Greenpeace et Paul Jorion : éclairez-moi !

Ouvert aux commentaires.

Chères Amies et chers Amis, éclairez-moi : aidez-moi à résoudre un grand mystère !

Le mystère le voici : j’ai interrogé hier Jean-François Julliard, le directeur de Greenpeace-France. Je considère personnellement qu’il s’agit d’une vidéo de bonne qualité. Or, comme vous pourrez le constater ci-dessous, l’analyse statistique que réalise YouTube à mon intention montre que cette vidéo a considérablement moins de spectateurs que quand je suis seul dans une vidéo (la zone ombrée montre la visibilité habituelle).

Alors là – pour utiliser l’expression consacrée – ça m’en bouche un coin !

Vos explications m’intéressent. Merci d’avance !

Partager :

52 réflexions sur « Greenpeace et Paul Jorion : éclairez-moi ! »

  1. Les français sont pro-nucléaires?
    Juilliard est peu connu ? Que son analyse est peu pertinente ou à une faible valeur ajoutee par rapport à la vôtre ?

  2. Aujourd’hui, Greenpeace me fait surtout penser au décès dû au Covid-19 de l’écrivain Luis Sepulveda (organisme pour lequel il a travaillé de 1982 à 1987). Sa disparition m’émeut bien plus que celle d’un chanteur yéyé.
    Pas d’avis sur la faible audience de la vidéo avec J.F. Julliard, si ce n’est que je fais partie de ceux qui ne l’ont pas visionné.
    M’est avis que vous aurez encore bien moins d’audience avec Xavier Bertrand (et pour le coup je saurai vous dire pourquoi je ne la regarderai pas).

    1. Citoyennes, Citoyens, l’heure est grave ! Sachons qui sont nos amis, mais surtout, nos ennemis ! Et prenons les mesures qui s’imposent, dont la première est sans conteste de cesser de chanter !

  3. Votre public n’est pas grand fan de Greenpeace. Et le public de Greenpeace n’est pas encore là… Le public a préjugé du contenu par rapport à sa connaissance de Greenpeace , et est moins curieux donc de ce que la personne interviewée en elle-même a à dire ? J’ai bien aimé et j’ai partagé à titre personnel.

  4. L’actu , les informations récentes ,ce qui se passe en ce moment même, monsieur Greenpeace est sans doute très bien mais on n’attend pas de lui à tort où a raison du neuf

  5. Il faut demander l’interprétation à A113 .

    ou à José Bové .

    Sur le fond de la vidéo , et qui aurait pu amener des lectures en différé , j’ai trouvé que , hormis le rappel de l’action conjointe avec la CGT , Attac , la Conf ….

    https://actu.orange.fr/france/cgt-greenpeace-oxfam-attac-un-appel-commun-pour-la-transition-energetique-magic-CNT000001mYZAy.html

    et une interrogation sur la coexistence entre recours à la justice et désobéissance civile , il n’y avait pas assez de matière à débattre ou de quoi susciter l’engagement ou la réprobation .

    Rappel sur la personnalité de Thoreau , qui vaut le détour, mais dont il est étonnant qu’on se l’accapare aujourd’hui un peu à toutes les sauces ( il y a même eu pendant un été , la reconstitution en métal de sa cabane , implantée sur le bord du lac d’Annecy ) , mais il faut lire Walden ( le bouquin est assez court , ça n’est pas Guerre et Paix ):

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_David_Thoreau

    1. Essayez de refaire une vidéo tout seul sur le même créneau , on verra ce que sainte statistique raconte alors .

  6. Au risque de décevoir, c’est que l’écologie est un acquis dorénavant. Sauf chez les barjots, ça ne se discute plus. Le fait de ne pas passer à l’acte est plus problématique. Personne n’a envie d’être renvoyé à sa mauvaise conscience.

    Non ?

  7. (mode “pas pu m’empêcher”)
    Dit voir, ce billet, ce n’est pas une combine pour qu’on la regarde .
    (mode standard)
    Des fois je suis ingrat avec les organisations/gens qui travaille pour notre bien mais dans l’ombre de l’actualité trépidante. Mais promis, je l’ai visionné avant votre billet.

