102 réflexions sur « Veille effondrement #111 – Vidéo : L’effondrement est en cours »

  1. Un seul détail m’interpelle dans votre exposé : l’adhésion aux sondages , ceux-ci ne sont à mes yeux en rien une science s’ils ne sont assortis d’une analyse sociologique . Vous le faites justement remarquer il ne s’agit que d’une image à l’instant T mais cette image ne sera jamais qu’une composition kaléidoscopique sujette à autant d’interprétations qu’il n’y a d’interprètes .

    1
    1. Sans compter que la question de l’objectivité des instituts de sondage pose toujours question quand on sait qu’à partir des données brutes, les chiffres sont « retravaillés » sur des critères propres à chaque institut sans validation scientifique.
      Avec un peu d’entraînement, on arriverait certainement à trouver les mêmes résultats en fouillant dans les entrailles d’une brebis comme ça ce faisait autrefois ! 😁
      L’objectif de ces instituts n’est pas seulement de dire une vérité supposée mais aussi de garantir sa crédibilité auprès de ses financeurs.

      1
      1. Je pense en avoir déjà parlé ici mais la pertinence des sondages et autres « politologues » a été superbement décortiquée pas Patrick Champagne dans son ouvrage : faire l’opinion, le nouveau jeu politique .

        1
    2. Cher Khanard, pensez-vous que si les sondages annonçaient que vous alliez obtenir 30% des voix au premier tour et 60% au deuxième quel que soit le candidat en face de vous, vous seriez élu président de la république ?

      1. bien sûr que non! seul le dépouillement électoral permet d’avoir une idée précise de la situation politique. Je ne suis pas certain d’avoir compris votre commentaire ….

        1. Vous dites que les sondages font l’opinion et je vous demande si vous pensez que des sondages (corrompus) annonçant votre victoire à la présidentielle suffiraient à vous la faire gagner (après dépouillement) ?

          1. Bien au contraire ! Comme P. Bourdieu l’a dit: l’opinion publique n’existe pas . De plus par le passé de nombreux sondages annonçaient des victoires (Balladur, Juppé ) et se sont lamentablement plantés . Il faudrait vraiment que vous lisiez l’ouvrage de Patrick Champagne !
            Je pourrais aussi citer Claude Lévy Strauss :« L’opinion collective qui forme à chaque instant une sorte de champ de gravitation au sein duquel se définissent et se situent les relations entre le sorcier et ceux qu’ils ensorcellent » (anthropologie structurale , Paris, Plon 1958 p185-186 )
            Merci qui ? merci Claude ! (et Paul 😉)

  2. Il n’y a plus de doute : nous allons vers le fascisme. Entendu hier sur RMC de mes propres oreilles, au sujet des agresseurs d’un policier roué de coups : « ILS NE SONT PAS HUMAINS »…ça rappelle de très très mauvais souvenirs.

    Pourtant le procès en cours des participants du Bataclan montre qu’ils sont tout ce qu’il y a de plus humain. La déshumanisation des juifs a conduit à l’holocauste, si aucune voix ne s’élève (et nous sommes bien peu) nous suivrons le même chemin , avec la déportation voire la condamnation à mort d’une partie de la population des banlieues par l’extrême droite, DANS LE SICLENCE COUPABLE DE LA GAUCHE, qui ne veut pas perdre ces parts de marché électoral, EN CONTESTANT VIGOUREUSEMENT CES IDEES POURRIES QUI PUENT POURTANT A PLEIN NEZ !

    Il y a aussi le Big Business, BOLLORE ET DRAHI principalement, qui entendent s’enrichir sur ce climat de haine, au motif disculpant à leurs yeux qu’ils n’ont PAS DE RESPONSABLILTE dans les moyens de communication de masse qu’ils fournissent à ces idées pourries. ILS EN ONT UNE RESPONSABLILTE : SI BOLLORE PROMEUT ZEMMOUR, IL EST RESPONSABLE ! ET SI DRAHI LAISSE BARBARA LEFEVRE ERUCTER COMME ELLE LE FAIT SUR RMC – écoutez là, vous verrez c’est terrifiant, RMC est pratiquement devenu Radio Mille Collines, mêmes initiales RMC je jure que je n’ai pas fait exprès ! – c’est la même chose, puisque CES BUSINESSMEN SANS SCRUPULES ont les moyens D’ORGANISER UN DEBAT CONTRADICTOIRE ET QUE POURTANT, IL NE LE FONT PAS (Bolloré et Drahi sont bien trop content du succès de CNEWS et de RMC, la publicité doit bien se vendre ! et rien ne doit compter d’autre QUE LE TIRROIR CAISSE !)

    Grâce à eux DRAHI ET BOLLORE, le consentement au fascisme est là en FRANCE ! j’en veux pour preuve que ses partisans ne nous parlent plus depuis quelque temps du fameux « point Godwin ». C’est sans doute qu’un nouvel holocauste ne leur fait plus peur, et que c’est devenu une perspective d’avenir à ne pas décourager.

    Vincent Rey

    2
    1. vous pouvez y ajouter Niel !

      ps: inutile d’écrire en majuscules . vos propos sont suffisamment éloquents

  3. Merci Paul pour cette « piqure de rappel » (expression faisant écho à des discussions interminables ayant colonisé l’espace public, sur une autre sorte de piqures – oui, vive l’ironie !).
    Pour quand un échange (à la « façon Rufin ») avec un certain Thomas Piketty ? N’avait-il pas annoncé un film en plein sur ce sujet en 2019, mais c’était juste avant cette saleté de pandémie du Covid19 ? Alors là, tant pis si je fais le complotiste, mais il y avait le feu au poudre : Chili, Liban, Changaï, France (avec les gilets jaunes) – et d’autres pays dans le monde, ne faisant pas forcément la une de nos journaux- menaçant de contaminer les alentours, etc (on pourrait dire (par métaphore) qu’un risque de « pandémie » politique a été chassée par une autre pandémie)…
    Trois questions (d’un quidam) qui me sont venues au sujet de l’exposé : la première, se concentrer sur un indice unique (gini) ne fait-il pas fi de facteurs cumulatifs et/ou accélérateurs ? La deuxième question : la comparaison des niveaux se fait à l’intérieure des frontières nationales, mais le fait des économies ouvertes ne changent-elles pas la donne (en l’aggravant) (car si l’Europe reste bien derrière les USA par exemple, les deux ensemble sont socioéconomiquement imbriqués) ? La troisième remarque : ne doit-on pas rajouter un facteur dynamique (je veux dire, à l’instant « t » l’indice est à un certain niveau, mais il y a les vitesses d’évolution respectives….(et j’ai comme « l’impression » qu’en France, il y a eu une certaine accélération depuis une 20ène d’années…?). Bref., merci !

    1
  4. Coucou,

    Je vais essayer d’être bref. petit expérience personnelle.
    Je cherchais un petit boulot d’appoint. j’en ai trouvé un, assez rapidement.
    17 heures par mois dans l’annonce pour être gardien en cdi.
    Lors de notre entretien, il était convenu que je devais être disponible, même le dimanche. J’avais répondu ok, à condition que cela soit équitable et que je puisse avoir quelque dimanche alternés.
    Le contrat arrive: CDD 14 heures par mois. Je signe quand même cette période d’essai. rein n’est précisé dans le contrat.
    Avec les intempéries, ma présence s’avère être necessaire dimanche, jour fériés , en fait être disponible tous les jours, pour 500 € par mois net. Evidemment, sans contreparties, je ne donnerai pas suite à la fin de ce contrat sans aménagements.
    Et c’est dommage ,car je suis disponible, mais je ne peux pas être disponible tout le temps. Même pour 10000 € par mois je refuserais.
    Tout çà pour dire que la mentalité est que l’homme est à la disposition de la machine et non l’inverse.

    J’ai aussi remarqué que les ratios brut/ net avaient changé ! EN fait comme disait coluche, plus tu gagnes moins tu touches. Avant le ratio etait en dessous de 1,25 entre le brut et le net et mainteant il est presque à 1,3 . Comme disait encore coluche, ils vont être contents les pauvres de savoir qu’ils habitent un pays riche !

    Bonne journée

    STéphane

    11
  5. La Belgique le pays le plus admirable?? La il y a une blague. D’innombrables systèmes pour éviter l’impôt sur les grosses successions, transmission des actions d’entreprise familiale sans frais, pas d’isf, peu s’imposition des plus values, pas d’imposition des revenus locatifs au delà d’un précompte mobilier + impôt dérivé qui represente un 30% des revenus locatifs réels voir beaucoup mois si le bien est ancien. En revanche à l’autre bout imposition du travail parmi les plus lourdes d’europe, taxation des vehicules parmi les plus lourdes, assurances deux fois plus chere qu’en france, quasi pas de retraite d’etat par repartition, panier au supermarché 50% plus cher qu’en France . C’est une machine à rentiers et un enfer pour les actifs. Paul y’a un problème de paramètres dans cet indice…!

    4
  6. L’étude d’Oxfam d’aujourd’hui, autre grille d’analyse de l’effondrement et de cette impasse de la domination « libérale » :
    « Pour ne pas dépasser ce seuil de 1,5 °C, « chaque personne sur terre devrait émettre en moyenne 2,3 tonnes de CO2 par an d’ici 2030 », précise le communiqué, soit quasi une division par deux des émissions moyennes actuelles par habitant. Or, l’étude commanditée par Oxfam, basée sur les recherches menées par l’institut pour une politique européenne de l’environnement (IEEP, de l’anglais Institute for European Environmental Policy) et l’Institut de Stockholm pour l’environnement, montre que « les 1% et les 10% les plus riches du monde devraient émettre des émissions respectivement 30 fois et 9 fois supérieures à ce seuil ».

    Pour se mettre à niveau, les 1% les plus fortunés devraient ainsi réduire leurs émissions actuelles de 97%, détaille l’étude. Avec 15% des émissions mondiales totales de carbone en 2015 pour les 1% les plus riches, il est indéniable que « l’écart mondial actuel par rapport au taux d’émissions nécessaire pour atteindre l’objectif de 1,5 °C fixé à Paris n’est pas dû à la consommation de la plupart des habitants de la planète. Il reflète seulement les émissions excessives des plus riches. Il est nécessaire que les États leur imposent des mesures ciblées. Il faut s’attaquer à la fois à la crise climatique et à celle des inégalités », en appelle Tim Gore, auteur de l’étude. » Un petit extrait de l’article (qui dit aussi que 50% de l’humanité ne doit pas limiter son CO2))
    https://www.rtbf.be/info/dossier/cop26/detail_cop26-les-1-les-plus-riches-auront-en-2030-une-empreinte-carbone-30-fois-trop-elevee?id=10873284

    4
    1. Comment peut-on motiver, et ceci durablement , des changements fondamentaux dans les modes de vie de la partie aisée de la population humaine ?

      Quels pourraient être les obstacles :
      * culturels
      * individuels
      * sociétaux
      * institutionnels
      * économiques
      * politiques
      * financiers
      *.. ,..
      qui empêcheraient ces changements fondamentaux?

      Le pilier le plus fort de la transformation nécessaire, dont la richesse et sa concentration est le principal moteur , est d’éviter ou de réduire la consommation jusqu’à ce que le niveau de consommation équilibré et restant tombe dans les limites planétaires, tout en répondant aux besoins humains.

      1
    2. Oui, excellente idée : appliquer le principe d’une taxe carbone en fonction de l’empreinte carbone des riches. On aurait une mesure équitable, juste et vertueuse….

      1. Pour autant que , comme actuellement, ce ne sont pas les grandes internationales qui déterminent entre elles le cours de la tonnes de CO 2….

    3. Salut Chabian

      Peut-être qu’au nom de la lutte contre le réchauffement climatique nous allons pouvoir amener le règne de l’égalité et le changement de système ! Vont faire une de ces gueules les riches ! 😀

      1
  7. Il existe un mode d’organisation de la vie en commun de l’un des territoires français dont il faudrait s’inspirer : l’île de Rapa Iti, la plus australe de l’archipel de Polynésie.
    Pas de spéculation foncière:la terre appartient à la communauté et si l’on y construit sa maison, c’est avec un droit d’occupation du sol accordé par le conseil des sages.
    Les ressources vivrières sont accessibles à tous et il y a un lien très fort de partage et d’entraide dans cette communauté en semi autarcie.
    Ses habitants seront sans doute les derniers survivants de la catastrophe annoncée pour l’humanité. 🙂

    3
    1. C’est vrai pourquoi aller chercher un bon exemple en Chine alors qu’on a tout à la maison.
      Je dis cela parce que la collectivisation des terres ( ou de quoi que ce soit) n’est pas un bon critère discriminant si l’on ne précise pas à quel régime politique cette collectivisation est associée, et j’ajouterais, à quel mode de vie elle est associée, le mode de vie fondé la croissance ou bien sûr la coopération ingénieuse des humains dans les cycles de la nature et entre humains ?
      En Chine la collectivisation n’est pas un problème, puisqu’elle est même la règle quand le PCC estime qu’elle peut servir certains objectifs. En Chine tout appartient virtuellement à l’Etat sous le contrôle du parti unique, le PCC. Il peut à tout moment reprendre ses billes. Aucun contre-pouvoir ne l’empêche. D’aucuns y voient un avantage comparatif, ce serait un frein à la concentration des richesses. Or comme on vient de le voir avec Evergrande, cela n’a pas été le cas.
      Ainsi la crise immobilière qui affecte l’économie chinoise peut s’analyser comme le résultat délétère de l’association du collectivisme et du capitalisme : les autorités locales avaient tout le loisir de préempter les terres exploitées par les paysans locaux pour les revendre à bon prix des promoteurs immobilier, finançant ainsi les budgets locaux, ce qui n’a pas manqué de provoquer une inflation des prix immobiliers et une surproduction. Et avec comme effet collatéral de diminuer les surfaces cultivées.
      On est très loin on le voit de la démarche de Râpa Iti que vous évoquez. Pas de démocratie pour apporter la contraction aux administrations et cadres du PCC locaux. Pas de tribunaux indépendants pour faire valoir le droit des paysans. Quant à l’idée que la Chine de Xi s’attèlerait à réduire les inégalités, je suis plus que dubitatif. Je ne vois guère qu’il y aurait un changement de cap radical pourtant nécessaire, comme chez nous, pour faire face au défi climatique, et pour la paix dans le monde. Que dit Xi Jinping à propos de la prospérité commune quand on va regarder d’un peu plus près son discours.

      « Le gouvernement ne peut pas s’occuper de tout (…). Nous devons résolument éviter de tomber dans le piège de l’Etat-providence qui entretiendrait des gens paresseux. »
      « Favoriser l’ardeur au travail et l’innovation comme voies de l’enrichissement ».
      « Augmenter le capital humain de la société dans son ensemble ainsi que les savoirs professionnels, accroître la capacité des gens à trouver un emploi, créer une entreprise et renforcer leur aptitude à s’enrichir. »
      « ceux qui s’enrichissent les premiers devront aider ceux qui ne le sont pas encore ».

      Étonnant non ? Macron n’a pas dit autre chose. C’est en réalité la description d’un univers économique très proche du notre, à la différence près que celui-ci interdit que les citoyens soient associés aux décisions qui les concernent.

      https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/11/02/la-prosperite-commune-reponse-de-xi-jinping-au-populisme_6100627_3232.html

      6
      1. En bon français il me semble qu’il existe un mot pour qualifier ce régime: dictature. Mais je dois être naïf.

        2
      2. Comparer Macron à Xi Jinping, il faut le faire… mais passons. Vous avez cité Evergrande. Mais vous citez cet exemple comme la plupart des journalistes occidentaux qui se sont exclamés avec enthousiasme : « c’est le moment le moment Lehman Brothers de la Chine ». Et comme ces journalistes, vous espérez que ça va faire chuter la Chine. Mais non, la Chine a montré qu’il est possible d’agir différemment car la différence entre le cas de Lehman Brothers, qui a généré la crise capitaliste de 2008, c’est qu’en Chine il y a un État et qu’en Occident il a été détruit par le néolibéralisme:

        – « le logement est conçu pour vivre, pas pour spéculer » : le gouvernement chinois agira, non pas dans l’intérêt des grands capitalistes d’Evergrande, mais du peuple. Cela va se traduire, cela se traduit déjà, par le fait que bon nombre des maisons vides déjà construites seront des logements sociaux et il s’agira d’encourager l’entreprise à les vendre beaucoup moins cher. L’État intervient dans les prix et non dans « le marché ». Le prix a déjà chuté entre 28% et 52% selon la région.

        – les créanciers locaux d’Evergrande sont payés, mais par contre le gouvernement chinois fait tout pour faire fuir les créanciers offshore genre BlackRock, HSBC ou Blackstone

        – le gouvernement chinois déclare qu’Evergrande est capable de sortir de sa situation sans aide, par elle-même, mais si ce n’était pas le cas, une nationalisation serait promue, l’entreprise serait divisée en secteurs.

        La différence entre Lehman et Evergrande est comme l’eau et le pétrole, le premier opérait dans « le marché libre », où l’État est inexistant, et le second dans un marché réglementé où l’État décide. On parle déjà de la « la crise d’Evergrande » depuis des mois. Il est question de la « menace » chinoise, mais non seulement la crise n’a pas éclaté, mais le gouvernement l’a utilisée pour « s’attaquer aux trois grandes montagnes » : l’éducation, le logement et la santé.

        2
        1. A aucun moment je n’ai évoqué Lehman Brothers en citant Evergrande.
          Vous êtes gonflé tout de même de dire qu’il n’y a pas de crise.
          Il y a au moins énorme crise de surproduction de logements en Chine. Et cette crise nous n’en connaissons pas encore l’issue.

          https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20211029-evergrande-des-squelettes-de-bétons-dans-toute-la-chine

          Certes le gouvernement chinois s’emploie à faire fuir les financiers off shore, mais d’un point de vue plus global cette fois, s’agissant de la finance, ce que le gouvernement chinois abandonne de la main gauche il le reprend de la main droite, par exemple en permettant à Goldman Sachs d’opérer sur le marché chinois :

          https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20211029-evergrande-des-squelettes-de-bétons-dans-toute-la-chine

          1
            1. Il n’y a pas que Goldman-Sachs qui viennent s’investir en Chine, malgré les mis en garde de Georges Soros, le casseur de la banque d’Angleterre. Mais à long terme, le marché chinois apparaît sûr, par rapport aux risques que courent les capitaux aux USA et dans les annexes comme l’UE, le Japon. Avec 1,2 milliards de Chinois qui appartiendront à la classe moyenne d’ici 2027 (25% des classes moyennes mondiales), la politique chinoise est infiniment plus sûre même si elle exige de tempérer la spéculation, de réguler le marché en particulier des secteurs parasitaires, et d’organiser une redistribution plus égalitaire, en favorisant l’innovation scientifique et technologique.

                1. Pour la biosphère, il ne s’agit plus de prévenir, mais il faut maintenant s’adapter, car le changement climat a déjà commencé. La Chine s’est volontairement fixé un objectif strict en s’engageant à réaliser la neutralité carbone d’ici 2060. Mais cela ne suffit pas, il faudra sortir du charbon et mettre le paquet sur la recherche. Et les Chinois ont de nombreux projets:

                  1) Avion qui ne nécessite pas d’énergie fossile: https://www.lepoint.fr/sciences-nature/la-chine-invente-un-turboreacteur-qui-ne-necessite-pas-d-energie-fossile-09-05-2020-2374836_1924.php

                  2) Des mini réacteurs nucléaires: https://www.journaldemontreal.com/2021/07/14/nucleaire-la-chine-va-mettre-en-service-un-petit-reacteur

                  3) Des réacteurs nucléaire au thorium : https://www.transitionsenergies.com/la-chine-reacteur-nucleaire-thorium-2030-operationnel/

                  4) Soleil artificiel: https://siecledigital.fr/2021/06/01/soleil-artificiel-chinois/

                  1. Nicolas.
                    J’avais pas lu votre énumération de délires quand je vous ai écrit que vous voyiez mal le futur.
                    Maintenant que je l’ai lu, je me permets de vous dire qu’il vous faut arrêter de rêver : Le scientisme est une maladie qui même au ridicule.

