123 réflexions sur « Vidéo – Attention : Les disruptions dues à omicron »

  1. La seule chose qui empêche Dieu* d’envoyer un deuxième déluge, c’est que le premier était inutile.
    Nicolas Chamfort (1741-1794)

    Ce qui s’est passé se reproduira, ce qui a été fait, sera refait : il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

    Nicolas Chamfort (1741-1794)

    * : je précise que je suis agnostique .

    1. @ Khanard

      « La seule chose… »

      Ah ??!! Je pensais que c’était à cause de la sécheresse, consécutive du réchauffement climatique et préfigurant l’effondrement qui vient…

      Il est vrai qu’au 18ème siècle nous en étions encore qu’au début de l’ère thermo-industrielle et l’on s’en remettait le plus souvent à dieu (à part le baron D’Holbach ! ). 😉

  2. Merci de votre avertissement ! Masques FFP2 à l’intérieur et dans les transports en commun. Aération fréquente. Bonne année 2022 à tous !

    1
  3. Paul utilise le terme de disruptif dans son sens premier historique (sens 1 du Larousse) (correspondant à disruptive en anglais qui est bien péjoratif) qui est qu’une étincelle provoque un accident et non pas le sens (sens 2 applicable à l’économie du Larousse) que l’on lui donne aujourd’hui en entreprise et chez les managers actuellement que l’étincelle va rebattre les cartes pour créer une amélioration significative. Là on est bien dans le cas d’une étincelle qui va provoquer pour le moins une grosse pagaille, pour le plus, des blocages ou des paralysies…

    1
    1. Même si « disruption » a acquis un sens positif dans le milieu des affaires en France, ce n’est certainement pas le sens que le mot a toujours en anglais.

      1. Les USA payent chère d’avoir un gros paquets de Républicain (mais pas qu’eux, les afro américains y vont à reculons aussi) réticents à la protection et à la vaccination, et aussi d’avoir une population générale toutes opinions confondues qui subit depuis des décennies une épidémie d’obésité hors norme (avec tout ce que cela engendre, niveau cardiaque, diabète…). Après la libre circulation et la densité font le reste.

        Après la vague sud africaine, la vague anglaise, maintenant la vague New-Yorkaise ?

        On est le 10 janvier en France, et je n’entends plus rien, on en est où de la vague gigantesque catastrophique, du mur qui monte, du tsunami, de la déferlante hallucinante Omicron en terme sanitaire ?

  4. Merci M. Jorion d’être un phare dans le brouhaha ambiant, de suivre tant de sujets et de m’instruire. Ce que j’ai pu lire ici, est explicatif et m’a probablement été salutaire. Je vous souhaite une année agréable, comme la précédente l’a été d’après l’avant dernière video, avec aussi peu de soucis que possible.

    3
  5. je ne sais pas ce que vaut cette info, on entend parler de « flurona », sorte de fusion « grippe-covid » … une alliance virale 🙁

    1. Les virus, même pas vivants, seraient plus doués que nous pour mettre leurs intérêts en commun…ça fout un peu les boules…

      1
  6. Bonjour et bonne année à tous.

    Boite de Petri:
    La boite de Petri est utilisée en microbiologie pour la mise en culture de bactéries, de micro-organismes ou encore de cellules. En verre, en plastique, compartimenté ou non

    https://www.blick.ch/fr/news/suisse/des-suisses-a-bord-encore-un-cluster-de-covid-19-sur-un-bateau-de-croisiere-id17110924.html
    L’Aida Nova est immobilisé depuis plusieurs jours dans le port de Lisbonne. Le navire s’étant transformé en un foyer d’infection de Covid.-19.
    4000 personnes.
    Plusieurs membres de l’équipage ont été testés positifs au coronavirus et ont dû quitter le navire. Le nombre de personnes touchées serait si important qu’il faut attendre l’arrivée du personnel de remplacement
    Rien que pendant les vacances de Noël, des infections ont été signalées sur plus de 60 navires de croisières dans les Caraïbes.

    Ce chiffre est passé à 88
    http://french.news.cn/2021-12/30/c_1310400624.htm
    Au total, 88 navires font l’objet d’une enquête ou d’un suivi de la part du CDC (Centers for Disease Control and Prevention :USA)en raison de cas de COVID-19

    Conditions de sécurité chez un croisièriste connu :
    COMMENT NOUS PROTÉGEONS VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ AVANT, PENDANT ET APRÈS VOTRE CROISIÈRE: HÔTES ET ÉQUIPAGES TOUS VACCINÉS ET TESTÉS

    À L’EMBARQUEMENT
    *Tous les passagers âgés de 12 ans et plus (8 ans pour les croisières en Arabie Saoudite et Mer Rouge) doivent être complètement vaccinés contre le Covid-19;
    *Tous les passagers âgés de 2 ans et plus doivent soumettre un test négatif avant l’embarquement
    *Un dépistage COVID-19 et un examen de santé pour tous les hôtes, une lecture approfondie du questionnaire de santé et un contrôle de température sans contact.
    DISTANCIATION PHYSIQUE
    Occupation réglementée dans les espaces publics et réservation pour les activités et les divertissements.
    Les masques sont obligatoires dans les espaces publics à l’intérieur, sauf lorsque assis dans des restaurants, des bars et des salons.

    Stratégie 0 Covid en Chine
    Je n’ai pas trouvé de croisière en cours avec escale en Chine.
    Par contre vous pouvez réserver mais fin 2022 ou 2023.

    3
    1. Certes les tests sont une composante importante mais encore faut il préciser certains chiffres : si vous êtes asymptomatique le taux de fiabilité est de 78% , si vous êtes symptomatique celle-ci est de 92 % ..
      Il y a tout de même des trous dans la passoire .

      1
    2. Bonjour,
      Avec la contagiosité d’Omicron est-ce que les appartements en étage peuvent aussi être perçus comme une boite de Petri ?

      3
        1. Si on savait exactement combien coute chacun des salariés des chantiers de l’Atlantique

          ( infrastructure financées par le trésor, garanti de l’Etat sur la partie financière, dégâts environnementaux pendant l’exploitation, après, defiscalisation a gogo sur toute la ligne, j’arrête j’ai plus d’encre )

          On pairait ces braves gens à rester chez eux, et la collectivité serait largement gagnante.

          Je vais manger un chocolat Kholer pour me calmer…

  7. @ Khanard

    Les trous dans la passoire pour en final se retrouver à plusieurs milliers dans une boite de Pétri à l’échelle d’un bateau de croisière.

    Par contre ,le croisiériste dont j’ai fait référence n’embarquait que les personnes ayant une bonne assurance santé Covid19.

    *Embarquement refusé si la preuve de la police d’assurance obligatoire Covid-19 n’est pas fournie. Veuillez vérifier les détails des conditions de voyage pour chaque destination. ( dixit)

    1. très intéressant ce que vous dites là. Effectivement après le pass vaccinal la prochaine étape dissuasive sera une sélection par les mutuelles (ceux qui ont la chance de pouvoir s’en payer une) .

      1
  8. Halte au pessimisme !

    1) Arrêt du suivi d’Omicron sur CovidTracker. En pleine vague, Santé public France décide de changer d’indicateur, sans prévenir les labos ni tenir compte de ses recommandations:
    https://twitter.com/GuillaumeRozier/status/1476236556277096461?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Enews%7Ctwgr%5Etweet

    2) Olivier Véran: le JDD ce jour
    la cinquième vague portée par l’émergence du nouveau variant Omicron « est peut-être la dernière ». Sa contagiosité, jusque-là vue comme un problème, pourrait en fait être salvatrice : »Omicron est tellement contagieux qu’il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée : on sera tous plus armés après son passage ».
    Les propos du même, relayés sur le blog par rapport à omicron tellement contagieux qu’il n’y a rien à faire ( sous-entendu pour ne pas freiner l’économie)
    et semble oublier (mais ça doit relever de la psychiatrie à ce niveau) l’hémorragie de personnel à l’hôpital depuis 2 ans et surtout après chaque plan blanc.

    3) « L’obligation de porter le masque dans des nombreux lieux publics va concerner les enfants à partir de 6 ans dès lundi prochain, selon un décret paru au Journal officiel samedi 1er janvier.  »
    Bon le 1er janvier est férié, nombre de magasins fermés et qui n’ont peut-être pas le stock. Mais tous ces détails organisationnels sont au-delà des préoccupations de la technostructure…

    4) Interdiction de boire et de manger dans les TGV. Cette mesure ne sera appliqué qu’à partir du 3 janvier, pour ne pas gêner le retour des vacanciers.

    Ce sont des Shadocks. « En essayant continuellement, on finit par réussir… Donc plus ça rate, plus on a de chances que ça marche »
    La logique Shadocks (https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Shadoks)
    * tout type d’instrument est appelé passoire, sur lequel on peut définir trois sous-ensembles : l’intérieur, l’extérieur et les trous ;
    * les trous ne sont pas importants. En effet, on ne change pas notablement les qualités de l’instrument en réduisant de moitié le nombre des trous, puis en réduisant cette moitié de moitié etc. jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de trou du tout ;
    * d’où, théorème : la notion de passoire est indépendante de la notion de trou et réciproquement ;
    * il y a pourtant trois sortes de passoires : celles qui ne laissent passer ni les nouilles ni l’eau, celles qui laissent passer les nouilles et l’eau, et celles qui laissent passer quelquefois l’un ou l’autre et quelquefois pas. D’où les conclusions suivantes :
    * une passoire qui ne laisse passer ni l’eau ni les nouilles est une casserole,
    * une casserole sans queue est un autobus,
    * un autobus qui ne roule ni vers la droite ni vers la gauche est une casserole.

    Citons à ce propos la découverte de Gégène : « L’insecte Gégène avait trouvé le moyen de filtrer les nouilles et pas l’eau. Pour cela il suffit que le diamètre des trous soit supérieur au diamètre des nouilles et inférieur au diamètre de l’eau. »
    ——-

    Et il doit être délicat pour toutes ces personnes (Castex, Véran Salomon, Hirsh) qui ont organisé depuis 2007 la destruction des services publics et de l’hôpital en particulier de se remettre en cause.

    Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.
    On a un gouvernement et des technostructures championne du monde!

    Don’t look up!
    Allez, bonne année quand même.

    9
    1. « la cinquième vague portée par l’émergence du nouveau variant Omicron « est peut-être la dernière ». Sa contagiosité, jusque-là vue comme un problème, pourrait en fait être salvatrice : »Omicron est tellement contagieux qu’il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée : on sera tous plus armés après son passage ». »

      tout ça c’est du bla bla bla . jusqu’à présent les grands « ya qu’à » se focalisaient sur Israël . Taux de vaccination le plus fort donc on va bien voir ce qu’on va voir ! L’immunité collective et bla bla bla !! Résultat ? Ah bin non finalement on oublie cette idée ! voir la Nouvelle Zélande ! Donc pas d’immunité collective en vue . Maintenant faut bien trouver autre chose alors Omicron est moins létal . ok . et si on remettait en avant l’immunité collective ? Elle est pas chouette cette idée ? Allez bingo ! Immunité collective Aux ordres !

      Non mais les grands « ya qu’a » nous prennent pour des cons ! Aurions nous la mémoire défaillante ?
      Il eut été utile de compiler toutes les déclarations , articles , commentaires .. de tous ces spécialistes qui passent leur temps sur les médias , qui en 20 secondes disent le tout et son contraire !
      Tiens une anecdote ! Le matin pour prendre mon petit déjeuner je regarde l’émission Télé matin . Je sais c’est pas top du tout mais ce n’est pas le sujet .
      rubrique fake news : non le vaccin ne contient pas de nano récepteurs communicants avec la 5G . ok . très bien !
      2 mn après .
      rubrique nouvelles technologies : les chinois ont mis au point un nano transporteur qu’on injecte dans le sang qui transporte le « cachet » au plus près de la zone à traiter . Efficace .
      conclusion légitime : le nano transporteur peut véhiculer un nano récepteur . CQFD . complotistes à vos armes !

      Tout ça pour dire qu’il faut être cohérent , précis et ne pas avoir peur de dire : on ne sait pas.

      Axel Khan peu avant sa mort aurait dit à E. Klein : « on a foiré quelque part » . Au moins c’est dit .

      Heureusement qu’il y a des lieux d’expression comme sur ce blog .

      2
    2. « la cinquième vague portée par l’émergence du nouveau variant Omicron « est peut-être la dernière ». Sa contagiosité, jusque-là vue comme un problème, pourrait en fait être salvatrice : « Omicron est tellement contagieux qu’il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée : on sera tous plus armés après son passage ».

      Mais comme l’a très remarquablement noté Paul Jorion dans sa vidéo, plus il y a circulation du virus, plus il y aura risque de nouveaux variants. Nouveaux variants, qui, pour exister, doivent passer à travers l’immunité générée par le précédent.

      Je ne sais pas si la stratégie zéro COVID est efficace, je sais en tout cas que la stratégie « immunité collective » ne le sera pas.

    3. Je suis très surprise monsieur Jorion de vous entendre apporter votre contribution à la panique gouvernementale organisée ! Je ne m’attendais pas à ça de vous! Vous êtes entrain de nous expliquer qu’Omicron pourrait paralyser l’économie du fait de sa contagiosité et qu’il faut donc s’en protéger en se conformant aux nouvelles règles dictées par notre gouvernement 😱😤😤 à savoir ne pas manger ni boire dans le train !! Prendre son café debout ! Mettre un masque en extérieur ! !
      Vous êtes sérieux là ?
      Ce même gouvernement qui nous a confiné en mars 2020 mettant ainsi toute l’économie française à l’arrêt…pardon! Je suis interloquée ! Ça ne l’a pas gêné il y a un an 😤
      Bref ! Au delà de ça…remettons l’église au milieu du village….un peu de bon sens tout de même…vous qui êtes psychanalyste quand même ! !! Taux de létalité ? Validité des tests pcr? Bref…je m’arrête là !

      5
      1. Réveillez-vous de votre mirage « Deep State », ce n’est pas de l’esprit critique : c’est un déni de la réalité débouchant sur du négationnisme : l’économie des États-Unis EST EN CE MOMENT-MÊME paralysée par le variant Omicron du fait de sa contagiosité.

        Combien de messages comme le vôtre ne doit-on pas lire malheureusement chaque fois dans les quinze jours précédant une crise majeure ? Et vous devez refaire cela à chaque fois. Vous ne finissez pas par vous lasser ?

        Vous savez ce que cela signifie une ligne quasi verticale comme cela ? (Et encore, les chiffres datent de 3 jours).

        12
        1. Allez, pour CloClo qui aime les paris : Si le % de progression est le même, ce soir, le nombre de cas sera au dessus de 500.000 !

          1
        2. Merci pour votre réponse. Deep state ? Je ne sais pas ce que c’est ….je ne comprends pas….. Je vous alerte simplement sur la réalité, les données disponibles partout en France comme aux USA. La contagiosité ne fait pas la létalité ! Ça serait d’ailleurs plutôt une très bonne nouvelle que Omicron se transmette aussi rapidement puisque plus un virus se transmet rapidement moins il fait de dégâts !
          Et enfin, à force de compter le nombre de cas on finit par en oublier la réalité du virus.

          2
          1. puisque plus un virus se transmet rapidement moins il fait de dégâts !

            D’où sortez-vous une telle cornichonnerie ?

            Le fait qu’il se transmette rapidement ne dit absolument rien sur sa létalité, qui peut être moindre comme elle peut être pire.

            Plus il se transmet plus il y a de virus dans la nature susceptibles de muter pour devenir de nouveaux variants.

            Je constate que certaines gens adorent les affirmations paradoxales :

            puisque plus un virus se transmet rapidement moins il fait de dégâts !

            probablement en raison du côté automatiquement « sensationnaliste » du paradoxe – alors que ce paradoxe trahit le plus souvent une contradiction.

            2
            1. Les cornichoneries du Professeur Jean-Marc Sabatier est directeur de recherche au CNRS & docteur en biologie cellulaire & microbiologie, affilié à l’Institut de neuro physiopathologie à l’Université d’Aix-Marseille
              Confirmation que la souche Omicron est beaucoup moins dangereuse
              « Omicron, qui se répand actuellement à travers le monde, est peu dangereux avec une létalité à ce jour 7 fois inférieure à celle du variant Delta (encore majoritaire), lui-même 4 fois moins létal que le virus d’origine de Wuhan. »

              1
              1. Lequel de ceux-là dit-il que

                plus un virus se transmet rapidement moins il fait de dégâts !

                ?

                … ou bien est-ce une contribution personnelle de votre part au débat ?

            2. Confère le professeur Jean Michel Claverie, le docteur Gayet du CHRU de Strasbourg, docteur Geert Vanden Bossche vaccinologue, etc. Les données provenant de l’Afrique
              Du Sud premier pays dans lequel le Omicron a été détecté, etc.

