Quand l’Éducation Nationale fait semblant, par Pakacontakt

J’ai eu dans ma classe une élève cas contact lundi (elle toussait et était fatiguée ; des parents qui se contrefichent des risques de contaminations pour les autres). Mardi, fièvre et absente ; mercredi soir, on apprend qu’elle est positive ; embouteillage dans les pharmacies pour les tests des autres élèves cas contact (pour certains, pas possible avant vendredi matin). Pour moi, l’EN considère que je ne suis pas cas contact, et donc que je n’ai pas à me tester, parce que si par malheur je suis positif, il leur faut fermer la classe vu qu’ils n’ont plus de remplaçant…

Depuis, une autre élève cas contact de son père positif depuis jeudi dernier va revenir lundi en classe (il lui a suffi de faire un test en pharmacie vendredi alors que le virus n’a pas encore incubé chez elle, puis « deux autotests à la maison avec attestation sur l’honneur » (famille anti-tout si vous voyez ce que je veux dire…), autant dire qu’elle va nous ramener une seconde fois le virus (si les parents le déclarent, ce qui n’est pas sûr du tout).

Bref, un protocole qui n’a de sanitaire que le nom, il est juste là pour « faire semblant », son objectif réel étant de tout faire pour ne pas fermer (demander un test à J0, c’est-à-dire un moment où l’on sait que l’élève n’est pas positif ; puis autoriser les enfants qui sont cas contact quotidien en famille à revenir à J0 également).

Du vraiment n’importe quoi !

Jeudi grève, l’ensemble des collègues de mon école le fera (pour l’une ce sera sans doute la première fois). je pense (je l’espère en tout cas) qu’elle sera très massive.

Bonne journée.

Partager :

196 réflexions sur « Quand l’Éducation Nationale fait semblant, par Pakacontakt »

  1. Et encore une fois on va entendre les plaintifs, les victimes professionnelles. Être enseignant c’est un calvaire mais faut arrêter la petite musique l’EN fait rien… Il faut vraiment ne pas bouger de sa classe pour ne pas connaître la taille d’un rectorat, les méandres de la direction à Paris … Donner l’illusion toute simple c’est la faute de l’autre : chapeau ! En plus de rien y connaître vous ne faites même pas semblant d’essayer de comprendre. Victime fonctionnaire depuis des dizaines d’années !

    2
    1. Je ne savais pas qu’il y avait des obtus comme vous sur le blog de Paul. Cette enseignante a tout à fait raison et ce qu’elle dit je le constate en tant que parent d’élève. Derrière toute la stratégie des gouvernements (pas seulement Macron) il y a la volonté de ne pas empêcher l’extraction de plus-value (donc laisser les salariés au turbin) ET d’exciter le mécontentement des gens qui trouvent qu’on en fait trop, de manière à dissimuler leur rôle criminel pour ne pas avoir adopté des mesures efficaces comme en Chine.

      5
  2. bonjour,

    je suis en colère contre ces parents qui envoient leurs enfants malade à l’école….
    je comprends la colère des enseignants.
    je suis en colère contre le gouvernement qui impose des protocoles ridicules avec des attestations sur l’honneur.

    si je me posais la question de la vaccination de mes enfants 7 et 10 ans en décembre. je ne me la pose plus. ce sera non. pas avec un vaccin efficace 3 mois.

    j’en suis à attendre avec impatience d’attraper la covid pour me soulager les deux ou trois prochains mois. et éviter la quatrième dose.
    certains l’ont eu dans le cercle familial, avec trois doses, on semble résister, même quelqu’un, greffé du cœur, sous traitement immunosuppresseur, bon il a passé un sale quart d’heure(ou une sale semaine).

    9
    1. Hélas en attrapant le Covid vous n’auriez que la même durée d’immunité qu’avec le vaccin, d’ailleurs c’est bien le souci : un vaccin a globalement la même durée d’immunité que la maladie elle même (au mieux 6 mois en l’occurrence). Par contre le vaccin ne comporte que quelques types de cellules contre des milliers pour le virus dont on ne connait à jour pas grand chose sur les séquelles à long termes sachant par contre que l’on en a bien déjà à courts et moyens termes. Se laisser tomber malade, en ne connaissant pas réellement tous les risques n’est vraiment pas une solution raisonnable pour ne pas dire plus !

      7
      1. « L’immunité humorale (anticorps) et l’immunité cellulaire (à long terme).
        l’intérêt des vaccins ARNm actuels serait d’augmenter l’immunité cellulaire au fil des doses qui serait la plus intéressante, ce qui expliquerait le désintérêt total pour les test sérologiques d’anticorps » alors que toute la communication a été faite semble-t-il jusqu’à présent sur l’augmentation de taux d’anticorps.
        Véran au Sénat
        6200 places en réa possibles (donc +30% quelques semaines ..)
        La diminution des lits serait liée aux chambres simples pour covid !
        Jusqu’à 15000 possibilités pour oxygène à domicile.
        Le certificat de contamination/rétablissement uniquement par PCR et pour pays européens ou reconnus.
        Mais le certificat médical de contre-indication donne toujours accès au QR code du passe sanitaire

        1. oui l’immunité cellulaire semble se confirmer avec le vaccin, et c’est tant mieux pour les patiens immuno déprimés en IGG.

      2. « ne comporte que quelques types de **protéines**… » ( et pas de « cellules »).
        Ben pour le vaccin ARN, il ne code que pour 1 protéine, que je sache, avec le clivage après, ça compte triple éventuellement, mais ça fait « plutôt un »,
        vu de six russes.

        1
        1. ça dépend , l’ARN n’est pas une molécule simple , elle se replie en 3 D et tout et peut avoir de multiples fonctions et propriétés , transfert , messager , catalyseur , regulateur etc… et on ne connait certainement pas tout !

          1
      3. Ah ouais et tomber malade avec 3 doses ça change quelques choses questions « séquelles à long terme » (hors passage en réa bien entendu qui dégomme bien) ?

        Non sont malins nos chinois, ils attendent que le truc devienne inoffensif, pour réouvrir et laisser courir. Mais ça peut durer longtemps, longtemps, longtemps…

        D’ailleurs vous savez que n’importe quel virus vous laisse quelques petits cadeaux à long terme ?

        4
    2. Je ne savais pas qu’attraper que le covid équivalait à une dose en France après vaccination. Au Québec, seules les contaminations avant 1ère dose de vaccin sont comptabilisées comme une seule dose mais toute contamination après n’est pas comptabilisée or les scientifiques locaux conseillent d’attendre huit semaines avant de faire la dose de rappel à cause des effets secondaires mais comme celle-ci va devenir obligatoire (pas de date officielle encore mais cela dépendra du nombre de gens qui auront 3e dose à une date donnée mais cela pourrait arriver d’ici mars) et que le gouvernement va interdire à l’accès à presque tout même les supermarchés dans les prochaines semaines si non-vacciné ou pas de dose récente, cela risque de se précipiter.

      Pour comparer un peu ici pas de rentrée avant le 17 janvier mais on s’attend à ce que cela soit repoussé, tout le réseau de santé est en surcharge et les opérations sont reportées. Les centres de dépistage sont fermés, les tests rapides sont en rupture de stock depuis trois semaines et devraient arriver principalement dans les écoles pour la rentrée. Les tests seront faits directement à l’école (ils envisagent toutes les semaines)

      3
      1. Mon pauvre Rainbow plus personne ne sait ce qu’il fout, dans ce pays et partout dans le monde, on vaccine des gens actuellement malades du Covid mais qui ne le savent pas encore, ou asymptomatiques, des gens qui vont l’être juste après, ou qui l’ont été juste avant, c’est du grand n’importe quoi, on fait rappel sur rappel, avec des estimations d’efficacité qui ferait marrer les cartomanciens chevronnés et tous ces gentils scientifiques à la vérités n’y comprennent rien du tout du tout. Le premier qui affirme le contraire est un charlatan de première. Alors, comme un bon troupeau on suit le mouvement ! On verra bien, déjà leur truc ne tue pas directement, et présente véritablement des effets positifs sur les hospitalisations graves des personnes à risque…

        On est tous dans la même galère. Et moi je respecte le choix de ceux qui ne veulent pas y monter. A la fin de la foire on comptera les bouses.

        15
        1. C’est clair que cela devient n’importe quoi mais la bureaucratie va imposer de se faire faire des rappels parce qu’il va devenir impossible dans les faits de vérifier qu’on a eu la covid et la vaccination va devenir obligatoire au Canada, ce qui suppose probablement un rappel tous les 3 mois (vu que le rappel n’est viable que 10 semaines pour infection aux dernières nouvelles avec omicron) sinon plus d’accès à rien.

          1
  3. Pourquoi tenter de trouver une explication logique à cette usine à gaz inapplicable que sont ces mesures concernant l’école aujourd’hui quand l’explication coule de source : quoi qu’il en coûte le nombre de classes doit être le plus élevé possible car c’est le Medef qui l’a toujours demandé, et on sait que Macron a toujours été très  » attentif » à ses attentes.
    Car une classe fermée c’est d’abord des parents dans l’impossibilité d’aller travailler afin de garder leurs enfants, et ça, ce n’est pas bon pour les affaires et la croissance.
    La justification du gouvernement qui affirme que ce sont les élèves qui seraient le plus pénalisé en cas de fermeture est un peu légère, comment un prof peut-il appliquer son programme dans sa classe dans de telles conditions ?

    15
    1. @l’arsène C’est bien l’unique raison profonde, mais le « bordel » généré (pour calquer le niveau de langage présidentiel) vient aussi des enseignants syndiqués dont on ne peut enrichir les tâches (citoyens irresponsables et incompétents) et les charger de faire passer les auto-tests.
      ce qui simplifierait (unité de lieu et d’espace) plutôt que de confier en cours de journée les marmots à leur parents à la recherche de kit d’autotest en rupture de stock dans les pharmacies.
      Celà vient aussi sans doute du nombre limité et géré des infirmières scolaires, atteint pour accroître l’efficacité économique du secteur scolaire, diminuer les impôts voire dans le confusionisme ambiant limiter les « charges patronales » et le coût du travail.

      3
      1. Demander à des enseignants de tester les enfants… c’est absurde.
        Avez vous essayé de fourrer 3 cm de coton tige dans le nez d’un enfant de moins de 10 ans?

        10
        1. @viv Et vous voudriez confier l’éducation et l’apprentissage de vos enfants sans interrogation à du personnel inapte à apprendre ce geste en 2 ans de pandémie ?
          alors qu’un étudiant en médecine en serait capable ?
          Ne faudrait-il pas alors changer les critères de recrutement ?
          Ou alors avoir un corps d’infirmier/infirmières de réserve pour les établissements scolaires, à la charge des collectivités locales comme pour les centres aérés et financés par un ajustement de la taxe d’habitation …

          1
          1. @Ruiz
            Déjà que l’Éducation Nationale a du mal à recruter pour le primaire des enseignants qui ne soient pas analphabètes malgré un master en sciences de l’éducation, vous voudriez en plus un agrément premiers secours pour le concours ?

            4
          2. Vous oubliez cher Ruiz que faire ce geste suppose :
            – une responsabilité que des parents ne manqueront pas de faire porter sur le dos des enseignants
            – que l’EN est totalement incapable de fournir des autotest en conséquence (donc, que les parents se démerdent)
            – qu’avec 26 bambins dans ma classe, je peux passer ma journée à faire des autotestsorties avec un masque en tissus à efficacité restreinte
            – et que font les 25 autres élèves pendant que j’en teste 1
            J’aime comment les gens se représentent notre boulot 😂😂😂

            15
            1. @Pascal Même si ça prends beaucoup de temps, celà ne rallonge pas la journée de classe, ni les copies à corriger à la maison, ni la préparation de cours.
              Le but étant de garder les èlèves pendant que les parents travaillent peu importe, c’est préférable à fermer la classe ou les renvoyer chez eux.
              Et puis il est possible d’en faire une animation ludique, voire un auto-test surveillé, surtout que l’exercice va être renouvellé.
              Apprendre ce qu’est un protocole, le respect des durée, lire la notice ….

              Pourquoi ne fait on pas des essais de masques FFP2 infantiles dans des classes témoins avec aération et/ou filtre à air ?
              depuis 2 ans ?
              prix coutant d’un FFP2 adulte dans un ****marché 0,25 € soit 1/8 de test
              7,50 par jour pour une classe de 30 150 € par mois.

              1
              1. Tu vois ce que j’aime dans l’esprit humain c’est exactement cela Ruiz : l’adaptation aux contraintes pour en tirer autre chose.

                Bon y a quand même des limites à tout ça. Car nous avons notre Prooooograamme (à respecter) ! 🤪

                1. Tu sais apprendre que machin fait son pluriel en truc, que Louis bidule a régné en XXXX, que gnagnagna, au lieu de découvrir le réel, apprendre les conventions mon bon Ruiz !

                  Allez élève Ruiz recalé ! Vous n’avez pas les pré requis ! 😱 (tu vas finir chômeur ou esclave)

              2. Des masques FFP2 pour les enfants ! 😂😂😂
                Pour les enseignants, l’EN a réussi à en avoir pour. .. la fin du mois ! 😂😂😂
                Desolé, Ruiz, je travaille avec des enfants qui parfois ne savent même pas se moucher, alors je vous remercie de vos propositions mais elles ne me semblent pas très réalistes.
                Les enseignants aussi (pour une majorité ) souhaitent que les écoles restent ouvertes mais pas dans n’importe qu’elles conditions.
                Actuellement, le protocole mis en place favorise largement la diffusion du virus et notamment chez les enseignants. Quand on vous dit qu’il y a 9000 classes fermées dans le primaire ça signifie qu’il y a 9000 enseignants positifs !
                Je vous invite à consulter l’usine à gaz du dernier protocole sanitaire et vous verrez que c’est le meilleur moyen de diffuser le virus encore plus vite, donc que les salariés de parents soient contaminé en masse par leur progéniture qui baigne toute la journée au milieu de copains pas encore dépister.

                5
                1. Pour les enseignants….. Des FFP2 à la fin du mois ??? Non des masques chirurgicaux!! Et après la vague encore…. Mais c’est pas grave de toute manière faire cours avec est guère possible.

      2. « Enrichir les tâches » ou ajouter du boulot pour pas un rond?
        De toute façon les autotests sont inefficaces avec le nouveau variant, il faudra remettre sur la table le sujet des tests groupés avec une vrai organisation.

        2
        1. Pourquoi tu dis ça ? Les autotests m’ont bien détecté positif samedi ! 3 fois de suite en plus et de 3 marque différentes !

          1
          1. 3 fois en 24 heures ?!!

            Un peu hypocondriaque Clo Clo , m’étonne pas que les pharmacies soient en rupture de stock et débordées .

            6
        2. effectivement le 28 / 12 / 2021 La Food and Drug Administration https://www.fda.gov/medical-devices/coronavirus-covid-19-and-medical-devices/sars-cov-2-viral-mutations-impact-covid-19-tests#omicron a émis un avis précisant que les tests anti géniques seraient moins sensibles au variant Omicron .
          La HAS précise que si le test est effectué par un professionnel de santé le test est précis entre 82,5% et 96% .
          Bémol et non des moindres chez les asymptomatiques cette précision tombe entre 49 % et 61 % d’où la nécessité d’effectuer plusieurs tests .
          Peut être est ce le cas de CloClo ?

          1. Non j’avais quelques petits symptômes, petites douleurs musculaires, légers maux de tête, début de toux, un 37,5 calé (généralement on est plus sur 36,7) , autant te dire que la barre T est apparue en moins de 1 mn sur le testeur. Et je me suis bien curé le pif un moment bien au fond comme un gland, je fais tout professionnellement, même le test de contrôle au cas où, car bon hein s’isoler sur une erreur euh sans façon ! Le troisième était par la pharmacie.

            Nan quand tu l’as tu déclenches ces foutus tests. Ou alors c’est que tu as pris le test de grosses de ta femme et là ouais ça marche pas trop ! Dans l’autre sens non plus remarque…

            1
            1. @CloClo Bien tenté, avec un peu de chance le deuxième test pouvait être négatif, mais pas gagné quand même si symptomatique .
              Alors à la pharmacie bien joué PCR donc sursis de 3 mois pour la prochaine piquouse ..?

  4. Bonjour PAKA,

    Pauvres, pauvres « Professions Intellectuelles Supérieures »!
    ( « CDCS » suivant classification par catégories professionnelles de l’INSEE)
    Pas d’autres idées que de faire grève?
    Si « Supérieur » ces gens là,
    Qu’ils préfèrent emmerder les élèves et leurs parents,
    Plutôt que leur propre hiérarchie…
    Quel courage, quel abnégation vraiment…
    Finiront par être aussi populaires que les cheminots!
    Décidément, vous êtes comme Anne (billet de la semaine dernière),
    Ou bien, seriez-vous sa soeur?
    Une de celles qui ne voient rien venir d’autre…
    Que la retraite.
    Et après elle, pour tous les cancres qui grouillent en bas… Le déluge?
    Profession Intellectuelle Supérieure ?
    Arrêtez de geindre … Et prouvez-le!
    Si vous voulez vraiment qu’on vous respecte…
    Eric.

    5
    1. Houla la TORPEDO vous avez des comptes à régler ! auriez vous été un cancre qui ne s’assume pas ?

      1
    2. Navrée de vous décevoir, mais ce contributeur n’est pas mon frère.

      C’est bizarre, mais je trouve votre message assez peu respectueux au contraire de celui Paka.

      Prenez sa place. Vos enfants ne peuvent pas bénéficier d’une scolarité normale dans ces conditions.

      Il faudrait fermer la classe dès qu’il y a un cas positif.

      Personnellement, je ne travaille plus à l’éducation nationale. 10 années consécutives de harcèlement hiérarchique m’ont donné l’énergie pour travailler ailleurs, même si c’est en relation avec le milieu scolaire et je m’en félicite tous les jours.

      Ayant travaillé dans le privé pendant 20 ans avant d’enseigner, je ne pense pas qu’envisager une retraite après 40 années d’activités soit déplacé.

      Peut-être voulez-vous faire travailler les gens jusqu’au bout, comme le proposait Bismark ?

      L’espérance de vie diminue contrairement à ce que l’on veut vous faire croire.

      Les parents d’élèves sont aussi très mal lotis avec ce protocole qui n’en est pas un.

      Mais de plus en plus de gens sont comme vous, des consommateurs qui semblent avoir oublié le terme de solidarité…

      Du moment qu’ils sont en assez bonne forme pour travailler toute une vie à temps plein, ce modèle est applicable à tous. Ne comptent ni les personnes effectuant une double journée de travail domestique, ni les aidants familiaux, ni les gens ayant moins de résistance ou en mauvaise santé…

      12
      1. Oui le protocole scolaire est à la ramasse pour cette pandémie, mais y a pas que lui, tout est à la ramasse de toute manière.

        Non, sans faire de généralité, mais c’est vrai que ça vole pas très haut non plus côté enseignement/enseignants, en particulier dans le primaire… Pourquoi ne pas le reconnaître ? Le métier vu comment il est payé et valorisé dans la société n’attirent pas les meilleurs d’entre nous, y a des toujours des vocations, mais sérieux c’est comme les poissons volants hein, alors que c’est l’un des plus importants dans la construction d’une société. Mais moi franchement l’école j’en reviens, déjà quand j’étais gamin, j’ai aimé mais bon tout est construit sur de la sélection et l’apprentissage d’irrégularités et d’exceptions, la place à l’intelligence ? Nulle part. Au moins on avait des livres pour les leçons et les exercices.

        Aujourd’hui, je vois comment sont organisés les choses avec mon gamin de 9 ans, et comment dire, je lui explique de prendre son mal en patience, et d’essayer tant bien que mal de faire ce qu’on lui demande avec les moyens du bords. C’est devenu le règne des photocopies dégueulasses cornées collés à la vas-y comme je te pousse sur des cahiers avec des aller-retour infernaux et des numérotations débiles qui éparpillent les gamins.

        Je ne sais pas vous mais franchement l’enseignement c’est un naufrage de mon point de vue. Ceux qui disent l’inverse sont soient idiots soient stupides. Mais je n’en veux à personne, car en vrai tout le monde s’en fout ou presque. La reproduction des classes sociales a de beaux jours devant elle ! 😀

        Après je suis reconnaissant à tous ceux qui font avec les moyens du bord dans ces circonstances, et à la gentillesse et le dévouement de la plus grande majorité. Mais dans l’ensemble quel gâchis pour l’Humanité comme tout cela est fait.

        5
        1. Bonjour,

          J’ai enseigné 16 ans en collège. J’ai quitté l’EN en 2018.
          Je connais beaucoup moins le premier degré.

          Mais je pense que votre description est exacte.

          Je crains qu’au-delà de l’école, cette désorganisation, (et même déstructuration), puisse être observée dans la société toute entière.

          2
        2. bon CloClo que se passe t’il ?
          On a déjà oublié les applaudissements de mars 2020 ? les infirmières, les enseignants , les avs, , les éboueurs, les pompiers , les caissières …. tous ces anonymes qui sans eux aurait abouti à un blocage complet ?
          Peut être que si l’EN comme les hôpitaux , la justice, et tant d’autres services publics avaient des budgets adaptés à leurs besoins de fonctionnement nous n’en serions peut être pas à déplorer les photocopies cornées .
          Par contre l’armée là y’a pas de soucis même si celle ci est le plus gros pollueur .

          Ceci dit j’espère que les enseignants réviseront leur idolâtrie envers Macron après avoir voté massivement pour lui . Leur reste Pécresse et même Z

          1
          1. Salut Khanard

            Les applaudissements ? Mouais, mais quel rapport ? Les écoles étaient fermées mon biquet en mars 2020.

            Dit moi à chaque réflexion sur l’éducation nationale, faut regarder tout le service public et parler budget ? Pognon pognon pognon.

            Je vais te dire le fond de ma pensée. L’école produit des abrutis en masse, j’en veux pour preuve moi même et tous mes contemporains, tu regardes un peu autour de toi ? Où tu crois qu’on est ? Ah oui savoir lire et écrire et compter, 80% d’une classe d’âge au baaaaac, le graaaaaaaaal ! 😀

            Non, c’est un échec lamentable depuis environs 200 ans, et rien ne change en profondeur, on va toujours dans le mur et de plus en plus vite. Mais on saura tous lire et écrire afin de bien mettre le bouton lumière sur « OFF ». Comme quoi hein ! Mais tu me permettras de penser que c’était pas ça la réponse attendu à la question de l’éducation (attention à ne pas me faire dire ce que je ne dis pas non plus, faut bien entendu en passer par un savoir de base pour échanger et progresser ensemble, hein cap’tain obvious !). Alors le budget oui c’est sur, les salaires, oui c’est sur, mais ça se sont des moyens. La question est : pour faire quoi ensemble de tout cela ?

            1
            1. Je ne suis pas sur de la qualité de la formation de nos jeunes esprits avant 1820 , mais c’est vrai que c’est à peu près à cette époque , en France ( en Angleterre aussi ), que la scolarité structurée des enfants a connu son début d’institutionnalisation tant publique que privée. Il me semble que les fondements idéologiques de cette prise en charge étaient à la croisée d’arrière plans religieux et moraux , et du début du souci de « libérer » du temps pour les pères et mères .( révolution industrielle oblige )

              En France c’est d’ailleurs au souci de Napoléon de renvoyer dans ses 22 l’emprise de l’Eglise sur l’éducation , qui a conduit aux lycées et aux proviseurs ( même si pour faire baisser la pression , il y a eu quelques proviseurs ….en soutane .

              Sur l’évaluation des attendus et de la valeur pédagogique de l’enseignement sur plusieurs siècles , je n’ai rien en tête , mais peut être y a -t-il un enseignant dans la salle pour conseiller de bonnes références .

              1. Juan ? Non mais allo quoi ? Non mais allo ?

                On en serait à être encore à envisager des foutus guerres et à voir s’effondrer nos écosystèmes si la valeur pédagogique de l’enseignement sur plusieurs siècles avait été à la hauteur ?

                Non mais allo quoi !

                Je vais te dire, mon gamin, en CM1, il travaille pas trop les trucs par coeur genre les mots en mes couilles font leurs pluriel en boules, sauf morpions et syphilis qui le font en démangeaison ou encore 8×7 ça fait combien purée de bon sang de bois ! Moralité il se ramasse des jaunes ou des rouges et il est pris en grippe par sa maîtresse (oh oui fouette moi) malgré le masque car il a les capacité. Bref. Moi je lui dis quoi : mon chéri (oui je fais parti des papa qui cogne ensuite, mais qui disent d’abord mon chéri) faut un peu travailler personnellement, tu verras plus tard, fais ce que l’on te demande, investit toi, … Puis au bout d’un moment, je le regarde, je vois qu’il en a gros sur la patate, ça coule un peu autour des yeux, ça sniffe, et d’un coup je me dis à moi même : Mais qu’est ce que tu lui racontes ? C’est quoi cette moraline de chiotte, tu veux en faire un canasson pour les courses c’est ça ? A la veille de l’effondrement ? Mais je suis déglingué de dire ça.

                Bon, voilà ce que les gens dans cette société attendent de toi : obéis et travail. Ca te tente ?

                lui : euh !

                Moi : tu préfères allez voir des trucs marrants sur ton Ipad ?

                lui : ouais (sourire), mais je travaillerai ( NDLR croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer, doigts croisés)

                Moi : allez je t’aime !

                Deux siècles pour en arriver là ? Faut l’avis d’un enseignant pour voir le désastre ?

                1
                1. Je laisserai répondre les enseignants à ce réquisitoire .

                  Mais je plains Clo Clo junior de devoir s’en remettre à son père pour l’aider à apprendre ou faire ses devoirs ( s’il en a ) , tout en félicitant le papa de se soucier de son fils !

                  1
                  1. Si par la facétie d’une distorsion temporelle, je faisais lire à Juan de la photo, le Juan du blog, je ne sais pas si le Juan de la photo ne préférerait, en sachant tout ce qui se passe et où tout ça mène, donc si il ne préférait pas aller se marrer avec mon fils sur son Ipad…

                    Et il aurait bien raison ! 😀

                    1. Pas besoin d’Ipad ( qui est ce qui l’a acheté ?) , on jouait aux osselets dans la cour , ou au  » gloucs « .

                      Mais en fait , je ne me suis jamais « rasé » à l’école , mais je ne saurai pas dire si c’est par curiosité naturelle ou par le talent des instits et professeurs .

                      Même que je joue les prolongations avec l’université du temps libre .

                      1
                  2. Pas besoin d’attendre l’enseignant, je vais m’y coller pour l’introduction.
                    Pendant des siècles et même des millénaires, la vie d’un homme ça a été d’être un canasson pour les courses. Après un effondrement la vie d’un homme ça sera d’être un canasson pour les courses. La moraline de chiotte c’était la condition de sa survie. Et ça redeviendra la condition de sa survie. L’enfant qui apprenait à obéir et travailler apprenait à faire société : s’organiser avec les autres et survivre. Ton discours est un discours d’homme occidental du XXIème siècle trop gâté, ramolli par un peu trop de confort, et oublieux de sa véritable condition. Un qui croit que la société ça tombe du ciel et ça tient tout seul. Pendant des siècles et même des millénaires les hommes tentaient d’apprendre à leurs fils à être forts dans l’espoir, souvent vain, de leur éviter d’se faire bouffer. Et personne n’aurait eu l’idée de faire croire que cet apprentissage devait être un chemin pavé de roses. En avoir gros sur la patate c’était normal et nécessaire.
                    Pour la suite, le développement, et les trucs plus élaborés, je passe le relais aux enseignants 🤯

                    PS: moi je ne plains pas Cloclo junior; ça doit être plutôt marrant. Et puis il a un Ipad quand même, non ?

                    4
                    1. La vie d’un homme était, et serait d’être un cheval ? Tu as mangé trop foin étant jeune ou on t’a dressé au fouet ?

                      Euh des preuves à l’appui de ton laïus mon cher rafio ?

                      Est-ce que tu as compris à quoi je faisais allusion ? Il me semble que non à te lire. Le confort ne ramolli pas du tout, il rehausse tout au contraire.

                      Ipad, PS5, smartphone, sont les ingrédients pour tout canasson moderne qui va diriger au doigt et à l’oeil. D’ailleurs ces outils sont exactement fait pour cela, leur maîtrise tactile et environnemental est un atout nécessaire jusqu’à l’effondrement. C’est pour cela aussi qu’il se met à la boxe et à l’escrime maintenant 😀

                2. @CloClo
                  La fièvre vous égare. La question dépasse largement votre expérience personnelle.
                  J’ai moi même d’ailleurs de très mauvais souvenirs de l’école primaire avec un instituteur sadique et alcoolique adepte des châtiments corporels (de ces brebis galeuses qui ne sont pas sanctionnées mais mutées pour sévir ailleurs quand la pression des parents devient localement trop forte).
                  Pour ce qui est de la pédagogie et des buts de l’enseignement, ce n’est pas le sujet du billet.
                  Mais si la question vous intéresse, je vous recommande la lecture des ouvrages de Célestin Freinet.
                  https://www.classe-de-demain.fr/accueil/education/comprendre-la-pedagogie-freinet-en-10-points-cles
                  Moi c’est mon préféré et nous aurions peut-être évité des guerres si sa pédagogie était devenue la norme.

                  2
                  1. J’aime bien Freinet, j’y pioche une partie de ma façon de faire et y ai adapté une autre partie. Ainsi, le point 1, 6 et 8 sont assez centraux dans ma pratique. Je ne suis jamais assis, au point qu’un inspecteur m’en avait fait la remarque « vous allez vous épuiser ! ». Il n’avait pas tord.

                    Je ne note pas, ça ne sert à rien. Chaque élève connait son niveau uniquement en regardant les traits rouges sur son cahier, et les appréciations que je mets parfois. J’essaie de faire le plus de corrections collectives, ce sont les seules qui sont formatrices. Et là aussi, l’élève comprends où il en est. Ma maxime: « faire des erreurs c’est normal, sinon on ne serait pas à l’école. Par contre, ce que je vous demande, c’est de comprendre pourquoi vous avez fait cette erreur, c’est comme cela que vous n’en ferez plus ». Mon rôle pour moi est principalement là.

                    1
            2. @CloClo
              L’éducation (nationale ? sic ? en France depuis quelque temps) a remplacé l’instruction publique (non confessionelle) n’aura plus besoin dans un futur proche d’apprendre à écrire, avec l’IA, la reconnaissance vocale et la transcription et correction orthographique.
              Les communications se feront progressivement uniquement sous forme de vidéo Tik Tok, Youtube laissant les mèls, blog aux amateurs de vintage.
              Les boutons lumière sont déjà remplacés par des détecteurs IR.
              Il n’y aura plus à savoir remplir de formulaire papier ou lire d’instructions.
              Il n’y aura plus de besoin que le peuple sache lire les journaux républicains.
              L’alphabétisation pourquoi ? Transportés dans l’Empire du milieu, ne sommes nous pas déjà tous analphabètes.

              1. A ce propos dans l’Empire du milieu les jeunes écrivent de moins en moins, l’invention du pinyin par un certain Zhou Youguang (économiste de formation, banquier à Wall Street dans les années 45-49, passionné de linguistique à ses heures perdues puis pour la nation, il fut repéré par Zhou Enlai) permet de taper des lettes latines qui se transforment en caractères chinois ; faut juste taper 1, 2, 3, 4 … sur un prompteur pour sélectionner le caractère que l’on souhaite parmi un certain nombre de caractères homophones.

                Annonce perso :
                je suis disposé à traduire son autobiographie (passionnante), si un éditeur est intéressé, je me mets au travail dare dare.

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Zhou_Youguang

                1
        3. Cher Cloclo
          Pour le gâchis, 100% d’accord mais la véritable raison (enfin l’une d’elles ) c’est la formation des enseignants qui est une catastrophe. Quand j’ai fait la mienne dans les années 2000, la formation était complètement déconnectée du terrain. J’avais un prof d’histoire géo (ancien maître de conf ) qui nous disait :  » les élèves de CM2 , c’est un peu comme nos agrégatifs. » Autant te dire que lorsqu’il venait nous voir dans une classe de maternelle, il avait pas beaucoup de conseils à nous donner !
          Le prof de français, tout le monde reconnaissait son incompétence. Ses collègues ou la direction lui avaient suggéré de faire venir des représentants de manuels scolaires pour qu’il y ait un peu qq chose dans ses cours.
          Retour de stage en situation, un formateur demande le problème principal rencontré : l’autorité, l’autorité, l’autorité. … La réponse, un PowerPoint de 2h l’après midi sur la théorie de l’autorité ! Autant te dire que ça n’a rien réglé pour ces futurs instits.
          Le problème de l’EN c’est qu’elle ne sait pas « recycler  » des enseignants en fin de course ou qui ont pété les plombs. Alors, il deviennent formateurs, conseillers pédagogiques…. Tous ne sont pas ainsi, bien sûr mais y a quand même de sérieux problèmes. Tous les jeunes qui sortent de formation te disent j’ai rien appris ! 😕
          Et même certains découvre après avoir passé le concours, qu’ils n’aiment pas les grosses 😢.

          4
          1. Même les gosses maigres ?

            C’était dans quel région déshéritée de France , cette formation ?

            Si vous avez raison , on est moins surpris du parcours désastreux du PS qui avait placé pas mal de profs dans les mairies aux municipales de 1977 , et même un ministre en 1981 .

              1. Élève Nessy Juan, puisqu’on en est là, vous me copierez cent fois « devant un signe de ponctuation simple, il n’y a pas d’espace, devant un signe composé, je mets un espace ! » Et vous me ferez signer votre pensum avant demain… Sinon c’est la colle !

                Assez d’accord sur l’ensemble des critiques portées à l’égard de l’Éducation Nationale, particulièrement sur le fait que cela n’attire certainement pas les meilleurs compte-tenu des conditions d’exercice qui leur sont faites (je peux le dire, j’ai postulé :-/ ).

                Mais plus que les enseignants c’est le système lui-même que j’incriminerais. Gestion de masse, découpage absurde en tranches horaires dépourvues de sens, programmes débiles, jus de chaussette des IUFM. Sans doute une de mes pires années d’étudiant, l’IUFM ! De l’impossibilité de transmettre un « savoir faire » – problème que j’ai rencontré dans toutes les formations de type professionnelle, en BTS entre autres (sauf à l’Afpa où c’est la pratique qui prime).

                Tirez pas sur l’ambulance, la politique est toujours la même : mise en faillite du système, problèmes de fonctionnement, constat de l’incapacité de l’État, ouverture au privé (PPP) et puis tout le monde casque pour un truc qu’était gratuit avant…

                Ne jouez pas leur jeu et défendez l’École publique, gratuite, obligatoire et laïque !

                J’ai lu je ne sais plus où que les trois gisements de profits conséquents à 20 ans sont : la santé, les retraites et la formation… ça ne vous rappelle rien ?!

                1
                1. Wouaa l’autre , qui me chipote pour des broutilles formelles inaccessibles à un vieux tremblant sur son clavier !…

                  Mais je suis d’accord avec la dernière ligne ( on pourrait presque ajouter la sécurité et le gardiennage ) .

                  PS : j’ai plus honte des fautes d’orthographe et d’accords, voire des phrases sans queue ni tête , parce que sur cette bécane on a tendance à taper avant même que d’avoir totalement formuler sa pensée , et qu’on ne se relit pas .

                  1. Ne jouez pas la carte du misérabilisme, cela ne prend pas ! Nous sommes tous ici au fait de vos capacités et que vous êtes au moins aussi « aware » que JCVD… (si pas aussi souple).

                    Les milices privées oui… bien sûr. Promises à un bel avenir sans doute, vu le bordel qui vient. Mais quelqu’un soulevait le problème du « comment s’assurer de la loyauté de mercenaires en situation d’effondrement » ? Bonne question avant que d’armer n’importe qui.

            1. 😂😂😂
              Foutu prédiction de texte ! 😈
              Je n’étais encore qu’en formation, lors d’un stage, une enseignante qui allait partir à la retraite me disait : « Je pense que s’il y a autant d’enseignants dépressifs c’est parce que beaucoup de jeunes qui craignent de se lancer dans la vie active, se disent qu’en devenant enseignants, ils restent à l’école. Mais ils réalisent seulement après que passer de l’autre côté du bureau ça change tout.  » Et je ne suis pas loin de penser comme elle. Beaucoup d’enseignants sont « fragiles  » et se sous estiment, ce qui peut aussi les rendre parfois agressifs par manque de confiance en eux.
              Et ce qui est dramatique, c’est le mépris dont ils peuvent être victime de la part de leur hiérarchie jusqu’au sommet. Rares sont les Ministres de l’Education Nationale qui aimaient les enseignants.
              C’est certainement vrai ailleurs mais si on ajoute ça à la fragilité précédemment décrite, ça fait un mauvais cocktail.

              3
              1. De mon côté , si j’avais les qualités nécessaires pour être un enseignant digne de la tâche et du legs fait de la formation d’un enfant ( soit , dans l’esprit de Condorcet rappelé par Arkao ) , je pense honnêtement que ce qui me ferait hésiter , c’est de me retrouver trop seul et sans soutien , et le plus souvent en position d’accusé , dépositaire de toutes les lâchetés de la société devant de jeunes fauves encouragés à l’être autant que « l’extérieur » .

                    1. Et juste pour dire que lors de la Révolution, en plus des idées, les penseurs ont mouillé leur culotte en allant jusqu’au dans le détail de la mise en place et de la réalisation autant que faire se peut pour atteindre les objectifs. Suffit de lire le déroulé !

                1. @Juannessy

                  La solitude de l’enseignant face à la diversité des problèmes auxquels il doit faire face est effectivement, je pense, ce qui pèse le plus. Les équipes qui fonctionnent le mieux sont celles où il y a un réel partage des difficultés rencontrées, sans jugement des uns contre les autres, et surtout en acceptant les choix pédagogiques des autres.

                  C’est pour cela que je suis totalement opposé à une responsabilité pédagogique du directeur d’école. Car cela cassera toute possibilité d’être dans une situation d’équipe favorable à ces discussions face aux difficultés rencontrées. Il n’est pas simple de se reconnaître en difficulté, ne rajoutons pas une barrière en plus.

                  1. Je comprends et souhaite que l’esprit d’équipe reste à la fois une protection et une force agissante , ainsi que j’ai toujours tenté de la pratiquer .

                    Mais je m’inquiète surtout des lâchetés externes sociétales , qui envoient dans votre classe , où l’on devrait rentrer comme dans un asile et un monastère , des gamins de plus en plus abandonnés à eux mêmes et sans repères .

              2. Sur le constat de la dépression chez les enseignants, je partage. Sur l’origine, je n’en sais rien. Je n’ai pas un parcours classique, j’ai travaillé ailleurs une quinzaine d’années avant d’être enseignant (je m’y suis intéressé lorsque mon ainé était en CP, en discutant du métier avec son maitre). Je pense qu’il y a surtout, comme causes à la dépression , des illusions perdues, celle notamment de faire des miracles et donner la lumière à ceux qui ne veulent pas (et parfois ne peuvent pas) l’avoir ; celle également de la volonté des parents de faire progresser leur enfant est la même que la nôtre ; et celle enfin, je vous rejoins là-dessus, du soutien de l’institution.

                Cette perte des illusions amène aux doutes, qui amènent au manque de confiance, qui amène alors à l’agressivité de certains.

                Je dis aux collègues: ne soyez pas perfectionniste (souvent synonyme de rigidité), vous allez y perdre votre santé . Face à l’humain, il faut rester humble et adaptatif.

                1
                1. J’ai travaillé 10 ans dans l’animation socioculturelle avant de devenir enseignant. Et la grande difficulté, je le vois avec mes collègues, c’est de tenir tout une carrière rallongée de 10 ans depuis la réforme des retraites. On va bientôt voir ce que ça fait, une pléthore d’enseignants de plus de 60 ans avec des moufflets : arrêts maladie à la pelle, déconnexion des nouvelles pratiques… ça aussi ça n’a jamais été pensé par nos zélites comptables. Pour ma retraite complète, j’y suis jusqu’à 64 ans mais pour mes jeunes (40 ans) collègues c’est jusqu’à 67 ans !!!

                  2
                  1. Le premier inspecteur que j’ai eu m’a dit « maintenant, les gens qui rentrent dans l’éducation en partiront en moyenne dans 15 ans ». J’ai pas mal de collègues qui ne s’imaginent pas y rester toute leur vie, et réfléchissent à comment sauter le pas. Mais la chose n’est pas toujours simple, car il faut le reconnaitre, avoir des vacances en même temps que nos gosses, c’est bien pratique !

                    Je vous rejoins totalement sur l’idée des plus de 60 ans futurs dans l’éducation (notamment en primaire, et encore plus en maternelle, pour des raisons purement de santé physique). C’est la même chose pour les ATSEM d’ailleurs.

                    Pour ma retraite complète, il faudrait que j’aille jusqu’à 67 ans (ça m’apprendra à avoir prolongé les études universitaires) ! Je serai parti bien avant, mais quand ? Et où ?
                    Je comptais partir avant et en douceur, en prenant des temps partiels (75%, puis 50%), mais par chez nous, et je pense que cela soit général, il y a de plus en plus de refus de temps partiels sur autorisation. Une question d’attractivité du métier, qu’ils disent…

                    Ah si seulement tous nos donneurs de leçons sur ce blog passaient (et réussissaient) le concours, ils pourraient faire d’une pierre deux coups : montrer leur haute valeur pédagogique, et nous laisser partir, nous, les mécréants, plus vite !

                    1
        4. @ CloClo,

          « je vois comment sont organisés les choses avec mon gamin de 9 ans » …

          Effectivement, plus malin que moi avec ma bande de trois : tu n’en as fait qu’un !?… 😉

          Sinon, bon et prompt rétablissement !

    3. bof , j’ai même pas envie de répondre à ce genre de commentaire.

      Agnès-Verdier Molinier sors de ce corps !

      3
    4. Bonjour torpedo,
      Vous nous faites un petit complexe ou votre courage et votre abnégation au quotidien vous autorisent à jouer les donneurs de leçons?

      2
      1. « Soeur Anne » (de coeur à défaut d’être de sang), ce que tu vois venir, à savoir la vague de Covid long chez les enseignants, est effrayant. Merci pour l’article du Café pédagogique, que je n’ai jamais le temps d’aller lire.

        1. Les covid longs chez les enseignants, on va dire qu’il est judicieux d’attendre de vrais grandes études biologiques sur le sujet, la « décompensation » est un phénomène très courant, qu’une petite chose comme un virus peut déclencher comme la goutte fait déborder le vase déjà bien trop plein…

          1
          1. CloClo médecin psy ? Depuis le début, les adeptes de « la grippette », qu’ils appellent maintenant « le gros rhume », nous bassinent avec leur « covid-long psy ». Va faire un tour sur les « aprèsJ20 » sur twitter, facebook et autre réseau social, on en reparle après. OK ?

            1. Ah oui la « Facebook University et la Twitter School of Medicine  » comme dirait Claude Malhuret …

              Je ne nie pas les témoignages, plein de gens affirment aussi voir des fantômes, parler avec les morts, faire des rêves prémonitoires et certains on vu des Ovnis. Sans nier la possibilité de problème à plus long terme, ça se vérifie aussi avec tous, oui tous, les virus, et c’est démontré, selon les individus, faire le tri correctement entre les différents facteurs et leurs effets réels ça va prendre un peu plus de temps que de lire un article de Top Santé.

              1
            2. Je ne pense pas que le covid long fasse dans la sélection de ses proies . Dans la mesure où tout le monde est appelé à être infecté peu ou prou , avec plus ou moins de défenses innées et/ou acquises , le covid long et ses différentes formes de séquelles seront forcément un sujet de santé publique générale pour les quelques années à venir .

              1
    5. Apprenez cher Torpedo qu’il n’y a plus de hiérarchie à l’EN. On applique directement les idées du Ministre. Ça coûtait trop cher en intermédiaire.
      Et quant aux « Professions intellectuelles supérieures », c’est avec un « salaire européennement inferieur ». Devenir enseignant c’est tellement bien qu’ on cherche du monde pour passer les concours ! N’hésitez pas, postulez, y a de la place ! 😄😄😄

      3
  5. PAKACONTAKT

    Bonjour,

    Vous écrivez, je vous cite :
    « Bref, un protocole qui n’a de sanitaire que le nom, il est juste là pour « faire semblant », son objectif réel étant de tout faire pour ne pas fermer »

    Allons ! Allons !

    Quand oserez-vous ENFIN, vous autres les enseignants, vous mouiller en appelant un chat un chat ?!

    Car l’objectif réel de ce protocole sanitaire est « de tout faire pour » soutenir la réalisation de l’immunité collective du pays, et ceci quoi qu’il en coûte en l’absence de toute preuve scientifique de succès dans un tel contexte pandémique (Delta vs. Omicron) ; et je ne parle même pas ici du problème du Covid-long qu’une telle stratégie totalement irresponsable ne peut désormais qu’exacerber pour une durée carrément indéterminée !

    Aussi, lors de cette grève pour le moins légitime, HURLEZ donc plutôt la vérité !

    Bien à vous,

    Philippe

    ps : ah lala…

    11
    1. Va falloir sauter le pas vers l’immunité collective à un moment ou à un autre de toute façon , les tests tous les jours , les vaccins tous les 3 mois et les profs en scaphandre ça peut durer encore 1 an maximum avant que tout ne s’écroule

      2
        1. Eléments de réponse , s’agissant du covid , dans le lien France Inter déjà indiqué ( le téléphone sonne )à partir de minute 32 et jusqu’à la fin .

          Ce que j’ai compris :

          Ce qu’on appelle immunité collective ( taux d’immunisés à obtenir d’autant plus fort que le variant est contagieux soit 90 à 95 % pour omicron ) n’est jamais une garantie de  » plus de souci » totale , en particulier vis à vis des variants qui vont continuer à fleurir ( comme pour la grippe ) .
          Par contre , un très fort taux d’immunisés rend les nouvelles attaques par les variants plus maitrisables et moins dramatiques . Et il y aura d’autres variants compte tenu du retard de vaccination dans de grandes régions du monde .

          Si on cherche l’immunité collective par simple laisser faire ( soit sans vaccination à marches forcées ) on prendrait par contre le risque de pas mal de morts et pas que des vieux ou immunodéprimés . Ce serait la voie prise très récemment par Israël , mais seul au monde pour le moment .

          Mais les logiques  » immunitaires collectives  » sont les mêmes entre grippe et covid , si la contagiosité et la dangerosité des virus ne sont bien sur pas les mêmes ( encore qu’il y a sept ans , j’ai choppé une grippe carabinée qui m’a cloué au lit pour quatre jours , fait perdre 3 kgs , aussi endolori et souffreteux que si j’avais fait un match contre les all blacks ) .

          1
          1. IMPORTANT

            Bonjour à tous,
            @Juannessy

            Concernant les risques de nouveaux variants justement, il faut impérativement continuer à suivre avec attention ce qui se passe en Afrique du Sud qui a accusé un nouveau record de décès la semaine dernière, et ceci depuis septembre 2021 (+1.225 morts en tout en une semaine), car les séquençages des tests positifs ne donnent plus du tout les mêmes résultats vraisemblablement, avec des inconnues (autres variants) reprenant progressivement le dessus sur le variant Omicron depuis le 29 novembre 2021 ; à ce stade, ces inconnues représentaient 6,15% de l’échantillon séquencé au 27 décembre 2021 ; attendre la confirmation à cela lors de la mise en ligne de la mise à jour de demain ou après demain normalement…
            https://ourworldindata.org/grapher/covid-variants-area?country=~ZAF

            Bien à vous,

            Philippe

            ps (non moins IMPORTANT) : outre les variants du SARS-CoV-2, outre les tensions en Ukraine, outre nos élections en France, etc., bien penser à regarder aussi du côté de la mer de glace, car l’Antarctique nous donne le LA en ce début d’année 2022, avec un risque de nouveau record minimum pour début mars, hélas ! bien réel :
            https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

            2
        2. Plutot pas mal , seuls les gens fragiles se font vacciner s’ils le souhaitent , et la majorité des autres attendent que ça se passe et se soignent quand ils sont malades ? Quoi d’autre ?

          2
          1. « … la majorité des autres attendent que ça se passe et se soignent quand ils sont malades »

            … et après qu’ils se sont soignés, ils vous disent (conversation hier matin) : « J’ai demandé trois fois qu’on mette fin à ça ! ». Et si vous leur demandez alors : « Et ton, dixit, « excellent système immunitaire », qu’est-ce qu’il faisait pendant ce temps-là ? », s’ils vous écrasent alors le poing sur la gueule, c’est qu’ils vont heureusement mieux.

            « Quoi d’autre ? »

            L’absence totale d’empathie, le mépris pour le sens civique, le narcissisme pathologique, la sociopathie, sont autant de fléaux pour nos sociétés.

            3
  6. Plutôt qu’une grève qui va pénaliser les parents, pourquoi ne pas appliquer les mesures qui vous sembleraient raisonnables, en lieu et place de celles préconisées par le ministère ?

    1. Une des bases du sabotage c’est l’application méticuleuse des règles, cela revient à faire tourner des engrenages sans huile et c’est très efficace mais c’est une guerre d’usure. Malheureusement quel que soit le mode d’action les élèves vont trinquer et comme une grève est plus ponctuelle on peut estimer que c’est préférable. Le minimum syndical étant la garde des enfants des personnels de santé et autres personnels indispensables au fonctionnement minimal comme pour le premier confinement.

      2
          1. A l’âge de la photo que j’ai mise ici il y a peu , à la fin du CM2 ( la « norme  » à 10/11 ans ) , il y avait 4 issues :

            – le lycée (napoléonien ) qui faisait d’abord collège , de la 6 -ème jusqu’à bac +2 .
            – l’enseignement technique ( à Sainté l’ENP qui avait une forte réputation )
            – la poursuite en primaire jusqu’au certificat d’études , dont je ne me souviens plus bien si on le passait à CM2+1 ou + 2 , mais en général , on vous expédiait sur le marché du travail , ou nulle part , à 14/15 ans ( Le paternel l’a eu à 13 ans et a commencé le boulot dans la foulée . La ville de Saint Etienne offrait un dictionnaire « tout en 1 » aux meilleurs reçus , et c’est comme ça que j’ai hérité de celui ci daté de 1925 , que j’ai malheureusement fini par paumer dans mes déménagements )
            – la poursuite théorique en primaire , mais avec des parents qui vous expédiaient à faire du boulot au noir ( et brimades à l’appui) et donc absence à l’école avec ou sans enquête des poulagas .

            https://bouhouchakrout.blogspot.com/2016/07/memoire-de-leducation-epreuves-du.html

            1
        1. « Quoi d’autre avant 12 ans ? »

          On leur apprend à se tourner les pouces (pas simple lorsqu’ils sont toujours collés sur un écran tactile). Les cocottes en papier, ils savent déjà faire.

          1. Ah oui les cocottes en papier ! Jamais su faire. Les avions en revanche, de vrai Mirage 2000.

            Et apprendre à lire l’Heure sur un cadran. J’ai un vrai souvenir de la petite phrase dans la tête qui me disait (ouais ça remonte à loin les soucis comme Jeanne d’Arc), « tu n’arriveras jamais à comprendre ce truc qui mesure le « temps » en montrant un mouvement repéré dans l’espace »…

            Tais toi et apprends !

      1. C’est ce que pense une forte minorité de parents . Par contre la FCPE vient d’appeler les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école ….le jour de la grève .

        Mais , sur le fond , une fois que la majorité des pays développés ont choisi de s’adapter , au fil de l’eau , au virus et à ses variations , l’ensemble de la vie sociale se trouve impactée dans ses errements habituels ou théoriques . Je ne retrouve pas le commentaire où je parlais de  » ceinture et bretelles  » ( vaccination et confinement ) pour vraiment parer à une pandémie , mais il se terminait en avançant qu’avec des adaptations au cas par cas , ce serait forcément les soignants , les enseignants et les  » petits » boulots , qui dégusteraient le plus pour faire en sorte que la société ne se bloque pas complètement . On y est , et pour les soignants , durement depuis deux ans .

        Si on se limite aux scolaires , il est clair que la scolarité au sens « opérationnel » , ne peut être assurée idéalement , dans le contexte , et les éléments en conflits vont de l’intérêt de l’enfant ( scolarité-apprentissage , mais aussi sociabilisation , , confort psychique par contact avec les copains , être à l’abri de parents un peu border line parfois ) à la supportabilité par les enseignants de la situation perturbée , en passant par l’intérêt de garder des parents au boulot ( souci sans doute « du Medef » , mais pas que ) , ou le confort de certains parents qui ne supportent pas d’avoir leurs gamins « sur le dos  » toute la journée . Toutes choses que les pédagos connaissent d’ailleurs déjà bien , même en temps de moindre tempête .

        Dans un contexte « d’ajustement permanent » , on n’a alors que d’espérance dans la moindre durée du tsunami .

        Je vais essayer de suivre comment ça se passe en Suisse cette semaine .

          1. Apparemment , moins de remous liés aux protocoles , en Suisse , cette semaine .

            Le gros problème semblable à la situation française , est le nombre de profs malades absents ( 15 % sur le canton de Genève ) et la course aux remplaçants .

      2. Secondairement, bien sûr, mais de facto oui, elle rend un service de garderie. Comment feraient les parents qui travaillent si les enfants n’étaient pas à l’école ? Ils devraient bien les faire garder, ou prendre un congé-garderie ! Rien de honteux là-dedans.

        1. Quand j’étais petit, on n’était pas aussi gentil : on ne disait pas que « l’école rend un service de garderie », on disait « l’école fait partie du dispositif de maintien de l’ordre ».

          5
          1. Salut PJ

            Tu avais collé un jour une jolie vidéo sur l’école fabrique de moutons et d’obéissance.

            Voilà. C’est tout ce que je voulais dire.

              1. Salut Arkao,

                Non pas cette chanson et ce clip, c’était une vidéo montrant une classe de jeune, le système scolaire calqué sur le système capitaliste en gros, les effets de moutons, d’endoctrinement scolaire, qui casse les personnalités, bref, j’avais bien accroché.

          2. Ce que j’ai écrit est un simple fait, ne cherchez pas plus loin : du fait que les enfants sont à l’école, ils ne sont pas chez eux. Et comme les parents n’ont pas à être à l’école, ils peuvent faire ce qu’ils veulent (ou doivent) ailleurs. Ni idéologie ni jugement la-dedans.

            1. On vous reproche votre cynisme : avant de dire que l’école est une garderie, vous auriez dû rappeler qu’il y a une époque historique où les enfants y apprenaient quelque chose.

              1
              1. Désolé, la critique des programmes et méthodes pédagogiques de l’EN n’est pas le sujet du billet : il n’y avait pas lieu de rappeler quoi que ce soit à ce sujet.

        2. Oui bien sûr, c’est cela. Les moutards en garderie pour que les parents puissent travailler, consommer et fermer leur gueule.
          Une autre conception des choses:
          « Offrir à tous les individus de l’espèce humaine les moyens de pourvoir à leurs besoins, d’assurer leur bien-être, de connaître et d’exercer leurs droits, d’entendre et de remplir leurs devoirs ; Assurer à chacun d’eux la facilité de perfectionner son industrie, de se rendre capable des fonctions sociales auxquelles il a droit d’être appelé, de développer toute l’étendue des talents qu’il a reçus de la nature, et par là, établir entre les citoyens une égalité de fait, et rendre réelle l’égalité politique reconnue par la loi . Tel doit être le premier but d’une instruction nationale »
          Condorcet, discours devant l’Assemblée Nationale, avril 1792

          1. La suite :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_centrale_(R%C3%A9volution_fran%C3%A7aise)

            Mais je pense qu’il est faux de dire que l’école ( et la maternelle et la primaire en particulier ) n’est aujourd’hui « que » la préparation aux affres du travail ( dont on sait d’ailleurs de moins en moins ceux qui auront plus de 5 ans de vie ) , et que c’est faire injure à des centaines de milliers de pédagos que d’en rester à ce raccourci convenu , qui a le principal avantage de dédouaner les parents citoyens de leurs responsabilités .

