Archives par mot-clé : collapsologie

Veille effondrement #13 – Comment réagissent les Australiens et les Californiens, par Terence

Au cœur de la question de la survie de l’espèce humaine ou, du moins, de sociétés de grande taille dirons-nous…

L’Australie rejette les objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique: « Je ne signerai pas un chèque en blanc » (lalibre.be)

On peut considérer l’Australie (et la Californie) comme des laboratoires d’évaluation des probabilités de survie de l’espèce humaine/sociétés de grande taille : Continuer la lecture de Veille effondrement #13 – Comment réagissent les Australiens et les Californiens, par Terence

Partager :

Comment le capitalisme va sauver le climat, par Terence

Un article du Guardian annonce que « L’assureur britannique Prudential travaille avec la Banque asiatique de développement sur un projet de rachat de centrales électriques au charbon en Asie afin de les fermer d’ici 15 ans. »
Prudential in talks to buy out and shut coal-fired plants in Asia | Coal | The Guardian

Assiste-t-on à un phénomène indiquant que le capitalisme va œuvrer en faveur de la survie de l’espèce ?

« Comment va réagir le capitalisme face à la destruction de la Biosphère et du climat ? » Paul Jorion et d’autres observateurs ont souligné la possibilité que le capitalisme, les grands capitalistes dans le monde, agiraient un jour ou l’autre de manière décisive pour « régler le problème du climat et de l’environnement à leur manière », vu que les Etats avaient échoué à le faire.

Continuer la lecture de Comment le capitalisme va sauver le climat, par Terence

Partager :

Double deuil, mon œil !, par Terence

À propos de ma vidéo « Double deuil » de ce matin.

– Edgar Morin vient de fêter ses 100 ans. Je ne connais pas ton état de santé mais il n’est pas impossible que tu ne sois qu’à 75% de ton temps de vie 😉 . Néanmoins je suis d’accord qu’il est rationnel à cet âge de « mettre en ordre ses papiers ». Une fois que cette formalité est réalisée, une fois le devoir psychanalytique et philosophique accompli (avoir appris à mourir à soi-même), au fond, on peut alors profiter d’une certaine sérénité, durant les éventuelles 25 années qui suivent.

– J’ai déjà investigué aussi l’hypothèse que mon propre souci de l’extinction de l’humanité n’était qu’un paravent destiné à masquer habilement, sous le couvert grandiloquent et commode de la philanthropie, ma propre peur égoïste de ma propre mort. La psychanalyse, c’est sa force, a tendance à réduire à des choses peu glorieuses toutes les élucubrations et grandiloquences de l’esprit…
Continuer la lecture de Double deuil, mon œil !, par Terence

Partager :

60 ans d’échec de l’alarme scientifique : l’ethos scientifique est-il rationnel ?, par Terence

L’affaire de la fuite dans les médias du brouillon du rapport du GIEC sur le climat pourrait être l’illustration d’une des principales causes de l’échec le plus patent de l’histoire de la communauté scientifique : ne pas être parvenus à sonner une alarme écologique effective pour l’humanité, suffisamment tôt et clairement pour engendrer une prise de conscience et une mobilisation générales. Pour qu’un message passe d’un émetteur à un récepteur, il faut établir un canal de communication, coder et décoder le message en neutralisant les bruits parasites. Et quand bien même un message est correctement émis et reçu, il n’appartient qu’au récepteur d’agir en conséquence. Il serait donc injuste d’attribuer à la seule communauté scientifique l’échec des alarmes répétées depuis plus d’un demi siècle, vu l’adversité et l’autisme auxquels ils ont dû faire face. Néanmoins, tant que cet échec demeure et malgré une apparence trompeuse de « prise de conscience », il reste pertinent de proposer une critique radicale des pratiques de la communauté scientifique par rapport à l’urgence écologique. Continuer la lecture de 60 ans d’échec de l’alarme scientifique : l’ethos scientifique est-il rationnel ?, par Terence

Partager :

Moi qui pensais que Waterworld et Mad Max étaient de la science fiction…, par Terence

© Hervey

Pour les gens qui s’intéressent à la collapsologie, nous sommes passés de la théorie et de la prospective au journalisme et à la statistique. Le réel est ce qui résiste, les faits sont têtus. Il suffit de prolonger ce que nous observons pour en tirer les conclusions qui s’imposent. Après, il reste encore une foule de différents scénarios, même si les pires semblent les plus probables, vu notre historique.

En voyant les températures à Vancouver au Canada, qui connaît certes des été chauds (mais pas à Vancouver), je rebondis un peu sur la dernière vidéo de Paul sur son blog, qui se demandait :

    • – si tout ne s’était pas joué dès 1780 (Lumières volet « domination et maîtrise de la nature par la raison instrumentale », début de la révolution industrielle, début de l’exploitation des combustibles fossiles) ;

Continuer la lecture de Moi qui pensais que Waterworld et Mad Max étaient de la science fiction…, par Terence

Partager :

L’Écho – Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?, le 30 juin 2020

Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?

Klaus Schwab, patron du sommet de Davos depuis qu’il l’a inventé en 1987, a donné pour mot d’ordre à l’édition 2021 : « The Great Reset », soit ré-initialiser, ou remettre les compteurs à zéro. Bien qu’un peu vague dans ses termes, son annonce rappelle cependant son attachement personnel à l’économie des parties prenantes. Toutes : direction, personnel, clients, fournisseurs et sous-traitants, voire la communauté tout entière, en sus bien sûr des actionnaires que Milton Friedman avait couronnés rois.  Continuer la lecture de L’Écho – Qui veut (vraiment) la survie du genre humain ?, le 30 juin 2020

Partager :

Covid-19 : Mané, Thécel, Pharès ?, par Nikademus

Ouvert aux commentaires.

C’est pourquoi Dieu a envoyé les doigts de cette main qui a écrit ce
qui est marqué sur la muraille. Or voici ce qui est écrit : MANÉ,
THECEL, PHARÈS. Et en voici l’interprétation : MANÉ, Dieu a compté les
jours de votre règne, et il en a marqué l’accomplissement. THECEL, vous
avez été pesé dans la balance, et on vous a trouvé trop léger. PHARÈS,
votre royaume a été divisé, et il a été donné aux Mèdes et aux Perses.

(Livre de Daniel, V : 24-28)

Un graphique de The Economistsemble suggérer a posteriori que les débuts d’année 2017, 2018, 2019 ont connu des pics de mortalité déjà très inhabituels (bien que très en-dessous de l’année 2020). En effet, ces 3 années apparaissent très au-dessus, de décembre à mars, de la courbe moyenne (2009-2019) à laquelle elles contribuent pourtant. Continuer la lecture de Covid-19 : Mané, Thécel, Pharès ?, par Nikademus

Partager :

L’Après-Covid et le Monde d’Après, le 27 avril 2020 – Retranscription

Retranscription de L’Après-Covid et le Monde d’Après, le 27 avril 2020. Ouvert aux commentaires. Bonjour, nous sommes lundi 27 avril…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Les plus hautes valeurs, le 24 février 2020 – Retranscription

Retranscription de Les plus hautes valeurs, le 24 février 2020. Bonjour, nous sommes le lundi 24 février 2020 et, aujourd’hui,…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :