Archives par mot-clé : Donald McGahn

Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019

Bonjour, nous sommes le mardi 11 juin 2019 et mon exposé va s’appeler « Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur ».

Mais avant, je voudrais vous parler d’un article que je viens de lire dans le Financial Times qui a un rapport avec le fait que mon radiateur est chaud : le chauffage s’est remis en marche parce qu’il fait froid. A Vannes, il faisait 8°C quand je suis sorti ce matin pour faire une course. Ce que l’article dit dans le Financial Times, c’est que, non seulement la température va augmenter mais les écarts au cours de l’année vont augmenter. Je crois que c’est ça que l’on observe en ce moment et ça va faire augmenter la consommation d’électricité. Donc, consommer plus d’énergie, brûler plus de charbon et de pétrole, à moins que l’on emploie du nucléaire, ce qui n’est pas une bonne idée en soi, et ça va encore aggraver le processus. C’est ce que l’on appelle une rétroaction positive. Positive ne veut pas dire que ce soit une bonne chose dans ce cas-ci. Une rétroaction négative, c’est une rétroaction où les effets se neutralisent, diminuent régulièrement : il y a un processus de régulation. Dans une rétroaction positive, il y a un effet d’emballement, le fait que l’on va dans une certaine direction fait que l’on va encore aller davantage dans cette direction-là et, là, c’est de ça que l’on parle. Le réchauffement climatique est dû au fait que nous consommons trop de charbon et trop de pétrole et, pour essayer de compenser ça dans le chauffage chez nous, on va augmenter encore cette consommation.

Continuer la lecture de Pour Trump, une grande victoire et une grande frayeur, le 11 juin 2019 – Retranscription
Partager :

Une tentative de transformer les États-Unis en État mafieux, infructueuse jusqu’ici

Deux choses ont été mises en pleine lumière par le rapport Mueller :

1° La Russie a pesé de tout son poids pour favoriser l’élection de Trump en novembre 2016 ; elle a trouvé dans l’équipe Trump des partisans enthousiastes de ses efforts (« cheerleaders » – « la claque ») – même si une coordination effective entre les deux parties n’a pas été établie.

2° Trump et son équipe ont tenté de transformer les États-Unis en un État mafieux ; la tentative a été infructueuse jusqu’ici en raison de la résistance de l’ensemble des contrepouvoirs et de l’opposition – voire d’actes de sabotage – de quelques combattants de l’ombre dans l’entourage rapproché (par exemple, Don McGahn), et en dépit de la collaboration active de certains à la dérive mafieuse dans le premier cercle (par exemple, Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche).

Continuer la lecture de Une tentative de transformer les États-Unis en État mafieux, infructueuse jusqu’ici

Partager :

Lundi matin : Trump a la gueule de bois, le 27 août 2018 – Retranscription

Retranscription de Lundi matin, M. Trump a la gueule de bois. Merci à Olivier Brouwer, à Éric Muller et au Retranscripteur Masqué !

Bonjour, nous sommes lundi 27 août 2018, et aujourd’hui, mon exposé s’intitule : « Lundi matin, M. Trump a la gueule de bois. »

Alors, pourquoi a-t-il la gueule de bois, et de manière assez solide ? Parce que nous savions déjà depuis le mois de mars que son avocat personnel, M. Michael Cohen, avait été arrêté, et qu’avaient été saisis absolument tous les documents en sa possession. Certains étaient couverts par le secret des communications entre un avocat et son client, mais finalement pas grand-chose dans tout ce qui a été saisi qui pouvait relever de cette catégorie-là, et on a appris rapidement que M. Cohen était quelqu’un de très prudent et qu’il enregistrait tout, et donc voilà : tout ça se trouve là. Alors, ce n’est pas une bonne chose, tout le monde est d’accord, quand vous avez des ennuis en justice, si on saisit tous les dossiers de votre avocat.

Continuer la lecture de Lundi matin : Trump a la gueule de bois, le 27 août 2018 – Retranscription

Partager :

Les choses se précipitent… ce n’est pas moi qui le dis, le 23 août 2018 – Retranscription

Retranscription de Les choses se précipitent… ce n’est pas moi qui le dis, le 23 août 2018. Merci à Olivier Brouwer, Eric Muller, et au Retranscripteur Masqué ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le jeudi 23 août 2018, et aujourd’hui ma petite causerie s’intitulera : « Les choses se précipitent, et ce n’est pas moi qui le dis ».

Avant-hier, le 21, c’était mardi, deux événements ont eu lieu simultanément aux États-Unis, qui ont un impact sur l’avenir de M. Donald Trump comme Président. Le verdict du jury du procès de M. Paul Manafort, qui fut à une époque son directeur de campagne électorale pour la présidentielle, et le fait que M. Michael Cohen, son ancien avocat, a plaidé coupable d’un certain nombre de chefs d’accusation, et en particulier, d’avoir commis des infractions au financement des campagnes électorales sur injonction de M. Trump.