              1
            3. Le principe du vaccin « inventé » par Pasteur n’est-il pas en soi un paradoxe ?
              Immuniser en inoculant est un paradoxe ! Personne aujourd’hui ne songe à y voir une contradiction suspecte.

              1
                1. C’est bien Pasteur qui a étendu le principe d’inoculation à d’autres maladies que la variole, et là les vaccins ont vu le jour.
                  C’est effectivement Jenner qui a inventé l’immunologie en trouvant comment prévenir la variole chez des personnes saines.

                  1
                2. Il n’en reste pas moins qu’immuniser en inoculant un virus est un paradoxe ! Personne aujourd’hui ne songe à y voir une contradiction suspecte.

                  1
                3. « Les guérisseurs de nombreuses régions d’Afrique ou d’Asie connaissaient depuis des siècles la technique de la variolisation ou inoculation : elle consistait a tirer le pus du vésicule d’une victime de la variole et a l’introduire dans l’organisme d’une personne en bonne santé. Le receveur de cette forme atténuée du virus « variola » contractait généralement une forme relativement peu virulente de la maladie, en tous cas non mortelle et y était immunise a vie.

                  L’innovation attribuée a Jenner fut d’injecter des humeurs provenant de gens infectes par la vaccine, une maladie apparentée a la variole humaine, mais moins virulente sur les humains, conférant également l’immunité a cette maladie (les mots vaccine, vaccin, vaccination viennent de la racine latine « vacca », qui désigne la vache).

                  Les inventeurs de cette technique de prévention de la variole sont anonymes, mais le nom de l’africain qui l’introduisit en Amérique du nord est Onésime, esclave du prêcheur puritain Cotton Mather au début du XVIIIe. »

                  Histoire populaire des sciences, Clifford D. Conner, p116.

                  4
        3. Bonjour,
          Il y a quand même une chose qui me chiffonne dans : « l’économie des États-Unis EST EN CE MOMENT-MÊME paralysée par le variant Omicron du fait de sa contagiosité ».
          Est-elle paralysée par la contagiosité de Omicron, ou parce que l’on gère la circulation de ce variant comme si l’on était face aux précédents variants plus sévères en termes d’hospitalisation et de létalité ? Mêmes recettes quelqu’en soient les cibles, ou recettes adaptatives ?
          D’autre part, cet Omicron de fait moins sévère mais bien plus contagieux, est le nid d’où vont surgir d’autres variants ? Très bien, mais vont-ils nécessairement nous mener aux horreurs dont n’a pas fait étalage le Omicron ? Ou seront-ils les dignes successeurs de l’Omicron ?

          1
  9. Disruption Omicron

    Le système étatsuniens s’adapte

    CDC : Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (en anglais : Centers for Disease Control and Prevention ou CDC) forment ensemble la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique

    https://www.cdc.gov/media/releases/2021/s1227-isolation-quarantine-guidance.html

    Compte tenu de ce que nous savons actuellement sur la COVID-19 et la variante Omicron, le CDC raccourcit le temps d’isolement recommandé pour le public.
    Les personnes atteintes de la COVID-19 devraient s’isoler pendant 5 jours et si elles sont asymptomatiques ou si leurs symptômes disparaissent (sans fièvre pendant 24 heures), suivez cela de 5 jours de port du masque lorsqu’elles sont autour d’autres personnes pour minimiser le risque d’infecter les personnes qu’elles rencontrent.
    Le changement est motivé par la science démontrant que la majorité de la transmission du SRAS-CoV-2 se produit tôt au cours de la maladie, généralement dans les 1-2 jours précédant l’apparition des symptômes et les 2-3 jours suivants.
    De plus, le CDC met à jour la période de quarantaine recommandée pour toute personne du grand public exposée à la COVID-19. Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui sont à plus de six mois de leur deuxième dose d’ARNm (ou plus de 2 mois après le vaccin J & J) et qui ne sont pas encore boostées, le CDC recommande maintenant une quarantaine de 5 jours suivie d’un port de masque strict pendant 5 jours supplémentaires.
    Alternativement, si une quarantaine de 5 jours n’est pas réalisable, il est impératif qu’une personne exposée porte un masque bien ajusté en tout temps lorsqu’elle est entourée d’autres personnes pendant 10 jours après l’exposition.
    Les personnes qui ont reçu leur injection de rappel n’ont pas besoin de se mettre en quarantaine à la suite d’une exposition, mais doivent porter un masque pendant 10 jours après l’exposition.
    Pour toutes les personnes exposées, les meilleures pratiques incluraient également un test de dépistage du SRAS-CoV-2 au jour 5 après l’exposition.
    Si des symptômes apparaissent, les personnes doivent immédiatement se mettre en quarantaine jusqu’à ce qu’un test négatif confirme que les symptômes ne sont pas attribuables à la COVID-19.
    (traduction)

  10. « ‘à partir du 15 février, le délai avant d’effectuer sa dose de rappel passerait à 4 mois pour garder un pass sanitaire valide.  »
    https://www.lindependant.fr/2022/01/02/covid-pour-conserver-le-pass-sanitaire-le-delais-entre-la-derniere-injection-et-la-dose-de-rappel-va-passer-de-7-a-4-mois-10023098.php

    il y a 15 jours ce délai était un délai minimum, maintenant c’est un délai maximum.

    C’est surtout un gros aveu (annoncé ici depuis quelque temps) que même la 3ème injection n’est pas constitutive d’un schéma vaccinal complet, notion désormais à géométrie variable.

    Il semble possible de conserver son pass sanitaire en contractant la covid tout les 3 mois, tout au moins en bénéficiant d’un test PCR positif.

    Il semble qu’il faille cependant recourir au moins une fois à la vacination ?

    3
  11. Je n’ai jamais connu de situation disruptive totale dans l’exercice de mes seules fonctions , et on a toujours réussi à passer le cap de situation dégradée ( personnel largement HS , casse matériels importante , intempéries fortes et longues ….) en jouant le mode  » dégradé » justement avec information permanente et maintien absolu des liaisons internes , appel de secours aux collègues d’autres départements , utilisation des moyens autres ( pompiers , armées ) .

    Quand ça barde vraiment , on se retrouve tous en cellule de crise sous les toits de la préfecture sous la houlette du préfet , ou du dircab avec la protection civile . Les départements où ça marche le mieux sont ceux qui sont le plus souvent sollicités et où les services et les personnes se connaissant bien et ont des réflexes immédiats . Et l’habitude des périodes de veille non stop un peu spartiates .Résistance physique et nerveuse nécessaires .

    Les chocs les plus brutaux que j’ai connus dans ce type d’urgence ont plutôt été les mouvements violents de blocage généralisé par les routiers , certaines années , qui ont pu généré des situations dangereuses pour la population , sur le terrain et dans la gestion et l’organisation de sa vie quotidienne . Heureusement les syndicats ont eu l’intelligence et la responsabilité de mesurer à temps ce qui se jouait de dramatique pour la population au regard de ce qu’ils obtenaient en partie . Sinon la situation aurait pu dégénérer vers un disruption de type de celle redoutée dans cette vidéo , sans que personne ne la maîtrise plus sans intervention de l’armée ( qui , au cas rapporté , était dans les starting blocs ) .

    3
    1. Je comprends ce que vous détaillez et ça me ramène, même si je ne l’ai pas connu , à ce que nos parents et grands parents ont subi lors du dernier conflit mondial.
      Suite à un commentaire que j’ai posté ici :https://www.pauljorion.com/blog/2022/01/01/quand-neoliberaux-et-anti-vaccins-nous-accoutument-a-la-mort-et-la-depreciation-de-la-vie-par-yorgos-mitralias/
      qui m’avait mis mal à l’aise la nuit aidant j’ai compris d’où venait mon malaise . Le secret de famille . Je ne peux pas l’exposer ici , le cadre ne s’y prête pas, mais il relate la vie d’un aïeul qui a eu une existence dure liée à la guerre civile d’Espagne , la guerre de 40-45 et pour finir la dictature franquiste . Au travers de son histoire et de son récit on peut mieux apréhender ce que peut être une situation disruptive.

      ps : peut être cela fera t’il l’objet d’un billet pour ce blog

  12. !!! TRES IMPORTANT !!!

    @Paul,
    @Tous,

    Bonjour Paul,

    Et où vont, selon vous, tous nos gentils ultralibéraux, alertés suffisamment tôt de la disruption en cours et à venir ?!!

    !!! EN DIRECTION DES ÎLES CARAÏBES BIEN EVIDEMMENT !!! MAIS CHUT, IL NE FAUT SURTOUT RIEN DIRE !!!

    Pardon ?! Vous dites ?! La preuve ?! 😉

    Eh ! bien la voici en image « temps réel » ici même, en ce dimanche 2 janvier 2022, 16h55 ; tous les yachts y sont représentés en violet (et ils vont tous en ce moment même dans la même direction), les navires de croisière, eux, sont en vert (et effectivement il y en a guère, notamment en Chine), les navires de pêche sont en bleu, les navires cargo et les tankers sont respectivement en jaune et orange ; REGARDEZ BIEN COMMENT C’EST BEAU LA LÂCHETE DE LA FACE CACHEE DE L’HUMANITE :
    https://www.vesselfinder.com/

    Les ultras sont donc désormais sur le couloir maritime de l’exode ! Les médias aux ordres n’en parleront jamais ! C’est donc aujourd’hui une exclusivité du Blog de Paul Jorion !

    C’est tellement ENORMISSIME en plein paroxysme de pandémie, n’oubliez surtout pas de faire une impression d’écran les Amis afin d’immortaliser cette scène HISTORIQUE !

    Bien à vous tous,

    Philippe

    4
    1. Tant qu’à être confiné, autant que ce soit au soleil des tropiques.

      Confinement général bientôt … lorsque tous les yachts seront à bon port.

    2. Si j’ai du pognon, du temps libre et un yacht
      Si je veux du soleil quand c’est l’hiver chez moi, des plages de sable fin, des eaux chaudes et transparentes sans pauvre dedans, des hôtels de luxe et quelques infrastructures dédiées à mon confort et ma sécurité
      Si je veux retrouver mes potes qui ont du pognon, du temps libre et un yacht
      Je vais où début janvier ?
      Dans les Caraïbes pardi !
      Montrez-moi que cette migration n’est pas la migration annuelle et normale de la jet-set friquée en cette période de l’année, et je me mettrai peut-être à considérer qu’il y a là quelque chose d’intéressant
      Sinon…

      6
      1. En cas de disruption, je ne suis pas certain qu’une île comme celle étant dans les Caraïbes soit le meilleur endroit pour un riche qui anticipe une disruption occidentale. Pour le soleil, en revanche ça claque !

        Car, je leur rappellerai juste ce que ç’est une île en pleine disruption : Haïti. Et c’est le dernier endroit où je souhaiterai passer mes vacances avec mon Yacht en plastique jaune qui fait « coin$ coin$ »…

        1
        1. Ha ben bravo …. On raconte des histoires au fiston pour l’endormir et on en profite pour lui chiper son yacht !

        2. Oui mais toi Cloclo t’es un enquiquineur. T’as toujours refusé de venir passer Noël avec nous à Gstaad ou à Courchevel. Alors que Noël sous la neige, c’est ultra-chou. Tout le monde est là et serait ravi de t’accueillir, même avec ta doudoune moisie et ton bonnet péruvien.

            1. Allez fait pas ta chochotte. On file à Saint Barth’ maintenant (Haïti !!! Qu’il est drôle ce Cloclo !). Tu vas voir, les discothèques sont pas fermées là-bas on va s’é-cla-ter. On te passe un call dès qu’on est sur place. Et on t’envoie le jet si tu veux. En fait on préfèrerait le jet… personne n’ose te le dire mais le yacht jaune… ça fait bien deux trois ans que c’est devenu d’un ringard le jaune…

                1. C’est effectivement plus dément qu’un Rafio …

                  La situation est sans doute grave , mais je sens qu’on va pas s’ennuyer avec vous deux , cette année 2022 !

      2. Bon, ça date un peu mais c’est peut-être (aussi) une explication !
        « Selon la CARICOM, Antigua et Barbuda, Anguilla, la Barbade, la Dominique, la Grenade, Montserrat, Saint-Kitts et Nevis, Sainte Lucie et Saint-Vincent et les Grenadines, ont un taux de contamination si faible du COVID19 que les dangers de transmettre le virus sont quasi-inexistants. »
        https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/coronavirus-les-pays-de-la-caraibe-appliquent-des-mesures-contraignantes-pour-ouvrir-leurs-frontieres-879840.html

        1
    3. Et si c’était tout simplement parce que ils profitent tout bêtement du courant de surface Nord Equatorial et des Alizés qui soufflent d’Est en Ouest ! ;-))))
      N’oublions pas que nos milliardaires en croisière ont aussi de nombreux yatchs à voile ou tout simplement pour faire des économies de fuel (il n’y a pas de petites économies si on veut devenir milliardaires).
      https://www.youtube.com/watch?v=3lnusUM0MMI

  13. Taux d’incidence : nombre de contaminations sur 7 jours glissants pour 100.000 habitants
    du 24/12 au 30/12
    France : 1518
    Pour rappel, le niveau d’alerte de cet indicateur est de 50 cas pour 100 000 habitants.

    Omicron est hypercontaminant.

    Disruption:
    Jean Castex réunira 10 ministres lundi pour « faire le point sur Omicron et sur la continuité des services publics essentiels » annonce Matignon.

    Les plus hauts d’incidence:
    977Saint-Barthélemy 4 286,7
    91 Essonne 3 034,8
    90 Territoire de Belfort 3 018,3
    75 Paris 2 646,2
    73 Savoie 2 628,4
    74 Haute-Savoie 2 605,7
    92 Hauts-de-Seine 2 550,5
    94 Val-de-Marne 2 448,5
    95 Val-d’Oise 2 425,6
    77 Seine-et-Marne 2 383,2
    93 Seine-Saint-Denis 2 287,6
    ….

    1. Pour Saint Barth’ c’est râpé.
      Ils sont les champions en taux d’incidence Covid.

      Par contre le 975 :Saint Pierre et Miquelon-Langlade ont le taux le plus bas : 116,7

  14. Je ne sais pas quel est l’état d’esprit de certaines personnes ici , des spécialistes vous annoncent qu’on arrive au bout , et qu’omicron va vacciner la terre entière , mais non c’est pas vrai , vous voulez quoi le masque les couvres feu et les injections à vie ? Rien ne vous en empêche vous savez , mais laissez les autres enfin vivre

    6
      1. Si je vous comprends bien, en plus on a toutes les chances qu’omicron nous envoie une crise économique…le coup de grâce ?

      2. Je suis d’accord avec Patrick, une fois n’est pas coutume.

        Dans le cadre de la pandémie ET de la stratégie de vaccination totale, OMICRON est une sorte de chance pour tous.
        Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la science : https://youtu.be/nr-1W18i4gM

        1) Omicron touche tout le monde, vaccinés ( dont moi en ce moment, très fortement malgré la double dose Pfizer) ou non-vaccinés
        2) Par chance, il n’est pas trop mortel et laisse donc les non-vaccinés s’immuniser naturellement
        3) Idem pour les vaccinés sur lesquels les vaccins sont pour l’instant inopérants (ah, sacré variants !)

        La vaccination n’empêche pas l’infection ni la transmission de cet Omicron.
        Les nouvelles souches de vaccin le feront peut-être mais elles arriveront trop tard par rapport aux variants suivants.

        En revanche, vacciner des enfants (jusqu’aux fœtus bientôt ?) est ridicule puisque cette maladie ne les atteint pas.
        Et vacciner le enfants ne protègera pas plus les adultes d’une éventuelle contamination que le vaccin ne bloque pas.
        Donc, à poursuivre de façon hystérique et avec rage la stratégie de vaccination des plus jeunes, on diminue artificiellement leurs capacités naturelles à se défendre contre Omicron ET tous ces variants. Pour rappel : les laisser se défendre (puisqu’ils ne meurent pas), c’est surtout favoriser l’émergence de défenses collectives (1/4 de la population) ET ainsi éviter de nouveaux variants provoqués par la « fuite » des vaccins inopérants mais trop ciblés.

        Bref, le vaccin devient peu à peu une sorte de médicament pour soigner les vieux et les fragiles, c’est très bien ainsi en attendant de vrais médicaments ou la remontée en grâce de l’hydroxy chloroquine …

        Donnons une chance aux jeunes de nous sauver pour de bons au lieu de « stériliser » leurs capacités à le faire.

        9
        1. Vous irez raconter vos balivernes aux jeunes non vaccinés qui sont morts ou dans le coma au CHU de Saint Etienne , et à leurs familles .

          7
          1. @Juannessy.
            Paix à leurs âmes, loin de moi l’idée de m’en réjouir bien sûr.
            Ils avaient des fragilités non décelées, des comorbidités, si vous préférez.

