Le réarmement de la police et de la gendarmerie est-il lié à l’absence totale de perspective dans un contexte d’effondrement ?, par Manuel

Greenpeace France, le 11 octobre 2022 :

La semaine dernière, un amendement extrêmement dangereux et liberticide a été adopté en Commission des finances à l’Assemblée nationale lors de l’examen du budget 2023. Cet amendement vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux donateurs et donatrices des associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles ou industriels.


Est-ce que cet assaut supplémentaire des gouvernants contre leurs contradicteurs n’est pas à replacer, au mettre titre que l’invisibilisation des intellectuels authentiques, dans le cadre d’un processus de guerre civile à venir dans une perspective d’effondrement ?

Un trait caractéristique des sociétés humaines est qu’elles sont traversées par des violences qui mènent à des affrontements délétères entre leurs membres. Les anthropologues et les paléo-anthropologues ont depuis longtemps remisé le mythe du bon sauvage chasseur-cueilleur aux placards. L’idée contraire subsiste dans nos sociétés modernes, mais ce n’est qu’un mythe romantique.

La brutalité extrême avec laquelle ont été réprimée les Gilets Jaunes m’avait frappé. Les violences policières encouragées par la promotion du préfet Lallement suite à sa repression hors-la loi des manifestations bordelaises m’avait indiqué que quelque chose ne tournait plus très rond dans les hautes sphères du pouvoir.

Dans un premier temps, j’avais mis cette réaction sur le compte de la véritable nature du système néolibéral : un fascisme en col blanc. Mais aujourd’hui, la situation me pousse à explorer d’autres axes de réflexion et notamment la préparation, inconsciente, de troubles sociaux majeurs dans un contexte de chute du niveau de vie entrainée par l’effondrement des sociétés complexes dans lesquelles nous vivons.

L’achat par la police et la gendarmerie de véhicules militaires pour le maintien de l’ordre (ARIVE pour Armoured Infantry Vehicle), le recrutement massif de forces de l’ordre (10.000 lors du premier quinquennat Macron, 8.500 prévus pour le deuxième), la baisse de l’IS et la suppression de certaines taxes (CVAE…) en regard de l’allongement de la durée des cotisations pour la retraite ou des pénuries de personnel ou de médicaments de base dans les hôpitaux (quand ils n’ont pas été fermés), l’abolition de fait du droit de grève, me font penser à une classe qui se barricade et se prépare au pire.

Le choix de ce réarmement est sans doute lié à l’absence totale de perspective dans un contexte d’effondrement. Personne dans l’élite ne pense ce sujet complexe en imaginant une sortie par le haut (ou du moins le plus haut possible). La solution de plus grande pente est privilégiée par ces nouveaux rois fainéants : vidons les caisses avant fermeture définitive et préparons-nous aux conflits contre les nôtres.

J’espère que les belligérants qui sortiront vainqueur de ce futur conflit auront lu « Vers un nouveau monde » ou « Comment sauver le genre humain »nuel et qu’il sera encore temps de mettre en oeuvre ces propositions.

Partager :

24 réponses à “Le réarmement de la police et de la gendarmerie est-il lié à l’absence totale de perspective dans un contexte d’effondrement ?, par Manuel”

  1. Avatar de Jeanpaulmichel
    Jeanpaulmichel

    Bonjour
    « Mais aujourd’hui, la situation me pousse à explorer d’autres axes de réflexion et notamment la préparation, inconsciente, de troubles sociaux majeurs dans un contexte de chute du niveau de vie entrainée par l’effondrement des sociétés complexes dans lesquelles nous vivons. »

    Que nenni, tout ceci est fait en conscience. Lire « la stratégie du choc » de Naoemie Klein.
    Et comme toujours, manipuler, mentir. Par exemple dénigrer les salariés de Total en grève en annonçant des salaires moyens de 5000 euros. Avec un salaire médian tournant en France autour de 1800 euros, le gouvernement a une belle marge de manœuvre pour monter les gens les uns contre les autres.
    Quant à la retraite, si la réforme passe, ce sera pour nos enfants au mieux 1100 euros mensuels +- 10% sur la base d’une carrière complète.

    3
    1. Avatar de arkao

      Sachant en plus que la définition d’une « carrière complète » est variable. Avec les décotes, le niveau de pension chute vite. Dans le système actuel, si je peux prendre ma retraite à 62 ans, il me faudrait travailler jusqu’à 66,5 ans pour prétendre à la complétude de ma carrière.

  2. Avatar de Hervey

    Juste continuité !
    En lisant le précédant post sur l’amendement liberticide je pensais au camion de Racine : Titus en roue libre.
    🙂

    1. Avatar de Hervey

      Plus inspirant : François Sureau

      4
      1. Avatar de konrad
        konrad

        Bonjour,

        Merci pour cette intervention éloquente d’un « gentilhomme ».
        Monsieur Sureau fait honneur au génie Français, l’intelligence, la culture et l’humanisme.
        Cordialement.

        1. Avatar de Hervey

          @konrad

          Par les temps qui courent, il ne serait pas si brillant que cela le « génie Français », c’est son constat.

          Puis, faut pas trop s’emballer sur le sujet, les anglais et les américains seraient (selon lui toujours) plus constants que nous sur la défense des libertés.

  3. Avatar de Chabian
    Chabian

    Excellent billet !
    Comme ce thème avait été évoqué sous le billet consacré à l’appel de Greenpeace, j’avais pensé à évoquer le sinistre social-démocrate Noske dans l’Allemagne d’après 14-18 (il s’est appuyé sur des Corps francs, groupes militarisés autonomes, durant la « semaine sanglante » à Berlin en 1919). Cette période troublée d’après guerre, appelant « par principe » à une recomposition sociale et morale, a produit le fascisme en Italie, l’URSS en Russie et des situations troublées en France, en Allemagne, en Espagne, en Pologne, etc.
    On pourrait évoquer le choix patronal du fascisme italien et du nazisme allemand comme source de stabilité économique et sociale. Je considère que la formule de Dimitrov « le fascisme est le stade suprême du capitalisme » est trop courte : ce sont d’abord des hommes politiques qui font le choix de la violence politique, et les financiers les soutiennent pour aboutir au pouvoir.
    Les questions du billet de Martin ont donc une portée historique et méritent qu’on les discute !
    Je suis moins d’accord avec la phrase « les sociétés humaines sont traversées de violences délétères ». Tout groupe (animal, dont les humains) est traversé de tension et organise une gestion rituelle de la violence, par le mâle Alpha, par les parades sexuelles, etc. Mais l’espèce humaine est spécialement violente, y compris pour gérer ses tensions internes (lire Pascal Picq notamment). Parfois le moment d’une certaine violence contre la domination hiérarchique gérant la société, est légitime, et pas vraiment délétère. Ce sont les limites de nos rituels démocratiques qui sont en question dans ce moment-là.

    1
  4. Avatar de Nosfératus
    Nosfératus

    « ….chute du niveau de vie…….
    Nous sommes déjà plein dedans et ce n’est qu’un début. La Révolution Francaise a commencé avec la faim, dûe à l’augmention délirante du prix du pain. Alors que le rôle du roi, en tant que père du peuple et nourrisseur de ces sujets, n’avait qu’une signification douteuse (chose que Louis 14 savait, et évitait, comme il l’a décrit dans son ouvrage « Métier du Roi »). Mais le problème d’aujourd’hui c’est de trouver des responsables, d’aller jusqu’à la source du mal. Nous avons voulu la mondialisation, nous l’avons même acclamée, la concurrence sans merci, la frénésie de la consommation……Le gouvernement trouvera des subterfuges…Probablement non sans confirmer et cimenter indirectement une évolution qui court déjà depuis longtemps: la division irréconciliable entre « to have or to have nuts ».
    Même dans un pays extrêmement riche comme L’Allemagne, la pauvreté galope. Il y a de plus en plus de familles qui ont des problèmes pour se nourrir corréctement et regulièrement. Idem en Angleterre. Et cela en plus du problème du prix du chauffage. Vous dites que ca va péter? Voir.

    2
  5. Avatar de Khanard
    Khanard

    Que dire, que dire……….. là on supprime des avantages fiscaux sous prétexte d’un activisme , là on renforce les moyens des forces de l’ordre, plus loin on stigmatise les personnes sans emploi, ailleurs on nous culpabilise individuellement en faisant pénétrer ecowatt dans nos demeures sans oublier que demain on pourra à distance réduire manu militari votre consommation d’électricité via le compteur Linky et ainsi de suite, partout en France des personnes se battent pour de l’essence, demain peut-être pour s’alimenter . Et ainsi de suite.
    Alors on pourra déblatérer autant qu’on voudra les faits sont là et nous n’y pourront rien tant que nous subirons servilement leur volonté.
    Connaissez-vous la marche du sel ? Gandhi ? Oui bien sûr . Alors leur violence ne pourra rien contre notre détermination à arrêter les danse macabre .

