Archives par mot-clé : Mike Pence

L’homme qui n’avait jamais tort, le 3 octobre 2019 – Retranscription

Retranscription de L’homme qui n’avait jamais tort, le 3 octobre 2019.

Bonjour, nous sommes le jeudi 3 octobre 2019.

J’ai commencé à parler de Donald Trump sur mon blog au tout début de la campagne des primaires du parti Républicain, qui conduiraient aux élections qui ont vu la nomination de M. Trump et ce qui attirait l’attention, à ce moment-là, c’est qu’un outsider, quelqu’un qui n’avait absolument pas sa place dans la course, se présentait et commençait à caracoler en tête de manière tout à fait remarquable. C’est M. Michael Moore qui, hier ou avant-hier, dans une interview, a mis le doigt sur ce qui se passa à ce moment-là, à partir de la connaissance qu’il a de la région de Flint (Michigan), qui est son pays natal, qui est le grand pays de l’industrie automobile à l’époque où ça se passait aux États-Unis et qui a dit qu’il apparaissait comme un sauveur. Voilà quelqu’un qui parlait à ces ouvriers sans emploi, à toute une région dévastée du Michigan où jamais il n’y a eu de réindustrialisation ou même de retour de services en quantités suffisantes. Et il apparaissait comme un sauveur. Voilà quelqu’un qui allait donner un coup de pied dans la fourmilière. Voilà quelqu’un qui allait changer les choses et c’est ça que ces personnes voulaient entendre.

Continuer la lecture de L’homme qui n’avait jamais tort, le 3 octobre 2019 – Retranscription

Partager :

Les cellules dormantes se réveillent ! (tousse ! tousse !)

Voici donc que vingt-quatre heures à peine après que le Washington Post diffuse en avant-première quelques anecdotes croustillantes quant à la santé mentale – déficiente – et les capacités intellectuelles – réduites – du Président Trump, selon ses collaborateurs les plus proches, anecdotes extraites d’un livre intitulé Fear, à paraître le 11 septembre, soit dans cinq jours, livre de la  plume de Bob Woodward, fameux en raison de la manière dont il couvrit autrefois le scandale du Watergate, scandale qui signa la perte du président Nixon et dont les fins rouages furent communiqués au même Woodward par un haut fonctionnaire dans le rôle de l’informateur masqué, voici donc qu’un autre informateur masqué se dresse, porte-parole d’une cinquième colonne au sein-même de l’administration Trump, pour signer, dans le New York Times cette fois, une tribune libre émanant d’une armée secrète inconnue jusqu’ici : la « Résistance au sein du Gouvernement Trump », dont les objectifs sont de « l’empêcher de mettre en oeuvre certaines parties de son programme et de suivre ses pires inclinations. »

Continuer la lecture de Les cellules dormantes se réveillent ! (tousse ! tousse !)

Partager :