  8. D’abord je jette un coup d’œil sur la durée promise…
    Et je remets le « visionnage » à demain +/-…
    Mais je crois que c’était surtout interviewer une organisation, plus qu’un bonhomme.
    Quand c’est PJ, c’est Paul Jorion. Et ça fait toute la différence… 😉
    Cordialement,
    G. M.

  9. Bien, je prends le risque…
    Je pense que vos abonnés attendent de vous un cours, un cours comme dans un auditoire car ils aiment apprendre des choses de VOUS.

  10. Bonsoir Paul,
    Les deux videos avec Attali et Julliard étaient remarquables : documentées, très subtiles, pas dogmatiques. Tu pourrais tenter d’inviter Aurélien Barreau si tu souhaites de l’audience et un message percutant. Comme Greta, il est le “joueur de flute” des plus jeunes. Pour le meilleur. Sur les causes de la chute d’audience avec Julliard, mon hypothèse est simplement que tu t’écartes d’une part de ta “clientèle”. Ainsi, à terme, tu l’élargiras. Je trouve que c’est très bien.

  11. Greenpeace, c’est bien une officine anti-nucléaire canal historique?
    A part ça et quelques éoliennes, ils ont des choses sensées à proposer?
    Quant à Xavier Bertrand…

  12. Vos vidéos tournent en général aux alentours de 10 minutes, je les regarde à n’importe quel moment de la journée, c’est un break comme un café ou une cigarette. Mais ici, même si le sujet de la vidéo que vous proposez m’intéresse plus qu’à l’accoutumée, 27 minutes, c’est trop long, je remet à plus tard, et en ce qui me concerne, plus tard c’est en général dans une autre vie.

  13. Peut être que le messianique est plus vendeur que l’agora… la fin du monde ça convoque de vieilles émotions ^^

    1. je voterais pour dire qu’après l’absence de confrontation d’idée , c’est une deuxième raison plausible , et qu’on va assister à un spectacle Jorion un peu comme d’autres vont assister à un spectacle Mélenchon .

      Réponse du corps toujours avant réponse de la raison . Et c’est moins pénible , parce que si en plus il faut prendre le temps d’écouter ce qui se dit ….

  14. 2Casa
    Ok l écologie est un acquis désormais, et il n y a plus que les barjots qui ne croient pas au réchauffement climatique. Mais par contre tout le monde ne pense pas que les éoliennes soient la solution.
    J ai pas regardé la vidéo. Par contre, JM Jancovici interviewé par P Jorion, je pense que j aurais regardé .

    1. Salut DeTempsEnTemps,

      Je connais pas Jancovici. C’est quoi sa thèse ? Que le pic pétrolier est atteint, que la croissance économique y est strictement corrélée, que la solution à niveau de vie équivalent passe par le nuke – on verra après pour ses propres problèmes. C’est ça ?

      Je ne crois pas que la solution passe par un maintien de notre niveau de consommation actuelle.

      Le problème se situe donc maintenant à un niveau plus fondamental ou principiel : comment imposer au niveau politique cet agenda écologique (quel qu’il soit) face aux forces économiques qui y sont farouchement opposées et à l’inertie des populations qui n’ont pas très envie de s’y coller (mauvaise conscience due au fait qu’on en profite en sachant parfaitement que ce n’est pas raisonnable) ?

      Raison pour laquelle j’aurais tendance à plus suivre les interventions d’un politique ou d’un homme d’influence que d’un militant écologiste. Sans remettre aucunement en cause ni leur rôle de lanceurs d’alerte, éclaireurs, défenseurs… pour ce qui est finalement un des rares trucs qui me tienne vraiment à coeur.

