Archives par mot-clé : Bernard Stiegler

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Partager :

Pourquoi je suis un optimiste : le transhumanisme et moi

Ouvert aux commentaires.

Le colloque sur le transhumanisme à l’Université catholique de Lille du 20 au 22 juin 2018

Gilbert Hottois, Philosophie et idéologies trans/posthumanistes, Paris : Vrin 2018

Alfred James Lotka (1880 – 1949)

Vladimir Ivanovitch Vernadski (1863 – 1945)

Partager :

Le Pistolet et La Pioche #15, « Devenons-nous des machines ? » Paul Jorion répond, le 29 mai 2018

Ouvert aux commentaires.

Tandis que les algorithmes d’apprentissage non-supervisé progressent chaque jour un peu plus et tendent à nous ressembler, il semble que les êtres humains perdent en complexité et en nuances, voire en intelligence. Sommes-nous en train de nous mettre à fonctionner comme des IA ?

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 5 JANVIER 2018 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 5 janvier 2018. Merci à Marianne Oppitz et Catherine Cappuyns !

Bonjour, nous sommes le vendredi 5 janvier 2018 et avant tout : bonne année, bonne santé ! Tous les gens qui me souhaitent une bonne année se sentent obligés d’ajouter quelque chose du genre : « Touchons du bois ! » et « Espérons que ce ne soit pas pire que 2017 ! ». Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 5 JANVIER 2018 – Retranscription

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 20 octobre 2017. Merci à Marianne Oppitz et Pascale Duclaud.

Bonjour, nous sommes le vendredi 20 octobre 2017 et j’avais commencé ma vidéo (rires) et c’était… comment dire ? c’était un tel gâchis que je la recommence ! Qu’est-ce qui m’est arrivé ? Il m’est arrivé des choses qui m’arrivent parfois quand je commence ma vidéo : j’ai plein de choses à dire et elles interfèrent un peu trop dans ma pensée. Je pense à Lucien Tesnière, le linguiste, qui disait que nous avons beaucoup de mal déjà à faire des phrases parce qu’il y a plusieurs idées : il y a des petits ballons, il appelait ça des « stemma » qui se bousculent dans notre tête et nous essayons de passer ça sous le rouleau compresseur pour en tirer une phrase qui sorte à l’arrivée. Voilà ! Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 20 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Partager :

Le temps qu’il fait le 20 octobre 2017

Lucien Tesnière (1893 – 1954)
La Ronde (1950) de Max Ophüls
Arthur Schnitzler (1862 – 1931)
Emmanuel Todd : Où en sommes-nous ?
Yuval Noah Harari : Sapiens / Homo Deus
Paul Jorion : À quoi bon encore penser à l’heure du grand collapse ?
Annie Le Brun
Richard Thaler, « prix Nobel » d’économie 2017
Anthropocène / capitalocène

Positive Economy Forum : Le monde en 2517, Attali, de Rosnay, Jorion

Partager :

La « négociation » de la révolution numérique selon Bernard Stiegler, par Madeleine Théodore   

Billet invité.

Notre époque est traversée par un flot de questions sans réponses, du moins immédiates, et de situations propices à déboucher sur le désespoir. C’est ce que confirme Bernard Stiegler dans l’introduction à son livre paru chez Fayard en 2015, L’emploi est mort, vive le travail ! *, lorsqu’il affirme : « Les gens sont dépressifs, et moi aussi » (p. 16).

Continuer la lecture de La « négociation » de la révolution numérique selon Bernard Stiegler, par Madeleine Théodore   

Partager :

« De l’anthropologie à la guerre civile numérique » – VIII. Subissons-nous l’empreinte de l’écriture en tant que telle ?

Suite de l’entretien du 5 mai 2016 avec Franck Cormerais et Jacques-Athanase Gilbert de la revue Études digitales, en complément de l’entretien intitulé De l’anthropologie à la guerre civile numérique.

VIII. Subissons-nous l’empreinte de l’écriture en tant que telle ?

Continuer la lecture de « De l’anthropologie à la guerre civile numérique » – VIII. Subissons-nous l’empreinte de l’écriture en tant que telle ?

Partager :

Les Échos, À l’aube de 2016, le « faire pour faire » des entrepreneurs français a trouvé ses limites, par François Némo, le 7 janvier 2016

À l’aube de 2016, le « faire pour faire » des entrepreneurs français a trouvé ses limites

[…] J’ai assisté aux Entretiens du Nouveau Monde industriel (ENMI) organisés par Bernard Stiegler, ce philosophe français incontournable qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles – sociales, politiques, économiques, psychologiques – et dirige l’ Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé au sein du centre Georges-Pompidou. Je ne citerai que quelques intervenants comme Evgeny Morozov, Julian Assange, Paul Jorion, Axelle Lemaire, qui en repensant notre conception de la politique et de l’économie sont les précurseurs d’une société numérique qui sort de son adolescence pour entrer dans une autre phase de son histoire. […]

La suite sur le site des Échos.

Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 DÉCEMBRE 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 17 décembre 2015. Merci à Cyril Touboulic pour la retranscription !

Bonjour, nous sommes le jeudi 17 décembre 2015. D’habitude, je fais la vidéo le vendredi, je la fais aujourd’hui (un jeudi) parce que demain à l’heure où j’enregistre ma vidéo habituellement, je serai avec les 7 autres experts de notre groupe de réflexion, de notre comité, nous nous retrouverons en face du ministre des finances belge, M. Johan Van Overtveldt, et nous lui remettrons le rapport sur lequel nous travaillons depuis 8 mois. Voilà !

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 17 DÉCEMBRE 2015 – (retranscription)

Partager :