Continuer la lecture de Les choses se précipitent… ce n’est pas moi qui le dis, le 23 août 2018 – Retranscription

Partager :

Trump : Le plus gigantesque retournement de veste

Dans la vidéo que j’ai enregistrée tout à l’heure, et que j’avais intitulée « Les choses se précipitent… toujours davantage ! », je présentais comme un nouveau développement probable pour la journée d’aujourd’hui (en raison des révélations comprises dans le plaider-coupable de Michael Cohen, ancien avocat du président des États-Unis), l’inculpation par un tribunal fédéral de New York de la Trump Organization, la firme de Donald Trump, dont la gestion a été confiée durant sa présidence à un trust, une « fiducie » en français, un terme que personne ne connaît, et que personne n’utilise, l’institution en question étant propre au droit anglo-saxon.

Continuer la lecture de Trump : Le plus gigantesque retournement de veste

Partager :

Les derniers r** quittent le navire, le 19 août 2018 – Retranscription

Retranscription de Les derniers r** quittent le navire (I) et (II), le 19 août 2018. Ouvert aux commentaires.

(I)

Bonjour, nous sommes le dimanche 19 août 2018 et hier j’ai bien travaillé. Vous avez dû voir, j’ai fait trois longs billets sur Mme Omarosa Manigault-Newman, toute une retranscription d’une émission de télévision de M. John Brennan avec Mme Rachel Maddow – je ne vous ai mis que des extraits parce que tout n’était pas aussi pertinent par rapport à ce que j’avais envie de dire par la suite, qui était en fait une réflexion sur le retrait de l’autorisation de l’accréditation secret-défense de M. John Brennan et la réaction d’un militaire, de l’amiral McRaven à cela. Eh bien, un long article dans la presse américaine hier sur le fait que l’ensemble de la communauté liée à la police et aux renseignements aux États-Unis est en train de se soulever avec une belle unanimité contre M. Trump. Il a déjà irrité ce monde passablement, mais maintenant c’est le branle-bas de combat du côté de ces gens-là, et à peine voilé chez Brennan et chez McRaven, un conseil donné à tous ces gens disant : « Ne vous inquiétez pas, lâchez-le. Le moment, c’est maintenant. Ne faites plus la moindre concession. »

Continuer la lecture de Les derniers r** quittent le navire, le 19 août 2018 – Retranscription

Partager :

Coopération étroite entre Donald McGahn, juriste de la Maison-Blanche, et la commission Mueller : Trump contrattaque

Vous êtes à ce point nombreux à m’écrire à propos de l’entretien ci-dessous d’Omarosa Manigault-Newman, que j’ouvre le billet aux commentaires.

Trump, aujourd’hui, dans une série de trois tweets à propos de l’article du New York Times que j’évoquais dans ma vidéo d’hier : Les derniers R** quittent le navire.

Donald J. Trump
13h28 – 20 août 2018

Le déshonoré et discrédité Bob Mueller et tout son groupe de Bandits Démocrates Déchaînés ont passé plus de 30 heures avec le Conseiller [juridique Donald McGahn] de la Maison-Blanche, mais seulement avec mon assentiment, à des fins de transparence. Quiconque a besoin d’autant de temps alors qu’il sait qu’il n’y a pas de collusion russe est juste quelqu’un cherchant la bagarre. Ils aiment détruire la vie des gens et REFUSER de voir la vraie corruption du côté Démocrate – les mensonges, les licenciements, les courriels effacés et bien plus encore ! Les Démocrates Déchaînés de Mueller cherchent à influencer l’élection. C’est une honte nationale ! Où est la Collusion ? Ils ont inventé un faux crime appelé Collusion, et quand il n’y a pas eu Collusion, ils disent qu’il y a eu Obstruction (d’un faux crime qui n’a jamais existé). Si vous RENDEZ COUP POUR COUP ou dites du mal de cette chasse aux sorcières truquée, ils crient Obstruction !

Je rappelle que ni Robert Mueller, ni Donald McGahn ne sont Démocrates : tous deux sont Républicains de longue date, tous deux sont considérés comme des « Républicains conservateurs ».

P.S. Comme l’un de vous m’écrit ce soir : « Je me demande comment on peut considérer que ce gars là est sain d’esprit… C’est pitoyable », j’ajoute ceci en complément. Ça se passe le 16 août, durant le Daily Show présenté par Trevor Noah, sur la chaîne Comedy Central, l’invitée est Omarosa Manigault-Newman, elle dit (8m28s à 8m37s) :

… j’ai d’abord cru qu’il le faisait exprès, puis quand j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un déficit mental, qu’il déclinait, j’ai pensé que j’allais trouver quelqu’un d’autre pour faire le travail.

La vidéo :

Partager :

À la Maison-Blanche, rien ne se passe plus comme avant

Dans un billet ici, le 28 mai de l’année dernière, j’écrivais : « Qui était le plus soucieux de voir les Russes se mêler de la campagne présidentielle américaine ? Les Russes eux-mêmes ou bien l’équipe de campagne de Donald Trump ? »

Continuer la lecture de À la Maison-Blanche, rien ne se passe plus comme avant

Partager :