            2
          2. Il y a autant d’écoles que de projections sur elles. Tout dépend d’où l’on se place.
            Pour les Gouvernant, Paul à raison : « l’école fait partie du dispositif de maintien de l’ordre »
            Pour les parents aujourd’hui, ce serait peut-être l’ascenseur social vu du bas et le maintien d’une élite en place vu du haut des CSP.
            Pour les enseignants du primaire, ce serait plutôt le développement de l’enfant (en essayant de tenir dans le cadre des programmes) pour la simple raison qu’il n’y a pas encore d’enjeu d’orientation.
            Pour les enseignants du secondaire, ça peut rester le développement personnel mais l’enjeu d’orientation professionnelle est déjà très puissant.
            Dans le supérieur, c’est en fonction du secteur d’activité : répondre aux attentes des entreprises ou forger une élite politique, intellectuelle…
            Pour les élèves un parcours du combattant pour essayer de se trouver et d’accéder à une place au soleil (chacun ayant sa propre idée du soleil)
            Pour les entreprises, ça peut être une soustraitance, une délocalisation, une externalisation du coût de formation des salariers.
            Si vous avez des idées, il y en a surement d’autres…

            1
            1. Une appréciation  » de l’intérieur » sur les conseillers d’orientation ?

              Pour ce qui est de l’orientation , à mon époque on était ( vu du côté de l’élève et de beaucoup de parents ) dans un flou et ignorance totale . Je me souviens qu’à la fin de la troisième , au brevet , mon paternel penchait plutôt pour que j’arrête là et attaque le boulot en apprentissage ( mais il ne savait pas de quoi ) et c’est mon prof de math , qui était le prof principal , qui l’a convaincu de me laisser continuer , avec une « demi bourse  » de la ville de Sainté .

              Le vrai choix pour moi , et pour le coup ça a été vraiment le mien , ça a été de choisir parmi les écoles où j’étais reçu à la fin de Mah spé , celle où je me sentais des appétences réelles , et c’est ainsi que je suis entré dans la filière TP ( qui s’est révélée, dans les conditions de l’époque encore plus formatrice et humainement riche que je ne l’espérais ).

              En y repensant , je me demande si l’adéquation entre le contenu espéré et le contenu réel des enseignements des grandes écoles , est aussi fidèle aujourd’hui , alors que les filières sont de plus en plus composites , aléatoires dans leur contenu réel , et les métiers de début d’active aussi caméléons et à durée de vie peu assurée .

              1. Pour ce qui est du risque de non conformité à l’affichage , et de boulots de sortie plus qu’aléatoires , je pense d’ailleurs que c’est un handicap qui concerne maintenant tous les cursus et toutes les filières de formation , sauf , en principe les filières d’apprentissages techniques , elles mêmes malgré tout pas à l’abri du caractère fragile du métier futur .

                Ce qui fait du sujet « qu’est ce que le travail et à quoi ça sert ? » , un pilier connexe de la partie  » préparation au travail » de « l’éducation » , les trois autres parties étant pour moi ,:

                – les éléments de bases de la connaissance ( lire , compter , les langages ..),
                – la formation du sens critique ( sans doute la plus sensible et difficile )
                – le sens civique et la vie sociale

  7. L’immunité collective est recherchée par tous les moyens sans le dire, mais là, le gouvernement pousse un peu loin le bouchon ! Au collège c’est vraiment n’importe quoi, pas de capteur de co², des enseignants qui laissent les fenêtres fermées

    j’ai fait tester ma fille ce matin, et en appelant le collège, j’ai posé la question : « est ce que c’est encore une bonne chose que d’envoyer les enfants à l’école en ce moment ? si Fannie est négative, est ce que je pourrais par exemple ne plus l’envoyer à l’école ». Ce à quoi la vie scolaire m’a répondu (sans conviction) que oui, qu’il y a beaucoup de parents qui déclarent leurs enfants cas contact, mais que sans apporter d’éléments concrets, leurs absences doivent être signalées comme non justifiée.

    1
  8. Lu dans NYT : « As More Teachers’ Unions Push for Remote Schooling, Parents Worry. So Do Democrats.
    Chicago teachers have voted to go remote. Other unions are agitating for change. For Democrats, who promised to keep schools open, the tensions are a distinctly unwelcome development. »

    trad deepl : « Alors que de plus en plus de syndicats d’enseignants font pression pour l’enseignement à distance, les parents s’inquiètent. Les démocrates aussi.
    Les enseignants de Chicago ont voté en faveur de l’enseignement à distance. D’autres syndicats font pression pour un changement. Pour les démocrates, qui ont promis de garder les écoles ouvertes, les tensions sont un développement nettement malvenu. »

  9. Petite histoire : En mai 2020, étant remis de mon attaque du virus (digression : je suis « à risque », vieux, maladie chronique de la liste, léger surpoids ; probablement le virus n’était pas au courant) et me sentant seul et désolé avec mon épouse à l’autre bout du monde, j’avais eu l’idée de faire un petit séjour dans une ville que j’aime bien et où j’ai habité dans une vie antérieure … J’ai donc choisi un logement AirBnb, une chambre dans la villa d’un couple d’âge mûr qui se présentaient comme « professeurs ». Dans les échanges préalables, je leur ai signalé que j’avais survécu au virus et que je ne présentais donc aucun risque de contagion. Message épouvanté, me suppliant d’annuler mon séjour, car ils craignaient, en annulant eux-mêmes, de perdre leur statut de « super-host » chez AirBnb. Peu soucieux de faire baisser mon propre statut et de ne revoir qu’une partie de mon argent (AirBnb encaisse dès l’accord de l’hôte, verse l’argent à l’hôte à la fin du séjour moins son pourcentage, ou rend une partie à celui qui a annulé, selon des règles perfectionnées), je leur a demandé de réfléchir au sens de l’expression « immunité acquise » qu’ils connaissaient sûrement. Rien n’y a fait. J’ai donc contacté la boîte mail « litiges » d’AirBnb, et j’ai été entièrement remboursé.

    Racontant l’histoire à un des enseignants de ma famille, j’ai eu cette explication péjorative : « Il faut les comprendre. Un enseignant est entré tout petit à l’école et n’en est jamais sorti, il n’y a pas d’espèce plus craintive que nous. » Le billet de l’honorable Parakontakt n’a rien qui contredise cet avis (à moins qu’il soit, comme moi, vieux, mais encore actif, et « à risque »). Les grévistes qu’il espère sont-iels tous « à risque » ?

    6
    1. ah la la … que d’amalgames ! petit détail : vous êtes tombé dans le Robert ? car le comble de l’amalgame c’est le « iel »

      aie aie là je m’attire les foudres vengeresses !

    2. Suite à P guillemot : C’est une définition de Cavanna dans Pilote il y a bien longtemps : un enseignant c’est quelqu’un qui a tellement peur de la vraie vie qu’il préfère ne pas sortir de l’école.
      Autre idée que je n’ai pas vue dans ce fil : l’école c’est avant tout un moment d’apprentissage social entre enfants, loin du cocon parental ; cette confrontation horizontale est la mission essentielle. Donc ce n’est pas prioritairement une garderie ou une entreprise de maintien de l’ordre ! C’est d’abord un moment d’ouverture et de construction de soi dans l’interaction avec d’autres. AVec des tas de messages bien utiles (moi je préfère contempler la nature, ah bon ton père te bat aussi, le prof est un idiot qui ne comprend pas ce qu’il enseigne et c’est bien mieux expliqué dans mon encyclopédie, etc.) qui vous forment à la vie et à la confrontation progressivement inévitable avec les adultes. C’est aussi l’apprentissage de la violence et de sa maîtrise, l’apprentissage des pulsions avec des objets non tabous…
      En supplément, il y a bien un peu d’apprentissage collectif ; et des enseignants plus ou moins efficaces, avec plus ou moins de méthode… non livresque !

      1
  10. « des consommateurs » « en assez bonne forme » : tout est dit. Parce que si la bonne forme leur fait défaut, y compris à cause du coronavirus ou du vieillissement, ils continuent à consommer auprès du système de santé, bien que ce dernier peine à faire face, et auprès de la protection sociale. Mais il y a quand même des Professions Intellectuelles Supérieures d’un tout autre niveau, qui savent venir quémander le bulletin de vote des électeurs-consommateurs et qui, une fois investis, font autre chose. Comme engranger de l’oseille, conforter leurs réseaux de pouvoir, renvoyer l’ascenseur aux puissances financières ou multinationales. Ou désigner d’un doigt meurtrier le Responsable réel : au choix, les pauvres, les non-vaccinés, les syndicats, les gens de couleur et les gilets-jaunes, les immigrés, les juifs et les arabes. La liste se prête à une abondance de créativité. Dommage, en plus d’un système éducatif performant, le pays pourrait aussi bénéficier, dans son prolongement, d’une organisation de la recherche fondamentale telle que nous serions déjà dotés de vrais vaccins et non de placebos. Et si décidément nous ne pouvions pas bien payer les chercheurs, nous pourrions les fournir aux universités U.S., ce qui serait déjà un bon résultat.

    6
  11. J’inciterais à tenter de comprendre ceux qui réagissent en disant
    « mais vous savez pas faire aut’chose qu’une grève à l’EN ? Non mais allo quoi ».
    Ca peut être le ressenti de ceux qui « tangeantent » avec des communautés de profs qui ont de facto « vieillie sur pied »,
    et encaissé les réformes sans le moindre surplomb (le contraire du modèle finlandais), dans la ligne qu’impose le rectorat etc.

    Même dans l’enseignement supérieur, du fait qu’on nous demande un examen de plus pour pallier les absences covid de décembre,
    on a des réactions « mais c’est payé en heure-sup au moins, non ? ».
    Non bien sûr, ce qui utilise l’ambiguïté de la fierté du prof qui ne vend pas un service ni ne « produit de la valeur » (ce qui justifie heure sup ou embauche d’intérimaires en cas de pic), mais a la « noblesse » de « former l’esprit » d’autres, de jeunes.

    Bref, plutôt que de crier haro sur les profs, je me dirais qu’il y a de quoi être doublement à plaindre (comme on doit plaindre quelqu’un qui s’est mis en colère
    et a fichu le binz, il a souvent conscience « quelque part », de n’avoir pas trouvé la réaction optimale).

    D’une part ils sont dans une situation dure à gérer dans le cadre règlementaire. D’autre part, ils n’ont pas l’autonomie et les ressources pour agir en partie par eux-mêmes. Il doit falloir attendre qu’une fois sur cent, un prof qui a compris comment marche les détecteurs CO2 tombe sur un intendant ou responsable infrastructure encore pas trop usé par le système pour que l’étincelle  » bon là avec le budget trucmuche, on va arriver à commander 8 détecteurs pour les salles des 3ème et 4èmes, et j’aiderai M.Delaperceuse à les installer à 18h après les cours… » soit une réalité.

    C’est la restriction des champs de responsabilité donné avec confiance (et temps ad hoc) qui conduit à du mammouthisme apparent, en vue globale.
    En Allemagne, la notion de responsabilité étant tout autre, il n’y a par exemple pas de réticence majeure à ce que tous les commerçants concernés contrôlent pass sanitaire ET pièce d’identité. L’idée sous-jacente est une espèce de « philia administrative » (« vous et moi sommes bien du même bord, nous sommes des citoyens obéissant à la loi ») alors qu’en France on commence par se dire « Ah, c’est pas nous les flics, demander les papiers c’est prendre l’autre pour un potentiel fraudeur ».
    Je ne plaide pas plus pour l’un ou plus pour l’autre, mais une fois qu’on sait qu’on a fabriqué un corps « mammouth » qu’on a amputé de ses capacités d’initiatives et du temps qu’il faut pour les mûrir collectivement et individuellement, on doit en tenir compte dans les requêtes qu’on lui adresse.

    Dans le cas présent, le résumé « fait plaisir au MEDEF et tais-toi » est assez patent et évident. Et l’appel à la grève tente (mal, mais sinon quoi ?) de faire passer le message « on ne veut pas de cette logique là ».

    5
      1. Merci, j’ai aussi vu des « glimpse » de cette espéce de « double bind » dans les messages d’un certain arkao.

  12. Effectivement la durée d’immunité acquise suite à une contamination dure entre 3 et 4 mois , celle acquise par la vaccination globalement 6 mois . Alors peut on m’expliquer pourquoi les autorités sanitaires et gouvernementales recherchent à obtenir une immunité de groupe sachant qu’elle ne durera que , disons , 6 mois ?

    2
    1. Y s’en foutent de l’immunité de groupe, (si jamais ça existe en plus c’est d’abord un raisonnement de distribution statistique) , ils veulent que le système tourne le plus possible comme avant, le reste hein…

      C’est pour cela que j’ai quelques doutes sur le bien fondé de tout ça que je garde par-devers moi.

      1
    2. @Khanard L’immunité procurée par notre système immunitaire dépends de son état, mais il serait a priori curieux qu’elle soit meileure avec une vaccination qui n’a présenté que la protéine Spike, plutôt qu’une contamination qui a présenté l’ensemble du virus (un certain variant).
      une vaccination multidose doit être comparée à une contamination multiple successive de même cardinal.
      Les meilleurs résultats pour le nombre exigé dans le passe vaccinal, ne sont probablement obtenu que parce que l’on manque du recul nécessaire.

        1. Coucou,

          C’est quoi exactement l’immunité par mes chiffres ?

          les taux d’anticorps ?

          La mémoire des cellules T ? sait on la doser ?

          Il y a déja des etudes fiables ? pas de metas truc qui ne veulent rien dire !

          Bonne soriée

          Stéphane

          5
  13. vous essayez de convaincre un convaincu .
    Malheureusement c’est bien là le problème ! pognon pognon ! vous n’êtes pas quand même naïf au point de croire qu’une quelconque autre valeur guide notre société ?

