Archives par mot-clé : concentration des richesses

Le Monde / L’Écho – Les combats sélectifs du Président Trump contre l’injustice, le 7 mai 2018

Le Monde : Quand Donald Trump combat « l’injustice »

L’Écho : Les combats sélectifs du Président Trump contre l’injustice

Polonius, vieux conseiller et père d’Ophélie, ayant écouté Hamlet, pense à part : « Il s’agit sans doute de folie, mais il y a en elle de la méthode ». Les agissements et les propos de Donald Trump nous font revenir en mémoire ces lignes de Shakespeare.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho – Les combats sélectifs du Président Trump contre l’injustice, le 7 mai 2018

Partager :
Email This Post Email This Post

Trends – Tendances, La concentration de la richesse aux États-Unis se poursuit, le 1er février 2018

Ouvert aux commentaires.

La concentration de la richesse aux États-Unis se poursuit

Dans l’ouvrage publié en janvier 2007 où j’expliquais qu’une crise emporterait le système financier, dont l’origine serait le secteur immobilier subprime aux États-Unis : « La crise du capitalisme américain », je mettais l’accent sur le rôle que jouerait dans le déclenchement de la crise, la concentration excessive de la richesse dans le pays. Continuer la lecture de Trends – Tendances, La concentration de la richesse aux États-Unis se poursuit, le 1er février 2018

Partager :
Email This Post Email This Post

Ce n’est pas l’indifférence qui nous afflige, mais bien le sentiment d’impuissance, par Madeleine Théodore

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

C’est à un bien funeste rappel que nous convie la manifestation organisée à Paris ce lundi 22 janvier 2018 par l’Association Oxfam, dans le but de nous alerter sur la montée en puissance et l’accélération des inégalités dans le monde depuis un an.

Continuer la lecture de Ce n’est pas l’indifférence qui nous afflige, mais bien le sentiment d’impuissance, par Madeleine Théodore

Partager :
Email This Post Email This Post

Zeubanque is Zeusolution ! par Timiota

Billet invité.

Eureka ! Par Toutatis ! Par Harpagon pleurant sa cassette, comment n’y avons-nous pas pensé plus tôt ?

Ou plutôt par Jarry, ô Alfred, tu n’as pas suspendu assez ton vol :

Ubu nous avait introduit à la pompe à Phynance, mais tout fascinés que nous étions par les pompes à essence, nous n’avions pas réfléchi. Comme disait Vian, « Et je n’me suis pas rendu compt’, Que la seul’ choz’ qui compt’, C’est l’endroit où s’qu’ell’ tombe » disait-il de sa pompe atomique.

Continuer la lecture de Zeubanque is Zeusolution ! par Timiota

Partager :
Email This Post Email This Post

L’obscénité de la non-création monétaire ex nihilo, par Anton Klimm

Billet invité.

Il a été expliqué sur ce blog à divers endroits et de façon référencée qu’il n’y a pas de création monétaire ex nihilo en dehors des banques centrales. Derrière les écritures comptables, il y a bien en effet chaque fois, versement de compte à compte.

Continuer la lecture de L’obscénité de la non-création monétaire ex nihilo, par Anton Klimm

Partager :
Email This Post Email This Post

Nouvelle économie ou économie traditionnelle ?, par Michel Leis

Billet invité.

Les avancées technologiques autorisent de nouvelles formes de distribution du travail et des responsabilités. Une nouvelle économie, que certains qualifient de collaborative, se développe rapidement.

Continuer la lecture de Nouvelle économie ou économie traditionnelle ?, par Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post

Trends – Tendances, POURQUOI LES PLUS RICHES ONT-ILS BÉNÉFICIÉ DE LA CRISE ?, le 24 mars 2016

Comme l’ont mis en évidence les travaux de Thomas Piketty et d’Emmanuel Saez en particulier, la concentration de la richesse a atteint à nouveau dans les pays occidentaux le niveau extraordinaire qui était le sien à la veille de la première guerre mondiale. Mais alors que la crise que cette guerre a constitué a opéré une redistribution du patrimoine qui s’est poursuivie jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, pour se maintenir ensuite jusqu’aux années 1970, la crise des subprimes en 2007 et 2008 a été elle à l’origine non pas seulement d’une reprise mais d’une accélération dans la concentration de la richesse.

Continuer la lecture de Trends – Tendances, POURQUOI LES PLUS RICHES ONT-ILS BÉNÉFICIÉ DE LA CRISE ?, le 24 mars 2016

Partager :
Email This Post Email This Post

La ‘science’ économique pour les nuls, par Roberto Boulant

Vous ne comprenez rien à l’économie et à son langage codé truffé d’anglicismes et d’attentats à la langue française ? Vous avez des doutes sur le sérieux d’experts capables de démontrer tout et son contraire dans une même conférence (voire dans une même phrase, pour les plus doués d’entre eux) ? Vous soupçonnez tous ces gens-là d’être de fieffés bandits, tout entier au service d’une petite caste d’hyper-privilégiés ?

Eh bien, vous avez raison !

Partager :
Email This Post Email This Post

Richesse et pouvoir, une confusion utile, par Pascal

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Enfin, dans le monde économique de plus en plus de voix (malheureusement encore minoritaires) s’élèvent pour dénoncer un accroissement abusif et donc excessif de « la concentration des richesses » qui pose des problèmes au bon fonctionnement de l’économie, comme T. Piketty enfourchant le cheval des excessives « inégalités de richesse » qui seraient la raison principale de l’insoutenabilité du fonctionnement de l’économie mondiale actuelle.

Comme s’il s’agissait là simplement d’un carburateur mal réglé.

Continuer la lecture de Richesse et pouvoir, une confusion utile, par Pascal

Partager :
Email This Post Email This Post

La question ne sera pas posée, par Michel Leis

Billet invité.

Hernando de Soto a publié samedi 13 juin une tribune dans la Libre Belgique qui s’ouvre sur un titre racoleur : « Piketty ignore 90 % de la population ». Pourquoi s’y arrêter ? Parce que ces propos illustrent à la fois les méthodes et la mauvaise foi caractéristiques d’ultra-libéraux, bien plus idéologue qu’économistes. Ils laissent aussi de côté un point essentiel qui n’est pas ou peu abordé par Piketty, celui des rapports de forces, mais pour reprendre l’expression employée lors du procès Dreyfus, « la question ne sera pas posée ».

Continuer la lecture de La question ne sera pas posée, par Michel Leis

Partager :
Email This Post Email This Post

PASSER PAR LE CHAS DE L’AIGUILLE, MAIS PASSER ! par François Leclerc

Billet invité.

Plus l’on se rapproche des échéances de la semaine – demain jeudi pour la BCE, et dimanche pour les élections grecques – plus les hypothèses se multiplient et le paysage se trouble. Sauf pour les Bourses, qui nous ont accoutumés à produire des signes d’impatience dans la période précédant les injections de liquidités des banques centrales, la grande question est celle de la Grèce.

Il en est plus attendu du traitement qui lui sera finalement réservé, quel que soit d’ailleurs le résultat des élections, que des effets du nouveau programme de la BCE, ce qui en dit long sur celui-ci. Ne pouvant en espérer une relance économique – déjà que le mirifique plan Juncker d’investissement s’est lamentablement dégonflé – il est espéré un assouplissement des contraintes infligées à la Grèce, sans le dire ouvertement. Signe précurseur, est-il espéré, d’une modération qui atteindrait toute l’Europe, ce tournant qui ne vient toujours pas. Le ministre des finances français Michel Sapin n’a pas exprimé autre chose dans les colonnes du Financial Times, depuis Tokyo, en préconisant des négociations entre le gouvernement grec issu des élections et les autorités de l’Union européenne.

Continuer la lecture de PASSER PAR LE CHAS DE L’AIGUILLE, MAIS PASSER ! par François Leclerc

Partager :
Email This Post Email This Post

« C’est dans votre intérêt ! » Crédits, intérêts et concentration des richesses, par Steve Bottacin

Billet invité.

L’endettement croissant et chronique des ménages, des entreprises, des institutions financières et des états conduit a une concentration accrue des richesses et des pouvoirs, grâce au mécanisme des intérêts. Perçus le plus souvent comme un élément secondaire du « système-dette », rarement remis en question, les intérêts sont en réalité au cœur du logiciel capitaliste. Parmi d’autres, l’anthropologue et économiste Paul Jorion interroge leur bien-fonde, notamment dans le cadre des prêts à la consommation. Cette réflexion invite a reconsidérer les représentations courantes des intérêts, y compris celles du petit épargnant.

Partager :
Email This Post Email This Post

Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (II/II), par Timiota

Billet invité. Un ou plusieurs volontaires pour traduire dans d’autres langues ? [Ce serait sympa si les lecteurs du Financial Times, par exemple, pouvaient lire cette série de deux billets]. 😀

Nous avons montré dans la première partie de ce billet que des acteurs effectuant des « marches aléatoires » de leur fortune, plus exactement de la part au-dessus d’un seuil de pauvreté, voyaient au bout d’un certain temps des « très riches » émerger, et cela semblait rendre comparativement les autres pauvres.

Nous passons maintenant à des modèles sur N=3600 acteurs, avec les hypothèses inchangées. Mais on va pousser l’étude jusqu’à pouvoir évaluer à quel point une faible dose de « Piketty-isation » de la situation évite le grippage.

Étudions d’abord la situation sans rien faire, pour voir ce fameux grippage :

Pour N=3600 acteurs et 35000 jours, on a un cas typique dans ce film


Continuer la lecture de Découverte Médicale : De petites doses de Piketty empêchent les crises de Gattaz (II/II), par Timiota

Partager :
Email This Post Email This Post