LE TEMPS QU’IL FAIT LE 12 JUIN 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 12 juin 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 12 juin 2015. Si vous allez sur le blog – et vous êtes sur le blog probablement – vous verrez que j’ai lancé une sorte d’appel de soutien à la Grèce. C’est symbolique, ce n’est pas un article où on discute de choses de fond, c’est juste pour lancer une sorte de cri de ralliement, parce que, eh bien, nos dirigeants, les gens qui agissent en notre nom, prétendument, sont en train de mettre la pression sur la Grèce. Bon, la Grèce met aussi un peu la pression sur eux, mais il est important que nous montrions, que nous fassions la preuve de notre soutien.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 12 JUIN 2015 – (retranscription)

Partager

Le temps qu’il fait le (jeudi) 16 avril 2015

La survie de l’espèce : Paul Jorion change de stratégie !

* Chaire « Stewardship of Finance », VUB. Le cours se donne le lundi après-midi à seize heures dans la salle D0.03 du bâtiment D (bâtiment central) de la Vrije Universiteit Brussel, Boulevard de la Plaine 2, 1050 Bruxelles. Le cours se donne en anglais ; il est ouvert au public.

* Nous nous réunirons une fois de plus le samedi 18 avril à partir de 17h30 au café Le Vicomte, 1 rue du Bourgmestre, au coin de la chaussée de Boondael à Ixelles (Bruxelles).

Martin Gilens and Benjamin I. Page : Testing Theories of American Politics: Elites, Interest Groups, and Average Citizens, Perspectives in Politics, September 2014

Partager

Freitag, Lest mehr Comics!, par JOSEPHINE SCHULZ, le 11 février 2015

Cover-Das-Ueberleben-der-Spezies-Paul-Jorion-Gregory-Makles

Lest mehr Comics!

Buchkritik – Ein belgischer Ökonom und ein französischer Zeichner erklären den Kapitalismus mit Legomännchen und Hannibal Lecter – in einem Comic

Das Freihandelsabkommen TTIP soll jedem EU-Bürger 500 Euro bringen; der Mindestlohn Tausende Arbeitsplätze kosten. Täglich spucken Wirtschaftsexperten neue Zahlen und Szenarien aus. Dabei ist das Schema immer gleich: eine einfache Botschaft mit für Laien unverständlichen Prämissen. Ökonomen sitzen im Elfenbeinturm, reden möglichst kryptisch von Credit Default Swaps oder Assets, und unten versteht man: Bahnhof. Viele Menschen hegen Misstrauen gegenüber Profit- und Wachstumszwang der herrschenden Wirtschaftsordnung. Aber den Modellen von Mainstream-Ökonomen wie Hans-Werner Sinn hat der Laie wenig entgegenzusetzen.

La suite dans l’article de Freitag

Partager

Titel kulturmagazin, Wenn Obama die Monopoly-Spieler bedient, le 19 novembre 2014

»Der Kapitalismus und seine Kritik sind doch recht trockene und abstrakte Angelegenheiten – und daher auch nahezu unverständlich.« Falsch! Der Comic ›Das Überleben der Spezies. Eine kritische, aber nicht ganz hoffnungslose Betrachtung des Kapitalismus‹, des Wirtschaftskolumnisten Paul Jorion und dem Zeichner Gregory Maklés beweist gekonnt das Gegenteil. PHILIP J. DINGELDEY hat sich den Sachcomic angesehen.

Cover-Das-Ueberleben-der-Spezies-Paul-Jorion-Gregory-MaklesBei dem handelt es sich um eine beißende Satire, in der einem bei manch grotesken Stellen auch das Lachen im Halse stecken bleibt. Denn seinem Credo folgend, dass die Ökonomie zu ernst sei, um sie nur den Ökonomen zu überlassen, bietet Jorion mit seinem Comic eine humorvolle und kritische Einführung in den Kapitalismus.

La suite de Wenn Obama die Monopoly-Spieler bedient sur le site de Titel kulturmagazin.

Partager

Zuckerkick, Das Überleben der Spezies, le 17 novembre 2014

Merci à U. H. qui m’a fait parvenir une traduction correcte du compte rendu.

Zuckerkick : “Das Überleben der Spezies”.

L’expert en économie Paul Jorion, en collaboration avec Grégory Maklès, a su oser une entreprise véritablement audacieuse.

Dans le roman graphique « La Survie de l’Espèce », il entreprend en effet de passer au crible le capitalisme et ceci sans aucun ménagement. Il en résulte une vue d’ensemble authentiquement instructive qui interroge le rôle du lecteur lui-même au sein du système. Et ceci grâce à une mise en scène complice et pleine de sous-entendus qui fait que le rire reste encore et encore en travers de la gorge du lecteur.

L’œuvre de Jorion nous fait comprendre en tout cas que le capitalisme nous détruira tous à la fin si nous n’y mettons pas un frein. Quoique riche en dialogues, l’œuvre n’est jamais difficile à comprendre, bien au contraire, elle exprime très exactement ce qui semble ne pas fonctionner dans notre société.

Si tu es du genre à craquer pour une critique de la société sous une forme envoûtante, achète cette BD.

Partager

Zuckerkick, Das Überleben der Spezies, le 17 novembre 2014


 
 

Zuckerkick : strichcode vol. 74 – “das überleben der spezies”

Rien n’est plus dur à encaisser pour l’auteur d’un livre que les critiques négatives. L’honnêteté m’oblige cependant à vous signaler celle-ci.

Uberleben Google

Mes plus plates excuses à la traduction automatique de Google : je suis certain qu’ils font du mieux qu’ils peuvent !

 
 

Continuer la lecture de Zuckerkick, Das Überleben der Spezies, le 17 novembre 2014

Partager

Deutschlandradio Kultur, Comic – Der Kapitalismus – ein Fehler, le 13 novembre 2014

ÜberlebenDerSpezies_cover

Pour ceux qui comprennent l’allemand, un compte-rendu aujourd’hui de Das Überleben der Spezies, la traduction allemande de La survie de l’espèce par Jorion & Maklès, sur Deutschlandradio Kultur.

Le podcast est ici ou sur la page ardmethiatek.

Partager

Süddeutsche.de, Kapitalismuskritik als Comic. Der Held ist das Geld, Daniel Wüllner

Ich Will Alles

 
Kapitalismuskritik als Comic. Der Held ist das Geld, Daniel Wüllner

Lange hat es gedauert, doch nun hat die Menschheit endlich ihr Ziel erreicht! Sie steht am Abgrund und wundert sich über die Endzeitstimmung in den Nachrichten: steigender Meeresspiegel, Knappheit von Rohstoffen, atomare Katastrophen und Krieg. Schuld daran ist aber nicht die Spezies Mensch.

La suite sur le site de Süddeutsche.de.

Partager

LA QUESTION DU SOLITON EST DEVENUE INDÉCOMPOSABLE

Ce matin, je m’apprêtais à mettre en ligne le billet qui suit…

Lorsqu’on me demanda en décembre 2011 de faire une conférence à l’intention des anciens de l’école de commerce HEC, la personne qui m’invitait me dit quelque chose du genre : « Si vous pouviez dresser un panorama général… ». C’est alors que me vint l’image du « soliton », la lame de fonds constituée de plusieurs vagues venues se superposer pour en constituer une seule, mais monstrueuse.

Les éléments composant cette vague scélérate ? Il y en a trois. D’abord, la crise environnementale : l’épuisement des ressources, le réchauffement climatique accompagné de l’acidification des océans et de la hausse du niveau de la mer. Ensuite, ce que j’appelai « crise de la complexité » : crise due à un monde où les interactions augmentent du fait que nous sommes de plus en plus nombreux dans un environnement de plus en plus mécanisé, monde où nous confions nos décisions à l’ordinateur alors que l’emploi disparaît en raison de notre remplacement par la machine sous la double forme du robot et du logiciel. Enfin, crise économique et financière, due au fait que nos systèmes ont en leur cœur une gigantesque « machine à concentrer la richesse » fondée sur le versement d’intérêts sur la dette, dont les effets délétères sont encore amplifiés par la spéculation, que chacun tolère comme une bizarrerie inoffensive.

Continuer la lecture de LA QUESTION DU SOLITON EST DEVENUE INDÉCOMPOSABLE

Partager

BERLIN EN ÉTAT DE SIÈGE !

Le 6 novembre, c’est dans douze jours mais Outre-Rhin, le compte à rebours a commencé. Berlin est d’ores et déjà en état de siège. Mme Merkel a annulé ses rendez-vous ce jour-là. La Bundesbank réunira son cabinet de crise.

Chacun là-bas se prépare au choc.

Car ce jour-là…

Continuer la lecture de BERLIN EN ÉTAT DE SIÈGE !

Partager

Survie de l’espèce : le Grand Tournant selon Paul Jorion, par le Yéti

Ouvert aux commentaires.

Survie de l’espèce : le Grand Tournant selon Paul Jorion, dans Le Monde d’après… sur Politis.fr

Seules les autruches persistent à nier que notre civilisation arrive aujourd’hui à un Grand Tournant. Mais, se demande Paul Jorion, l’humanité saura-t-elle relever ce Grand Défi ?

Le constat est que l’humanité est plutôt mal engagée pour relever le grand défi du Grand Tournant. D’abord, dit Paul Jorion, « parce que la complexité des systèmes que nous avons mis au point les a rendus extrêmement fragiles » (Paul Jorion cite en exemple les dérives du système financier) et que l’idéologie néolibérale — « le fascisme en col blanc » — a mis suffisamment de « cliquets » pour empêcher tout retour en arrière (l’Union européenne, par exemple).

La suite sur Politis.fr

Partager

TOP SECRET – memo projet « Tsar Bomba »

Billet invité. Ce memo m’est parvenu non signé, je le publie tel quel.

Notre Agence m’a transmis un intéressant rapport sur une question fondamentale posée par un certain Jacques Seignan (voir aussi ce billet précédent d’un autre membre de ce groupe subversif proche de Jorion). Il semblerait qu’une fois qu’ils se soient posés la question de leur propre survie et de celle de leurs proches, et qu’ils aient compris qu’on est soi-même le fruit des générations précédentes et présentes, et la graine des générations futures, la question qui vient à ces apprentis philosophes dilettantes, biens nourris et blanchis, est celle de la survie de l’Humanité.

Je partage d’abord l’avis de ce Jacques Seignan que nous ne pouvons pas détruire l’astre rocheux appelé Terre en l’état actuel de nos connaissances. Et je suis persuadé que nous ne pourrions éradiquer toute forme de vie quand bien même nous le voudrions. De nombreux micro-organismes, à l’échelle de groupes importants d’espèces cousines, en ont vu plus que ce que nous pourrions imaginer. Et l’on a vu la Vie s’épanouir à nouveau en branches de diversité infinies après des extinctions majeures, dans un intervalle de temps de plusieurs millions d’années. Mais il faut reconnaître de la même manière que jamais auparavant notre état major n’a eu à sa disposition les moyens pour autodétruire l’espèce, et que jamais ils ne furent aussi variés en qualité et en quantité. De plus, le moral des troupes est excellent Monsieur !

Continuer la lecture de TOP SECRET – memo projet « Tsar Bomba »

Partager