Prix agricoles : « Changer le rapport de force… »

Le Monde : États généraux de l’alimentation : le donnant-donnant de Macron aux agriculteurs, par Laurence Girard :

« … le président de la République met en exergue la piste qui a fait consensus lors du premier chantier : une inversion de la construction des prix en redonnant la main aux agriculteurs pour « changer la philosophie de la négociation commerciale », selon L’Elysée. Une loi devrait être présentée et adoptée par ordonnance « au premier semestre de 2018 », a précisé le chef de l’Etat.

Continuer la lecture de Prix agricoles : « Changer le rapport de force… »

Partager

Le temps qu’il fait le 14 avril 2017

La prétendue « Théorie de la valeur d’Aristote », des Scolastiques à Paul Jorion, par Zébu, le 5 mars 2011

Paul Jorion : Le prix comme proportion chez Aristote, Revue du MAUSS N° 15-16, 1992, pp. 100-110

Blog de Paul Jorion : La condamnation imparable de la concentration des richesses par un certain J.-C., le 13 avril 2017

Partager

Crise du lait 2016 : rien d’autre qu’une réplique plus forte, par Christophe Diss

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Le duel Lactalis versus producteurs se solde sur un prix bien en deçà des coûts de production : en moyenne, le prix de base Lactalis français se situera autour de 275 €/1000 L sur l’année, hors qualité. Le prix de revient « producteur» étant situé entre 330 et 380 €/1000 L de lait, un prix de base minimum et décent devrait se situer entre 320 et 350 € avant paiement de la qualité, et ceci, sans tenir compte d’une marge de manœuvre d’autofinancement ou de rémunération du capital et pour un revenu autour du SMIC.

Continuer la lecture de Crise du lait 2016 : rien d’autre qu’une réplique plus forte, par Christophe Diss

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IX), La formation de l’ordre social suivant les prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Depuis 2011, vous avez publié plusieurs ouvrages économiques dont Le capitalisme à l’agonie et Le prix. Les problématiques soulevées ne relèvent pas du seul secteur financier : elles engagent une anthropologie économique succédant à une anthropologie de la connaissance.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (IX), La formation de l’ordre social suivant les prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Jacques Athanase GILBERT

Dans votre ouvrage Le prix, vous évoquez les robots gérant des échanges à haute fréquence. Selon vous, les échanges robotisés ne relèvent plus à proprement parler du marché. En effet, les mécanismes sociaux liés au prestige de l’acheteur et du vendeur ne peuvent être transposés aux machines sauf à y introduire des schémas émotionnels leur enseignant la dignité et la gloire.

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (VIII), La prétendue « objectivité » des prix, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

Cessons de croire au mythe de l’entreprise au service de l’intérêt général, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

Le discours d’Emmanuel Faber, le Directeur General de Danone, lors de la remise des diplômes à HEC il y a quelques jours, a été salué à juste titre pour son remarquable humanisme. Il était poignant à titre personnel, et ne choquait pas venant du dirigeant opérationnel d’un groupe qui se donne pour mission « d’apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre ». Et qui le fait, malgré l’opposition d’un lobby de la santé occupé à faire son miel en produisant des malades guéris, qui n’a donc aucun intérêt financier à ce qu’un système de santé préventif puisse produire des bien-portants, comme tente de le faire Danone, entre autres grâce à une meilleure connaissance des interactions entre le système immunitaire humain et l’alimentation.

Continuer la lecture de Cessons de croire au mythe de l’entreprise au service de l’intérêt général, par Jean-Paul Vignal

Partager

Une illustration de la formation des prix selon Paul Jorion : les taxis thaïlandais, par Philippe van Averbeke

Billet invité.

Cher Paul Jorion,

Je suis en ce moment en Thaïlande et voici quelques réflexions sur une situation particuliére que je constate ici.

Continuer la lecture de Une illustration de la formation des prix selon Paul Jorion : les taxis thaïlandais, par Philippe van Averbeke

Partager

Le temps qu’il fait le 17 juin 2016 – 02

« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes. » Friedrich Engels et Karl Marx, Le manifeste communiste, 1848

Deux illustrations :

1. La Loi travail
2. L’affaire Kerviel

Paul Jorion, Le capitalisme à l’agonie, Fayard 2011
Paul Jorion, Le prix ; Le Croquant 2010 ; Flammarion (poche) 2016
Le Blog de Paul Jorion : Cédric Mas, LA LOI EL KHOMRI : LA DERNIERE ETAPE D’UN BOULEVERSEMENT DU DROIT DU TRAVAIL, le 8 mars 2016
Paul Jorion, La guerre civile numérique, Textuel 2011
Pierre Clastres, La société contre l’État, Minuit 1974

Partager

Trends / Tendances – Les fonds vautours et leurs interprétations fantaisistes du risque qu’ils courent, le 20 mai 2016

Les fonds vautours et leurs interprétations fantaisistes du risque qu’ils courent

Deux fonds attaquent aujourd’hui, devant la Cour constitutionnelle belge, la loi belge du 1er juillet 2015 relative à la lutte contre les activités des fonds vautours. Ce conflit pose des questions fondamentales quant au prix d’échange des instruments de dette souveraine.

Les fonds vautours et leurs interprétations fantaisistes du risque qu'ils courent

© Capture d’écran The Wall

Partager