Qui était le plus soucieux de voir les Russes se mêler de la présidentielle américaine ?

Qui était le plus soucieux de voir les Russes se mêler de la campagne présidentielle américaine ? Les Russes eux-mêmes ou bien l’équipe de campagne de Donald Trump ?

La réponse devient au fil des jours de plus en plus claire : le demandeur en chef était l’entourage de Trump. Et pas seulement en son sein le conseiller pour les affaires de sécurité Michael Flynn, général 3 étoiles à la retraite – tombé depuis – mais aussi le gendre et Conseiller principal du Président : Jared Kushner, pris la main dans le sac (même si la nouvelle n’est publique que depuis avant-hier) d’avoir demandé aux Russes qu’une ligne de communication secrète entre le « Trump team » et les autorités russes soit mise en place par le truchement de leur ambassade à Washington. L’affaire n’est pas jugée insignifiante au niveau de la Maison blanche où l’on recrute depuis quelques jours à tour de bras les vedettes du barreau – à toutes fins utiles !

On découvrira bientôt que les Russes étaient beaucoup moins soucieux de débaucher l’équipe de campagne de Trump que celle-ci de proposer gratis et à charge de revanche, ses bons et loyaux services.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta