Archives par mot-clé : collapsologie

Trends-Tendances – Brexit ou effondrement d’une nation ? le 10 janvier 2019

Ouvert aux commentaires.

Brexit ou effondrement d’une nation ?

Le 15 décembre, les présidents de six comités ministériels britanniques, quatre Conservateurs, un Travailliste et un Libéral-démocrate, affirmèrent dans une déclaration commune que

« Les débats qui s’éternisent relatifs au Brexit et les retards dans la conclusion d’un accord sur nos futures relations avec l’Union européenne ont de manière générale un effet très négatif sur la conduite de la politique intérieure. … [Le] Brexit vampirise le gouvernement à un moment où nos villes, nos campagnes et nos citoyens font face à de sérieuses baisses de budgets. Plutôt que de laisser traîner le processus du Brexit pendant encore des mois, nous devons le mener à terme si nous voulons éviter que notre pays ne subisse des dégâts irréparables. »

Continuer la lecture de Trends-Tendances – Brexit ou effondrement d’une nation ? le 10 janvier 2019
25Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018. Merci à Eric Muller et moi-même (pour les bouts dont YouTube n’a pas voulu) ! Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Bonjour, nous sommes le vendredi 14 décembre 2018, et l’autre jour, j’avais entrepris de vous écrire un billet sur le Brexit mais vous n’avez jamais pu deviner que c’est de cela que je voulais vous parler parce que j’ai pensé qu’il fallait d’abord faire une introduction sur la collapsologie, où j’allais poser la question de savoir si le Brexit est un exemple de système qui s’effondre, et, une fois que j’ai commencé à parler de collapsologie, je me suis dit qu’il fallait penser à la manière dont les états qui sont les nôtres peuvent s’effondrer, et une réflexion m’est venue sur le fait que ce sont les contrepouvoirs qui craqueront les premiers, et que si un ennemi d’une nation voulait encourager son effondrement, il ferait un effort tout à fait particulier pour s’en prendre à ces contre-pouvoirs et, un exemple qui me venait de l’actualité, c’est bien sûr les attaques qui sont portées contre les journalistes, en particulier dans les manifestations des « Gilets jaunes » mais aussi, en dehors de cela, parmi des partis qui se présentent pourtant comme étant des partis de type démocratique et en faveur de la survie de nos nations occidentales.

Continuer la lecture de Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé, le 14 décembre 2018 – Retranscription

8Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Brexit, contrepouvoirs et effondrement généralisé

Je n’arrive malheureusement pas à télécharger une version de cette vidéo qui ne soit pas corrompue ici ou là. Désolé ! Comme la vidéo originale est intacte, j’ai complété à la retranscription les passages manquants. Ouvert aux commentaires.

Vidéo complète ici :

Le Brexit relève-t-il de la collapsologie ?

Quand les journalistes cessent-ils de faire leur métier ?

Blog de PJ : Collapsologie appliquée : les journalistes en tant que contrepouvoir, le 12 décembre 2018

Les principes implicites des démocraties

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Fédérons ! par Patrick Dumont

Ouvert aux commentaires.

Cher Paul,

Je termine en ce moment la lecture du dernier livre de Raphaël Glucksmann – Les enfants du vide – qui y met très bien en avant LA question essentielle du messager que je me pose après chacune de mes – nombreuses – visites sur votre blog.

Il cite un édito de Bruno Latour dans Le Monde dans lequel celui-ci souligne l’inversion des rôles à laquelle nous assistons à la lumière du réchauffement climatique : « autrefois les scientifiques étaient des gens rassis, et les politiques ou les citoyens, les gens qui s’agitaient en tous sens. Aujourd’hui, c’est le contraire : ce sont les scientifiques qui s’agitent, qui s’angoissent, qui alertent, et ce sont les politiques, vous, moi, qui restent froids comme des concombres, les savants s’énervent et se mettent en colère, les ignorants restent sages comme des images ».

Continuer la lecture de Fédérons ! par Patrick Dumont

4Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Là où croît le péril, par Thibault Franc

Ouvert aux commentaires.

Bonjour,
Je connais votre blog mais je n’ai jamais pensé à y proposer quoi que ce soit.
Un de vos lecteurs m’a conseillé de vous envoyer un lien vers ce film court (4 mn), dans lequel j’essaye d’alerter, par collages, glissements et citations, sur le désert de l’esprit et le désert tout court.
Bien à vous,
Thibault Franc

7Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018 – Retranscription

Retranscription de Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018. Merci à Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le 1er octobre 2018.

« Que vivons-nous ? Pourquoi vivons-nous ?
Quelle est la raison d’être ?
Tu es vivant aujourd’hui, tu seras mort demain
Et encore plus après-demain »

Vous avez reconnu quelques vers de la chanson de Charles Aznavour qui s’appelle Les deux guitares. C’est cette chanson que j’ai voulu mettre sur mon blog pour résumer cette personne, et aussi quelques très très belles scènes du film de Truffaut Tirer sur le pianiste.

Continuer la lecture de Aznavour et la fin des dinosaures, le 1er octobre 2018 – Retranscription

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Courrier reçu : Fin du travail

Question :

Bonjour, pourriez-vous nous donner une explication pour comprendre où se trouve vos désaccords entre Pablo Servigne par exemple qui nous dit que l’effondrement, par la fin du pétrole, va supprimer le chômage (JM Jancovici dit une chose similaire il me semble), et vous qui nous dites que les robots vont travailler à notre place ?

Merci, et désolé par avance si vous avez déjà répondu à cette question.

Y

Réponse :

Merci pour votre mail. Malheureusement je ne suis pas au courant de ce que disent MM. Servigne et Jancovici sur l’emploi, je connais leurs travaux mais je n’ai rien lu d’eux sur l’emploi. Je dirais simplement que s’il y a effondrement il n’y aura plus d’emploi et donc plus de chômage non plus : juste de la survie, qui sera sans doute du travail, mais pas de l’emploi. Quand je parle de robots travaillant à notre place, c’est tant qu’il n’y pas extinction, après, c’est absolument tout qu’ils feront à notre place.

Cordialement,

PJ

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Toutes affaires cessantes »

J’ai vu se profiler une crise financière et économique gigantesque, et j’ai dit : « Il faut s’occuper de cela, toutes affaires cessantes ! » J’ai regardé autour de moi, et je n’ai vu que des yeux ronds. À une exception près, qui est aussi celui qui m’a dit un jour il y a dix ans à propos d’une personne dont j’entendais le nom prononcé pour la première fois : « Attention, il est présidentiable ! »

J’ai vu se profiler l’extinction de l’humanité. J’ai dit : « Il faut s’occuper de cela, toutes affaires cessantes ! » Là aussi, je n’ai vu que des yeux ronds, sauf dans un pays très lointain mais qui se sait au milieu.

J’ai vu la Bête de l’Apocalypse, et son nom était Trump, et j’ai dit : « Il faut s’occuper de cela, toutes affaires cessantes ! » Je le répète ici tous les jours, mais j’entends dire : « Ça n’intéresse pas grand-monde, ce n’est pas vendeur ! Vous n’avez pas plutôt écrit quelque chose d’optimiste ? »

Continuer la lecture de « Toutes affaires cessantes »

81Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

ENSAE Paristech, Tuer le capitalisme pour que l’humanité survive ? le 25 avril 2018

Pour la petite histoire : la raison pour laquelle certains étudiants ne sont pas venus, c’est un examen en théorie des probabilités le lendemain.

Errata : 1° avant d’appeler correctement Alfred Marshall « Alfred », je l’appelle « William » (God knows why!) ; 2° j’affirme que Cromwell se rebelle contre « James 1er » au lieu de « Charles 1er » (là aussi : God knows why!).

33Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 24 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 24 novembre 2017. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le vendredi 24 novembre 2017, et il m’arrive parfois, quand je fais cette vidéo du vendredi, quand je m’apprête à la faire, de me demander : « À quoi ça sert ? Pourquoi je fais ça exactement ? », et je réfléchis, et la première chose qui me vient, bien sûr, c’est vous, qui me dites quand j’évoque la possibilité d’arrêter, en disant : « Non, non, non ! C’est important que vous la fassiez. » Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 24 NOVEMBRE 2017 – Retranscription

18Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le temps qu’il fait le 24 novembre 2017

Est-ce la fin ?

Guy McPherson : Un aperçu d’un changement climatique abrupt

14Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail