Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 6. « Anthropologue de l’économie, de la finance et des savoirs : comment interpréter les chiffres ? »

Rappel des épisodes N°1 à N°5 :

Partager :

3 réflexions sur « Les possédés et leurs mondes – Paul Jorion. Livre 6. « Anthropologue de l’économie, de la finance et des savoirs : comment interpréter les chiffres ? » »

  1. Merci M. Jorion de nous instruire.

    Est-il possible de tenter de présenter des thématiques dont le signal faible émet un écho plus qu’ambiguë, diffus, voir confus, de la manière de traiter les actualités françaises, développées ces derniers jours par les médias de masse, selon une humble interprétation de la grille de lecture que donne nôtre hôte permet à percevoir, appréhender – à « assimiler » diraient les ’Borgs’ version Star Trek, quand l’extrême droite/droite extrême, se déguisant en « socialisme/nationaliste », menace toujours de porter plainte si elle est suspectée que sa définition « totémique » du terme d’assimilation, d’intégration, de détournement de la « présomption d’innocence » de policiers ayant tiré et tué la passagère, suspecte d’avoir soit disant refusé d’obtempérer…?) aujourd’hui… soit racisée, racialiste dans son rendu… ?

    Et si pour commencer, on parlait des « fumeux » « farfadets », ayant immaculé le sommet favori des « premiers de cordée », « totem » symbolique de la « gradeur Française » nommé Mont Blanc, « illuminant » le ciel noir, en une nuit étoilée an ayant rayonné au dessus de sa cime, il y a cinq jours déjà, mais dont la symbolique de l’image « féerique » – dont le mythe prétend qu’elle voyage plus vite que tout dans l’univers ? – fut perçue au niveau « nationaliste » dans « l’audimat » des dits médias de masse, que hier… ?

    Si l’image voyage aussi vite que la vitesse de la lumière, son temps d’interprétation « en même temps » que celui de « l’élocution »qui est nécessaire, pour affirmer la « vérité /réalité» sur ce qu’elle est, en tout cas, est loin d’égaler la vitesse du son…

    La version qui va suivre est « améliorée » pour permettre « d’assimiler » les thématiques anthropologiques/philosophiques/ « économiques »/« sociétaux »… à son adaptation à la contextualisation nouvelle, de la vidéo de nôtre hôte (qui s’adapte lui aussi aux publics qui l’écoute, quoi…).

    « »Des farfadets rouges observés au Mont-Blanc » (titre de la presse locale et nationale).

    Est ce que le travail de journaliste (des chaînes d’info publiques/privées), ne devrait pas soumettre aux « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule DICTATURE des émotions sondées capable de réconcilier leurs doutes, incertitudes avec le « ras le bol fiscal », « poujadisme » seules valeurs « universelles » paraît-il capable de maintenir « l’ordre social » du  » monde Réel », dans le même état… dans la « transition » vers celui « d’après »… se questionnant sur l’étrangeté de ce genre de phénomène se formant dans la mésosphère (à plus de 90 klm d’altitude) lors d’épisodes orageux… autre chose qu’un vulgaire et populiste « conte de fée »… ?

    Est-ce que cette indépendance journalistique, ce soucie de respecter le droit de savoir de la citoyenneté, des électeurs-trices bientôt suscité.e.s.. n’a pas le devoir d’informer sur quelle distance horizontale du Mont Blanc, et à quelle intensité rare (« signaux de moins en moins fiables » du dérèglement climatique, etc…?) … se situa le phénomène météorologique tempétueux, au dessus duquel ces « sylphes rouges », « sprites »…. apparaissent et furent même visibles depuis l’espace et les satellites, stations spatiales… ???

    Est-ce que la neutralité et l’impartialité du traitement journalistique et son contre-pouvoir potentiel, essentiel démocratiquement… n’a plus cette capacité, cette indépendance intellectuelle suffisante… à instruire « l’opinion » autrement considérée qu’en la prenant pour une pute qui prend par la main le juge de ses plus « bas instincts », à l’éduquer sur le fait qu’elle est capable de se convaincre, ou de se dissuader… de croire en une signification totémique « positive », « divinatoire » même (et là les théories complotistes, conspirationnistes, ont du « grain à moudre »)… de « farfadets » apparaissant sur le sommet du « monde nationaliste français »… alors que la majorité électorale des « temps de cerveaux… » de grenouilles… barbotent toujours dans le même chaudron lentement porté à ébullition……?

    Comme si il y avait besoin de « rassurer » que les doutes, incertitudes (souvent irrationnelles au niveau de la pseudo « science économique et monétaire »… concernant le risque d’appauvrissement des « investisseurs », propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de salaires variables, stock-options, retraites chapeaux/dorées, assurances vies et par capitalisation, assistés sans contrepartie…) et de « réconcilier » les « peurs d’avoir peur » de perdre en « pouvoir d’achat » des grenouilles – de ne pas trouver de place au milieu du chaudron, pour continuer de barboter en toute quiétude, sérénité ? – est-ce qu’il suffit d’activer seulement la narration romantisée/mystifiée de l’interprétation « objective du réel»… pour faire croire que ce qui est beau et rare apparaissant au cour d’une superbe nuit étoilée au dessus du Mont Blanc… symbole « suprématiste », s’il faut d’autre… n’a pas à plus les inquiéter, pas plus que ça en tout cas, sur l’origine, son sens réel… ?

    Est-il besoin de faire appelle aux légendes de « l’ancien monde », pour expliquer des phénomènes météorologiques apparaissant dans le « nouveau monde »… probablement en lien avec le dérèglement climatique… phénomènes encore inconnus, dont les signaux sont de moins en moins faibles d’ailleurs… en tout cas si peu étudiés… comparativement aux « effets de levier » soit disant bénéfiques pour les « investissements privés », aux CDO, CDS (calcul du risque « économique »… au THF – Trading Haute Fréquence… ) nécessaires aux soit disant politiques publiques « vertes », « climatiques », « écologiques » au Greenwashing, et aux sondes spatiales et IA militarisées, « humanisées »….? »

    https://www.ledauphine.com/environnement/2022/06/01/des-farfadets-rouges-observes-au-mont-blanc?fbclid=IwAR2E-b4Xop1BYqT2PJSMN0OBgNZFLcARPW_j57t22w83HE9eU-Xa2XqYGlc

    Pour Info complémentaire les « Transient Luminous Event ou TLE » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nom%C3%A8ne_lumineux_transitoire

    Si « à chaque suffit sa peine », ce qui suit, dont la relativité temporelle, est antérieure à l’évènement cité ci dessus, à quoi appliquer le principe de généralité d’une restriction des valeurs morales, éthiques, « sociétales/sociales », « économiques », environnementales…, pour discerner la « réalité objective » du « réel » ?

    La « Renaissance » a parlé…

    La « réforme structurelle néolibérale » des régimes des retraites se fera, « quoi qu’il en coûte »…!

    Mais que les doutes, des propriétaires privés d’actions d’EHPADs privées, et/ou publiques (comme celles ayant connu quelques scandales, ces derniers temps ?), les plus assistées sans contreparties, se rassurent… et se réconcilient avec la « renaissance » d’un nouveau « en même temps ».

    En ces temps d’incertitudes aussi croissantes que l’est l’inflation/stagflation, et d’indécisions aussi pesantes que les sont les records de taux d’abstention… les solutions aux urgences climatiques, à la perte de la biodiversité… aux guerres de « civilisations », monétaires, commerciales… ces propriétaires privés là ne doivent pas avoir aucun doute…

    Le « pouvoir d’achat » du « ras le bol fiscal », « poujadisme » des « temps de cerveaux disponibles » des dits propriétaires privés d’actions… et de leurs distributions indécentes de dividendes, obtenus sur la gestion dans la pénurie et l’explosion des dépenses contraintes (de masques, « vaccins… » gants, blouses, respirateurs, oxygène de réa, purificateurs d’air, médicaments, capteurs de co², réactifs de test… de denrées alimentaires essentielles, existentielles, de subsistances dans certains cas, et de besoins énergétiques insatisfaits – carburants et hydrocarbures, produisant de l’électricité…) comme obtenus sur des « petites économies » faites sur le nombre de biscottes non redistribuées, de goutés « optimisés », etc (la non redistribution se fait aussi sur les « économies faites sur les dépenses sociales » qui concernent les NON RECOURS, au soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres et se déresponsabilisent »…), « petites économies de conforts » faites sur le dos des personnes âgées les plus dépendantes… aucun « pouvoir d’achat » en question ne sera mis à contribution, fiscalement…

    L’ivresse (ou l’ivraie…?) de « ‘immorale optimisation fiscale », sa flat tax… les baisses des impôts sur société, de production et des cotisations sociales patronales, la suppressions partielle de l’ISF… veille au « bon » grain.