  15. Confort / décalage ?
    La vidéo avec Julliard était avec un intervieweur (PJ) “favorable”:
    “Expliquez nous que le panache blanc du cheval d’Henri IV est etc.” (je force le trait, hein)
    Moins caricaturalement, le questionnement était du type “Le curseur pouvant être entre A et B, expliquez nous où vous évaluez qu’il est bon de le placer ?”

    Les vidéos “PJ seuls” ont plutôt comme positionnement “eh ben l’opinion que vous entendez ici ou là — et que vos interlocuteurs du café du matin partagent peut-être,– c’est que l’argent est comme-ci et l’offre et la demande comme-ça. Alors pourquoi ça marche un peu autrement [[[ … et démarre un ||décalage|| ]]].”

    Outre les points mentionnés ci-dessus par d’autres (durée etc.) je pense que le positionnement “pas de fight” où l’auditeur est un tiers pur spectateur (pas comme dans une salle) donc pas de question chaude à anticiper sur la fin non plus (“le téléphone ne sonne pas” comme dirait France Inter), explique un le résultat.
    Donc le public, qui vient chercher une sorte de joute intellectuelle (il vient se renforcer son cerveau, comme le vent vient renforcer la fibre de l’arbre, et il faut qu’il ne souffle pas toujours dans le même sens pour que l’arbre soit équilibré) n’est pas super motivé, et lâche un peu en cours.

    1. Autre aspect purement perso je pense : je me perds dans les 3 “Julliard” (l’ex du Nouvel Obs passé à Marianne, celui de Greenpeace, et l’ex-conseiller d’Hidalgo activiste de la jeunesse PS vers 2002). Ou au moins dans les deux “jeunes”.

      Tiens, me revient une coïncidence : Poujade, qui vient de casser sa pipe . Or il fut le premier “ministre de l’environnement” :
      “Très tôt intéressé par l’écologie, il devient en janvier 1971 le premier ministre de l’Environnement d’un gouvernement français, sous la présidence de Georges Pompidou.
      Durant plus de trois ans, jusqu’en mars 1974, il s’attelle à la qualité de l’air, la lutte contre le bruit, les normes industrielles… Des missions où il rencontrera nombre d’oppositions à une époque où l’écologie était encore loin d’être à l’ordre du jour. Il racontera ses difficultés dans un livre, publié en 1975, et titré Le Ministère de l’Impossible. Après avoir quitté le gouvernement, il a assuré des fonctions liées à l’environnement, comme la présidence du Conservatoire du littoral, dès 1976.”
      J’entendais ce matin à la radio (via Gardette sur FC ? ) qu’il fut ( https://www.ina.fr/video/CAF94072839) celui qui fit en sorte qu’il y ait un fichier central des cartes grises pour poursuivre les ex-propriétaires de carcasse de voitures abandonnées dans les forêts, ravins et rivières. En somme, pour accentuer le paradoxe, c’est Poujade , pas le plus sympa ds gauchistes, n’est-ce pas , qui réglait déjà en 1972 les problèmes que Julliard découvrait en faisant de la plongée au Cap Ferret en 1990.
      Peut-être que Julliard ne s’est pas montré sous un jour plus intéressant de “systémicien”, qu’il doit quand même maitriser. J’ai eu l’impression qu’il se positionnait souvent comme un “super-G.O.” pour accompagner les gens “entrant” dans Greenpeace, mais pas qu’il voulait les convaincre d’adopter une vision juste (mais effrayante et anti-optimiste ?) de l’étendue des choses à faire.

      1. @ timiota, puisque tu évoques les homonymies en politique (avec Juillard, confus pour z’aussi) comment ne pas penser que cet honorable M. Poujade a vraiment pas eu de chance d’avoir ce nom-là : son homonyme était un sale bonhomme = les poujadistes, terreau des lepenistes.

    2. “Good cop” devrait essayer d’inviter “bad cop”, je pense qu’on en aurait notre content en terme de joute intellectuelle.

