holmes amateurs du mois d’août…)

Ouvert aux commentaires.

Voilà de quoi il s’agit : il y a un mystère à résoudre. Je fouine et j’avance mais il faut être plus nombreux, alors si vous avez du temps à perdre (qui est du temps à gagner pour le genre humain of course) et que vous lisez l’anglais, travaillons tous ensemble à percer ce mystère.

Continuer la lecture de Le mystérieux coup de force au FMI en avril 2010 (avis aux Sherlock Holmes amateurs du mois d’août…)

Partager

Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Billet invité.

Le bon docteur Wolfgang Schäuble ayant payé de sa personne, la Commission a finalement décidé de ne pas recommander de sanctions pour déficit excessif à l’encontre de l’Espagne et du Portugal. Seul un quarteron de prêtres de la religion féroce – alliés de toujours du gouvernement allemand – a résisté avant de finalement se ranger derrière une unité de façade.

Continuer la lecture de Europe : LE CHARME MALÉFIQUE DU SURPLACE, par François Leclerc

Partager

LES AVEUX D’IMPUISSANCE DU G20 DE CHENGDU, par François Leclerc

Billet invité.

Des mots ! encore des mots ! Reprenant au bond la balle lancée par le FMI, les ministres des finances du G20 réunis ce week-end à Chengdu ont fait preuve d’une folle audace : la croissance qui brille par son absence devrait désormais être « partagée »… Jacob Lew, le secrétaire d’État au Trésor américain, a été explicite : « les bénéfices de la croissance ne doivent pas uniquement contribuer à la ligne du bas des bilans des hommes d’affaires et des investisseurs, mais également aux familles de travailleurs et à la classe moyenne ». On attend désormais les dispositions y conduisant.

Continuer la lecture de LES AVEUX D’IMPUISSANCE DU G20 DE CHENGDU, par François Leclerc

Partager

LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Billet invité.

Ce ne sont pas les nouvelles prévisions de croissance en baisse pour l’Europe du FMI qui sont les plus importantes, car elles procèdent de la routine et en annoncent probablement d’autres, mais le constat qui en ressort : la relance a atteint son pic. Les considérants dont elles sont entourées dans un dernier document sont par contre bien plus instructifs. Pour aller à la conclusion, le FMI observe que la zone euro n’a pas la capacité d’absorber un nouveau choc (son étude a été rédigée avant le Brexit), et que ceux qui s’annoncent seront d’ordre politique.

Continuer la lecture de LES PROCHAINS CHOCS SERONT POLITIQUES, par François Leclerc

Partager

L’APRÈS BREXIT, par François Leclerc

Billet invité.

Quelles vont être les conséquences du Brexit, s’il intervient comme annoncé ? La poursuite de la désintégration de l’Europe ou l’intégration renforcée d’un noyau de celle-ci ? Une seule certitude : la réponse tiendra des deux et sera péniblement apportée.

Continuer la lecture de L’APRÈS BREXIT, par François Leclerc

Partager

LA DETTE VUE DU CIEL… par François Leclerc

Billet invité.

Le taux du Bund – la dette allemande à dix ans – est entré en territoire négatif. Les investisseurs à la recherche d’un refuge y sont pour quelque chose, mais la BCE y est pour beaucoup en raison de ses achats. Le marché de la dette souveraine donne après d’autres, un signal singulier que l’on ne peut pas résumer au passage symbolique d’un cap qui va être retenu.

Continuer la lecture de LA DETTE VUE DU CIEL… par François Leclerc

Partager

QUAND LE FINANCIAL TIMES PERD SES NERFS, par François Leclerc

Billet invité.

Quand la City n’est pas contente, elle le fait savoir. Les éditoriaux du Financial Times sont un de ses relais. Celui de ce matin tire à boulets rouges sur la contribution du FMI qui a dernièrement fait jaser, employant un ton qui n’est pas celui auquel les financiers nous ont accoutumé, tout du moins lorsqu’ils s’expriment publiquement.

Continuer la lecture de QUAND LE FINANCIAL TIMES PERD SES NERFS, par François Leclerc

Partager

AU FMI, UN VER DANS LE FRUIT, par François Leclerc

Billet invité.

Une cinquième colonne dormante aurait-elle été réveillée au sein du FMI ? Trois de ses économistes, dont le directeur adjoint de son service d’études, viennent de poser une mine à mèche lente sur le site officiel du Fonds.

Continuer la lecture de AU FMI, UN VER DANS LE FRUIT, par François Leclerc

Partager

UNE BONNE OCCASION DE RATÉE EN GRÈCE, par François Leclerc

Billet invité.

En dépit de la tentative du FMI d’amoindrir son recul en marquant spectaculairement sa différence, le ministre des finances allemand a pour l’essentiel remporté la première manche. D’ici à la fin de l’année, rien ne changera : la restructuration de la dette grecque restera à son point mort et le FMI maintiendra sa présence dans le dispositif, sans toutefois participer au financement du 3ème plan de sauvetage.

Continuer la lecture de UNE BONNE OCCASION DE RATÉE EN GRÈCE, par François Leclerc

Partager

UNE JOURNÉE BIEN EUROPÉENNE, par François Leclerc

Billet invité.

Le FMI a mis les pouces lors de la réunion marathon de l’Eurogroupe qui s’est terminée dans la nuit. L’accord qui est intervenu s’inscrit dans le cadre tracé par Wolfgang Schäuble, relativisant l’idée qu’il représenterait un compromis. Restant conditionnée, la perspective d’une réduction de la dette grecque continue d’être entourée d’un nuage de fumée.

Continuer la lecture de UNE JOURNÉE BIEN EUROPÉENNE, par François Leclerc

Partager

LES PIÈGES DANS LESQUELS ILS SE SONT FOURRÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Que vont-ils encore nous inventer ? Pour contenir les réfugiés aux portes de l’Europe, les autorités européennes ont pactisé avec un autocrate et ne savent pas comment sortir du piège dans lequel elles se sont fourrées. Ce sont elles qui ont le plus à perdre et elles n’ont pas de plan B. Simultanément, les créanciers européens de la Grèce – sur qui la charge des réfugiés risque de retomber si le gouvernement turc en décide ainsi – continuent d’exiger de son gouvernement des performances économiques hors de portée, tandis que le FMI appuie où cela fait mal en mettant en évidence que la dette grecque est hors de contrôle sur sa trajectoire actuelle.

Continuer la lecture de LES PIÈGES DANS LESQUELS ILS SE SONT FOURRÉS, par François Leclerc

Partager

UN TOURNANT EUROPÉEN PAS ANNONCÉ ET À PEINE ENTAMÉ, par François Leclerc

Billet invité.

En cherchant à obtenir la participation du FMI au 3ème plan de sauvetage de la Grèce, le gouvernement allemand s’est pris tout seul les pieds dans le tapis, ne pouvant accepter ses propositions de restructuration de la dette.

Continuer la lecture de UN TOURNANT EUROPÉEN PAS ANNONCÉ ET À PEINE ENTAMÉ, par François Leclerc

Partager

AU TABLEAU DU DÉSHONNEUR, LA GRÈCE, par François Leclerc

Billet invité.

La Grèce reste à l’épicentre de ses crises. Celle des réfugiés donne de nombreux signes d’être prête à rebondir, et celle de son sauvetage de continuer à opposer ses créanciers.

Continuer la lecture de AU TABLEAU DU DÉSHONNEUR, LA GRÈCE, par François Leclerc

Partager

PAS DE TEMPS MORT EN EUROPE ! par François Leclerc

Billet invité.

Quelle attitude le FMI va-t-il adopter à propos de sa participation au 3ème plan de sauvetage de la Grèce, qui reste en suspens ? Va-t-il se satisfaire du report à 2018 de toute décision relative à une restructuration de sa dette au profit de vagues considérations générales ? Réponse probable le 24 mai à moins que, sous la forme de dispositions intérimaires, des prolongations soient décidées pour passer le cap du Brexit et le passage difficile des négociations avec le gouvernement turc. Il ne faut jamais sous-estimer la créativité disponible dans ce domaine.

Continuer la lecture de PAS DE TEMPS MORT EN EUROPE ! par François Leclerc

Partager

NOUVEAUX ÉPISODES DE LA DÉSAGRÉGATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

La crise des réfugiés prend le même chemin que les précédentes : elle s’installe et apporte sa contribution à une désagrégation progressive de l’Europe que rien ne semble arrêter. Après l’euro, un autre de ses symboles est en jeu, l’espace Schengen, car rien n’est réglé.

Continuer la lecture de NOUVEAUX ÉPISODES DE LA DÉSAGRÉGATION DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

LA GRÈCE DERNIÈRE ROUE DU CARROSSE, par François Leclerc

Billet invité.

Les négociations ont repris à Athènes, avec pour enjeu de libérer un nouveau versement des créanciers européens de la Grèce d’ici à la mi-juillet, afin que le gouvernement puisse rembourser la BCE. Non sans confusion, la partie se joue désormais à trois depuis l’apparition au grand jour de désaccords entre les autorités européennes et le FMI. La promesse longtemps différée d’ouverture de négociations à propos de la dette sera enfin tenue si l’accord qui est visé la semaine prochaine par le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem se concrétise, mais « un dernier pas reste à franchir » a reconnu Pierre Moscovici.

Continuer la lecture de LA GRÈCE DERNIÈRE ROUE DU CARROSSE, par François Leclerc

Partager

LA LOGIQUE DE DÉMANTÈLEMENT DE L’EUROPE, par François Leclerc

Billet invité.

Les actions de la BCE sont au plus bas en Allemagne. La mise en cause de Mario Draghi a monté d’un cran, ses détracteurs appelant à un changement de sa politique, sans crainte de bousculer le dogme de l’indépendance de la banque centrale. Le temps n’est plus où Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, éternel minoritaire au sein du conseil des gouverneurs de la BCE, se contentait d’exprimer ses réserves, de voter contre les mesures décidées par la majorité, puis se bornait à déclarer que cela allait « trop loin ». Le dernier train de mesures, l’annonce que de nouvelles pourraient intervenir et l’irruption dans les débats de l’option de l’Helicopter money ont été de trop.

Continuer la lecture de LA LOGIQUE DE DÉMANTÈLEMENT DE L’EUROPE, par François Leclerc

Partager

LA GUERRE SANS FIN DES MONNAIES, par François Leclerc

Billet invité.

De plus en plus nombreux, les économistes qui voient plus loin que le bout de leur nez se grattent la tête. Qu’il est loin le temps où Nouriel Roubini pouvait seul se prévaloir du surnom de Mister Doom (Monsieur catastrophe), car les alarmistes sont désormais légion  ! Ce n’est pas une consolation, car ils ont en commun de non seulement craindre le pire mais aussi de ne pas savoir comment et quand il surviendra.

Continuer la lecture de LA GUERRE SANS FIN DES MONNAIES, par François Leclerc

Partager