    « Toute résistance est inutile » – disent les technocrates « Borgs » du « nouveau monde » macronien, spécialisés en communication.

    Les stocks gérés en flux tendus ont été approvisionné en LBD, grenades de désencerclement, et autre matériel non létal (ou létal, dans le cadre « d’externalisation négative » de « guerre occidentale », monétaire, commerciale, de « civilisation »… et de l’Otan, en Ukraine…), à des prix, et des taux d’emprunts d’États sur les « marchés », défiants toute concurrence, en vue de « réprimer » les manifestations, qui malgré leurs interdictions, pourraient déborder, l’objectif du « maintien de l’ordre et de la loi » (version extrême droite vs macronie) en l’état de « l’ancien monde »…

    Tous contrats privés passés à « l’époque »… ayant promis aux dits propriétaires privés d’actions… assistés sans contrepartie dans le « nouveau monde »… qu’aucunes actions de quelques décisions politiques, publiques, qui soient élues « démocratiquement » au niveau européen, national, local, soit de collectivité (législative… quoi !)… ne seraient venir remettre en question la redistribution « inaliénable » des rendements à deux chiffres des dits dividendes indécents… « en même temps » qu’aucuns nouveaux prélèvements fiscaux, européens, nationaux, locaux… ne seraient être effectués… même par rapport aux conséquences par exemple… du recul de l’espérance de vivre une retraite, en bonne santé, pour les plus pauvres, précaires, discriminé.e.s, en toutes impunités « systémiques » (discriminations impunies commises à l’embauche, dans l’accès aux logements, les brutalités policières lorsque plus de 50% du personnel du « monopole de la légitime violence de l’Etat », votent pour l’extrême droite)… pauvres… qui pourraient « braver » les interdits de manifester… Tout contrat privé donc sera respecté à la lettre, et dans l’esprit, même devenu immoral, de la loi.

    Quelques soient les causes de la perte de la biodiversité, des risques de crises écologiques (pesticides, eau potable et océans pollués, de plus en plus de terres arables improductives, stérilisées…) du réchauffement climatique, des inondations, sécheresses, des crises « sociétales » (migrations massives de réfugié.e.s refoulé.e.s, crises démocratiques, politiques, des dettes publiques…) et crises sanitaires issues de zoonoses… que les doutes des « pouvoirs d’achats » « sanctuarisés » des dits propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de salaires variables, de stock-options, de retraites chapeaux/dorées, par capitalisation et d’autres d’assurances vies, assistés sans contrepartie à attendre le « retour des jours heureux » des rendements élevés… en spéculant de façon dérégulée et dérèglement sur les fluctuations des prix… qu’ils se réconfortent avec l’idée, que le « tri sélectif » façon « darwinisme social », de la paupérisation, précarisation, « ubérisation » (et « ordinisation » défiscalisée et désocialisée du travail et des savoirs faire, y compris des services publics, privatisés, digitalisés, dématérialisés, segmentés à la tâche…) des pathologies chroniques mal soignées et des facteurs multiples de comorbidité de la mal bouffe, mauvaise hygiène de vie… de la dégradation des conditions de travail (voir du coté obscure, de ce qu’il parât qu’il y a du « bon » dans la mort de milliers d’ouvriers népalais, au Qatar, décédés en ayant construit sous les donneurs d’ordre comme Bouygues, Vinci… les infrastructures sportives, hôtelières… du prochains MONDIAL DE FOOT 2022, de cet été) à rentabiliser dans le réservoir de la main d’œuvre par encore REMPLACÉE par des robots, caisses automatiques de supermarchés, logiciels, algos, IAs… ce « tri sélectif » leur laissera suffisamment à exploiter avant l’extinction de l’espèce humaine… à « optimiser » avec la « compétitivité à la croissance démographique », aux « guerres civilisationnelles »… (Pour les plus pauvres, précaires… plus de 6 générations de leurs descendances ne suffiront d’espérer trouver une place dans la file d’attente de « l’escalier social », ni de croire au père Noël, à « l’Homme providentiel »…).

    Cette gestion néolibérale de la misère du monde dont personne ne veut assumer sa part de responsabilité a de quoi faire reculer encore un peu, le risque d’effondrement démocratique, politique… a de quoi constituer une réserve de « chair à canon » au cas ou le risque de la menace de guerre nucléaire, n’en reste que là… et surtout a de quoi ne pas faire succomber tout de suite au recul de l’âge de départ à la retraite, les plus pauvres, précaires discriminé.e.s, dépendant.e.s… »

    1
  2. Combien d’autres focalisations ahurissantes, hystérisées, sur des « farfadets », des « artefacts »… plus que « diabolisés », sont en capacité de nous faire perdre la perception déjà tronquée de nos sens et « morales », éthiques, communes/individuelles, et d’objectivité, pour celles et ceux se prétendant « donneurs de leçons de morales…?

    L’actualité traitée dernièrement par les médias de masse, semble nous en donner de quoi avoir le tournis.

    «  »Quelle drôle d’époque « démocratique » et « républicaine » vit-on, n’est-ce pas… ?

    Pour le « roi te touche dieu te guérit », en campagne pour les législatives – mais ou est alors, le respect « Républicain » pour la séparation des pouvoirs : entre législatif et exécutif…? – la NUPES et surtout, celui qui « joue » l’hypocrisie du rôle du premier ministrable dans la cinquième République à bout, est moins « Républicain » que peut l’être l’extrême droite de la dynastie Le Pen, qu’il, « Jupiter », a préféré affronter aux deux tours des présidentielles – au point d’avoir joué lui et l’extrême droite, la « tactique » politicienne/politicarde minable d’avoir laissé prospérer l’abstention, les votes blancs, nuls (voir les scores dans les DOM-TOM, etc, et autres territoires ou les inégalités scolaires, « de destin » battent tous les records)… ?

    Est-ce plus « Républicain » pour cet ex-pantoufleur du verrou de Bercy… et sa cour de conflits d’intérêts, défenseurs du secret d’affaire/défense/sanitaire/commercial, corrupteurs clientéliste, carriériste, puis pour les « chiens de garde » des médias de masse… donnant la « messe » (celle entre autre de « dédiaboliser » les 49.3, décrets, ordonnances, pas très démocratiques comme pratiques « républicaines ») … d’être un parti politique d’extrême droite – qui a noté que si peur il doit y avoir, elle ne doit pas changer de camp la menace de porter plainte pour diffamation contre quiconque traiterait la politique « sociale/nationaliste » des Le Pen, menée même au niveau local, ou même les « promesses électorales » de « réformes » des minimas sociaux, des droits du code du travail, des protections sociales et des services publics (privatisés/segmentés à la tâche/technocratisés/ dématérialisés/digitalisés… alignés au moins disant social, fiscal, moral, environnemental, quoi) comme d’extrême droite et son fascisme en col bleu (suppression de la gratuité des cantines scolaires, garderies, pour les enfants soit disant « difficiles », ou de « familles difficiles », etc. ou d’être d’une facture du fascisme en col blanc pour les « réformes structurelles néolibérales, austéritaires… ? – parti d’extrême droite ayant toujours des dettes privées à rembourser à la Russie de Poutine… comparativement à ce que même le PNF, n’a pas encore trouver de suspect dans le financement de LFI, des verts, écolos, et de la gauche de la NUPES… ?

    Est-ce plus « Républicain » pour cette « monarchie républicaine », conspuant les « déboulonneurs de statues », « décrocheurs de portraits », les mouvements du genre « Me-Too », « Extinction Rébellion », « Black Lives Matter », etc, et préférant soutenir « SANS CONTREPARTIES »… le « monopole de la légitime violence de l’Etat » (qui votant à plus de 50 % pour l’extrême droite, exige d’obtenir la « présomption d’innocence » et la « légitime défense » dans des affaires de violences et brutalités policières commises lors de contrôles aux faciès, « manifestations interdites », alors que les « discriminations systémiques » de la société civile, à l’embauche, dans l’accès aux logements, dans la non redistribution et le NON RECOURS au soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent », restent impunies) « monopole de la légitime violence de l’État » ayant assassiné une femme passagère, d’une balle dans la tête, dans des circonstances, que même l’indépendance de la justice n’a pas encore tranché – encore une fois, bonjours le respect de la séparation des pouvoirs judiciaires et exécutifs, législatifs, et du respect du droit de savoir de la citoyenneté demandant sérénité, et patience … ? – est-ce plus « Républicain » donc d’avoir comme meilleur « ennemi, de son ennemi, soit comme ami », un multirécidiviste condamnée pour haine raciale, que la NUPES combat avec force… ?

    C’est très « Républicain », n’est-ce pas, d’avoir comme meilleur « ennemi, de son pire ennemi, soit comme ami », comme « complice du pire » quoi… un parti politique d’extrême droite/droite extrême (voire les secrets d’affaires entre la droite fillionniste, les hauts fonctionnaires pantoufleurs… etc… et la Russie…) suspecté d’être plus « Républicain » que la NUPES, alors que sa dépendance monétaire, commerciale, « civilisationnelle », financière, à la Russie de Poutine, à la guerre longue menée contre les Ukrainien.e.s et l’un des greniers du monde – guerre qui est promise pour durer si longtemps, que comme la gestion néolibérale de la crise sanitaire, il faut apprendre à vivre avec alors que déjà, il est craint un « ouragan de famine »… – quand à la NUPES, il est milité contre la spéculation dérégulée, dérèglementé faite sur la gestion des stocks en flux tendus, les faux problèmes d’approvisionnement, et de risques de pénuries… provoquant l’inflation/stagflation… et hausses des dépenses contraintes (par rapport aux biens de premières nécessités sanitaires – gants, blouses, masques respirateurs, « vaccins… » médicaments, oxygène de ré, capteurs de co², réactifs de tests – à la satisfaction de besoins existentiels, essentiels – denrées alimentaires, énergétiques [hydrocarbures, carburants, gaz, etc] – ne « ruisselant » « SANS CONTREPARTIES », qu’en direction des propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de retraites chapeaux/dorées, d’assurances vies et retraites par capitalisation… et leurs dividendes indécents, responsables « sans équivoque » comme activité humaine et ses « externalités négatives » polluantes, le dérèglement climatique, la perte de la biodiversité, les risques d’effondrements démocratiques, les guerres commerciales, monétaires, « civilisationnelles »…? »

    Plus récemment encore…?

    «  »Pauvre » Pascal Praud, qui voulant se faire passer pour le « porte parole » des parents d’enfants « dys » (dysgraphiques, dysphasiques, etc), parents ayant les moyens de mettre leurs petit.e.s en écoles privées, dans les grandes agglo… ne se gène pas de taper sur l’éducation nationale… et les problèmes d’organisation de la scolarité et des épreuves du bac…? Ces même devenu un « marronnier » à chaque approche des épreuves du bac, de sa part.

    Mais pourquoi, ce personnage s’empressant de critiquer quiconque, ne voit que le coté obscure des choses… ne déménage t-il pas dans les Landes, sur un territoire qui ayant encore la fibre sociale et « sociétale » chevillé au corps, solidement institutionnalisée… qui a l’un des meilleurs suivis publics de la scolarité d’enfants en difficulté d’apprentissage, etc, au lieu de taper – de façon populiste et généraliste, du haut de son choix de vie privilégié à vouloir rester à la Capitale, à vouloir continuer de « donner des leçons de morales » – sur l’éducation nationale, en insultant, méprisant, qui plus est… les accompagnant.e.s médicaux/sociaux, et autres sciences sociales…? Pourquoi au minimum, ne fait-il pas plus de travail de terrain, et d’investigation de moyen et long terme, au lieu de faire du populisme court-termiste, au travers des « réseaux sociaux » qu’il critique par ailleurs, et/ou d’abuser de jeunes stagiaires en « apprentissage local » (privé…?), du métier de journaliste…?

