Archives par mot-clé : collapsologie

Débattons-en : L’effondrement, parlons-en. Les limites de la collapsologie, par Jérémie Cravatte

Ouvert aux commentaires.

L’effondrement, parlons-en. Les limites de la collapsologie, par Jérémie Cravatte

Extrait :

Les discours de l’effondrement s’inquiètent avant tout du devenir de « notre » civilisation et ils assimilent la fin de celle-ci à la fin du monde. Pour être plus précis, ils s’inquiètent avant tout de l’avenir des classes moyennes des pays industrialisés – c’est-à-dire de moins d’une personne sur cinq dans le monde. C’est l’effondrement de « nos » modes de vie qui est mis au centre des préoccupations par les discours collapsos. Nous sommes en pleine « complainte de l’homme blanc » comme le fait remarquer Émilie Hache. Cette réaction ethnocentrée est compréhensible, mais il faut l’assumer et situer ce récit. Or, les collapsos (avec certaines exceptions, comme Renaud Duterme) préfèrent le présenter comme une analyse totalisante, globalisante.

Partager :

Trans-Mutation – Paul Jorion : A quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?

Ouvert aux commentaires.
Partager :

« Espèce de collapsologue(s) ! », par Cédric Chevalier

« Il faut « politiser » l’effondrement comme une menace et un risque, et pas le dépolitiser comme une certitude monolithique abstraite. » Ouvert aux commentaires.

Au commencement était le verbe. Les idées gouvernent le monde, c’est assez admis. Donc ceux qui gouvernent les idées gouvernent le monde. Les idées sont des instruments de pouvoir, de la puissance d’agir spinozienne qui témoigne de l’émancipation vertueuse d’un individu, à la propagande totalitaire qui aliène et fait s’entretuer les masses, en passant par le fonctionnement de la science. 

L’histoire de l’Eglise catholique est une mine d’or pour nous instruire sur le phénomène de lutte pour l’hégémonie d’un courant d’idées -une idéologie- qui est toujours instrumental pour asseoir le pouvoir d’une certaine faction au sein de la population, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire. Du « vote sur le sexe des anges » des Pères de l’Eglise à la Sainte Inquisition en passant par la vertu de la Vierge Marie, des homosexuels, des femmes et des enfants, les croisades et la pilule contraceptive, on trouve tout le vocabulaire de la lutte pour l’hégémonie des idées : hérésie, schisme, apostasie, hétérodoxie, secte, blasphème, excommunication, torture, bûcher, repentir, abjuration et autres joyeusetés civiles et urbaines de droit canon, urbi et orbi

Continuer la lecture de « Espèce de collapsologue(s) ! », par Cédric Chevalier
Partager :

« Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription

Retranscription de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 19 mai 2019 et le thème aujourd’hui, c’est « Fin du monde ! Fin du mois ! ». Vous avez entendu ce slogan qui a été inventé par quelqu’un. C’est une bonne idée. Ça a des allitérations. Ça essaye de suggérer l’idée d’une convergence des luttes, que les gens qui se battent contre la destruction de l’environnement, le réchauffement climatique, etc. et les gens qui vont dans la rue non sans raison aussi, parce que la situation leur est impossible dans le contexte actuel, que ces gens pourraient défiler ensemble et représenteraient à ce moment-là une masse critique de gens qui veulent autre chose.

Continuer la lecture de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription
Partager :

Fin du monde ! Fin du mois !

Ouvert aux commentaires.
Partager :

ESSENTIEL – la possibilité du découplage absolu conditionne la possibilité de la croissance économique, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

J’ignore si le concept de découplage absolu est bien maîtrisé par les décideurs économiques et politiques. Si tel n’est pas le cas, nous avons un sérieux problème. Saviez-vous que le découplage absolu est la seule manière de « sauver » la croissance économique ? Alors que nous sommes en overshoot environnemental, et devons donc nécessairement diminuer notre empreinte environnementale (toujours en croissance), postuler qu’il est possible de découpler en termes absolu la croissance économique de l’empreinte environnementale est la seule manière de pouvoir encore vouloir désirer cette croissance économique. En termes économiques, sans découplage absolu, garder la croissance économique signifie qu’on admet qu’on va détruire à terme l’entièreté du capital naturel. Et nous avec…

Continuer la lecture de ESSENTIEL – la possibilité du découplage absolu conditionne la possibilité de la croissance économique, par Cédric Chevalier

Partager :

Trends-Tendances – Brexit ou effondrement d’une nation ? le 10 janvier 2019

Ouvert aux commentaires.

Brexit ou effondrement d’une nation ?

