Archives par mot-clé : Covid-19

On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota

Une illustration pertinente en partie des difficultés vaccinales est le cas de la polio.

C’est compliqué car la souche affaiblie du vaccin (français) peut se ragaillardir dans certaines conditions (de vaccination insuffisante dans des poches hors contrôle sanitaire).

C’est un bon argument pour les vaccins ARN. On ne sait pas présenter la protéine sans virus (on ne sait pas administrer disons), ou seulement des formes trop mal fichues pour une bonne immunisation. On n’est pas assez bon avec des virus inactivés (cf le vaccin de la grippe usuel cultivé sur oeuf, au moins historiquement si j’ai bonne mémoire), et ça se comprend parce qu’on introduit pas mal de choses en même temps. Du coup la stratégie ARN, maintenant qu’on a réussi à le stabiliser (à -80°C s’il le faut) apparait au moins bonne, voire très bonne. Continuer la lecture de On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota

Partager :

Covid-19 : États-Unis : il faudra 30 à 40 ans pour maîtriser la pandémie

Podcast du New York Times, le 7 mai 2021 : “Why Herd Immunity is Slipping Away” : Pourquoi l’immunité de groupe est en train de nous échapper.

Résumé :

Au début de la pandémie aux États-Unis, la communauté scientifique évoque pour une maîtrise de la Covid-19, un niveau nécessaire d’immunité de groupe de 65%. Il n’est question alors que d’immunité acquise pour avoir contracté la maladie. Lorsque des vaccins apparaissent, il est alors question que le niveau puisse n’être que de 45% (personnes ayant été contaminées + personnes vaccinées).
Continuer la lecture de Covid-19 : États-Unis : il faudra 30 à 40 ans pour maîtriser la pandémie

Partager :

Covid-19 : Le “mystère Macron”, par Alexis Toulet

Je soupçonne que les historiens de l’avenir étudiant cette crise en France poseront la question d’un “mystère Macron”.

Même si le brillant de l’esprit n’est pas tout à fait la même chose que l’intelligence, il est difficile de prétendre qu’Emmanuel Macron serait stupide – il ne l’est certainement pas. Pourtant, à la différence de la quasi-totalité des autres dirigeants qui ont pu faire des erreurs, mais en ont ensuite le plus souvent tenu compte pour du moins essayer de faire mieux, lui s’est obstiné, répétant encore et encore la même erreur.

Le souci est psychologique, j’en ai peur. Difficile d’en dire davantage, sauf à spéculer complètement, mais qu’est-ce que cela pourrait être d’autre qu’une raison psychologique – incluant à l’évidence une composante de déni des réalités ?
Continuer la lecture de Covid-19 : Le “mystère Macron”, par Alexis Toulet

Partager :

Covid-19 : “C’est nous les plus forts !” (Bien entendu !)

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais au bout de quatorze mois de haut- et de bas-confinement, je suis devenu expert en matière de mûrissement (ou faut-il dire “maturation” ?) et de dégradation des fruits et légumes. Les oranges et les artichauts ont l’air de solides gaillards ? Méfiez-vous : ce sont de faux durs !

Un ordre de consommation quasi-militaire me permet de ne devoir me réapprovisionner qu’une fois tous les 10 à 15 jours. Mais quand je fais mes courses, j’ai droit à une petite gâterie : les podcasts du New York Times auxquels me donne accès mon statut d’abonné.
Continuer la lecture de Covid-19 : “C’est nous les plus forts !” (Bien entendu !)

Partager :

“Nous nous reverrons, j’ignore où, j’ignore quand…”

Je viens de parler à une amie – au téléphone. Nous avions du mal à nous quitter. Au moment de nous séparer, je lui ai redit les vers ci-dessus : ceux de Vera Lynn quand elle soutenait le moral des filles et des gars de la RAF en 1943.

