Archives de catégorie : Migrations

« Liberté pour Mimmo », par Chantal Montellier

Wikipédia :

Domenico Lucano (dit Mimmo Lucano), né le 31 mai 1958 à Melito di Porto Salvo, est un homme politique italien, sympathisant communiste et ancien maire de Riace, en Calabre. Il se fait connaître pour ses positions favorables à l’accueil des migrants, dont la mise en œuvre redonne vie à Riace dans les années 2000, au prix de certains contournements de la loi (mais aucun enrichissement personnel) qui entrainent en 2021 sa condamnation à une peine largement considérée comme disproportionnée.

Partager :

Humanitaire : La Belgique accueille les réfugiés français !

Près de 5 000 étudiants français sont inscrits à l’Université libre de Bruxelles faute de trouver une place dans leur pays. Une population en augmentation constante, qui commence à être difficile à gérer pour l’établissement belge.

Premiers témoins de cette vague, certains enseignants-chercheurs de l’ULB en sont aussi des acteurs. Dans le département de science politique, onze professeurs sur vingt-deux sont français et tous revendiquent leur « chance » d’être en poste à l’ULB. « Les conditions d’accueil sont exceptionnelles, cela contraste avec la France, affirme Frédéric Louault, qui enseigne à Bruxelles depuis 2012. Il y a une dimension humaine qui s’est perdue dans nos universités. » Ainsi, lors des entretiens de recrutement, on ne passe pas « dix minutes à se faire humilier », mais « deux heures, voire trois, à discuter avec des professeurs qui vous reçoivent comme un futur collègue », explique-t-il. « Je ne comprends pas par quelle porte on peut entrer dans une université française, les barrières sont bien plus nombreuses qu’ailleurs », corrobore sa collègue belge Emilie van Haute. […]
Continuer la lecture de Humanitaire : La Belgique accueille les réfugiés français !

Partager :

Honduras : « … toute la misère du monde… »

« Biden, il est bon ! … ce n’est pas comme l’autre ! »

Un test pour le président américain : comment le cortège de pauvres hères parti du Honduras sera-t-il accueilli à la frontière entre les États-Unis et le Mexique ? Nous devinons facilement ce qu’en pense Mme Alexandria Ocasio-Cortez, mais l’alignement de Biden sur les positions du pape François résistera-t-il à l’épreuve des faits ? Espérons ne pas être déçus. (Si nous le sommes, nous le ferons en tout cas savoir).

Partager :

Migrants : L’indifférence qui caractérise le genre humain : « Tant que c’est pas moi ! »

« Et nous, nous sommes à la plage, à rêver… » Ouvert aux commentaires.

Partager :

Réforme ou révolution ?

Ouvert aux commentaires.

Pourquoi le Medef invite-t-il Marion Maréchal plutôt que Paul Jorion ?
Quelle influence peut-on avoir sur le cours des choses ?

Blog de Paul Jorion : Le nazisme était-il un anticapitalisme ? le 6 mai 2017
Blog de Paul Jorion : Grande tragédie et petit drame, le 10 octobre 2007
Blog de Paul Jorion : Sémiotique de la crise, par Jean Maxence Granier, le 18 février 2009

Le nom que j’oublie, l’élève de Keynes : Joan Robinson (1903 – 1983)

Partager :

La grenouille dans la marmite, le 24 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de La grenouille dans la marmite, le 24 juin 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, Nous sommes le lundi 24 juin 2019 et, aujourd’hui, ma petite conférence, mon exposé, s’appellera « La grenouille dans la marmite ». Vous connaissez cette histoire que l’on raconte, je ne sais pas si c’est plausible ou non mais on la raconte et, en tous cas, tout le monde comprend bien de quoi ça parle. On met une grenouille dans une casserole, dans une marmite, et on allume le feu en-dessous. Comme la température ne monte que progressivement, elle ne se rend pas compte que l’eau est trop chaude alors que, si on la plongeait dans une casserole d’eau bouillante, elle pourrait peut-être encore sauter. 

Continuer la lecture de La grenouille dans la marmite, le 24 juin 2019 – Retranscription
Partager :

Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019

Bonjour, nous sommes le mardi 11 juin 2019 et mon exposé va s’appeler « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur ».

Mais avant, je voudrais vous parler d’un article que je viens de lire dans le Financial Times qui a un rapport avec le fait que mon radiateur est chaud : le chauffage s’est remis en marche parce qu’il fait froid. A Vannes, il faisait 8°C quand je suis sorti ce matin pour faire une course. Ce que l’article dit dans le Financial Times, c’est que, non seulement la température va augmenter mais les écarts au cours de l’année vont augmenter. Je crois que c’est ça que l’on observe en ce moment et ça va faire augmenter la consommation d’électricité. Donc, consommer plus d’énergie, brûler plus de charbon et de pétrole, à moins que l’on emploie du nucléaire, ce qui n’est pas une bonne idée en soi, et ça va encore aggraver le processus. C’est ce que l’on appelle une rétroaction positive. Positive ne veut pas dire que ce soit une bonne chose dans ce cas-ci. Une rétroaction négative, c’est une rétroaction où les effets se neutralisent, diminuent régulièrement : il y a un processus de régulation. Dans une rétroaction positive, il y a un effet d’emballement, le fait que l’on va dans une certaine direction fait que l’on va encore aller davantage dans cette direction-là et, là, c’est de ça que l’on parle. Le réchauffement climatique est dû au fait que nous consommons trop de charbon et trop de pétrole et, pour essayer de compenser ça dans le chauffage chez nous, on va augmenter encore cette consommation.

Continuer la lecture de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription
Partager :

« Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription

Retranscription de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 19 mai 2019 et le thème aujourd’hui, c’est « Fin du monde ! Fin du mois ! ». Vous avez entendu ce slogan qui a été inventé par quelqu’un. C’est une bonne idée. Ça a des allitérations. Ça essaye de suggérer l’idée d’une convergence des luttes, que les gens qui se battent contre la destruction de l’environnement, le réchauffement climatique, etc. et les gens qui vont dans la rue non sans raison aussi, parce que la situation leur est impossible dans le contexte actuel, que ces gens pourraient défiler ensemble et représenteraient à ce moment-là une masse critique de gens qui veulent autre chose.

Continuer la lecture de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription
Partager :

Fin du monde ! Fin du mois !

Ouvert aux commentaires.
Partager :