Honduras : “… toute la misère du monde…”

“Biden, il est bon ! … ce n’est pas comme l’autre !”

Un test pour le président américain : comment le cortège de pauvres hères parti du Honduras sera-t-il accueilli à la frontière entre les États-Unis et le Mexique ? Nous devinons facilement ce qu’en pense Mme Alexandria Ocasio-Cortez, mais l’alignement de Biden sur les positions du pape François résistera-t-il à l’épreuve des faits ? Espérons ne pas être déçus. (Si nous le sommes, nous le ferons en tout cas savoir).

Partager :

15 réflexions sur « Honduras : “… toute la misère du monde…” »

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_am%C3%A9ricano-mexicaine

    Guerre américano – mexicaine : 1846-1848
    Épilogue
    Par le traité de Guadeloupe Hidalgo signé le 2 février 1848, le Mexique cède aux États-Unis le Texas, la Californie, l’Utah, le Nevada, le Colorado, le Wyoming, le Nouveau-Mexique, et l’Arizona (la moitié de leur territoire).

    La population hispanique d’Amérique Centrale , antillaise ,et d’Amérique du Sud , par la migration, est est train et va progressivement transformer la société étatsunienne , en particulier dans les Etats cédés par le traité de Guadaloupe Hidalgo.

    1
      1. Les deux Etats les plus importants des USA en population , Californie et Texas ,ont déjà la population hispanique majoritaire par rapport aux autres .

        La population hispanique des Amériques , hors Etats Unis , représente 420 millions d’habitants.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9rique_hispanique#:~:text=L'%20Am%C3%A9rique%20hispanique%20(Hispanoam%C3%A9rica%20en%20espagnol)%20est%20une,pays,%20pour%20une%20population%20d'environ%20420%20millions%20d'habitants.

        Les migrants latinos savent déjà qu’en arrivant dans les Etats du Sud , ils n’auront pas de problème linguistique .

        Le retour de l’Histoire.

        Eldorado est un mot espagnol.

        1
        1. C’est même déjà depuis un moment la deuxième langue, bien que ce ne soit pas ‘officiel’…

  2. Medellín, le 31 janvier 2021

    Cheres toutes et tous,

    Le drame Honduras-Mexique, n’est qu’une partie d’une chaine qui est beaucoup plus longue, plus compliquée, plus horrifiante et plus internationale qu’on penserait….

    Deja depuis plus que 20 années, a travers de la section dangéreuse au Nord-Ouest de Medellín, passaient et passent de centaines de milliers de personnes, venant de l’Afrique (Somali, Nigéria, Mali, etc etc), de l’Asie (Bangladesh, etc) et, oui, aussi de l’Amérique Latine (Cuba, Vénézuela, Haiti etc).

    TURBO, le port atlantique de Medellín, d’ou viennent les bananes que vous achetez dans votre supermarché en France ou en Belgique (Turbana Bananes), s’est transformé dans une site centrale dans cet exode du monde vers le supposé ciel des EEUU.

    (https://en.wikipedia.org/wiki/Turbana, et, vous ne serez pas trop surpris.e.s, maintenant dans les mains de:
    https://www.fyffes.com/ . Or: lisez surtout de nouveau vos livres de Gabriel Garcia Marquez).

    Je vous traduit une section d’un texte qui suit apres:

    quote
    Ces dernières années, Turbo est devenu une sorte de Casablanca du 21e siècle, la ville marocaine où les réfugiés européens fuyant Hitler attendaient leur transport vers les États-Unis il y a sept décennies.
    unquote

    Sources:

    (1): https://www.latimes.com/projects/la-fg-immigration-trek-america-colombia/
    (2): https://cronkitenews.azpbs.org/2020/07/02/humanitarian-flow-panama-migrants/
    (3): https://www.rcrcmagazine.org/2020/09/african-migration-extra-continental-american-dream/
    (4): https://time.com/5340697/migration-america-panama/

    Et, pour vous donner des images plus dynamiques:
    (5): https://www.youtube.com/watch?v=XMPX1547Pss

    Je n’ai qu’une toute petite question a vous, mes amies et amis ici au BLOG: que vous ne me diriez jamais jamais que je n’ai rien dit ni écrit dans les plus ou moins 10 années passées ici au BLOG.

    Ce drame se déroule CHAQUE jour, aupres de chez nous… et je ne peux rien d’autre que vous tenir informé.e.s…

    Hier: https://www.elcolombiano.com/antioquia/emergencia-sanitaria-en-necocli-por-mas-de-1000-migrantes-varados-GD14532576

    b.a.v. toutes et tous

    jl

    1. Oui ça en fait du monde , peut être bien 5 milliards , et tout ça dans un contexte d’épuisement des ressources et de décroissance généralisée , donc voila …

  3. Il leur faut avant traverser sur leur périple d’autres lieux à peu près aussi pauvres, et où on ne les accueille pas précisément à bras ouverts :

    https://www.prensalibre.com/guatemala/migrantes/enfrentamiento-policia-y-ejercito-desalojan-a-migrantes-hondurenos-en-vado-hondo-chiquimula-breaking/

    J’ai vécu dans ce pays il y a fort fort longtemps, je suis toujours ce qui s’y passe pas la presse, des amis et anciens élèves, que voulez-vous, il y a des expériences qui marquent pour la vie.

  4. Au 15 ème siècle nous n’avions pas cartographié le monde, au 21 ème nous ne l’avons pas unifié – la coupure entre l’occident et le reste du monde est brutale, comme brutale à été notre colonisation de la moitié du territoire terrestre.
    Les sciences sociales, humaines nous ont familiarisées à la nuance, la tolérance – mais celles-ci n’ont que peu infusées dans la praxis géo-politicienne – et les dominés d’hiers ne seront pas les sauvés d’aujourd’hui.

  5. Tous ces mouvements prouvent la surpopulation de la planète, mais chut ! c’est tabou ! (on n’en parle pas dans CSLGHumain de PJ et VBG).

    1. @ Hadrien

      Il n’y aurait pas aussi un peu , voire beaucoup , mais surtout , la pauvreté et la misère.

      3
  6. « L’arrivée de Joe Biden change-t-elle la donne pour les migrants d’Amérique centrale ?

    Depuis sa prestation de serment, Joe Biden a annulé plusieurs des politiques adoptées par son prédécesseur. La plus importante, ce sont les « Protocoles de protection des migrants », ou MPP, qui permettaient aux agents fédéraux de renvoyer les demandeurs d’asile vers le Mexique, où ils croupissaient dans des camps de fortune en attendant que leur cas soit traité. Joe Biden a aboli ces « MPP », donc, techniquement, si les migrants d’Amérique centrale réussissent à atteindre les États-Unis, ils ne seront plus automatiquement renvoyés au Mexique. Il faut voir ce qui arrivera avec les quelque 8000 personnes en attente de statut. Et puis, actuellement, la frontière entre les États-Unis et le Mexique est fermée à cause de la pandémie de COVID-19. Difficile de présenter une demande d’asile sur le sol américain dans ce contexte. »
    https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/2021-01-30/migrants-du-honduras/la-caravane-de-l-espoir.php#

Les commentaires sont fermés.