            Ca ne remet pas en cause le raisonnement général : mieux vaut soigner les malades et les fragiles que de vacciner ceux qui n’en ont pas besoin, voire de mal vacciner (pour des variants déjà derrière nous). Ces jeunes fragiles avaient certainement besoin de se faire vacciner pour éviter ce drame. Ou d’être soignés de façon appropriée et très tôt, pas en fin de parcours une fois que le Covid a fait ses ravages pulmonaires.

            Si vous « construisez » une population immunisée contre quelque chose que vous ciblez mal ou pas complètement ( ce qui est le cas avec les retards de vaccination et les fuites de variants), vous induisez une immunité inappropriée face aux nouveaux variants. Pire, vous ouvrez la porte toute grande à la multiplication de variants contre lesquels aucune parade n’est encore prête (heureusement tous les variants ne sont pas mortels…) Et chez les jeunes enfants, c’est très grave car vous « les renforcer » à se défendre contre qq chose qu’ils peuvent très bien combattre par eux-mêmes et, ce faisant, vous leur supprimer l’emploi de leurs propres défenses à renforcer par eux-mêmes.

            C’est exactement ce qui se passe dans les pays hyper vaccinés, dont Israël.
            Ces pays se défendent très bien contre les souches connues et bien ciblées, ils réduisent les complications, etc. Rien à dire.
            Ils n’empêchent nullement hélas la transmission même s’ils la freinent un peu.
            Ils n’empêchent donc pas non plus l’apparition de variants, même s’ils la freinent, que ces derniers soient méchants ou anodins.

            Suis-je plus clair ?

            6
            1. Demandez le dossier des jeunes morts ou dans le coma que j’évoque , et vous nous reparlerez de leurs facteurs de co-morbidité .

              C’est clair ?

              3
              1. @Juannessy , vous coupez court. Ce n’est pas bon pour le débat.
                Je connais actuellement un gamin de 22 ans qui est hospitalisé depuis 1 mois pour une appendicite à complications. Ça ne fait pas un fléau de cette pathologie généralement traitée en ambulatoire. Et pourtant, le gamin morfle grave.
                Essayons d’élever un peu le niveau, svp. Bien à vous.

                3
                1. Je propose de se référer à l’avis de « M. Charité @ Berlin » , Christian Drosten :

                  https://www.sn.at/politik/weltpolitik/virologe-christian-drosten-entspannen-kann-man-sich-wieder-mitte-april-114886948
                  (DeepL est votre ami).
                  Le virologue Christian Drosten : « On peut à nouveau se détendre à la mi-avril ».

                  Le virologue allemand Drosten est optimiste quant à la fin de la pandémie.
                  Mais : « Pour les personnes non vaccinées, cela devient maintenant dangereux ».

                  Les premières données sur la variante omicron donnent des raisons d’espérer, déclare le virologue allemand de haut niveau Christian Drosten dans une longue interview accordée à la radio Deutschlandfunk. Une vie comme à l’époque pré-Corona serait bientôt possible. Toutefois, selon ce virologue de 49 ans de la Charité de Berlin, une quatrième, voire une cinquième vaccination sera nécessaire pour les groupes à risque. Dans le même temps, Drosten se prononce en faveur d’une réduction de la quarantaine à cinq jours, afin de ne pas trop peser sur l’économie en raison des arrêts de travail.
                  Omikron : une évolution probablement moins grave de la maladie

                  Selon Drosten, les données disponibles indiquent qu’en cas d’infection par Omikron, « la gravité de la maladie est très probablement atténuée ». Toutefois : Omikron est nettement plus contagieux que les mutations précédentes, et il faut s’attendre en Allemagne à un doublement du nombre de cas tous les quatre jours. Cela signifie que même s’il se confirme que l’Omikron est moins dangereux, le nombre de cas sera énormément élevé à partir de la mi-janvier et que « le nombre d’hôpitaux sera élevé ». Toutefois, selon le virologue, « la plupart des patients Omikron nécessitant des soins hospitaliers pourraient alors être traités dans des services normaux. Les traitements en unités de soins intensifs devraient devenir plus rares, car selon les premières constatations, Omikron attaque moins les poumons que les mutations précédentes.

                  Cela vaut-il aussi pour les personnes non vaccinées ? Non, répond le virologue en chef, qui conseille également le gouvernement allemand. Il met en garde : « Pour les personnes non vaccinées, c’est maintenant dangereux ». Omikron se propagera à une vitesse fulgurante. Omikron est probablement un peu moins risqué pour les poumons, mais il reste menaçant pour les personnes non vaccinées qui ne disposent d’aucune protection immunitaire.
                  Drosten : « Nous devons modérer la vague jusqu’à Pâques ».

                  En ce qui concerne la vague omicron, le virologue déclare : « Les modélisations mathématiques disent que cela va commencer au milieu ou à la fin du mois de janvier et que l’on pourra à nouveau se détendre à la mi-avril. Jusqu’à Pâques, nous devons modérer la vague sur le plan social ». Etant donné que le taux de contamination chez Omikron est si élevé et que la double vaccination ne protège guère contre une infection et que celle-ci est justement possible après le rappel, de très nombreuses personnes seront infectées dans les semaines à venir. Drosten y associe un espoir : « Les impacts se rapprochent dans le champ de perception des citoyennes et des citoyens ». Tous connaîtraient très bientôt, dans leur cercle de connaissances proches, dans leur famille ou dans leur environnement professionnel, des personnes qui sont ou ont été infectées. Cela a pour conséquence que « les gens seront naturellement plus prudents ».
                  Risque accru pour les personnes non vaccinées

                  S’il se confirme que la gravité de la maladie est faible chez Omikron, « nous sommes sur la voie d’une situation endémique ». Toutefois, le grand virologue n’est que modérément optimiste. Omikron se distingue nettement des mutations précédentes. Cela signifie que les personnes non vaccinées qui sont infectées par Omikron ne sont pas automatiquement immunisées contre les virus précédents (par exemple la variante Delta) après avoir surmonté la maladie. C’est pourquoi la vaccination de rappel et une quatrième vaccination adaptée au virus Omikron au deuxième trimestre 2022 sont nécessaires pour tous afin de mettre fin à la pandémie. Pour les groupes à risque ou les personnes âgées, une autre vaccination de rappel pourrait même être nécessaire à l’hiver 2022. Est-ce que ce sera à nouveau comme avant Corona ? « Oui, absolument ! », dit Drosten. Dans les pays où le taux de vaccination est élevé, ce sera très bientôt le cas, dans d’autres, cela prendra plus de temps et le prix sera plus élevé.

                  Connaissance

                  de

                  Christoph Reichmuth
                  lundi 03 janvier 2022 07:12

                  Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

                  4
                  1. @timiota
                    « les personnes non vaccinées qui sont infectées par Omikron ne sont pas automatiquement immunisées contre les virus précédents (par exemple la variante Delta)  »
                    Est-ce alors qu’il ne faudrait pas différer la vaccination après guérison ?
                    Est-ce que le nouveau vaccin devra être un vaccin mixte anti Omicron et anti Delta ?
                    est-il déjà en test et quid de l’effet de mélange ?
                    faudrait-il systématiquement exiger un séquençage (utopiste ) ?

                    1
                  2. IMPORTANT ARROSEUR ARROSE

                    Bonjour à tous,

                    @timiota,

                    Si je peux me permettre cette première remarque qui est valable bien évidemment pour tous les intervenants du Blog, y compris notre hôte, toujours se méfier d’un journal chrétien, conservateur et libéral, qui plus est allemand ; car c’est ce qu’est le (https://en.wikipedia.org/wiki/Salzburger_Nachrichten) !

                    Ensuite, ma seconde remarque consiste à alerter sur des mises entre quotes édulcorées de seulement quelques courtes citations ne représentant en réalité qu’une minuscule partie de tout ce qui a été dit par le virologue Christian Drosten ce jour là, à la radio ; car ces propos sont surtout tirés d’une très longue interview datée du 31/12/2021 (https://www.deutschlandfunk.de/virologe-drosten-wirtschaft-gesellschaftliche-nachteile-durch-impfluecke-100.html) !

                    Sachant en outre que la veille, Christian Drosten était également intervenu pour la télévision ; c’est certes plus court, mais c’est également sans la moindre ambiguïté, et c’est ce que j’apprécie beaucoup chez lui depuis le début de la pandémie ; d’ailleurs même le titre de cette émission l’est, et ceci pour quiconque qui ne saurait lire l’allemand (Drosten sieht Chance für « normalen » Winter 2022 : https://www.youtube.com/watch?v=4gi3qel-k_8) !

