Archives par mot-clé : Boris Johnson

Brexit – Nos lecteurs nous demandent – Petit récapitulatif

M. O. une lectrice belge du Blog m’écrit à l’heure du déjeuner :

Monsieur Jorion, pourriez-vous nous expliquer pourquoi Boris Jonhson est tellement engagé pour le Brexit ? Je subodore 😉 mais j’aimerais avoir confirmation.

Chère M.O., je ne peux malheureusement mieux faire que de vous citer un extrait de ma vidéo Le temps qu’il fait le 9 juin 2017 :

« Je reprends l’histoire un petit peu au début : il y a M. David Cameron qui est Premier ministre en Grande-Bretagne et appartient au Parti conservateur, et il y a des gens autour de lui, à l’intérieur de son parti, qui sont des emmerdeurs. Et comme cela a été très bien mis en évidence dans un article du Financial Times, tout ça c’est des querelles entre « old boys » : tout ça c’est des querelles entre étudiants à Eton et puis ensuite à Oxford. Continuer la lecture de Brexit – Nos lecteurs nous demandent – Petit récapitulatif

13Shares

Le non-Brexit – Dernières nouvelles !

Le Monde : Royaume-Uni : le ministre des affaires étrangères, Boris Johnson, craint un « effondrement » du Brexit, le 8 juin 2018

Evoquant Bruxelles, le ministre parle d’« ennemi », d’après The Times« Nous allons combattre l’ennemi, tout à fait. Nous devons et nous allons le faire. » Mais « vous devez accepter le fait que cela puisse s’effondrer maintenant. OK ? Je veux que personne ne panique durant cet effondrement. Pas de panique. Pro bono publico, pas de foutue panique, tout va bien se passer à la fin », a-t-il ajouté, rapporte BuzzFeed. Selon M. Johnson, le Brexit sera « irréversible », mais « il risque de ne pas être celui que nous voulons », poursuit-il, fataliste.

Retranscription de Paul Jorion pense tout haut l’Europe le 30 octobre 2016.

… pour avoir travaillé dans la finance, je sais qu’un retour en arrière par rapport à une structure comme l’Union européenne ou une structure comme l’euro, ça coûte trop cher. Ça coûte trop cher ! On n’est plus assez riche pour faire des choses comme ça. L’Angleterre est en train de le vivre en ce moment, d’essayer de faire machine arrière… leur paradoxe, évidemment, c’est qu’ils ont maintenant des politiciens, des politiques qui sont là et qui vont dire : « Oui, eh bien, on va le faire ! », et qui sont dans la situation qu’on connaît à la sortie des bars : « Retenez-moi ! Retenez-moi ! », voilà, ils ne peuvent pas le faire, ça coûte trop cher le Brexit.

Continuer la lecture de Le non-Brexit – Dernières nouvelles !

6Shares

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 8 JUILLET 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 8 juillet 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 8 juillet 2016. Et le sujet pour aujourd’hui, eh bien il est évident : il est la suite du Brexit, du vote des citoyens du Royaume-Uni en faveur de quitter l’Union européenne. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 8 JUILLET 2016 – Retranscription

6Shares

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 JUIN 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 30 juin 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le jeudi 30 juin 2016 et quand je fais la vidéo un jeudi plutôt qu’un vendredi, je donne une explication. L’explication, c’est celle-ci :

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 30 JUIN 2016 – Retranscription

9Shares

« Confusion Now Hath Made His Masterpiece », by Duncan Sutherland

Billet invité.

Dear Paul,

I’m rather fond of Shakespeare myself, not least Macbeth. With reference to your post on Boris Johnson and the tragi-comic events which are unfolding in England on a daily basis, I think it is as well to bear in mind that intense existential national debates are now under way on both sides of the Anglo-Scottish border. Continuer la lecture de « Confusion Now Hath Made His Masterpiece », by Duncan Sutherland

0Shares

Boris Johnson, A Sorry Tale of Gullibility and Lust, by William Shakespeare

J’ai passé le début de la journée à lire tout ce que la presse britannique pouvait m’offrir en matière d’explications de la lutte de pouvoir au sommet du Parti conservateur depuis la victoire du Brexit le 23 juin.

Continuer la lecture de Boris Johnson, A Sorry Tale of Gullibility and Lust, by William Shakespeare

0Shares