Ukraine – Russie

Merci à ceux qui réfléchissent sérieusement à la question !

Mon grain de sel, le 18 décembre 2020 : Les États-Unis ont perdu

Mais il y a heureusement des gens qui en savent bien davantage que moi, et en parlent beaucoup mieux (voir les commentaires).

Partager :

306 réponses à “Ukraine – Russie

  1. Avatar de Nikolaz
    Nikolaz

    Une année de master d’enseignement m’a confirmé que ceux qui se destinent à l’enseignement en école primaire viennent majoritairement des cursus littéraires. Cette année en leur compagnie m’a fourni quelques témoignages de leur traumatisme en cours de mathématiques lors de leur cursus secondaire.
    Les bons en maths ne savent pas transmettre et quand bien même ils sauraient le faire, une carrière en entreprise leur est bien plus rémunératrice.
    Comment en sortir?

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Nikolaz Cela montre que l’on recrute et sélectionne des enseignants pour qu’ils puissent transmettre à la jeune génération leur appréhension voire leur hantise des maths !

      Comment faire ?
      Recruter au niveau bac par concours avec prépondérance scientifique et payer (modérément mais quand même) les étudiants pendant leurs 5 années d’études (moyennant un engagement de durée minimale d’enseignement).
      Cela faciliterait le recrutement dans les couches sociales défavorisées de futurs enseignants bons en math (et aimant).

      On savait faire ça il y a un demi-siècle, mais ce n’est pas le résultat de l’optimisation des tableaux comptables EXCEL des penseurs Mac Kinsey ou autres qu’écoutait N Sarkozy.

      1. Avatar de Nikolaz
        Nikolaz

        Je reste conscient, plus de quarante ans après, à quel point les mathématiques modernes ont pu structurer ma façon de penser, en particulier par la théorie des ensembles abordée en cours préparatoire.
        http://www.le-temps-des-instituteurs.fr/ens-maths-modernes.html
        Cette même approche en a laissé d’autres dans l’incompréhension totale.

        Pourtant, bien que j’aurais été incapable de résoudre un problème de mathématiques du type de ceux proposés à l’école de grand-papa, l’approche contemporaine plus structurée (mise en équation, proportionnalité en tableau plutôt que la règle de 3, etc.) m’a permis de faire des études scientifiques.

        J’ai entendu parler de la méthode de Singapour, qui entraine les enfants avec des exercices basés sur la répétition. Cette méthode a l’avantage de permettre à ceux des enfants qui sont moins « instinctifs » en mathématiques de capitaliser des réflexes qui les aideront dans le mécanisme cognitif d’inférence.

        Mais pourquoi la France n’adopterait-elle pas humblement ce qui fonctionne ailleurs en termes de pédagogie ? À moins que le problème ne soit simplement insoluble pour des raisons financières.

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Nikolaz Tant mieux si la réforme des « math modernes » (il y a un demi-siècle avant internet et smartphones) a pu avoir des effets jugés bénéfiques pour certains, mais il ne s’agissait pas d’une démarche pédagogique venant de la base et d’une quelconque recherche expérimentale, mais plutôt d’une volonté de structuration par un collectif universitaire (Bourbaki) d’une discipline autour d’une logorrhée néologisante parfois jargonneuse appréciée d’esprits systématiques et littéraires.
          Approche utile à un niveau universitaire, pour construire la mathématique, ces notions doivent diffuser à bon escient dans l’enseignement, mais pas au détriment de la géométrie, de la proportionnalité ou du calcul mental.

  2. Avatar de François Corre
    François Corre

    https://twitter.com/StevieWonder/status/1499780181057175552
    « UKRAINE, YOU AND I…. THE WORLD », 4 mars 2022.

  3. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Voilà un bonhomme qui dès avril 2022 avait compris quelque chose : ci-après traduction Deepl, en anglais c’est là https://michael-hudson.com/2022/04/the-dollar-devours-the-euro/

    Michael Hudson is President of The Institute for the Study of Long-Term Economic Trends (ISLET), a Wall Street Financial Analyst, Distinguished Research Professor of Economics at the University of Missouri, Kansas City. He is the author of Super-Imperialism: The Economic Strategy of American Empire (Editions 1968, 2003, 2021),

    Il est maintenant clair que l’escalade de la nouvelle guerre froide d’aujourd’hui a été planifiée il y a plus d’un an. Le plan de l’Amérique pour bloquer Nord Stream 2 faisait en réalité partie de sa stratégie visant à empêcher l’Europe occidentale (« OTAN ») de rechercher la prospérité par le commerce et les investissements mutuels avec la Chine et la Russie.

    Comme l’ont annoncé le président Biden et les rapports sur la sécurité nationale des États-Unis, la Chine était considérée comme l’ennemi principal. Malgré le rôle utile de la Chine, qui permet aux entreprises américaines de faire baisser les salaires en désindustrialisant l’économie américaine au profit de l’industrialisation chinoise, la croissance de la Chine a été reconnue comme posant l’Ultime Terreur : la prospérité par le socialisme. L’industrialisation socialiste a toujours été perçue comme le grand ennemi de l’économie rentière qui s’est emparée de la plupart des nations au cours du siècle qui a suivi la fin de la Première Guerre mondiale, et surtout depuis les années 1980. Le résultat aujourd’hui est un choc des systèmes économiques – industrialisation socialiste contre capitalisme financier néolibéral.

    Cela fait de la nouvelle guerre froide contre la Chine un acte d’ouverture implicite de ce qui menace d’être une troisième guerre mondiale de longue haleine. La stratégie américaine consiste à éloigner les alliés économiques les plus probables de la Chine, notamment la Russie, l’Asie centrale, l’Asie du Sud et l’Asie de l’Est. La question était de savoir par où commencer le dépeçage et l’isolement.