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    leur danse macabre

  7. Avatar de Irène Silvest
    Irène Silvest

    Je n’ai rien compris à ce post mais peut-être suis-je trop naïve. Ou trop dans le sentiment (la croyance) que quel que soit le déroulement de l’aventure humaine, celle-ci continuera, portée par des impératifs catégoriques qui ressortent de l’Éternité.

    1
  8. Avatar de Henri
    Henri

     » Deux Porsche tentent de doubler tout le monde dans une station essence embouteillée d’Évreux » :

    Vidéo : La tension était palpable dans une pompe à essence près d’Evreux, dans l’Eure en France.

    https://www.7sur7.be/faits-divers/deux-porsche-tentent-de-doubler-tout-le-monde-dans-une-station-essence-embouteillee-d-evreux~a9df0357/?referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F

    1
  9. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    De toute évidence, pour ce qui concerne le ‘phénomène des gilets jaunes’, si la supposée analyse profonde des causes a pu être faite, de toute évidence, le traitement des dites causes n’est pas vraiment intervenu et l’on ne se consacre qu’au traitement symptomatique, en l’occurrence, la répression dure de tels évènements s’ils devaient malheureusement à nouveau survenir.
    Les pénuries actuelles concernant les carburants, semblent être un catalyseur possible en raison du manque d’anticipation du pouvoir exécutif et de son attitude timorée concernant les super profits des compagnies pétrolières.

    1. Avatar de Nikolaz
      Nikolaz

      Au fait, cette crise des gilets jaunes n’a, semble-t-il, jamais bénéficié d’un relais intellectuel, pour revenir sur un débat récent de ce blog. Qu’en sera-t-il pour ces crises sociales qui émergent en contexte guerrier ?

  10. Avatar de Richelieu
    Richelieu

    Il y a également un fait social : la population vieillit. Gavée aux reportages anxiogènes des chaînes d’info en continu, elle est convaincue que les barbares sont aux portes. Et de ce fait très demandeuse de plus de répression. La jeunesse a toujours fait peur aux vieux.

    Un krach économique et financier – dont je redoute qu’il n’ait maintenant lieu très rapidement – sur fond d’effondrement du niveau éducatif et culturel général ne peut qu’inquiéter dans ses développements.

    Pour ma part, je pense quand même que si barbares il y a, ils sont à chercher dans les quartiers cossus de Neuilly-Auteuil-Passy ou au Medef plutôt que dans la cité des bosquets ou des tilleuls en Seine-Saint-Denis.

    8
    1. Avatar de Ar c'hazh du
      Ar c’hazh du

      « La jeunesse a toujours fait peur aux vieux. »
      La jeunesse (du moins celle de France) à fait vœux d’abstention pour le choix de son avenir ; elle va donc sans doute devoir apprendre à avoir peur des vieux (du moins de ceux qui ont du bien et qui, eux, ont fait certains choix pour le maintien de leur confort).

      Toutefois je ne pense pas que le sujet se ramène entièrement à un conflit de génération.
      J’y voit plutôt une résurgence de la lutte des classes (si tant est que celle-ci n’ait jamais disparue ailleurs que des média mainstream). Une sorte de « retour du refoulé »

      5
  11. Avatar de Moutaille
    Moutaille

    Ils ont fait marcher la planche a billets pendant 15 ans. Avec les deux résultats que l on sait. L inflation et l éradication des classes moyennes. Le résultat, c est, comme toujours pour les élites financières et politiques dans ces moments la, la fuite en avant dans une guerre, provoquée au besoin ( les pauvres se battent entre eux, oublient les responsables, et enrichissent même les marchands de canon) et la fuite en avant dans le totalitarisme, l entretien de divisions au sein du peuple, et la dilution de celui ci ( ce n est rien de nouveau! Les Romains le faisaient déjà !) pour mater les révoltes a venir. Et ça n à rien a voir du tout avec l effondrement des sociétés complexes ou bien avec la crise écologique a venir. Merci de ne pas contribuer à l enfumage.

    3
  12. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Avant les pires scénarios d’effondrements (« guerre civile » : « peur d’avoir peur » ou risque réel que l’extrême droite n’arrête pas de brandir), au « long-court »… n’est-ce pas quand la « croyance féroce » au mythe d’une « confiance » entre populations et « élites méritantes » des médias mainstream… des plus politiciens… et en la « légitimité démocratique », s’effondrent… que se dessinent les nouveaux rapports de forces…?

    « Comment croire la macronie, incarnée par l’allocution télévisée de son si « télégénique » « monarque républicain », « roi te touche dieu te guérit », prétendre en substance protéger et défendre le « dialogue social », démocratique qui plus est, lorsqu’elle y distingue une « majorité » « prise en otage » des « pouvoirs d’achats » de Français-es, perdant leur temps à courir derrière les stations services encore ouvertes, et fournies… risquant de perdre leur emploi… et des salarié.e.s de raffineries soit disant illégitimes à exercer leur droit de grève, et présumé.e.s de mieux lotis… ?

    Comment peut-elle réussir à être aussi convaincante, lorsque « l’Homme providentiel » (commentaire de médias mainstream pour qualifier les mots de « Jupiter » à l’intention de « l’État ne peut pas tout » – commentaire d’une novlangue très néolibérale) rajoute à cette distinction la soustraction du rôle prioritaire d’arbitre en dernier recours, de souverain, qu’est « l’État de droit « … ?

    Ce genre de discours ne pouvant convaincre que les doutes, incertitudes, indécisions amalgamées, de « temps de cerveaux disponibles », sondés sans cesse par la seule « DICTATURE des émotions » capable de réconcilier leur « poujadisme naturel » (d’extrême droite) avec leur viscéral « ras le bol fiscal » néolibéral (genre TINA), c’est la citoyenneté (le libre arbitre, l’indépendance…) même des Français.e.s présumé.e.s innocemment « pris en otage »… et des salarié.e.s des raffineries, présumé.e.s et condamné.e.s sans autres procès que par « l’opinion publique »… qui est soustraite de l’équation de la gestion politicienne de cette « crise de l’énergie ».

    C’est la valeur la plus noble des droits et devoirs de la citoyenneté, qui dans sa diversité doit « vivre ensemble », doit sans cesse redessiner les contours de « l’intérêt général »… à qui est confisqué son expression… lorsque la gouvernance ne s’adresse qu’aux « peurs d’avoir peur » de perdre son « pouvoir d’achat » de consommatrice, emploi pour celle en ayant un stable, en CDI, etc…

    En effet si « l’État ne peut pas tout », surtout pas « s’ingérer » dans les décisions internes d’un des plus importants « fleuron national » du pib – « s’ingérer » dans un conflit/guerre social/de classe opposant le capitalisme financiarisé au salariat – « fleuron » augmentant indécemment les distributions scandaleuses de dividendes, salaires variables, stocks-options, retraites chapeaux/dorées, à son PDG, à ses CSP+, refusant d’être sur-taxés… que pourra t-il contre les licenciements abusifs – des suites de retards répétitifs d’employé.e.s… etc. – d’autres propriétaires d’actions, d’entreprises… de retraites par capitalisation… qui auront prix en valeur d’exemple, le PDG et les « petits actionnaires » de Total, etc. ?

    La citoyenneté, cette partie du « dialogue social » qui est à nouveau entretenue dans une « majorité silencieuse », « prise en otage » par des « majorités relatives » (si l’on parle de « représentativités » électorales, le jeu à somme non nulle auquel se livrent la macronie avec l’extrême droite/droite extrême, leur donne qu’une « majorité relative » à chacun), pourra t-elle compter, en cas de coup dur… sur l’inspection du travail, le Conseil prud’homal, la médecine du travail, ce qui reste de syndicalisme, et combien d’autres publics que cette gouvernance ultra-libérale découpe à la tranche, privatise, digitalise, externalise, dématérialise… ?

    Et doit-on s’interroger sur ce que pourra « l’État providence » contre les « discriminations systémiques » à l’embauche… dans plus de 80% de celles ci faites qu’en CDD très courte durées, temps partiel contraint, et les inégalités salariales (scolaires, territoriales, de « destins ») allant se creuser mécaniquement…? ou ce que voudra bien faire « l’Homme providentiel » contre le refus d’embaucher des propriétaires privés d’actions… d’entreprises… qui les plus ASSISTES SANS CONTREPARTIES, vont exploiter encore plus la main d’œuvre n’ayant pas de problème de remplissage de réservoir, en continuant de chercher à aligner au moins disant moral, social, fiscal, environnemental leurs revendications salariales, etc…? »

    1
    1. Avatar de Juillot Pierre
      Juillot Pierre

      Sans parler des revendications d’augmenter le niveau des protections sociales pour toutes et tous, « sans distinctions aucunes », attaquées depuis des décennies de politiques d’austérités, de « réformes structurelles néolibérales »… d’améliorer et restaurer les prorogatives prioritaires des services publics (étendre le principe de gratuité à la redistribution et au partage des biens communs de subsistances – sustentations essentiels à l’existence – d’accès à l’énergie minimum – chauffage, électricité, connectivité de logements gratuits, etc).

      1
      1. Avatar de Juillot Pierre
        Juillot Pierre

        S’il est soi-disant difficile de faire la distinction dans la soi-disant « caractérise bien française » du comportement « schizophrénique » de ses votes « individualistes/individualisés »… de ses choix de « représentativités » hyper-personnalisées, ultra-personnifiées, à « l’héroïsme/l’égo » hypertrophié/atrophié… de ses « désamours/trahisons/infidélités… » entre l’intérêt particulier du portefeuille de sa classe d’âge, sociale/ »sociétale »…. et ses aspirations « universalistes » – au sens de ses interprétations des valeurs de Libertés, Égalités, Fraternités, Solidarités… et des biais cognitifs des intérêts particuliers des « observateurs-trices – « n’est-il pas plus simple de distinguer qui des « chiens de garde », « donneurs de leçons de morales », « influenceurs », « politicard.e.s » sont présumés censés réussir au mieux à surfer sur les indicateurs pourtant peu fiables de la « DICTATURE des émotions » sondées (sa capacité à prédire l’abstention étant nulle, et non advenue dans les « analyses », « expertises » des instituts privatisés de sondages, pour être capable de se placer à la meilleur de juge – celui des « opinions publiques », qui prennent par la main le juge des doutes, incertitudes, « bas instincts » des « temps de cerveaux disponibles » des autres, pour diluer sa responsabilité/culpabilité…) pour masquer avec peine leurs propres contradictions, mensonges, schizophrénies…?

        1
  13. Avatar de Yannick
    Yannick

    De mon côté, je vois quand même la colère monter.
    Je lis qq blogs. Je m’arrête aux commentaires, et là, il y a un réel changement depuis qq mois.
    Ce ne sont que des blogs, mais la tension et le dégout pour le gouvernement et l’Europe devient palpable. Des paroles, oui, mais aussi une prise de conscience et un très grand sentiment de se faire manipuler.
    Je ne sais pas où ça mènera, mais le ton change. Dans ces commenteurs beaucoup se sentent maintenant floués et ne donnent plus aucun crédits aux actions de comms gouvernementales. La défiance monte.
    Il est bien possible que la lutte des classes fasse sa réapparition, mais comment se structurera-t-elle dans un monde si individualiste ?
    Il n’y a plus vraiment de parti emblématique et les syndicats sont extrêmement décriés. La CGT se fait dézinguer de tout côté ces jours ci, le principal argument étant son lâchage des soignants lorsque ces derniers ont été suspendus pour cause de non-piqûre.
    L’avenir vire au noir.

  14. Avatar de Mika
    Mika

    L’eau de millions de personnes en France redevient conforme aux normes de qualité après le relèvement des seuils réglementaires
    L’association Générations futures dénonce un « tour de passe-passe » après le changement de statut réglementaire pour les eaux de surface et souterraines.

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/10/12/le-relevement-des-seuils-rend-l-eau-de-millions-de-francais-a-nouveau-conforme-aux-normes-de-qualite_6145486_3244.html

    nombreuses régions françaises touchées par la pollution des ressources hydriques aux pesticides, l’eau du robinet est redevenue conforme aux critères de qualité. Pas de disparition soudaine des contaminations, mais le simple déclassement de deux produits de dégradation (ou « métabolites ») de l’herbicide S-métolachlore, fréquemment retrouvés dans les eaux de surface et souterraines.
    Dans deux avis rendus sans publicité le 30 septembre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a reconsidéré le statut réglementaire de l’ESA-métolachlore et du NOA-métolachlore. Considérés comme « pertinents » pour la santé humaine (c’est-à-dire potentiellement dangereux) depuis un rapport rendu par l’Anses en février 2021, ils viennent d’être réévalués et sont devenus « non pertinents ». Pour ces deux molécules, la tolérance dans l’eau de boisson passe ainsi mécaniquement de 0,1 microgramme par litre (µg/l) à 0,9 µg/l.
    Le Monde

    3
  15. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Oui, L’Etat n’a jamais eu pour fonction de se remettre en question devant ses échecs de ses décisions. Il n’y a pas de système, d’organe méta étatique qui le punit pour son incurie et sa bêtise. Ce rôle incombe dans l’idéal à la démocratie qui malheureusement a aussi ses défauts. Cette imbrication me fait penser à celle des 3 lois des robots d’Isaac Asimov en perspective inversée.
    – Un Etat ne peut porter atteinte à un citoyen ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    – Un Etat doit obéir aux missions données par les citoyens (démocratie), sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la première loi.
    – Un Etat doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.
    Pas de place pour les hors-la-loi, bizarre, comme c’est bizarre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta