Veille effondrement #13 – Comment réagissent les Australiens et les Californiens, par Terence

Au cœur de la question de la survie de l’espèce humaine ou, du moins, de sociétés de grande taille dirons-nous…

L’Australie rejette les objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique: « Je ne signerai pas un chèque en blanc » (lalibre.be)

On peut considérer l’Australie (et la Californie) comme des laboratoires d’évaluation des probabilités de survie de l’espèce humaine/sociétés de grande taille :

– pays parmi les plus riches du monde (respectivement 12e économie mondiale AU / et 5e économie mondiale si CAL indépendante)
– pays avec l’Indice de développement humain parmi les plus élevés au monde (respectivement 5e et 14e), haut niveau d’éducation, universités parmi les meilleures au monde, etc.
– pays parmi les plus vulnérables à la catastrophe climatique et écologique (climat de départ aride et sec, sécheresse, canicule, giga-incendies, etc.)
– émissions CO2 / hab (directes) : 25 tonnes/hab AU et 10 tonnes/hab CAL (USA = 20 tonnes/hab ! NB : FR : 6,32 tonnes/hab !)
– démocratie libérale, droits humains, état de droit, etc.
– presse dominée par l’empire Murdoch en AU, en CAL je ne sais pas… [P.J. : non, Los Angeles Times, San Francisco Chronicle et San Diego Union-Tribune].
– majorité de droite conservatrice climato-négationniste pour AU et démocrate depuis 20 ans pour la CAL
– frappés annuellement par des catastrophes climatiques/écologiques parmi les pires sur la planète, depuis au moins 10 ans maintenant

Donc, résumons l’équation :

– En Australie, une population riche, éduquée, informée, libre (bémol : sous propagande Murdoch), frappée dans sa chair depuis 10 ans par les pires catastrophes climatiques, sensibles et visibles, a élu au pouvoir, librement et démocratiquement, un gouvernement et un premier ministre climato-négationnistes et pro-fossile, et les ont maintenu au pouvoir envers et contre tout jusqu’à ce jour. –> preuve à charge que l’humanité, comme espèce ou société de grande taille, est condamnée.
– En Californie, une population riche, éduquée, informée, libre, frappée dans sa chair depuis 10 ans par les pires catastrophes climatiques, sensibles et visibles, a élu au pouvoir, librement et démoratiquement, un gouvernement et un gouverneur démocrates, climato-conscient et pro-régulation fossile, ce qui classe la Californie parmi les meilleurs élèves climatiques des Etats US. Néanmoins, les émissions CAL/hab restent bien trop élevées par rapport au seuil de soutenabilité d’environ 2 tonnes/hab pour toute l’humanité. –> preuve à décharge que l’humanité n’est peut-être pas condamnée et peut agir ; mais preuve à charge que nous sommes condamnés car à 20 tonnes ou 10 tonnes, on continue à se diriger vers un climat inhabitable sur Terre.
– Ni Australie ni Californie ne sont encore à la hauteur de ce qui est nécessaire.
– Doit-on inférer un rôle crucial de la presse pour forger l’opinion publique démocratique (AU vs CAL) ?

On apprend également que la Chine autorise la réouverture de mines de charbon. Que ni l’UE, ni les USA, ni aucun pays du monde n’est « vertueux » en matière climatique. Que les plus sérieux sont encore loin du compte.

On se souviendra que d’autres peuples ont maintenu au pouvoir, contre toute attente, les pires dirigeants, pendant des décennies. Il n’y a donc aucun automatisme de rationalité humaine entre un peuple et sa caste dirigeante, qu’on soit en dictature ou en démocratie d’ailleurs.

Partager :

6 réflexions sur « Veille effondrement #13 – Comment réagissent les Australiens et les Californiens, par Terence »

    1. Tant qu’ils ne profitent pas une nième fois de ce prétexte pour nous taxer dans tous les sens sans rien résoudre…

      (Je sais , je rêve)

  1. « En Californie, une population riche, éduquée, informée, libre, frappée dans sa chair depuis 10 ans par les pires catastrophes climatiques, sensibles et visibles, a élu au pouvoir, librement et démoratiquement, un gouvernement et un gouverneur démocrates, climato-conscient et pro-régulation fossile, ce qui classe la Californie parmi les meilleurs élèves climatiques des Etats US.  »

    … Californie qui ferme des centrales nucléaires (~10 g CO2/kWh), et remplace ces moyens pilotables indispensables par des centrales à gaz fossil (~500g CO2/kWh). Voilà pour la vision climato-consciente.

    1
    1. C’est sans doute pour ça que les Bretons râlent après la centrale à gaz de Landivisiau après avoir manifesté -avec succès- naguère contre Plogoff. Ont pas l’air de pavoiser devant les moulins à vent géants en baie de Saint-Brieuc (et bientôt ailleurs). C’est renouvelable pourtant! Ni devant les méthaniseurs à merde de cochon industriel. Contents quand même d’avoir du jus en tournant le bouton grâce (en grande partie) à Flamanville, même sans l’EPR. Pas chez moi!

      1

Les commentaires sont fermés.