Archives de catégorie : Brexit

Trends-Tendances – La vraie cause du populisme européen, le 29 novembre 2018

Ouvert aux commentaires.

N’est-il pas paradoxal, pour ne pas dire inquiétant, qu’à quatre mois du Brexit (le 29 mars 2019), tous les scénarios demeurent encore possibles ? Du divorce par consentement mutuel dans des termes apaisés, à la séparation brutale du Royaume-Uni et de l’Union européenne dans la zizanie et le chaos, en passant par un second référendum appelant les citoyens britanniques à se prononcer sur la même question qu’en octobre 2016, en ayant cependant cette fois une représentation plus claire – et quelque peu cauchemardesque – de ce qui se passerait en cas d’échec ou même de divorce réussi.

Plus inquiétant encore le fait que – selon les sondages – dans un grand nombre de pays membres de l’Union européenne, si les populations étaient consultées aujourd’hui par référendum, elles voteraient pour un -exit à leur façon : Italexit, Frexit, et ainsi de suite.

Continuer la lecture de Trends-Tendances – La vraie cause du populisme européen, le 29 novembre 2018

24Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le navire sombre de la fière Albion, le 16 novembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Le navire sombre de la fière Albion, le 16 novembre 2018. Merci à Éric Muller !

Bonjour, nous sommes le vendredi 16 novembre 2018, et mon exposé d’aujourd’hui aura un titre un peu pompeux mais tout à fait d’actualité et adéquat : « Le navire sombre de la fière Albion. »

Je parle assez souvent du Brexit, en particulier dans des textes sérieux, dans les chroniques que je consacre au sujet dans le journal Le Monde, chroniques reproduites en Belgique dans l’Écho et aussi dans le magazine du milieu des affaires belges qui s’appelle Trends-Tendances, j’ai l’occasion de parler du Brexit. Quand j’en parle sur le blog, à part reproduire ces textes, c’est davantage sur un mode ironique. Continuer la lecture de Le navire sombre de la fière Albion, le 16 novembre 2018 – Retranscription

12Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit : La prophétie qui m’aura donné le moins de souci

Ouvert aux commentaires.

Ma prophétie sur une grande crise du capitalisme qui résulterait des prêts subprime, j’étais sûr de mon coup, mais quand même ! Celle de la fin du capitalisme enclenchée en 2009 par le quantitative easing, je me doutais que ce serait lent, et vous seriez justifiés de me dire : « On attend toujours ! ». C’est celle, faite au lendemain du vote, que le Brexit n’aurait jamais lieu (vu A. le retour impossible d’une frontière dure en Irlande + B. le cataclysme économique que ce serait pour le Royaume-Uni) qui m’aura donné le moins de souci.

Le Monde : En direct : deux ministres britanniques démissionnent après l’accord sur le Brexit

Le Monde : Brexit : « Les démissions rendent plus probables un “no deal” catastrophique pour l’économie »

Pièce à conviction B (cataclysme économique).

Le cours de la livre contre le dollar ce matin

Pièce à conviction A (retour impossible d’une frontière dure en Irlande).

Dominic Raab, Ministre démissionnaire du Brexit : « Je suis convaincu que le régime réglementaire proposé pour l’Irlande du Nord constitue une menace très réelle pour l’intégrité du Royaume-Uni. »

Continuer la lecture de Brexit : La prophétie qui m’aura donné le moins de souci

7Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Mes conférences en novembre : Lille, Paris, Bordeaux, Saint-Étienne et Cannes

Lille : le 6 novembre – Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain : Quel scénario pour les années qui viennent ?

Paris : le 8 novembre – Espace analytique  : La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ?

Lille : le 21 novembre – Rendez-vous de l’éthique de l’Université Catholique de Lille : Autour de « La tentation d’Eugénie » de Pierre Giorgini

Bordeaux : le 22 novembre – Les Tribunes de la Presse : Se débarrasser du capitalisme ?

Bordeaux : le 23 novembre – Les Tribunes de la Presse : L’Europe en quête de frontières

Paris : le 26 novembre – Cour de Cassation : L’IA et l’expertise judiciaire

Saint-Etienne : le 29 novembre – Conférence de l’hôtel de ville : Se débarrasser du capitalisme est une question de survie

Cannes : le 1er décembre – Les Rencontres de Cannes : Quel travail et pour qui ?

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Accord de coopération de M. Paul Manafort avec la justice américaine (suite et fin)

J’ai commencé à vous parler de l’accord de coopération de M. Paul Manafort avec la justice américaine à mi-chemin de la lecture du document, et je vous livre ici mes dernières remarques.

Je vous ai déjà dit que bien que la proposition d’accord émane de Robert Mueller, procureur spécial enquêtant sur une éventuelle collusion entre l’équipe Trump et la Russie, il ne fallait rien attendre de ce document prouvant quoi que ce soit en ce sens : l’accord porte sur les affaires que l’on reproche à Manafort (fraude fiscale et avoir été le représentant d’une puissance étrangère sans s’être enregistré à ce titre) pour faire pression sur lui et qu’il révèle ensuite tout ce qu’il sait précisément sur une éventuelle collusion. Continuer la lecture de Accord de coopération de M. Paul Manafort avec la justice américaine (suite et fin)

9Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un non-Brexit, mais le pire de tous ? le 10 juillet 2018 – Retranscription

Retranscription de Un non-Brexit, mais le pire de tous ? le 10 juillet 2018. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, mardi 10 juillet 2018 et une petite vidéo, juste un supplément à ma vidéo d’hier : Un Brexit en forme de non-Brexit – j’ai fait ça hier matin et je vous annonçais qu’il y aurait sûrement des événements dans la journée. J’envisageais même la possibilité d’une démission de M. Boris Johnson, le Ministre des affaires étrangères, en lui recommandant de ne pas le faire… il l’a fait quand même, dans l’après-midi.

Continuer la lecture de Un non-Brexit, mais le pire de tous ? le 10 juillet 2018 – Retranscription

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un Brexit en forme de non-Brexit, le 9 juillet 2018 – Retranscription

Retranscription de Un Brexit en forme de non-Brexit, le 9 juillet 2018. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le lundi 9 juillet 2018 et vous le savez sans doute, ma réputation aux yeux du public est liée à un livre assez épais – 250 à 300 pages, je ne sais plus [254 pages] – consacré à prévoir une crise du capitalisme qui serait due à un secteur relativement mineur dans l’économie américaine qui est le secteur des titres subprimes . Mon manuscrit – ça a été répété partout, mais c’est vrai – était prêt en 2006, non pardon en 2005, écrit en 2004-2005 et a trouvé un éditeur : La Découverte, au mois de janvier 2007. Il a paru au mois de janvier 2007. La crise, à proprement parler, a débuté le mois suivant, au mois de février et le grand écroulement a eu lieu un peu plus d’un an plus tard en septembre 2008.

Continuer la lecture de Un Brexit en forme de non-Brexit, le 9 juillet 2018 – Retranscription

2Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Incroyable mais vrai : M. Boris Johnson n’a pas suivi mon conseil !

Si vous avez regardé ma vidéo de ce matin, vous avez pu entendre que je conseillais à M. Boris Johnson, Ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni, de rester au gouvernement et d’agir dans la coulisse pour faire tomber Mme Theresa May, Premier ministre.

Je donnais ce conseil en me mettant simplement à sa place : il était fait en toute amitié. Preuve en est qu’il allait à l’encontre de ma prévision d’un non-Brexit à l’arrivée.

Ceci dit je n’ignorais pas que malgré son parcours impeccable sur le papier : Eton suivi d’Oxford, M. Johnson est un imbécile. Se faire virer du Times of London pour avoir falsifié une citation ? Tss ! Tss ! Pas très classe cela, M. Johnson ! Qu’importe, le non-Brexit vous devra beaucoup !

P.S. Martin Kettle, chroniqueur au Guardian, à propos de Boris Johnson : « Son admiration pour lui-même est incontinente, comme chez Trump. »

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un Brexit en forme de non-Brexit

La proposition de Brexit « doux » du Premier ministre Theresa May, le 6 juillet
La démission de David Davis, Ministre en charge du Brexit, le 9 juillet

Je dis à propos du referendum du Brexit en juin 2016 : 52% pour, 47% contre. Les chiffres exacts sont 51,89% pour, 48,11% contre.

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Monde / L’Écho – Le Royaume-Uni victime du Brexit, le 2 juillet 2018

Ouvert aux commentaires.

Le Monde : Le Brexit et « la débâcle du Royaume-Uni »
L’Écho : Le Royaume-Uni victime du Brexit

Nous nous sommes fait à l’accession au pouvoir de régimes autoritaires en Hongrie et en Pologne en nous rassurant que ces nations ne sont que les marches de l’Europe. Malgré son immédiate dérive xénophobe, le gouvernement populiste en Italie est instantanément devenu la nouvelle norme : les marchés sont pragmatiques bien davantage qu’omniscients.

Mais c’est au cœur du noyau idéologique de l’Occident : aux États-Unis et au Royaume-Uni, que la décomposition s’opère ces jours-ci avec la plus grande vigueur et à un rythme allant en s’accélérant. Si les citoyens les plus éclairés de ces deux nations décrivent la voie où elles sont engagées de « tragi-comédie », de « farce tragique », nous qui les observons en extériorité y lisons une authentique tragédie. Notre propre sort est hélas bien trop lié à elles sur les plans commercial et militaire pour que nous sortions indemnes de leur décadence.

Continuer la lecture de Le Monde / L’Écho – Le Royaume-Uni victime du Brexit, le 2 juillet 2018

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail