Une réflexion sur « Pourquoi la richesse se concentre-t-elle ?, le 19 septembre 2019 – Retranscription »

  1. Vous me direz si je me trompe, la parabole des Mines ne traite pas de la justice, mais bien uniquement de l’argent et de sa concentration, n’est-ce pas?
    Cette situation qui est à l’origine de la spéculation, fut toutefois condamnée à l’époque par Jésus.
    Or, contre toute attente, les protagonistes que sont le patron et les serviteurs auraient pu selon moi tout aussi bien ne pas être cités:
    En effet, la question du sort réservé aux ouvriers , était-elle à ce point hors sujet, qu’elle ne fut évoquée un seul instant (même la veille de l’avènement du royaume de Dieu)! L’argent avait-il déjà à l’époque malheureusement plus d’importance que l’humain? Connaissant la cruauté de son patron, le serviteur n’ayant pas fait fructifier l’argent n’encourait-il pas en effet le risque d’être châtié impitoyablement?
    Dans un même ordre d’idée, la parabole de l ‘ouvrier de la dernière heure ne traite pas davantage de la justice telle qu’on la conçoit généralement: le pouvoir très discrétionnaire du patron engageant le personnel est tel qu’il décide d’accorder le même revenu à tous les ouvriers, qu’ils travaillent une journée entière ou seulement une heure…
    Une autre époque, bien sûr, mais qui me laisse perplexe sur le minimum syndical…en termes de justice sociale. D’avance merci pour votre éclairage si précieux.

Les commentaires sont fermés.