Piqûre de rappel : « La transmission des savoirs », à Bécherel, le 19 avril 2014

N.B. Les problèmes de son s’arrangent assez rapidement.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : « La transmission des savoirs », à Bécherel, le 19 avril 2014

Partager

DONALD, RONALD ET PIKETTY, par Marie-Paule Nougaret

Billet invité.

On a survécu à Reagan, c’était la seule consolation, presque comme un obsession, un mantra ou une prière, le seul soulagement à offrir à ses amis, le 9 novembre, lendemain de l’élection de Donald Trump : « On a survécu à Reagan… » Je pensais à ça justement, cette nuit… répondaient-ils, je ne pouvais pas dormir.

Continuer la lecture de DONALD, RONALD ET PIKETTY, par Marie-Paule Nougaret

Partager

PERDUS SUR LE RIVAGE DES ÉLECTIONS, par Marie-Paule Nougaret

Billet invité.

Ce sont, dit-on, 30 km entre Calais et Douvres. Heureusement n’y avait-il pas de mur lorsque de Gaulle a voulu traverser. Certains de ses compagnons, dit-on, amoureux de la belle mécanique, y allaient surtout pour conserver leur auto amphibie, militaire bien entendu. Comment l’Histoire nous détermine – et si nous la faisons – reste bien mystérieux.

Continuer la lecture de PERDUS SUR LE RIVAGE DES ÉLECTIONS, par Marie-Paule Nougaret

Partager

Crise du lait 2016 : rien d’autre qu’une réplique plus forte, par Christophe Diss

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Le duel Lactalis versus producteurs se solde sur un prix bien en deçà des coûts de production : en moyenne, le prix de base Lactalis français se situera autour de 275 €/1000 L sur l’année, hors qualité. Le prix de revient « producteur» étant situé entre 330 et 380 €/1000 L de lait, un prix de base minimum et décent devrait se situer entre 320 et 350 € avant paiement de la qualité, et ceci, sans tenir compte d’une marge de manœuvre d’autofinancement ou de rémunération du capital et pour un revenu autour du SMIC.

Continuer la lecture de Crise du lait 2016 : rien d’autre qu’une réplique plus forte, par Christophe Diss

Partager

Mon potager va bien, merci !

Le genre humain étant ce qu’il est, je reçois bien entendu davantage de courrier s’enquérant de ma propre santé (individu pourtant à l’obsolescence programmée – ceci dit, je vous en remercie !) et de celle de mon potager, plutôt que s’inquiétant de la survie de l’espèce (soupir…).

Continuer la lecture de Mon potager va bien, merci !

Partager

Hourrah ! Les renforts sont arrivés !

Quelle ne fut pas ma surprise il y a un instant, en allant délimacer mon potager avant d’aller me coucher, de découvrir – expliquant les petites dépressions que j’avais constatées dans mes pots de plants de tomate – un renfort tant espéré !

Continuer la lecture de Hourrah ! Les renforts sont arrivés !

Partager