Brexit : Mea culpa !

Le 22 juin 2017 :

Mon billet ce jour-là : Pourquoi je suis convaincu que le Brexit n’aura pas lieu :

Je suis quotidiennement l’actualité du Brexit, qui constituerait une telle catastrophe économique pour le Royaume-Uni que ses dirigeants, aussi incompétents qu’ils soient, l’épargneront à leur peuple.

Le 19 octobre 2022 :

Mea culpa : aussi incompétents qu’ils soient, ils ne l’ont pas épargné à leur peuple.

The Financial Times : L’effet du Brexit : les dégâts causés au Royaume-Uni par la sortie de l’Union Européenne

Notez que ce ne sont pas d’autres anarchistes qui le disent : c’est le Financial Times 😉 .

Partager :

10 réponses à “Brexit : Mea culpa !

  1. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Bonjour Paul,

    Je crois (malheureusement) qu’à travers le monde, il y a tout une classe politique de moins de 60 ans qui – sous couvert d’une « raison d’Etat » – a tendance à ne plus être raisonnable pour les peuples !

    Ces femmes et hommes politiques sont-ils (définitivement) fâchés avec les préceptes d’Aristote, de Platon, de Descartes, de Kant, … ?!

    1
  2. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Take the control back they said !!!! British humour ? jingoistic bullshit !

    1
  3. Avatar de XTIAN
    XTIAN

    Les boomers de plus de 60 ans ont ouvert la voie aux post boomers de moins de 60 ans , qui ne font qu’amplifier le mouvement mis en marche depuis 40 ans :dette pour les générations à venir, perte d’autorité, individualisme, stratégie du « Après moi le déluge »…

    4
  4. Avatar de gaston
    gaston

    Et apparemment ce soir ça ne s’arrange pas avec le chaos à la Chambre des Communes :

    https://metro.co.uk/2022/10/19/chaos-in-commons-as-tory-whips-quit-after-mps-manhandled-and-forced-to-vote-17598496/

    Certains se croiraient-ils au Capitole le 6 janvier ?

  5. Avatar de gaston
    gaston

    Dans une tribune publiée cet après-midi par Marianne, l’économiste Frédéric Farah impute la situation actuelle au Royaume-Uni à Thatcher et conclut :

    « Le Brexit n’a été qu’une des manifestations de la déliquescence de ce modèle néolibéral et dont l’Union Européenne est devenue la championne. Son bilan reste à faire positivement comme négativement. Le Royaume-Uni dans la tourmente raconte surtout la fin houleuse d’un modèle économique définitivement dans l’impasse. »

    https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/crise-au-royaume-uni-la-faute-au-brexit-non-a-margaret-thatcher

    Autrement dit, ils sont arrivés avant nous parce qu’ils étaient dopés au Brexit, mais ne vous inquiétez pas nous allons y parvenir aussi !

    2
  6. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    La mauvaise fortune du peuple britannique à laquelle je compatis, est malheureusement le résultat d’ une blague, et n’a aucune importance aux yeux de ces personnes indignes qui en sont responsables, fussent-elles de très haut rang. Or, de ne pas avoir réussi à infléchir le cours des choses, en dépit de vos appels à un retour à la raison , en âme et conscience, avec toute votre expertise et surtout votre coeur, vous ne pouvez être suspecté de ne pas avoir fait le devoir de l’humaniste que vous êtes. Je reconnais bien là votre marque, celle d’un véritable homme de bien. Je vous remercie pour cela.

  7. Avatar de Guy Leboutte

    Ce qui m’a toujours frappé dans le Brexit, c’est le respect sans faille et en l’occurrence passablement déraisonnable, du résultat des élections, fruit de toutes sortes d’annonces rodomontadesques, illusoires ou mensongères, par des élites politiques largement opposées à titre individuel à cette sortie de l’Union. Tandis que les référendums ratés d’adhésion à un projet constitutionnel pour l’UE ont été simplement niés ou manipulés en France, Pays-Bas, Irlande.
    Je ne sais qu’en conclure.

    D’un autre côté, on peut s’attendre à ce que, si tout ne s’écroule pas d’ici là, le Royaume-Uni revienne dans l’Union dans les prochaines années, une fois la preuve de l’échec faite par les douleurs accumulées. De même que la France, le R-U doit se résigner à ne plus être ce qu’il était en 1945. Ça prend du temps !

    2
  8. Avatar de Manuel
    Manuel

    L’Angleterre en chute libre ! Le départ de la petite-fille de Thatcher laisse la place à quatre personnages, Rishi Sunak, Jeremy Hunt, Penny Mordaunt et Ben Wallace, pour conduire les affaires du pays et peut-être à un revenant, Boris Johnson. Tous ces candidats sont des accélérateurs de crise, des forcenés du néolibéralisme (low tax, high results) qui vont conduire le pays toujours plus profondément dans le marasme.

  9. Avatar de amateur
    amateur

    Intéressant ! Tous ces gens qui se désolent de la perte de leurs investissements du au  » Brexit « .
    Les conséquences sur les gens qui produisent leurs investissements ne semblent pas les concerner .

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta