Archives de catégorie : Extinction

Pourquoi les gens ne sont pas allés voter

On me dit : « Vous croyez vraiment que les gens ne sont pas allés voter parce qu’ils savent que c’est râpé, que l’extinction est maintenant programmée ? »

À ça je réponds ceci :

D’abord, il y a les gens qui ne votent jamais, parce qu’ils se disent ‘Qu’on nomme Jules ou Machin, ce sera toujours les mêmes combines’. Et ceux-là, ils ont fait comme d’habitude.

Ensuite, il y a ceux qui se souviennent de l’année dernière : qu’on avait dit ‘Avec le Covid, c’est vraiment pas une bonne idée d’envoyer les gens dans des bureaux de vote’, qu’on avait eu la preuve par la suite que ce n’était effectivement pas une bonne idée, mais qu’ils et elles, là au sommet, l’avaient fait quand même parce qu’ils voulaient être vite réélus, ce qui prouve que cette histoire d’élections à la région ou au département, c’est quelque chose qui n’intéresse que ces gens-là, et strictement qu’eux. Ceux qui pensent comme cela (le Covid + les élus égoïstes et irresponsables), ceux-là, ils ne sont pas non plus allés voter.

Et puis il y a les gens qui ont pensé à l’extinction. La moitié n’y croit pas, et ça à mon avis, ce sont les gens qui votent d’habitude, et sur le pont du Titanic, ils iront encore voter. Donc ceux-là ont voté.

Il y a ceux qui savent que c’est vrai mais qui se disent que ça concerne essentiellement des gens quelque part à un autre endroit, et encore pas tout de suite. Et ceux-là, à mon avis, la moitié d’entre eux est allée voter et l’autre pas.

Et puis il y ceux qui savent que c’est vrai et que ça les concerne comme tout le monde. Et ceux-là, à mon avis, oui, ils ne sont pas allés voter, ils sont allés regarder la mer (à condition qu’il ne pleuvait pas trop et qu’il ne faisait pas aussi froid qu’aujourd’hui et qu’on attrape tous la crève).

Partager :

« Hurle, hurle à l’agonie de la lumière », par Terence

Je sais que certains d’entre vous ont « en tout ou partie » fait leur deuil, vous êtes plus sages que moi.

N’entre pas docilement dans cette douce nuit,
Le vieil âge doit gronder, tempêter, au déclin du jour,
Hurler, hurler à l’agonie de la lumière,

Si le sage sentant la fin sait que les ténèbres sont justes,
Car ses mots n’ont point forgé de foudre,
Il n’entre pas docilement dans cette douce nuit,
Hurle, hurle à l’agonie de la lumière.

Dylan Thomas (poème cité dans Interstellar, le film de Chris Nolan)

Climat : l’humanité proche de retombées climatiques cataclysmiques, alerte le Giec – La Libre

Continuer la lecture de « Hurle, hurle à l’agonie de la lumière », par Terence

Partager :

Nous sommes très loin de penser que nous l’emporterons. Mais les banques en sont convaincues. Ne les décevons pas !

© Hervey
Je tombe sur, et vous m’envoyez aussi, de ces newsletters ou white papers que les banques ou des fintechs rédigent à l’intention de leurs clients privilégiés pour leur dépeindre un sombre avenir.

Certains de vous me communiquent tout cela pour que je m’indigne sans doute qu’elles nous désignent vous et moi comme l’ennemi. Je m’indignerais volontiers s’il était dit qu’aucun moyen ne sera épargné pour nous faire la peau. Mais ce n’est pas cela qui est écrit, c’est plus bonnement que c’est nous qui l’emporterons. Aussi ne boudons pas notre plaisir ! À un ami qui m’écrivait tout à l’heure, j’ai répondu :

Il faut que nous tenions bon : ils nous voient vainqueurs, soyons à la hauteur de leurs inquiétudes !

Partager :

Sauver l’espèce humaine ? François Ruffin est le meilleur candidat, par Régis Pasquet

Élection présidentielle 2022

Il me semble que le choix pour chacun de nous est le suivant :

– soit accepter les règles démocratiques en vigueur c’est à dire celles définies par la constitution de la cinquième république ainsi que les normes économiques et financières, sociales et environnementales induites par les orientations néo-libérales draconiennes du dogme capitaliste.

Alors, un candidat classique issu des parties traditionnels dits de gauche pourra suffire à contenter les habituels sociaux-démocrates.

– soit envisager une rupture franche qui proposera un bilan qu’il est possible de formuler autour des idées suivantes : d’une manière générale, dans les vingt prochaines années, nous serons les témoins de changements considérables. Continuer la lecture de Sauver l’espèce humaine ? François Ruffin est le meilleur candidat, par Régis Pasquet

Partager :

Comment éviter une « guerre civile » entre les jeunes et les vieux durant le XXIe siècle ?, par Cédric Chevalier

La trajectoire de l’économie mondialisée détruit les conditions de vie sur Terre pour les jeunes vivants aujourd’hui, et ceux qui naîtront durant ce siècle. Le confinement pandémique a imposé aux jeunes, aux enfants (qui sont légalement soumis à l’autorité de leurs parents et n’ont aucun droit de vote) des sacrifices pour sauver la vie des vieux. On a impacté la santé mentale et physique des jeunes sans suffisamment de soucis pour eux. Continuer la lecture de Comment éviter une « guerre civile » entre les jeunes et les vieux durant le XXIe siècle ?, par Cédric Chevalier

Partager :

L’Après-Covid et le Monde d’Après, le 27 avril 2020 – Retranscription

Retranscription de L’Après-Covid et le Monde d’Après, le 27 avril 2020. Ouvert aux commentaires. Bonjour, nous sommes lundi 27 avril…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

#lapireexcuse vs COVID-19 : discussions grand public en visio

Partager :

Covid-19 : Lutte entre agents pathogènes, par Paul Arbair

Ouvert aux commentaires.

Réflexions sur le sens d’une pandémie par Paul Arbair

La crise de santé publique mondiale sans précédent que nous traversons aujourd’hui révèle sans doute quelques vérités fondamentales sur notre monde et notre destinée.

Continuer la lecture de Covid-19 : Lutte entre agents pathogènes, par Paul Arbair

Partager :

L’appel de 1 000 scientifiques : le mot « courage » n’est pas trop fort

Ouvert aux commentaires.

Dans L’appel de 1 000 scientifiques : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire », il est dit en particulier :

nous appelons à participer aux actions de désobéissance civile menées par les mouvements écologistes.

Wikipédia explique que

la désobéissance civile refuse d’être complice d’un pouvoir jugé illégitime et de nourrir ce pouvoir par sa propre coopération.

Affirmer ou laisser entendre que le pouvoir de son pays est « illégitime », est très loin d’être un geste banal. Ce qui explique pourquoi Wikipédia ajoute :

Encore faut-il une prise de conscience générale et le courage des premiers militants pour que ce principe puisse être efficace.

Je disais l’autre jour dans un entretien qui n’a suscité de votre part aucun commentaire :

Ce qui m’a paru le plus révélateur ces jours derniers c’est le fait qu’aux États-Unis et au Royaume-Uni, le mouvement Extinction Rebellion (XR) a été classé comme mouvement terroriste en très mauvaise compagnie à côté de mouvements néo-nazis, djiadistes etc. Il ne s’agit pas là de l’évaluation du danger réel qu’il représente mais d’une évaluation du fait que les gouvernements savent que ce type d’opposition va se développer en raison de leur propre incurie, de leur incapacité à faire que les problèmes qui se posent, ceux sur lesquels met l’accent un mouvement comme XR, soient pris en considération.

« Courage », le mot n’est pas trop fort.

Partager :