Archives par mot-clé : haute trahison

Le FBI à terre … marquait sans doute des points !

Je vous reviens comme promis, il y a en effet des informations méritant d’être rapportées dans l’article du New York Times publié hier, intitulé : « Le FBI avait ouvert une enquête sur la question de savoir si Trump agissait secrètement au nom de la Russie ».

D’abord et de façon a posteriori peu surprenante, chaque fois que vous et moi nous nous sommes posés la question : « Trump roule-t-il pour la Russie de manière accidentelle ou bien est-il payé pour le faire ? », il nous est confirmé là que le FBI se posait exactement la même question.

Continuer la lecture de Le FBI à terre … marquait sans doute des points !

Partager :
Email This Post Email This Post

Rachel Maddow interviewe John Brennan, le 17 août 2018

Retranscription Rachel Maddow | MSNBC, le 17 août 2018

Rachel Maddow interviewe John Brennan, directeur de la CIA de 2013 à l’inauguration de Donald Trump en janvier 2017, à propos du retrait par Trump de son accréditation secret défense.

Extraits :

« … si l’on vivait des temps ordinaires, je me serais attendu [à ce qu’une procédure selon les règles soit appliquée], mais nous ne vivons pas des temps ordinaires, nous vivons franchement des temps terrifiants. […]

Continuer la lecture de Rachel Maddow interviewe John Brennan, le 17 août 2018

Partager :
Email This Post Email This Post

Donald Trump et la haute trahison aux Etats-Unis, le 16 juillet 2018 – Retranscription

Retranscription de Donald Trump et la haute trahison aux Etats-Unis, le 16 juillet 2018. Merci à Éric Muller et Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le lundi 16 juillet 2018, et hier, pendant que tout le monde se préoccupait essentiellement de football, je vous ai fait une vidéo qui s’appelait : « Le ministère de la justice américain laisse entendre que Donald Trump est l’agent d’une puissance étrangère hostile. »

A partir de quoi, faisais-je ce commentaire ? A partir d’une interprétation d’un document publié aux Etats-Unis, aux alentours de midi, vendredi passé, qui était donc (si je calcule bien) le 13, vendredi 13. Un document d’une très grande importance, en fait, parce qu’étaient inculpés douze fonctionnaires de l’Etat russe, douze fonctionnaires accusés de crimes envers le gouvernement, la nation américaine, pour avoir hacké, pour être entrés dans des systèmes de transmission numérique et avoir accédé également au système de vote automatisé aux Etats-Unis.

Continuer la lecture de Donald Trump et la haute trahison aux Etats-Unis, le 16 juillet 2018 – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post

La nasse de la haute trahison s’est refermée sur Trump

Au cas où vous imagineriez que j’avais la berlue dans ma vidéo ce matin intitulée Donald Trump et la haute trahison aux Etats-Unis, le titre d’un article du Guardian publié à 18h43 : « Trump ‘treasonous’ after siding with Putin on election meddling », Trump « traîtreux » après avoir pris le parti de Poutine sur la question des interférences dans les élections.

Quant à ma vidéo d’hier, intitulée Le ministère de la Justice américain laisse entendre que Donald Trump est l’agent d’une puissance étrangère hostile, j’y expliquais que Trump dirait

« Poutine mon gars, est-ce que c’est vrai ce qu’on raconte chez nous ou bien est-ce que tu es le gars honnête que j’imagine que tu es ? »

Vous serez alors content d’apprendre que les paroles exactes ont été :

Ils ont dit qu’ils pensent que c’est la Russie, moi j’ai le Président Poutine, il vient de dire que ce n’est pas la Russie. Je vais dire ceci : je ne vois aucune raison pourquoi ce serait le cas. J’ai grande confiance dans mes gars du renseignement, mais je vous dirai que le Président Poutine a été très affirmatif et convaincant quand il a nié ça aujourd’hui.

La nasse de la haute trahison s’est donc refermée ce soir sur Trump (Sorry, guy!), alors qu’il aurait pu écouter mes avertissements d’hier 😛 :

il ne s’agit pas pas tant de collusion entre M. Trump et son équipe et les Russes dans la période qui précède vendredi, il s’agit plutôt de mise en place d’un système qui établira une fois pour toutes sa collusion de fait avec la Russie s’il se conduit de manière amicale envers M. Poutine lundi, c’est-à-dire dans 24h.

Cela fait onze ans que je rejette l’appellation de « prophète » en disant que « non, je lis simplement les journaux ». Je crois que je vais mettre fin à mes futiles dénégations et admettre une fois pour toutes que je lis tout cela dans le marc de café.

Partager :
Email This Post Email This Post

Donald Trump et la haute trahison aux Etats-Unis

Blog de Paul Jorion : Le ministère de la Justice américain laisse entendre que Donald Trump est l’agent d’une puissance étrangère hostile, le 15 juillet 2018

The Washington Post : Putin must wonder what else America knows about Russia, par David Ignatius, le 15 juillet 2018

La définition de la haute trahison aux Etats-Unis :

The United States Constitution. Article III, section 3 reads as follows:

Treason against the United States, shall consist only in levying War against them, or in adhering to their Enemies, giving them Aid and Comfort. No Person shall be convicted of Treason unless on the Testimony of two Witnesses to the same overt Act, or on Confession in open Court.

The United States Code at 18 U.S.C. § 2381 states:

Whoever, owing allegiance to the United States, levies war against them or adheres to their enemies, giving them aid and comfort within the United States or elsewhere, is guilty of treason and shall suffer death, or shall be imprisoned not less than five years and fined under this title but not less than $10,000; and shall be incapable of holding any office under the United States.

Partager :
Email This Post Email This Post