Hier soir, j’ai regardé le film Contagion de Steven Soderbergh. Ça date de 2011. Dans une featurette, les acteurs (Marion Cotillard, Matt Damon, Kate Winslet, Gwyneth Paltrow, Laurence Fishburne, Jude Law) s’adressent à nous les spectateurs : “Nous faisons cela pour que nous soyons tous prêts quand cela viendra. Car cela viendra.” LoL ! Les malheureux !

Sinon, c’était bien vu, ça ressemble très fort à ce qu’on connaît : le virus, les masques, les hôpitaux débordés, le confinement, les gens excédés, les fosses communes, même le gars qui prétend qu’il connaît le remède et que le Big Pharma ne veut pas que nous le sachions, et qui mène une campagne de dénigrement du vaccin quand il est enfin disponible … et qui à l’arrivée a gagné 4 millions de dollars comme bakchichs sur les ventes du prétendu remède miracle dont il était le promoteur. C’est même plutôt optimiste par rapport à ce qu’on connaît : quand le vaccin apparaît tout s’arrange du jour au lendemain.

Seule différence avec la réalité : Contagion, il y a dix ans, ne se cachait pas d’être un film d’horreur.

Partager :

Covid-19 : Des confinements à l’efficacité déclinante, par a113

courbe pourpre : les entrées en soins intensifs
courbe bleue : la dynamique de ces entrées

ce, depuis fin Mars 2020->hier

les traits noirs représentent la pente de la baisse des entrées liée à “l’efficacité” des différents confinements et montrent l’inefficacité du confinement en cours ++++ (qui plus est, depuis 48h la pente est quasi nulle, mais pas assez de recul pour le “certifier”)

Partager :

Variants et efficacité des vaccins, par François M

Il y a actuellement de grandes discussions sur les effets secondaires concernant chaque vaccin, mais pas sur leur efficacité, notamment vis-à-vis des variants. Or celle-ci est importante pour savoir si la politique de vaccination permettra ou non d’arrêter la pandémie.

Il y a deux points de vue différents concernant l’efficacité d’un vaccin :

  1. celui du vacciné, qui souhaite être protégé au mieux contre le virus ;
  2. celui de la société, qui souhaite éviter une épidémie et la saturation du service hospitalier.

Continuer la lecture de Variants et efficacité des vaccins, par François M

Partager :

Covid 19 – Ça ne fait peut-être que commencer

Encore ce matin, l’un d’entre vous m’écrit qu’il s’agit d’un mirage, que la pandémie de Covid-19 n’existe pas. Plus d’un an après son début, certains sont donc toujours dans le déni, alors que les chiffres suggèrent que tout ne fait peut-être que commencer.


Continuer la lecture de Covid 19 – Ça ne fait peut-être que commencer

Partager :

Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion

Notre culture déiste majoritairement chrétienne et pour certains, musulmane, est la cause du biais de pensée faisant obstacle à une véritable gestion de la pandémie. Notre disposition d’esprit est d’attendre le miracle : médicament-miracle ou immunité-miracle. Peut-être pas indéfiniment mais, la preuve est faite, au moins un certain nombre d’années. Notre erreur est là.

Et ce miracle, on nous l’annonce invariablement pour demain. Après la potion miracle marseillaise, sa forme la plus récente est le vaccin miracle. Oui, le vaccin va limiter la propagation un certain temps et calmer le jeu probablement pour la durée de l’été. Mais le miracle demeurera un mirage car certains variants apparaissent et, bénéficiant d’une sélection positive, prospèrent. Nous nous retrouverons plus que probablement sur la case zéro à la venue de l’automne ou de l’hiver, attendant que de nouvelles générations du vaccin nous protègent des variants nouvellement apparus. Par ailleurs, et de manière générale, un vaccin produit une immunité sensiblement de la même durée que celle que la maladie elle-même assure, soit 8 à 9 mois seulement.

Continuer la lecture de Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion

Partager :