Archives de catégorie : Anthropocène

« Nous sommes cuits. Que faire ? », le 8 août 2018 – Retranscription

Retranscription de « Nous sommes cuits. Que faire ? », le 8 août 2018 – Retranscription. Merci aux quatre qui s’y sont mis ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mercredi 8 août 2018 et aujourd’hui ma causerie s’appellera : « Nous sommes cuits. Que faire ? »

Il y a une semaine à peu près, Cédric Chevalier, qui réfléchit avec moi et avec d’autres sur la question de la collapsologie, de l’extinction de l’humanité, m’avait envoyé une réflexion, que j’ai voulu mettre sur le blog, bien que je ne prenne plus beaucoup de billets invités, sur notre attitude vis-à-vis du danger d’extinction. Alors, il y a des gens qui disent : « Non ce n’est pas vrai », il y en a qui disent : « Oui mais enfin on ne peut plus rien faire », etc. Il avait mis quatre scénarios.

Continuer la lecture de « Nous sommes cuits. Que faire ? », le 8 août 2018 – Retranscription

65Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Qu’on s’intéresse au moins à la partie en cours, qu’on ne lâche rien, par Cédric Chevalier

Pendant que j’enregistrais ma vidéo ce matin, Cédric Chevalier m’écrivait ce  que vous trouverez ci-dessous. Je lui ai fait remarquer que si nous sommes déjà deux à penser dans le même sens [nous nous écartons un peu sur le survivalisme], il y en a encore sûrement d’autres.  [La discussion est bien  partie ici, poursuivons-la à cet endroit].

Merci Paul, j’avoue être profondément affecté par la situation actuelle et mal dormir, à cause de la chaleur mais aussi à cause de cette sourde angoisse. Je suis affecté moins par le dépassement des limites par l’Humanité, qu’on peut estimer être une tendance aussi ancienne que l’espèce humaine (« errare humanum est »), que par l’absence de réaction actuelle pour réintégrer les limites (Belgique, France, Europe) et par pire, des actions qui aggravent les facteurs de la catastrophe (USA de Trump) (« perservare diabolicum »).

Continuer la lecture de Qu’on s’intéresse au moins à la partie en cours, qu’on ne lâche rien, par Cédric Chevalier

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Nous sommes cuits. Que faire ?

Earth at risk of heading towards ‘hothouse Earth’ state : La Terre risque d’évoluer vers un état « Terre-serre ».

Trajectories of the Earth System in the Anthropocene, Trajectoires du système-Terre dans l’anthropocène.

Blog de PJ : Vers un état « Terre-serre » : notre « merveilleuse capacité d’adaptation » impuissante, par Cédric Chevalier, le 8 août 2018

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Vers un état « Terre-serre » : notre « merveilleuse capacité d’adaptation » impuissante, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Un article scientifique paru le 6 août dans PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) illustre bien le scénario 2) de ma réflexion du 2 août, Quid du déni face au choc de la réalité ? : pour ceux qui s’informent de la science (« on comprend mais trop tard » : effet de seuil et inertie du système Biosphère),
2) L’Humanité va subir un choc terminal précédé d’une prise de conscience trop tardive, à cause des effets de seuil liés à l’inertie de la Biosphère et de l’Anthroposphère (crise cardiaque fatale du fumeur, où ses derniers mots sont « j’aurais dû arrêter de fumer »)
et le scénario 1), pour les autres, qui disparaissent bienheureux dans leur ignorance…

1) L’Humanité va subir un choc terminal sans prise de conscience, c’est-à-dire qu’elle va s’éteindre sans jamais se rendre compte collectivement des causes réelles de son extinction (crise cardiaque fatale du fumeur, qui demande une dernière cigarette en expirant)

33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Ce n’est qu’un au revoir, mes frères ! » par Michel Jourdan

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Sociétés à la dérive, capitalisme outrancier, éloges irresponsables de la croissance… La planète a entamé depuis longtemps une dérive institutionnalisée qui, inexorablement, causera sa perte. Cela fait en effet près d’un demi-siècle déjà, soit à la sortie du rapport de Donella et Dennis Meadows (« Halte à la Croissance »), que la sonnette d’alarme a retenti pour la première fois. Mais depuis, qu’avons-nous fait, sinon ignorer ces avertissements ? Continuer la lecture de « Ce n’est qu’un au revoir, mes frères ! » par Michel Jourdan

34Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le temps qu’il fait le 24 novembre 2017

Est-ce la fin ?

Guy McPherson : Un aperçu d’un changement climatique abrupt

14Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Iceberg droit devant ? Parfait, en avant toute !, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

C’est avec ravissement que nous avons appris que M. Lamar Smith, président de la commission « Science, Espace et Technologie » de la chambre des représentants du Congrès américain, et grand climato-négationniste devant l’éternel, venait d’organiser une audition sur le geoengineering.* Continuer la lecture de Iceberg droit devant ? Parfait, en avant toute !, par Roberto Boulant

39Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Peter Frase : « Socialisme ou apocalypse »

Un extrait de Four Futures. Life after Capitalism (Verso 2016), par Peter Frase. Ouvert aux commentaires.

« Nous pourrions lancer un New Deal vert qui remplacerait notre grille énergétique fondée sur le carbone par des sources éoliennes, solaires ainsi que d’autres également renouvelables. Continuer la lecture de Peter Frase : « Socialisme ou apocalypse »

24Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Irma et la multiplication des pluies extrêmes et dévastatrices, par David Leonhardt

Billet invité. Merci à Arnaud Castex pour la traduction.

Irma, and the Rise of Extreme Rain, par David Leonhardt
© New York Times, le 12 septembre 2017

L’air chaud se charge de plus d’eau que l’air froid. Ceci se comprend sans même devoir y refléchir. L’humidité plus importante de l’air chaud empêche le desséchement de la peau en été et explique pourquoi les forêts de l’étouffante Amazonie reçoivent bien plus de précipitations que celles du nord du Canada.

Continuer la lecture de Irma et la multiplication des pluies extrêmes et dévastatrices, par David Leonhardt

29Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Voici comment votre monde pourrait prendre fin, par Peter Brannen

Billet invité. Ouvert aux commentaires. Merci à Alexis Toulet pour la traduction.

Dans cet extrait de son livre Fins du Monde (Ends of the World), le journaliste scientifique Peter Brannen étudie les extinctions massives et l’issue catastrophique de l’augmentation des températures pour l’ensemble de la population mondiale.

Les conséquences sur les sociétés humaines d’un réchauffement même en apparence modéré sont souvent gravement sous-estimées.

Original en anglais – Peter Brannen, © The Guardian, 9 septembre 2017

Continuer la lecture de Voici comment votre monde pourrait prendre fin, par Peter Brannen

127Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les malthusiens ont encore frappé, par Françoise Degert

Billet invité. Sur son propre blog.

L’obsession américaine de l’accès aux ressources face à l’augmentation de la population humaine n’a pas diminué. Le fameux Paul Ehrlich qui a publié en 1960 The population bomb récidive. Toujours entouré de scientifiques, il lance cette fois-ci un cri d’alarme à propos de la disparition des animaux sur terre. En cause : les humains et leur manie de se reproduire et d’augmenter en nombre.

Continuer la lecture de Les malthusiens ont encore frappé, par Françoise Degert

434Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail