Archives par mot-clé : sédition

L’Amérique se réveille : Steve Bannon arrêté pour fraude

Steve Bannon et trois autres personnes, arrêtées pour s’être appropriés 25 millions de dollars de crowdfunding en vue de la construction d’un mur à la frontière des États-Unis et du Mexique.

Cette nouvelle de l’arrestation d’un escroc à la petite semaine a davantage d’implications qu’il pourrait sembler. Ancien conseiller à la Maison-Blanche, licencié pour avoir été le « penseur » du soutien du Président aux néo-Nazis défilant à Charlottesville en août 2017, il demeurait conseiller de l’ombre. Théoricien du suprémacisme blanc, Bannon a consacré une part considérable de son énergie ces années récentes à coordonner les extrêmes-droites à l’échelon international, tout particulièrement en Europe.

Si vous me lisez régulièrement, vous m’aurez vu récemment le soupçonner d’avoir été le penseur de l’affaiblissement du service postal depuis le début de la présidence de Trump, comme moyen de miner le vote par correspondance auquel recourent plus volontiers les habitants des grandes villes, plus disposés à voter Démocrate. Vous m’aurez vu dire aussi qu’il serait le chef de la sédition si Trump décidait de contester le résultat de la présidentielle en mobilisant les milices armées de ses partisans.

En arrêtant Bannon pour malversations, la cour du district sud de New York (Manhattan), lui met du plomb dans l’aile à deux mois et demi de l’élection présidentielle.

Cette décision va dans le même sens que le rapport bipartite du Sénat avant-hier : rendre le Président et ses affidés bien visibles sur l’écran radar du système judiciaire.

Partager :

Trump : une transnationale fasciste, le 20 juillet 2019 – Retranscription

Retranscription de Trump : une transnationale fasciste, le 20 juillet 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le samedi 20 juillet 2019 et vous savez, je parle parfois du marketing et vous savez que je n’ai pas beaucoup de respect pour les gens qui font du marketing parce que je les ai connus dans les entreprises et ce sont des gens qui, en général, n’ont pas de connaissance technique des problèmes.

Je vous ai raconté déjà cette histoire où je me trouve dans une banque. Je suis invité par les gens du marketing et on me dit : « Est-ce qu’on pourrait faire un prêt où on pourrait, comme ça, du jour au lendemain, passer d’un prêt à taux fixe à un prêt à taux flottant ou l’inverse ? ». J’ai dit que j’allais regarder s’il y avait une solution analytique. Une « solution analytique », ils n’ont pas la moindre idée de quoi ça parle parce que c’est des mathématiques. Cela veut dire : est-ce qu’il y a une formule que l’on peut trouver facilement qui transforme l’un en l’autre. Ils se regardent et je dis : « La première chose à faire est de voir s’il y a moyen de le faire ». Là aussi, ils se regardent avec consternation et je dis : « Il faut d’abord savoir si on peut faire ce que vous demandez ». Ils disent : « Ce n’est pas possible ? ». Je dis : « Pourquoi ce n’est pas possible ? » et la réponse est : « Parce que les dépliants, les brochures, sont déjà imprimés ». Voilà.

Continuer la lecture de Trump : une transnationale fasciste, le 20 juillet 2019 – Retranscription
Partager :

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 6 MARS 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 6 mars 2017. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 3 mars 2017. La semaine dernière, vous vous souvenez, j’ai fait un bilan : un bilan de 10 ans de blog et le bilan était, dans l’ensemble, positif. Donc, voilà, c’est pour ça que je suis toujours là et que nous sommes toujours là : le blog existe toujours malgré la perte de vitesse de la formule dans l’opinion.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 6 MARS 2017 – Retranscription

Partager :