    Par contre je ne suis pas trop d’accord avec vous lorsque vous dites « c’est un échec lamentable depuis environ 200 ans »
    Personnellement je m’estime mieux instruit que les générations actuelles et certainement moins que les générations antérieures .
    Par contre ce qui ne fonctionne pas c’est l’ascenseur social.

    1. Pour mieux instruit oui, mais pour autant moins crétin, tu me permettras d’avoir comme un doute…

      L’éducation et la culture comme remèdes à l’ignorance oui, mais comme vaccin contre la bêtise/connerie il semble que cela n’a aucun effet spécifique sinon elle aurait été éradiquée et ce n’est pas ce que je peux constater.

      1
  14. Au bout de ce flot de commentaires, une question reste ouverte : QUELLES SONT LES REVENDICATIONS DES GREVISTES ?

    Quelles propositions meilleures que celles du ministère ?

    Est-ce que par hasard il y aurait des divergences entre enseignants et/ou syndicats sur ce qu’il faudrait faire en pratique ?

    1. @Ermisse
      Comme quoi l’EN a raté sa mission à votre égard, c’est à dire vous offrir les outils pour vous éduquer vous même.
      Cherchez un peu et vous trouverez sans difficulté les réponses à vos questions.
      Le goût de l’effort, pourtant mission première de cette vénérable institution, ne semble pas non plus avoir bien percolé.
      Bonnet d’âne et au coin non mais!

      2
      1. Qu’est-ce c’est que cette agressivité gratuite ? Ma question est légitime, et Juannessy a pris la peine d’y répondre !

    2. Je n’ai pas de tract sous les yeux , mais de ce que j’ai pu entendre ou lire ici et là , il s’agit officiellement de :

      – manifester au ministre leur ressentiment de ne pas avoir été écouté lors de réunions récentes dans leurs propres propositions ,
      – modifier le protocole pour revenir à 1 cas contact => fermeture de la classe .
      – isolement des cas contacts intra-familiaux,
      – tests préventifs hebdomadaires systématiques ,
      – masques chirurgicaux et/ou FFP2 fournis en nombre,
      – capteurs CO2,
      – élargir le réservoir de personnels remplaçants ,
      – collectif budgétaire pour recrutement de titulaires ….

      Mais d’un canard à l’autre , selon les régions , se greffent assez traditionnellement comme dans tout lancement de mouvement de grève , des considérations plus locales ou de fond de vieux tiroirs , qui en général visent à motiver les moins à jour .

      3
      1. Je ne sais pas ce qui se dit officiellement dans les syndicats qui au niveau national sont fortement pénalisés.
        Mais sur le terrain, ce que je ressens c’est que les enseignants en ont marre d’être pris pour des cons par leur Ministre omniscient. On est ballotté de protocole en protocole qui ont été pondu par des crânes parisiens et qui ne sont là que pour servir la com du Gouvernement. Comme à l’hôpital, on te sert un discours de « modernisation  » à tout va alors que l’objectif unique est la réduction du nombre de fonctionnaires, point barre. Et les enseignants sur le terrain, ils se démerdent comme ils peuvent au milieu de cette bouillie communicationelle avec les parents qui te disent « Mais c’est vrai, le Ministre il l’a dit à BFM quand toi directeur t’as aucune information. Nous sommes gouvernés par l’apparence ! 😈

        3
        1. Comme quoi , il y a la déclaration rationnelle , et l’affect de fond ! Ça ne va pas étonner notre psy-anthropo-matheux devenu analyste géopolitique .

          Pour le reste , ça fait 20 ans que je suis en retraite , mais j’ai l’impression d’y être .

          PS : par contre , la formulation « crânes parisiens  » me parait rapide et très simplificatrice ( votre belle mère est née à Paris ?). Je reçois ma pension d’un centre à Marseille , je n’ai jamais dit que les marseillais étaient des salops quand elle me parait trop maigre .

          PS : vous faites donc grève par pulsion personnelle et non par consigne syndicale ? Ça laisse entrevoir un bon score .

          1. Beaucoup d’enseignant ne faisaient plus grève depuis un certain temps parce qu’ils savaient que ça ne servaient à rien. Comme disait Sarkozy en substance : l’important c’est que quand les enseignants font grève, ça ne gêne personne.
            Aujourd’hui, je sais déjà que de nombreuses écoles seront totalement fermées.

            1
        1. L’auteur de ce billet avait la malencontreuse idée d’être au travail. Sa journée de travail démarre à 7h30 et se termine entre 18h30 et 19h30, selon qu’il souhaite ou pas amener du travail chez lui et/ou son état de fatigue. Je vous rassure, il s’autorise quand même une pause de 3/4 d’heure le midi pour manger et aller pisser, mais pas toujours d’ailleurs, car il lui arrive d’être en réunion à ce moment-là. Mais là, avec le COVID, c’est moins souvent ! Comme quoi il y a des effets positifs.

          Autant dire que le blog de Paul Jorion, il n’a pas le temps de le regarder à 10h17 ( https://www.pauljorion.com/blog/2022/01/10/quand-leducation-nationale-fait-semblant-par-pakacontakt/comment-page-1/#comment-883023 ), ou même à 18h19 comme vous puisqu’il (encore) au taf.

          Pour répondre à votre question, je dirai qu’il se sent encore suffisamment humain pour avoir envie d’avoir une protection autre que de simples slips DIM distribués au compte-gouttes (3-4 en septembre, et oh miracle, un nouveau lot hier – en tissu toujours, pas des masques chirurgicaux. C’est vrai qu’avec son salaire mirobolant, il devrait pouvoir s’acheter ses propres masques en supermarché – ). Plus précisément, je dirai que le « cas contact familial » pas « cas contact autrement que le jour J0 où l’autre membre de la famille apprend qu’il est positif » s’est quand même une grosse grosse goutte d’eau dans un vase plein. On a beau nous seriner que Omicron il est tout gentil et qu’il ne faut pas s’inquiéter « papa Blanquer » veille sur nous, on a quand même quelques doutes. Allez savoir pourquoi on a l’impression d’un gros foutage de gueule …

          Quand à votre question du lien ci-dessus, expliquez moi comment refuser l’entrée à l’école d’un gamin cas contact qui a son attestation négatif J0 en poche, et ses parents la loi avec eux ?

          1
          1.  » s’est quand même  » –> « c’est quand même ».

            Je profite de cette correction (j’irai refaire un stage en cycle 3 promis) pour rajouter que maintenant, avec les attestations sur l’honneur pour les 3 tests, c’est bingo pour le virus. Petite question hier à mes élèves, tous avec leur « attestation sur l’honneur » des tests J+2 J+4 faits et négatifs, signés par les parents :
            « Qui a eu le test dans son nez à la maison fait par papa ou maman ? » Trois mains levées sur une classe entière !

            CQFD. Le « pic des contaminations » sera bien effectivement vers la mi-janvier, pas de problème. Comme on dit « pas vu, pas pris », nouvelle devise d’OMacron.

            1. « « Qui a eu le test dans son nez à la maison fait par papa ou maman ? » Trois mains levées sur une classe entière ! »

              Ah oui mais la question est orientée aussi, ça peut fausser le résultat !

              Il y a d’autres voies de prélèvement et d’autres personnes pouvant faire le prélèvement… 😀

  15. Sur l’immunité de groupe, j’ai trouvé cet article du Guardian,
    https://www.theguardian.com/commentisfree/2022/jan/10/herd-immunity-threshold-covid-new-variants
    enfin un article pondéré, me suis-je dit en le lisant.
    Encore du doigté jusqu’à l’immunité de groupe, avec la chose que je ne savais pas exprimer (parce que je n’ai jamais eu peur de mourir
    d’un rhume même quand je faisais beaucoup la gueule en sortie de décompression d’un avion avec sinusite carabinée et sens de l’audition largement impacté (spatialement entre autre)) :

    Nous aurons, dans un futur raisonnable (avec une variante autre qu’omicron)
    une immunité aux complications graves, mais pas plus d’immunité que le rhume à l’infection.
    C’est des immunités différentes, la première étant actuellement acquise, pour le rhume, chez le petit enfant (crèche etc.).

    Donc il serait temps de parler de « l’immunité B » en quelque sorte, et pour ce qui est de «  l’immunité A« , celle que nous avons contre le tétanos ou autre (si nos rappels sont à jour), ce sera plutôt niet chez les coronavirus de la famille covid-19.

    3
    1. @timiota L’immunité de horde est un phénomène populationel dynamique et traduit le fait que si l’on introduit un ou plusieurs individus contaminants, les contaminations ultérieures restent en nombre limité, celà n’a rien à voir avec l’issue sévère ou fatale des individus infectés, qui peut être totale !
      Un peu comme un matériau résistant à la flamme ou non propagateur en cas d’incendie, qui ne signifie pas qu’il n’est pas entièrement détruit.
      Avoir une protection individuelle contre l’évolution grave ou fatale, telle que nous le promettent (et procurent) les vaccins actuels n’a rien à voir avec l’immunité de horde.
      Et pour le tétanos il ne peut y avoir d’immunité de horde puisque la transmission n’est pas contagieuse.
      Maintenant les vaccins ralentissent la transmission, mais si ce n’est que d’un facteur (2 par exemple ) inférieur au Reff (10 par exemple) pour Omicron, aucune immunité de groupe ne peut être atteinte, quelle que soit le taux de vaccination récent effectif d’une population !

      L’immunité humorale, liée aux taux d’anticorps serait moins durable, sensible aux boosters répétitifs et avec un vaccin adapté jouerait sur la transmission et donc l’immunité de groupe.
      L’immunité cellulaire mémorisée à plus long terme procurerait surtout une protection contre les évolutions graves et pourrait s’accroître par l’effet cumulatif de vaccination ou infections successives.
      Le ministre Véran a donné quelques chiffres préliminaires dans son audition au Sénat.
      80% puis 50% au delà de 6 mois
      90% puis 70% au delà de 6 mois après 2 doses
      95% puis ?? après 3 doses

      L’immunité de groupe est une propriété du groupe et par la non propagation qu’elle procure, elle protège aussi (statistiquement) les individus qui n’y participent pas (immunodéprimés, non-vaccinés).
      Elle n’a de sens à ce titre que si la totalité du groupe n’est pas vaccinée/rétablie.
      L’immunité individuelle (type tétanos) ne concerne tout le groupe que si tout le groupe est vacciné (effet à très long terme pour le tétanos) !

      1. Oui, merci, j’ai fait des mauvais raccourcis, mais l’article du Guardian est issu d’un bon docteur apparemment.
        J’ai suréagi notamment parce que je me suis demandé « mais en effet qu’est-ce qui fait que dans les N virus du rhume qu’on se prend,
        aucun ne va aux poumons » ?
        Biologie = nuances tout le temps partout, et « informations sous-jacentes » manquantes (ex : la connaissance du plancton qui
        est très très très incomplète, alors que c’est le plus grand « labo de la vie » par son aspect « flottant »)

        1. Parcequ’ils ont des petites pattes pardi ! Mais si des fois ils peuvent remonter jusqu’aux poumons , si vous êtes fatigué ou faible ou selon la température ou milles autres facteurs , c’est bien pour ça qu’ils y a des médecins pour vous soigner le cas écheant , comme si on pouvait les supprimer grâce à une piqure universelle , c’est grotesque !

          1
  16. France

    Taux de croissance 2021 : 6,3%
    Taux de croissance prévu 2022 : OBJECTIF 4%

    https://www.letelegramme.fr/ar/imgproxy.php/images/2019/05/21/bruno-le-maire_4583092.jpg?article=20190521-1012289355&aaaammjj=20190521

    Les confinements ,c’est fini.

    On part vers un mix:
    vaccination 3 doses + immunité collective Omicron avec une maximisation des cas positifs tout en « emmerdant » les non vaccinés pour atteindre l’objectif.

    Ca permettra de gagner 4 à 6 mois en attendant le prochain variant.

    La stratégie 0 Covid n’est pas pour nous !!!!

    https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

    Monde :
    2.753.422 cas positifs le 07/01
    42.992.174 cas positifs en cours
    94.076 cas en réanimation

    Chine:
    157 cas positifs le 08/01
    3.404 cas positifs en cours
    27 cas en réanimation

    Salut CloClo:

    « Non sont malins nos chinois, ils attendent que le truc devienne inoffensif, pour réouvrir et laisser courir.  » (CloCloXi )

    Et ils mettront le temps qu’il faut.

    Bon rétablissement

    1
  17. Ce soir sur F2 au 20H face à la potiche de service , Jean Castex dans le rôle de Bourvil !

    A ce niveau de foutage de gueule et d’incompétence crasse, on touche le point d’allumage d’un trou noir !

    Et elle presque dans un réflexe enfantin de journaliste, ouais mais quand même troisième protocole en 1 semaine, lui trop drôle qui répond, mais vous savez on fait comme on peu dans cette pandémie !

    En fait je me demande si je ne suis pas encore perché de mes derniers joints de cet été … Est ce réel ?

    3
    1. Joints + 3 doses + 3 tests positifs + 37,5 de fièvre ….

      Clo Clo junior , va mettre papa au lit , avec une histoire pleine de dividendes !!!

      3
  18. Ce protocole a effectivement été écrit pour ne rien protéger et au contraire maximaliser les contaminations à l’intérieur de l’école, et sa sortie la veille au soir de la rentrée n’est pas un hasard : surtout ne pas permettre à quelque quidam d’aller regarder les choses de trop près. Bref, une grande hypocrisie encore de nos gouvernants, qui parlent « protection » quand ils agissent « contamination ». Le but, non dit, mais qui commence à devenir bien visible : que tout le monde l’attrape. La fameuse immunité collective de 6 mois top chrono !

    La dernière couche, pour accélérer encore les choses : Castex ce soir au JT, qui annonce que le premier test ne sera plus un test officiel, mais un autotest ! Les deux suivants étaient du pipeau, le premier n’en semblait pas du fait de son « officialité » mais l’était du fait du « J+0 », il en est désormais aussi un vrai pipeau. Car tout le monde sait que personne ne fera d’autotest à ses propres gosses. D’ailleurs, on n’en trouve même plus des tests, et cela ne semble soucier personne au gouvernement.

    Une bonne stratégie du choc telle que décrite par Naomi Klein à l’œuvre depuis quelques jours dans nos écoles. Car …

    Pour sauver les bénefs des cotisants du MEDEF, on va donc oublier que le système hospitalier explose et que des dizaines de milliers de malades ne peuvent plus être soignés.
    Pour sauver les bénefs des cotisants du MEDEF, on va laisser se contaminer joyeusement les enfants, leurs parents et leurs enseignants.
    Pour sauver les bénefs des cotisants du MEDEF, on va oublier que le COVID-long existe, que les hospitalisés auront des séquelles plus ou moins importantes, que le virus continue a survivre dans le corps et le cerveau de ses hôtes, … bref, que les problèmes actuels ne seront que la pointe immergée de l’iceberg vue l’immensité des effets secondaires que ce virus génère. Pour ceux qui pensent que les chinois font fausse route, on en reparlera dans quelques années : ils n’auront besoin d’aucune guerre pour prendre le leadership mondial de l’économie, devant les USA et l’Europe. La patience leur suffira amplement.

    On nous raconte à longueur de journée que « Omicron ceci, omicron cela ». Or, Delta est toujours là, à 40.000 contaminations / jours. Et Deltacron, le variant qui serait issu d’une recombinaison entre Delta et Omicron selon un chercheur chypriote, est peut-être une fausse manip d’un test foireux aujourd’hui (bien que j’en doute de cette thèse, vu qu’il y aurait au moins 25 cas testés positifs), il n’en reste pas moins que la circulation en parallèle de ces deux variants à un très haut niveau ne fait qu’augmenter les risques qu’une telle chose apparaisse.

    On est dans une politique très court-termiste (élection présidentielle oblige), pas sûr cependant que le virus ne nous réserve pas une autre mauvaise surprise d’ici là (mais bon, je fais confiance en nos dirigeants pour nous sortir une salade du style « pas de chance, mais c’est pas de notre faute, on a tout fait pour l’éviter »). UBU est roi chez nous !

    4
    1. @ François M,

      Avec le pass vaccinal, on rend quasi obligaoire la vaccination et en même temps avec le protocole sanitaire à l’école, on rend quasi obligatoire l’immunité collective !

      Après près de 5 ans de Macron à l’Elysée, vous n’avez toujours pas compris la logique du macronisme ?!… 😉

      1
      1. @Benjamin,

        Parce que, une fois comprise, il faudrait l’accepter ? Je déteste l’hypocrisie. Si Macron veut obliger la vaccination, qu’il fasse une loi pour ; s’il veut obliger l’immunité collective, qu’il supprime ce « protocole sanitaire » qui a tout d’une embrouille et rien de sanitaire.

        Faudra-t-il s’étonner, dans quelques semaines, avoir une Lepen ou un Zemmour en haut de l’affiche ? Pourquoi d’après-vous les électeurs s’orientent-ils vers ça ? Il était censé rendre la politique plus propre, il l’a faite plus fourbe encore.

        Il y a cinq ans, sur ce blog, j’avais milité pour l’abstention au second tour. Au motif qu’autrement, avec sa politique et trop bien élu, il finirait par jeter encore plus de monde dans les bras de l’extrême droite. Nous y voilà : l’extrême droite, en cinq ans, a gagné 10% de plus.

        1
        1. @François M,

          Je n’ai jamais dit qu’il fallait l’accepter ce « en même temps » !

          Et je vous rejoins sur le fait que la politique de gestion de crise à la Macron est hypocrite et fourbe… et qu’elle ne peut avoir comme conséquences qu’une poussé de l’extrême droite.

          Mais le constat est là : depuis l’été 2020, sa seule obsession est sa réélection au printemps 2022. Et tout sa stratégie sanitaire n’a eu de logique que de ménager les indicateurs macro-économiques en vue d’avoir un bilan « positif » à défendre.

    2. @François M La modif de Castex est habile :
      en gardant les enfants jusqu’à la fin de la journée scolaire la fonction garderie est préservée.
      (on peut se demander pourquoi le protocole initial avait oublié cette « raison d’être » de l’institution).
      en préconisant l’auto-test à la place du PCR,
      il déplafonne les limitations de capacités de test (et les queues pour les parents -clients du système éducatif d’état-)
      il permet une recontamination grâce au retour des 10 à 30% de faux négatif à J0 !
      il permet une vaste sous estimation des chiffres de contamination par le non enregistrement faute de PCR/enregistrement.

      serait-ce un effet collatéral involontaire non anticipé, une mesure correspondant à un objectif inconscient inavouable, ou un objectif hypocritement disssimulé et assumé au plus haut niveau ?

      1. Pas d’inquiétude voyons !
        Les écoles vont bel et bien fermer car les enseignants positifs tombent comme des mouches.
        Plus d’enseignants dans les classes et plus d’enseignants pour faire classe à distance, joli résultat de « l’école ouverte coûte que coûte » !
        Quelle misère cette impensée !
        Et encore heureux que nous sommes en guerre… contre un virus. Je n’ose imaginer les actions d’un tel Gouvernement dans le cadre d’un conflit conventionnel.

        3
    3. @François M Deltacron ou parfois Delmicron n’est que la combinaison simultanée des 2 épidémies mais où mieux qu’en France ne pourrait-elle générer un variant DelMacron !

      D’ici avril !

      Au début on pouvait penser que la persistence du Delta faiblement déclinant en nombre mais toujours élevée, masquait la progression plus rapide du Omicron .
      Maintenant c’est la rapide progression du Omicron, jugé moins préocupant qui fait apparaître une baisse rapide en proportion du Delta, mais en permet ainsi la subsistance à un niveau non négligeable avec ses conséquences.

      1
    4. Tiens je viens de me rendre compte que François M et Pakacontakt était le même !

      Donc le boulot où tu laisses les fenêtres ouvertes avec les collègues c’est une classe d’école. Quel niveau ?

      1
  19. L’école a bon dos .Toute la hargne qui anime certains commentaires est le signe d’une exaspération sociétale
    qui n’en finit pas.
    La faute au covid? Pas que …à l’impossible nul n’est tenu , m’étonnerait pas que , médecins , infirmiers , enseignants envoient tout chier pour finir ( vu que le président lui même théorise sur le nouveau message de l’évangile libéral : «  emmerdez vous les uns les autres ! ».)

    Le parent d’élève devenu con sommateur ne comprend pas les ruptures dans le service , tout simplement parce qu’il ne connaît pas les enseignants . Jamais eu l’idée , le pauvre , de seulement tenter un repas à la même table , de vivre sa vie pour un jour seulement.
    Il préfère croire ses préjugés et croire que l’iPad rendra plus intelligent son gosse , faute de mieux .
    Sauf que les parents de la silli con vallée ont eut une meilleure compréhension du problème : pas d’iPad ni de réseaux sociaux pour leurs mômes …
    « Quoi , passez du temps avec ses mômes , comprendre les mécanismes de la concentration , de la mémoire ? Cà va pas la tête ! On bosse nous ! « 

    PS : pour les « démerdards «  , vu qu’il faut bien se débrouiller dans la vie

    https://booknode.com/les_petites_bulles_de_l_attention_-_se_concentrer_dans_un_monde_de_distractions_02149203/extraits

    https://www.babelio.com/livres/Patino-La-civilisation-du-poisson-rouge/1137814

    4
    1. « m’étonnerait pas que , médecins , infirmiers , enseignants envoient tout chier pour finir »…

      Oui, avec les démissions en cascade à l’hôpital public, cela semble être déjà engagé. Saigner la fonction publique jusqu’à l’os pour qu’elle rende l’âme, le summum de la réussite néo-libérale.

      Quand je pense qu’il y a encore des gens « de gauche » qui voteront Macron au premier tour !

      3
      1. Et au deuxième, et au deuxième ! Mais « pas en mon nom » où une capote comme ça pour la glisser la burne quand même.

      2. Ces apprentis sorciers sentent que le vent tourne , la machine va s’arrêter , pas seulement dans la fonction publique , faites des réserves !

        2
      1. Hello Cloclo.
        Article intéressant .
        «  mythe urbain « ….dis tu .
        Punaise , tu m’obliges à refouiller dans le livre de Bruno Patino «  la civilisation du poisson rouge «  pour retrouver les sources. A propos de la dépendance numérique , tout est écrit dans ce bouquin dont :

        -« Ce que les entrepreneurs de la silicon valley qui placent leurs enfants dans des établissements tech free ( sans technologie ) ont parfaitement compris. » (p142 édition de poche ).
        Plus d’autres références p50 , mais bon, je vais pas tout écrire.

        Donc , il existe bien des écoles sans écran .
        Une petite recherche sur Google , et paf , l’explication du pourquoi du comment .
        Un article à confronter à l’opinion qui consiste à supposer que tout est question de mesure .
        De la mesure , certes , mais la question « du temps et en heure «  n’est pas dénuée d’intérêt .

        « Pour les cadres surconnectés de la Silicon Valley, le choix de Waldorf reflète donc avant tout la volonté de redonner à la technologie une place plus modeste : « Lorsque nos étudiants commencent à utiliser les ordinateurs, ils ont déjà tellement de centres d’intérêt que l’ordinateur ne devient qu’une activité parmi d’autres, constate avec satisfaction Monica Laurent. En somme, nous préparons surtout les enfants à une vie heureuse! » »

        Une vie heureuse , la réponse à ta question : «  pourquoi la vidéo de la petit fille fascine ? « .
        Mais parce qu’elle transpire le bonheur , et ça fait du bien .

        https://www.letudiant.fr/educpros/enquetes/aux-etats-unis-une-pedagogie-slow-tech-pour-former-les-leaders-de-demain.html

  20. « En musique comme en français on fonde les règles sur une connaissance et une pratique empirique qui nous permet de sentir si la phrase est correcte, si elle sonne bien, en musique atonale en revanche, étant privé de cette sensation que la note est juste ou fausse, on fera appel à la règle pour le savoir.
    Autrement dit dans la musique tonale comme dans la langue parlée on déduit la règle de la phrase, alors que dans la musique atonale on déduit la phrase de la règle. »
    A partir de ce passage emprunté à la conférence du musicien Jérôme Ducros au Collège de France (dont j’ai déjà laissé le lien sur la blog et que je vous encourage à réécouter), le bon sens semble disparaitre et comme nous vivons dans un monde volontairement atonal, les politiques restent dans leurs rôles de faiseurs de règles tout en cachant bien mal que le souci est que tout le monde à intérêt à continuer de produire quoi qu’il en coûte et comme avant. Dont look up.
    https://www.youtube.com/watch?v=LK2hGEz8Jgs&t=825s

    Lorsque la perte de sens volontairement conçue devient contre productive et fait débat:
    https://www.fub.fr/velo-ville/securite-routiere/casque-dossier-qui-decoiffe

    J’enseigne le dessin et la peinture depuis 39 ans et je ne dois surtout pas oublier qu’aujourd’hui l’étendard de mon métier est une pissotière.

    Une dernière phrase de Jérôme Ducros: « L’émotion musicale provient précisément de ce qu’à chaque instant, le compositeur retire ou ajoute plus ou moins que l’auditeur ne prévoit, sur la foi d’un projet qu’il croit deviner. Le plaisir esthétique est fait de cette multitude d’émois et de répits, attentes trompées et récompensées au delà de l’attente, résultat des défis portés par l’oeuvre. »
    J’y vois, peut-être à tort, le dessin d’un projet politique.

    2
    1. « Ducros: « L’émotion musicale provient précisément de ce qu’à chaque instant, le compositeur retire ou ajoute plus ou moins que l’auditeur ne prévoit, sur la foi d’un projet qu’il croit deviner »
      Merci pour cette merveilleuse découverte musicale , qui n’est pas évidente au premier abord.

      Lier la musique et les joueurs de pipeau politiques ? Pourquoi pas .

      Il faut sûrement s’attendre à la fameuse sėrie de fausses notes, la seule capable de réveiller , celle qui fait que le populo sort de sa torpeur . Malheureusement , la musique de l’argent -roi continue d’entraîner des foules d’inconscients. Pour preuve l’incapacité à affronter les problèmes climatiques ,l’incapacité à voir l’école ou la santé autrement que sous son aspect économique (qui sous entend la course à la rentabilité, en bonne logique capitaliste , les salaires étant considérés comme des coûts).
      On est à la limite du suicide collectif ( la dernière en date , le nucléaire serait de l’énergie verte…)

      En pensant à ce gamin qui pleure de voir que l’école est de moins en moins drôle ,
      En espérant qu’il y trouvera quand même le sel de la terre , la joie de l’amitié , et va savoir , peut être par un coup de chance extraordinaire les prémices de l’amour .

      1
  21. Je fais le constat très simple que tout ce bazar avec les enfants à l’école, aurait pu ne pas exister si la vaccination avait été rendue obligatoire pour les adultes dans un premier temps et ensuite les ados dès la rentrée de septembre .
    Cela n’aurait certainement pas stoppé la diffusion du virus, mais considérablement ralenti sa progression.
    L’objectif du vaccin dont 90 % de ceux qui s’écharpent ici sur ce blog ont oublié l’objectif :
    atténuer fortement les formes graves de la maladie.

    A ce jour l’hôpital est dans la panade, car 80 % des réanimations sont des non-vaccinés. Il faut se le rappeler à chaque instant.
    Les soignants sont submergés par des personnes qui se sont opposées au vaccin par leur seule stupidité.

    Alors SVP pour sortir de ce chaos demandez à vos politiques de voter la vaccination obligatoire ( de quelque bord que vous soyez, le problème n’est plus là) .
    Cela demande du courage politique, à ce jour je ne vois personne qui le possède ! C’est bien là le problème.

    1
    1. Oui mais il semble que la configuration actuelle de la mise sur le marché d’un produit, empêche juridiquement de le rendre « obligatoire » ce vaccin.