  16. Par les temps qui courent, avec le Covid_19 et le confinement, c’est l’inflation de commentaires, videos, etc … sur mon fil twitter…Le double voire le triple de l’époque d’avant… Alors, je note : Jorion, video Attali à voir, Jorion, video Julliard à voir …Et je ne les ai toujours pas regardées …
    Voilà la réponse en ce qui me concerne …

  17. Après avoir été étudiant, militant, pêcheur breton et africain, prof d’univ, informaticien, financier, trader, prophète, écrivain, analyste pointu mais vulgarisateur de talent, psychanalyste, débatteur contradicteur correct parfois virulent mais en tout cas jamais complaisant on vous découvre journaliste-interviewer poli, gentil limite complaisant.
    C’est un débat de confrontation d’idées que l’on attend de votre part, pas un rôle d’interviewer consensuel, métier spécifique qui n’est que trop rarement exercé avec talent.
    Mais si vous n’êtes pas assez gentil, peut-être que personne ne voudra venir…
    Comme dit par un intervenant précédent il faudra analyser la situation après le passage de Xavier Bertrand

      1. Ce qui est dramatique est que le désespoir des uns fait le bonheur des autres. Actuellement dans ma campagne fronsadaise les masques ne sont pas vendus en pharmacie, une gentille pharmacienne m’a conseillée de m’adresser au gouvernement.
        J’en ai trouvé à 10€ le masque lavable en machine à 60 degrés fabriqués aux normes françaises en vigueur.

      2. Bonjour Paul,
        Il serait convenant d’inviter Thierry Breton également pour plus de transparence sur les affaires européennes. M. Thierry Breton est un PDG et connaît l’intelligence artificielle. Est ce possible avec Xavier Bertrand. ?
        Bonne fin de journée et prenez soin de vous

  18. D’accord ! Julliard c’est un « gentil »… On le savait, on lit les journaux des fois.
    Donc interview gentil.
    Moi j’étais habitué à un Paul Jorion, quelqu’un qui se découvre, qui dit ce qu’il pense, même des bêtises si ça l’amuse.
    Alors que Julliard…
    Sa jeunesse, son engagement Greenpeace, ok !
    Un peu, d’accord…
    Mais tous les détails saignants, les luttes avec les flics, les pouvoirs, les gouvernements : je suis sûr qu’il y aurait eu de quoi faire un polar trépidant.
    Découvrir où se trouvent les rapports de force, et comment les résoudre… ou pas…
    Bref, du concret : je crois bien que c’est ça qui m’a manqué vraiment.
    …Si ça peut vous aider ?

  19. Un indice : Je choisis de lire la retranscription de vos vidéos plutôt que de les regarder (en accéléré 1.25 sur YT) parce que ça me prend moins de temps (même si parfois je m’attarde sur une partie que j’aurais mal comprise).
    Alors écouter d’éminents représentants de la classe politique, dans un exercice consensuel en tête à tête…

    Cela dit, je lirai bien sûr les retranscriptions s’il y en a.

    1. C’est le moment de réviser les méthodes de lecture accélérée à la John Kennedy .

      Je ne dois pas me tromper si j’avance que vous n’avez pas pu faire la lecture du canevas sténo du discours de Macron , que 2 Casa a pris la peine de se farcir ( un peu à sa façon mais chacun devrait en faire autant ) .

      1. Salut Juan,

        Pourquoi à ma façon ? Y’avait une autre façon de faire ?! 😉

        Sérieux, si vous saviez combien j’ai lutté pour ne pas en faire une version annotée as usual !

        C’est la libération de l’urgence – j’espère d’ailleurs que Manu me sait gré de toute l’attention que je porte à sa parole mais je ne peux rien refuser à un type qui a fermé tous les restos de France jusqu’au 15 juillet 🙂 – ce que redoute sûrement plus que tout les politiques : qu’on ait le temps de faire de la politique justement et que la division du travail qui nous maintient par ailleurs très occupés cesse de leur garantir la place qui est la leur moyennant quelques hochets consuméristes…

        Élève Cancrelas… vous finirez Ministre !