                    1
                    1. Salut Eco,

                      Nicolas ne s’appelle pas Nicolas, il est en service commandé. 😀

                      C’est le Gédéon de Xi Ping grand coquin !

                      3
                    1. C’est un site belge que j’ai découvert récemment et crée par E. Martens le 01 mai 2020

                      L’équipe de rédaction
                      http://www.chine-ecologie.org/homepage/l-equipe-de-chine-ecologie

                      Elizabeth Martens
                      http://tiandi.be/index.php/l-equipe/5-elisabeth-martens

                      Avec de nombreux articles intéressants et pro-chinois .

                      Il est contre le système capitaliste.

                      « Ce site est né d’un constat : si nous voulons limiter les dégâts occasionnés par les dérèglements climatiques, il est urgentissime d’agir. Or nos instances gouvernementales, que ce soit à un niveau national, européen, ou même international (comme avec les COP) sont enchaînées par les fers du libéralisme, un système qui se mord la queue puisqu’il est lui-même l’origine des désastres que subit notre planète. Plus aucune organisation politique ne saurait honnêtement garantir un redressement de la situation, sauf en se débarrassant radicalement et au plus vite de cet ordre cannibale dont même les chiens de garde ne savent plus en quelle langue aboyer. La violence du capitalisme s’est à ce point accrue ces dernières décennies que le changement climatique se profile à présent comme une solution plausible pour éliminer les plus pauvres de la planète : 60% de l’humanité sont directement visés par les catastrophes naturelles; et les pandémies qui vont aller en s’accélérant font partie du lot. »

                    2. L’article suivant dit tout autre chose concernant l’action de la société civile chinoise ; voici sa conclusion sur le thème :

                      « La place de la société civile est de fait très limitée au sein du processus décisionnel : elle n’est mobilisée que lorsqu’elle agit dans le sens du pouvoir et sous son contrôle et qu’elle ne risque pas d’alimenter un quelconque activisme environnemental remettant en cause l’équilibre politique et social. »

                      https://www.lafabriqueecologique.fr/decryptage-la-chine-peut-elle-devenir-verte-les-obstacles-nationaux-a-la-concretisation-de-la-civilisation-ecologique-chinoise/

              1. Nico,
                Vous voyez mal le futur. Le futur ne sera pas votre vérité. Vous oubliez les facteurs que tout le monde oublie.

  8. La Chine essaye de limiter la casse au niveau social en s’attaquant à l’écart de richesses pour la bonne et simple raison que ça la rendra plus forte en cas de conflit et/ou plus résiliente face au réchauffement climatique. Mais au niveau de sa politique énergétique elle n’est pas plus vertueuse que les autres. Encore trop de charbon, Beaucoup de gaz et beaucoup de nucléaire…

    1
    1. @Arnaud

      Les chiffres d’émission de CO2 en tonne par habitant et par pays:

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone_par_habitant

      Année 2017

      Australie : 15,63
      Canada : 14,99
      USA : 14,61

      Russie : 10,63

      Chine : 6,68
      ….
      France : 4,56

      Ne sont pas pris en compte, dans ces émissions, la part due aux exportations vers les pays occidentaux , ce qui minimiserait la part de la Chine au « bénéfice » des USA, France,……

      3
      1. Bien sûr Illicitano, mais ça ne change rien à l’affaire, les catastrophes actuelles et à venir ne font pas le distinguo entre tel ou tel emmeteur de GES…

        3
      2. En prenant en compte les importations la France est à 11,5 tonnes équivalent par hab et par an.
        Dans un pays comme la France le poids des importations en émissions de CO2 est devenu plus important que les émissions internes (4,8 tonnes en 2018 ).

        Source (organisme officiel) : https://www.vie-publique.fr/en-bref/276617-empreinte-carbone-et-emissions-importees-de-gaz-effet-de-serre

        Ces chiffres devraient inciter la France à tenir un discours un peu moins arrogant vis à vis du reste du monde et particulièrement de la Chine dont les émissions de CO2 par hab s’élevaient à 6,68 tonnes en excluant les importations, mais là du coup c’est en prenant en compte le solde import/export qu’on aurait un chiffre plus favorable.

        1
      3. Illicitano,
        La planète et ses habitants, cela leur fait de belles jambes de savoir que par habitant la Chine pollue moins quand globalement elle pollue énormément.
        On va en crever de ces calculs d’apothicaire visant à minimiser la responsabilité des dirigeants chinois, c’est tout à fait contre-productif.
        Pourquoi cette obstination si ce n’est par esprit de système, par idéologie, à vouloir sauver un régime qui est en train de participer à la destruction de notre biosphère faute de vouloir renoncer à l’hyper-puissance (auto) destructrice ?!

        1
        1. @PYD

          Par contre dans votre commentaire , aucune remarque concernant le mode de vie occidental et sa contribution globale à la pollution qui pour le moment ne semble pas négociable.

          Un peu d’objectivité!!!

          2
            1. Je trouve qu’il faut aussi voir la dimension historique. Nos pays des premières révolutions industrielles ont brulé tant de charbon et tant de fuel pour nous offrir des villes en dur, des infrastructures, bref un capital. Et une puissance de domination. Aujourd’hui, nos systèmes sont plus performants, plus économes et… plus exportés. Mais nos consommations de matières et d’énergie sont pourtant en hausse. Et puis quel gaspillage dans les guerres, le loisir, le signe extérieur de richesse…
              Par contre nos forêts primaires sont disparues (et une part de notre biodiversité aussi), nos forêts secondaires sont mal en point avec la pollution (pluies acides).
              Les pays très pauvres vivent mal mais avec un part d’autarcie et une part d’infrastructures faibles et une part de ressources qui leur est extorquée.
              Les pays pauvres mais en voie de développement vont passer par des dépenses d’énergie qui ont du sens, et les désigner pour les dénigrer c’est regarder une paille et ne pas voir notre poutre dans nos yeux. Le changement climatique touche tout le monde et est partagé équitablement… c’est déjà discutable géographiquement, mais c’est un raisonnement faux socialement : les riches sont la cause première et y échapperont le mieux (ils habitent sur les collines).
              L’ indice d’inégalité de ces « pays en voie de développement » est aussi en augmentation mais n’atteint pas ce que nos sociétés ont connu à « la belle époque » de l’argent fou et des débuts du mouvement ouvrier.
              Je reviens toujours à Cuba qui est au sommet du classement du PNUD (indice de bonheur humain) malgré ses erreurs et malgré 60 ans de blocus étasunien. C’est à dire une logique d’autarcie forcée (et un peu d’aide de quelques pays amis). Des tas de critiques de Cuba vous viennent spontanément à l’esprit ? Oui, mais c’est une paille par rapport à cet indice.
              Nos nombreuses populations riches occidentales (dont beaucoup d’entre nous) et les plus restreintes populations riches des autres pays doivent changer radicalement.
              Et pour y arriver, dictature ou démocratie ?

              3
              1. « Les signes extérieurs de richesse »
                Ben justement, comme le fait remarquer P. Jorion la France est devenu le pays de l’industrie du luxe, et devinez qui consomme massivement du luxe français ?
                Eh bien, les classes supérieures chinoises.
                Cela montre bien que le mode de vie est eu pou prou identique, et que le modèle est fondamentalement pas si éloigné du notre. IL n’y a plus de touristes chinois à Paris, mais il y a toujours des consommateurs dans les magasins ‘dans quel monde vit-on’ en Chine 😉

                https://m.investir.lesechos.fr/actualites/le-geant-du-luxe-lvmh-affiche-des-ventes-en-hausse-de-20-au-t3-1984009.html?

                4
              2. https://siecledigital.fr/2021/11/02/bytedance-temps-travail-chine/

                ByteDance réduit considérablement le temps de travail de ses employés
                Ces mesures vont directement à l’encontre du fameux « 996 » chinois, qui pousse les employés du pays à travailler de 9 heures à 21 heures six jours par semaine. Cette semaine de soixante-douze heures très éreintante a longtemps été plébiscitée par les dirigeants des big tech en Empire du Milieu, notamment par Jack Ma qui l’a qualifiée de « grande bénédiction ».
                Ce système avait été remis en cause par Pékin

                https://siecledigital.fr/2021/09/20/bytedance-limite-temps-ecran-enfants-chine/

                Cette décision suit le mouvement imposé par le gouvernement visant à limiter l’accès aux jeux vidéo par les plus jeunes
                Les moins de 14 ans ne pourront pas consulter tous les contenus qu’ils désirent. Une équipe de Douyin aura pour mission de sélectionner des vidéos éducatives avec des expériences scientifiques, des contenus de vulgarisation, d’autres présentant des expositions culturelles, de l’histoire, ou encore « de beaux paysages à travers le pays » explique l’entreprise sur le réseau social .
                Avec autorité, le gouvernement chinois reprend peu à peu le contrôle sur les grandes entreprises technologiques du pays, surtout celles prospérant sur internet. En parallèle, le Parti communiste s’attache à faire appliquer des mesures strictes lorsqu’il s’agit des mineurs.
                Il s’était alors attaqué au secteur de l’éducation privée cet été. Les firmes de soutien scolaire doivent désormais s’enregistrer comme des associations à but non lucratif. « Le secteur de l’éducation privée a été gravement détourné par le capital » a récemment insisté le ministère de l’éducation chinois. Ces entreprises ont également l’interdiction de donner des cours le week-end, les jours fériés, et pendant les vacances.

                1
                1. Illicitano, je crois que vous prenez des mesures de bon sens, de rééquilibrage quand a roue été poussée tellement loin dans le sens de l’exploitation capitaliste, pour un changement de paradigme. Ce n’est pas le cas, on en est très loin? Dans le texte, voir plus haut, le président Xi préconise le modèle des « premiers de cordée. « 

                  2
        2. Il ne s’agit pas de dédouaner la Chine ou l’Inde qui sont loin d’avoir un comportement exemplaire, mais au contraire de pointer les discours qu’on entend un peu trop actuellement à Glasgow et qui consiste à se défausser sur les « gros » émetteurs. Si on veut que le message soit audible, il doit être juste, il faut que les responsabilités soient clairement identifiées, les riches émettent plus que les pauvres, les pays industrialisés plus tôt cumulent plus d’émissions, etc… En pointant la Chine et en oubliant le Qatar ou même le Luxembourg il ne faut pas s’attendre à un résultat très positif.

          1
          1. D’accord avec ce que vous dites, chacun doit faire un pas, mais personne ne veut être le premier à le faire. Parc que tous les pays raisonnent en termes de puissance, de maintien ou de renforcement de la puissance acquise. Il faut donc désarmer les systèmes économiques, en leur imprimant une autre logique, elle-même sous-tendre par une autre approche du vivant.
            Pour l’heure aucune entité pollueuse (pays, société commerciale, partis) n’est à la hauteur des enjeux.

            3
            1. Eh oui, aucun « exemple » à suivre.
              Même des nations « prospères et apaisées » (Suisse, Finlande…) selon nos critères socio-économiques sont totalement à côté de la plaque vers une trajectoire « soutenable » pour le Vivant (il est bien question de ça, derrière « l’enjeu climatique »).
              « Personne ne veut être le premier à le faire ». Evidemment. Un politique, quel qu’il soit, qui se hasarderait sur ce terrain sait qu’il est mort. Comment sortir de ce piège? Je n’ai (bien sûr) pas la réponse.

              1
              1. C’est ce qui m’avait fait commenter que pour être aujourd’hui un politique utile , il faut être un fou masochiste ou Jésus Christ .

                Les choses ne bougeront que lorsque les Greta Thunberg seront des centaines de millions à défiler en permanence dans les rues partout dans le monde , et que ce sera la chance et le rôle des politiques que d’en prendre la tête . Mais c’est une échéance si lointaine ( voir la maigreur des manifestations à Glasgow ou Paris aujourd’hui ) que nous en serons , pour ceux qui seront encore là , à plus de 4 ° C d’augmentation de la température moyenne , et sans doute sans d’autres politiques que des chefs de bandes .

                1
                1. Au passage , la sage Suisse est un client annuellement régulier d’EDF pour acheter du courant nucléaire , de même que l’Espagne et l’Angleterre .

                2. Un fou masochiste , ou Jésus Christ …

                  Où un autocrate communiste chinois , reconductible à volonté , assis sur des décennies de dirigisme supporté par la population tant qu’elle y trouve son compte , et assuré par un « parti » unique ?

                  Pour les régimes et populations occidentales , si elles ne veulent pas de ce type d’issue , tout en prenant le risque de faire ce qu’il faut de radical sans attendre une très hypothétique volonté majoritaire clairement pensée et réclamée , je ne vois guère qu’une sorte de pacte de type fédéral , entre leaders et représentations nationales pour avancer des solutions que l’on pourra protéger des agressions compétitives .

                  Bon sujet pour des élection présidentielle ou législatives ici et en Europe. Sortir de l’impasse où sont nos politiques , c’est parler de l’Europe , de géopolitique , d’alliances car il ne peut pas y avoir de changement de paradigmes sans cela .

                  Débattre de ça par exemple dans le cadre des campagnes présentes et à venir , plutôt que des fascistes .
                  A partir de 25mn 45 s:

                  https://www.franceinter.fr/emissions/le-grand-face-a-face/le-grand-face-a-face-du-samedi-06-novembre-2021

                  ( je vérifie par la même occasion que 2 Casa lit bien par dessus mon épaule ).

      4. Et les « quotas » que nous ne devrions pas dépasser.
        Les « tickets de rationnement carbone » en quelque sorte.
        Si l’on s’en tient aux hypothèses formulées ici. Une quinzaine de mètres-carrés par personne. Vous vivez dans 60 m2 à deux (c’est exceptionnel?)? Vous déménagez dans un 30 m2, ou vous partagez avec deux autres. La pilule va être dure à avaler pour certains. J’en fais honteusement partie.
        https://energieetenvironnement.com/2021/10/31/quel-niveau-de-sobriete-faut-il-viser/

        1
        1. Salut CloClo

          Merci pour la vidéo très explicite de l’évolution dans le temps des émissions de CO2 par pays

          On peut voir très clairement l’évolution en émission de CO2 de la Chine à partir des années 90 .
          30 années où la Chine:
          * est devenue l’atelier du monde .Sur la volonté des pays occidentaux afin de maximiser ses profits et en même temps transférer ses nuisances
          * a été et est en phase de rattrapage de niveau de vie , d’infrastructures,…

          L’Inde avec 1,35 milliards d’habitants a un faible taux d’émission de CO2 par habitant : 1,61 mais aspire à une évolution niveau de vie .
          Il est est de même pour la plupart des pays d’Afrique.

          Comment faire converger un niveau de vie moyen planétaire compatible avec sa capacité de charge entre pays développés et pays à développer ?

          1- approche radicale
          * éco-socialisme
          * éco – anarchisme

          2- approche capitalistique
          * croissance verte capitalistique avec la priorité accordée à la croissance

          3- approche réformiste
          * avec une croissance nulle
          * peu d’évolution à minima des niveaux de vie

          4 – autres ?

          1
          1. * est devenue l’atelier du monde .Sur la volonté des pays occidentaux afin de maximiser ses profits et en même temps transférer ses nuisances
            * a été et est en phase de rattrapage de niveau de vie , d’infrastructures,…

            Et alors, le résultat est là, la Chine est devenu le premier pollueur de la planète avec la bénédiction du Parti et de Xi le coquin !

            Faut un peu arrêter d’être des belettes naïves.

            On dirait que les consommateur de drogue sont responsables de la production de drogue, mais ça ne marche pas ainsi. Le système produit les dealers. Et à preuve de contraire la Chine est du côté des dealers.

            1
            1. Euh ….CloClo

              S’il n’y a pas de consommation , il n’y a pas de production et donc pas de dealer
              Trop facile de mettre l’addiction à la consommation sous le tapis et de dire « c’est pas moi c’est l’autre » .

              Par contre , oui , il faut supprimer la publicité , le marketing , la création de nouveaux besoins dont on n’a pas besoin dans la réalité , l’économie de marché du toujours plus,….

              Le Qatar : 30,36 T par habitant ( le Qatari premier et presque 5 fois le Chinois) mais 2,8 M d’habitants
              La Chine : 6,61 T par habitant mais 1,4 milliards d’habitants
              en conséquence le Qatar pollue moins que la Chine

              1
              1. Trop facile d’accuser les drogués d’être responsables de leurs addictions ! Lire ca en 2021 démontre à quel point l’analyse des causes et des conséquences comme le déroulement des processus est encore un long travail d’explication !

                Pour le ratio sur le nombre d’habitants il suffirait donc d’enclencher une politique nataliste très volontaire pour ramener en dessous encore la part par habitant de l’Europe ? Comme si la Chine ne tirait pas profit avec rattrapages et intérêts de sa position de producteurs ! Tu parles !

                1. Tu fais des raccourcis qui n’appartiennent qu’à toi avec ta vision nataliste.

                  « Pour le ratio sur le nombre d’habitants il suffirait donc d’enclencher une politique nataliste très volontaire pour ramener en dessous encore la part par habitant de l’Europe  » CloClo

                  Je suffit de remplacer nataliste par réduction de consommation
                  « Pour le ratio sur le nombre d’habitants il suffirait donc d’enclencher une politique de réduction de consommation très volontaire pour ramener en dessous encore la part par habitant de l’Europe »

                  Relis moi.
                  Il faut réduire l’offre et la demande pour arriver à un niveau de consommation individuel acceptable pour la capacité de charge de la planète et définir les véritables besoins.
                  Oui la Chine a tiré profit de sa position de producteur qui lui a été accordée.
                  Elle a sorti la majorité de sa population de la misère et de la grande pauvreté.

                  L’Inde, le Bengladesh,.. et l’Afrique ont encore beaucoup de chemin.

                  https://www.liberation.fr/planete/2013/05/14/le-bangladesh-dernier-atelier-de-la-misere_902737/

                  https://www.senat.fr/rap/r06-146/r06-14611.html
                  80% de la population indienne sous le seuil de la pauvreté.

                  1
                  1. « Tu fais des raccourcis qui n’appartiennent qu’à toi avec ta vision nataliste. »

                    Je pose une question, puisque l’argument est per capita ! Et le gouvernement chinois sait très bien que son problème number one est justement là… Et qu’ils ne respecteront donc aucun des critères des différentes COP. Aucun. China first mon gars, malgré ce que racontes XI Grand Coquin. (Et ce n’est pas un jugement de valeur). Et c’est pareil pour tous les pays que tu as cité.

                    Et bien entendu que la baisse (baisse est un euphémisme sympa pour chute vertigineuse) de la consommation est une grosse partie de la solution, je pense que tu as noté que j’étais plutôt du côté de la décroissance dans le fils de mes interventions sur le blog.

                    1
                    1. On est d’accord.

                      Mais l’argument per capita est le vrai argument.
                      Chacun , individuellement, doit faire sa mutation , quitte à faire une gestion étatique de cette mutation.

                      La baisse sera vertigineuse pour les pays riches , et si ils sont d’accord.
                      Il faudra que le niveau de vie soit négociable. =>TINA

                      Par contre pour certains pays pauvres ça devrait monter vers la moyenne individuelle qui devra être le « juste » équilibre.

                    2. Hmmm, si on base la réponse sur une raisonnement par tête, la probabilité que les têtes tombent massivement augmentent de manière significative…

                      Pourquoi diantre lier son propre avenir à la fécondité exacerbée (on se fout des raisons du pourquoi de la chose) de son voisin ? Car sauf erreur, nous ne sommes pas dans un schéma de contrôle absolu des naissances dans ton raisonnement ? Si ?

                    3. Le raisonnement per capîta me parait le plus juste sur lequel il faut prendre en compte un certain nombre de variables.
                      Les têtes ne tomberont pas si on a un raisonnement collectif.
                      Par contre dans un système individualiste et du chacun pour soi , le scénario sera beaucoup plus compliqué.

                      « Pourquoi diantre lier son propre avenir à la fécondité exacerbée (on se fout des raisons du pourquoi de la chose) de son voisin ? Car sauf erreur, nous ne sommes pas dans un schéma de contrôle absolu des naissances dans ton raisonnement ? Si ? » CloClo

                      Là on rentre dans un autre domaine de discussion !!!!!!

                      Pour info
                      Le Japon, qui ne contrôle rien , a eu un maxi de 128,6 millions d’habitants en 2009 a une projection de 80 millions en 2087
                      https://worldpopulationreview.com/countries/japan-population

                    4. Tu dis que « Le Japon, qui ne contrôle rien ,… »

                      Pourtant objectivement il y a bien un contrôle sous jacent et une orientation à la baisse qui se met en place automatiquement presque « naturellement » quand tu le prix de l’immobilier explose, quand la sécurité de ses vieux jours est assurée, quand la technique pallie en parti l’absence de bras, quand l’hédonisme peut s’exprimer, quand la nécessiter de travailler pour chacun s’impose car le coût de la vie augmente, quand la paix règne, que l’argent coule, quand les centres d’intérêts se diversifient massivement, quand tu peux jouir matériellement du présent, quand tu vas à l’école très longtemps, quand les infrastructures se généralisent, routes, hôpitaux, maison de retraite, etc etc, en mot quand le pays et les individus s’enrichissent de biens et services ! Je crois que cela se constate partout sur Terre dans les mêmes conditions de développement non ? Alors oui , pas besoin de contrôle « étatique » en croissance infinie, il se fait tout seul par construction…
                      Mais là en raisonnant surtout per capita en milieu contraint et fini et décroissant je ne sais pas trop les options qui vont êtres retenues pour gérer le truc !

                    5. @illicitano 10h21 :

                      …  » Il faut réduire l’offre et la demande pour arriver à un niveau de consommation individuel acceptable pour la capacité de charge de la planète et définir les véritables besoins.  » …

                      1) Une stricte standardisation de l’offre entrainerait à court terme (par le dégoût individuel de ne pouvoir se distinguer du voisin , tout en conservant strictement les éléments constitutifs de la « liberté » individuelle ) une (importante? très importante?…à étudier..) économie d’échelle suivie , selon moi , d’une auto -réduction significative de consommation ; donc de production , cycle vertueux..
                      (un seul type de bagnole de frigo,de rasoir, de machine à laver….donc.. quand même choix entre trois couleurs… sauf le noir réservé aux voitures officielles..)
                      2) Fin de l’obsolescence programmée…toutes les productions « standards » seraient garanties minimum 10 ans avec ateliers (gratuits) de remise en état (en cas de panne sous garantie) positionnés dans tous les coins , même les plus reculés , d’EU… y compris de fabrication des modules les plus couramment défaillants..
                      3) Fin immédiate et définitive (pour profiter de l’appel d’air induit par sa paralysie enregistrée depuis le début de la pandémie..) du « low-cost » aérien…
                      4) etc………………….

                      Curieux d’imaginer le taux induit de vertueuse sous -consommation annuelle de MP sans , finalement , trop de « knout »..

                      1
  9. Si le partage equitable des richesses est indispensable pour réduire le dissensus social il n’est qu’une des conditions nécessaire mais pas suffisante pour permettre aux sociétés de supporter l’indispensable transition énergétique qui plique sobriété et decroissance.
    On peut redistribuer tous les profits du secteurs des énergies fossiles aux plus pauvres tant qu’on voudra , ça changera leur conditions de vie mais on ne progressera pas d’un nanometre contre le réchauffement climatique.
    François Ruffin est un excellent politique que j’apprécie mais il faut un peu ouvrir les volets sur d’autres représentants et parlementaires politiques que lui.

    1. à Arnaud : Non pas un partage équitable des richesses.
      Mais une réduction massive des richesses, des consommations d’énergie, et d’extraction de ressources, et de gaspillage industriel et individuel, des pollutions.
      Et par surcroît, un développement humain (qui est à redéfinir) spécialement pour les plus pauvres et en respectant leurs traditions culturelles.
      Les dominants sont toujours pour l’équité fournie aux autres sans que rien ne change pour eux ; un « rattrapage » donc, et tant pis s’il est lent et tardif.

      2
      1. Chabian, vous n’avez pas remarqué que je vite sobriété et decroissance après partage equitable des ressources. Et c’est bien dans ce sens là qu’il faut le faire mais très très très rapidement.

        1
  10. A propos de la Chine j’apprends avec tristesse la mort de Jacques Pimpanneau, qui fut longtemps prof aux Langue’O, c’est même dans son cours que je fis mon initiation au chinois classique.
    Il me souvient que Pimpanneau avait l’habitude de nous faire traduire un petit texte du chinois classique au français, la fin de l’exercice se signalant lorsqu’il commencer d’entonner une petite ritournelle chinoise. Il fallait faire, vite, et il faut le dire, je ramais pas mal….
    Un esprit indépendant qui nous disait de ne surtout pas faire de commerce, cette horreur disait-il ; c’était il faut le préciser le début des années 80, l’époque où la Chine commençait d’amorcer sa mue capitaliste avec Deng au pouvoir. Il précisait : la Chine traditionnelle tenait les marchands en peu d’estime.
    IL n’avait pas été  maoïste pour autant, loin s’en faut, proche de Bataille et du situationniste René Vienet (celui qui permit à Simon Leys de publier ses premiers ouvrages) il nous racontait qu’alors étudiant à Pékin il avait dû suivre ses camarades étrangers et chinois sur la place Tian’AN men pour assister aux immenses rassemblement fanatiques en l’honneur de Mao Ts’é Toung …

    https://asialyst.com/fr/2021/11/05/hommage-jacques-pimpaneau-eminent-sinologue-mort-87-ans/

    PS il y a quelques a 3 semaines un autre éminent sinologue s’en est allé : Léon Vandermeersch, bien différent de Jacques Pimpanneau sur bien des aspects. Autant Vandermeersch, qui s’était spécialisé dans l’étude de la Chine antique, et plus particulièrement dans l’étude de l’écriture chinoise divinatoire, avait une approche culturaliste de la Chine, et était prompt à adhérer au maoïsme, autant Pimpanneau se montrait rétif à tout esprit de système.

    4
    1. Génial !!! « Greenwashing and bla, bla, bla !! »….(Désormais une expression promue à un niveau international).

      1
  11. Ce vieux fasciste antisémite et remarquable écrivain, Paul Morand, disait à l’aube de sa propre mort dans son « journal inutile » que « l’humanité n’était qu’un lichen malodorant sur la planète » et que sa disparition serait salutaire aux oiseaux comme aux chenilles. Et je me demande parfois, les mauvais jours, si les Sapiens ne sont pas viscéralement à droite parce que lâches et égoïstes et les bons jours, je pense qu’ils sont follement courageux et généreux comme Jean Moulin et Martin Luther King. Dans le doute, je tremble et je reprends mon livre de Science-Fiction.

    4
  12. Bonsoir à tous, Bonsoir Paul,

    En 4 trimestres, le CAC 40 aura pris 1 700 points grosso-modo (soit environ +32% entre sa valeur de début novembre 2020 et début novembre 2021). Sur la plupart des places boursières occidentales, on observe le même phénomène (avec des ordres de proportions plus ou moins grandes).

    Alors que nous ne sortons pas de la crise sanitaire, les marchés financiers ne sont jamais si bien portés !

    Pire : j’ai l’impression quand je regarde la (seule) courbe du CAC 40 que son évolution (et notamment ses hausses) est corrélée à la survenance de chaque nouvelle vague (depuis le seconde). Autrement dit, plus on s’enlise sanitairement, mieux semblent se porter les marchés financiers (du moins en France).

    Est-ce dans l’intérêt de certains de ne pas sortir (ou le plus tardivement possible) de cette situation ?

    1
    1. Banalité : il y a toujours quelqu’un dont c’est l’intérêt que quelque chose se produise, ou ne se produise pas.

  13. « Quant à la ‘civilisation écologique’ annoncée par Xi Jinping et aux défis environnementaux en Chine, je dois dire que si nous adoptions en Europe des mesures aussi efficaces, et quelquefois radicales, pour la protection de l’environnement, nous pourrions seulement alors donner éventuellement des leçons. Les résultats obtenus en Chine à ce jour sont incroyables, surtout après quarante années de croissance accélérée et aveugle.
    Mais pour en prendre conscience, encore faudrait-il que les journalistes étrangers en poste à Pékin acceptent de sortir de leurs bureaux climatisés et de faire de vraies missions de terrain…
    Je pense en effet que les ‘démocraties libérales’ sont incapables de gérer efficacement et durablement la crise environnementale, elles se contentent de discours, de communication, prisonnières des lobbies industriels et en réponse à des écologistes qui ne sont pas toujours très sérieux eux-mêmes.
    Je pense pour ma part que la Chine pourrait bien être le modèle de protection de l’environnement pour les décennies à venir. »,
    écrivait Lionel Vairon, le 13 avril 2020

    Lionel Vairon (décédé en 2020) a été sinologue et docteur en études extrême-orientales, diplômé en science politique, ancien diplomate en poste en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Il a enseigné à l’Institut National des Langues et Civilisation Orientales (INALCO), à HEC, à l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et a dirigé le séminaire Chine au Collège Interarmées de Défense (École de Guerre).
    Acteur de terrain autant que conférencier et enseignant, Lionel Vairon préparait actuellement un livre sur la « Civilisation écologique de Xi Jinping » lorsque son aventure s’est arrêtée brusquement en décembre 2020.

    2
    1. « De vraies missions de terrain »
      Vous croyez sérieusement qu’on peut enquêter comme on veut en Chine ?
      C’est désespérant, vous me reprochiez (à tort) mon manque d’objectivité plus, mais vous-même faites preuve d’un déni caractérisé quant à la liberté de la presse en Chine.

      Voilà ce qui arrive à ceux qui font preuve d’initiative pour enquêter en Chine-PCC :

      https://www.liberation.fr/international/en-chine-la-lanceuse-dalerte-zhang-zhan-entre-la-vie-et-la-mort-20211105_TQC7ACYV7BDWZKWWO2NST5BKRA/

      Ce n’est qu’un exemple, il y en a des tas d’autres …

      Les journalistes en poste à Pékin que vous le vouliez ou non font ce qu’ils peuvent, ils lisent la presse chinoise, et vont là où on ne leur interdit pas d’enquêter.

      4
    1. Mais pas celui sur le social et le climat.
      On fait des ponts et chaussées -comme on disait chez nous- (et avec quelles ressources et quelle énergie, d’ailleurs) mais à quoi ça sert s’il n’y a plus d’humains (je ne parle pas des bagnoles), ni riches, ni pauvres, pour les emprunter?

      4
      1. D’accord , mais alors il ne faut pas afficher la vidéo de Paul et Stéphanie dans la même page , sinon l’effet escompté est vite perdu .

        1
      2. Paul,
        Si vous affichez le visage que vous affichez, pensez-vous que l’IA pourra voir le jour en plein effondrement ?
        Perso, je pense que sans l’effondrement elle n’adviendrait pas ! Alors, pensez donc, encore moins dans le chaos de la disparition des humains.

        1. Paul,
          Vous ne répondez pas à ma question !?!?
          Dois-je en conclure :
          – que, minable petit géologue, je suis trop stupide pour mériter une réponse de votre part ? ;
          – que ma question n’a vraiment aucun sens ? ;
          – ou alors, que j’aurais raison d’affirmer que l’intelligence artificielle ne peut exister sur Terre (et sans doute ailleurs, les Lois de la Physique étant les même dans tout l’Univers) à cause de la tare propre à notre espèce qui consiste à toujours détruire ce qu’elle a les moyens de détruire ?

          1. Perso , sans savoir encore si elle a un sens , je n’ai pas vraiment compris les termes de la question et les éléments sans faille qui l’alimentent .

            PS 1: pour le moment les tares de notre espèce n’ont pas encore détruit tout l’Univers , et les lois de la physique ne semblent pas induire forcément cette contamination .
            PS2: la première hypothèse de conclusion vous expose à la dépression ( deux fois plus déprimante , puisqu’un homme averti en vaut deux ) .

    1. Qu’est-ce que c’est que ce ‘bins’; la RATP se commet à faire la publicité d’une chaîne de télévision privée, et laquelle pardon!

  14. Je me suis rallié depuis déjà depuis un certain temps à une position proche de celle de Lovelock: notre espèce est devenue le cancer de la terre; reste juste à savoir comment elle le soignera, tout le reste n’est que du « blablabla » (copyright G. Thurnberg).

    2
  15. @ JDW

    Franchement, vous devriez réfléchir à dix fois avant de reprendre à l’emporte pièce, l’expression de M. James Lovelock car à ce compte là, il n’est pas étonnant qu’après avoir vu resurgir dans le paysage médiatico-politique toute sortes de néonazis , certains viendront un jour frapper à votre porte pour vous aider demain à régler votre problème de  » cancer « .

    Il faut vraiment être haineux et être l’  » homme du ressentiment  » pour généraliser ainsi.

    La vérité est pourtant connue et assez simple à dire :

    100 entreprises sont responsables de plus de 70 % des émissions mondiales de carbone.

    Point barre !

    La liste vous est transmise ici, suite à l’article de Science & vie.

    Science & Vie :  » Selon un rapport de l’ONG internationale Carbon Disclosure Project, plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre émaneraient de seulement 100 entreprises.  »

    https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/100-entreprises-responsables-de-plus-de-70-des-emissions-mondiales-de-carbone_114773

    Réfléchissez bien aux personnes qui ont intérêt à ce que vous répétiez plusieurs fois par jour que  » notre espèce est devenue le cancer de la Terre « .

    Cordialement.

    2
  16. @Hervé 06/11 à 22h06

    Avez-vous lu les 3 réactions à la fin de l’article que vous mettez en lien….?

    Votre sentiment?

Les commentaires sont fermés.