    La Russie a été considérée comme présentant la plus grande opportunité pour commencer à isoler, à la fois de la Chine et de la zone euro de l’OTAN. Une série de sanctions de plus en plus sévères – et, espérons-le, fatales – contre la Russie a été élaborée pour empêcher l’OTAN de commercer avec elle. Tout ce qu’il fallait pour déclencher le séisme géopolitique comme casus belli.

    Cela s’est fait assez facilement. L’escalade de la nouvelle guerre froide aurait pu être lancée au Proche-Orient – à propos de la résistance à l’accaparement des champs pétrolifères irakiens par l’Amérique, ou contre l’Iran et les pays qui l’aident à survivre économiquement, ou encore en Afrique de l’Est. Des plans de coups d’État, de révolutions de couleur et de changements de régime ont été élaborés pour toutes ces régions, et l’armée américaine en Afrique s’est constituée particulièrement rapidement au cours des deux dernières années. Mais l’Ukraine a été soumise à une guerre civile soutenue par les États-Unis pendant huit ans, depuis le coup d’État de Maidan en 2014, et a offert la possibilité de la plus grande première victoire dans cette confrontation contre la Chine, la Russie et leurs alliés.

    Les régions russophones de Donetsk et de Louhansk ont donc été bombardées avec une intensité croissante, et lorsque la Russie s’est toujours abstenue de répondre, des plans auraient été élaborés pour qu’une grande épreuve de force commence fin février – en commençant par une attaque éclair de l’Ukraine occidentale organisée par des conseillers américains et armée par l’OTAN.

    La défense préventive par la Russie des deux provinces de l’Est de l’Ukraine et la destruction militaire de l’armée, de la marine et de l’aviation ukrainiennes qui s’en est suivie au cours des deux derniers mois ont servi de prétexte pour commencer à imposer le programme de sanctions conçu par les États-Unis que nous voyons se dérouler aujourd’hui. L’Europe occidentale a consciencieusement suivi le mouvement sans broncher. Au lieu d’acheter du gaz, du pétrole et des céréales russes, elle les achètera aux États-Unis, tout en augmentant fortement ses importations d’armes.
    La baisse prévisible du taux de change euro/dollar

    Il convient donc d’examiner comment cette situation est susceptible d’affecter la balance des paiements de l’Europe occidentale et donc le taux de change de l’euro par rapport au dollar.

    Avant la guerre des sanctions, le commerce et les investissements européens promettaient une prospérité mutuelle croissante entre l’Allemagne, la France et les autres pays de l’OTAN vis-à-vis de la Russie et de la Chine. La Russie fournissait une énergie abondante à un prix compétitif, et cette énergie devait faire un bond en avant avec Nord Stream 2. L’Europe devait gagner les devises étrangères nécessaires pour payer ce commerce d’importation croissant en exportant davantage de produits industriels vers la Russie et en investissant des capitaux dans le développement de l’économie russe, par exemple par des entreprises automobiles allemandes et des investissements financiers. Ce commerce et ces investissements bilatéraux sont aujourd’hui interrompus – et le resteront pendant de très nombreuses années, étant donné la confiscation par l’OTAN des réserves de change de la Russie en euros et en livres sterling, et la russophobie de l’Europe, alimentée par les médias de propagande américains.

    À la place, les pays de l’OTAN achèteront du GNL américain, mais ils devront dépenser des milliards de dollars pour construire des capacités portuaires suffisantes, ce qui pourrait prendre jusqu’en 2024. (Bonne chance jusque-là.) La pénurie d’énergie entraînera une forte hausse des prix mondiaux du gaz et du pétrole. Les pays de l’OTAN vont également intensifier leurs achats d’armes auprès du complexe militaro-industriel américain. Ces achats quasi-paniques feront également augmenter le prix des armes. Et les prix des denrées alimentaires augmenteront également en raison des pénuries désespérées de céréales résultant de l’arrêt des importations en provenance de Russie et d’Ukraine, d’une part, et de la pénurie d’engrais ammoniacaux fabriqués à partir du gaz, d’autre part.

    Ces trois dynamiques commerciales vont renforcer le dollar par rapport à l’euro. La question est de savoir comment l’Europe équilibrera ses paiements internationaux avec les États-Unis. Qu’a-t-elle à exporter que l’économie américaine acceptera alors que ses propres intérêts protectionnistes gagnent en influence, maintenant que le libre-échange mondial est en train de mourir rapidement ?

    La réponse est : pas grand-chose. Alors, que va faire l’Europe ?

    Je pourrais faire une modeste proposition. Maintenant que l’Europe a pratiquement cessé d’être un État politiquement indépendant, elle commence à ressembler davantage au Panama et au Liberia – des centres bancaires offshore « pavillon de complaisance » qui ne sont pas de véritables « États » car ils n’émettent pas leur propre monnaie, mais utilisent le dollar américain. Puisque la zone euro a été créée avec des menottes monétaires limitant sa capacité à créer de l’argent à dépenser dans l’économie au-delà de la limite de 3 % du PIB, pourquoi ne pas simplement jeter l’éponge financière et adopter le dollar américain, comme l’Équateur, la Somalie et les îles Turks et Caicos ? Cela donnerait aux investisseurs étrangers une sécurité contre la dépréciation de la monnaie dans leurs échanges croissants avec l’Europe et le financement de ses exportations.

    Pour l’Europe, l’alternative est que le coût en dollars de sa dette extérieure contractée pour financer son déficit commercial croissant avec les États-Unis pour le pétrole, les armes et les denrées alimentaires va exploser. Le coût en euros sera d’autant plus élevé que la devise baisse par rapport au dollar. Les taux d’intérêt augmenteront, ce qui ralentira les investissements et rendra l’Europe encore plus dépendante des importations. La zone euro se transformera en une zone économique morte.

    Pour les États-Unis, c’est l’hégémonie du dollar sur les stéroïdes, du moins vis-à-vis de l’Europe. Le continent deviendrait une version un peu plus grande de Porto Rico.
    Le dollar face aux monnaies du Sud

    La version complète est la nouvelle guerre froide qui se transforme en une salve d’ouverture de la troisième guerre mondiale déclenchée par la « guerre d’Ukraine », qui devrait durer au moins une décennie, peut-être deux, car les États-Unis étendent la lutte entre le néolibéralisme et le socialisme à un conflit mondial. Outre la conquête économique de l’Europe par les États-Unis, leurs stratèges cherchent à verrouiller les pays d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie selon des modalités similaires à celles qui ont été prévues pour l’Europe.

    La forte hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires frappera durement les économies à déficit alimentaire et pétrolier – au moment même où leurs dettes étrangères libellées en dollars envers les détenteurs d’obligations et les banques arrivent à échéance et où le taux de change du dollar augmente par rapport à leur propre monnaie. De nombreux pays d’Afrique et d’Amérique latine – en particulier d’Afrique du Nord – doivent choisir entre souffrir de la faim, réduire leur consommation d’essence et d’électricité, ou emprunter les dollars nécessaires pour couvrir leur dépendance à l’égard des échanges commerciaux avec les États-Unis.

    Il a été question que le FMI émette de nouveaux DTS pour financer les déficits croissants des échanges et des paiements. Mais un tel crédit est toujours assorti de conditions. Le FMI a sa propre politique de sanction des pays qui n’obéissent pas à la politique américaine. La première exigence des États-Unis sera que ces pays boycottent la Russie, la Chine et leur alliance d’entraide commerciale et monétaire émergente. « Pourquoi devrions-nous vous donner des DTS ou vous accorder de nouveaux prêts en dollars, si vous allez simplement les dépenser en Russie, en Chine et dans d’autres pays que nous avons déclarés ennemis », demanderont les responsables américains.

    C’est du moins ce qui est prévu. Je ne serais pas surpris de voir un pays africain devenir la « prochaine Ukraine », avec des troupes mandataires américaines (il y a encore beaucoup de partisans et de mercenaires wahhabites) combattant contre les armées et les populations de pays qui cherchent à se nourrir avec des céréales provenant de fermes russes, et à alimenter leurs économies avec du pétrole ou du gaz provenant de puits russes – sans parler de la participation à l’initiative chinoise Belt and Road qui a été, après tout, le déclencheur du lancement par l’Amérique de sa nouvelle guerre pour l’hégémonie néolibérale mondiale.

    L’économie mondiale est en train de s’enflammer, et les États-Unis se sont préparés à une réponse militaire et à l’armement de leur propre commerce d’exportation de pétrole et d’agriculture, au commerce des armes et aux demandes faites aux pays de choisir de quel côté du nouveau rideau de fer ils souhaitent se joindre.

    Mais qu’est-ce que cela apporte à l’Europe ? Les syndicats grecs manifestent déjà contre les sanctions imposées. Et en Hongrie, le Premier ministre Viktor Orban vient de remporter les élections sur la base d’une vision du monde fondamentalement anti-européenne et anti-américaine, à commencer par le paiement du gaz russe en roubles. Combien d’autres pays vont rompre les rangs – et combien de temps cela prendra-t-il ?

    Qu’est-ce que cela représente pour les pays du Sud qui sont mis à mal – pas seulement en tant que « dommages collatéraux » des profondes pénuries et de la flambée des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, mais en tant qu’objectif même de la stratégie américaine qui inaugure la grande division de l’économie mondiale en deux ? L’Inde a déjà dit aux diplomates américains que son économie est naturellement liée à celles de la Russie et de la Chine.

    Du point de vue des États-Unis, il suffit de répondre à la question suivante : « Qu’est-ce que cela apporte aux politiciens locaux et aux oligarchies clientes que nous récompensons pour avoir livré leur pays ? »

    C’est ce qui fait de la troisième guerre mondiale qui s’annonce une véritable guerre des systèmes économiques. Quel camp les pays choisiront-ils : leur propre intérêt économique et leur cohésion sociale, ou la diplomatie américaine mise entre les mains de leurs dirigeants politiques ? Si l’on ajoute à cela l’ingérence des États-Unis, à l’image des 5 milliards de dollars que la secrétaire d’État adjointe Victoria Nuland s’est vantée d’avoir investis dans les partis néonazis ukrainiens il y a huit ans pour déclencher les combats de la guerre actuelle, il y a de quoi réfléchir.

    Face à toutes ces ingérences politiques et à cette propagande médiatique, combien de temps faudra-t-il au reste du monde pour se rendre compte qu’une guerre mondiale est en cours et qu’elle se transforme en troisième guerre mondiale ? Le vrai problème est qu’au moment où il comprendra ce qui se passe, la fracture mondiale aura déjà permis à la Russie, à la Chine et à l’Eurasie de créer un véritable Nouvel ordre mondial non néolibéral qui n’a pas besoin des pays de l’OTAN, ayant perdu la confiance et l’espoir de gains économiques mutuels. Le champ de bataille militaire sera jonché de cadavres économiques.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Rosebud1871 L’analyse est tout à fait intéressante, d’autant plus qu’elle date d’avril 2022 et relativise la surprise (feinte ?) de nos dirigeants sur les hausses énergétiques et leurs conséquences.

      Ainsi que nous le disions ici Poutine est tombé dans un piège qui semble dans un premier temps profiter aux États-Unis et nuire à l’économie Européenne (Russie incluse).

      Les perspectives évoquées restent cependant en partie discutables.
      La baisse de l’Euro devrait permettre une meilleure compétitivité à l’exportation, réindustrialisation ou remanufacturisation, notamment pour les biens à faible contenu énergétique.
      A long terme la suprématie États-unienne est lièe à l’épuisement des gaz et pétrole de schiste.

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        « Poutine est tombé dans un piège »
        Bien sûr!
        C’est un complot. Comme le 11 septembre. L’assassinat de Kennedy et Amstrong sur la lune.
        Poutine est victime d’un complot.
        C’est une VICTIME.
        Il est tout à fait légitime que la gauche défendent les victimes.
        En chantant et les pieds dans la glue…

      2. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Ruiz 15 janvier 2023 17h28
        Ce qui m’intéresse c’est d’avoir osé publier ça en avril, comme quoi la liberté d’expression aux USA reste étonnante même si le public est confidentiel. L’approche est différente de celle de Todd mais concordante sur la complexité masquée, le dessous des cartes façon Arte+++. Bien court votre suprématie américaine par l’énergie…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Rosebud1871 L’énergie n’explique pas tout, mais constitue une grande part de la différence entre les États-Unis et l’Europe occidentale.
          Le déclin impérial des États-Unis annoncé par E.Todd a été grandement repoussé dans le temps par les hydrocarbures de schistes, qui redonnent aux États-Unis une indépendance énergétique dans la mesure où les prix mondiaux restent élevés.

          En leur absence ils auraient -en mode pacifique- développé une politique plus conciliante avec les pays détenteurs de ressources pétrolières (y compris la Russie) comme l’a fait l’Allemagne de Schröder, à l’instar du revirement récent vis à vis du Venezuela, suite à l’autonomisation de l’Arabie Saoudite, dans le refus d’augmentation de la production pour stabiliser les prix.

        2. Avatar de Arnaud Castex
          Arnaud Castex

          ah la fameuse complexité « masquée » que seuls des esprits subtils comme E. TODD savent déchiffrer, envers et contre tout l’obscurantisme, la soumission au consumérisme, à la perversions des mœurs, et au grand capital américains qui les a vassalisés…

          Eh ! Manu rentre chez toi
          Y’a des larmes plein ta bière
          Le bistrot va fermer
          Pi tu gonfles la taulière
          J’croyais qu’un mec en cuir
          Ca pouvait pas chialer
          J’pensais même que souffrir
          Ca pouvait pas t’arriver
          J’oubliais qu’tes tatouages
          Et ta lame de couteau
          C’est surtout un blindage
          Pour ton cœur d’artichaut

          Allez Manu va pas te tailler les veines, un Vlad de perdu c’est les beaux jours qui reviennent

        3. Avatar de CloClo
          CloClo

          « comme quoi la liberté d’expression aux USA reste étonnante même si le public est confidentiel.  »

          Comme partout en Occident ma poule ! En revanche en Chine et en Russie on se marre moins. Heureusement qu’on peut lire vos niaiseries en barre de 10 Kg tous les jours, ça donne de la joie à nos vies de lecteurs assidus.

          En ce moment Dieudonné se fait déboiter par une partie de la fachosphère car il a demandé …. Pardon ! 😀

          On vit une époque formidable. On se croirait dans un carnaval on ne sait plus qui est qui.

    2. Avatar de CloClo
      CloClo

      « Il est maintenant clair que l’escalade de la nouvelle guerre froide d’aujourd’hui a été planifiée il y a plus d’un an. Le plan de l’Amérique pour bloquer Nord Stream 2 faisait en réalité partie de sa stratégie visant à empêcher l’Europe occidentale (« OTAN ») de rechercher la prospérité par le commerce et les investissements mutuels avec la Chine et la Russie. »

      C’est clair oui ! 😀

    3. Avatar de Garorock
      Garorock

      Hudson est le E.Todd du Missouri.
      Il aimerait bien, lui aussi, faire une ou deux prophéties qui s’avérerait exacte…
      Il essaye. Il fait ce qu’il peut. Comme Gave et delamarche.
      Les victimes de la mondialisation malheureuse aiment bien les Nostradamus: ça les rassure.
      Surtout ceux qui leur donne une explication simple à tous leurs malheurs.
      Vitrifions les états-unis et nous vivrons tous en harmonie dans le grand paradis communiste dirigé par Poutine, xi et les mollahs!
      On va quand même pas s’emmerder la vie pour quelques enfants Ukrainiens déchiquetés sous les bombes! De toute façon, on ne les entendait pas autant tous ces va t-en guerre quand les enfants des talibans étaient bombardés! Par qui? Par les mêmes qui ont obligé Poutine à entrer en opération contre les nazis (juifs?) qu’ils avaient installé à Kiev!
      Puisqu’on vous dit que c’était écrit d’avance. On n’y peut rien!
      Poutine ne fait que se défendre et défendre son peuple contre les comploteurs.
      C’est un héros.
      😎😆

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Y a kamême 14 révolutionnaires qui ont plussé le texte délirant d’un illuminé collé par Rosebud1664 ! J’adore l’occident juste pour cela. Ça reste quand même l’endroit le plus drôle et le plus fun de la planète ! Tout les abrutis peuvent s’exprimer librement de toute manière à la fin les Usa gagnent toujours 🤣.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Yep.
          Spartacus 1664 est au milieu de l’arène. Les lions sont rangés. Dans les gradins tous les souverainistes de gauche (oxymore) se lèvent pour l’applaudir, les yeux levés au ciel et scandent en choeur la même prière:  » saint Wlady, dans ton immense miséricorde, sauve nous des griffes de la CIA, des fachos du Wokisme et du sans plomb à deux euros… »
          😎

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Garorock 15 janvier 2023 21h11
            Garorock 15 janvier 2023 20h22
            Garorock 15 janvier 2023 22h28

            « Hudson est le E.Todd du Missouri ».
            Ce qu’ils ont en commun Hudson et Todd c’est le trotskysme familial (bon, Nizan au PC soit…) , Hudson et Jorion ont en commun l’expérience de la banque. Je ne vous parle pas de l’héritage politique de Jorion.
            L’héritage des Ukrainiens ? lequel desquels ?

            En ce qui vous concerne, vous avez raté le sujet : Prochaine place de libre chez Jorion : y a du boulot avec vos parents… pourtant Zimmerman… Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes.
            C’est dommage que Jorion ne pratique pas la rééducation de groupe, car s’il en pèche un de temps en temps, le bocal attire toujours des nouveaux venus déçus de Tiktok.

            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              https://twitter.com/nexta_tv/status/1613177742761299968

              Quelle rigolade ce monde de l’extrême droite.

              Est-ce que Hudson (qui lui est Marxiste ! M’enfin !) va aussi demander l’asile en Russie ?

            2. Avatar de Garorock
              Garorock

              Zimmerman?
              Que vient faire Bob Dylan dans cette histoire?
              Tous les chemins des complotistes- souverainistes ne mènent pas que jusqu’à Moscou.

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                 » 6La dette croissante est la principale dynamique derrière la polarisation économique actuelle. Les banquiers et les porteurs d’obligations jouent le rôle des propriétaires fonciers d’autrefois : les 1 % réalisent leurs gains pour l’essentiel en prêtant leurs richesses (et du crédit bancaire neuf) aux 99 % moyennant des intérêts. Les 1 % d e la population rentiers ou monopolistes se font passer pour des contributeurs au processus de production de sorte que leur revenu apparaît comme ayant été gagné plutôt que détourné au moyen d’une activité à somme nulle. »
                M.Hudson.
                M Hudson a sans doute des choses interressantes à dire concernant l’économie et au sujet de »la dette dans l’antiquité » qui semble être un de ses domaines de recherche…
                Cela doit déja lui donner beaucoup de travail.
                C’est dommage qu’il veuille en sus installer sa caravane à la foire du trône.

                1. Avatar de CloClo
                  CloClo

                  Il a été Raoultisé comme d’autre son maraboutisé.

                  1. Avatar de CloClo
                    CloClo

                    Mets un « t » à son ! Zispèce d’âne bâté au lieu de le manger.

              2. Avatar de Rosebud1871
                Rosebud1871

                Garorock 16 janvier 2023 19h35

                C’est ce genre de réponse qui permet de lire ce à qui, à quoi, j’ai affaire. Temps 1/ vous déclarez avoir des parents communistes Temps 2/ « Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes » est le premier film de Jean-Jacques Zilbermann.
                Avant de répondre à quelqu’un qui vous dit quelque chose, il vaut mieux tenter de comprendre ce qu’il vous adresse, plutôt que repartir en boucle dans les décors. Je vous laisse avec votre copain préféré.

                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Désolé Rosebud, mais vous avez bien écrit: Zimmerman! Relisez-vous.
                  Maintenant que vous le dîtes, je me souviens effectivement du nom du réalisateur de ce film que j’ai vu mais je ne vois toujours pas le rapport!
                  C’est souvent le cas avec vous. Ce doit être fait exprès.
                  Tant pis.

    4. Avatar de Christian
      Christian

      M.Jorion croire que les remarques de vos lecteurs et suiveurs de votre blog assidus de votre blog suffisent à dégonfler les propos relatés ici, c’est faire preuve d’une très grande niaiserie. En effet chaque fois que l’on va répondre en citant Todd Hutson et cette secrétaire d’état américaine, on perpétue à l’infini voir, on relance ( si jamais les citations web se tarissaient par miracle) la machine à ragots qui ne peut s’éteindre que si on cesse de les colporter, hors avec le système de référencement mis en place par les Gafam, le seul fait de les dénoncer c’est déjà relancer la machine.

      La seule chose à faire quand ce genre de commentaires surgissent, c’est de les supprimer sans en parler. C’est aussi, systématiquement, de signaler cette propagande aux moteurs de recherche, aux autorités compétentes (bien sûr, nous pouvons tous être dubitatifs, mais il y a certains mots clefs qui tout de suite font réagir ces autorités et il y a au moins un dans le ragot rapporté et repris de plus par les commentateurs croyant bien faire )

      Il faut réagir en supprimant au maximum ces ragots, et inciter son entourage à faire de même.

      Si vous recevez des emails, des messages WhatsApp ou autres de chaines vous invitant à partager, surtout ne faites rien ne répondez pas, supprimez, au bout de quelque temps, vous êtes identifié par les acteurs du web comme ne réagissant pas à ce type de message, et du coup, vous ne devenez plus une cible susceptible d’accroitre la machine à clic.

      L’action consiste donc à ne pas réagir, à supprimer et à demander la suppression de ces ragots partout où c’est possible.

      Je pense que le blog de Jorion est considéré comme un bon client par les moteurs de recherche et ainsi comme un bon client par ceux qui souhaitent faire réagir sur leurs ragots et relancer leur machine à clic !

      Maintenant la modération des commentaires est impérative même à un niveau personnel. Ne pas en prendre conscience, c’est s’exposer parfois dangereusement.

  4. Avatar de Hervey

    Peut-on chiffrer le coût de la guerre en Ukraine en pourcentage de pollutions émises ?

    Des stocks d’armes, munitions et matériel militaire partis en fumée (son équivalent en pollution pour la chaine complète, extraction des matériaux, fabrication jusqu’à son utilisation finale).

    Des immeubles et infrastructures détruits et appelés à être reconstruits (pollution affectée à ces destructions reconstructions).

    1. Avatar de timiota
      timiota

      Le plus simple est de prendre la règle de 3 du PIB mondial (data de https://arxiv.org/abs/2008.10967), de voir que le PIB de l’Ukraine a baissé de 30% sur 2022 , de prolonger ça grosso modo sur 10 ans (impact des reconstructions prévisibles), et voilà. Donc 3 ans de PIB de l’Ukraine 2021.
      On ne peut pas compter par le biais des objets réels facilement (prix du marché d’un tank ou du pétrole = beaucoup en ce moment par exemple).

      Faisons le:
      Environ 100 000 milliards de $ pour 700 ExaJoules (2016), soit 10^17 $ pour 7 10^20 J.
      PIB Ukraine 2021 ~PIB Grèce = 200 milliards de $ = 2 10^14 $. Même en en prenant 3 ans,
      (600 milliards $ ) ça ne fait que 25% du PIB de la France (2500 milliard de $) sur un an.
      Donc en gros, admettons que les reconstructions sont polluantes (pas moyen d’utiliser l’avantage du nucléaire) et ça représente 6 mois d’émission CO2 de la France (directe et indirecte).
      Pour 10^15 $, 7 10^18 J, donc 1% des émissions mondiales, soit 400 millions de tonnes de CO2. 10 tonnes par Ukrainien en gros (pas très étonnant, dans la mesure où dans une maison, le béton demande déjà 10 t de CO2 par habitant, pour calciner 3t de la chaux dudit béton, une maison pour 4 pesant 200 t à la louche, 400m² de mur & dalles à 500 kg par m², bref il y aura effectivement quelque chose de l’ordre de grandeur de la construction d’une maison par famille, toutes reconstructions comprises)

      1. Avatar de Hervey

        Merci timiota.

        Je nage en eaux troubles.

  5. Avatar de Bertrand31
    Bertrand31

    Merci Paul Jorion de nous faire connaître le point de vue d’Emmanuel Todd sur le conflit Russie/Ukraine. C’est vrai que ça nous fait réfléchir sur d’autres enjeux que les n-ièmes revirements militaires commentés ad-nauseam sur les médias maintstream aussi bien publics que privés !

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Lire Snoopy ça fait aussi vachement réfléchir, t’as pas essayé ?

      https://twitter.com/tbrochot/status/667970314635255808

  6. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Ruiz 16 janvier 2023 7h38
    Certes, mais d’autres formes de rapports de force opèrent, militaires, financiers, démographiques, idéologiques, bref rapports d’économie-politique plus globalement. Les états-nations sont des constructions récentes et fragiles à l’échelle de l’Histoire…où les objets circulent maintenant vite, comme les messages, mais ceux là sont plus lents à impacter leurs cibles malgré leur force de frappe. Après la destruction d’une construction ce qui est reconstruit dessus repart des précédentes fondations en dessous…rien d’étonnant que les russes soient pris dans les coordonnées de leur longue histoire, pas plus que Daesh apparaisse dans le vide laissé par un régime revendiqué laïc et socialisant, ou que la destruction de la Yougoslavie révèle les effets long terme de l’empire ottoman et austro-hongrois. Pareil l’Ukraine. Colomb et la chute de Constantinople, les querelles des églises d’orient et d’occident, entre musulmans…etc. En voilà des enjeux de jouissance en rivalité…

  7. Avatar de CloClo
    CloClo

    Tient un exemple de famille communautaire patrilinéaire bien de chez nous :

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/01/16/sous-la-pression-de-l-extreme-droite-une-commune-de-bretagne-abandonne-son-projet-d-accueil-de-refugies_6158111_823448.html

    Y z’ont pas une bonne tête de patrilinéarité ceux là non ? Carrément consanguin je dirai d’ailleurs, des tarés bien de chez nous. Ah la famille je vous dis pas…

    Remarque comme disait mon oncle : « lien de parenté n’empêche pas la « bip » de rentrer ! »

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Z’ont la même tête que ceux qu’ont envahi le capitole!
      Du chouchen à la place du bourbon.
      Chacun sa came.
      Les salles de shoot sont pleines…

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Je me dis qu’on pourrait les échanger contre des paysans de l’oural ces vaillants défenseurs des amabilités du Ku Klux Klan…
        Peut être qu’il se sentirait mieux le futur pioupiou, à carresser les menhirs près de la pointe du raz que dans une casemate en première ligne…
        Le trumpiste du finistère au foie régional et au front national, par contre, ne se sentirait peut être pas aussi bien que lui, s’il était projeté dans un « système familial » lui semblant si proche de ses valeurs et qui est pourtant si loin de ses désirs.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Les femmes Iraniennes, je ne sais pas si elles rêvent de démocratie ou de se marier entre-elles mais il semblerait qu’une partie de leur « système familial », elles en aient ras la burka!
          Est ce qu’elles mettent en péril leur pays ou seulement le régime des mollah?
          Est ce qu’elles veulent devenir athées demain matin?
          Se faire refaire la vulve comme les ados sud-coréenne?
          Avoir le même sac à main que Salma Hayek?
          Mes soeurs du Royava, elles, veulent se débarrasser du patriarcat (ou patridominance, c’est à dire libéralisme sexuel) parce qu’elles pensent que c’est peut être la bonne manière de se débarasser du capitalisme.
          Mais des patriarches souverainistes qui aiment bien se caresser l’égo dans le sens du poil et l’hubris dans le rétro de leur pick-up, vont tout faire pour les en empécher.
          Dans les zigottos du Finistère et les zouaves du Capitole, y’a que du mâle alpha!
          De la testostérone en culotte de peau. De la sueur bien de chez nous.
          La virilité est en vente libre sur russia today et sur cnews…
          Bon, les Chouans sont venus chouiner sans leurs fusils mais on devine à leurs tenues qu’ils ont le même goût pour les pétoires que leurs confrères du Far-west.
          Quand bonobo sent qu’il perd sa banane, lui toujours faire ainsi…
          😎

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Enfin de mâles alpha, je vois surtout du mal-en-point !

    2. Avatar de Hadrien
      Hadrien

      Ce qui me gêne chez Todd: Il ne fait aucune différence entre l’impérialisme américain (dont il peine à cacher sa haine peu en ligne avec sa posture scientifique) certes militaire mais avant tout civilisationnel , et l’impérialisme russe, purement militaire. Todd néglige l’individu et les droits humains au profit du « droit » des nations/empires qu’il place au dessus de tout. En ce sens, je le crois trop proche des nationalistes. Notons que des millions de migrants rêvent d’Europe ou d’Amérique, aucun de Russie. Qui veut se voir comme ces pantins au pas de l’oie devant les maîtres de la mafia du kremlin ?

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Hadrien 18 janvier 2023 9h46

        Notons que des millions de migrants rêvent d’Europe ou d’Amérique, aucun de Russie.

        ah bon ?
        https://fr.countryeconomy.com/demographie/migration/immigration/russie

  8. Avatar de Barquesurlenil
    Barquesurlenil

    Paul Jorion: Les États-Unis ont perdu.
    E. Todd: La 3è guerre mondiale a déjà commencé.
    Que faut-il en conclure?
    Est-ce que cela veut dire que les Ukrainiens ne peuvent pas gagner cette guerre – parce que les Russes ne peuvent pas la perdre?
    Quelles vont être les conséquences pour les Européens et pour l’Ukraine – sa population, sa souveraineté, ses frontières nationales?
    Quel est le sens de le nomination récente du général Gerasimov à la tête des opérations?
    je sais que la prédiction est un art difficile, surtout quand elle concerne l’avenir, mais merci de nous éclairer.

    1. Avatar de l'arsène
      l’arsène

      @ Pierre -Yves Dambrine
      S’attaquer à une langue par représailles n’a aucun sens, comme si on aurait du rayer de la carte Thomas Mann ou Goethe parce qu’un certain Adolf avait fait ce qu’il a fait.
      C’est petit, très très petit mais ça ne me n’étonne pas de l’hystérie médiatique actuelle, je vois que vous y contribuez.

      1. Avatar de l'arsène
        l’arsène

        @ Pierre-Yves Dambrine ( suite )
        Imaginez si on avait décidé d’oublier la langue de Rousseau, Voltaire, Diderot ou Montesquieu en 1815 parce qu’un certain Napoléon Bonaparte avait massacré et semé la terreur en Europe comme un G.W. Bush ou un Poutine aujourd’hui ?
        L’anglais est-il banni malgré le Vietnam, l’Afghanistan, l’Irak ou la Libye ?
        Faut se calmer .

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @l’arsène Il semble pourtant que les Berbères en Algérie se soient mis à l’arabe afin d’évacuer le français des colonisateurs.

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        Les histoires de dialectes finissent souvent par s’arranger…
        Personne ne va emmerder les bretons parce qu’ils parlent 2 langues.
        Si Poutine était allé voir les ricains en leur disant: » si Zélensky interdit le Russe, je déclenche une troisème guerre mondiale! », y’aurait pas eu besoin d’envoyer Blackwater pour le convaincre de ne pas le faire!
        Y’en a avec qui la diplomatie (certes, encore et toujours dans un rapport de force économique) ça peut encore marcher. D’autres qui n’en veulent plus…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Garorock L’Occitan et le Breton on été éradiqué par les écoles de l’instruction publique de la République Française, alors que l’URSS avait apparemment conservé localement l’Ukrainien.

      3. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Il ne s’agit pas de s’attaquer à une autre langue (jusqu’à preuve du contraire c’est la Russie qui attaque vraiment l’Ukraine) mais de parler la langue de l’agressé par solidarité avec le peuple ukrainien, c’est pas du tout la même chose.

      4. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
        PIerre-Yves Dambrine

        L’arsène, un peu de sérieux, vous croyez vraiment qu’en Ukraine on va cesser de parler russe ? Le président ukrainien lui-même est russophone et d’ailleurs il continue d’utiliser le russe, notamment lorsqu’il s’adresse directement aux Russes dans certaines de ses vidéos.

        1. Avatar de timiota
          timiota

          C’est une rus(s)e de l’histoire.

  9. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Nouvelles du Front…syndical
    https://www.etuc.org/en/document/ituc-etuc-letter-european-commission-and-european-council-regarding-law-5371-workers.

    Qu’en dit Le Monde ? « L’expérience du programme du Conseil national de la résistance, après la seconde guerre mondiale, peut laisser penser en France que cette reconstruction sera l’occasion d’un nouveau contrat social progressiste. Or, c’est une tout autre ligne que le gouvernement ukrainien semble vouloir emprunter. Le principal conseiller économique du président ukrainien est un brillant économiste, professeur à l’université de Cambridge, Alexander Rodnyansky, fils du fondateur de la chaîne qui fit connaître le comédien Zelensky au grand public. Dans une interview au Guardian au mois d’octobre, il ne cache pas que l’Ukraine doit devenir attractive par un vaste programme de privatisations et une remise à plat du droit du travail. Les documents circulant lors de la conférence de Lugano plaident pour une flexibilisation de ce droit. Le graphique illustratif des « blocages » pour l’emploi est sans ambiguïté : le nombre de semaines de préavis à un licenciement en Ukraine de neuf est comparé à quatre semaines en Pologne et en Corée du Sud. Le « brouillon » du plan de reconstruction cite comme contrainte institutionnelle à un « marché du travail moderne » la « position de résistance des syndicats ». Le programme de réformes est déjà engagé. Si, dès le début de la guerre, la loi martiale a suspendu des pans entiers du droit du travail, de nouvelles lois ont vocation à durer au-delà du conflit. Une première a introduit le contrat « zéro heure » similaire au modèle britannique (contrat de travail sans garantie du nombre d’heures rémunérées). Une deuxième, votée en juillet, soustrait les salariés des entreprises de moins de 250 employés (70 % de l’emploi salarié) de la couverture des accords collectifs. Les secrétaires généraux des Confédérations internationale et européenne des syndicats ont dénoncé, dans un courrier d’une rare fermeté, adressé à la Commission et au Conseil européen, une loi « antisociale », « motivée par des oligarques derrière le parti au pouvoir, qui se moque des intérêts du peuple….etc.

    Un air de déjà vu ? Fake news ? Juste un économiste attérré…le combat continu…

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Rosebud1871 le programme du Conseil national de la résistance, après la seconde guerre mondiale, n’a été adopté que parce que l’Union soviétique existait et pouvait constituer un modèle attractif pour les travailleurs et que l’économie occidentale du plan Marshall était en concurrence et devait paraître avantageuse, l’imposition du cinéma d’Hollywood n’aurait pas été suffisante.
      Ce n’est pas le contexte actuel de l’Ukraine, dont en plus les élites font tout y compris cette guerre pour rentrer dans l’Union Européenne et ses orientations économiques ….

      Le FMI sera sans doute pas loin pour imposer ce dont il a l’habitude.

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Ruiz 18 janvier 2023 0h46
        Oui le CNR était un compromis du rapport de force post WW2 et Hollywood n’a rien à faire là dedans. Par contre au su du poids de formatage des consciences par la presse privée et de leur colonisation par les images, je répète que « serviteur du peuple » a servi de miroir aux alouettes et que certains investisseurs y compris occidentaux ont suivi ça de près. https://www.reuters.com/article/us-ukraine-government-adviser-exclusive-idUSKBN1X32G6. Voir avec Deepl si curiosité. Tout ça marche comme en Russie et chez nous avec des réseaux incestueux…Les universités western forment des serviteurs neolibéraux qui réenménagent chez eux en diffusant la leçon apprise, ainsi va la mondialisation doctrinale. Un organigramme serait pénible à lire…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Rosebud1871 Le cinéma d’Hollywood et son importance en terme de propagande de l’ »American Way of life », était une composante du plan Marshall auquel n’ont souscrit que les pays d’Europe Occidentale, moyen d’action de la colonisation culturelle de l’impérialisme États-unien, à l’époque où il n’y avait guère de Télé ! à comparer à l’influence subtile réalisé cette dernière décennie en Ukraine.
          Visiblement les États-unis maîtrisent mieux la doctrine Gerassimov d’actions diversifiées non totalement militaires.

          De même en France la diversification des chaînes télé privées et leur prise en main capitalistique, permets des chaînes d’opinion soit économique (bfm business) soit politique (Cnews) et éloigne le spectre de télévision directe par satellite par des moyens d’autres pays, comme autrefois en radio les ondes courtes ou moyenne (BBC Voice of America …), la diffusion par Box restant contrôlée dans l’U.E..

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Ruiz 18 janvier 2023 12h43

            Ben voui, voir une remarque ancienne…
            https://www.pauljorion.com/blog/2010/11/05/le-temps-quil-fait-le-5-novembre-2010/comment-page-2/#comment-120588
            Début 2000 lors d’un dîner mondain improbable, j’appris qu’une agence de pub connue pouvait démarcher des réputés psychanalystes réputés pour leur proposer, bien payés, de participer à des jury de campagne de pub, ou à l’élaboration du nom d’un nouveau produit. Pourquoi ? Supposée compétence sur les effets de signifiant…
            Ils n’auraient pas engagé le linguiste Jakobson qui « parlait huit langues et, de lui, le sémioticien lituanien Greimas, autre monstre intellectuel et polyglotte, dira qu’il les parle toutes, mais en russe ».
            Par le petit bout de la lorgnette, je me suis trouvé mi décembre à coté d’un russe anti poutine, pendant un Antalya Paris. St Pétersbourgeois, il avait fuit à Helsinki avec femme et enfant au moment de la mobilisation. Sympa, jeune, et basé à Antalya comme d’autres russes…et ukrainiens (j’ai su qu’on en trouve à Nice et Monaco). Ma surprise fut d’apprendre qu’il venait à Paris pour un tournoi de poker, sa profession. Il se plaignait que sa Visa européenne était bloquée, de n’avoir pu voir des films occidentaux en Russie pendant quelques mois, et que ça femme avait été refusée d’embarquement à Roissy pour un état balte parce qu’elle avait un passeport russe, et qu’aucun remboursement n’était en cours. Chacun voit midi à sa porte. Arrivés à Roissy le RER était en travaux, avec bus entre Aulnay et Sevran, bref 2 heures plutôt que 30 mn. We share a taxi, mais il a commenté : impensable à Moscou ou St Petersburg un truc pareil (ils doivent travailler la nuit ? ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta