LE RÉGLEMENT TRÈS POLITIQUE D’UN MONDE CACHÉ DERRIÈRE LES MARCHÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Visible comme le nez au milieu de la figure, mais jusqu’à maintenant superbement ignorée, une question aux fortes implications fait l’objet d’une discrète réflexion : les titres de la dette souveraine peuvent-ils ou non continuer à être considérés sans risque et traités comme tels par la régulation financière ?

Continuer la lecture de LE RÉGLEMENT TRÈS POLITIQUE D’UN MONDE CACHÉ DERRIÈRE LES MARCHÉS, par François Leclerc

Partager

LES DEUX VISAGES DU FMI, par François Leclerc

Billet invité.

Employant une de ces formulations imprécises dont il a le secret, le FMI lance une nouvelle mise en garde pour accompagner ses dernières projections trimestrielles : « La croissance mondiale pourrait dérailler si les transitions importantes de l’économie mondiale ne sont pas bien gérées ». On n’en saura pas plus dans l’immédiat.

Continuer la lecture de LES DEUX VISAGES DU FMI, par François Leclerc

Partager

SUR LA DETTE, LE FMI AVANCE À PAS DE LOUP ! par François Leclerc

Billet invité.

Les gardiens du Temple qui s’en offusquent doivent se rendre à l’évidence : comme les banques centrales, le FMI fait de la politique et pas qu’un peu ! Pour ceux qui en douteraient encore, il vient une nouvelle fois d’en faire la preuve vis à vis de l’Ukraine, et se prépare à prochainement récidiver avec la Grèce.

Continuer la lecture de SUR LA DETTE, LE FMI AVANCE À PAS DE LOUP ! par François Leclerc

Partager

LES ÉMERGENTS PRIS À LEUR TOUR, par François Leclerc

Billet invité.

« La perspective d’une hausse des taux d’intérêt aux États-Unis et le ralentissement en Chine alimentent une incertitude et une plus forte volatilité des marchés », s’alarme Christine Lagarde en prélude de l’assemblée générale du FMI à Lima (en termes moins choisis : des masses de capitaux sont à la recherche d’affectation, sans se soucier des dégâts qu’ils commettent). La conjonction des deux phénomènes est également redoutée en raison de son impact sur une croissance des pays émergents, jugée « décevante » (traduire : démentant une fois de plus les prévisions), ainsi que sur la croissance mondiale. On a connu plus optimiste.

Continuer la lecture de LES ÉMERGENTS PRIS À LEUR TOUR, par François Leclerc

Partager

NOUVEAU G20 FINANCES POUR RIEN, par François Leclerc

Billet invité.

La marche du monde suscite bien des inquiétudes chez nos ministres des finances et banquiers centraux du G20, qu’ils affectent de dissimuler en tenant des propos rassurants au sortir de leur réunion d’Ankara. Sans leur donner une politique commune que l’on cherche vainement.

Continuer la lecture de NOUVEAU G20 FINANCES POUR RIEN, par François Leclerc

Partager

FUITE EN AVANT SUR PLANCHE POURRIE, par François Leclerc

Billet invité.

Le gouvernement allemand entre par effraction dans la négociation avec la Grèce, une fois celle-ci terminée, et s’est trouvé un allié pour la manœuvre avec le gouvernement français. La prééminence des chefs d’État et de gouvernement devait certes être réaffirmée, mais là n’est pas le seul enjeu.

Continuer la lecture de FUITE EN AVANT SUR PLANCHE POURRIE, par François Leclerc

Partager

LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Billet invité.

Il n’y a pas trente-six logiques à la crise grecque, et le FMI vient de le confirmer en conditionnant sa participation au nouveau plan de roulement de la dette du pays. Pour justifier son retrait, il fait valoir que la Grèce n’étant pas solvable, sa dette doit être restructurée et, pour adopter un point de vue publiquement balancé, que des efforts doivent être fait des deux côtés, créanciers et débiteur. La donne en ressort décidément injouable.

Continuer la lecture de LE PIÈGE SE REFERME, par François Leclerc

Partager

LA PORTE S’OUVRE, PROFITONS-EN ! par François Leclerc

Billet invité.

En s’installant à l’échelle européenne, le dernier stade de la crise politique est engagé. Au vu du désastre qu’elle représente, la Grèce a catalysé un débat qui part dans tous les sens. Il ne porte plus qu’accessoirement sur ce qui va advenir d’elle, mais sur le sort de l’Europe, au prétexte que son fonctionnement a été mis à mal et qu’il faut faire quelque chose, mais quoi ?

Continuer la lecture de LA PORTE S’OUVRE, PROFITONS-EN ! par François Leclerc

Partager

LEUR EUROPE AU BOUT DU CHEMIN, par François Leclerc

Billet invité.

La première réunion de finalisation du 3ème plan est annoncée se tenir aujourd’hui à Athènes : il n’y a pas de temps à perdre si, comme annoncé à Athènes et à Bruxelles, les négociations doivent être bouclées à temps pour qu’un premier transfert de fonds intervienne, permettant au gouvernement grec d’honorer son remboursement à la BCE du 20 août prochain. Dans le cas contraire, un nouveau crédit-relais devra être trouvé pour attendre leur conclusion et éviter un défaut de paiement. L’idée qui domine est de ne pas s’engager dans de nouvelles interminables négociations qui risqueraient de s’enliser et qui contribueraient à la poursuite de l’effondrement de l’économie, accentuant un fait déjà largement accompli.

Continuer la lecture de LEUR EUROPE AU BOUT DU CHEMIN, par François Leclerc

Partager

QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Billet invité.

Essayant de desserrer l’étau que le gouvernement allemand met en place, Francois Hollande propose de former une « avant-garde » de la zone euro pourvue d’un gouvernement et d’un parlement. Quels pays en feront partie et quelle en sera la politique ? Interrogé, François Hollande a répondu qu’il pensait avant tout à la France, à l’Allemagne et à l’Italie *.

Continuer la lecture de QUAND LA GRANDE POLITIQUE S’EN MÊLE… par François Leclerc

Partager

NOUVELLE PASSE D’ARMES, par François Leclerc

Billet invité.

Une discussion sur la dette grecque ne va plus pouvoir être repoussée après le coup de pouce que Mario Draghi vient de donner, venant à l’appui du FMI et sortant de son effacement de ces derniers jours. Considérant que son allégement ne faisait pas discussion, il a estimé qu’il allait falloir se pencher sur le sujet dans les prochaines semaines. Le sommet de la zone euro avait vu les choses autrement et renvoyait à une première revue satisfaisante du futur plan l’examen de la dette, c’est-à-dire dans de longs mois.

Continuer la lecture de NOUVELLE PASSE D’ARMES, par François Leclerc

Partager

DE CHARYBDE EN SCYLLA, par François Leclerc

Billet invité.

Le parlement grec vote ce soir sur un accord dont tout le monde sait qu’il ne sera pas respecté, auquel Alexis Tsipras a ouvertement déclaré qu’il n’y croyait pas, que le FMI rejette implicitement et dont le gouvernement allemand ne veut pas. C’est ainsi que peut être au mieux résumée la situation.

Continuer la lecture de DE CHARYBDE EN SCYLLA, par François Leclerc

Partager

LE FMI ET LES AMÉRICAINS, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Billet invité.

Enchaînant sur la fuite organisée de l’étude du FMI sur la soutenabilité de la dette de la Grèce, le secrétaire d’État au Trésor américain fait à partir d’aujourd’hui une tournée impromptue en Europe. Le Fonds mettant implicitement des conditions à sa participation au troisième plan de sauvetage de la Grèce, Jack Lew va expliquer entre quatre-z-yeux
à Mario Draghi, Wolfgang Schäuble et Michel Sapin « la voie à suivre » qu’il entend pour la suite. On est prié de tendre l’oreille.

Continuer la lecture de LE FMI ET LES AMÉRICAINS, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Partager

DU RIFIFI CHEZ LES CRÉANCIERS, par François Leclerc

Billet invité.

Le FMI ne veut pas s’en laisser compter et prend les créanciers européens la main dans le sac, si l’on en juge une nouvelle analyse de la soutenabilité de sa dette qui vient d’opportunément fuiter et dont Reuters a eu la teneur. « La détérioration dramatique de la soutenabilité de la dette rend nécessaire un réaménagement de la dette à une échelle bien supérieure à celle qui a été jusqu’à maintenant considérée ».

Continuer la lecture de DU RIFIFI CHEZ LES CRÉANCIERS, par François Leclerc

Partager

VEILLÉE D’ARMES, par François Leclerc

Billet invité.

Une nouvelle prise de position favorable au gouvernement grec est apparue hier, là où on ne l’attendait pas. Mariano Rajoy, le premier ministre espagnol, a déclaré en conférence de presse : « la musique est différente, ce n’est pas celle que l’on a écoutée jusqu’à maintenant et c’est positif », en référence à la demande d’aide grecque adressée au Mécanisme européen de stabilité (MES). Sans doute a-t-il pris le pouls de l’opinion publique espagnole, au moment où les sondages électoraux donnent au coude à coude son parti, le PSOE, ainsi que Podemos. Pablo Iglesias s’est de son côté engagé à fond en faveur des Grecs.

Continuer la lecture de VEILLÉE D’ARMES, par François Leclerc

Partager

LA CRISE GRECQUE HORS CONTRÔLE, par François Leclerc

Billet invité.

Le résultat du référendum de dimanche polarise l’attention et cela masque la suite de la crise grecque. Un nouveau sondage donne une légère avance au « oui », mais celle-ci se situe dans la marge d’erreur, apportant comme information que les résultats sont tangents. Les scénarios pour les lendemains commencent à circuler mais s’en tiennent à ce qui est finalement anecdotique. Car quel que soit le résultat du référendum, la situation ne sera politiquement et financièrement pas sous contrôle et tous les efforts vont consister à tenter de le masquer.

Continuer la lecture de LA CRISE GRECQUE HORS CONTRÔLE, par François Leclerc

Partager

LA MACHINE INFERNALE DE LA DETTE GRECQUE, par François Leclerc

Billet invité.

Le FMI vient de jeter un gros pavé dans la mare en rendant public un « avant-projet d’analyse de la viabilité de la dette » de la Grèce daté du 26 juin dernier. De ce document de 23 pages très denses, il ressort que le 3ème plan de sauvetage de la Grèce devrait être d’un montant de 52 milliards d’euros pour couvrir ses besoins de financement jusqu’à la fin décembre 2018. Mais cela ne tient pas compte de l’annulation des 16 milliards d’euros qui est intervenue suite à l’absence d’accord entre les créanciers et le gouvernement grec, ce qui porte son montant à 68 milliards d’euros.

Continuer la lecture de LA MACHINE INFERNALE DE LA DETTE GRECQUE, par François Leclerc

Partager

GrèceLES CRÉANCIERS S’ACHARNENT, par François Leclerc

Billet invité.

Aucun accord n’est en vue ce soir à Bruxelles. Le gouvernement grec a rejeté les contre-propositions de ses créanciers à celles qu’il avait présenté lundi dernier. Comme cela se présentait dès hier, le FMI bloque le rapprochement qui s’était engagé. Ayant enregistré qu’il n’était pas question d’envisager dès maintenant un allégement de la dette grecque, celui-ci a adopté comme il l’avait annoncé une position qui privilégie les coupes budgétaires, notamment sur les retraites et la TVA, et repousse la taxation des entreprises qui était proposée par Athènes, au nom d’une relance de l’économie de façade.

Continuer la lecture de GrèceLES CRÉANCIERS S’ACHARNENT, par François Leclerc

Partager

L’INSOUTENABLE LOURDEUR DE LA DETTE, par François Leclerc

Billet invité.

Les créanciers européens de la Grèce auront consacré ces quatre derniers mois à escamoter toute discussion sur la viabilité de la dette grecque et à focaliser l’attention sur des mesures présentées comme allant en permettre le remboursement. Et ce n’est pas fini ! Seul le FMI a finalement fait discrètement entendre une petite musique, dans le fil des interventions qui avaient abouti à sa restructuration précédente, mais sans insister pour ne pas déranger.

Continuer la lecture de L’INSOUTENABLE LOURDEUR DE LA DETTE, par François Leclerc

Partager

LES CRÉANCIERS EUROPÉENS PRIS À LEUR PROPRE PIÈGE, par François Leclerc

Billet invité.

Que cherchait exactement le FMI, se demandait-on ces jours derniers, hier soupçonné d’avoir torpillé les propositions de la Commission, ce qu’il a depuis démenti ? Poul Thomsen, son représentant, n’a finalement pas participé à la rencontre de Bruxelles des représentants des créanciers et du gouvernement grec, qui avait repris dimanche soir mais a vite tourné court. Ces derniers ont une nouvelle fois refusé les coupes dans les retraites, les baisses des salaires et les augmentations de la TVA qui continuaient d’être exigées.

Continuer la lecture de LES CRÉANCIERS EUROPÉENS PRIS À LEUR PROPRE PIÈGE, par François Leclerc

Partager