      Sauf à outre passer le droit et s’affranchir des processus dans ce domaine, il faudrait alors une Loi d’exception et accepter la responsabilité de l’obligation. Ce qui n’est pas dans le genre de la maison des dirigeants depuis longtemps d’assumer. Et en fait ça serait contraire aux recommandations de l’OMS d’ailleurs. Pas simple.

      2
      1. Salut CloClo

        Pour les nourrissons et les enfants , on ne se pose pas de questions : vaccination obligatoire : 11 vaccins
        – la diphtérie,
        – le tétanos
        – la poliomyélite
        auxquels se sont ajoutés en 2018
        – l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites),
        – la coqueluche,
        – l’hépatite B,
        – la rougeole,
        – les oreillons,
        – la rubéole,
        – le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites),
        – le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites)

        Par contre pour les « adultes » et l’obligation vaccinale , c’est une autre histoire.
        Faut qu’ils soient d’accord !!!!!!!!!!!!!

        A ce propos
        En Chine :
        1,4 milliards habitants
        2,91 milliards de doses administrées

        « Non sont malins nos chinois, ils attendent que le truc devienne inoffensif, pour réouvrir et laisser courir. » (CloClo)

        et en plus ils se font vacciner.

        Ceintures et bretelles!!!!!!!!!!!!!!!

        1. Salut Iicitano,

          Oui mais je parlais d’un problème de mise sur le marché pour ceux en cours, ce qui n’est pas le cas avec les vaccins obligatoires dont tu parles.

    2. @Christian Les vaccins disponibles en matière de coronavirus n’ont pas l’efficacité espérée et vantée au début, en particulier maintenant face au variant Omicron.
      En France la population s’est laissé vaccinée à un taux exceptionnel de 90% très supérieur à celui obtenu en Israël (67% ?) qui actuellement est en train de changer de stratégie.
      Les vaccins permettent effectivement d’atténuer les formes graves de la maladie et sont accessibles à tous les adultes, mais celà nécessite d’être vacciné au moins 15 jours avant d’être contaminé.
      Les vaccins y compris après 3ème dose n’empèchent pas la transmission qui continue entre personnes vaccinées au boulot, dans les rassemblements loisirs et réunions de famille ou privées, les transports, les restau, les cantines ….d’autant plus que ces personnes se croient protégées et abandonnent les réflexes et gestes barrières y compris en intra-familial.

      Il existe maintenant un médicament Pfizer qui revendique le même taux de protection s’il est administré dans les 5 premiers jours.
      Un médicament n’a besoin d’être administré qu’aux seuls infectés.

      C’est donc encore moins le moment de réclamer une obligation vaccinale qui est une atteinte corporelle non consentie, en l’occurence avec un produit autorisé en phase dérogatoire, notamment pour protéger les plus vulnérables et pour lequel on ne dispose d’aucun recul sur les effets à long terme.
      Le conseil de l’Europe s’était prononcé contre toute obligation générale.
      Ces effets à long terme (peut être inexistants) sont inéluctables et permanent dès que la vaccination est effectuée alors que la protection est réduite dans le temps, ce qui ne permets pas de calculer rationelllement le bénéfice/risque.
      Une vaccination ne peut être considérée comme une mesure d’urgence temporaire, car ses effets sont définitifs.
      Mieux vaut en effet interdire (temporairement ?) l’accès à certains lieux et activités.

      Prendre le risque (inconnu) d’une vaccination pour protéger dans l’urgence des personnes à risque est une chose, d’autant plus que les personnes en question se sont déjà reproduites où ne sont plus en l’age de le faire.
      Etendre une telle mesure à la totalité de la population est un risque que même une décision majoritaire ne devrait pouvoir emporter dans un Etat de droit.
      D’autant que le déroulement actuel de la maladie ne mets en danger qu’une part très limitée de la population et que rien dans notre pays n’est fait pour en protéger une quelconque partie.

      La résilience d’une population est une caractéristique globale qui résulte en partie de comportements minoritaires voire très minoritaires (résistance..martyrs) motivés par une analyse propre non partagée et qui peut apparaître stupide à la majorité.

      Si l’hôpital est surchargé c’est dû uniquement à une circulation du virus élevé (taux d’incidence) car les mesures de contrôle efficaces n’ont pas été prises à temps.

      Si cette circulation est élevée c’est à cause du vaccin, le gouvernement ayant misé esentiellement dessus (apparement à tort) pour contenir la propagation et n’ayant pas pris à temps les mesures de correction nécessaires.

      Est-il vraiment nécessaire actuellement de vacciner les pauvres à coup d’amendes dissuasives, qui restées impayées encombreront les prisons (comme pour un ancien ministre de l’intérieur) pour ceux qui n’auront pas pris le maquis alors que les riches paieront l’amende ou seront traqués chez eux par le GIGN ?

      Piquera-t-on les touristes à l’arrivée avec un vaccin européen avant une quarantaine de 14 jours ?

      4
  22. Une « petite info »

    Inde : les chiffres officiels
    https://www.worldometers.info/coronavirus/country/india/
    484.213 décès Covid

    MAIS : une étude apporte de nouveaux chiffres
    https://www.science.org/doi/10.1126/science.abm5154

    Mortalité LIÉE À LA COVID en Inde : données d’enquête nationale et décès dans les établissements de santé

    Abstract (Traduction)
    Les totaux nationaux de décès liés à la COVID en Inde restent indéterminés.
    À l’aide d’une enquête indépendante représentative à l’échelle nationale menée auprès de 0,14 million d’adultes (M), nous avons comparé la mortalité liée à la COVID au cours des vagues virales de 2020 et 2021 à la mortalité toutes causes confondues attendue.

    La COVID a représenté 29 % (IC à 95 % 28-31 %) des décès de juin 2020 à juillet 2021, ce qui correspond à 3,2 millions (3,1-3,4) décès, dont 2,7 millions (2,6-2,9) sont survenus en avril-juillet 2021 (lorsque la COVID a doublé la mortalité toutes causes confondues).
    Une sous-enquête menée auprès de 57 000 adultes a montré des augmentations temporelles similaires de la mortalité, les décès liés à la COVID et aux décès non liés à la COVID ayant atteint un sommet similaire.
    Deux sources de données gouvernementales ont révélé que, par rapport aux périodes prépandémiques, la mortalité toutes causes confondues était supérieure de 27 % (23 à 32 %) dans 0,2 million d’établissements de santé et de 26 % (21 à 31 %) dans les décès enregistrés à l’état civil dans dix États ; les deux augmentations se sont produites principalement en 2021.

    Les analyses révèlent que les décès cumulés dus à la COVID en Inde en septembre 2021 étaient 6 à 7 fois plus élevés que ceux signalés officiellement.

    Le Covid en Inde avait été commenté sur le blog au printemps 2021 avec les conséquences du rassemblement gigantesque du Kumbh Mela
    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2021-04-14/quest-ce-que-la-kumbh-mela-le-plus-grand-pelerinage-du-monde-qui-se-deroule-en-pleine-pandemie-b10d021c-e1de-4b96-8e9c-bbc87f294788

    https://www.briflynews.com/sites/default/files/styles/fb_1200x630/public/article/2021-01/tkyhd.jpg?itok=jotHZU-H

    1
    1. Inde:
      Les estimations de 3,1 à 3,4 millions de décès de l’enquête indépendante COVID Tracker représentent un taux national de mortalité COVID par million d’habitants allant d’environ 2300 à 2500, soit environ 6 à 7 fois le taux officiellement déclaré le 1er septembre 2021 .
      Cela placerait le taux de mortalité par million d’habitants de l’Inde juste en dessous de la fourchette signalée au Brésil (2800/million) ou en Colombie (2500/million), où l’enregistrement des décès est beaucoup plus complet.

  23. Aller ! Jeannot vient encore d’alléger le protocole sanitaire dans les écoles hier.
    Je viens de l’apprendre par les journaux mais rien dans ma boite mail pro. Ça devient ridicule, autant ne plus mettre de protocole… misère.

    1
  24. Le séquençage Covid en France

    https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde

    EMERGEN : Lancé en 01/2021 et opérationnel en 06/2021
    Le projet EMERGEN (Consortium pour la surveillance et la recherche sur les infections à pathogènes EMERgents via la GENomique microbienne), coordonné par Santé publique France et l’ANRS Maladies infectieuses émergentes, vise à déployer sur l’ensemble du territoire national un système de surveillance génomique des infections à SARS-CoV-2.

    *Identifier la part des différents variants circulant sur le territoire afin de décrire et de suivre leur circulation et leur évolution dans le temps sur le territoire

    *Identifier de nouveaux variants par l’analyse en continu de la base nationale constituée des résultats de séquençage et des métadonnées associées, quelle que soit leur indication (surveillance, clusters, réinfection, etc.)

    https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2021/consortium-emergen-point-d-etape-sur-son-deploiement

    *La découverte de nouveaux variants
    *La signification biologique des mutants et l’impact des évolutions génétiques et phénotypiques de ce nouveau virus
    *La possibilité d’anticiper l’émergence de mutants d’échappement
    *La caractérisation clinique et virologique des patients infectés par des variants (sévérité, la cinétique et sites d’excrétion virale des variants)
    *L’immunité et la circulation des variants face à la campagne de vaccination et les mesures de contrôle
    *L’exploration virologique et immunologique en cas d’échec vaccinal, ou de ré-infection
    *L’anticipation des dynamiques de circulation des différents variants, et du risque d’introduction de nouveaux variants
    *La pertinence de la surveillance des eaux usées dans le suivi des variants circulants en population générale.

    Entre une analyse PCR et le résultat du séquençage : 7 jours en moyenne

    Le 07/01/2022 France
    Suspicion forte de variant Omicron : 87%

    Au 11 janvier on peut considérer que les nouvelles contaminations Covid sont proches de 100% avec Omicron , soit près de 2 semaines après le Royaume Uni.

    3
  25. …  » Le séquençage Covid en France……
    EMERGEN : Lancé en 01/2021 et opérationnel en 06/2021
    Le projet EMERGEN (Consortium pour la surveillance et la recherche sur les infections à pathogènes EMERgents via la GENomique microbienne), coordonné par Santé publique France et l’ANRS Maladies infectieuses émergentes, vise à déployer sur l’ensemble du territoire national un système de surveillance génomique des infections à SARS-CoV-2.
     » …

    Didier R. , si vous lisez ce blog …on attend votre réaction..

    1. Concernant le séquençage en France

      https://www.bfmtv.com/sante/omicron-pourquoi-la-france-a-t-elle-du-retard-dans-la-detection-de-nouveaux-variants_AV-202111300270.html
      Un retard français

      Philippe Froguel, généticien et professeur au CHU de Lille et à l’Imperial College de Londres.
      « La France a toujours mal fait dans le dépistage des nouveaux variants. On a toujours un mois de retard. Dans la plupart des autres pays, on fait travailler ensemble les centres de génétiques humaines, les centres hospitaliers… En France, on n’a jamais réussi à se mettre d’accord »

      au 30/11/2021:
      sur les 30 derniers jours,
      France e 3419.
      Allemagne, 10.097,
      Danemark 23.874
      Royaume-Uni 134.005.

      D’où l’intérêt de suivre ce qui se passe au Royaume Uni sur le Covid où les informations données par le Ministère de la Santé me paraissent plus complètes et permettent d’estimer les tendances à venir.

      Quant à Raoult , il avait proposé ,bien avant le Covid , la création de plusieurs centres type IHU de Marseille sur des métropoles régionales. Sans suite

      2
      1. https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1044522/20211231_OS_Daily_Omicron_Overview.pdf

        Le rapport quotidien de suivi d’Omicron du 31/12/2021 par le UK Health Security Agency
        Ce suivi s’est arrêté . Omicron ayant remplacé Delta

        Le suivi Covid quotidien UK:
        https://coronavirus.data.gov.uk/details/healthcare

        * forte augmentation des cas positifs due à Omicron
        * forte augmentation des hospitalisations due à l’augmentation des cas positifs
        * tendance à la réduction des patients dans des lits de ventilation mécanique( réanimation)

    2. Réponse du professeur :

      « Vous savez, je dis toujours que .. courbe en cloche .. les journalistes .. plusieurs épidémies .. pas seulement a l’intérieur du périphérique ! .. je suis le plus cité des chercheurs dans le monde .. variant Marseille4 .. le vaccin .. et la sclérose en plaque .. Gilead.. je suis le plus grand scientifique du monde .. l’IHU .. APHM .. leur fais gagner beaucoup d’argent .. vous n’êtes rien, taisez vous. »

      😉

  26. Voila enfin , bien expliqué , le zéro micro organismes ça n’éxiste que dans un autoclave , qu’on se le dise !

    1
  27. J’essaie d’en rire mais j’ai plutôt envie de pleurer ou de mettre des baffes ?
    “Par exemple, si les Français réduisent de 20% leurs contacts en janvier, cela pourrait réduire la taille du pic des hospitalisations de 50%”, dixit l’Institut Pasteur qui craint de voir les hopitaux débordés !
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/variant-omicron-les-scenarios-de-linstitut-pasteur-pour-le-pic-hospitalier_fr_61deac21e4b0603631b27abe

    Mais putain, on vient d’ouvrir des nurseries à virus dans les écoles !!!

    Là je crois sincèrement que pourrait être envisagée des poursuites judiciaires pour tous ces Sinistres (comme disait Coluche) qui pavanent dans les médiats et qui délibérément organisent la saturation des hopitaux.

    Je n’ai plus de mots…

    2
  28. IMPORTANT (comme dirait Philippe Soubeyrand)

    Ça fait un petit peu de temps que je surveille cette courbe :
    https://www.meteo-covid.com/graphique-hospitalisation-age-admission
    Je vous invite à regarder le taux d’hospitalisation des moins de 9 ans. A comparer avec les 30-39 ans (supprimez les autres courbes) …
    Faites la même chose pour les soins critiques…
    Ceci pour ceux qui pensent que le COVID (notamment le variant Omicron vu les dates) n’envoie pas les enfants à l’hôpital… alors que l’incidence est la même que pour les 30-39 ans.

    La courbe des décès, aussi, est mauvaise, mais en valeur absolue, le nombre d’enfants concernés est faible.

Les commentaires sont fermés.