Entre les pesticides et nous, le gouvernement a choisi : ce ne sera pas nous !

Ouvert aux commentaires.

Partager :

12 réflexions sur « Entre les pesticides et nous, le gouvernement a choisi : ce ne sera pas nous ! »

  1. Mais enfin monsieur, dans un système corrompu jusqu’à la moelle les pesticides sont indispensables au bon déroulement de la vie en son sein, c’est bien connu.

  2. C’est le cadeau environnemental de fin d’année offert par le gouvernement : une bonne dose de pesticides à déguster sans modération, un petit vent aidant, juste là dans votre jardin et plus si affinités ! Quel monde merveilleux la Macronie !!!

    Naïvement (enfin pas tout à fait, je voulais faire le test quant à la sincérité de la démarche gouvernementale) j’ai participé à la consultation publique, mal m’en a pris elle n’a même pas été publiée en temps voulu :
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/13/pesticides-ou-sont-passees-les-53-000-contributions-de-la-consultation-sur-les-zones-d-epandage_6022708_3244.html?fbclid=IwAR39PnPvi1tYNqxayjdhq217UVHe34h5cuppAEX360wG8Ozcb_nBUM-x-y4

  3. Ici en Isère, dans la vallée de « la Noix de Grenoble », une association de riverains fraichement créée a négocié avec la Chambre des Nuciculteurs un accord de « bonnes pratiques » qui fixe à 150 mètres l’écart des maisons. Et faire de l’information, etc. Qu’on se le dise !
    Il est vrai que la pulvérisation des arbres par une machine soufflante depuis le sol est peu maîtrisable (un peu la même chose pour les vignes – la photo de presse est choisie très optimiste).
    Il y a 10 ans, refus total de toute amélioration de la part des producteurs, obligation à tous de 13 traitements, etc. Mais les choses évoluent : avec les réseaux sociaux, il faut se méfier de l’opinion. Tel éleveur explique : maintenant je mets mon père en tête du troupeau pour faire le guide, et moi à l’arrière ; il avait tendance à frapper les bêtes « comme dans le temps » et une photo depuis une voiture par derrière serait mal venue ».

  4. Le gouvernement dans sa grande générosité nous a réservé un autre cadeau environnemental :
    https://www.mediapart.fr/journal/france/201219/en-catimini-le-gouvernement-reintroduit-un-cadeau-fiscal-l-huile-de-palme?fbclid=IwAR0Lkzff2jxl8fuDkHMrBhNrnaGbZKg9HLFaZMYSbxAMd-kFuw4EukrJn3Q

    PS. Bien entendu il va de soi que la retraite à points qu’il nous prépare également atteint des sommets inégalés de justice sociale et est l’autre grand cadeau de fin d’année, tout aussi prestigieux. Tous à la manif’ le 9 janvier !

    1. Il est à espérer que les réveillons seront l’occasion de discuter sur le nouveau mode de calcul de la retraite.
      Des étudiants de mon entourage familial suivaient ce dossier de loin préoccupés par leurs études. Ils viennent de rentrer pour les fêtes et ont pris brutalement conscience de ce qui les attendaient.
      Espérons qu’ils soient nombreux le 09 janvier car sinon le gouvernement aura un boulevard afin de poursuivre son oeuvre de destruction des acquis sociaux.
      Sans oublier la nécessité de soutenir les grévistes financièrement.

    2. À tel point que pour punir policiers et militaires de leur mauvaise conduite, on leur a conservé leurs régimes spéciaux. Cela restera un exemplaire épisode dans l’histoire de l’éthique en politique.

  5. Ben oui, 53 000 avis de « rien » comme nous, ça ne peut faire que « rien », n’est-ce pas ?

    Faut dire que la question posée était bien : 5 ou 10 mètres ? Et peut-on réduire à 3 mètres ?
    La réponse est donc forcément : 5 ou 10 mètres, avec possibilité dérogatoire de 3 mètres.
    De toutes manières nus n’étions pas autorisés à répondre autre chose…

Les commentaires sont fermés.