Le meilleur contre le pire : numérisation de la révolution et révolution numérique, par Jacques Seignan

Billet invité.

Sous le pseudonyme de John Doe [l’équivalent américain de M. Dupont] le lanceur d’alerte des Panama papers évoque la nécessaire « révolution numérique » après avoir fait une analyse implacable du système global dans lequel nous vivons. Citons sa conclusion dans la traduction du Monde (1) :

Les historiens peuvent aisément raconter comment des problèmes d’imposition et de déséquilibre des pouvoirs ont, par le passé, mené à des révolutions. La force militaire était alors nécessaire pour soumettre le peuple, alors qu’aujourd’hui, restreindre l’accès à l’information est tout aussi efficace – voire plus –, car cet acte est souvent invisible. Pourtant, nous vivons dans une époque de stockage numérique peu coûteux et illimité et de connexion Internet rapide qui transcende les frontières nationales. Il faut peu de choses pour en tirer les conclusions : du début à la fin, de sa genèse à sa diffusion médiatique globale, la prochaine révolution sera numérique. Ou peut-être a-t-elle déjà commencé.

Continuer la lecture de Le meilleur contre le pire : numérisation de la révolution et révolution numérique, par Jacques Seignan

Partager

Nuit debout et votre rôle à vous, Paul Jorion, dans la convergence des luttes, par Isabelle Joly

Billet invité.

Une des forces du mouvement Nuit debout, c’est le sourire avec lequel il lutte.

Partout les gens sourient de se bouger enfin le c.., d’aller l’asseoir sur des places, d’y faire un dessin, et cela seul provoque un soupçon d’espoir.

Si le monde doit sauter, que ce soit dans un éclat de rire, autant que d’obus.

Continuer la lecture de Nuit debout et votre rôle à vous, Paul Jorion, dans la convergence des luttes, par Isabelle Joly

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 28 AVRIL 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 28 avril 2016. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le jeudi 28 avril 2016, et, comme vous le voyez, une fois de plus dans une chambre d’hôtel. J’espère que dans les semaines qui viennent j’aurai l’occasion à nouveau de faire une vidéo de chez moi. En soi, évidemment, le fait que je ne sois pas chez moi est une bonne nouvelle, ça veut dire qu’on veut me faire parler, en particulier de ce nouveau livre : Le dernier qui s’en va éteint la lumière.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 28 AVRIL 2016 – Retranscription

Partager

Paul Jorion à TvDebout #53Mars Nuit Debout (remix) + stand-alone

Les doigts de fée de Julia sont allés interpoler (c’est le mot) dans la vidéo de TvDebout #53Mars, la première partie de mon speech filmé par ses soins le #52Mars, Marjorie ayant commencé à filmer en catastrophe quand Mehdi lui avait dit : « Vite ! Vite ! » et du coup, il manquait le début.

On dira ce qu’on voudra, c’est quand même essentiel les fées, merci Julia ! Et merci à Stéphane pour le téléchargement et le road management !

Continuer la lecture de Paul Jorion à TvDebout #53Mars Nuit Debout (remix) + stand-alone

Partager

Les Nuits Debout comme fluctuations critiques, par Timiota

Les injonctions contradictoires (style : « Sois spontané ! ») sont les signes visibles qui accompagnent les Nuits Debout, à la fois à l’extérieur et à l’intérieur.

Continuer la lecture de Les Nuits Debout comme fluctuations critiques, par Timiota

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 22 AVRIL 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 22 avril 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 22 avril 2016. Un tout petit mot de l’actualité, c’est la question des réfugiés, des migrants. Un problème qui, au niveau de l’Europe, semble être du domaine de l’insoluble. Des mesures sont prises qui n’ont ni queue, ni tête. À la fois, on prend conscience de la taille du problème, et en même temps, on révèle comment des états, bien organisés, qui devraient, en fait, avoir une organisation dans le cadre de l’Union européenne, et à l’intérieur de l’Union européenne, dans la zone euro, sont incapables non seulement de résoudre des problèmes économiques et financiers, mais quand il y a un problème d’un autre ordre qui se présente, problème de taille importante, je veux bien, révèle une pagaille absolue. Signe de l’effondrement généralisé ? je ne vais pas dire ça, mais on pourrait le lire de cette façon là. Il y a là, une crise importante, un problème.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 22 AVRIL 2016 – Retranscription

Partager