De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Ouvert aux commentaires.

I- La « mentalité primitive »

Jacques Athanase GILBERT

Votre parcours est particulièrement atypique, marqué en particulier par cette étonnante transition du chercheur au blogueur. Au-delà, votre pensée s’enracine dans le champ de la transdisciplinarité, empruntant à la fois à la philosophie, à l’anthropologie, à la sociologie et à l’économie. Comment appréhendez-vous cet itinéraire ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique, entretien réalisé le 21 mars 2016 (texte complet)

Partager

De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Franck CORMERAIS

Le terme de gratuité est générique. De quelle manière serait-elle prise en charge ? Jugez-vous qu’il faille créer des caisses sur le modèle de la Sécurité Sociale ? Serait-elle purement et simplement à part du circuit économique ?

Continuer la lecture de De l’anthropologie à la guerre civile numérique (XIII), La taxation des opérations financières, entretien réalisé le 21 mars 2016

Partager

La finance ne veut plus de nous, apprenons à vivre sans elle, par Jean-Paul Vignal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

La crise de 2008 est généralement attribuée, à fort juste titre, aux excès du capitalisme financier spéculatif. La logique aurait voulu que l’on en prenne acte et que l’on en revienne au plus vite à une conception moins acrobatique du financement de l’économie. Il n’en a rien été, ou presque, et les algorithmes spécialisés continuent joyeusement à faire varier le prix affiché de tout ce qui passe à leur portée au rythme endiablé de la milliseconde, comme si de telles variations avaient un sens économique.

Continuer la lecture de La finance ne veut plus de nous, apprenons à vivre sans elle, par Jean-Paul Vignal

Partager

Serons-nous remplacés par des robots ? Les humains restent optimistes !

« Désormais, 61 % [des] employés [de banque] déclarent occuper un emploi nécessitant une réponse immédiate à une demande extérieure et ne devant pas toujours appliquer des consignes, contre 35 % en 2005. Ce profil d’emplois peu automatisables a également augmenté parmi les techniciens (62 % contre 47 % en 2005) et, dans une moindre mesure, chez les cadres (48 % contre 43 %).

L’effet de l’automatisation sur l’emploi : ce qu’on sait et ce qu’on ignore, Nicolas Le Ru, France stratégie, La Note d’analyse, N°49, juillet 2016

Continuer la lecture de Serons-nous remplacés par des robots ? Les humains restent optimistes !

Partager

France inter, Le téléphone sonne, Les robots et nous, le vendredi 8 juillet 2016 de 19h20 à 20h00

France inter, Le téléphone sonne, « Les robots et nous », le 8 juillet 2016

Souzy Kasseya

Continuer la lecture de France inter, Le téléphone sonne, Les robots et nous, le vendredi 8 juillet 2016 de 19h20 à 20h00

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 JUIN 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 17 juin 2016. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 17 juin 2016. Et aujourd’hui, je ne vais vous parler que d’un seul sujet, qui est la lutte des classes, et je vais l’illustrer de deux manières différentes : la Loi travail, et l’affaire Kerviel.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 JUIN 2016 – Retranscription

Partager

Le temps qu’il fait le 17 juin 2016 – 02

« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes. » Friedrich Engels et Karl Marx, Le manifeste communiste, 1848

Deux illustrations :

1. La Loi travail
2. L’affaire Kerviel

Paul Jorion, Le capitalisme à l’agonie, Fayard 2011
Paul Jorion, Le prix ; Le Croquant 2010 ; Flammarion (poche) 2016
Le Blog de Paul Jorion : Cédric Mas, LA LOI EL KHOMRI : LA DERNIERE ETAPE D’UN BOULEVERSEMENT DU DROIT DU TRAVAIL, le 8 mars 2016
Paul Jorion, La guerre civile numérique, Textuel 2011
Pierre Clastres, La société contre l’État, Minuit 1974

Partager

Ce que j’ai envie de faire quand je prendrai ma retraite

J’avais publié cette vidéo avant-hier sans le moindre commentaire, dans un simple esprit d’auto-dérision : pour souligner qu’en vieillissant on ne s’autorise qu’à faire de moins en moins, et non de plus en plus. J’ai cependant reçu de Philippe Devauchelle un vrai commentaire, qu’il m’autorise aimablement à reproduire :

Cher Oncle Paul,
J’ai visionné cette vidéo ahurissante.
Une fois passée l’émotion devant un exploit humain, je me suis rendu compte que les salopards qui ont conçu ces antennes auraient pu élargir leur installation en installant pour les ouvriers qui vont assurer la maintenance une crinoline avec un monte-charge électrique qui leur aurait permis de monter au faite sans effort et sans risque. Mais comme tout cela coûte cher, ils ont préféré mettre des échelons incertains et laisser les ouvriers monter à la force de leurs bras et de leurs jambes en prenant des risques fous. Mais qu’importe, ce sont des ouvriers, n’est-ce pas ? Merci de ce témoignage éloquent.

Partager

Que sera le revenu universel d’assurance du citoyen ?, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Que sera le revenu universel d’assurance du citoyen ?

Il y a une manière non idéologique et non spéculative de voir le revenu universel qui remplacerait l’actuel ensemble disparate de prestations sociales. Certes, la finalité peut bien être « d’acheter » la paix sociale mais le résultat concret est l’engagement explicite d’un processus de remise à plat économique de la fonction sociale de l’État. L’État ne serait plus posé comme une divinité providentielle qui saupoudre des subsides tombés d’on ne sait où mais comme une entreprise publique objective d’assurance et de consolidation de la solidarité nationale entre les citoyens.

Continuer la lecture de Que sera le revenu universel d’assurance du citoyen ?, par Pierre Sarton du Jonchay

Partager

« Loi Travail : les accès à Rouen bloqués jusqu’à midi par la CGT », par François Corre

De notre correspondant à Rouen 😉

Il fait un temps de chien, pluie et vent, mais de la fenêtre, j’aperçois de la fumée s’élevant du carrefour situé juste après le rond-point dit ‘des vaches’… !

Suis finalement allé voir de plus près ces ‘bloqueurs’ de circulation, à quelques pas d’ici… J’ai demandé si je pouvais prendre des photos, « Oui, pas de soucis, vous n’êtes pas de la police au moins ?! » 🙂 Ambiance plutôt bon enfant, et heureusement le vent était dans le bon sens ! Bref, discuté un peu avec quelques personnes, échange de points de vues, etc.

DSC03326
Continuer la lecture de « Loi Travail : les accès à Rouen bloqués jusqu’à midi par la CGT », par François Corre

Partager

ADIDAS RECRUTE SON ARMÉE DE ROBOTS, par François Leclerc

Billet invité.

La robotisation n’attend pas. Dès cette année, Adidas va engager la production à grande échelle de ses chaussures de sport, dans une usine de 4.600 mètres carrés baptisée « Speed Factory » qu’elle a relocalisée en Bavière. Son concurrent Nike est sur ses talons…

Continuer la lecture de ADIDAS RECRUTE SON ARMÉE DE ROBOTS, par François Leclerc

Partager

Le Monde / L’Écho, Sommes-nous assez compétitifs face au Bangladesh ?, le mardi 17 mai 2016

J'avais écrit dans mon billet : "Le rythme actuel de la robotisation signifie que, faute pour de nouveaux Bangladais de passer de paysan crève-la-faim à ouvrier mal payé, les salaires du Bangladesh ne décolleront plus significativement de leur niveau actuel."

Une modification intempestive au niveau du Monde en a fait : "Le rythme actuel de la robotisation signifie que, bien qu'il y ait de moins en moins de Bangladais passant du statut de paysan crève-la-faim à celui d’ouvrier mal payé, les salaires du Bangladesh ne décolleront plus significativement de leur niveau actuel."

... introduisant un contresens criant. J'ai remplacé ci-dessous "bien que..." par "comme...".

Sommes-nous assez compétitifs face au Bangladesh ?

Voici ce que l’on entend dire de plus en plus souvent : 1) les salaires français ne tomberont jamais au niveau de ceux qui sont payés au Bangladesh aujourd’hui, car la mondialisation fait que les salaires dans ce pays augmentent ; 2) les exigences de la compétitivité font que les salaires au niveau international vont s’établir quelque part entre les salaires français et bangladais actuels, au niveau que les marchés définiront (car ils ont la capacité de fixer les prix à leur niveau vrai) ; 3) et il est bien qu’il en soit ainsi car de quel droit refuserions-nous au tiers-monde son industrialisation, n’est-ce pas nous après tout qui avons retardé celle-ci en faisant subir à ces pays la prédation de nos projets coloniaux ?

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho, Sommes-nous assez compétitifs face au Bangladesh ?, le mardi 17 mai 2016

Partager

Le 49-3 sur la Loi Travail : La pulsion suicidaire du gouvernement Valls, par Cédric Mas

Billet invité.

Prenant acte de la forte opposition déclenchée par le projet de Loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs », Manuel Valls a donc décidé d’engager la responsabilité de son gouvernement sur le vote de ce texte.

Après la Loi Macron, c’est au tour de la Loi el-Khomri de bénéficier de cette procédure exceptionnelle prévue dans la Constitution de la Vème République et qui cristallise la suprématie du pouvoir exécutif sur le pouvoir législatif en France depuis 1958.

Continuer la lecture de Le 49-3 sur la Loi Travail : La pulsion suicidaire du gouvernement Valls, par Cédric Mas

Partager

Projection du film « Merci Patron ! » et débat le mercredi 11 mai à 20h – Bruxelles

Le Cinéma d’Attac organise le 11 mai à 20h la projection du documentaire « Merci patron ! » de François Ruffin, qui sera suivie du débat « Belgique, paradis fiscal, enfer social » avec la participation de Paul Jorion (anthropologue et sociologue), Ahmed Laaouej (député PS) et Marco Van Hees (député PTB)

Continuer la lecture de Projection du film « Merci Patron ! » et débat le mercredi 11 mai à 20h – Bruxelles

Partager

Aujourd’hui c’est moi qui fais la banque !, par Isabelle Joly

Billet invité.

Vous connaissez sûrement le monopoly.

Je n’ai jamais beaucoup aimé ce jeu qui vous inculque, avant même de savoir lire et écrire, les pré-requis nécessaires aux enseignements de M. Von Hayek et ses Chicago Boys, de sombre mémoire.

Continuer la lecture de Aujourd’hui c’est moi qui fais la banque !, par Isabelle Joly

Partager

Les géants de la technologie s’activent à privatiser nos données, par Evgeny Morozov

Traduction par Timiota de l’article de  paru dans le Guardian le 24 avril.

Quand Google et Facebook en auront terminé de détruire leurs concurrents, un nouvel âge du féodalisme adviendra.

Continuer la lecture de Les géants de la technologie s’activent à privatiser nos données, par Evgeny Morozov

Partager

Vendre son corps, d’une façon ou d’une autre, par Charles Petitjean

Billet invité.

La prostituée et le salarié sur le marché du travail subissent tous deux la marchandisation de leur corps. La première en monnayant l’exploitation « jouissive » par le client  de  ses organes sexuels et de sa personnalité, le second en monnayant l’utilisation de sa force – physique, intellectuelle, morale – de travail par le patron et l’actionnaire.

Continuer la lecture de Vendre son corps, d’une façon ou d’une autre, par Charles Petitjean

Partager