    C’est très neutre, très impartial, tout à fait objectif (pour celui qui défend le droit à la liberté d’expression/d’opinion de la subjectivité du journalisme), et certainement très éthique déontologiquement, comme respectueux du droit de savoir de la citoyenneté, n’est-ce pas, de préférer s’indigner – et faire s’indigner que les « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule DICTATURE des émotions » sondées, capable de réconcilier leurs doutes incertitudes « peurs d’avoir peur » de perdre leur « pouvoir d’achat »… avec le « ras le bol fiscal », « poujadisme » d’extrême droite/droite extrême, néolibéral… – des inégalités soit disant défavorisant le secteur éducatif privé, par rapport au service public de l’éducation nationale, des sciences sociales… (qu’en est-il de sa dénonciation au sujet du suivi de pareils enfants en difficultés dans les territoires ou les inégalités scolaires, « de destin », etc, explosent – Seine Saint-Denis…), quand on ose user de sa seule liberté d’expression/d’opinion… quand on abuse même du principe de « l’usurpation d’identité » (Pascal Praud n’est en rien « porte parole » des dits parents) en prétendant défendre « l’indépendance » de ces écoles spécialisées privées…?

    Cela dit, ne veut pas nier qu’il y ai des problèmes avec ces difficultés de scolarisation et des établissements…. Mais cette façon spécifique et quelque peu tendancieuse de focaliser les débats privés (cnews, ayant accouché du zemmourisme, n’est qu’une des chaînes privées de l’audiovisuel) permette t-elle de débattre publiquement des redécoupages des cartes scolaires, des plans d’austérité successifs, des « réformes structurelles néolibérales » du statut de fonctionnaire de l’éducation nationale, du dit service public, et des sciences médicaux/sociales dénigrées…? »

    1. Faut-il que j’insiste plus lourdement sur le parallèle qui existe entre la manière de considérer/déconsidérer – suivant que vous soyez privilégiés, ou démunis, la justice… – les institues publiques et privées, les politiques… « se » destinant façon néolibérale/étant destinées par l’Etat providence, à accompagner les problèmes d’indépendances que rencontrent nos ainé.e.s/enfants en difficulté, que subissent la notion de « vocation » des personnels des sciences médico/sociales, de la fonction publique, et les services publics soumis aux plans d’austérités/rigueurs… aux « réformes structurelles néolibérales »… lorsque le scandale des EHPADs rebondit dans l’actu, sur fond de perte de « valeurs financières » – pertes privées « horrifiques » il parait…?

      Me faut-il insister sur le fait qu’autant la gestion néolibérale/ultralibérale de « l’âge de l’or gris » – toujours optimiser les dividendes issus « d’investissements » fait « SANS CONTREPARTIES » au ,niveau de la fiscalité, des enjeux moraux, éthiques, sociaux, « sociétaux », environnementaux… dans un objectif de planifier l’approvisionnement diminué/amoindri, en flux tendu, de ce que les pensionnaires dépendants vont avoir de moins en moins besoins/envies… – dont s’occupent prioritairement les dites EHPADS publiques/privées… est mortifère pour nôtre humanité… que peut l’être le fait de chercher à considérer « l’exception », le « mérite », dans le fait de surmonter les difficultés d’apprentissage d’enfants « dys », et de considérer leur « réussite » comme la « providence » d’avoir des potentiels « prodiges » (pour l’aspect « performatif » du rang de « l’image » de la France aux classements internationaux des « meilleurs élèves » – « prodiges » façon « Rain Man », dont le « talent » est phénoménal en ce qui concerne les chiffres, le calcul mental…certes, mais que vaut-il comparativement aux autres enfants/ados dont les surcapacités cognitives sont plus « sociales/sociétales/environnementales » du genre Greta Thunberg, si conspuée, haïe par l’extrême droite/droite extrême… ?) autant l’une que l’autre manière de traiter les plus faibles, dépendant.e.s, de nôtre « civilisation » n’est digne, pour le reste de l’humanité, en matière d’exemple, « d’universalisme » des valeurs…?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.