Le 15 décembre, les présidents de six comités ministériels britanniques, quatre Conservateurs, un Travailliste et un Libéral-démocrate, affirmèrent dans une déclaration commune que

« Les débats qui s’éternisent relatifs au Brexit et les retards dans la conclusion d’un accord sur nos futures relations avec l’Union européenne ont de manière générale un effet très négatif sur la conduite de la politique intérieure. … [Le] Brexit vampirise le gouvernement à un moment où nos villes, nos campagnes et nos citoyens font face à de sérieuses baisses de budgets. Plutôt que de laisser traîner le processus du Brexit pendant encore des mois, nous devons le mener à terme si nous voulons éviter que notre pays ne subisse des dégâts irréparables. »

Continuer la lecture de Trends-Tendances – Brexit ou effondrement d’une nation ? le 10 janvier 2019
Partager :

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018. Merci à Eric Muller et moi-même (pour les bouts dont YouTube n’a pas voulu) ! Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Bonjour, nous sommes le vendredi 14 décembre 2018, et l’autre jour, j’avais entrepris de vous écrire un billet sur le Brexit mais vous n’avez jamais pu deviner que c’est de cela que je voulais vous parler parce que j’ai pensé qu’il fallait d’abord faire une introduction sur la collapsologie, où j’allais poser la question de savoir si le Brexit est un exemple de système qui s’effondre, et, une fois que j’ai commencé à parler de collapsologie, je me suis dit qu’il fallait penser à la manière dont les états qui sont les nôtres peuvent s’effondrer, et une réflexion m’est venue sur le fait que ce sont les contrepouvoirs qui craqueront les premiers, et que si un ennemi d’une nation voulait encourager son effondrement, il ferait un effort tout à fait particulier pour s’en prendre à ces contre-pouvoirs et, un exemple qui me venait de l’actualité, c’est bien sûr les attaques qui sont portées contre les journalistes, en particulier dans les manifestations des « Gilets jaunes » mais aussi, en dehors de cela, parmi des partis qui se présentent pourtant comme étant des partis de type démocratique et en faveur de la survie de nos nations occidentales.

Continuer la lecture de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Partager :

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé

Je n’arrive malheureusement pas à télécharger une version de cette vidéo qui ne soit pas corrompue ici ou là. Désolé ! Comme la vidéo originale est intacte, j’ai complété à la retranscription les passages manquants. Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Le Brexit relève-t-il de la collapsologie ?

Quand les journalistes cessent-ils de faire leur métier ?

Blog de PJ : Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir, le 12 décembre 2018

Les principes implicites des démocraties

Partager :

Fédérons ! par Patrick Dumont

Ouvert aux commentaires.

Cher Paul,

Je termine en ce moment la lecture du dernier livre de Raphaël Glucksmann – Les enfants du vide – qui y met très bien en avant LA question essentielle du messager que je me pose après chacune de mes – nombreuses – visites sur votre blog.

Il cite un édito de Bruno Latour dans Le Monde dans lequel celui-ci souligne l’inversion des rôles à laquelle nous assistons à la lumière du réchauffement climatique : « autrefois les scientifiques étaient des gens rassis, et les politiques ou les citoyens, les gens qui s’agitaient en tous sens. Aujourd’hui, c’est le contraire : ce sont les scientifiques qui s’agitent, qui s’angoissent, qui alertent, et ce sont les politiques, vous, moi, qui restent froids comme des concombres, les savants s’énervent et se mettent en colère, les ignorants restent sages comme des images ».

Continuer la lecture de Fédérons ! par Patrick Dumont

Partager :

Là où croît le péril, par Thibault Franc

Ouvert aux commentaires.

Bonjour,
Je connais votre blog mais je n’ai jamais pensé à y proposer quoi que ce soit.
Un de vos lecteurs m’a conseillé de vous envoyer un lien vers ce film court (4 mn), dans lequel j’essaye d’alerter, par collages, glissements et citations, sur le désert de l’esprit et le désert tout court.
Bien à vous,
Thibault Franc

Partager :

Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018 – Retranscription

Retranscription de Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018. Merci à Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le 1er octobre 2018.

« Que vivons-nous ? Pourquoi vivons-nous ?
Quelle est la raison d’être ?
Tu es vivant aujourd’hui, tu seras mort demain
Et encore plus après-demain »

Vous avez reconnu quelques vers de la chanson de Charles Aznavour qui s’appelle Les deux guitares. C’est cette chanson que j’ai voulu mettre sur mon blog pour résumer cette personne, et aussi quelques très très belles scènes du film de Truffaut Tirer sur le pianiste.

Continuer la lecture de Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018 – Retranscription

Partager :