C’est quoi une surpopulation ?

Ouvert aux commentaires.

C’est une discussion qui vient d’avoir lieu dans les commentaires du Blog, mais comme c’est susceptible d’intéresser davantage de monde que les seuls aficionados qui se défient dans les commentaires, je la reproduis ici.

Hadrien écrit (14h18) :

Ma question : pourquoi faudrait il une IA pour constater le problème démographique ?

La surpopulation détruit notre planète, bien plus que le capitalisme.

Cette évidence reste refusée par P. Jorion et beaucoup de jorionistes, sans compter le Pape, les économistes, les politiques, des « intellectuels », les journalistes tous populationnistes.

Notons que la Chine, si souvent citée par PJ a osé imposer l’enfant unique et ne s’en porte que mieux.

Notons aussi que la plupart des peuples connaissent malgré les politiques natalistes une transition démographique que l’« élite » déplore comme vieillissement.

Je réponds (16h00) :

Vous avez la berlue ou quoi ? Faites sur le blog : « comportement colonisateur ».

Hadrien me répond (17h14) :

Certes, vous analysez correctement le problème mais sans jamais écrire le mot « surpopulation ».

Vos 19 propositions socialistes amélioreront nos sociétés à très court terme (et j’y souscris) mais je n’ai jamais lu chez vous une proposition démographique claire en ligne avec vos analyses.

Lors d’une « grande conférence liégeoise », vous répondez à une question du public sur la surpopulation qqch comme : « Ce n’est pas le nombre le problème, c’est le système ». J’ose penser le contraire.

https://www.herodote.net/La_natalite_africaine_et_ses_consequences-article-1719.php

Et je réponds à Hadrien (18h41) :

Le problème, c’est la capacité de charge d’une espèce : la capacité de son environnement à soutenir ses comportements. Si l’on dit « Avec 7 milliards d’hommes et de femmes sur terre, il y a surpopulation », il faut expliquer pourquoi : dire par rapport à quoi il y a surpopulation. Dire « Parce que 7 milliards, c’est beaucoup trop, parce que 7 milliards c’est un très gros chiffre », ça ne veut rien dire.

Si je dis « Le système financier que nous tolérons, avec une activité spéculative de paris sur les fluctuations de prix n’est adapté qu’à une population bien inférieure à 7 milliards », comme je le fais, on va pouvoir parler soit de surpopulation, ce qui serait prendre le problème par le mauvais bout, soit d’interdire la spéculation, qui est le bon bout pour prendre le problème.

Un jour un robot dira : « Pourtant ce type s’acharnait à dire ‘la spéculation tue votre système économique’, pourquoi est-ce que personne ne l’écoutait ? » Et un autre robot répondra : « Parce qu’ils comprenaient tellement mal la manière dont fonctionnait leur économie (ils avaient juste une religion appelée ‘science économique’ qui leur lavait le cerveau avec des trucs comme ‘efficience du marché’ ou ‘anticipations rationnelles’), que 99% des gens ne pouvaient même pas concevoir qu’il puisse exister un rapport entre des paris sur les fluctuations de prix ou de taux d’intérêt et la misère de leur vie quotidienne. Même un martyr de leur époque – un type très bien – croyait que les banques inventaient l’argent qu’elles prêtaient. Tu vois où ils en étaient de comprendre ce qui leur arrivait ? C’est triste à dire mais ils n’avaient aucune chance de s’en sortir ».

44Shares

5 réflexions sur « C’est quoi une surpopulation ? »

  1. Un point de vue sur la démographie africaine aujourd’hui.
    Martial ZE Belinga économiste et sociologue
    invité par LeMedia.
    https://www.lemediatv.fr/les-programmes/le-journal/25-juin-2018-medias-en-crise-elections-en-turquie-migrants-leurope-en-crise-afrique-fausse-croissance/
    à partir de 14:55
    …/… il n’existe, aujourd’hui, pas de pays « dit » développé sans avoir
    un minimum de densité démographique …/…
    …/… Europe, au moins 100 habitants au km² …/… C’est la densité
    démographique qui permet d’amortir les investissements lourds …/…
    …/… c’est déjà une performance que les Africains aujourd’hui
    reviennent progressivement à une densité de population qui enfin rendra
    viable sa société …/…

    1. 1 tonne d’eau pour 1 kg de pomme de terre … Il en faut déjà beaucoup même pour des végétariens en pagne se déplaçant exclusivement à pied !

    2. « il n’existe, aujourd’hui, pas de pays « dit » développé sans avoir
      un minimum de densité démographique  »
      Exemple: l’Australie, le Canada, L’Islande… pays notoirement sous-développés et sans aucun investissement lourd .

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_densit%C3%A9_de_population

      M Belinga, sociologue et économiste prouve que la révolution copernicienne reste en rade en « sciences » humaines.
      Le premier principe en est : accepter les FAITS tels qu’ils sont.

  2. « C’est pas ça, copine… l’adoption, la PMA, le mariage – je suis contre pour tout le monde. Je suis favorable à la stérilisation de l’ensemble de la population, dés la puberté. On est sept milliards. Tu crois pas que ça suffit comme ça ? Il faut ralentir la cadence, urgemment. Je vois des gens avec des poussettes, je regarde leurs gueule, et je me dis : mais pourquoi ? On n’a pas besoin de votre génétique à la con, arrêtez la mégalomanie. Faites de la peinture si vous voulez vous occupez. Mais ne vous faites pas chier avec votre progéniture. Si on me demandait mon avis, je te collerai tout ça dans un stade : vasectomie, ablation de l’utérus, et rentrez chez vous… Sept milliards et ils continuent d’infecter la planète… le jour où on défile pour la stérilisation de l’humanité, tu me verras dehors tous les jours. Et pas en terrasse, j’aime autant te le dire. »
    Virginie DESPENTES : « Vernon Subutex ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.