Archives par mot-clé : Covid-19

« Féminicide » : Notre nouvelle sensibilité aux ordres de grandeur

Le Monde en ligne met en ce moment en premier titre : « Féminicides : mécanique d’un crime annoncé » avec, mis en avant, le chiffre de 120 mortes par an.

C’est affreux !

La difficulté toutefois est que nous sommes dorénavant (par la mauvaise grâce du coronavirus) devenus bien plus conscients des ordres de grandeur : de la taille de chaque type d’événement par rapport à tous les autres.

120 femmes assassinées en 2019 à la suite de violences conjugales, c’est par rapport aux 3.239 personnes ayant perdu la vie dans un accident de la route, 3,7% du chiffre. C’est 1,5% par rapport aux 8.100 personnes mortes de la grippe durant l’hiver 2018-19. Et c’est 0,4 % par rapport aux 28.833 décès à ce jour dus au Covid-19.

Autrement dit, ce n’est pas négligeable. Mais presque.

Chaque décès dû à une autre cause que le grand âge est, à titre individuel, déplorable et tragique, et en particulier dans un contexte de violences, mais la crise présente nous a rendus sensibles aux ordres de grandeur – une excellente chose en soi en matière de lucidité – et il faudra que nous nous en accommodions.

Partager :

StopCovid & Google ou Le temps ne fait rien à l’affaire, par Alexis Toulet

Ouvert aux commentaires.

L’application StopCovid, bientôt – enfin ! – disponible au téléchargement, doit permettre de rendre plus efficace la détection des cas contacts des nouveaux contaminés, en complétant les contacts dont se souviendra la personne nouvellement détectée positive au coronavirus de contacts supplémentaires détectés par son téléphone portable. Ces contacts recevant ensuite un message anonymisé comme quoi « Vous avez côtoyé une personne positive au covid-19 », sans que ni les destinataires du message ni le nouveau contaminé ne connaissent leur identité : on ne saura pas de qui ou à qui le virus aurait pu passer, afin de préserver la vie privée de tous. Et naturellement l’Etat non plus n’aura pas accès à l’information.
Continuer la lecture de StopCovid & Google ou Le temps ne fait rien à l’affaire, par Alexis Toulet

Partager :

« Plan de sortie de crise » de 20 associations : les méfaits de l’amateurisme de bonne volonté

J’ai complété par une vidéo. Ouvert aux commentaires.

20 associations publient un Plan de sortie de crise, un programme fait de 34 mesures.

Comment le gouvernement va-t-il accueillir cela ? Par un haussement d’épaules. Ce qui pourrait signaler bien entendu la méchanceté du gouvernement. L’ennui, c’est que tout gouvernement, de gauche, écolo, aussi bien que de droite l’accueillerait par un haussement d’épaules.

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un « inventaire à la Prévert » auquel il ne manque que le raton-laveur à la fin : doubles-emplois, incohérence, rien qui remette en cause le cadre lui-même. Autrement dit : sparadraps, papier adhésif, punaises et autres bouts de ficelle. Continuer la lecture de « Plan de sortie de crise » de 20 associations : les méfaits de l’amateurisme de bonne volonté

Partager :

Covid-19 : il y a contamineur et contamineur, par Timiota

Tiens, (cf. Mediapart (payant) Des chercheurs revoient le seuil d’immunité collective à la baisse) les études sur la « vraie structure » (fractale en gros) du R0 indique que le seuil d’immunité pourrait s’abaisser énormément si les « superspreads » sont sous contrôle. En effet, si le R0 moyen de 2,9 est en réalité la superposition de 100 cas où

– à 70% vous ne contaminez personne
– à 25% vous en contaminez 3
– à 5% vous en contaminez 30

(pour simplifier)

… alors vous passez à l’extinction statistique en tuant les cas « 5% qui contaminent 30 ». Ceci pourrait, disent diverses études, être atteint dès 14-20% d’immunité (quand même x3 vs ce jour). Et en tout cas rendrait la deuxième vague assez plate. Continuer la lecture de Covid-19 : il y a contamineur et contamineur, par Timiota

Partager :

Le monde sera forcément différent, par Alexis Toulet

Ouvert aux commentaires.

Je voudrais réagir à ce passage de l’entretien avec Paul Arbair :

(…) La crise économique sera probablement longue, profonde, et très dommageable. Le chômage et la pauvreté devraient exploser, et le déclassement social des classes moyennes occidentales s’accélérer. Dans les mois et les années à venir, les décideurs politiques seront probablement en mode de « contrôle des dommages » et n’auront ni le temps ni le loisir de se lancer dans la construction d’un monde meilleur. (…) Ceux qui croient et clament maintenant que la construction d’un monde meilleur, plus juste et plus durable est à portée de main et n’est qu’une question de « volonté politique » vont avoir un réveil douloureux, je le crains. »

Continuer la lecture de Le monde sera forcément différent, par Alexis Toulet

Partager :