Étiquette : monnaie

  • Vidéo – Le maillon le plus faible : bitcoin et Cie

    Ce qui repose sur la confiance ne vaut plus rien quand la confiance s’est évaporée.… Lire la suite…

  • L’argent, la dette et la Gauche : Faut-il avoir peur de la dette publique ?

    L’intervention que je ferai demain au Colloque organisé par le groupe socialiste, écologiste et républicain du Sénat : L’argent, la dette et la Gauche. Faut-il avoir peur de la dette publique ? Pour les personnes qui souhaitent suivre le colloque, voici le lien vers l’évènement facebook sur la page du groupe socialiste et un « live » sera diffusé à partir de 9h00.

    Pour fonctionner, pour rendre les services attendus de lui, comme l’éducation, la police et la justice, la défense des frontières, pour pallier partiellement les inégalités dues au hasard, pour venir en aide aux plus démunis,  l’État a besoin d’un budget, d’un Trésor.… Lire la suite…

  • « L’argent, la dette et la Gauche : Faut-il avoir peur de la dette publique ? » – Premières considérations

    Je vous avais annoncé une série sur la Théorie moderne de la monnaie qui a connu un début de réalisation (La théorie moderne de la monnaie (TMM) ne tient pas debout) : j’ai en effet expliqué en quelques mots que ses défenseurs extrapolent abusivement à l’ensemble des nations quelques propositions qui ne valent en réalité que pour les seuls États-Unis du fait que leur dollar est monnaie de référence et qu’ils peuvent en conséquence exporter au plan international le souci de leur dette (qui sera de facto géré par les nations amatrices d’« eurodollars », le nom sous lequel circulent les dollars qui servent dans des transactions internationales).… Lire la suite…

  • Ordre monétaire international : L’océan Atlantique est très vaste !

    Je tombe sur un communiqué de presse de l’agence Reuters daté du 16 juillet 2019 :

    « L’ordre monétaire de Bretton Woods tel que nous le connaissons a atteint ses limites », a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Maire lors d’une conférence à la banque centrale française marquant le 75e anniversaire de la conférence.

    « L’alternative qui s’offre à nous est désormais claire : soit nous réinventons Bretton Woods, soit il risque de perdre sa pertinence et de finir par disparaître », a-t-il ajouté.

    L’ordre monétaire international a été défini par les accords de Bretton Woods en 1944.… Lire la suite…

  • Bruxelles – Libra : Débat Riccardo Petrella & Paul Jorion, le 17 janvier à 19h30

  • TV5Monde, Economie : pourquoi le cours de la monnaie chinoise a-t-il chuté ? le 11 août 2019

    La vidéo ayant tendance à démarrer inopinément, je la mets sur une page à elle après le « Continuer la lecture de … ».… Lire la suite…

  • Monnaie de renommée et monnaie de réciprocité, par Dominique Temple

    Billet invité. P. J. : J’attire votre attention sur ce texte à proprement parler fondateur. Ouvert aux commentaires.

    Il n’est pas de marché ni de monnaie qui n’ait pour raison les valeurs éthiques que les sociétés humaines ont privilégiées à partir des structures sociales qui leur donnent naissance et qu’elles ont élues. Mais que se passe-t-il entre ces structures sociales qui instaurent la confiance, la solidarité, la paix, la justice et les entreprises capitalistes ? … Lire la suite…

  • Comment l’euro grec sera une monnaie plus solide que l’euro mis en faillite par l’Eurogroupe, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité

    Par la force des choses et l’irresponsabilité des technocrates pseudo-européens, la Grèce a franchi la première étape de reconstruction d’un euro fondé sur la démocratie. Le contrôle souverain de la circulation monétaire du capital rétablit au moins formellement la suprématie de la loi et de la société politique sur la propriété, l’investissement, le crédit, la rémunération du travail et l’assurance des personnes. Comme l’approvisionnement des banques grecques en titres de paiement de la BCE n’est plus garanti, le pouvoir politique grec est obligé de reprendre explicitement le contrôle des banques, donc des conditions du crédit et de la conformité des paiements à l’intérêt général.… Lire la suite…

  • Désir et volonté, économie du rapport de force vraie, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité.

    Toi avec qui je commerce, avec qui j’échange mon travail contre un bien, ma décision contre un capital, mon savoir être contre ta capacité à produire des services pour les autres, tu me demandes de ne pas te protéger. Cela signifie pour moi que je n’ai pas à te protéger contre toi-même. Je n’ai pas à douter de ce que tu dis ni de ce que tu fais avec ton corps qui exprime ta personne, ton désir et ta volonté. Cela signifie aussi pour moi que je ne dois pas réprimer ce que je ressens pour toi. Je dois te laisser libre de penser que je rachète ton mal ou que je te vends un vrai bien.… Lire la suite…

  • Indexer la monnaie sur l’énergie : c’est déjà le cas, par Stéphane Feunteun

    Billet invité, en réponse au billet de Jérôme Naly « Mon grand-père a une idée géniale : indexer la monnaie sur l’énergie ». Le billet est ouvert aux commentaires.

