56 réflexions sur « Vidéo – Ce que j’aurais dit sur FR3 »

      1. Expliquez le pourquoi du «  ridicule « , si tant est vous êtes capable d’argumenter plutôt que céder à la facilité du discrédit de la personne.

        « En France, Amazon paye 0,04% d’impôt sur son chiffre d’affaires. Autant de milliards qui ne vont ni à l’école, ni à l’hôpital.
        On se fait piller le pays, on les remercie et le gars qui les protège, il a le cul sur le trône !« 

        4
      2. Do the maths.
        On se fout du CA, c’est le bénéf qui importe.
        Ni « 0,04% du CA » ni « des milliards », mais 10 millions d’IS payé en 2018, soit 5% du bénéfice estimé (200 millions), 0,2% du CA (5 milliards) et un manque à gagner de 50 millions pour Bercy (allez, 50 places en réa).

      3. Et puis, franchement …une entreprise de cette taille qui ferait un bénéfice estimé de 0, 2 % seulement de son chiffre d’affaire !?
        Pas compliqué , sans avoir fait de grandes études , qu’il y a possiblement comme un petit problème , genre abus d’optimisation fiscale . Sûrement légal , mais pas moral.
        Y a t’il un comptable dans la salle ?

      4. Salut Bernard,

        Amazon france SAS logistique c’est un peu plus de 500 millions d’euros de CA en 2019, et 19 millions de bénéfice net, qui ont été taxé préalablement à 28% comme toutes les entreprises françaises.
        Il y a une autre entité Amazon services qui fait dans les 50 millions de CA et des pertes de l’ordre de 1 million d’euro.

        Le bénéfice net sur le CA fait environs 3,5% de rentabilité ce qui est pas très gros est égale par exemple à la moyenne du secteur du BTP en France.
        Mais qui est quand même 2 fois supérieure à celle de la rentabilité nette moyenne de la grande distribution qui tourne autour de 1,5% du CA…
        https://www.challenges.fr/services-et-distribution/la-grande-distribution-devoile-ses-marges-nettes_222207

        En revanche je ne comprends pas trop l’article du point.fr qui parle de 4,5 milliards de CA en France, où trouvent-ils ces chiffres, il y aurait des sociétés non référencées sous ce patronyme de marque ?
        https://www.lepoint.fr/economie/pour-la-premiere-fois-amazon-devoile-le-montant-de-ses-impots-en-france-18-12-2019-2353997_28.php
        Ou bien ces 4,5 milliards représentent en fait le volume des ventes des fabricants mis en relation avec les particuliers mais qui ne passent pas dans le CA réel de Amazon, juste leur site de ventes. Mais cela ne semble pas être l’explication car on trouve ici (https://www.lsa-conso.fr/combien-gagne-vraiment-amazon-en-france,255411) que dans ce cas le montant du CA serait de 8 milliards … Bref, pas simple de suivre.

        1
      5. « On se fout du CA, c’est le bénéf qui importe.
        Ni « 0,04% du CA » ni « des milliards », mais 10 millions d’IS payé en 2018, soit 5% du bénéfice estimé (200 millions), 0,2% du CA (5 milliards) et un manque à gagner de 50 millions pour Bercy (allez, 50 places en réa). »

        Voici les chiffres sourcés :
        – En 2018, Amazon a réalisé un chiffre d’affaires de 6,6 milliards € (1)
        – La même année, Amazon n’a payé que 10 millions € en impôt sur les sociétés (2)
        – Le résultat mondial d’Amazon était en 2018 de 10,1 milliards $ pour un CA mondial de 233 milliards $ (3) soit un taux de profit avant impôt de 4,33%
        – Attribuant ce taux de profit à son activité en France, on peut estimer qu’Amazon y a dégagé environ 285 millions € de profit
        – Le taux d’imposition des bénéfices était en 2018 de 33,33% ce qui aurait entraîné un versement de 95 millions € par Amazon
        ===> Le manque à gagner pour les finances publiques était donc de 95 – 10 = 85 millions € en 2018

        Cette somme est le prix pour la France de l’optimisation fiscale réalisée par ce seul groupe international. Cette optimisation fiscale est réalisée par le biais de la filiale d’Amazon au Luxembourg, grâce à la fiscalité dérisoire de ce pays dont la spécialisation dans le marché international est « paradis fiscal », et grâce à l’existence du marché unique européen qui autorise ce genre de choses.

