Archives de catégorie : Géopolitique

Notre camp dans la IIIe Guerre mondiale

Ouvert aux commentaires.

Le Monde, Après l’attaque de deux sites pétroliers, la puissance saoudienne frappée en plein cœur, le 16 septembre 2019

Prix du pétrole : +10%

Avant de nous engager d’enthousiasme dans la IIIe Guerre mondiale aux côtés de l’Arabie saoudite contre l’Iran, posons-nous la question : « Pourquoi dans la guerre fratricide du schisme musulman, avons-nous choisi le camp des Sunnites contre celui des Chiites ? ». À ma connaissance, les Ottomans s’étaient prudemment abstenus d’intervenir dans un camp ou dans l’autre lors de la Saint-Barthélémy (si je me trompe, soyez gentil de me le signaler, je rectifierai).

Les cyniques me répondront : « Vous savez bien que c’est juste une histoire de pétrole ! » Je réponds cyniquement aux cyniques : « Vous savez bien que les Chiites en ont comme les Sunnites ! »

Partager :

G7 : Le coup dans le nez de Tonton Donald

Ouvert aux commentaires.

Je viens de lire dans la presse et de regarder à la télé, les principaux commentateurs américains à propos de la prestation de leur président au G7 qui s’est terminé hier à Biarritz.

Les remarques vont bien entendu en sens divers mais elles peuvent être résumées en une image qui s’est imposée à plusieurs d’entre eux : « Il n’est encore que 15 heures à la fête de famille et Tonton Donald, la tête près du bonnet même en temps ordinaire, a déjà la cuite ».

Que faire ? L’empêcher à tout prix de gâcher le fête pour les autres invités !

Alors, ça se passe comme ça : « Tonton Donald, venez donc vous asseoir à l’ombre, avec votre splendide cravate et votre costume qui vous va si bien, pendant que nous accueillons un visiteur que vous ne connaissez pas (l’envoyé du gouvernement iranien, alors que Tonton Donald a promis « la fin officielle de l’Iran »).

Ou alors : « Tonton Donald, asseyez-vous donc ici : on vous apporte une limonade. Les enfants aimeraient tant jouer bataille avec vous pendant que nous nous occupons des derniers préparatifs du dîner (nous coordonnons la lutte contre le réchauffement climatique, auquel Tonton Donald ne croit pas [ou plus probablement, fait semblant de ne pas croire]).

Cela dit, tous ces commentateurs et toutes ces commentatrices américains font la gueule devant le constat que chacun a pu faire durant le week-end : les États-Unis sont sur la touche, le monde occidental règle ses affaires à six, avec le septième, Tonton Donald, confortablement installé sous le parasol le plus éloigné du jardin à siroter une boisson sans alcool.

Ah ! avant que j’oublie, autre conclusion unanime à laquelle les commentateurs américains parviennent – ne me tombez pas dessus à bras raccourcis, je ne fais que rapporter ce que j’ai entendu : « Le monde occidental a désormais un leader incontesté, et son prénom n’est pas Donald mais Emmanuel ».

Partager :

Le temps qu’il fait le 21 juin 2019 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 21 juin 2019.

Bonjour, nous sommes le vendredi 21 juin 2019. C’est l’été. Il y a une époque où je faisais une vidéo par semaine pendant de très nombreuses années. J’appelais cela « Le temps qu’il fait » et puis je vous donnais la date. Ma raison de procéder était la suivante : d’abord, il y avait énormément d’actualité. Je parlais essentiellement de la crise des subprimes quand j’ai commencé à faire ces vidéos et, s’il l’avait fallu, pour être logique, il fallait faire une vidéo par jour ou plusieurs par jour alors j’avais trouvé la formule d’en faire une par semaine. C’était plus difficile aussi de faire des vidéos. La technique que vous proposait YouTube était moins sophistiquée. Ça allait beaucoup moins vite aussi sur les machines. Il fallait des heures et des heures pour que ça télécharge. Ce n’était pas très facile.

Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 21 juin 2019 – Retranscription
Partager :

La temps qu’il fait le 21 juin 2019

Ouvert aux commentaires.

Bruits de bottes
On avait déjà Trump, on risque d’avoir Boris Johnson
La Libra
Andrew Feenberg

P.S. Ci-dessous, remplacement de la vidéo initialement téléchargée sur YouTube (qui était pleine de trous).

Partager :

Sommes-nous à la veille d’une guerre mondiale généralisée ? le 14 mai 2019 – Retranscription

Retranscription de Sommes-nous à la veille d’une guerre mondiale généralisée ? le 14 mai 2019.

Bonjour, nous sommes le mardi 14 mai 2019 et il y a 10 jours, je préparais ma chronique mensuelle qui serait publiée dans le journal belge L’Écho et qui, à une certaine époque qui s’est terminée il y a 2 mois, au mois de mars, serait publiée simultanément dans le journal Le Monde. Le Monde a cessé de publier mes chroniques. Je les continue et, donc, mon texte rédigé il y a 10 jours a été publié dans L’Écho il y a exactement une semaine, le 7 mai, sous le titre « Sommes-nous dans le très inhabituel ? ».

De quoi est-ce que je parlais ? Je parlais de ce qui se passe au Brésil. Je parlais de l’Angleterre, du Royaume-Uni, où le Financial Times avait annoncé en première page la veille que le pays était dans l’immobilité totale : grinding to a halt, s’était immobilisé. J’ai parlé de la France parce que la veille, M. Castaner, Ministre de l’Intérieur (il est revenu ensuite sur ses propos), avait dit qu’une foule en colère avait envahi l’Hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris. Je parlais du très inhabituel. Je parlais aussi des États-Unis. Je parlais du fait que M. Trump refusait que le pouvoir législatif à la tête duquel se trouvent maintenant des Démocrates (en tout cas dans le cadre du Congrès, si pas au Sénat), joue son rôle de contre-pouvoir, en faisant le blocus de toutes les informations qui sont demandées par les Démocrates à la tête de commissions sénatoriales aussi mais essentiellement du Congrès.

Continuer la lecture de Sommes-nous à la veille d’une guerre mondiale généralisée ? le 14 mai 2019 – Retranscription

Partager :

La presse : Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un se termine sans « aucun accord »

Pauv’Trump, hier n’était décidément pas son jour !

Un extrait de ma vidéo du 12 juin 2018, intitulée Brexit / Corée du Nord – Le monde entre dans une grande bifurcation :

J’ai parlé hier, dans un petit texte, j’ai parlé du fait que je lis ce livre extraordinaire « The Heart of Man » d’Erich Fromm, un livre de 1964 qui a introduit cette notion de « malignant narcissism », traduite en français comme la « perversion narcissique », les « pervers narcissiques ».

Continuer la lecture de La presse : Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un se termine sans « aucun accord »
Partager :

Les États-Unis retirent leurs troupes de Syrie

La décision du Président américain de retirer la totalité des troupes américaines de Syrie, à l’encontre de l’opinion unanime de son état-major et de ses conseillers à la Maison-Blanche, n’aura aucun effet sur le terrain. Elle aura cependant une conséquence importante pour la politique domestique des États-Unis : elle précipitera l’élimination de Donald Trump à la tête du pays.

Partager :

Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Ouvert aux commentaires.

Si un authentique processus d’effondrement devait être en cours, et si l’on voulait se donner les outils pour le contrôler (à la fois le « monitorer » et le maîtriser), il serait essentiel de distinguer les événements qui participent à proprement parler de cet effondrement (« pathologiques »), de ceux qui se situent toujours à l’intérieur de la perpétuation de nos formes d’organisation (« normaux »), même lorsque celles-ci sont en crise profonde (périodes pré-révolutionnaires ou révolutionnaires).

Continuer la lecture de Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir

Partager :

Demain l’humain ? – Paul Jorion vs. Nicolas Baverez à Cannes, le 2 décembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Demain l’humain ? – Paul Jorion vs. Nicolas Baverez à Cannes, le 1er décembre 2018, le 2 décembre 2018. Merci à Éric Muller !

Bonjour, nous sommes dimanche, le second décembre. Non, je ne crois pas qu’on dise le second décembre. On dit le premier décembre, mais pour une raison qui m’échappe, on ne dit pas le second décembre [sourire]. Toujours est-il que je suis toujours à Cannes. J’assisterai encore cet après-midi à un exposé sur l’Intelligence Artificielle. Hier, je suis intervenu dans un débat avec Nicolas Baverez sur la question du monde de demain. Le thème général, c’est l’humain demain. Il y avait, après nous, Dominique Méda et Pierre-Noël Giraud qui ont parlé de l’avenir du travail.

Continuer la lecture de Demain l’humain ? – Paul Jorion vs. Nicolas Baverez à Cannes, le 2 décembre 2018 – Retranscription

Partager :

De la nécessité d’un mouvement comme Place Publique en temps de guerre, le 27 novembre 2018 – Retranscription

Retranscription de De la nécessité d’un mouvement comme Place Publique en temps de guerre, le 27 novembre 2018. Merci à Eric Muller ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le mardi 27 novembre 2018, et aujourd’hui, ma causerie s’intitulera : « De la nécessité d’un mouvement comme Place Publique en temps de guerre » .

La partie finale de mon titre est peut-être la plus étonnante, je vais commencer par là. Continuer la lecture de De la nécessité d’un mouvement comme Place Publique en temps de guerre, le 27 novembre 2018 – Retranscription

Partager :