    Le malentendu persiste au sujet de la « monnaie-énergie ». Notez que je préfère être assimilé à un papy gâteux qu’évacué d’un revers de main en tant que militant décroissantiste inculte ; au moins on peut essayer de discuter. Pour ce qui me concerne, je n’essaie pas du tout de plaquer cette idée sur le système existant (ce qui donne effectivement des choses bizarres, surtout quand on part d’un exemple particulier, et encore plus quand celui-ci est éloigné de la réalité des échanges), ce que j’essaie de faire, à tâtons, est d’entrevoir la logique qui sous-tend le fait établi (constat) que le PIB mondial est un multiple constant de la quantité d’énergie primaire consommée dans l’année.… Lire la suite…

  • Mon grand-père a une idée géniale : indexer la monnaie sur l’énergie, par Jérôme Naly

    Billet invité

    Ainsi parlait mon pépé René:

    « Quand j’étais petit, la monnaie avait de la valeur. La preuve: il me suffisait d’aller à la banque et j’échangeais mes billets contre de l’or. Ça c’est quelque chose non ? Mais de nos jours, plus rien n’a de la valeur. Regardez les jeunes comme ils dépensent sans compter. L’énergie par exemple; toujours que je suis derrière eux à éteindre la lumière. Ah, si la monnaie était indexée sur l’énergie, ils comprendraient vite la valeur de l’énergie, moi je vous le dis !  »

    Sacré pépé, il confond le prix et la valeur.… Lire la suite…

  • Des quatre primes aux trois degrés de la loi : comment l’expliquer pour l’appliquer ?, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité

    Sur le blog et avec les Amis du Blog de Paul Jorion, nous discutons de l’économie des biens, des prix, de la loi, et de la monnaie. Nous constatons que le système actuel tombe dans le vide en ne produisant pas de biens universels qui soient tels pour tout le monde. Nous subodorons un problème de loi : il semble que la finance mette la monnaie hors la loi, que les prix ne mesurent pas les vrais biens, que la loi ne nous permette plus d’identifier les biens dans une économie. Pour le dire autrement, la politique mouline dans le vide : la discussion des lois et de l’application des lois n’a plus de rapport avec la réalité de ce que nous pourrions considérer comme du bien commun.… Lire la suite…

  • LA MUTATION DU BANCOR DANS L’ESPACE NUMÉRIQUE MONDIAL, par Pierre Sarton du Jonchay et Julien Alexandre

    Billet invité

    Schéma Bancor
    (cliquez pour agrandir le schéma).

    La représentation ci-dessus illustre de façon schématique la proposition de monnaie de compensation mondiale telle qu’émise par Keynes lors de Bretton Woods, sous le nom du bancor. Le schéma se lit ainsi (ICU étant l’International Clearing Union, la banque centrale qui assure la compensation) :

    Le pays B exporte des biens pour une valeur de 100 vers le pays A. La banque A transfère 100 bancors à la banque B.

    Une fois le transfert effectué, si :

    • A est en déficit au-delà du découvert autorisé (l’allocation en bancors), alors il y a paiement d’intérêts à l’ICU et dévaluation de sa monnaie pour exporter davantage ;
    • B est en excédent sur sa balance des paiements, alors il y a paiement d’intérêts à l’ICU et réévaluation de sa monnaie pour exporter moins et importer davantage.
    Lire la suite…

  • Remettre l’intelligence de la personne au service de la réalité politique de l’économie du vivre ensemble, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité. Certains d’entre vous seront tentés de dire « inintelligible » – peut-être par simple réflexe. À ceux-là, je n’ai qu’un conseil à donner : « Reprenez votre lecture jusqu’à ce que le sens vous apparaisse : c’est de la préhistoire de la manière dont nous pensons aujourd’hui qu’il est question. C’est essentiel. Quand vous aurez assimilé ce qui est écrit ici, vous aurez compris tout ce qui nous a été volé depuis ».

    Ce texte est une interprétation libre de la scolastique en langage d’aujourd’hui. Il est construit sur le billet de Paul Jorion Crise financière et logique de la prédisposition.Lire la suite…

  • LA MONNAIE REFONDÉE SUR LE CAPITAL DES DROITS HUMAINS, par Pierre Sarton du Jonchay

    Billet invité

    Le retour des tensions sur la liquidité du marché financier européen après l’émission nominale de plus de mille milliards d’euro par la BCE signale le décrochage irrémédiable de la croissance réelle sous une dette mondiale hors de contrôle. Le nouveau président français dépositaire éminent de l’autorité financière des États sera sans délai confronté à des arbitrages radicaux sur l’avenir de l’euro, sur le sauvetage du système financier international et sur la liquidité des échanges internationaux.

    Il n’est plus possible de différer la restructuration de la dette mondiale entre les épargnants et les emprunteurs. Mais il est impossible d’y parvenir sans établir des critères internationaux de solvabilité pour mesurer ce que tout emprunteur est capable de rembourser qu’il soit particulier, entreprise, banque ou État.… Lire la suite…