                    Donc voilà ! La grosse artillerie lourde d’éducation de masse pour convaincre les gens de se faire vacciner, moi ça je veux, bien évidemment, mais encore faudrait-il, dans ce cas précis de la vaccination, le faire correctement afin d’éviter les manipulations, surtout lorsque le filtre de la vérité nous indique une toute autre interprétation temporelle de la réalité vécue et à venir, notamment telle qu’elle est très clairement exposée par ce virologue de génie au sujet des non-vaccinés ; donnez donc cette interview très détaillée à lire aux non-vaccinés, je mets ma main au feu que certains changeront d’avis et iront se faire vacciner dans la foulée !

                    C’est donc un travail d’éducation, et donc en aucun cas un travail de police ! Ou comment rendre la chose vaccinale obligatoire par le biais de l’éducation !

                    Rq. Je note toutefois ici que l’interview en question ne se focalise pas sur l’autre problème à venir, à savoir le Covid-long Delta et/ou Omicron (car quid aussi en cas de réinfection), faute de données suffisantes, et puisqu’hélas ! nous le découvrirons bien malgré nous, au file de l’eau, et ceci tout au long de l’année 2022…

                    Depuis le début de la pandémie, février-mars 2020 pour nous, je n’ai eu de cesse de citer ce virologue lors de mes interventions sur le Blog de Paul ; ce virologue ne se trompe jamais, et les nombreuses réserves qui jalonnent l’ensemble de son interview du 31/12/2021 sont de la plus haute importance !

                    « Ich bin nicht sehr optimistisch, dass das Omikron-Virus das einfach kurz mal eben erledigt, und zwar deswegen, weil dieses Omikron-Virus wahrscheinlich einen separaten neuen Zerotypen darstellt. Das heißt, wir können uns nicht ohne Weiteres drauf verlassen, dass diejenigen, die jetzt noch nicht geimpft sind und dann Omikron erstmals kriegen – und das ist der erste Viruskontakt –, dass die damit auch geschützt sind gegen Delta und alle Vorgängerviren, die co-zirkulieren werden. Die werden nicht komplett verschwinden. », par Christian Drosten, le 31 décembre 2021 pour la radio Deutschlandfunk…

                    Autrement dit, les pays ayant été jusqu’ici les plus faiblement exposés aux précédents variants, dont le variant Delta, et ne présentant pas à ce jour un bouclier vaccinal optimal, font désormais face à un très grave problème de santé publique ; et l’Allemagne en fait partie selon Christian Drosten…

                    Et la modération du Salzburger Nachrichten est à vomir !

                    A bon entendeur et amateur du déni de vérité…

                    Bonne lecture à tous,

                    Philippe

                    ps : c’est en forgeant que l’on devient forgeron…

                    3
                    1. Philippe,
                      Le virologue Christian Drosten plaide donc pour une immunité relative associée à la vaccination.
                      Si c’est la bonne stratégie quid alors de la stratégie 0 covid qui par définition fait l’impasse sur l’immunité relative ? IL me semble que la stratégie 0 covid c’est celle de la forteresse assiégée non ?
                      Tant que ça tient tout va bien, mais si la muraille cède …

                      2
                    2. Aurais-tu pris un quelconque raccourci Pierre-Yves ?

                      « Es gebe sehr gute Belege dafür, dass Schulschließungen und damit auch ein quasi-Lockdown einschneidend wirke auf die Inzidenz, auf die Virusverbreitung, so Drosten. »

                      Je précise d’ailleurs ici que Drosten a toujours défendu/soutenu cette stratégie.

                      En même temps, vu les ordres de grandeurs à 6 chiffres de cas quotidiens que nous encaissons désormais quasiment partout dans le vieux monde occidental du fait des décisions politiques qui y sont prises, et ceci jour après jour depuis plus de deux semaines pour certains pays, je crois que là…

                      Il ne serait d’ailleurs pas surprenant qu’un état de siège se mette finalement en place de lui même, les gens prenant eux-mêmes cette décision…

                      Bien à toi,

                      Philippe

                      1
                    3. Les démocraties libérales et débiles auront toujours un avantage sur le reste de tous les régimes planétaires.

                      Elles gagnent toujours à la fin.

                      Pour une seule et unique raison, elles vont toujours dans le sens des choses, et comme la réalité et composée de choses, elles gagnent tout le temps.

                      Dites merci d’être né du bon côté du manche ! Après vous pouvez prendre un visa et vous barrer en Chine si va vous tente, mais vous êtes trop lâche pour assumer vos choix. Pire que des non vaccinés ! 😀

                      La bise

                      2
        2. Tout a fait , peut être qu’il ne faudrait pas rater la fenetre de tir omicron , alors les froussarts laissez nous tenter l’expérience

      1. Ruiz,

        Sans vouloir faire genre, mais quand même est-ce que tu ne penses que le Covid laisse vivre plutôt 100 % des … gens survivants ?

        8
    1. J’ai déjà vu quelqu’un comme vous sur la route Patrick.

      Il s’était arrêté à un stop … des voitures arrivaient en permanence.

      Au bout d’un moment, il s’est engagé, non pas parce que la voie était à nouveau libre, mais simplement parce qu’il en avait marre…

      … iiiiiiiiiiiiii …

      Ça s’observe dans différents domaines…

      3
      1. @Thomas Jeanson Il y a aussi l’histoire du vieil homme qui traverse un stop où il ne s’est pas arrêté provoquant un accident.
        A la question pourquoi il ne s’est pas arrêté
        il réponds qu’il n’y a jamais personne et qu’il ne s’arrête jamais.

        « Les vaccins n’ont jamais eu de conséquences à long terme au delà de 2 mois. »

        1
  15. Disruption:

    https://www.liberation.fr/societe/le-variant-omicron-pourrait-desorganiser-la-france-alerte-le-conseil-scientifique-20211223_47S4CFST75CGNKZSGLFQDZL5TU/

    Pour éviter la désorganisation de la France les règles d’isolement des personnes contaminées vont changer.( voir les USA)

    https://www.estrepublicain.fr/sante/2021/12/30/lorraine-les-soignants-malades-de-la-covid-19-vont-pouvoir-travailler
    Les soignants malades de la Covid-19 pourront être appelés à travailler.
    Une note gouvernementale vient d’être adressée aux directeurs d’établissements hospitaliers par l’Agence régionale de santé Grand Est. Elle stipule qu’ils pourront demander une dérogation pour faire travailler les soignants infectés par la Covid-19 et asymptomatiques.

    4
    1. Mode panique activé ! Très court-termisme sur « ON » !
      Bref, que des mesures qui ne vont faire qu’aggraver les choses. C’est le problème lorsque l’on refuse d’agir à temps.

      1
  16. En Belgique, la SNCB avait déjà dû déprogrammer des trains en fonction du personnel non disponible cet automne (vague avant delta ?).
    Il faut du personnel pour les services. En fait les croisières et les aéroports c’est pas trop grave. Après il y a les gares et les trains, les métros et les bus, les hôpitaux, puis les commerces.
    Il y a aussi les centrales électriques…
    Et selon l’exemple récent des Iles Feroé, un cluster de 66% contaminés parmi un groupe de soignants tous vaccinés et testés, et Tous Symptomatiques mais pas gravement. Je me demande comment un directeur d’hôpital pourra juger qu’un travailleur est asymptomatique.

  17. Omicron serait vraiment moins sévère que le Delta de 50 à 80%, d’après Yazdan Yazdanpanah.
    Celà laisse présager que le taux d’incidence augmentera jusqu’à 2 à 5 fois le niveau atteint lors des vagues précédentes…
    Par ailleurs si le tri devenait alors nécessaire dans les réas, on constaterait immédiatement un accroissement du pourcentage de non vaccinés (qui sont en général plus jeunes), les très vieux, vaccinés ou pas, n’allant pas en réa (et donc ne constituant pas un problème pour le systême sanitaire).

    2
  18. A ce rythme on part vers une contamination générale de la population avec Omicron.

    Quant à l’immunité collective?
    Quid de sa durée et de son efficacité dans le temps face aux nouveaux variants à venir?

    Une étude britannique sur Omicron :

    https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1044481/Technical-Briefing-31-Dec-2021-Omicron_severity_update.pdf

    Les durées d’hospitalisations sont moins longues.
    Les patients ont généralement besoin de moins d’oxygène.
    L’efficacité de la dose de rappel est de 88%.
    Avec trois doses de vaccin, on divise ainsi son risque d’aller à l’hôpital par dix.
    Après seulement deux doses, la protection tombe à 52% après six mois.

    UK est essentiellement vacciné : AZ1 +AZ2 +ARNm

    Une étude française donnée par Otromeros montre que la combinaison AZ+ ARNm procure la meilleure efficacité

    https://www.nature.com/articles/s41586-021-04120-y

    Abstract
    Suite à des effets indésirables graves au vaccin AstraZeneca ChAdOx1-S-nCoV-191,2, les autorités sanitaires européennes ont recommandé que les patients de moins de 55 ans qui ont reçu une dose de ChAdOx1-S-nCoV-19 reçoivent une deuxième dose du vaccin BNT162b2 de Pfizer comme rappel. Cependant, l’efficacité et l’immunogénicité de ce schéma vaccinal n’ont pas été formellement testées. Nous montrons ici que les combinaisons hétérologues ChAdOx1-S-nCoV-19 et BNT162b2 confèrent une meilleure protection contre l’infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) que la combinaison homologue BNT162b2 et BNT162b2 dans une étude observationnelle réelle des travailleurs de la santé (n = 13 121)
    Pour comprendre le mécanisme sous-jacent, nous avons mené une enquête longitudinale sur l’immunité anti-pic conférée par chaque combinaison de vaccins. Les deux combinaisons ont induit de fortes réponses anticorps anti-pic, mais les sérums d’individus vaccinés hétérologues ont montré une activité neutralisante plus forte, quelle que soit la variante du SRAS-CoV-2. Ce potentiel de neutralisation amélioré était corrélé à l’augmentation des fréquences des lymphocytes B à mémoire commutée et activée qui reconnaissent le domaine de liaison au récepteur du SARS-CoV-2.
    (traduction)

    Les résultats en UK montrent:
    Patients in mechanical ventilation beds: patients sous assistance respiratoire n’ont pas augmentés et même diminués malgré la forte augmentation des cas Omicron aujourd’hui proche de 100% en nouveaux cas.
    Omicron a remplacé Delta en 5 semaines.

    https://coronavirus.data.gov.uk/details/healthcare

    3
    1. @ilicitano C’est une excellente nouvelle, un moindre recours à l’assistance respiratoire, celà n’engorgerait plus les hôpitaux et permets (aux durées d’isolement près qu’il convient alors de réduire) de laisser tourner l’économie, même si la mortalité augmente, le très méchant rhume peut être géré comme une grippe.

      2
  19. La vague Omicron arrive en
    Inde.130.000 cas hier…..On risque d observer des records mondiaux de cas ,d hospitalisations et de morts dut à Omicron dans un pays sous équipé en respirateur ( et autres aides médicales )et à la
    Vaccination approximative .

  20. Dans l’état actuel des résultats hospitaliers et de tendance en évolution de décès,
    La politique vaccinale de UK : AZ1 + AZ2 + ARNm
    il y a actuellement 33.928.754 doses de rappel ARNm administrées ( objectif de 30 millions atteint et prévu en septembre 2021 pour les + de 50 ans et personnes à risques)

    semble montrer , pour le moment, une meilleure efficacité que la politique vaccinale UE et USA essentiellement axée sur l’ARNm, dose de rappel inclue ,et tout particulièrement au niveau de la réanimation et soins critiques et tendance en décès.
    réanimations:
    UK : 868
    France : 3.333
    Allemagne : 4.636
    USA : 18.609

    https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

    Israël ,qui a vacciné ARNm, lance ce jour , après tergiversations ,la quatrième dose ARNm pour les + 60ans et personnels soignants.

    https://www.lopinion.fr/international/covid-19-en-israel-une-quatrieme-dose-de-vaccin-pour-les-plus-de-60-ans-et-le-personnel-medical

    2
    1. « tendance en décès », c’est pas si évident…
      Décès UK Oct/déc, 11971; France 7051; Allemagne 18287; Italie 6481.

      En attendant, au front:
      https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/01/03/a-l-hopital-nord-de-marseille-la-selection-on-l-opere-depuis-plusieurs-jours_6107986_3244.html
      « A l’AP-HM, près de deux tiers des interventions chirurgicales non urgentes, toutes spécialités confondues, sont déprogrammées pour libérer des infirmiers et décongestionner les réanimations. Le 24 décembre, Mediapart a révélé l’existence d’un document de travail dans lequel les médecins réanimateurs évoquent le tri des patients qu’une accélération de la pandémie pourrait leur imposer. »

      « « Il n’est pas fréquent de refuser quelqu’un en réa et personne ne se sent à l’aise avec ça. Mais la sélection, on l’opère depuis plusieurs jours en fonction du nombre de places. Les plus âgés, les plus comorbides ne rentrent pas. On leur donne des chances avec de l’oxygène à haut débit, mais on préfère garder les lits pour des personnes à meilleur pronostic », poursuit Jean-Marie Forel. Les choix sont collégiaux et mesurés au cas par cas. En fin de journée, un patient sexagénaire des Alpes-Maritimes verra, lui aussi, son transfert refusé. Quelques minutes plus tard, le lit préservé sera attribué à une jeune trentenaire, enceinte, au pronostic plus favorable.
      Dans la réanimation DRIS, pour « détresses respiratoires infections sévères », grand espace autour duquel les box vitrés se distribuent, les machines bourdonnent en continu. Ici, la cinquième vague a percuté la précédente. Et la tension n’est jamais retombée. Deux malades sont là depuis août 2021 et les « non-Covid » ne sont plus que trois. Les journées sont rythmées par les « D. V. », les « décubitus ventraux », ces retournements de patients, dont le plus jeune a 31 ans, et la moyenne d’âge tourne autour de 57 ans.
      Le seul grand changement depuis l’été, c’est le recours de moins en moins fréquent aux oxygénations extracorporelles. « Sur les premières vagues, les ECMO ont sauvé beaucoup de patients. Avec le variant Delta, les résultats sont nettement moins bons. Nous sommes entre 70 et 80 % de décès », souligne le docteur Forel, qui réserve désormais ce dispositif très lourd aux cas les plus adaptés. »

      « Masque FFP2 d’où émergent des yeux clairs et l’esquisse d’un sourire chaleureux, l’infirmier Cyril Castillo, 42 ans, dont six dans le service, a « l’impression de vivre une journée sans fin ». « On est épuisés et il y a beaucoup de moments où l’on se dit qu’il faudrait passer à autre chose », reconnaît celui qui est désormais l’un des plus anciens du service. Depuis le début de la pandémie, 20 de ses collègues, sur un effectif de 88, ont quitté leur poste. Conséquence directe de cet exode, l’âge moyen des infirmiers a baissé et, avec lui, l’expérience. »

      « L’AP-HM n’a pas proposé aux personnels de surseoir à leurs vacances de fin d’année et a décidé de tenir sur les heures supplémentaires. Trente-six au maximum par infirmier ou aide-soignant, payées le double du tarif habituel. A l’hôpital Nord, les retours de la première semaine de janvier vont permettre de monter à 48 lits de réanimation. Mais pas de rouvrir l’unité de 10 lits, armés et équipés de respirateurs, qui attend au bout du couloir. Pour la faire tourner, une cinquantaine d’infirmiers spécialisés seraient nécessaires. Et le pôle affiche déjà 28 postes vacants.
      « Nous n’avons pas de candidats. Les métiers de l’hôpital ne sont plus suffisamment attractifs en évolution de carrière et valorisation financière », constate, dépitée, Sabine Valera. Derrière son masque, elle sourit à l’évocation des 100 euros mensuels supplémentaires qui seront accordés aux infirmiers de réanimation à partir de janvier. « On remercie le gouvernement pour ça. Mais on aimerait surtout améliorer la formation et l’encadrement », insiste-t-elle. « Avant l’épidémie, on était déjà à l’os. Depuis, le soin que l’on procure est dégradé. Et je dirais même dégradant », constate de son côté le docteur Forel, qui espère que l’expérience de la pandémie « empêchera le retour à la bonne vieille méthode de rationnement de l’hôpital public ». »

      « Assis dans la salle de contrôle, sous le téléviseur qui affiche les constantes des patients, Cédric Polloni, aide-soignant de 37 ans, souffle un peu. En douze ans de réa à l’AP-HM, il reconnaît que, pour la première fois, il se demande « [s’il va] continuer ». Un récent burn-out l’a éloigné pendant trois semaines. « Le Covid fait qu’on pète un peu les plombs », confirme ce solide gaillard au bras gauche tatoué de roses noires. Dans la matinée, il est descendu d’un étage pour manifester avec le syndicat SUD, qui demande que les aides-soignants bénéficient, au même titre que les infirmiers, d’une revalorisation. « En réa, même si nous n’avons pas la même responsabilité, on travaille en binôme », argumente Cédric.
      Comme ses collègues, il grince contre les non-vaccinés qui forment l’immense majorité des cas dont il s’occupe. « T’as qu’à passer douze heures en réa, tu verras, quand tu sors, le vaccin, tu te le prends en apéro », ironise-t-il. Incompréhension, agacement, colère… Dans le service, les mêmes sentiments reviennent quand surgit la question de ces réfractaires ou, pis, des quelques faux vaccinés qui ont reconnu leur fraude. Chef de clinique assistant hospitalier depuis novembre, le docteur Giovanni Bousquet reconnaît que, face aux antivaccins, il a abandonné la pédagogie. « Je sais maintenant qu’aucun argument rationnel ne les fera changer d’avis », soupire-t-il. »

      « « Les mêmes, qui doutaient de l’existence de la maladie, doutent de la vaccination et de notre capacité médicale. Ils prennent des photos des soignants, des seringues, des machines… Et, en même temps, ils croient à l’efficacité de l’hydroxychloroquine ou de l’ivermectine », s’irrite le docteur Forel. A ceux qui s’en sortent, il conseille de se faire vacciner dans les deux mois. Aux autres ? « Je ne dis rien, parce qu’ils sont morts. » »

      2
  21. Bonjour Paul,
    Bonjour à tous,

    Premier message de l’année 2022 sur le blog, donc avant toute chose, je vous souhaites à toutes et tous mes meilleurs voeux pour 2022 (sutout pour la santé).

    Votre vidéo me soulève une interrogation.

    En cas de paralysie (non volontaire) du système – à la différence du confinement strict de 2020 qui fut une forme de paralysie contrôlée/décidée, quelle(s) incidence(s) cela peut-il avoir sur la trajectoire d’effondrement de nos sociétés ? Est-ce que finalement, le covid ne pourrait pas devancer la question écologique (de quelques années) ?

      1. @ Juannessy,

        Cessez s’il vous plaît de me prendre pour un « masochiste »…

        Ma question est simple et claire : si vous n’avez pas réponse, pas la peine de venir me rabaisser.

        7
        1. Sur ce coup là , je vous trouve au contraire plutôt trop optimiste .

          Mais comme je n’ai effectivement pas de réponse à votre question , je m’éclipse pour ne pas gêner les réponses qui pourraient vous être adressées .

          1
    1. Il n’est jamais bon de ne pas contrôler les choses. Et là, le gouvernement en contrôle de moins en moins. Laisser aller un phénomène exponentiel est la pire des solutions.

      1
  22. Disruptions en France, c’est parti !

    Hier, notre hôte nous parlait de la paralysie des transports aux USA (aéroports notamment).

    Dès aujourd’hui on nous annonce, chez nous, de nombreux trains TER annulés, de nombreux transports scolaires supprimés en raison du personnel malade de la covid ou cas contacts confinés. Notamment dans les régions Bretagne, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Hauts de France, Grand Est, Centre Val de Loire (informations France-Bleue, entre autres).

    Il n’aura fallu que 24 heures…

    Vous avez dit disruptions ?

    1. Je vous tiendrai au courant de l’expérimentation française : Omicron à l’école.
      Les effets devraient se faire sentir surtout la semaine prochaine dans nos écoles…
      Observez bien le taux d’incidence des moins de 10 ans, on est aujourd’hui à 833 pour 100 000 au niveau national.
      Rendez-vous dans une semaine.

  23. Je suis dans un TER entre Paris et Argentan, il y a d’abord eu un arret inhabituel, puis une annonce comme quoi on recherche dans la rame un mécanicien SNCF … très étrange. La cheffe de bord passe alors pour nous demander où on va. Et là j’apprend via l’application SNCF que le conducteur est malade et qu’on ira pas plus loin que Dreux (mais les passagers ne sont pas informés par les haut parleur.)

    1. Dreux -> Argentan : 121 kms , par N2 , RD 926 , 121 kms , 1h45mn ,11 euros de carburant et 3,70 euros de péage .

      1
  24. Confère le professeur Jean Michel Claverie, le docteur Gayet du CHRU de Strasbourg, docteur Geert Vanden Bossche vaccinologue, etc. Les données provenant de l’Afrique
    Du Sud premier pays dans lequel le Omicron a été détecté, etc.

    1
  25. Coucou,

    Attention aux disruptions intestinales apres les fetes !
    Selon une une etude il s’avere que la transmission du virus et 100 plus importante par les flatulences que les eructations !
    Omicron declencherait aussi une phobie liberticide paranoiaque, mais les deux phenomenes n’ont pas ete correles pour le moment !

    Bonne soiree

    Stephane

    3
  26. L’emmerdocratie tenterait le nouveau « président de l’union européenne » qui ne peut réprimer ses envies exprimant librement l’essence du pouvoir parisien.
    Au moment d’obtenir un blanc-seing de la représentation nationale sur ce beau programme, cette franchise est-elle le résultat d’une perte de nerfs face à une situation lui apparaissant mal partie, une diversion d’un pourtant statutairement irresponsable, un dévoilement de sa nature profonde d’emmerdocrate poussant le Nudge méchant au delà de ses limites, méritant analyse.

    3
    1. Eh oui, l’obligation, OBLIGATION, vaccinale pour les personnes âgées + 50 ou 60 ans en gros et cela devrait être aussi pour les facteurs connus de comorbidité chez les autres , ainsi que quelques professions exposés (santé, éducation, secours, police) :

      (https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/le-gouvernement-ouvre-la-vaccination-aux-francais-plus-de-18-ans-comorbidites)

      Rien que sur cette (large) cible on doit pouvoir faire sauter au doigt mouillé 95% des lits de réa occupés par le COVID, si tant est que le Vaccin assure son rôle de protection. Car tous les faits l’indiquent partout dans le Monde, ce sont des gens déjà malades de tous âges et les vieux qui vont en réa. Merci de m’éviter l’exception qui confirme la règle, du trentenaire sportif, dynamique, vegan et faisant du yoga que l’on va trouver en réa, (le gars à alors un petit souci génétique de pas de chance) c’est gentil de participer mais bon hein après 2 ans…

      Mais on préfère semble-t-il emmerder les gens en haut lieu plutôt que de faire une politique de santé.

      Quelle bande de tarés, virons les vite.

      3
      1. C’est le médecin qui devrait décider du traitement à appliquer en fonction de l’état de santé de la personne , l’age biologique ne correspond pas toujours à l’age chronologique , ces politiques raisonnent comme si nous étions un troupeau de dindons !

        1
    2. @François Corre L’obligation au dessus d’un certain age a un sens pour ne pas saturer le système hospitalier et limiter le recours aux déprogramations, si la circulation reste maitrisée.

      C’est expressément reconnaître qu’il ne s’agit pas de chercher à atteindre par une vaccination tout azimuth une immunité de troupeau illusoire et des chiffres totaux inutiles.

      Une mesure d’age analogue dans son principe -confinement au dessus de 60 ans- n’avait pas été retenue lors de la première vague, car les vieux ne voulaient pas se laisser enmerder.

      1. Ils votent eux, et on sait généralement pour qui et pourquoi, enfin une grosse majorité … Bon au moins ils votent, on ne peut pas leur enlever ça. Les autres seraient peut-être bien inspirés de le faire aussi, on les emmerderez moins.

        2
    1. Attention au sens du vent… :
      Le patrimoine net varie également selon la catégorie socioprofessionnelle de la personne de référence du ménage.
      Pour le patrimoine net comme pour le patrimoine brut, ces différences s’expliquent notamment par la détention chez les indépendants et les agriculteurs de biens professionnels indispensables à leur activité.
      Le patrimoine net d’un ménage d’agriculteurs sur deux est supérieur à 437 900 euros et dépasse 1,58 million d’euros pour un sur dix.
      Le patrimoine d’un ménage d’indépendants (artisan, commerçant, chef d’entreprise hors professions libérales) sur deux est supérieur à 220 100 euros et, pour un sur dix, il s’élève à plus de 909 500 euros.
      Parmi les salariés, les cadres disposent d’un patrimoine élevé : un sur deux possède un patrimoine net supérieur à 219 100 euros.
      Ils sont toutefois moins nombreux que les indépendants à atteindre les montants les plus élevés : un cadre sur dix possède un patrimoine net supérieur à 759 600 euros.
      Pour les ménages dont la personne de référence est un employé, le patrimoine net médian s’élève à 25 300 euros ; il est de 12 300 euros pour les ouvriers non qualifiés.

Les commentaires sont fermés.