NI BONNES RÉSOLUTIONS, NI PARIS, par François Leclerc

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Il y a des interrogations qui ne peuvent être éludées, comme ce que nous attend en 2018. Endémique, la crise financière va-t-elle cette année connaître un nouvel accès aigu de fièvre, ou continuer à vivre sur sa lancée en dépit de tout ? La liste de ce qui pourrait en être à l’origine s’allonge, mais rien n’est encore venu.

Continuer la lecture de NI BONNES RÉSOLUTIONS, NI PARIS, par François Leclerc

21Shares

APRÈS LE CASINO, LA ROULETTE RUSSE ! par François Leclerc

Billet invité.

Les affaires ont repris leur cours comme si de rien n’était. Sur le marché des instruments financiers, les trackers ont la vedette, mais ils ne sont pas les seuls à prospérer. Dans cette vaste famille plus ou moins réglementée figurent également les contrats pour la différence (CFD), les warrants et les turbos. Ce n’est plus le casino, c’est la roulette russe ! Continuer la lecture de APRÈS LE CASINO, LA ROULETTE RUSSE ! par François Leclerc

20Shares

Merci pour ce blog ! par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

Paul Jorion  a annoncé le 11 décembre dernier qu’il avait décidé de geler le blog, Nous le regrettons tous, même sans doute les quelques trolls qui y trouvaient une plateforme de choix pour exprimer plus ou moins gentiment leur scepticisme voire leur négativisme. Mais nous devons tous accepter ce choix : 11 ans de blog sans voir le jour, c’est long, pour lui, pour les siens et pour ses amis proches.

Continuer la lecture de Merci pour ce blog ! par Jean-Paul Vignal

4Shares

#50aireMai68 – Piqûre de rappel : « Contre-appel du 22 mars », par Paul Jorion et François Leclerc, le 22 mars 2010

Il y a eu le vote protestataire, où l’on n’accorde pas sa voix en faveur d’un parti mais contre un autre. Il y a eu le vote blanc ou le vote nul, où l’on déverse sur le bulletin la rage que l’on a au cœur. Il y a eu enfin l’abstention, quand le pire ennemi de mon pire ennemi m’est lui aussi devenu à ce point indifférent, que lui non plus ne mérite plus que je me dérange.

Continuer la lecture de #50aireMai68 – Piqûre de rappel : « Contre-appel du 22 mars », par Paul Jorion et François Leclerc, le 22 mars 2010

14Shares

Décembre 2008 : Paul Jorion interpelle ici Jacques Attali, qui lui répond

Tout à l’heure, en commentaire à la vidéo du débat Attali-de Rosnay-Jorion au Havre le 6 de ce mois, Gullomini écrivait : « Vous voir aux côtés de Jacques Attali nous montre de quel bord vous êtes Monsieur Jorion. Merci pour cet éclaircissement. » Soucieux de parfaire encore cet éclaircissement, je le renvoyais à une discussion ici sur le blog entre Jacques Attali et moi en décembre 2008. J’ai pensé que cet échange, encore d’actualité, méritait une « piqûre de rappel ». Ouvert aux commentaires.

Continuer la lecture de Décembre 2008 : Paul Jorion interpelle ici Jacques Attali, qui lui répond

21Shares

rtbf, « Débats Première », Les 10 ans de la crise financière, lundi 14 août 2017 – Retranscription

Retranscription par Marianne Oppitz de « Débats Première – Les débats d’été » présentée par Martin BILTERIJS, le 14 août 201713h autour des 10 ans de la crise financière. Ouvert aux commentaires.

La vidéo de l'émission se trouve ici.

Jennifer NILLE, journaliste à L’Écho, Étienne DE CALLATAY, économiste chez Orcadia et professeur à l’UNamur, Xavier DUPRET, économiste à la Fondation Joseph Jacquemotte, Paul JORION, anthropologue, professeur associé à l’Université catholique de Lille.

Continuer la lecture de rtbf, « Débats Première », Les 10 ans de la crise financière, lundi 14 août 2017 – Retranscription

14Shares

Pour une taxe sur les transactions financières spéculatives, par Zébu

Billet invité.

Lors de son appel à refonder l’Europe le 26 septembre dernier, Emmanuel Macron avait listé un nombre impressionnant de chantiers à ouvrir ou rouvrir, qui doivent permettre selon lui de relancer le projet européen.

Continuer la lecture de Pour une taxe sur les transactions financières spéculatives, par Zébu

13Shares

Piqûre de rappel : NiceFuture 15, Comment la spéculation nuit à l’économie, à Lausanne, juin 2015

Pourquoi l’abrogation des lois qui interdisaient la spéculation a rendu vains tous les efforts en vue d’une économie durable, renouvelable.

8Shares

La Libre Belgique, Le moment serait-il venu d’être socialistes ?, le 7 septembre 2016

La Libre Belgique : « Le moment serait-il venu d’être socialistes ? ».

Nous pourrions nous demander si, au gré des événements actuels (renforcement de l’état policier, érosion des droits acquis par les travailleurs par la lutte, tel le droit de grève, libéralisation des échanges débouchant sur l’arbitraire, telle que prévue par le TTIP), le socialisme serait le mouvement constructeur d’un autre monde, pour nous-mêmes et pour nos enfants.

Continuer la lecture de La Libre Belgique, Le moment serait-il venu d’être socialistes ?, le 7 septembre 2016

0Shares

De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

21Shares

Que faire ? (V) : Poser des limites aux rapports de forces, par Michel Leis

Billet invité.

S’il est bien une question qui revient de manière récurrente, c’est le quoi faire. Cette série de billets propose quelques solutions et synthétise un projet de livre : « 2017, programme sans candidat ». Je tiens à préciser que ces propositions reflètent une analyse et une vision qui n’est pas forcément partagée par tous les intervenants du blog de Paul Jorion.

Billets précédents de la série que faire : (I) : L’emploi, (II) : Répartir plus équitablement les richesses et les efforts, (III) : Corriger les déséquilibres du territoire, (IV) Lutter contre le gaspillage, développer une économie soutenable et moins mondialisée,

Continuer la lecture de Que faire ? (V) : Poser des limites aux rapports de forces, par Michel Leis

0Shares

La Troïka, les banques et nous, par Zébu

Billet invité.

Le documentaire qu’Arte a diffusé ce mardi, « Puissante et incontrôlée : la Troïka », est un très bon documentaire.

D’abord parce qu’il est réalisé par une chaîne franco-allemande, que c’est une production allemande et qu’il est présenté par un journaliste allemand, en allemand [1]. Ce type de documentaire participe justement à cette nécessité de ‘parler aux Allemands’, sur ce qu’est la réalité et non sur ce qu’en disent leurs représentants élus ou leurs medias. Il n’est alors pas plus étonnant qu’avec un tel matraquage idéologique seulement 21% des Allemands soient d’accord avec l’accord récemment dessiné avec la Grèce (et ‘seulement’ 36% pour ceux proches de Die Linke) …

Continuer la lecture de La Troïka, les banques et nous, par Zébu

170Shares

On ose spéculer sur la faim… et sur le reste, par Serge Boucher

Billet invité.

Oxfam France dénonce la spéculation sur le marché des matières premières agricoles, qui « aggrave la volatilité des prix alimentaires » et « [met] en péril le droit à l’alimentation de centaines de millions de personnes », et la presse relaie cette juste indignation. C’est vraiment le moins qu’elle puisse faire.

On peut cependant se demander s’il est justifié de ne s’intéresser qu’aux denrées alimentaires. En effet, d’un point de vue purement technique, la spéculation sur les produits agricoles n’est pas très différente des autres.

Émettons l’hypothèse que les paris de la finance sur les futures de silicium augmentent la volatilité des prix de cette matière première, et que ceci entraîne une augmentation faible mais réelle des prix de tous les appareils électroniques vendus dans le monde. Certes, que l’acheteur d’un iPhone 6 Plus doive débourser un tout petit peu plus pour acquérir son joujou est l’archétype du « problème de riche », et ne saurait, fort heureusement, susciter la même indignation que la mise en péril de l’alimentation de centaines de millions d’êtres humains.

Continuer la lecture de On ose spéculer sur la faim… et sur le reste, par Serge Boucher

37Shares