Archives par mot-clé : « La chute de la météorite Trump »

Ukraine : ce qu’on commence à comprendre, le 14 mars 2022 – Retranscription

Retranscription de Ukraine : ce qu’on commence à comprendre, le 14 mars 2022

Bonjour, nous sommes le lundi 14 mars 2022 et il y avait une chose que je m’étais dite il y a un mois que je ne ferais pas, ce serait de lire des rapports de type militaire et je vous l’avais dit, j’ai dit : « Je ne ferai pas ça : c’est vraiment trop éloigné des choses dont je puisse considérer que je suis un peu un expert et je vais laisser ça à d’autres ». 

Mais, bien entendu, c’est vous qui me rattrapez, c’est vous qui m’envoyez des vidéos intéressantes, des articles intéressants sur ce plan-là et, du coup, voilà, je commence à m’y intéresser. D’autant que c’est la véritable seule nouvelle, je dirais, que nous avons par rapport à cette offensive qui a débuté il y a près de 3 semaines : l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Continuer la lecture de Ukraine : ce qu’on commence à comprendre, le 14 mars 2022 – Retranscription

Partager :

Vidéo – Ukraine : ce qu’on commence à comprendre, le 14 mars 2022

Quand la Troisième Guerre mondiale a-t-elle commencé ?

Dans mon billet « La guerre froide bat son plein », le 16 mars 2018. Également dans « La chute de la météorite Trump ». Tome I, Le Croquant 2019, p. 170

Un extrait de cette vidéo du 15 mars 2018 :

Continuer la lecture de Vidéo – Ukraine : ce qu’on commence à comprendre, le 14 mars 2022

Partager :

Vidéo – Le temps qu’il fait le 22 octobre 2021

Affaire Petito – La pêche au thon à la voile – Une société en haltères à l’origine du populisme d’extrême-droite – La disparition d’Agatha Christie

Partager :

Vidéo – Les Kremlin Papers

The Guardian, Kremlin papers appear to show Putin’s plot to put Trump in White House, le 17 juillet 2021

Le Monde, Le jour où Agatha Christie disparut… et attendit qu’on la retrouve, le 8 août 2019

« La chute de la météorite Trump » (Le Croquant)

Le psychanalyste dont j’oublie le nom, c’est Juan David Nasio.

Partager :

Les préparatifs de la seconde Guerre de Sécession vont bon train !

Vous vous souvenez peut-être qu’à l’époque des émeutes de Charlottesville, en août 2017, alors que Trump était dans le 8e mois de son règne, je l’ai appelé « le dernier général de l’armée Sudiste en déroute » *. Eh bien, je ne croyais pas si bien dire.

Un recompte des bulletins de vote de l’élection présidentielle de novembre dernier a lieu dans un comté de l’Arizona. Ils n’ont toujours recompté que ± 300.000 bulletins de vote sur plus d’un million, mais ils s’en fichent : le but de la manœuvre pour le gouverneur Républicain n’est pas de trouver un autre chiffre : c’est seulement le moyen de maintenir en vie la thèse que Biden n’a été élu qu’à la suite d’une fraude massive. Et c’est pour cela que l’ensemble des états ayant à leur tête un gouverneur Républicain s’apprêtent à lancer des recomptes du même type.

Les mêmes états à majorité Républicaine ont déjà, ou s’apprêtent à le faire, voté de nouvelles lois censées combattre la fraude électorale (inexistante) mais faisant en sorte, de fait, de rendre beaucoup plus difficile localement le vote des membres de la minorité afro-américaine (suppression des isoloirs dans leurs quartiers, interdiction de distribuer des boissons aux personnes faisant la queue, etc.). « Guerre de Sécession », vous dis-je !

Et attendez : le pompon ! Si l’état de New York (« état de l’Union ») devait inculper Trump, la Floride (« état de la Confédération »), où il réside en ce moment, laisse entendre qu’il existe une réglementation locale lui permettant de refuser son… extradition vers le Nord !

Les états du Sud ont perdu l’élection présidentielle, ils sont en minorité au Congrès et (de facto) au Sénat, il ne leur reste plus que la sécession pour défendre le généralissime de leur armée rebelle qui a échoué dans sa tentative de prise du Capitole le 6 janvier. Leur idéologie n’a pas bougé d’un poil depuis 1861 : le suprémacisme blanc. Les préparatifs de la seconde Guerre de Sécession vont bon train.

===========
* Le temps qu’il fait le 18 août 2017 : La dernière bataille de la Guerre de Sécession (1861 – 1865). Désormais aussi dans La chute de la météorite Trump. Un objet populiste mal identifié (Le Croquant 2019), pp. 102-106.

Partager :

Paul Jorion débat avec Susan George à propos de Donald Trump – Première partie, le 20 novembre 2020

Arnaud Saint-Martin : 

Ce vendredi, webinaire comme on dit maintenant, en distanciel, faute de pouvoir organiser des rencontres dans la vraie vie, in real life, comme au bon vieux temps du monde d’avant. Donc moi, je suis cogérant des Editions du Croquant, Arnaud Saint-Martin. Je vais animer – enfin, c’est vite dit – je serai là pendant cette rencontre. Ce soir, nous avons le plaisir d’écouter Paul Jorion et Susan George échanger à partir du nouvel opus que Paul vient de faire paraître au Croquant qui s’intitule « La chute de la météorite Trump tome 2 – « Haute trahison » » qui couvre la période qui va de mai 2018 à octobre 2020 et qui prend la suite d’un premier tome qui était sous-titré « Un objet populiste mal identifié ». On verra s’il est mieux identifié maintenant, consacré aux premiers temps chaotiques de la présidence Trump. Cette chronique des agissements de Trump et ses sbires entre la tour éponyme de Manhattan et la Maison Blanche est précieuse, on va le voir et on l’illustrera, car elle permet de prendre toute la mesure des dégâts. Il est arrivé tellement de fracas. Il y a eu tellement de bruit et de fureur que l’on en viendrait presque à oublier certains épisodes, d’autant plus que nous sommes nombreux à suivre, médusés, tétanisés, l’entêtement du président déchu, déçu face à une défaite qu’il n’est viscéralement pas disposé à reconnaître car ce serait reconnaître une faillite et une faillite, c’est humiliant pour un homme d’affaires rompu à l’art de la négociation. 

Je rappellerai que Paul Jorion est anthropologue, sociologue, psychanalyste et, à l’occasion, romancier. Il a vécu 12 ans aux Etats-Unis. Il tient à jour une veille précieuse sur son blog. 

Je remercie vivement Susan George d’avoir accepté d’échanger avec Paul à partir de l’ouvrage qu’elle a lu pour préparer l’émission. Je rappelle également que Susan est politologue, écrivaine, présidente d’honneur d’ATTAC et autrice de 17 livres, y compris le dernier : « Je chemine avec » qui vient de paraître au Seuil. 

Continuer la lecture de Paul Jorion débat avec Susan George à propos de Donald Trump – Première partie, le 20 novembre 2020
Partager :

Vidéo – Chroniques de l’effondrement N°2

États-Unis : insurrection le 6 janvier

Mise à jour, le 3/1 à 16h40 :

Les sénatoriales en Géorgie mardi 5, après-demain, c’est important puisqu’une double victoire Démocrate leur assurerait de facto une majorité au Sénat comme au Congrès depuis les mid-terms de 2018. Bien sûr les Républicains remettraient en cause la régularité de l’élection mais jusqu’ici le pouvoir judiciaire a bien tenu, malgré la présence d’un ministre factieux. Le fait que Bill Barr ait quitté le navire en « trahissant » Trump a été significatif : « Pas d’irrégularités dans l’élection présidentielle ; pas de nécessité d’une commission d’enquête sur la famille Biden ». Comme l’a été la « trahison » de Mitch McConnell dirigeant la majorité Républicaine au Sénat : « Biden a remporté la présidentielle ». Comme le sera aussi mercredi 6 la – très probable – « trahison » du Vice-président Mike Pence : « Biden a régulièrement été élu par le collège électoral ». Mais pendant ce temps-là, il y aura dans la rue mercredi la tentative d’insurrection. Là, ce sera l’armée qui sera testée. Comme l’armée sera testée durant les 17 prochains jours, à l’occasion des multiples tentatives de Trump d’ici-là, de déclencher une guerre avec l’Iran.

Partager :

Faire perdre à une personne le contact avec la réalité

Un des comptes-rendus les plus étranges et qui fut pour moi la cause d’une grande perplexité du suicide de mon mari, affirmait que lui Jeff Archer, le fils du Révérend Timothy Archer, s’était tué parce qu’il craignait d’être homosexuel. Un bouquin écrit plusieurs années après sa mort – après la mort des trois – massacrait les faits avec une telle détermination que quand vous aviez terminé de le lire (je ne me souviens même plus du titre ou de qui l’avait écrit) vous en saviez moins sur Jeff et le Révérend Archer et Kirsten Lundborg qu’avant de l’avoir lu. C’est comme dans la théorie de l’information ; c’est le bruit éliminant le signal. Mais c’est du bruit se faisant passer pour du signal de telle sorte que vous ne le reconnaissez même pas comme étant du bruit. Les agences de renseignement appellent cela « désinformation », une chose sur laquelle le bloc soviétique compte énormément. Si vous parvenez à maintenir une quantité suffisante de désinformation en circulation vous abolirez entièrement le contact d’une personne avec la réalité, et probablement le vôtre également.

Si vous avez aimé ce passage de The Transmigration of Timothy Archer (1982), le dernier roman de Philip K. Dick, vous adorerez le Tome II de La chute de la météorite Trump, intitulé « Haute trahison » paru le mois dernier aux éditions du Croquant.

Susan George : « Se lit comme un polar ! »

Partager :

RENCONTRE AVEC PAUL JORION ET SUSAN GEORGE, aujourd’hui vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30

Editions du Croquant 

RENCONTRE AVEC PAUL JORION ET SUSAN GEORGE 

Aujourd’hui vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30 

Rencontre Zoom à l’occasion de la parution du livre de Paul Jorion La chute de la météorite Trump. Tome 2. « Haute trahison »

Rencontre animée par Arnaud Saint-Martin 

Au moment où s’ouvre « Haute trahison », Trump est président depuis seize mois et les Américains découvrent, les uns dans la jubilation, les autres dans l’incrédulité, que leurs institutions n’ont pas anticipé l’irruption dans le magasin de porcelaine d’un personnage pour qui la frontière entre vérité et mensonge n’existe pas, qui considère son intérêt personnel comme l’unique critère de ce qu’il entend faire, à qui la notion d’un processus collégial est parfaitement étrangère et qui, du coup, fait rapidement le vide autour de lui en termes de conseillers. 

Paul Jorion est anthropologue, sociologue, psychanalyste, et à l’occasion, romancier. Il a vécu douze ans aux États-Unis.

Susan George est politologue et écrivaine. Présidente d’honneur d’ATTAC, elle est auteur de dix-sept livres.

Arnaud Saint-Martin est cogérant des éditions du Croquant. 

Veuillez vous inscrire en cliquant sur  ce lien

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre le webinaire.  

En savoir plus, commander le livre

Editions du Croquant
20, route d’Héricy
77870 VULAINES SUR SEINE

contact@editions-croquant.org

 © 2019 Editions du Croquant
Partager :

La chute de la météorite Trump – Tome II « Haute trahison » – Promotion !

Quelques précisions :

– l’ouvrage est disponible depuis hier sous plusieurs formats, dont l’exemplaire imprimé classique qui peut vous être envoyé, sur le site des Éditions du Croquant : Tome II « Haute trahison » paru hier, ainsi que Tome I Un objet populiste mal identifié paru en novembre dernier.

– l’ouvrage sera dit « en librairie », le 15 novembre, c’est-à-dire pourra être commandé à partir des sites en ligne des librairies, y compris de (gaspation !) A***n.

– je serai l’invité de La Grande Table sur France Culture, le lendemain, à savoir le lundi 16 novembre, à 12h55 (les détails suivront).

– un **°=>>Grand Lancement<<=°** du livre aura lieu à l’initiative des Éditions du Croquant le vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30 sous la forme d’une Rencontre Zoom qui sera l’occasion d’un débat entre Susan George et moi-même sur le nouveau contexte aux États-Unis (les détails suivront).

Partager :