      2. Ha , ha , on dévoile son ambition !

        J’applaudis aux efforts d’objectivité de votre rendu , mais je suis persuadé que si on avait demandé à chacun ici de faire ce travail , on aurait eu autant de copies différentes que de commentateurs .

        D’autant que le texte du speech est vachement travaillé ( c’est bien le moins ) et touche à tellement d’aspects et d’attentes différentes que “la mise en ordre ” peut être très variable selon la façon dont on attaque le désossage .Votre mise en ordre peut par contre rebuter par sa forme ( déclinaison numérique et alphabétique un peu outrée )

        Mais cet effort est nécessaire , selon la méthode et la sensibilité de chacun , pour assurer le suivi des annonces ou intentions exprimées dans le texte original qui restera en référence nécessaire .

      3. Juan,

        Dieu merci je n’ai pas atteint les gémonies auxquelles me vouaient mes enseignants. Quoiqu’en un sens, ils n’aient pas eu tort. Je me console en me disant que peu importe qu’on soit empereur comme Marc Aurèle ou esclave comme Épictète… En ces domaines la quête est tellement personnelle.

        Je vous raconte quand même ce qui me fait le plus marrer depuis que Manu est dans la mire médiatique.

        Je suis plutôt un littéraire, ça n’aura échappé à personne. J’entretenais donc de bons rapports avec mes profs de Français en général moyennant mon fumisme habituel. Mais alors que j’avais dix-sept ans, j’ai eu un gros coup de foudre pour ma prof de première. Une jeune eurasienne magnifique avec laquelle je partageais une passion pour la poésie de XIXe et Guy de Maupassant.

        Sans doute n’était-elle pas complètement indifférente me dis-je maintenant pour me consoler mais le souci qu’elle a montré pour moi tout au long de l’année s’est avéré motivé, je l’apprendrai d’elle-même au cours d’une de nos discussions, par le fait que je lui rappelais son petit frère décédé d’une overdose quelques années plus tôt. Rien que de très banal jusque-là, me direz-vous, sauf que son prénom était… Brigitte.

        Vous comprenez pourquoi je ne saurais me contenter d’un fauteuil de ministre quand on est passé aussi proche d’un destin jupitérien.

        Alors comme la nature nature procédant par essais et erreurs, les sociétés avancent peut-être avec plusieurs flèches à leur arc à chaque fois… 😉

  20. Quand le succès d une video ne plait pas a You tube , il supprime tout simplement une partie des likes !
    Mais sur quelle planète vivez vous ?

  21. J’ai mis la vidéo en route tout en retouchant des photos, et ça ne m’a pas distrait des photos…

    Invitez plutôt des gens avec qui vous avez des points de désaccord, j’écouterai mieux ! Pourquoi pas Jancovici ? Il fait plein de choses concrètes avec les entreprises, est dans des comités officiels sur le climat, dirige le Shift project, et pour le poil à gratter, défend l’électronucléaire. Tout pour faire un tabac !

    Sa façon de s’exprimer peut agacer (l’assurance du polytechnicien…), mais ça vaut la peine de passer outre. Avec un peu d’indulgence réciproque, vous pourriez faire quelque chose de passionnant qui dure facilement 2 heures !

    1. Je ne sais pourquoi mais j’ai le sentiment qu’il ne s’agit pas de quelqu’un qui “négocie” son savoir : j’ai l’impression qu’il s’agit de quelqu’un qui dit : “Voilà ce que je pense : c’est à prendre ou à laisser !”.

      Je peux me tromper : c’est un sentiment purement intuitif, à partir d’un classement spontané des types de personnalité, peut-être qu’il n’est pas du tout comme ça.

      1. Est il bien utile de négocier dans une discussion d’une heure entre deux individus ? On ne leur demande que d’exposer chacun leurs arguments sur des énoncés de problèmes compris de la même façon par chacun , en réagissant aux arguments de l’autre pour dire en quoi ils lui paraissent recevables ou erronés . Par contre il vaut souvent mieux qu’il y ait un troisième larron ( l’animateur) dont le rôle peut d’ailleurs être de se taire tant que les deux argumenteurs ont l’art et le respect du “debate” . Mais les deux debaters ne sont pas là pour négocier , ils sont là pour éclairer au mieux les éléments du débat et les points qui sont à arbitrer .

        C’est l’auditeur spectateur qui exprimera ensuite s’il est convaincu plutôt par l’un ou par l’autre , et éventuellement , dans le meilleur des cas s’il juge qu’il y a des points négociables d’un côté ou de l’autre .

      2. JMJ se bat depuis 20 ans pour que des mesures sérieuses soient prises afin de limiter les dégâts climatiques.

        En vain jusqu’ici.

        Idem pour vous en finance et économie : ça vous fait un gros point commun ! Sur cette base, pourquoi ne pas tenter une rencontre ?

  22. Sans minimiser le rôle et combat de Greenpeace, j’aurai aimé entendre J. Attali plus longuement… surtout avec vous Monsieur Jorion et votre art de poser de bonnes questions.

    1. Jacques Attali n’entendait pas dépasser 30 minutes. Cela dit, je pourrai reprendre contact avec lui ultérieurement : la vidéo fait 32k de visionnages, c’est un bon score.

  23. Je participais à des manifs anti-nucléaires au début des années 80, et j’ai versé à Greenpeace pendant des décennies. J’ai arrêté quand j’ai vu que face à la crise climatique et au problème de la décarbonation de l’énergie ils continuaient à vouloir fermer les centrales nucléaires dès maintenant. Je considère désormais que ce sont des irresponsables, incapables de gérer les priorités, incapables de faire face au réel, et qu’ils aggravent la crise. Je les évite complètement.

    1. @ L.Grard

      Je pensais pour ma part que les irresponsables s’appelaient plutôt ” Tepco ” mais j’imagine que le nom de Fukushima ne vous dit rien. Je passe sur les autres noms sous d’autres latitudes qui furent du même tonneau. Déjà que deux mois après la pandémie de Covid-19, nous n’avons toujours pas de masques ni de gants pour faire face à la contagion, je n’ose imaginer ce qui se passerait si la centrale nucléaire de Nogent, à 94 kms de Paris explosait malencontreusement. On ferait comme à Rouen avec l’incendie de l’usine Lubrizol, on ne ferait rien et on ne protégerait pas les habitants à proximité, ni ailleurs. On leur dirait que tout va bien, qu’il ne faut pas écouter l’association “Greenpeace”, ni les associations ” Sortir du nucléaire ” & ” L’ Observatoire du nucléaire”, quelque peu trop alarmistes. Le tonneau des Danaïdes de l’EPR à 12 milliards d’euros pour aucune énergie tangible (nada !) ne semble pas non plus vous contrarier, c’est à n’y rien comprendre. Pour ma part, j’ai regardé les trois-quarts de la vidéo avec M. Jean-François Julliard, le directeur de Greenpeace-France et cela m’a intéressé car je ne connaissais pas cette personne ni les détails de son action. Je la regarderai à nouveau. La télévision P.J est nouvelle, on ne fait que s’acclimater au nouveau cadre et je le trouve très bien. A quand une invitation à M. Yves Cochet ?

    2. Le débat du nucléaire n’est pas si tranché, à mon avis.
      Jancovici dit que c’est a minima le “parachute ventral” puisque le dorsal on ne l’a plus (c’était en gros Kyoto/Rapport Brundtland, disons max 2000, si nous avions été conséquents).

      La mortalité d’une explosion à Nogent sous vent défavorable pourrait rester bien moindre que les 30 000 du covid19 que nous allons encaisser, et la “décontamination” pas beaucoup moins pénible que l’actuel confinement qui pourrait durer 1 an “par morceaux. Idem le Césium, il faut une année de pluie pour “laver” le gros de ce qui peut l’être sur surfaces inertes (toits, rues) , mais en forêt et dans les plantes, ça reste fixé.

      C’est plutôt l’idée qu’on ne peut même pas se protéger avec un masque qui est embêtante et psychologiquement difficile. Et la panique ingérable du “T0” de l’explosion qui rendrait l’exil des ~1 million de franciliens à La Baule le 16 mars une douce et belle histoire.

      Et à partir de là, l’idée qu’on ne peut pas le généraliser dans le monde, pour un tas de facteurs que je mentionne régulièrement (eau, urbanisme, sismisme, géopolitique/plausiblité d’une ANS locale fiable).
      Du coup, tant qu’à se poser la question de notre vie énergétique, il peut y avoir des économies d’échelles dans les ENR si les pays riches mettent au point des solutions sympa pour tout le monde (le chauffage de l’eau chaude par voie solaire est un petit bout de ce genre de question : une solution “robuste mais pas trop chère” profiterait à toute l’aire méditerranéenne mais reste peu développée en France (plus en Grèce et Espagne je crois)).

      Donc les activistes Greenpeace jouent un peu leur rôle de poil-à-gratter, mais en effet ce n’est pas à eux que je m’adresse pour me faire une idée de ce qu’il faut fermer ou pas (et quand) comme centrale nucléaire.
      Il est certain qu’ils ont un “positionnement” qui a une base idéologique (qui consiste en caricaturant à tirer le fil “la nature c’est bien” pour attirer le plus de gens possible) plus que logique (i.e. quels sont les flux de vrais polluants, et si j’ose dire les “vrais” flux, y compris ceux cachés dans les importations des pays de l’OCDE au hasard) sur la plupart de leur spectre.

      1. Je viens d’écouter la conférence de Monsieur Olivier Véran qui a décrit une stratégie pour les personnes âgées à domicile. Le gros soucis est la mise en application dans les faits. Soutenir (comment), Accompagner (comment). Qui fait quoi et comment ?
        En espérant une réponse à ma question

      2. Bonsoir Bernadette,

        Vous avez mis le doigt sur le problème. Personne n’en sait rien. Ce qui est dit aujourd’hui est contredit demain.

        (En novlangue – le commun de l’Empire Marketo-Médiatique – cela s’appelle “agilité”. Soit “pilotage à vue de sondage” plus “retournement de veste express” tout en maintenant avec aplomb qu’on n’a “jamais pensé ou dit le contraire”).

        Pour faire simple, Macron nous a dit dans son discours que les personnes âgées et fragiles devaient rester confinées. Il est ensuite revenu sur sa décision et n’interdit plus aux personnes âgées de sortir à partir du 11 mai prochain mais “fait appel à leur sens des responsabilités” pour évaluer la situation et ajuster leurs comportements.

        En tout état de cause, limiter strictement vos déplacements dans un premier temps paraît une option prudente. Quand ils sont inévitables, le respect des gestes barrières est impératif : distance d’au-moins 1m50, toussage dans le coude, lavage des mains très fréquent et d’une durée suffisante, port du masque avec les précautions d’usage que vous trouverez en cliquant sur ce lien :

        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/infographies-coronavirus-ce-qu-il-faut-faire-et-ne-pas-faire-avec-votre-masque_3918941.html.

        Si vous êtes également considérée comme personne fragile ou si vous êtes atteinte de certaines pathologies (diabète, problèmes cardiaques, hypertension, surpoids) : restez chez vous même après le 11 mai en attendant de voir comment évolue la situation. Le déconfinement sera de toute façon progressif et nous serons de nouveau informés d’ici-là.

        Si vous hésitez, prenez contact à distance avec un professionnel de santé (votre pharmacien ou votre médecin qui vous connaissent bien) et appliquez leurs conseils.

        Quoiqu’il en soit, d’autres mises aux points auront lieu d’ici le 11 mai, il reste encore trois semaines.

        En attendant, continuez comme maintenant : restez chez vous, soyez prudente et prenez soin de vous !

        Je ne vous avais pas remerciée pour la très pertinente : “Je crois que je vais m’occuper de mes oignons” mais franchement elle était parfaite ! Merci donc.

        Bonne soirée !

Les commentaires sont fermés.