Archives par mot-clé : Greenpeace

SOLIDARITÉ AVEC LES SOIGNANTS !

Bon, je vous l’ai soigneusement caché jusqu’ici, mais samedi, aux alentours de 10h32, Greenpeace-France m’a nommé membre de son Assemblée statutaire (76% des voix pour). C’est un grand honneur.

Les groupes locaux Greenpeace de Paris, guidés (P.J. : sic, c’est son texte !) par Vincent Burnand-Galpin (au centre en bas de la photo) étaient présents aux côtés des soignants devant le Ministère de la Santé car la lutte contre l’extinction du genre humain se fait avec tout le monde à bord !

Continuer la lecture de SOLIDARITÉ AVEC LES SOIGNANTS !

Partager :

Greenpeace et Paul Jorion : éclairez-moi !

Ouvert aux commentaires.

Chères Amies et chers Amis, éclairez-moi : aidez-moi à résoudre un grand mystère !

Le mystère le voici : j’ai interrogé hier Jean-François Julliard, le directeur de Greenpeace-France. Je considère personnellement qu’il s’agit d’une vidéo de bonne qualité. Or, comme vous pourrez le constater ci-dessous, l’analyse statistique que réalise YouTube à mon intention montre que cette vidéo a considérablement moins de spectateurs que quand je suis seul dans une vidéo (la zone ombrée montre la visibilité habituelle).

Alors là – pour utiliser l’expression consacrée – ça m’en bouche un coin !

Vos explications m’intéressent. Merci d’avance !

Partager :

« Si j’étais élue présidente de la république en 2017 ! », par Marie-Paule Nougaret

Billet invité.

Marie-Paule, Si vous êtiez élue présidente de la république en 2017, comment feriez-vous pour que Rémi Fraisse et Vital Michalon ne soient pas morts en vain ? Quel serait votre calendrier de décisions urgentes ou prioritaires, à moyen ou à plus long terme ?

Continuer la lecture de « Si j’étais élue présidente de la république en 2017 ! », par Marie-Paule Nougaret

Partager :

LES RÉFUGIES SONT DES PESTIFÉRÉS, par François Leclerc

Billet invité.

La moitié des États fédérés américains refusent d’accueillir des réfugiés syriens, adoptant la position défendue par le parti républicain et le candidat Donald Trump. De quoi conforter de loin les pays européens qui ont adopté la même attitude, sans toujours le proclamer. Le renforcement des frontières de Schengen afin d’en réduire le flux dans un premier temps est à la base du discours ambiant, dans le but d’éviter le retour des frontières intérieures et son effondrement.

Continuer la lecture de LES RÉFUGIES SONT DES PESTIFÉRÉS, par François Leclerc

Partager :