Archives par mot-clé : « Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? »

Comment enclencher la dynamique de l’action collective ?, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Le système forme ainsi une boucle. D’un côté, le citoyen a besoin de l’État pour lui garantir…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

L’Écho – Le cauchemar qui hantera bientôt nos jours, le 12 novembre 2019

Ouvert aux commentaires. Le cauchemar qui hantera bientôt nos jours La presse nous a appris un jour que 5.000 scientifiques…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Projet de 4e de couverture – Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain Jorion & Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires.

Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain

Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin

À titre individuel, nous n’avons jamais été aussi riches et en aussi bonne santé. Au même moment, la survie de l’espèce humaine dans son ensemble n’a jamais été aussi menacée. En dépassant la capacité de charge de notre environnement, nous mettons en cause aujourd’hui notre propre existence.

Le constat de notre vulnérabilité est maintenant bien partagé. Mais que faire ? Les tentations sont nombreuses : celle du repli sur soi du survivalisme, celle de la fuite en avant du transhumanisme, celles aussi hélas de l’eugénisme et de l’exterminisme visant à éliminer une partie de la population jugée nuisible ou inutile.

Relevons la tête tant qu’il en est encore temps et réalisons qu’un autre avenir est possible : la rébellion contre l’extinction est désormais en marche, poursuivons-la, soutenons-la de la réflexion programmatique que l’on trouvera ici.

Réquisitionnons toutes les ressources : mettons à profit nos connaissances, mobilisons les citoyens du monde, et engageons nos États dans un effort de guerre contre l’extinction. Seule une entreprise de cet ordre est à même de garantir une véritable transition humaniste, sociale et écologique vers un monde remis à neuf. Cette fois sur une base de pérennité.

À paraître chez Fayard en avril 2020.

Partager :

Radio Campus, Angle D’ATTAC 2018-2019 – On fait le point avec Paul Jorion, le 9 février 2019

Ouvert aux commentaires.

Partager :

Trends-Tendances, Pour l’humanité, le temps presse, le 22 août 2019

Ouvert aux commentaires.

Pour l’humanité, le temps presse

Steven Pinker, professeur à Harvard, affirme que nous n’avons jamais été aussi riches, nous n’avons jamais été en meilleure santé, jamais la violence dans nos sociétés n’a été aussi faible qu’aujourd’hui.

Tout ce qu’il dit là est absolument vrai.

Mais une fois nous être réjouis de ce constat réconfortant, notons que le fait que nous soyons plus riche qu’autrefois, en meilleure santé, que la violence soit réduite, est sans rapport avec le fait de savoir si nous maîtrisons ou non le risque d’une extinction de l’humanité, à moyenne ou à brève échéance.

Continuer la lecture de Trends-Tendances, Pour l’humanité, le temps presse, le 22 août 2019

Partager :

Malmédy, « Faut-il déclarer l’urgence pour le genre humain ? », le 3 juin 2019

Comme vous semblez avoir été découragés par la très longue introduction par mes hôtes [près de 10 minutes] due au fait qu’ils lançaient leur mouvement, je reposte la vidéo, la faisant débuter au moment de ma propre intervention. Ouvert aux commentaires.

Partager :

« Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription

Retranscription de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le dimanche 19 mai 2019 et le thème aujourd’hui, c’est « Fin du monde ! Fin du mois ! ». Vous avez entendu ce slogan qui a été inventé par quelqu’un. C’est une bonne idée. Ça a des allitérations. Ça essaye de suggérer l’idée d’une convergence des luttes, que les gens qui se battent contre la destruction de l’environnement, le réchauffement climatique, etc. et les gens qui vont dans la rue non sans raison aussi, parce que la situation leur est impossible dans le contexte actuel, que ces gens pourraient défiler ensemble et représenteraient à ce moment-là une masse critique de gens qui veulent autre chose.

Continuer la lecture de « Fin du monde ! Fin du mois ! », le 19 mai 2019 – Retranscription
Partager :

Fin du monde ! Fin du mois !

Ouvert aux commentaires.
Partager :

Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? mardi 2 avril de 17h30 à 19h00

Paul Jorion, professeur associé à Ethics vous donne rendez-vous pour la 6ème et dernière date de son cycle de conférences Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Le 2 avril, de 17h30 à 19h00, dans l’open space de la Maison des Chercheurs.

  • 2 avril : Les conséquences d’une mécanisation bientôt totale

    -Le travail disparaîtra entièrement en raison de l’automation : robotisation, logicièlisation et Intelligence Artificielle
    -Il convient de séparer une fois pour toutes l’obtention de revenus par les salariés d’aujourd’hui du travail effectué en échange
    -Ma proposition (2012) d’une taxe Sismondi : la mécanisation est un gain pour le genre humain tout entier, à partager entre tous
    -Deux approches possibles : soit le revenu universel de base, soit le « service universel de base » assurant à chacun la gratuité pour l’indispensable

Partager :

Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? demain 5 février de 17h30 à 19h00

Paul Jorion, professeur associé à Ethics vous donne rendez-vous pour la 4ème date de son cycle de conférences Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Le 5 février, de 17h30 à 19h00, dans l’open space de la Maison des Chercheurs.

  • 5 février : Les risques existentiels pour notre espèce

-Les risques naturels cosmologiques : météorites, cycles glaciaires, volcans, etc.
-Les risques naturels d’origine humaine : l’anthropocène
Les risques de guerre classique, thermonucléaire, chimique et biologique
-Une 3e guerre mondiale est engagée : il s’agit d’une cyber-guerre
La « singularité » : une Intelligence Artificielle ayant échappé à notre contrôle
-Les risques existentiels ne peuvent être gérés qu’au niveau mondial

Partager :

Mes vidéos : zut !

Il faudra attendre, chers Ami.e.s : la wifi ne marche pas à mon étage dans l’hôtel où je suis à Lille jusqu’à samedi. (Les Retranscripteurs louent eux le Ciel !)

N’hésitez pas à regarder en attendant celle publiée hier sur Le Média ! Non je plaisante : 43.000 views à l’heure où j’écris [10 janvier, 8h30 : 72.000] . Ce que j’ai dit a l’air de plaire, tant mieux ! Merci à vous !

P.S. Merci aussi à ceux qui viennent (nombreux) à mes conférences du cycle Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? cela me fait plaisir de vous voir à ces occasions et d’échanger avec vous. Prochaine session : le N°4, Les risques existentiels pour notre espèce, à Lille, le 5 février à 17h30.

Partager :