        Il n’est pas vrai que Amazon à lui seul fait perdre des milliards à la France. En revanche, quand on parle de l’ensemble des groupes internationaux profitant de l’optimisation fiscale, il est vrai qu’ils font perdre au total de nombreux milliards à la France.

        Trois positions cohérentes :
        1. Tenter de convaincre le Luxembourg, l’Irlande, etc. d’approuver un taux d’imposition unique des bénéfices à l’échelle de l’UE, c’est-à-dire de scier la branche sur laquelle leur économie est assise (on peut toujours courir !)
        2. Sortir de l’UE de façon à mettre fin à la concurrence fiscale et pouvoir taxer de manière égale les grands groupes et les petites entreprises
        3. Baisser la fiscalité des bénéfices en France de façon à faire concurrence aux paradis fiscaux, afin de récupérer quand même un peu plus que 3 ou 4% – pas beaucoup plus sans doute, mais ce sera mieux que rien

        La troisième position est celle des libéraux (Macron en est une version assez modérée), la deuxième celle des souverainistes.

        La première position est celle des enfants qui croient encore au Père Noël 🙂

        (1) Voir le CA 2019 sur https://www.lsa-conso.fr/covid-19-combien-pese-amazon-en-france,346104 et enlever la progression réalisée en 2019
        (2) https://www.francetvinfo.fr/internet/amazon/gafa-comment-amazon-echappe-a-l-impot_3640073.html
        (3) https://www.clubic.com/pro/entreprises/amazon/actualite-850409-amazon-resultats-dela-attentes-2018.html

        1
      6. Toulet.
        Faux, on n’applique pas à la France ou à l’Europe (où Amazon investit et casse les prix) les taux de marge nette ou de profits globaux, gonflés par les super profits aux US.
        Le CA 2018 est estimé entre 4,1 et 6,9 milliards.
        Le bénéf à 198 milliards.
        ➡️Manquaient 50 millions à Bercy.
        Ci-dessous résumé Amazon enquête Gafa de septembre 2019 par Mahjoubi 👇

        La France aurait représenté 11,5% de l’activité globale d’Amazon en 2018, soit 57,3 milliards d’euros, selon des données de Kantar Worldpanel (Amazon ne détaille pas officiellement son volume d’affaires par pays). Dans l’Hexagone, face à des acteurs tels que Cdiscount, Fnac-Darty ou LeBonCoin, Amazon s’en serait tiré avec 17,3% de parts de marché, soit plus du double de celles de Cdiscount. Au total, près de 21,2 millions de personnes en France (+925 000) ont passé commande sur Amazon en 2018 en France, avec un budget de 312 euros chacun.

        En 2018, Amazon aurait enregistré un chiffre d’affaires réel situé entre 4,1 milliards d’euros (selon l’étude de M. Mahjoubi) et 6,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires (selon les données de Kantar Worldpanel), dont 431,3 millions chez sa filiale qui assure les livraisons Amazon France Logistique SAS, 238,7 millions d’euros chez Amazon France Transport SAS, 88,3 millions d’euros chez Amazon Online France SAS, 70 millions d’euros chez Amazon Data Services SAS, 39,5 millions d’euros chez Amazon France Services SAS et 22 millions d’euros chez Amazon technological services, selon les données de Societe.com. Avec un tel chiffre d’affaires, Amazon devrait payer plus de 60 millions d’euros d’impôts, soit bien plus que les 10 millions effectivement versés à l’administration fiscale.

        Autre activité de la firme dirigée par Jeff Bezos: la publicité. La régie publicitaire d’Amazon dans le monde est en pleine croissance, passant de 4 milliards d’euros en 2017 à 5,8 milliards d’euros, avec un bénéfice de 1,77 milliards d’euros.
        De la même manière, la filiale technique AWS est en pleine croissance, avec 22,67 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Amazon Support services Frances (AWS) a enregistré un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros en 2017. La société a été transférée en 2018 au Luxembourg.
        • Impôts sur les bénéfices en France pour l’année 2018 : 10 millions d’euros
        • Chiffre d’affaires 2018 déclaré en France : 431 millions d’euros (estimé réellement à entre 4,1 milliards et 6,9 milliards d’euros)
        • Bénéfice en France en 2018 : 198 millions d’euros
        • Chiffre d’affaires mondial en 2018 : 232,9 milliards de dollars (+31%)
        Bénéfice mondial en 2018 : 10,1 milliards de dollars.

      7. Ouh ouh

        Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi sur Infogreffe par exemple on ne trouve pas une seule fois un total d’Amazon donnant 4,5 ou 6 milliards d’euros de CA ? On ne trouve que quelques filiales dûment immatriculées en France (logistique, distribution, services) générant en fait moins de 1 millard d’euros de CA.

        D’où sortent ces chiffres de ventes ? Pas des plateformes françaises en tout cas. Amazon France ne fait pas 4 à 6 milliards de CA en France, sinon il y serait taxé à l’IS, mais Amazon Monde lui peut y vendre pour 4 à 6 milliards, venant de Germany, Spain, Belgium, Poland Hungary … c’est ainsi, c’est le libre échange modèle bizness !

      8. Merci pour les réponses .

        Conclusion? : «  Pas simple à suivre « …

        D’un côté , une étude qui évalue le CA d’amazon 2018 avec un écart de 2, 8 milliards entre l’estimation la plus basse et celle la plus haute ( d’où fiabilité de l’article peu convainquant ),
        De l’autre des taux extrêmement bas qui forcément cachent quelque chose , notamment si on compare avec les dividendes ( en valeur) versés aux actionnaires des groupes de distribution par exemple.

        Perso , si j’étais un poil rapace, et si j’avais une boîte qui rapporte beaucoup d’argent (en valeur mais pas % du CA ), je m’arrangerai par exemple pour créer une autre boîte totalement indépendante qui jouerait sur le fait que le seul transit de grosses masses d’argent ( en valeur) peuvent rapporter de grosses sommes d’argent ( en valeur) si le placement est judicieux.

      9. Le DG Amazon France lui-même vient d’annoncer 5 milliards et des brouettes de CA en France 2019. Pas loin du compte donc Mahjoubi.
        Kantar non plus avec ses 6,6 milliards et 17% de part de marché sur e-commerce/biens de conso.

        1
      10. Bernard.
        « Des taux extrêmement bas » ? Bien meilleurs que Carrefour par exemple, bénef net à 1,2% du CA en 2019 (contre ≈ 4% pour Amazon France) et dividendes à 0,5% du CA.

      11. @ KDD
        Je vois bien que vous argumentez chiffres contre chiffres .
        Il n’en reste pas moins que la pratique de l’optimisation fiscale d’Amazon est certaine ,
        Les motivations bienveillantes de Ruffin quand à La Défense des gens qui ont peu de moyens financiers sont certaines .
        Permettez que l’on s’interroge sur les vôtres , ne serait ce que par rapport au pseudo que vous utilisez.
        https://www.capital.fr/entreprises-marches/comment-amazon-embrouille-le-fisc-1264911
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chevalier,_la_Mort_et_le_Diable

      12. Bernard, je relève juste que le député Ruffin fait du bruit avec sa bouche en faisant semblant d’avoir bossé ses dossiers avec sa tête (ok il est d’abord journaliste et activiste donc c’est pas son job de chercher toutes les infos mais d’en donner des approximatives qui l’arrangent).
        Faire miroiter des milliards qu’on trouverait en taxant Amazon (i.e en prenant surtout dans des coffres du Trésor US et/ou des clients d’Amazon – vendeurs et acheteurs, comme avec la taxe Gafa sur CA), sous prétexte d’une énième et légitime diatribe contre le dumping fiscal c’est de fait un chouïa pire que ridicule – le ridicule étant plus dans la forme et le ton du machin, éminemment poujadiste.

      13. En synthèse-(sans doute) »pointe d’iceberg » :

        …  » Dans tous les cas, Amazon ne communique pas sur ses bénéfices taxables.
        Parmi ces activités, certaines ont bien leur siège en France et y paient l’impôt sur les sociétés : c’est le cas d’Amazon EU Sarl, qui effectue les ventes e-commerce et ne réalise que peu de marge, vu la faible rentabilité de cette activité.
        Elle paie donc en France un impôt sur les bénéfices réduit.
        Mais d’autres activités comme Amazon Web Services, sa filiale cloud, qui est la vraie cash machine d’Amazon, ou encore sa filiale publicitaire, ou celle collectant les commissions des vendeurs de la place de marché ne sont pas françaises : elles sont encore domiciliées au Luxembourg, le siège européen d’Amazon, où leurs profits sont concentrés et où elles paient un impôt bien plus modéré.
         » …

        https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-tour-de-passe-passe-damazon-sur-ses-impots-francais-1358147

        Bien malin qui? pourrait dénouer ce noeud de vipères…
        Pas plus RUFFIN que n’importe quel autre . Ce qui n’empêche pas d’en parler , voire d’en twitter… Ce qui compte dans l’avenir , en cas de « gauchisation » de l’avenir français , c’est le fond musical , continu, pas les paroles.

        Et une « fierté » de plus pour le Bénélux… : https://www.lesoir.be/337422/article/2020-11-12/la-belgique-deuxieme-paradis-fiscal-prefere-du-cac40-derriere-les-pays-bas

        2
      14. @ KDD

        Votre perception d’un côté «  ridicule » est incompréhensible, le préjugé «  poujadiste « ne vous honorant pas.
        Cette volonté de ne pas vouloir regarder en face le côté nocif de l’utilisation des techniques d’utilisation fiscale ainsi que de paradis fiscal est étrange .
        En fait , on est en train de parler de votre job , c’est cela ?

    1. Hé , pas sorry , normal d’avoir des difficultés à se comprendre quand on ne parle pas la même langue 😊.

      2
      1. Mais n’essayez pas d’interpréter ce qu’il dit ! Ou bien il avance un argument correctement exprimé et on débat, ou bien on passe son chemin et bon débarras : ce ne sont que des commentaires après tout !

  1. COucou,

    Il n’y a pas de vérité. C’est une proposition vraie. Mais il y a des faits. Essayer déja d’être clair avec le factuel, c’est assez difficile, surtout avec les gens de mauvaise foi, ou les gens qui croient, ou les gens qui espèrent …
    On est forcement dans une catégorie …
    Pour autant, faut il tout relativiser ?
    Trump est inculte, faciste, sexiste et sans doute pas un imbécile. C’est ma vérité. Pas celle de ceux qui pensent qu’il a raison.
    Le problème, c’est que je pense qu’il dit n’importe quoi. sciemment. Il n’a d’autre but que lui même.
    Je voulais rappeler et je ne l’ai pas fait, combien les républicains avaient porté haut la vérité et la probité lors de l’affaire clinton, jusqu’à vouloir le destituer. Maintenant, ils soutiennent Trump.
    Quel paradoxe ! les même soutiennent Trump.
    La vérité existe peut-être, mais pas la raison .

    Bonne journée

    Stéphane

    1. « Il se passe des trucs bizarres là bas »

      Ben vi, de fait. Ici comme ailleurs, et quel que soit l’endroit sur la belle bleue : temps pourri pour nos libertés et sale temps pour la démocratie !

      LES ORDRES DU SOMMET : LE PROGRAMME DE L’UE POUR DÉMANTELER LE CHIFFREMENT DE BOUT EN BOUT
      https://www.laquadrature.net/2020/11/13/republication-en-francais-de-larticle-de-leff-orders-from-the-top-the-eus-timetable-for-dismantling-end-to-end-encryption/

      La reconnaissance faciale se met en place à bas bruit
      https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-05-septembre-2020

  2. Une petite blague… sérieuse ?

    Durant ces dernières années, Paul Jorion s’est donc beaucoup intéressé à la personnalité de Donald Trump. Mais, au fond, sait-on vraiment pourquoi ? Enfin, je veux dire d’un point de vue psychanalytique… Deux bouquins sur le bonhomme, c’est pas rien !

    Et puis, ce matin, en me réveillant, une image m’est venue : celle du clown !

    Qu’est-ce qu’un clown au juste ? Dans le langage courant, « clown » est synonyme de comportement dérangé et de désordre. Eh bien, ne pourrait-on pas dire que, d’une certaine manière, les américains ont fini par trouver leurs clowns ?
    Ainsi, on peut lire que le mot clown viendrait de « clod », la motte de terre ; le terme désigne donc un « bouseux », paysan arrivant à la ville avec les pieds crottés, venu chercher fortune, et dont le citadin moque le parler et le comportement mal polis, inadapté et désordonné.
    Donald serait donc devenu ce clown rouge à l’allure extravagante, hors norme et difficilement contrôlable. Mais aussi le rustre, aujourd’hui moqué et dédaigné par l’aristocratie bourgeoise.
    Tandis que Jo, à l’allure plus sérieuse et autoritaire, serait devenu, par opposition et contraste, le clown blanc. Dailleurs, Jo Biden, lui-même, lors du premier débat présidentiel organisé par NBC News, a déclaré qu’il regrettait d’avoir traité le président américain, Donald Trump, de « clown ». « J’aurais du parler d’entreprise clownesque, au lieu de le traiter de clown », déclara-t-il, plus tard.

    Bref, c’est comme si, derrière la polarisation de la société américaine, se jouait une autre mécanique de polarisation opérée par le comique – comme art de concilier les oppositions – entre ces deux personnages clownesques que sont Auguste (clown rouge) et le clown blanc, aujourd’hui tout souriant.

    En effet, Trump n’a cessé de vouloir transgresser les règles du jeu démocratique américain, à contester le jeu institutionnel et à refuser les pratiques constitutionnelles. Et il entend toujours contourner les institutions et les médias en communiquant directement avec le peuple, grâce à twitter. Or, l’art du clown cherche également à transgresser les règles. Et, en s’établissant sur les troubles du comportement, il cherche à abolir, par sa relation directe avec les spectateurs, la barrière entre scène et piste. Bref, le clown s’avère être un indépendant, un franc-tireur, mais également quelqu’un qui a la capacité de déranger parce qu’il est dérangé, ou, étant signalé comme tel ?

  3. Bonjour Mr Jorion,
    Et bien moi je reste optimiste.
    Ce ne sera pas facile pour Trump de voler l’élection, Il a beau placer des pantins aux postes clés, ça ne suffira pas.
    S’il y arrive, alors les USA implosent comme l’URSS il y a 30 ans, La Californie, par exemple, n’acceptera pas ça, je pense.
    Ça va être chaotique, ça pourrait dégénérer grave à certains endroits.
    Et les USA ont trop à perdre s’ils prennent ce chemin.

    En fait tout se qui passe était prévu.
    Dans qqs semaines Trump va se mettre à pardonner comme jamais, y compris lui-même.

    Cordialement
    Denis

  4. Si Heidegger revient en scène via de nouvelles versions de  » ein land , ein reich , ein führer « , on va retrouver la phénoménologie , nécessitant la mort de Hegel , Marx , Freud et Platon .

    Et celle de l’humanisme vrai .

    Et des opposants .

    PS : Barr je sais pas , mais Pompeo – Giuliani c’est le « clan des siciliens » ?

  5. On va remettre un peu d’optimisme, sachant quand même que je ne connais pas les USA plus qu’un quidam cultivé, contrairement à Paul qui y a vécu plusieurs années, et dont son pessimisme m’inquiète.

    1) Trump ne semble plus parler de la Cour Suprême : j’en déduis que celle-ci, malgré le fait qu’elle soit à majorité républicaine, lui a dit qu’elle ne suivrait pas.
    2) Pour que son coup d’état fonctionne, il lui aurait fallu changer les hommes plus tôt. Le verdict des urnes étant là, cela va être plus difficile aux nouveaux chefs du Pentagone ou de la NSA de se faire obéir par ses « troupes », sachant que celles-ci savent que le 20 janvier il ne sera plus là.
    3) Le changement à la tête de la NSA est probablement pour tenter de faire supprimer toute preuve allant à l’encontre de Trump et de son équipe, afin d’éviter la prison pour lui et d’autres. On a dû lui dire qu’il y en avait un paquet…
    4) Le changement de ministre de la défense n’est pas le changement du chef d’état-major. Il n’aura pas le temps de faire grand-chose.
    5) Tous les électeurs de Trump ne sont pas des insurrectionnistes en puissance, la plupart ont voté par habitude politique ou par intérêt fiscal. Seuls 3% poseraient problème d’après le sondage cité plus haut.
    6) Le dépouillement n’a pas duré « des semaines ou des mois »comme l’avait dit Trump, ce qui signifie que les États (y compris les États républicains) avaient bien anticipés ces votes par correspondance et ne souhaitaient pas que cela dure.
    7) Il est fort probable qu’il y ait une bonne partie des responsables républicains élus au Congrès qui voteraient avec les Démocrates en cas de prise de pouvoir illégale de Trump. L’Armée à mon avis suivra le Congrès et non Trump et son nouveau ministre, notamment s’il y a des troubles organisés par Trump.

    Donc pour moi la probabilité que cette tentative de coup d’état fonctionne est faible, par contre, si Trump le tente et le rate, c’est la prison assurée, auto-pardon ou pas.

    4
    1. Vous n’y êtes pas la question est de savoir si il y a eu fraude ou non aux élections tout simplement et si les republicains ont des preuves ça risque de faire très mal

      4
      1. Il y a déjà eu une dizaine de ces demandes qui ont été rejetées au niveau des états : quand le juge (y compris des Républicains) a demandé où sont les pièces à conviction, les plaignants ont dit qu’ils n’en avaient pas.

        « si les républicains ont des preuves ça risque de faire très mal »

        Jusqu’ici ils n’ont rien pu montrer, donc apparemment, ils n’en ont pas.

        De toute manière les litiges portent sur 42 cas ici, 546 à un autre endroit, là où Biden a des dizaines de milliers de voix d’avance.

        Les Républicains étaient préparés sur le plan judiciaire pour des situations extrêmement serrées, or elles ne l’ont pas été : les écarts ont été importants.

        4
      2. Et avec un Giuliani en guise de tête d’affiche de l’armada de prestigieux lawyers constitutionnalistes pour affronter les pointures des Cours Suprêmes, ça donne une idée des fonds de cabinets qu’on a dû racler pour monter la flottille.

      3. On peut être anti trump mais on ne peut pas ignorer certains détails génants , dans certains états les taux de participation depassent les 100 % donc d’où viennent ces votes ?

      4. lawyers et lawners

        (au désormais galactiquement célèbre paysagiste « Four Seasons Total Landscaping » :
        « Lawn & order », « Rake America Great Again »… Hegel pour le coup, une fois en farce et une fois en tragédie, dans un désordre qui, en trop, pique.

      5. Messieurs j’en ai strictement rien à battre de trump si il pouvait retourner à son ancienne vie ça serait pas plus mal , mais il y a sur internet des listes documentées , notamment concernant le vote d’un chat décédé ! Il se passe des trucs bizarres là bas et je commence serieusement à flipper

      6. Le problème, c’est pour qui le chat a-t-il voté ? Car les gens qui crient au feu sont parfois – souvent ? – les pyromanes.

  6. Pas de pingrerie sur les appellations ornithologiques surtout, pleine volière hein. Drôle de pic-vert le Sorgner (et je suis poli).

    Sorgner considère le nihilisme nietzschéen comme « un gain total » (« durchaus als Gewinn ») : « De la perspective de mon perspectivisme, cela signifie aussi que la conception dominante de la dignité humaine n’a pas de statut plus élevé de véracité comme correspondante à la réalité que les conceptions d’Adolf Hitler ou de PolPot. »

    Sinon l’un de ses anciens élèves ne prenait pas de gants pour conclure sur Heidegger, quelques mois avant sa mort dans sa dernière lettre à Gershom Scholem, ou alors en peau d’autruche, les gants.

    Phenomenal intellect inside a kitsch soul.

    (Leo Strauss)

    1. Les textes sont encore inédits mais je peux signaler que je l’attaque en particulier sur ce passage. Comme cela a fait l’objet d’un débat public entre lui et moi à l’UC Lille en juin 2018, je peux reproduire mon commentaire sur ce passage et l’entièreté de sa réponse (donc pas d’accusation possible sur le fait que je le citerais hors du contexte).

      Mon commentaire :

      Says Sorgner : « From the perspective of my perspectivism, this also means that the prevalent conception of human dignity has no higher status in hitting truth as correspondence to reality than the conceptions of Adolf Hitler or Pol Pot » (Sorgner 2010: 242).
      To this however someone may feel like replying: « Good gracious old chap, in that case get rid of your perspectivism as it has failed the common decency test in the most dishonourable way! What further evidence would you still need? »

      Sa réponse :

      On the contrary, I need to reply. Your approach is the totalitarian one, as you must affirm a concept of truth which claims universal validity. However, Popper and Vattimo have already convincingly demonstrated that such an understanding has totalitarian and violent implications, as such a strong notion of truth demands rigid, aggressive and dangerous implications. Such a strong concept of truth implies: Whoever is not with me is against me, is an enemy who needs to be defeated. We are the good ones, and you are evil. We possess the truth, you do not. You should be like us. It is this dualistic way of thinking, which is related to categorically dualistic ontologies, from which we have been moving away at least since Darwin and Nietzsche.

      1
    1. Moins ‘cassant et plus personnel’ peut-être, mais sa parenthèse sur la covid, genre « faire tout ça pour juste sauver des vieux qui de toute façon n’en n’ont plus pour longtemps » (je résume en gros), c’est quand même un peu à côté de la plaque non …?!

  7. Toujours pas de FR3 à l’horizon ?

    Vous devriez chanter , ou annoncer que Vannes est autorisé , par courrier de Matignon à vous adressé , à préparer Noël sans contraintes sanitaires …

      1. Bon en même temps c’est peut-être simplement que tu as été victime d’un appel passé par trou spacio temporel car FR3 y a un bail que ça n’existe plus, c’est France 3 maintenant. Je ne vois que ça ! 😀

        Si Antenne 2 te téléphone c’est que j’ai raison.

Les commentaires sont fermés.